AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




La MAJ du 1er novembre est là ! Cliquez ici pour la découvrir !
Un event est en cours ! Venez lancer le dé ici pour découvrir l'état de votre personnage !
Tentez votre chance au Lucky Spin pour remporter des lots inédits !




 

 Weakness || Nishimura Shiro







avatar
Âge : 19 ans
Vague : Première vague
Nombre de victimes : 0
Coupons : 793
Contenu du sac :

- Une bouteille d'eau (1L5)
- Une carte de l'île avec ses zones
- Une boussole
- Une lampe torche (avec piles)


- Un sachet de bonbons
- Rero, son ancien serpent, à présent plastiné
- Une palette de fards à paupière
- Un boxer de rechange
- Shampoing à l'abricot


Avatar : Luvia (Canival)
Statut RP : Disponible
Pseudo : INCUBUS / 夢魔
Messages : 380
Activité RP : 2









   Mer 9 Aoû - 22:50





Chambre d'hôpital
Le 13 juillet 2017 : 7h32


Les idiots ne tombaient jamais malade. Il fallait croire que c'était bel et bien vrai. Déambulant dans les couloirs de l'hôpital sans but précis, il observait ceux qui l'entouraient d'un oeil curieux. Eh bien ! Certains ne semblaient clairement pas au meilleur de leur forme. Il suffisait de voir ce garçon, là bas, qui toussait à cracher ses poumons et son air de déterré. Le Japonais le fixa un instant, se demandant bien si cela pouvait faire, d'être dans un tel état. Avait-on mal ? Telle était la question ; celle qui l'obsédait à chaque jour de son existence. Connaître la douleur brute. La douleur, simplement. Chose qui lui était impossible et le serait peut être à vie. Cela pouvait s'apparenter comme un avantage, sur cette île. Et pourtant...
Izumi était intrigué de constater à quel point l'humain pouvait être faible. Plus de la moitié des joueurs semblaient avoir été affectés ! Et par quelle maladie, déjà ?... Il se souvenait d'un nom bizarre, presque barbare. Nom qui faisait étrangement référence à un gallinacé -mais lequel ? Poussin, poulet, poule, coq... C'était peut être ça, oui ! Coq...coqueluche ! La coqueluche, oui. Maladie dont il n'avait jamais entendue parler auparavant. Et maladie qui, vraisemblablement, ne l'avait pas atteint le moins du monde. Au milieu de tous ses époumonés, lui se portait à merveille. Et pour cause. Il venait de manger à sa faim, on lui avait donné un nouvel uniforme -absolument pas à son goût mais bon, il se baladait plus torse nu qu'autre chose, ces derniers temps- et il avait pu se laver de façon décente. Comme quoi il pouvait y avoir du bon aux épidémies ~. Sinistre pensée qui le fit pourtant sourire étrangement. Et dire qu'une seule et unique maladie venait presque terrasser le jeu, obligeant les organisateurs à un revirement de situation. Ne pas chercher à s’entre-tuer, pendant trois jours ? C'était un bien faible instant de répit pour ceux qui étaient toujours résignés à entrer dans la danse. Ceci dit, après près d'un mois dans le jeu, lui non plus n'avait pas fait couler une seule et unique goutte de sang -enfin si, mais on comprenait ce qu'il tentait de signifier par cette image. Simplement parce qu'il n'avait ni ressenti le besoin ou l'envie de tuer. A parler de cela, il était bien plus frustré sur un tout autre plan, mais là n'était pas la question. Le Japonais prenait par au jeu selon ses propres règles. Il jouait dans l'unique but de se divertir. Gagner était superficiel.
Izumi se baladait presque joyeusement dans les interminables couloirs, sifflotant un air dont il avait oublié le nom et les paroles. Il venait de recevoir son vaccin, ce qui ne lui avait absolument rien fait, à sa plus grande déception. Lui qui, l'espace d'un instant, avait fantasmé de devenir un de ces mutants... Il n'avait pas même ressenti l'aiguille traverser son bras tatoué. Triste vie qu'était la sienne, songea-t-il avec amusement. Même lorsque les choses devenaient intéressantes, il restait totalement en marge du système. Différent. Et indéniablement constant de par ce fait qui semblait si bien le caractériser. Tour à tour, il jetait un oeil curieux aux visages des étudiants qu'il croisaient, regardant même jusque dans les chambres occupés. Ils en reconnaissaient certains pour les avoir croisés à quelques occasions, sans néanmoins leur avoir parler. Il en reconnaissait d'autres pour l'avoir poursuivis sans jamais réussir à l'attraper. Mais, à sa grande surprise, il n’apercevait personne qu'il connaissait réellement. Ou c'était du moins ce qu'il croyait avant de s'aventurer dans une chambre un peu plus isolée des autres, dans laquelle semblait être mis les plus touchés. Alors que ses yeux parcouraient la salle sombre, il fut attiré par une tête blonde à la coupe atypique. Il s'arrêta presque de respirer pendant une seconde. Shiro ?... Il était ici, avec les étudiants les plus souffrant ?
Il s'approcha doucement de lui, réprimant l'expression de tristesse qui passa sur son visage. Son petit chou était étendu sur un lit, les yeux clos. Il avait si mauvaise mine... Et dire qu'il l'avait cherché partout ! Après leur séparation à l'église, il n'avait plus croisé sa route. Il le savait toujours en vie, n'ayant pas entendu son nom prononcé à travers les haut-parleurs, mais dans quel état se trouvait-il ... Izumi se coucha au pied du lit, appuyant faiblement sa tête sur son matelas tout en regardant Shiro avec attention. Il dormait ? Le Japonais n'aurait su le dire. Sa poitrine se soulevait doucement, mais de façon si infime !... Il n'osait même pas le toucher, de peur de le déranger. Il avait beau être aussi insensible qu'une plante verte, voir l'étudiant dans cet état le peinait. « Mon pauvre petit chou .. »  murmura-t-il, alors qu'il venait frotter affectueusement me haut de son front contre le dos de sa main blême qui reposait sur le matelas.

-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-



« ONLY GOD CAN JUDGE ME »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur






avatar
Âge : 20 ans
Vague : Première vague
Amour : Entiché d'un certain Nippo-Coréen ~

Coupons : 146
Contenu du sac : • Gel super-fixant (plein)
• Trousse de maquillage : (palette de fard à paupière, poudre de riz blanche, petite bouteille de fond de teint, rouge à lèvres et eyeliner noir.)
• Parapluie pliable cassé
• Lentilles de couleur
• Vêtements de rechange
• Petit cristal de roche
• Petite boîte à musique
• Paire de faux-cils + colle
• Photo polaroid d'un bâtiment
• Boîte de médicaments antipsychotiques (24 cachets)

--------------------------------------------

• Une miche de pain
• Une barre de céréales
• Deux à trois bouteilles d'eau (1L5)
• Une carte de l'île avec ses zones
• Une boussole
• Une lampe torche (avec piles)

----------------------------------------

• Revolver

Avatar : Aki (Arlequin)
Statut RP : Indisponible
Pseudo : Dixy
Messages : 162
Activité RP : 3









   Jeu 10 Aoû - 14:26



Il ne savait pas par quel miracle il avait réussit à trouver le sommeil en cette nuit agité. Il avait vécus les pires moments sur cette île depuis l'instant où il était entré dans cet hôpital. La douleur qui le tourmentait sans parler de ses angoisses, de ses cauchemars, de lui … Il refusait de se dire qu'il allait finir ses jours ici, il avait encore tant à faire et surtout tant à voir … Surtout qu'il avait juré à quelqu'un de rester en vie … Il voulait encore revoir son sourire réconfortant une dernière fois et avoir enfin le courage de lui dire ce qui lui brûle la langue depuis des semaines … Mais il sentait qu'il n'en aurait peut être jamais l'occasion … La maladie ne semblait pas partir là où plusieurs avait réussit à guérir, son mal était toujours présent et il ne se sentait pas mieux … Peut être parce qu'il était à un stade plus avancé que certains, mais il aurait espérer que cela s'estompe un peu plus … Il n'avait fait que tourner en rond dans son lit toute la nuit, la nausée l'ayant empêcher de fermer l’œil. Le traitement qui déchirait son organisme le brûlait et les vomissements incessant ne lui permettait aucun repos. Quand est-ce que tout cela allait s'arrêter ? C'était bien plus une dure épreuve que du repos pour Shiro qui allait en ressortir plus faible qu'avant.

A l'aube du dernier jour de cessez le feu, la plupart étaient déjà remis sur pieds. D'autres comme Shiro avait besoin d'un peu plus de temps. Quelques heures c'est tout ce qu'ils auraient, après la mort reprendrait ses droits sur l'île et la tuerie allait continuer une fois de plus. Le Japonais n'avait dormis qu'une heure et ce genre de pensé ne l'aidait pas à s’apaiser. Même son sommeil était agité alors qu'il était de nouveau en proie à d'autre cauchemars … Ses membres tremblaient sous la douleur même durant son sommeil et les nausées qui revenait le réveillait peu à peu. Il ressentait le mal dans ses cauchemars le ramenant peu à peu à la réalité … Le petit blond sentit comme une infime pression sur sa main lui faisant un peu bouger le bras. Cela le ramena peu à peu à la réalité, le mal qui le tiraillait l'éveilla immédiatement, il ouvrit difficilement les yeux et fonça les sourcils en s'agitant un peu. "Mon pauvre petit chou .." Un murmure qu'il eut du mal à entendre dans son mal-être du réveil qui le torturait. La lumière du matin qui perçait dans la chambre lui était insupportable. Il plissa les yeux en essayant de voir ce qui se passait autour de lui. Pourquoi tant de souffrance dès le matin ? Il en garderait des séquelles c'est certains, déjà qu'il n'avait pas bonne mine avec son visage creusé par la fatigue et le virus … En ressentant toujours cette pression le blond tourna son regard vers le côté du lit et sembla retrouver un semblant de sourire malgré la douleur.

« Hebi-chan ? » Tenta d'articuler le petit Japonais qui avec le peu de force qui lui restait caressa les quelques mèches de ses cheveux.

Est-ce qu'il était en train de rêver où Izumi était réellement venu le voir ? Cela faisait un moment qu'il ne l'avait plus recroiser et savoir qu'il était en meilleur état que lui et que la maladie ne l'avait pas terrassé lui faisait un bien fou. Le plus grand essaya de se redresser un peu pour pouvoir lui parler mais sa fièvre toujours présente le rappela à l'ordre augmentant ce sentiment de nausée. D'un geste vif il se tourna à l'opposer de l'endroit où se trouvait l'autre Japonais pour attraper la bassine près de son lit que les infirmière avant changer plusieurs fois pendant la nuit. Il ne put se retenir plus longtemps, lui qui voulait faire bonne figure et ne pas inquiété plus que cela son ami … La toux survint n'améliorant pas ses vomissements. Le blond serra le coin du matelas dans sa main attendant que cela se termine. Il reprit son souffle et versa un peu d'eau d'une bouteille posé sur sa table de chevet dans sa main pour s'essuyer la bouche. Il avait mal de d'être aussi faible et se sentait honteux d'infliger ce spectacle à son Hebi-chan dès le matin … Une fois le mal passé il finit par se rallonger en se disant que de toute manière il ne ferait qu'aggraver les choses à faire semblant.

