AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



FERMETURE DU FORUM





 

 Oxygène feat. Zhao Yuan







avatar
Âge : 19 ans
Vague : Première vague
Amour : Le seul autre loup de cette île...

Nombre de victimes : 16
Coupons : 597
Contenu du sac : .
Son smartphone + écouteurs
Trois paquets de Mild Seven
Une paire de lunettes
Un hoodie
Un pantalon d'uniforme de rechange
La moitié d'un paquet de chewing-gums (pamplemousse)
Un foulard de femme
Une trousse de voyage rose (1 gel anti-bactérien, 1 brosse à dent, 1 petit kit d'entretien à lentilles cornéennes, 1 mini pot vide, une pince à épiler)
Une bible


Un zippo
Un petit kit de couture (trois mini bobines de fil + deux aiguilles)
Une petite boîte de pansements adhésifs (18)
Une carte de l’île
Une lampe torche avec piles
25 allumettes
Contenant de 25ml d'essence à briquet
Un plaid


Deux petites bouteilles d’eau
Vitamines (25 comprimés)
Pot de café instantané (à moitié vide)


Couteau en céramique
Un revolver avec 4 balles dans son chargeur

Avatar : Wu Kris
Statut RP : Indisponible
Pseudo : LaMarquise
Messages : 2894
Activité RP : 5









   Ven 15 Déc - 5:17

Le 1er août 2017 || 00h26
La grotte
À marée haute

Quand les choses vont mal, elles le font rarement à moitié. Surtout sur cette île du diable. Hua Feng n’aurait plus dû en être surpris et pourtant, il arrivait quand même à l’être... Il attendait Yuan au lieu de rendez-vous, le souffle hachuré sous la tension, le bout des doigts fourmillant. Il attendait. Il y était déjà. C’était presque dans la poche. Puis soudainement, c’était arrivé. Le collier qui signalait que la zone passait interdite. C’était le pire moment possible pour faire un ravitaillement. Le sentiment de découragement qui l’avait alors pris était si intense qu’il était resté deux, peut-être trois longues minutes sur place, désemparé. Puis, un sentiment d’urgence inexplicable contrôlé par l’instinct de survie s’était pris de lui et il avait couru. Pas comme un idiot. Il avait pris ses précautions, mais avait fait vite. Très vite. Il n’y avait plus de temps à perdre et il sentait que la panique gagnait du terrain. Il fallait que ce collier cesse de faire du bruit. Rapidement.

C’est de cette façon certes chaotique mais moins désorganisée qu’elle aurait pu l’être que Hua Feng gagne les falaises. C’était le pire endroit pour être, présentement. Dans peu de temps, une nouvelle vague allait arriver. Il devait impérativement trouver un abris. Un endroit où personne ne songerait à aller. Un endroit à couvert... Au fil de ses pensées, le regard du jeune homme se tourne lentement jusqu’au bas de ces fameuses falaises. Il y avait une grotte. Il le savait pour y avoir amené Hyo Min lorsqu’il avait sauvé la jeune femme d’une attaque de laquelle elle n’aurait pu se tirer seule. Sans plus réfléchir, Hua Feng entreprend de descendre la falaise. Il avait quelques provisions dans son sac. Il y passerait la nuit. Il avait forcément une pensée pour Yuan. Et se maudissait d’avance de perdre à nouveau sa trace. Il en pleurerait de rage si c’était son genre ! Mais se contenant, comme d’habitude, Hua Feng descend prudemment jusqu’à la grotte, réussissant à l’atteindre sans faire plus que s’écorcher superficiellement les mains.

Plaqué contre le bord de celle-ci, le coeur battant de l’effort physique déployé pour venir jusqu’ici, il tend l’oreille. Dans les bois, on aurait craint tomber sur un ours. Sur cette île, c’était pire...

« Je vais lancer un fumigène qui va rendre l’air irrespirable dans quelques secondes ! », s’exclame le Chinois, sa voix calme, comme à son habitude. Une grosse pierre dans les mains, il attend... il est sur le point de la lancer à l’intérieur pour faire déguerpir l’étudiant qui s’y trouvait peut-être. Ou au moins constater par lui-même qu’il n’y avait personne. Mais soudainement, son prénom prend la forme d’une question dans la bouche d’un autre. Une voix connue... familière même. Hua Feng sent son corps se tendre. Il lâche la roche, tremblant d’émotion. « Yuan ?! »

