AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



FERMETURE DU FORUM




 

 La guerra feat. Lee Ye Won







avatar
Âge : 21 ans
Vague : 3e vague
Amour : Chaotique

Nombre de victimes : 1
Contenu du sac : .
Un bracelet ayant appartenu à son frère
Une tenue de rechange
Une veste en cuir
Une paire de Dr. Martens
Un gel douche masculin
Deux paquets de cigarettes mentholées
Son smartphone + chargeur
Un livre sur le contrôle de la colère
Paire de moufles


Une boussole
Une carte de l'île
Un zippo
Une lampe torche (avec piles)


Deux petites bouteilles d'eau

Une mine antipersonnelle

Avatar : Kim Won Sik (Ravi - VIXX)
Statut RP : Indisponible
Pseudo : LaMarquise
Messages : 46
Activité RP : 3









   Dim 5 Nov - 15:02


Le 3 août 2017 || 14h51
La ferraillerie
Au centre

Les pas d’Ashley l’avaient menés jusqu’à la ferraillerie. C’était un peu malgré lui. Cet endroit ne lui disait rien de bon, pour être tout à fait honnête. Il n’avait pourtant pas d’expérience particulière rattachée à cette endroit. Pas encore…? Quoi qu’il en soit, il ne voulait clairement pas en créer. Le côté abandonné de l’endroit lui donnait un petit air encore plus morbide qu’il n’aurait dû avoir, lui semblait-il. Le vent créait de partout des bruits de ferraillerie inquiétants. Une portière qui grinçait, quelques petits déchets qui déboulaient du haut d’une pile de verre… Et même si le soleil était presque complètement caché par de gros nuages qui annonçaient une nouvelle averse dans très peu de temps, il faisait faiblement briller çà et là des morceaux de verre, de métal, de miroir… À chaque fois que ça se produisait, soit beaucoup trop souvent, Ash se tendait, son attention attirée par là. C’était plutôt dangereux, il en avait conscience, et il devait redoubler de prudence.

Mais il n’avait pas le choix. L’arrivée toute récente d’une nouvelle vague avait créé une réaction en chaîne. Ce n’était pas arrivée quand lui-même s’était échoué sur cette île de malheur, pourtant. Qu’est-ce qui avait fait monter la tension à ce point, cette fois ? Il ne saurait le dire. Peut-être que c’était arrivé le 15 juillet, en fait. Peut-être qu’il était juste au bon endroit au bon moment. Histoire d’éviter d’en avoir conscience, quoi. Mais cette fois, autour de la ferraillerie, plusieurs élèves semblaient être décidés à s’affronter et lui, il ne voulait pas être entre eux. Alors il espérait que personne n’entrerait ici… Il avait fermé le grillage par là où il était arrivé. Son but à présent, c’était de travers de l’autre côté de l’endroit pour en faire de même avec l’autre bout de la grille. Sauf que soudainement, on attire son attention… Pour vrai, cette fois.

Il s’était tourné un peu par réflexe dans un premier temps, sûr que c’était encore le vent ou le faible soleil qui lui jouaient de mauvais tours. Sauf que cette fois, il croise le regard d’une fille. Elle était belle, son visage était rond mais il n’irait pas jusqu’à dire juvénile. Elle avait quelque chose de mature. D’attirant, en vrai. Elle était plantée là et elle le fixait résolument, ses cheveux bruns flottant dans le vent. Cette vision avait quelque chose de particuliers. Sans réfléchir, Ash s’approche, l’attrapant par les poignets.