« Je suis désolé, je ne voulais pas que tu es à voir ça ... » S'excusa le plus grand confus de tout ça … « Au moins tu vas bien toi, ça me rassure. » Avoua le blond qui se remit à tousser. Il ferma les yeux espérant que cela cesse et que son état de santé s'améliore rapidement. L'angoisse des nuits était passé grâce à l'aide de nombreuses personne ici mais le traitement qui l'avait terrassé n'était pas tout à fait terminé. Il devait avoir une dernière piqûre avant de devoir partir et rien que l'idée le terrorisé. « Je veux partir ... » Avoua le blond lasser de se répéter sans que ce cauchemar ne prenne fin … « J'en ai assez d'avoir mal comme ça … » Il toussa une nouvelle fois le coupant dans ses paroles et faisant monter des larmes jusqu'à ses yeux clos … « Hebi-chan, je me sens en sécurité quand tu es là … Je veux plus avoir à recevoir ce traitement, j'ai trop souffert pour supporter encore ... » Lui avoua-t-il tremblant en prenant la main du plus jeune dans la sienne pour trouver du réconfort.  

-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-


I want to stay here ... A pathetic Paranoia ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur






avatar
Âge : 19 ans
Vague : Première vague
Nombre de victimes : 0
Coupons : 793
Contenu du sac :

- Une bouteille d'eau (1L5)
- Une carte de l'île avec ses zones
- Une boussole
- Une lampe torche (avec piles)


- Un sachet de bonbons
- Rero, son ancien serpent, à présent plastiné
- Une palette de fards à paupière
- Un boxer de rechange
- Shampoing à l'abricot


Avatar : Luvia (Canival)
Statut RP : Disponible
Pseudo : INCUBUS / 夢魔
Messages : 380
Activité RP : 2









   Dim 20 Aoû - 0:02


Le monde aurait pu s’écrouler qu’il en aurait ri. Il se moquait de lui-même, de sa réalité, des autres. Quoique. Le monde aurait pu s’écrouler devant ses yeux hilares, voir Shiro dans un tel état le touchait étrangement. Et pourquoi ? Comment ? Depuis quand était-il devenu si faible ? Il l’avait déjà pensé plusieurs fois, mais cette idée revenait à la charge. L’autre étudiant ne prenait-il pas une importance particulière à ses yeux ? Depuis quand considérait-il réellement quelqu’un d’autre que lui-même comme un être à part entière ?... Il ne savait pas. Son petit chou était une exception. L’inconnue de son équation. Izumi pensait son monde réglé comme du papier à musique, ne laissant pas la moindre place à de quelconques sensations, inutiles. Et, visiblement, il se trompait peut-être. Il était paradoxalement attaché à lui. Un peu trop. Il ne savait même pas pourquoi. Mais il était si soucieux à son égard que de le voir dans cet état lui crevait le cœur. Cela faisait mal. Et cela n’était pas « normal ». Pas dans sa conception du monde. De celui qu’il s’était construit en décalé des autres ; à côté. Non avec eux.
En entendant la petite voix briser le silence de mort qui régnait dans la chambre, il releva les yeux vers lui, un sentiment de soulagement intense résonnant dans son corps. Il apprécia quelques secondes ses caresses dans ses cheveux, se remémorant la dernière nuit qu’ils avaient passé tous les deux. Une expression peinée passa cependant sur son visage alors qu’il vit le jeune homme tenter de se redresser avant de se mettre à vomir. Son état était-il donc si critique que cela ?... Pourquoi la maladie semblait avoir de plus grave conséquence sur lui que les autres ? Une ombre obscurcit son regard alors qu’il lisait parfaitement la honte dans la gestuelle de Shiro. Il n’avait pas à avoir honte de son état. Certainement pas devant lui. Sa fébrilité n’était pas une chose qu’il devait chercher à cacher. A l’instar de sa personne, Izumi acceptait absolument tout ce qui le constituait. Il était forcé de le faire. Il l’écouta parler avec attention, ne parvenant cependant pas à cacher son inquiétude. Et il essayait, pourtant. Mais il était bien mauvais comédien. Et cacher sa peine, lui qui ne connaissait pas véritablement ce sentiment, se révélait impossible. Il mourrait simplement d’envie de le prendre dans ses bras et le serrer contre lui pour le bercer, comme il avait pu le faire pour lui dans cette église silencieuse. « Ne sois pas désolé, s’il te plaît... » souffla-t-il, le fixant de ses yeux noirs. Ce n’était rien. Rien du tout. On lui avait déjà infligé bien pire spectacle et, concernant son petit bébé, il ne résonnait qu’en terme positif. Comment aurait-il pu le dégoûter, ne serait-ce qu’un seul instant ? Un pauvre sourire naquit au coin de ses lèvres alors qu’il tentait de se donner un air rassurant. « Les idiots ne tombent jamais malade, tu sais bien ~ » lança-t-il sur un ton faussement enjoué. Il faisait de son mieux pour cacher son trouble, sans y parvenir totalement. Shiro était certainement en mesure de voir la vérité derrière ses quelques sourires. Sourires qui s’effacèrent bien vite lorsqu’il perçut des larmes naître au coin de ses paupières closes. Il rendit la faible pression autour de sa main, se mordant la lèvre. Pouvait-il simplement le consoler ?... Lui qui était si malhabile de ses mots et de ses gestes... Izumi n’avait jamais fait face à ce genre de situations, et cela le perturbait. Le tuait.
Il se redressa doucement, s’asseyant à moitié sur le matelas. Avec délicatesse, il vint essuyer les larmes qui glissaient déjà sur son adorable visage. « Ne pleure pas, s’il te plaît... » Inexplicablement, le voir pleurer le rendait triste. Comme si, lui aussi, pouvait se mettre à pleurer d’un instant à l’autre. « Ne t’en fais pas, Shiro. Ça va aller » Il se pencha un peu plus vers lui, posant sa main froide sur son front brûlant. « Tu vas bientôt sortir, je te le promets. Et tu seras en pleine forme très très vite ! » Il lui sourit à nouveau. Pour de vrai, cette fois-ci. Tout en prenant soin de ne pas trop le déranger, il s’assit un peu plus sur le coin du matelas, lui caressant les cheveux comme il avait pu le faire pour lui. « Je suis là donc tout ira bien. Tu le sais, hein ? » Izumi le regarda avec une affection toute particulière, venant l’embrasser doucement sur le haut de la tête. Si quelqu’un s’apprêtait à toucher à un cheveux de la tête de son bébé, il n’hésiterait pas à le réduire en charpie. Infirmière ou autre. Si Shiro ne voulait plus souffrir, il ne souffrirait plus. « Je vais rester avec toi, je te protégerais » Il le sera doucement contre lui, faisant attention à ne pas trop le secouer. Il ne savait définitivement pas pourquoi il portait une telle allégeance à ce petit bonhomme, mais celle-ci était définitivement bien réelle.

-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-



« ONLY GOD CAN JUDGE ME »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur






avatar
Âge : 20 ans
Vague : Première vague
Amour : Entiché d'un certain Nippo-Coréen ~

Coupons : 146
Contenu du sac : • Gel super-fixant (plein)
• Trousse de maquillage : (palette de fard à paupière, poudre de riz blanche, petite bouteille de fond de teint, rouge à lèvres et eyeliner noir.)
• Parapluie pliable cassé
• Lentilles de couleur
• Vêtements de rechange
• Petit cristal de roche
• Petite boîte à musique
• Paire de faux-cils + colle
• Photo polaroid d'un bâtiment
• Boîte de médicaments antipsychotiques (24 cachets)

--------------------------------------------

• Une miche de pain
• Une barre de céréales
• Deux à trois bouteilles d'eau (1L5)
• Une carte de l'île avec ses zones
• Une boussole
• Une lampe torche (avec piles)

----------------------------------------

• Revolver

Avatar : Aki (Arlequin)
Statut RP : Indisponible
Pseudo : Dixy
Messages : 162
Activité RP : 3









   Mer 30 Aoû - 14:59



S'il avait put contrôler sa maladie il l'aurait fait, il n'aimait pas que ses proches le voit ainsi. Il s'est toujours sentit coupable de donner une telle image aux gens auxquelles il tenait. Il ne voulait pas les inquiéter, être une source de dégoût ou encore leur inspirer de la pitié. Il voulait simplement montrer ce visage joyeux qu'il a toujours eus en présence de personnes qu'il apprécie. Malheureusement cette maladie en avait décidé autrement et il était bien trop fatiguer pour continuer de se battre. Ces trois jours passés ici l'avait épuisé, une étape éprouvante pour lui et il sentait que le virus mêlé au traitement l'avait bien plus affaiblit que guérit. Sans compte sur sa propre maladie mentale qui l'avait tourmenté durant tout ce temps. Izumi semblait bien portant et c'est ce qui rassura Shiro un temps soit peu. Il eut un regard désolé pour son vis-à-vis face à ce qu'il avait dût voir, il aurait voulus que ça ne se passe pas comme ça … Peut être qu'il s'agissait des vestiges de son mal et que c'était la dernière ligne droite avant la guérison ? Du moins il l'espérait sinon il préférait en mourir que de continuer ainsi. Le Japonais s'excusa sincèrement de lui avoir infliger un tel spectacle et sa mine pâle qui devait être un source d'inquiétude pour le plus jeune. "Ne sois pas désolé, s’il te plaît..." Shiro le fixa à son tour un petit temps avant de baisser les yeux vers ses draps en d'incliner un peu la tête en guise d'excuse. "Les idiots ne tombent jamais malade, tu sais bien ~" Le plus grand releva d'un seul coup les yeux vers son interlocuteur comme s'il avait dis quelque chose de dramatique.

« Bien sûr que non tu n'es pas idiot ... » Lui avoua Shiro qui se sentait coupable de ses paroles concernant l'état de santé de son ami. « Tu es exceptionnel c'est pour ça. » Répondit le blond à pics avec un petit sourire triste.