Pitié... faites qu’il n’hallucine pas comme la nuit où il avait eu droit à une commotion cérébrale qui le laissait encore un peu chancelant ! N’hésitant plus, Hua Feng entre dans la grotte. Ce faisant, il entre presque en collision avec la fine mais masculine silhouette de l’élève s’y trouvant déjà. Il l’attrape par la taille, hébété. C’est bien Yuan qu’il a sous les yeux... sous les doigts. Il observe un moment son joli regard de biche éclairé par la lune... et merde. Se penchant sur le volontaire, Hua Feng vient chercher sur les lèvres fines un long baiser empli de joie, de colère, de tendresse, de violence, de désespoir... De tous les sentiments possibles ainsi que leur contraire. Ses mains se referment plus fermement sur la taille fine et il se permet même d’attirer à lui le jeune homme. Il sent bien l’eau de la mer leur lécher les pieds, mais il ne réagit même pas. Yuan était là... Réellement là, cette fois. Et il ne le laisserait plus repartir.

« J’ai fait une connerie... »

Et ce n’était pas de l’embrasser cette nuit. Certainement pas...

-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-

THE SURVIVOR


« La vérité, c’est que quelques uns étaient déjà des monstres avant de venir ici [...] Puis, il y a des gens comme moi. Des gens qui ont déjà tués avant d’être envoyé sur cette île damnée… » © FRIMELDA


No one knows what it's like to LOVE the WOLF:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur






avatar
Âge : 17 ans
Vague : Classe originelle
Nombre de victimes : 19
Coupons : 456
Contenu du sac : .
• Une tenue de rechange
• Un vieil uniforme + sous-vêtements
• Une casquette
• Une écharpe + bonnet
• Un briquet
• Une paire de chaussures de marche
• Une paire de gants de travail
• Un petit plaid
• Une montre à remontage automatique
• Dix analgésiques
• Un bandage et ses agrafes
• Flacon antiseptique format voyage
• Un thermos d'eau fraîche
• Deux à trois bouteilles d'eau (1L5)
• Deux bâtons de viande séchée
• Une carte de l'île avec ses zones
• Une boussole
• Une lampe torche (avec piles)
• Bracelet en paracorde
• 3 grenades lacrymogènes
• Un poing américain couvert de pointes
• Chapelet
• Lentilles bleues et produit à lentilles

Avatar : Luhan (Ex EXO)
Statut RP : Disponible
Pseudo : MyPandaa
Multicomptes : Park Hyun Hee & Kim Yeong Jae

Messages : 1501
Activité RP : 2









   Dim 17 Déc - 9:58



Lorsqu’au matin les zones qui devaient passer en danger avaient été annoncées, Yuan avait senti comme une chape de plomb lui tomber sur les épaules. Le pire, c’est que prit dans une certaine distraction il avait failli rater l’information. Laquelle ? La zone dans laquelle il devait retrouver Hua Feng ce soir passerait en danger pour une période de six heures. Il ne pouvait pas s’y rendre, l’autre chinois non plus… Et soudainement, les plans pour se retrouver semblaient s’envoler très loin. Yuan s’était sentit soudainement incroyablement las. Une fatigue comme il n’en avait plus eu depuis un moment, lui qui ne se laissait jamais abattre. Il avait sûrement mit trop d’espoir dans ces retrouvailles… Il se frustrait tout seul mais n’avait tout simplement pas le courage de faire plus que de se gifler mentalement.

Bref. Après une étude des lieux, Yuan avait décidé d’aller dans une grotte dont Haneul lui avait parlé pendant la brève période qu’ils avaient passée ensemble. D’après le blond Hyun Hee la connaissait, donc il en parlerait peut être à Hua Feng. A moins qu’il ne la connaisse déjà. En tout cas il avait opté pour cette solution qui lui permettrait de prendre un peu de repos.

Rendu là il s’était posé comme il pouvait, dans le noir, seul… La nuit était tombée, l’heure du rendez-vous avait été passée et les haut-parleurs avaient craché leur habituelle liste de noms des étudiants morts dans les six heures qui avaient précédés. Peu de noms en réalité… Mais Yuan n’avait pas ni le courage de se lever ni l’envie de le faire pour aller chasser. Dans l’obscurité il passait le bout de ses doigts sur le bracelet à son poignet, tentant de se faire une raison sans réelle conviction…

Au final il avait fini par commencer à somnoler… Jusqu’à ce qu’une voix ne l’en tire très rapidement ! Malgré la fatigue, un peu de faim aussi, Yuan restait très alerte. Il se lève, écoutant mieux… Et il a un peu le tournis pendant une seconde. Cette voix il la reconnaissait évidemment… Pourtant il pensait qu’il avait fini l’oublier.