Il n'y avait que ceux qui avait une grande force d'esprit qui parvenaient à s'en sortir ou ceux qui avait la force physique. Les miracles existent pour les plus faible mais pour les êtres hors du commun pour Izumi c'était bien plus que de la chance, il évitait toujours le pire et cela faisait de lui quelqu'un d'un peu surhumain. Il voyait les effort que faisait l'autre jeune homme mais Shiro n'était pas dupe il voyait un soupçon de tristesse derrière ce sourire faussement enjoué habituel au plus jeune. Il lui faisait peine et cela le rendait triste, la chose que voulait éviter à tout prix le Japonais. Lorsque les larmes firent leur apparition au coin de ses yeux il sentit la main de son ami se resserrer sur la sienne lui donnant une raison de se contenir, d'avancer et de rester fort même avec la fatigue et la maladie qui l'attaquait. Il fixa Izumi quand ce dernier vint s'asseoir sur le lit près de lui et ferma les yeux quand il essaya d'effacer l'eau salée de ses joues. "Ne pleure pas, s’il te plaît..." Shiro se mordit la lèvre pour ré-freiner son chagrin en se disant qu'il ne voulait pas faire plus de peine à son interlocuteur. Il leva les yeux au ciel pour éponger les larmes qui menaçait de couler espérant que l'air les absorbes. "Ne t’en fais pas, Shiro. Ça va aller." Ce dernier reposa ses iris larmoyantes sur Izumi lui adressant un sourire tremblant et en hochant la tête comme pour confirmer ses dires. Sa main glacée sur son front brûlant le soulagea un instant, faisant clore ses paupières afin de profiter de ce repos après la tempête qu'il avait essuyée. "Tu vas bientôt sortir, je te le promets. Et tu seras en pleine forme très très vite !"

« J'espère que tu as raison. » Dit-il avec un nouveau rictus qui devait ressembler à un sourire si sa lèvre ne tremblait pas autant. « J'ai pas envie d'y rester, j'ai encore tant de choses à faire ... » Lui avoua le petit blond qui se promettait de rester en vie pour ses proches et pour pouvoir parvenir à ses objectifs.

Lorsque l'autre joueur passa sa main dans ses cheveux, ce geste apaisant le fit se détendre et lui rappela cette nuit à l'église qu'ils avaient passés … Le plus âgé se redressa avec le peu de force qui lui restait pour venir poser sa tête sur l'épaule de l'autre Japonais en essayant d'oublier le mal qui le rongeait. "Je suis là donc tout ira bien. Tu le sais, hein ?" Ça le rassurait d'avoir quelqu'un à ses côtés pendant cet instant de trouble.

« Si tu es là ça ne peut qu'aller bien. » Lui apprit-il avec un sourire angélique malgré la mort qui attendait de l'emporter à son chevet. Il ferma un moment les yeux pour profiter des caresses de son ami dans ses cheveux et resta contre lui un instant.

Il ne voulait pas penser à l'avenir pour le moment, il ne savait pas de quoi il serait fait. Mais il se battrait jusqu'à son dernier souffle pour atteindre ses objectifs. Il en avait maintenant une longue liste à réaliser avant de mourir et il ne trépasserait pas avant de les avoir atteint. Devenir plus fort était l'un de ses objectifs et il devait passer par là pour commencer s'il voulait espérer y arriver. Lorsque le joueur bleu apposa ses lèvres sur son front, le plus grand le serra dans ses bras profitant d'une étreinte réconfortante pour oublier son malaise. "Je vais rester avec toi, je te protégerais" Ses yeux se rouvrirent doucement pour regarder un point invisible en face de lui avant de les plonger dans ceux du tatoué.

« Merci Izumi. » Dit-il en lui adressant un sourire heureux qu'il parvint à esquisser sans mal cette fois. Le blond vint mettre une main contre son ventre douloureux et tenta de se redresser un peu plus. « Il faut que j'aille prendre une douche … Mais je n'arriverais pas à y aller seul sans tomber ... » Il savait son état des plus faibles et se doutait qu'il n'arriverait jamais jusqu'au salles de bains. « Je ne veux pas que ce soit les infirmières qui m'accompagnent … » Expliqua-t-il. Il aurait préféré pouvoir s'y rendre seul et demander une telle faveur à son ami lui était difficile … Mais il se sentait tellement sale qu'il n'avait pas le choix que de le faire. Il avait peur des médecins après tout ça et il était hors de question que ce soit une femme qui l'accompagne. Du moins des femmes qu'il ne connaissait pas et qui représentait ses cauchemars dans cet hôpital. « Tu pourrais m'aider ? » Demanda le Japonais un peu confus d'avoir à lui demander. « Je suis désolé de t’incommoder avec ça mais il faut vraiment que je me lave … J'espère que ça ne te gêne pas ? » Demanda le plus grand en regardant son ami d'un air désolé. Il ne pourrait pas arriver à ses objectifs seul mais avec toutes les personnes qui l'appuyait et le soutenait il se sentait de taille à déplacer des montagnes. 

-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-


I want to stay here ... A pathetic Paranoia ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur






avatar
Âge : 19 ans
Vague : Première vague
Nombre de victimes : 0
Coupons : 793
Contenu du sac :

- Une bouteille d'eau (1L5)
- Une carte de l'île avec ses zones
- Une boussole
- Une lampe torche (avec piles)


- Un sachet de bonbons
- Rero, son ancien serpent, à présent plastiné
- Une palette de fards à paupière
- Un boxer de rechange
- Shampoing à l'abricot


Avatar : Luvia (Canival)
Statut RP : Disponible
Pseudo : INCUBUS / 夢魔
Messages : 380
Activité RP : 2









   Ven 1 Sep - 23:26


Etrange sentiment que la compassion. Il regardait son visage blême avec une douleur quasi-inexplicable. Et il n’aimait pas ça. C’était nouveau. « Bizarre ». Anormal  -tout au moins, cela l’était pour lui. Et le pire, le pire, était qu’il ne parvenait même pas à expliquer cet attachement qu’il éprouvait envers l’autre étudiant. Izumi n’était pas du genre à se laisser attendrir. Pas plus qu’il n’était du genre à se montrer si doux avec un « autre ». Il sourit lorsqu’il l’entendit dite qu’il n’était pas un idiot. C’était un peu faux, un peu erroné. Peut-être n’était-il pas si idiot que cela, mais très certainement n’était-il pas intelligent pour autant. Il était...lui-même. Un peu bancal, un peu décalé. Un peu trop abstrait pour un monde un peu trop rationnel. Il caressa les cheveux de son petit bébé, attendri. Exceptionnel, rien que ça ? Il n’était clairement pas ordinaire, ça, on pouvait le dire. Mais affirmer les choses sous cet aspect...lui n’était pas si confiant. Malgré lui, il se montra presque gêné, affichant un air pudique. Il ne savait jamais comment prendre les compliments, lui qui en avait si peu l’habitude. C’était...déroutant.
Le Japonais continuait de cajoler son petit protégé, caressant ses cheveux de temps à autres, ses jours humides, le regardant avec une certain tendresse, presque candide. Il tentait de masquer son angoisse comme il le pouvait, y parvenant plus ou moins bien. Tous avaient reçu le vaccin et on leur avait dit qu’ils s’en sortiraient. Izumi ne savait réellement s’il pouvait faire confiance à ces personnes –à vrai dire, il ne s’était jamais posé la question et s’en moquait royalement- mais il devait y croire. En voyant l’état de Shiro, il comprenait que cela était plutôt une chance d’avoir échappé aux symptômes, quand bien même la curiosité subsistait toujours. Ah, s’il avait pu, seulement, prendre la souffrance du jeune homme à sa place !... Il n’aurait pas hésité une seule seconde. Le voir pleurer était définitivement une de ses faiblesses qu’il finissait par se découvrir. « Evidemment que j’ai raison ! » Il secoua la tête, l’air entendu. « J’ai toujours raison, il faut que tu retiennes bien ça, là dedans ~ » glissa-t-il sur un ton taquin, tapotant faiblement ses doigts contre son front brûlant. A sa manière, il essayait de lui changer les idées. Il lui rendit son étreinte avec un peu plus de force, son regard noir rivé vers lui alors qu’il le berçait faiblement. Et il se surpris à songer. Subitement. A un futur qu’il n’avait jamais vraiment envisagé. A des perspectives quelque peu déplaisante. Le joueur se moquait éperdument de mourir. Mais si cela venait à arriver...qui donc protégerait Shiro ? Son petit chou était si candide, si fragile... Il était plus qu’évident qu’il ne pouvait pas survivre ici, livré à lui-même. Il avait besoin de quelqu’un. Quelqu’un comme lui ; c’était évident, non ? Mais s’il venait, justement, à disparaître... Ses sourcils se froncèrent sensiblement alors qu’il était plongé dans ses pensées. Cela amenait sa vision des choses à changer, très doucement. Et c’était bien loin de lui plaire.
Il sortit de ses pensées à la demande de l’autre étudiant. Izumi battit plusieurs fois des cils, revenant à la réalité. Ses lèvres ornées de multiples piercings se fendirent doucement. « Bien sûr ! Je ferais tout ce que tu veux, petit chou, demande moi ~ ... » Il affichait un air ravi. Au moins, il pouvait se montrer utile. Pour lui, le Japonais se sentait prêt à massacrer plus de la moitié des étudiants sur l’île. Un ordre, et il exécutait. Et celui-ci n’était pas des plus contraignants. « Ne t’en fais pas » le rassura-t-il alors qu’il se redressait. En soi, le jeune homme était rempli de bonne volonté. L’unique problème était qu’il manquait un tant soit peu de sens pratique : il n’avait clairement pas l’art et la manière de faire les choses. « Accroche toi à mon cou, d’accord ? » lui indiqua-t-il sans réellement le prévenir de ses intentions. En moins de temps qu’il ne fallut pour le dire, il se retrouva à le porter à la manière d’une princesse, l’emmenant sans plus de cérémonie dans la salle de douches. Il lui décrocha un sourire espiègle. Shiro était encore bien plus léger qu’il ne paraissait l’être ; Izumi parvint à le déplacer sans aucune difficulté. Cette situation l’amusait, comme un gosse. Arrivé aux douches, il prit soin d’ordonner aux étudiants présents de déguerpir sans tarder, se doutant que son petit protégé désirait un minimum d’intimité. Le gardant toujours dans ses bras, il regarda la pièce d’un air dubitatif. « Alors, qu’est-ce que je dois faire ? Tu penses que tu peux tenir debout ? Ou peut-être que tu as besoin que j’enlève tes vêtements ? Ou je peux peut-être essayer de te doucher en te gardant dans mes bras..... » Non, clairement, Izumi n’avait absolument pas le sens pratique.

-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-



« ONLY GOD CAN JUDGE ME »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur






avatar
Âge : 20 ans
Vague : Première vague
Amour : Entiché d'un certain Nippo-Coréen ~

Coupons : 146
Contenu du sac : • Gel super-fixant (plein)
• Trousse de maquillage : (palette de fard à paupière, poudre de riz blanche, petite bouteille de fond de teint, rouge à lèvres et eyeliner noir.)
• Parapluie pliable cassé
• Lentilles de couleur
• Vêtements de rechange
• Petit cristal de roche
• Petite boîte à musique
• Paire de faux-cils + colle
• Photo polaroid d'un bâtiment
• Boîte de médicaments antipsychotiques (24 cachets)

--------------------------------------------

• Une miche de pain
• Une barre de céréales
• Deux à trois bouteilles d'eau (1L5)
• Une carte de l'île avec ses zones
• Une boussole
• Une lampe torche (avec piles)

----------------------------------------

• Revolver

Avatar : Aki (Arlequin)
Statut RP : Indisponible
Pseudo : Dixy
Messages : 162
Activité RP : 3









   Sam 9 Sep - 23:27



S’il avait pensé qu’il devrait se retrouver dans un état pareil sans en mourir ensuite, il aurait espéré que personne ne le vois sous ce jour peu glorieux … Malheureusement il semblerait que le destin en ais décider autrement puisque Izumi faisait partit de la plupart de ses proches qui l’ont vu dans un tel état … Le pire était sans doute pour les personnes qui le découvrait à peine et ne l’avait pas connus avec son éternel sourire … Cependant le plus grand se montra très tendre avec lui et le petit blond à pics resserra son étreinte autour du corps svelte de son cadet. La douleur était insupportable et il aurait aimé qu’elle ne soit pas là pour pouvoir donner le meilleur de lui quand il est avec un ami. Les phrases réconfortantes du joueur bleu lui redonnaient un peu confiance en lui quant à ses chances de guérir un jour. "Evidemment que j’ai raison !" Annonça le plus jeune comme s’il s’agissait là d’une évidence. "J’ai toujours raison, il faut que tu retiennes bien ça, là dedans ~" Il tapota légèrement le front du plus grand comme pour donner de l’appui à ses propos faisant retrouver un faible sourire à Shiro. Ce dernier opina positivement un signe de tête se disant qu’Izumi s’était rarement trompé jusqu’à maintenant et faisait confiance à ses déductions.

La force et la protection que lui offrait le plus jeune dans son étreinte rassurait le Japonais qui se reposa entièrement sur Izumi. Il savait qu’il pouvait compter sur lui et la douleur ne viendrait jamais à l’encontre de ce genre de moments. Shiro ferma les yeux un instant en essayant d’oublier la nausée qui revenait peu à peu et en ne se concentrant que sur l’étreinte offerte par le plus jeune. Ce dernier resta étrangement silencieux et en levant les yeux dans sa direction le Japonais le trouvait étrangement pensif, voir même soucieux … Il se demandait à quoi il pouvait penser … L’idée d’une bonne douche vint à l’esprit de Shiro qui n’avait pas eus l’occasion d’y aller depuis qu’il était arrivé ici, la peur était tellement grande en entrant dans cet enfer qu’il n’avait eus qu’une idée en tête, sortir vivant de ce cauchemar … Cependant demander à Izumi de l’accompagnait semblait un peu déplacé … Il lui en avait déjà bien assez demander comme à toutes les personnes de son entourage, que ce soit Thaksin ou bien Haruto, depuis qu’il était à l’hôpital il se sentait plus un poids pour les autres qu’autre chose … "Bien sûr ! Je ferais tout ce que tu veux, petit chou, demande moi ~ ..." Il n’y avait qu’une explication à tout cela, les personnes proches de Shiro avait un cœur en or tout simplement … Sinon pourquoi accepter d’aider un fou comme lui ? Le petit blond lui confia qu’il préférerait que ce soit une personne qu’il connait bien qui l’accompagne et avait peur de lui en demander trop. "Ne t’en fais pas" Le petit blond resta un moment sous le choc en voyant l’autre joueur se redresser pour s’approcher de lui. "Accroche toi à mon cou, d’accord ?" Shiro lui lança un regard interrogatif ne sachant pas vraiment les intentions de son cadet. Mais par réflexe il passa les bras autour de son cou, les resserrant un peu en le voyant passer un bras sous ses genoux et l’autre dans son dos prêt à le soulever.

« Tu es sûr de toi ? » Demanda le petit blond en regardant son lit et en se demandant si le plus jeune allait réussir à le soulever. « Hebi-chan tu vas te faire mal ! » Dit-il sur un ton de surprise en raffermissant sa prise autour du cou du Japonais. « Je peux marcher si tu me trouve trop lourd … » Disons qu’il ne savait pas bien cela ni même la force d’Izumi mais il trouvait que ce dernier s’occupait trop bien de lui pour ce qu’il méritait.

Il ne savait même pas comment le remercier pour ce qu’il faisait pour lui, il était un simple poids et n’aurait pas pu en faire autant de sa petite place. Pourtant il savait qu’il aurait lui aussi déplacer ciel et terre pour venir en aide à une personne qui lui ais cher, et aurait de ce fait accepté de faire la même chose pour Izumi. Durant la marche dans les couloirs Shiro regardait autour de lui avant de poser les yeux sur le sourire de son ami qui lui transmit par la même occasion parvenant à faire face à sa maladie grâce à son air enjoué. Shiro glissa une de ses mains dans ses cheveux et posa le côté de sa tête sur son épaule une fois sûr qu’il n’était pas trop lourd pour lui. Les étudiants présent dans les douches les dévisagèrent, apparemment il y avait déjà quelqu’un … Le petit blond s’apprêta à proposer à Izumi de revenir plus tard pour ne pas les déranger mais il se chargea avant de les faire dégager à la vitesse de l’éclaire. Shiro les regarda détaler comme des lapins avant de reposer ses yeux sur le visage de son ami.

« C’est gentil mais tu n’étais pas obligé … » Dit-il un peu coupable de devoir faire endurer autant au plus jeune qui en avait déjà beaucoup  fait.

Shiro regarda les douches en se demandant comment il allait maintenant s’y prendre pour ne pas tomber en se lavant. Peut-être qu’il y avait un petit tabouret dans le coin sur lequel s’assoir, ce qui n’obligerait pas Izumi à rester derrière en parade au cas où il ne se sentirait pas de force de garder l’équilibre. "Alors, qu’est-ce que je dois faire ? Tu penses que tu peux tenir debout ? Ou peut-être que tu as besoin que j’enlève tes vêtements ? Ou je peux peut-être essayer de te doucher en te gardant dans mes bras....." Le petit blond à pics regarda un instant Izumi légèrement déconcerté par ces questions qui semblaient des plus anodines pour lui. Il n’avait pas l’air d’attacher d’importance à la pudeur ce qui pouvait être en soit un avantage. Le Japonais lui sourit avant de rire un peu pensant qu’il plaisantait mais son air restant passablement sérieux lui fit bien vite comprendre le contraire.

« Ah … » Ouais ça calme … Le Japonais finit par se tenir au rebord de l’évier non loin de là affichant un sourire reconnaissant. « Merci Hebi-chan mais je vais essayer de gérer pour la suite, tu en as déjà fait beaucoup pour moi, je m’en voudrais de te demander plus. » Le joueur mauve essaya de reposer les pieds à terre, il se sentait faible … Après les épreuves qu’il avait traversé il relativisait en disant que tout était normal. Mais le petit blond se retint bien vite à Izumi en se disant qu’il valait mieux qu’il s’assoie. « Peut-être qu’il y a un tabouret quelque part, ça t’éviterais d’avoir à me porter ? » Mais après avoir fait le tour de la pièce du regard plusieurs fois il se rendit compte que sa requête n’était pas possible. « Ou alors je vais demander à mes jambes de faire un effort. » Réctifia le Japonais qui voulait repousser ses limites pour une fois.

Il retira donc son haut avant de secouer un peu la tête pour remettre ses cheveux de chaque côté de son visage afin que ces derniers ne le dérangent pas. Il posa son haut dans un coin de la pièce révélant ainsi une peau pâle et dépourvus de la moindre marque. Son corps semblait encore plus fragile ainsi mais les rares traits marquant sa légère musculature laissait entrevoir qu’il pouvait être un tant soit peu solide. La pudeur n’était pas une chose dont il avait l’habitude, surtout avec les hommes, pour le nombre de fois où il s’est douché avec tous les patients de l’asile quand il y était encore. Il finit par retirer son bas ne laissant qu’un simple boxer pour se couvrir. Remarquant qu’il était peut-être un peu trop sans gêne il leva les yeux en direction du plus jeune.

« Je suis désolé encore pour le spectacle … » Dit-il confus de devoir en demander autant. « Je me sens tellement stupide. » Avoua-t-il en ébouriffant les cheveux à l’arrière de sa tête légèrement gêner de tout ça. « Je ne te force pas à m’accompagner jusqu’au douche maintenant, ce serait trop te demander. » Il espérait tout de même que son Hebi-chan reste derrière la porte ou à l’attendre dans sa chambre, il voulait encore passer du temps avec lui. Il se mit à tousser jurant légèrement en sentant son ventre se tordre sous la douleur ressentit. Il serra alors la mâchoire regardant devant lui et d’une démarche tremblante, voir vacillante il avança en direction des cabines de douches à quelques mètres. Il se retint néanmoins au mur au passage histoire de ne pas devoir y aller en rampant. C’était fou ce qu’un simple virus pouvait causer comme dégâts …

-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-


I want to stay here ... A pathetic Paranoia ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur






avatar
Âge : 19 ans
Vague : Première vague
Nombre de victimes : 0
Coupons : 793
Contenu du sac :

- Une bouteille d'eau (1L5)
- Une carte de l'île avec ses zones
- Une boussole
- Une lampe torche (avec piles)


- Un sachet de bonbons
- Rero, son ancien serpent, à présent plastiné
- Une palette de fards à paupière
- Un boxer de rechange
- Shampoing à l'abricot


Avatar : Luvia (Canival)
Statut RP : Disponible
Pseudo : INCUBUS / 夢魔
Messages : 380
Activité RP : 2