« Hua Feng ? »

Yuan va d’un pas pressé jusqu’à la sortie de la grotte. Il était assez profondément dans cette dernière histoire d’éviter l’eau de la marée qui allait monter et inonder la partie la plus basse de la cavité. Sa lampe torche allumée s’éteint néanmoins alors qu’il entend des pas, préférant ne pas se faire surprendre s’il s’était trompé de voix. Résultat il lui rentre presque dedans et rien que comme ça il en a la conviction : il n’y avait pas d’erreur.

C’était sa voix, grave, un peu chantante. Pas chantante façon mélodie du bonheur. Plutôt comme un rap mesuré ou du slam. Un truc du genre. C’était aussi sa grande silhouette élancée, sa chaleur… Son visage aussi. Fatigué, les traits tirés… Ses yeux étaient comme deux billes d’un bleu très sombre… Et quand le jeune homme se penche sur lui pour l’embrasser Yuan… Ferme les yeux. Il ne fait pas que ça non… Il y répond finalement, parce qu’ils avaient souvent été des hommes de peu de mots de toute façon et que ça faisait un bien fou.

Yuan passe une main contre la nuque de l’autre chinois pour le retenir contre lui, grognant de désapprobation lorsque Hua Feng cesse son baiser pour lui faire aveu d’une bêtise.

« Une seule ? »

Oui bon… Il gardait son caractère de merde et « Hyun Hee » était en lui-même un grand nombre de conneries à lui tout seul.

« Laisse-tomber. »

Parce que finalement il n’avait pas envie d’en parler. Ou en tout cas pas envie de se disputer. Pas maintenant. Parce qu’ils s’étaient retrouvés alors qu’il avait commencé à se faire à l’idée que ça n’arriverait pas.

« Il faut aller au fond de la galerie pour maintenant. L’eau va monter très vite. »

Déjà cette dernière commençait à leur lécher les chevilles. D’ici une heure grand maximum l’eau aurait tout envahit si ce n’était le promontoire au fond de la grotte. Ça se voyait à la ligne d’eau laissé sur les « murs » de la cavité. Et si jamais :

« Je suis tout seul. »

Jayden n’était pas avec lui. Et Hua Feng ? Jouait-il les éclaireurs en attendant que « Hyun Hee » le rejoigne ? Alors parce qu’il l’avait sur le cœur, il réclame :

« Laisse-le se noyer. »

Sans pitié mais tant pis. Il ne faisait pas semblant d’avoir des états d’âme lorsque ce n’était pas le cas.

« On va refaire notre équipe… Ok ? »

Au début il l’avait un peu dit sur le ton d’un ordre qui aurait été donné. Il avait essayé de se rattraper un peu du coup, sur la fin !


-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-

>> Mes RPs <<




SWEETDREAMS
Sweet dreams are made of this. Who am I to disagree ? I travel the world and the seven seas. Everybody' s looking for something. Some of them want to use you. Some of them want to get used by you. Some of them want to abuse you. Some of them want to be abused.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur






avatar
Âge : 19 ans
Vague : Première vague
Amour : Le seul autre loup de cette île...

Nombre de victimes : 16
Coupons : 597
Contenu du sac : .
Son smartphone + écouteurs
Trois paquets de Mild Seven
Une paire de lunettes
Un hoodie
Un pantalon d'uniforme de rechange
La moitié d'un paquet de chewing-gums (pamplemousse)
Un foulard de femme
Une trousse de voyage rose (1 gel anti-bactérien, 1 brosse à dent, 1 petit kit d'entretien à lentilles cornéennes, 1 mini pot vide, une pince à épiler)
Une bible


Un zippo
Un petit kit de couture (trois mini bobines de fil + deux aiguilles)
Une petite boîte de pansements adhésifs (18)
Une carte de l’île
Une lampe torche avec piles
25 allumettes
Contenant de 25ml d'essence à briquet
Un plaid


Deux petites bouteilles d’eau
Vitamines (25 comprimés)
Pot de café instantané (à moitié vide)


Couteau en céramique
Un revolver avec 4 balles dans son chargeur

Avatar : Wu Kris
Statut RP : Indisponible
Pseudo : LaMarquise
Messages : 2894
Activité RP : 5









   Dim 24 Déc - 9:17

Hua Feng s’était attendu à une réaction plus violente. Peut-être davantage au fait que Yuan le repousserait, voire le frapperait pour lui remettre un peu de plomb dans la cervelle plutôt qu’à une réaction aussi… intense mais positive. Il en aurait eu tous les droits, pour être honnête. Pour cette façon qu’il avait eu de sauter sur le militaire, mais aussi pour ce qui s’était passé avec Hyun Hee. Il n’allait néanmoins pas se plaindre. D’ailleurs, plutôt que de faire ça, Hua Feng attire davantage Yuan à lui, encouragé par la réponse positive du beau Chinois à son baiser. Leur baiser, à présent. Il ne répond pas au reproche qui suit. Il soupire, mais ne dit rien. Il n’en avait pas le droit. Pas pour le moment, en tout cas. De toute façon, Yuan lui-même ne semble pas vouloir qu’il déblatère à ce sujet. Ils savaient tous les deux qu’il n’avait rien de constructif à apporter à la conversation pour le moment, n’est-ce pas ? Tout ce qu’il dira l’enfoncera davantage dans la moise dans laquelle il s’était mis tout seul.

Yuan lui assure qu’ils doivent entrer dans la grotte. Hua Feng a un regard pour leurs pieds, mouillés. Puis, pour la grotte, où Jayden les attendait peut-être. Dans ce cas, il ne savait sincèrement pas quels réflexes il aurait. Mais comme s’il avait lu dans son regard, Yuan lui assure soudainement être seul. Hua Feng en revient au jeune homme, l’observant un moment sans rien dire. Il avait envie de lui demander où l’autre débile était. Mais quelque chose le retient pour le moment. Des mots importants sont échangés… Et pour débuter, il n’en utilise pour sa part pas. Il prend plutôt la main de Yuan dès que le militaire lui assure qu’ils reformaient leur équipe dès cette nuit. C’était une façon de sceller cette demande. Cet ordre ? Dans les deux cas, Hua Feng ne le vivait pas mal. Il avait compris que Yuan était le chef de leur petite meute. Et ça lui allait comme ça… Alors main dans la main, ils entrent dans la grotte effectivement vide. La probabilité d’un piège ne vient même pas à Hua Feng. C’est dire, vu ses déboires avec le précédent volontaire…

Il ne s’installe toutefois pas. Son sac tombe certes au sol, mais il attire Yuan à lui pour le serrer dans ses bras, profitant d’une chaleur humaine fort différente de cette du délicat Hyun Hee, ne lui en déplaise.

« Il n’est pas là. », commence-t-il simplement, laissant un petit moment de silence s’installer après sa phrase. Puis, il ajoute : « Mais il va falloir en parler. Ça concerne le jeu. Un nouveau danger est arrivé sur l’île… »

Hua Feng relâche finalement l’autre Chinois. Il se penche, ouvrant son sac pour en sortir son hoodie qu’il place au sol. Il aurait bien tout donné pour une couverture, putain… Il fait signe à Yuan de s’approcher, histoire qu’ils puissent se poser tous les deux sur un petit bout de hoodie.

« Où est Bang ? », demande-t-il soudainement, scrutant comme il peut le visage de Yuan dans la pénombre de la grotte. Il n’avait pas envie d’allumer un cellulaire ou une lampe torche. L’obscurité lui faisait du bien, mine de rien. Pourtant, il aurait aimé mieux voir le visage du militaire après tout ce temps… il lui avait vraiment manqué. « Notre équipe n’a jamais vraiment été défaite. J’ai réalisé très vite que… finalement, je faisais partie de ta meute… »

Hua Feng n’avait pas toujours de la facilité à dire les choses, mais parfois il fallait le faire… Il soupire, s’adossant au mur froid et humide de la grotte, fermant les yeux.

« Le frère de Hyun Hee est sur l’île. Il est grand, carré. Mais pas plus que moi. Et surtout, il est… psychopathe. », explique-t-il finalement. « Il m’a probablement pris pour cible. Je ne voulais pas l’affronter seul, surtout qu’il est là depuis moins longtemps et a donc moins de carences… Je lui ai rendu son frère, si on peut dire. Pour être franc, c’était un soulagement… Mais je suis presque certain que ça ne sera pas assez pour lui. »

Park Tae Hwan voulait sa peau. Et c’était un problème dont Hua Feng ne voulait pas…

-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-

THE SURVIVOR


« La vérité, c’est que quelques uns étaient déjà des monstres avant de venir ici [...] Puis, il y a des gens comme moi. Des gens qui ont déjà tués avant d’être envoyé sur cette île damnée… » © FRIMELDA


No one knows what it's like to LOVE the WOLF:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur





Contenu sponsorisé









   

Revenir en haut Aller en bas
 

Oxygène feat. Zhao Yuan

Page 1 sur 1