   Lun 11 Sep - 0:29


Il ne comprenait pas véritablement l’embarras que semblait montrer Shiro. Il fallait dire qu‘Izumi ne se posait pas véritablement de questions, agissant pour la plupart du temps sur un coup de tête. Toute notion de gêne lui était quelque peu incongrue ; il ne pensait jamais aux conséquences de ses actes. S’il voulait porter son aide à l’autre étudiant, alors il le faisait, sans passer par quarante chemins ni prendre le temps de méditer ses actions. C’était normal, non ? Complètement naturel, du moins pour lui. S’il pouvait l’aider, eh bien il le faisait. Simplement. Après tout, le jeune homme était spécial. C’était suffisant pour expliquer l’attitude qu’il avait à son égard. Shiro était spécial : il n’y avait plus de doute. Et l’étant d’extrême fragilité dans lequel il se trouvait ne faisait que motiver la puissance de sa volonté quant à le protéger. En dehors ou en dedans de ses murs, il fallait passer sur son corps pour toucher ne serait-ce qu’à un cheveu de sa tête blonde. Si, jusqu’ici, Izumi s’était montré d’une nature particulièrement souple, il ne doutait pas un seul instant de sa capacité à exterminer. Il fallait se méfier de l’eau qui dort : cette expression l’illustrait à merveille. Pour le moment, il se contentait de fermer les yeux. Mais cela ne pouvait pas durer éternellement. Et quelque part, il le savait. Le présentait, inconsciemment.
Le Shiro de son petit chou le laissa perplexe. Il pencha la tête sur le côté, interrogateur ? Avait-il dit quelque chose de drôle ? Ou peut-être que la situation avait un comique qui lui échappait ? Il n’arrivait à le dire. Cependant, le rire de son vis-à-vis retomba doucement, laissant place à un étrange silence. Il plissa un peu les yeux, perturbé. Impossible de comprendre ce qui venait de se jouer durant ces quelques secondes. Lorsque l’autre joueur voulut poser pied à terre, il effectua une petite grimace. Clairement, il n’était pas en mesure de tenir tout seul sur ses jambes. Il suffisait de voir la façon dont celles-ci tremblaient dangereusement. « Qu’est-ce que tu racontes, petit chou... » laissa-t-il échapper, sourcils froncés. Il ne comprenait définitivement pas pourquoi l’étudiant s’excusait autant. Montrer une telle réserve, de son point de vue, était déplacé. N’était-ce pas Shiro lui même qui l’avait recueilli dans l’église, ce soir où un charmant inconnu l’avait allègrement défiguré ? Veiller l’un sur l’autre devenait une chose naturelle, à force. Izumi se sentait rattaché à lui d’une façon toute particulière, à l’encontre de tous les autres étudiants qu’il avait pu croiser jusqu’ici. Comme attendu au vue de son état, son bébé vint bien vite se ré-agripper à son cou, ne parvenant à faire quelques pas sans vaciller. En dépit de ce qu’il pouvait lui dire, il n’était absolument pas pour qu’il se force davantage. Sa condition était malgré tout critique. Il ne voulait pas le voir prendre encore plus de charge sur son corps affaibli. Ce n’était pas bon pour la suite. Surtout qu’ils allaient bientôt devoir quitter cet endroit.
Il le regarda sa déshabiller avec attention, ne pouvant le lâcher des yeux quelques secondes. Il voyait bien qu’il se forçait. Et c’était pour cette raison qu’il se tenait prêt à bondir au moindre signe de faiblesse. Signe qui n’allait pas tarder à arriver, de toute évidence. Néanmoins, en le regardant se déshabiller de la sorte, il ne pensait pas un seul instant à la possibilité qu’il puisse le mettre mal à l’aise. Pour quelqu’un qui passait la moitié de son temps à demi-nu, cela ne le choquait pas le moins du monde. En entendant ses paroles, il secoua négativement la tête, faisant légèrement onduler sa chevelure blanche. Une ride soucieuse barrait son front. Ce n’était pas possible de l’abandonner à son sort, surtout dans un tel état ! « Arrête de t’excuser, Shiro » Sa voix trahissait une certaine autorité qu’il ne se connaissait pas. Pour la première fois depuis bien longtemps, il se montrait sérieux : il l’était particulièrement. « Tu n’es pas stupide, et il est hors de question que je te laisse aller te doucher tout seul. Tu n’es pas en état de tenir debout, n’essaye pas de te forcer... » la dernière intonation prenait des inflexions un peu plus douces. Izumi comptait cependant bien joindre l’action à la parole. Sans laisser plus de choix à Shiro, il l’attrapa par le bras et le soutint avec force, se dirigeant vers la douche. Une fois dans la cabine, il le força à s’asseoir par terre. Son pauvre bébé n’était définitivement pas en mesure de se débrouiller tout seul. Le Japonais remonta ses manches et attrapa le pommeau de douche, commençant à faire venir l’eau. Il attendit quelques secondes qu’elle soit plus ou moins à température convenable –ni trop froide, ni trop chaude- puis vint s’accroupir à ses côtés. « On va faire doucement, d’accord ? » lui indiqua-t-il dans un petit sourire avant de lui caresser la joue ; son visage était brûlant. Il lui aspergea les jambes, histoire de voir si cela lui convenait. « Ça va aller, petit chou. Essaye de te détendre un peu, je m’occupe de toi » Il tentait de se montrer encourageant. A vrai dire, lorsqu’il essayait de se concentrer, il devenait presque une personne « normale » avec des réactions plus ou moins adaptées. Même s’il n’était qu’un novice dans ce qui concernait l’aide à la personne, il tentait de faire de son mieux. Le jeune homme se saisit du savon qui avait été laissé dans un coin, puis le prit entre ses mains pour obtenir de la mousse. Avec délicatesse, il posa sa main tatouée sur sa cheville pour étirer sa jambe avec précaution, la savonnant de la base de ses orteils jusqu’au haut de sa cuisse. « Pour l’instant, on va procéder par étape, petit à petit. Si jamais tu veux changer de position ou si je te fais mal quelque part, dis le moi ! » Izumi lui sourit une nouvelle fois pour le rassurer, puis continua le travail qu’il effectuait sur ses jambes. Il avait l’air ridiculement concentré, alors qu’il effectuait une tâche aussi simple. Et il avait beau s’appliquer, il parvenait encore à mettre de l’eau et du savon sur ses propres vêtements...

-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-



« ONLY GOD CAN JUDGE ME »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur






avatar
Âge : 20 ans
Vague : Première vague
Amour : Entiché d'un certain Nippo-Coréen ~

Coupons : 146
Contenu du sac : • Gel super-fixant (plein)
• Trousse de maquillage : (palette de fard à paupière, poudre de riz blanche, petite bouteille de fond de teint, rouge à lèvres et eyeliner noir.)
• Parapluie pliable cassé
• Lentilles de couleur
• Vêtements de rechange
• Petit cristal de roche
• Petite boîte à musique
• Paire de faux-cils + colle
• Photo polaroid d'un bâtiment
• Boîte de médicaments antipsychotiques (24 cachets)

--------------------------------------------

• Une miche de pain
• Une barre de céréales
• Deux à trois bouteilles d'eau (1L5)
• Une carte de l'île avec ses zones
• Une boussole
• Une lampe torche (avec piles)

----------------------------------------

• Revolver

Avatar : Aki (Arlequin)
Statut RP : Indisponible
Pseudo : Dixy
Messages : 162
Activité RP : 3









   Lun 25 Sep - 16:02



Faible, c'était bien le mot qui qualifiait Shiro en ce moment. Même s'il n'avait jamais vraiment fait preuve de force jusque là, il paraissait ridiculement plus fragile en ce moment. Son corps tremblant tenant à peine sur ses jambes, son visage pâle et envahit par la douleur de ces jours passés à l'hôpital ne lui avait pas fait du bien. Cela lui rappelait tant de mauvais souvenir. Son regard brillant se leva en direction d'Izumi qui semblait le regarder sans le juger. Au contraire il se montrait compréhensif et c'est une chose qu'on avait jamais faite pour lui du temps où il avait fouler le sol d'un hôpital. Si au départ la proposition d'Izumi avait fait sourire Shiro, il réalisa bien vite qu'il ne plaisantait pas ce qui le calma immédiatement. Cependant il ne pouvait pas s'empêcher de pense à tout ce que l'étudiant avait déjà fait pour lui, c'était amplement suffisant. "Qu’est-ce que tu racontes, petit chou..." Le petit chou en question planta son regard dans celui de l'autre étudiant comme s'il avait dit une connerie. Shiro ne savait plus très bien où se placer, à chaque fois il était le poids sur les épaules des autres sans parvenir à se rendre utile, il fallait que les choses changent … Il voulait lui prouver que même dans ces moments il pouvaient en être capable, devenir une personne forte qui n'a pas besoin qu'on le secoure toujours.

Pourtant il était loin d'être cette personne et ne le serait sans doute jamais, pour avoir peur du noir ou bien d'autres choses stupides encore … Le blond entreprit de retirer ses vêtements un à un, garder l'équilibre était chose difficile dans son état et il n'avait pas vraiment mesurer la gravité de sa faiblesse avant de le faire. Se pensant capable d'aller de l'avant il poursuivit son effeuillage non sans trembler de tous ses membres. Son regard fixa le sol avec détermination tandis qu'il retirait ce qui lui restait. Il n'allait pas tomber maintenant, il voulait passer cette première étape qui lui donnerait un indice pour l'avenir, savoir si pour une fois c'est lui qui protégerait les autres et non l'inverse. Le fil de ses pensés se brisa lorsqu'il manqua de trébucher, se rattrapant au cou du plus jeune avant de lever un regard en direction de son vis-à-vis. Une nouvelle excuse fut prononcer par le plus grand, il était un poids, cela ne servait à rien de se voiler la face. "Arrête de t’excuser, Shiro" Le joueur mauve leva un regard surprit en direction de son interlocuteur quelque peu chambouler par l'intonation de sa voix. C'était bien la première fois qu'il prenait ce ton avec lui et il avait sans doute raison de le faire. Shiro pinça ses lèvres alors qu'il allait une nouvelle fois s'excuser mais parvint à s'en abstenir. "Tu n’es pas stupide, et il est hors de question que je te laisse aller te doucher tout seul. Tu n’es pas en état de tenir debout, n’essaye pas de te forcer..."

Le blond à pics détailla un instant Izumi avant d'un peu baisser les yeux. Il fallait qu'il se rende à l'évidence qu'il n'était pour le moment pas en état d'en faire plus. Une fois encore il allait se laisser porter cette fois-ci mais il ne déclarait pas forfait pour autant. Il saura se montrer plus résistant et montrer aux autres qu'il est autant capable qu'un autre.

« Je voulais juste être autre chose qu'un poids pour une fois ... » Avoua le plus grand le regard fuyant. « Mais visiblement je n'en suis pas encore capable ... » Peut-être qu'un jour il réussira à atteindre cet objectif et il promettait de le faire, il devait à tellement de personne qu'il avait plutôt intérêt à noter tous ces noms sur une liste pour s'en souvenir. Redevable à bien des gens il n'oublieras jamais ce qu'ils ont fait pour lui. « Merci Izumi, je te revaudrait ça je te le promet. » Dit-il avec un léger sourire dans sa direction.

Izumi ne lui laissa cependant pas tellement le choix l'attrapant par le bras avant de le soulever et l'amener à la douche. Ce n'était pas le premier qui le portait de cette manière, il était temps pour lui de prendre des forces et du courage pour la suite de cette aventure tant qu'elle dure encore … Shiro prit appuie sur les épaules de l'autre étudiant lorsque ce dernier le déposa dans la douche. Le Japonais ne pouvait s'empêcher de fixer les carreaux du bassin dans lequel il était. Il avait particulièrement honte de son état c'est vrai, mais sans les personnes comme Izumi il serait sans doute déjà mort … Shiro leva néanmoins le regard en direction du plus jeune lorsque ce dernier remonta ses manches l'air sérieux. C'était une des rares fois qu'il le voyait comme ça et ça lui faisait drôle de voir à quel point Izumi changeait à son contact. Le Japonais prit le temps de l'observer tout le temps où il alluma l'eau. Shiro posa sa tête contre la paroi trouble de la douche derrière lui songeant que s'il avait été vraiment seul ici, il n'aurait pas survécus deux jours … Il se serait noyé dans la mer dès les premières minutes de jeu …  "On va faire doucement, d’accord ?" Shiro opina positivement de la tête avec un semblant de sourire en se redressant un peu pour ne pas rester inactif. La caresse réconfortante d'Izumi sur sa joue fit réapparaître son sourire laissé à l'abandon depuis ces trois jours passés ici. Délicatement le plus grand posa une main sur celle d'Izumi montrant sa reconnaissance pour s’accommoder d'une tâche pareil. Au contact de l'eau sur sa jambe, le joueur mauve resta tranquille et acquiesça sous la température de l'eau qui lui semblait parfaite. "Ça va aller, petit chou. Essaye de te détendre un peu, je m’occupe de toi" Le blond adressa un sourire à son ami.

« Bien sûr que ça va aller Hebi-chan, grâce à ton aide. » Le plus jeune retrouva son sourire tandis qu'il essayait d'oublier la situation quelque peu gênante. « On s'était jamais occuper de moi comme ça, c'est la première fois. » Dit-il en riant un peu de manière embarrassée.

Le plus âgé laissa l'eau couler sur son corps regardant les ruisseaux qui se formaient sur sa peau. Il lança un regard en direction d'Izumi quand celui-ci attrapa le savon pour former un nuage de mousse dans ses mains. Shiro regardait les moindres mouvements du plus jeune en prenant le pommeau de douche dans ses mains jouant un peu avec. Il pinça ses lèvres lorsque l'autre étudiant se saisit de sa cheville pour appliquer la mousse formé par le savon et se détendit un peu à mesure que le plus jeune étalait le savon sur sa jambe. Shiro paraissait extrêmement gêné de la situation et resserra un peu le pommeau de douche entre ses mains pour essayer de se calmer. "Pour l’instant, on va procéder par étape, petit à petit. Si jamais tu veux changer de position ou si je te fais mal quelque part, dis le moi !"

« Ne t'en fais pas c'est très bien. » Le rassura le plus âgé en appuyant ses paroles par des hochements de tête entendu. Cependant il n'arrivait pas à se détendre en songeant que son ami passait du savon sur ses jambes de cette façon. C'était pourtant merveilleusement relaxant mais le blond n'avait pas l'habitude de ce genre de situation. Shiro ne put s'empêcher de sourire à la mine concentré de l'argenté avant de rire un peu. « On dirait que tu joues ta vie là ... » Lui fit remarquer le plus jeune pour le taquiner un peu. « Je crois que je ne t'ai jamais vu aussi sérieux ! Ça te change ! » Le blond retrouva un peu sa joie de vivre laissant de côté la douleur qui ne le quittait pas depuis que ce virus l'avait atteint. Le blond serra un peu le pommeau de douche lorsque l'autre garçon remonta sur ses genoux. Le métal entre ses mains glissa légèrement déviant la trajectoire du jet vers Izumi et plus précisément sa chemise. Le blond mit une main sur sa bouche lâchant ainsi le pommeau qui resta orienter vers le joueur bleu. « Pardon ! » Shiro se précipita presque pour le retirer et le mettre dans l'autre sens. La maladresse est sans doute quelque chose qui ne guérirait jamais chez le Japonais. « Excuse-moi, j'ai pas fait exprès. » Dit-il en commençant à essuyer le chemisier d'Izumi avec ses mains mouillées … Il avait laisser son cerveau sur OFF trop longtemps ou alors peut-être que c'était simplement naturel chez lui. « Putain, je suis con … Pardon Hebi-chan je crois que tu vas devoir la changer. » Le plus grand garda son regard fixé sur la chemise de son vis-à-vis se disant qu'il valait mieux ne plus bouger du tout au risque de provoquer une nouvelle catastrophe … Cependant le plus jeune s’apaisa un peu en voyant les tatouages au travers du tissu blanc devenu transparent à cause de l'eau et sourit en se rappelant de la première fois où il les avait vu. Si on pouvait qualifié Shiro de quelque chose ce serait sans doute de catastrophe ambulante, mais malheureusement on ne pouvait aller à l'encontre de sa nature …

-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-


I want to stay here ... A pathetic Paranoia ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur






avatar
Âge : 19 ans
Vague : Première vague
Nombre de victimes : 0
Coupons : 793
Contenu du sac :

- Une bouteille d'eau (1L5)
- Une carte de l'île avec ses zones
- Une boussole
- Une lampe torche (avec piles)


- Un sachet de bonbons
- Rero, son ancien serpent, à présent plastiné
- Une palette de fards à paupière
- Un boxer de rechange
- Shampoing à l'abricot


Avatar : Luvia (Canival)
Statut RP : Disponible
Pseudo : INCUBUS / 夢魔
Messages : 380
Activité RP : 2









   Dim 1 Oct - 15:32


Izumi le regardait avec tendresse et désolation. Non, Shiro ne pouvait pas dire ça. Quelque part, il en souffrait. Il souffrait de le voir se considérer comme un poids. Surtout devant lui qui ne souhaitait que le soutenir. Et ce de son plein gré. Il ne put se retenir de l’embrasser doucement sur le front. Même dans cet état, l’autre étudiant lui paraissait tout bonnement adorable. « Tu n’es pas un poids, petit chou. Et tu ne me dois rien du tout » Le Japonais eu un sourire, presque triste. A force de vivre sur cet île, il avait peur que son petit protéger ne vienne à se mettre d’étrange idée dans la tête. Certains devaient certainement faire payer –cher- les services qu’ils rendaient aux autres. Mais ce n’était pas son cas. Lui ne rendait des services qu’à ceux qui avaient une quelconque importance à ses yeux : ce qui impliquait qu’il ne demandait strictement rien en échange. Il y avait des étudiants qu’il détestait –il pensa distraitement à cette espèce d’abrutit mégalomaniaque qui avait porté atteinte à Rero et qui, de surcroît, lui avait bien amoché une jambe- et d’autres qu’il affectionnait très sincèrement. Comme Shiro, principalement. Inexplicablement. Peut-être s’adoucissait-il sans pouvoir y faire quelque chose. La vieillesse, s’imaginait-il. Ou très certainement la fatigue. Attiser le mépris devenait fatiguant, à force. Allez savoir.
Il agissait avec une extrême douceur envers l’autre jeune homme, de peur de lui faire mal. Ne ressentant pas réellement la douleur, il avait parfois du mal à mesurer la force qu’il mettait dans ses gestes. Et à tenter d’être délicat, souvent, il agissait plutôt de façon maladroite. Néanmoins, l’attitude tranquille de l’autre joueur lui redonnait un peu confiance. Visiblement, l’eau était à bonne température, et Shiro s’en accommodait bien. Tant mieux. Cela ne faisait que lui donner davantage envie de s’appliquer dans ses gestes. Les remarques de son petit chou lui firent lever les yeux vers lui. « Jamais ? » questionna-t-il. C’était assez étonnant. Cette impression de fragilité qui émanait de son petit être semblait pourtant provoquer ce besoin de protection. Il réalisa cependant qu’il ne connaissait pas grand chose du passé de son petit bébé. Et, en cet instant où il semblait plus fébrile que tout, il n’osait pas demander. Cette question piquait cependant sa curiosité. En ce qui le concernait, personne n’avait non plus réellement prit la peine d’agir avec lui comme il était pourtant en train de le faire. C’était d’ailleurs étonnant qu’il puisse se montrer si à l’aise avec une chose qui lui était pourtant si inconnue. Mystère. Mais mystère ou non, cela n’avait pas réellement d’importance. Il agissait comme il le voulait, pour changer. Il eut un sourire, fier de lui. « En tout cas,  je peux t’assurer que ce ne sera pas la dernière ~ » Oh que oui, il en était convaincu.
En dépit de ce qu’il lui affirmait, Izumi sentait que Shiro était tendu. « Tu es sûr que ça va ? Je m’y prends mal ?... » demanda-t-il, un air contrit sur le visage. Il ne savait pas vraiment ce qui clochait dans son attitude, mais il voulait changer au mieux. Son petit commentaire le fit cependant sourire, bien doucement. « Mais c’est important, très important, même ! » Il hocha plusieurs fois la tête, comme un enfant, pour appuyer ce qu’il disait. Le Japonais prenait toujours un ton léger, feignait de ne pas être sérieux. C’était comme une habitude. Un besoin. Chez lui, tout paraissait ne pas avoir d’importance, de prise : c’était en partie vrai. Car Izumi pouvait être sérieux, quand il le voulait. Mais, vraisemblablement, il ne le voulait que bien rarement. Il voulut répondre mais il fut coupé en plein élan, aspergé par le pommeau de douche que tenait l’étudiant. D’abord surpris, il eut quelques secondes de pause avant de réalisait ce qu’il se tramait. Et alors que Shiro semblait bouleversé, lui partit d’un fou rire. « Doucement Shiro, doucement » articula-t-il alors qu’il tentait de se calmer, amusé malgré lui de la situation. Son petit bout de chou était vraiment trop adorable. A vouloir l’aider, il ne faisait qu’empirer la situation : sa chemise qui avait été aspergée était désormais totalement détrempée. Il haussa les épaules. Tant pis. « Ne t’en fais pas, ce n’est rien ! Puis arrête de t’agiter, dans ton état tu ne devrais pas bouger .. » Il fronça les sourcils, voulant se donner un air faussement sérieux. En effet, Shiro ne devait pas s’agiter inutilement, lui qui ne tenait pas même sur ses jambes. Il eut un sourire espiègle. Tant qu’à faire, il n’avait plus qu’à enlever cette foutue chemise qui le gênait plus qu’autre chose, à présent. Il la retira donc sans plus de cérémonie pour la jeter en boule à l’autre bout de la pièce. Le torse ainsi dégagé, on pouvait nettement apercevoir les tatouages qui ornaient le moindre recoin de sa peau blême. Il passa une main trempée dans ses cheveux rendus un peu humides, alors qu’il posait ses yeux sombres sur l’autre étudiant. « Tant qu’à faire, j’en profiterais pour prendre une douche une fois que tu seras lavé ~ » chantonna-t-il sur un air léger alors qu’il rattrapait le savon pour aller nettoyer l’autre jambe du jeune homme.

-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-



« ONLY GOD CAN JUDGE ME »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur






avatar
Âge : 20 ans
Vague : Première vague
Amour : Entiché d'un certain Nippo-Coréen ~

Coupons : 146
Contenu du sac : • Gel super-fixant (plein)
• Trousse de maquillage : (palette de fard à paupière, poudre de riz blanche, petite bouteille de fond de teint, rouge à lèvres et eyeliner noir.)
• Parapluie pliable cassé
• Lentilles de couleur
• Vêtements de rechange
• Petit cristal de roche
• Petite boîte à musique
• Paire de faux-cils + colle
• Photo polaroid d'un bâtiment
• Boîte de médicaments antipsychotiques (24 cachets)

--------------------------------------------

• Une miche de pain
• Une barre de céréales
• Deux à trois bouteilles d'eau (1L5)
• Une carte de l'île avec ses zones
• Une boussole
• Une lampe torche (avec piles)

----------------------------------------

• Revolver

Avatar : Aki (Arlequin)
Statut RP : Indisponible
Pseudo : Dixy
Messages : 162
Activité RP : 3









   Lun 2 Oct - 17:24



Shiro se jurait de ne plus jamais être un poids pour qui que ce soit, il ne comptait même pas le nombre de fois où on avait dût lui porter secours, et là encore une fois c'était le cas. Izumi était un ami formidable, sous plusieurs aspects. "Tu n’es pas un poids, petit chou. Et tu ne me dois rien du tout" Cette phrase redonna le sourire au Japonais qui se sentait un peu moins inutile se disant qu'il avait peut-être un rôle à jouer en fin de compte. C'est les choses les plus insignifiantes qui sont les plus importantes et parfois on ne les voit pas toujours … Le blond se laissa donc conduire jusqu'à la douche où Izumi s'affaira à le laver. Durant ce moment de silence le plus grand était pensif, qu'allait réserver la suite ? Est-ce qu'il allait guérir ? Il trouvait cela déjà extraordinaire qu'il ait survécus au virus là où beaucoup avaient succombé … Mais quand on voit le temps qu'il avait passé ici cela va s'en dire qu'il avait comme une bonne étoile qui veillait sur lui et ça avait toujours été le cas tout au long de sa vie. Le Japonais se crispait un peu tandis que l'autre étudiant appliquait du savon sur sa jambe. Il révéla que c'était bien la première fois qu'on s'occupait de lui de la sorte et que ça ne lui été jamais arrivé par le passé. "Jamais ?" A la question d'Izumi, Shiro opina négativement de la tête. De tous les endroits où il était allé, cet île était sans doute le dernier endroit où il aurait pensé recevoir de l'aide et pourtant seul les étudiants lui en avait apporté pour l'instant. Les médecins de l'asile ainsi que toutes les personnes en charge de lui n'avait jamais fait la part des choses en dehors de sa mère bien entendu … "En tout cas, je peux t’assurer que ce ne sera pas la dernière ~"

Des paroles réconfortantes qui lui donnait l'espoir en un avenir meilleur. Peu de personnes étaient comme ça et on peut dire qu'Izumi faisait partit des bonnes exceptions. Shiro n'en avait tellement pas l'habitude qu'il avait du mal à être à l'aise, cacher son angoisse. Ses mains se crispant légèrement sur le métal du pommeau de douche il tentait de contrôler ses émotions sans franc succès. Il était tellement facile de lire en lui, même s'il essayait par tous les moyens de refréner ses réactions et de les minimisé, cela avait plutôt l'effet inverse … "Tu es sûr que ça va ? Je m’y prends mal ?..." Le fait que son Hebi-chan s'inquiète de cette manière lui faisait peine, il ne voulait en rien inspirer la pitié ou l'inquiétude et c'est pour cette raison que le plus grand secoua la tête négativement.

« Non, tu t'y prend très bien ! Ce n'est pas vraiment toi le problème ... » Avoua le Japonais en regardant l'eau s'écouler sur sa peau. « Désolé de paraître si tendu je suis un peu déboussolé par la situation. » L'informa-t-il avec un petit sourire embarrassé. « C'est que je ne sais pas trop comment je dois réagir. Je peux faire quelque chose pour t'aider ? »

C'est la première phrase qui lui ais passé par la tête à dire vrai. Izumi était déjà en train de l'assister alors lui demander s'il avait besoin d'aide n'était pas vraiment logique … Cependant le Japonais ne pouvait pas s'empêcher d'être amusé par l'expression concentré qu'arborait le plus jeune et sourit en glissant un petit commentaire amusé. "Mais c’est important, très important, même !" La réaction de l'autre étudiant le fit rire doucement tandis qu'il se calmait un peu. Juste un peu puisque ses mains rendues glissantes par l'eau échappèrent le pommeau de douche qui changea sa trajectoire aspergeant la chemise blanche de son vis-à-vis. Shiro se sentait mal d'avoir une telle maladresse et lorsqu'il tenta de réparer ses erreurs ne fit qu'aggraver les choses. Cependant cela eut l'air de bien faire rire son interlocuteur ce qui rendit le plus âgé moins coupable de sa faute. "Doucement Shiro, doucement" Le Japonais pinça ses lèvres en posant le pommeau plus loin afin d'arrêter là le massacre. Il en avait assez fait comme ça … "Ne t’en fais pas, ce n’est rien ! Puis arrête de t’agiter, dans ton état tu ne devrais pas bouger .." Le ton faussement strict du joueur bleu inquiéta tout de même un peu Shiro qui eut une petite mine.

« Désolé ... » S'excusa une nouvelle fois le blond à pics sans cessé de fixer son cadet. « Tu es fâché contre moi Hebi-chan ? » Demanda-t-il d'une petite voix. Il regarda ce dernier retirer sa chemise qui de toute évidence ne lui servait maintenant plus à rien. Au moins le Japonais pourrait observer ses tatouage et se concentré sur les dessins qu'il représentait pour ne plus avoir à stresser de cette manière.

Le plus grand aida Izumi à récupérer le savon un peu plus loin et planta ses yeux dans les siens quand ce dernier prit la parole. "Tant qu’à faire, j’en profiterais pour prendre une douche une fois que tu seras lavé ~" Cela décrocha un adorable sourire au Japonais qui se détendit un peu en voyant que cela n'avait pas vraiment l'air d'avoir affecter Izumi pour sa maladresse. Shiro se perdit un peu dans ses pensées avant de relever un peu le bras pour attraper le savon et s'en mettre un peu sur les bras qu'il fit nettoya formant d'épaisses couches de mousse. Se sentant inutile il avait décider au moins d'en faire le plus possible pour éviter au joueur bleu d'avoir trop de boulot. Le Japonais mit un peu de mousse sur le nez de son vis-à-vis souriant un peu de son œuvre. C'était puéril c'est vrai mais ça l'amusait.

« Tu as put un peu profiter de la cantine ? » N'étant pas très atteint par le virus il se demandait si tous les patients avaient accès ou non au réfectoire. Étant donné que c'était la priorité pour tout le monde de manger depuis tout le temps qu'ils avaient passé sans avaler le moindre repas complet, ce serait dommage de raté l'occasion. Cela lui rappelait les repas de l’hôpital psychiatrique mais après s'être privé de nourriture pendant autant de temps, il ne s'en plaignait pas. « J'espère qu'on pourras repasser du temps ensemble dans de meilleurs conditions les prochaines fois, on n'a pas vraiment put être tranquille depuis qu'on s'est rencontrer ... » Fit remarquer le Japonais. « D'ailleurs comment tu te portes Hebi-chan ? Ça va mieux ? Tes blessures je veux dire ... » Il n'avait pas vraiment eut l'occasion de recroiser sa route depuis alors normal qu'il s'inquiète.

-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-


I want to stay here ... A pathetic Paranoia ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur






avatar
Âge : 19 ans
Vague : Première vague
Nombre de victimes : 0
Coupons : 793
Contenu du sac :

- Une bouteille d'eau (1L5)
- Une carte de l'île avec ses zones
- Une boussole
- Une lampe torche (avec piles)


- Un sachet de bonbons
- Rero, son ancien serpent, à présent plastiné
- Une palette de fards à paupière
- Un boxer de rechange
- Shampoing à l'abricot


Avatar : Luvia (Canival)
Statut RP : Disponible
Pseudo : INCUBUS / 夢魔
Messages : 380
Activité RP : 2









   Dim 15 Oct - 18:31


Ses pensées divaguaient parfois pour très vite venir se reporter sur Shiro. Izumi avait tendance à se perdre trop facilement dans l’immensité du vide qui occupait son esprit, mais tentait de se rappeler à l’ordre pour se concentrer sur tous ses faits et gestes. La personne qu’il voulait aider n’était pas n’importe qui, après tout. Il lui sourit doucement, se voulant rassurant. Son bébé n’avait pas à se mettre dans de tels états pour si peu de choses. « Tu es malade, petit chou, tu n’as pas à faire quoi que ce soit. Essaye simplement de te détendre, d’accord ? » Le ton de sa voix, doucereux, montrait à quel point il pouvait se soucier de l’autre étudiant. Le Japonais souhaitait juste le décharger au maximum de sa douleur, se comportant au mieux avec lui. Et il espérait bien que cela parviendrait à un résultat positif.
Débarrassé de son haut détrempé, il se sentait un peu plus libre de ses mouvements. La nudité était une chose qui ne le dérangeait absolument pas –pour ne pas dire qu’il avait l’habitude de déambuler torse nu sur l’île, surtout pas si forte chaleur !- aussi, il n’était absolument pas gêné de la situation. Il regarda son vis-à-vis avec de grands yeux, incrédule sur le moment. « Être fâché, moi ? » C’était peu probable. Izumi, en règle générale et ce en toute situation sauf cas extrême, ne se mettait jamais en colère. Ainsi, cette idée lui semblait totalement incongrue. Dépourvue de sens. Pourquoi aurait-il été en colère contre son adorable petit bébé ? « Pourquoi ? A cause de la chemise ? » demanda-t-il aussitôt, finissant par arriver à cette conclusion. « Je t’ai dis que ce n’est rien donc ce n’est absolument rien ~ » Il tira un peu sur l’une de ses joues, bien doucement. « Je ne pourrais jamais me mettre en colère contre cette bouille » minauda-t-il presque avec une certaine espièglerie. Cela lui faisait un bien fou de retrouver Shiro. Un certain temps s’était écoulé depuis leur dernière rencontre, et, honnêtement, il lui avait manqué. Pour lui, les autres n’avaient pas véritablement d’importance. Il leur parlait, s’amusait de leurs réactions de la plus exécrable des manières. Il jouait sans cesse, continuant son petit chemin, seul.
Son petit protégé tenta d’ailleurs de l’aider à sa manière, s’occupant de se savonner les bras alors que lui terminer de rincer ses jambes. Il était tout au moins heureux de voir que son interlocuteur se détendait un peu plus. Un battit plusieurs fois des cils, surpris, alors que Shiro venait de déposer un généreux nuage de savon sur son nez. Néanmoins, il se fendit rapidement d’un sourire en voyant que cela amusait l’autre étudiant. Soufflant de sorte à faire tomber la mousse de son visage, il vint lui pincer une nouvelle fois les joues pour à son tour déposer du savon sur son visage. La vision de son bébé dans cet état, bien plus rayonnant que lorsqu’il l’avait retrouvé sur sa banquette, lui faisait chaud au cœur.
Tout en continuant de laver le jeune homme, il l’écoutait parler avec attention. « Oui, je m’y suis rendu plusieurs fois ! » confirma-t-il alors qu’il se rappelait du goût insipide de la nourriture. Il ne s’en plaignait pas vraiment, réalisant à quel point cela pouvait-être un luxe de manger dans de telles conditions. Néanmoins, il était toujours autant déçu par le personnel. Impossible de décrocher le moindre mot à ceux qui s’occupaient de faire le service ! Il trouvait ça regrettable. Cela faisait depuis un petit bout de temps qu’il n’avait pas eu le loisir de taper sur le système de quelques adultes, et il devait bien s’admettre que cela lui manquait réellement. Il prit cependant soin de ne pas exprimer ces pensées. Son regard se reporta vers Shiro. « Et toi, petit chou ? Tu as pu te restaurer, un petit peu ? On y retournera tout à l’heure si tu veux, histoire d’en profiter une dernière fois... » Car oui, d’ici quelques heures, ils allaient être forcé de quitter l’hôpital. –enfin, rien ne les y obligeait, si ce n’était la levée du cessez-le-feu. Personnellement, il s’en accommodait très bien, si ce n’était parfaitement. Mais lorsqu’il voyait Shiro dans cet état, presque comateux, l’idée de le voir sortir d’ici de sitôt lui était bien peu supportable.
La remarque de l’étudiant le tira de ses pensées soucieuses. « Oui, j’espère vraiment qu’on pourra être tranquille ne serait-ce que quelques instants... » acquiesça-t-il avec un sourire presque triste. Il savait néanmoins, quelque part dans un coin de sa tête, que cela ne serait peut-être jamais possible. Du moins pas ici. Il voulait promettre un futur sans crainte à Shiro, mais il en était incapable. C’était bien l’origine de sa tristesse. Il passa cependant outre. Il plongea son regard sombre dans le sien, le contemplant. Même dans son état, son petit chou se souciait encore du sien qui n’était clairement pas à plaindre. Quel adorable petit ange ~ ... Izumi sourit largement, laissant entrevoir ses petites canines. « Je me porte à merveille ~ ! Regarde, on ne voit presque plus la plaie » indiqua-t-il en tapotant du bout du doigt l’endroit où sa lèvre inférieure avait été arrachée. Il y demeurait une petite cicatrice rougeâtre. « Et puis je me suis habitué à mes cheveux coupés, maintenant... » Il songea à celui qui avait provoqué cet admirable bazar, ferma les yeux pour chasser son visage de son esprit. « Enfin, ce n’est pas comme si j’avais la chance de voir mon reflet tous les jours ! » lâcha-t-il en riant doucement. Toutes ses blessures avaient cicatrisé, maintenant.

-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-



« ONLY GOD CAN JUDGE ME »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur






avatar
Âge : 20 ans
Vague : Première vague
Amour : Entiché d'un certain Nippo-Coréen ~

Coupons : 146
Contenu du sac : • Gel super-fixant (plein)
• Trousse de maquillage : (palette de fard à paupière, poudre de riz blanche, petite bouteille de fond de teint, rouge à lèvres et eyeliner noir.)
• Parapluie pliable cassé
• Lentilles de couleur
• Vêtements de rechange
• Petit cristal de roche
• Petite boîte à musique
• Paire de faux-cils + colle
• Photo polaroid d'un bâtiment
• Boîte de médicaments antipsychotiques (24 cachets)

--------------------------------------------

• Une miche de pain
• Une barre de céréales
• Deux à trois bouteilles d'eau (1L5)
• Une carte de l'île avec ses zones
• Une boussole
• Une lampe torche (avec piles)

----------------------------------------

• Revolver

Avatar : Aki (Arlequin)
Statut RP : Indisponible
Pseudo : Dixy
Messages : 162
Activité RP : 3









   Lun 30 Oct - 10:17



S'inquiéter faisait partie de ses habitudes et penser aux autres passait dans ses priorités, même dans ces moments il ne pouvait pas s'empêcher de s'en faire pour la personne avec lui. Surtout s'il s'agissait de quelqu'un de cher … "Tu es malade, petit chou, tu n’as pas à faire quoi que ce soit. Essaye simplement de te détendre, d’accord ?" Un hochement de tête positif confirma à Izumi qu'il allait essayer de faire ce qu'il lui demandait. On ne pouvait pas vraiment dire que la situation était des plus relaxante, mais la gêne n'allait être bientôt plus qu'un mauvais souvenir … Le plus grand s'assura ensuite de ne pas avoir mit en colère l'autre étudiant, il s'en voudrait trop si c'était le cas … "Être fâché, moi ?" Il est vrai qu'il n'avait jamais vraiment vu le plus jeune sortir de ses gonds, il était plutôt détendu comme personne. "Pourquoi ? A cause de la chemise ?" Shiro opina positivement de la tête, même si c'était un tout, c'est de là que ça avait commencer. En réalité ça remontait à bien plus loin, le Japonais était conscients du temps qu'il lui faisait perdre. Un temps précieux qu'Izumi aurait put passer à se reposer pendant ce cessez-le-feu … "Je t’ai dis que ce n’est rien donc ce n’est absolument rien ~" Un sourire réapparut sur les lèvres du Japonais en voyant le visage tranquille qu'arborait son congénère. Son sourire s’agrandit tandis que ses rires joyeux résonnaient une peu dans la pièce lorsque son cadet tira un peu sur sa joue. "Je ne pourrais jamais me mettre en colère contre cette bouille"

Il y avait des exceptions, parfois Shiro pouvait vraiment rendre fou une personne avec son caractère hyperactif, son côté moulin à parole ne plaisait pas au plus silencieux et discret, mais rien ne semblait déranger Izumi et le Shiro le croyait sur parole. Le cessez-le-feu n'allait pas durer indéfiniment, il fallait penser à se restaurer un peu … Le Japonais était curieux de savoir si l'autre avait put faire une tour à la cantine, le plus grand n'avait pas encore eut l'occasion d'y aller alors être accompagner lui serait d'une grande aide. "Oui, je m’y suis rendu plusieurs fois !" Lui confirma le joueur bleu. Le Japonais n'avait pas eus l'occasion d'y aller, disons que les medecins se chargeaient de lui en amener directement au lit, son état ne lui permettant pas vraiment de se lever, il n'avait pas put y aller de lui même. "Et toi, petit chou ? Tu as pu te restaurer, un petit peu ? On y retournera tout à l’heure si tu veux, histoire d’en profiter une dernière fois..."

« Non pas encore … Mais maintenant que j'arrive à me mettre debout ça me plairait beaucoup d'y faire un tour. » L'en informa le blond à pic tout en terminant de se savonner pendant qu'ils discutaient. Ce serait bête de ne pas avoir profiter au maximum de ce qu'offrait l'hôpital sachant qu'il n'y en auras peut-être pas d'autres … « Si on y allait tout de suite ? » Demanda le plus jeune en espérant qu'Izumi accepte de l'accompagner.

Les instants tranquilles étaient de plus en plus rares pour tous, Shiro l'avait remarquer la dernière fois qu'il était avec Haruto. Des moments seuls à seuls avec lui il en demanderait tellement plus … Quand à son réveil il ne l'avait pas trouver auprès de lui il avait préféré se convaincre que les médecins l'avaient mis dehors … Il fera tout pour le retrouver, la peluche qu'il lui avait prêtait était toujours dans son lit, il comptait bien la lui rendre avec tous les remerciements qui allait avec. "Oui, j’espère vraiment qu’on pourra être tranquille ne serait-ce que quelques instants..." Malheureusement les chances en dehors de ce cessez-le-feu seraient rares, alors autant profiter des derniers moments calmes avant la tempête. Le petit blond termina de se rincer avant de poser les yeux sur le plus jeune lui faisant signe qu'ils pouvaient y aller à moins que l'autre étudiant ne veuille en profiter pour prendre une petite douche rapide. Le Japonais ne pouvait pas s'empêcher de s'inquiéter pour l'état de santé de son Hebi-chan. Depuis la dernière fois qu'il l'avait vu dans un état déplorable il ne cessait d'être soucieux pour lui. "Je me porte à merveille ~ ! Regarde, on ne voit presque plus la plaie" Le blond à pique approcha son visage pour regarder de plus près les vestiges de l'entaille qu'il avait eus il y a quelques semaines maintenant. Il se souviens encore d'à quel point son agresseur ne l'avait pas manqué … "Et puis je me suis habitué à mes cheveux coupés, maintenant..." Le sourire de Shiro ne tarda pas à reproduire celui de l'autre Japonais en voyant qu'il était réellement en parfaite santé cette fois-ci. C'est vrai que les cheveux courts lui allaient plutôt bien, de plus ça allait finir par repousser à un moment ou à un autre … "Enfin, ce n’est pas comme si j’avais la chance de voir mon reflet tous les jours !"

« En regardant dans mes yeux tu pourras peut-être voir ton reflet qui sait ? » Demanda le plus grand en souriant un peu plus. « Je peux te dire que ça te vas très bien, même chauve ça t'irait bien tu sais ? » Plaisanta le Japonais. Il soupira un peu avant de regarder en direction de la porte de la salle de bain. « Si on allait au réfectoire ? Histoire de passer encore quelques temps ensemble avant que nos chemins ne se séparent à nouveau ? » Demanda le Japonais. Il aurait besoin d'un peu d'aide pour se rendre à la cantine c'est vrai, mais il savait que son Hebi-chan ne le laisserait pas tomber comme ça. Heureusement qu'il avait un ami en or, sans lui il n'aurait pas put s'en sortir … Après la cantine le Japonais songeait à retourner dormir quelques heures avant de préparer son départ de l'hôpital pour la reprise de ce jeu mortel …

-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-


I want to stay here ... A pathetic Paranoia ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Weakness || Nishimura Shiro

Page 1 sur 1