« Il ne faut pas rester au milieu de la place. », déclare-t-il rapidement, son regard se plongeant dans celui de la fille. On aurait dit des puits sans fond. Ils étaient presque hypnotisant. Mais il ne se laisse pas prendre par ce sentiment longtemps. Il entendait déjà les cris à l’extérieur de la ferraillerie. Le vent soufflait davantage. Le soleil se cache complètement et vu les nuages qui se massaient devant, il ne réapparaîtrait pas avant un bon moment. « Une petite guerre s’annonce à l’extérieur de la ferraillerie. Je dois aller fermer l’autre grille. Ça les retiendra un temps… Je ne crois pas qu’on puisse sortir d’ici immédiatement mais si on peut, c’est préférable. Tu m’aides ? »

S’il pouvait avoir un peu d’aide, ce serait préférable… Parce que pour être tout à fait honnête, il ne savait pas trop comment il allait gérer la situation. Certes, il avait une formation pour les temps de crise. Mais, c’était différent ici. Il était seul… et la société qui s’installait étrangement sur cette île n’avait rien à voir avec celle qu’on trouvait à l’extérieur. En gros, ils étaient peut-être baisés. Seul le temps allait le leur dire… Et leur capacité à se défendre si une brèche se faisait dans la ferraillerie. Ce qui ne passe pas par la tête d’Ash, c’est que le loup était peut-être déjà entré dans la bergerie…

-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-

« Violence »
Oh stripped down to my naked core the darkest corners of my mind are yours. That's where you live. That's where you breathe...
©crackintime
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur






avatar
Vague : #3
Nombre de victimes : 5
Contenu du sac : ✓ Une tenue de rechange
✓ Un t-shirt
✓ Une paire de sous vêtements de rechange
✓ Un plaid
✓ Trousse à maquillage (Rouge à lèvre, mascara, eyeliner, fard à paupière, petit vernis rouge, 10 lingettes démaquillantes)
✓ Trousse de toilette de voyage (mini gel douche, mini shampoing, mini dentifrice, brosse à dent pliable, 5 lingettes déodorantes, une pince à épiler)

✓ Sachet de 5 lanières de viande séchée
✓ 3 petits paquets de viande séchée
✓ Sachet de fruits secs
✓ Des biscuits secs
✓ Une miche de pain
✓ Deux à trois bouteilles d'eau (1L5)
✓ Un thermos

✓ Ipod touch + chargeur et écouteur
✓ Une carte de l'île avec ses zones
✓ Une boussole
✓ Une lampe torche (avec piles)
✓ Une paire de talkie-walkie sans piles

✓ Une dose de morphine (seringue scellée)
✓ Un couteau papillon

Avatar : Lee Hi (Hi Suhyun)
Pseudo : Frost
Multicomptes : Bae Se Jin - Baek Jin Hwan

Messages : 101
Activité RP : 1









   Dim 12 Nov - 17:22

Le 3 août 2017 || 14h51
La ferraillerie, Au centre

Pour une fille comme elle, l’île est un paradis. Et au milieu de son rêve, la coréenne a fait une rencontre pour le moins étrange mais fort attendue. En effet, Ye Won a finalement rencontré le fameux Hyun Hee. Le petit frère de Tae Hwan. Petit frère ou jouet préféré. Ye Won n’est pas bien sûr de comprendre leur relation mais en un sens, elle s’en moque totalement. Et elle a tenu sa promesse, elle ne lui a fait aucun mal. Bon, elle n’a surement pas été la fille la plus gentille et bienveillante qu’il aurait pu croiser sur cette île. Mais elle n’a pas été horrible non plus. Et elle est partie de son côté, le garçon ayant déjà retrouvé son frère. Et parce qu’elle souhaitait monter un peu son compteur de victime, Ye Won ne s’est pas attardée. Alors, après cette rencontre pour le moins intéressante, elle a profité de la chaleur ambiante pour laver un peu ses vêtements, les laissant sécher le temps d’une douche et d’une sieste bien méritée dans un coin isolé du complexe hôtelier. Puis, elle l’a quitté, reposée, en forme pour de nouvelles aventures. De nouvelles rencontres et de nouvelles attaques. Avec l’arrivée d’une nouvelle vague, Ye Won s’impatiente de rencontrer des joueurs perdus, encore effrayés pour les effrayer encore plus, jouer avec eux et les tuer juste pour le plaisir de le faire. Cette île est définitivement pleine de surprises. Et Ye Won s’y amuse vraiment. Personne ne lui manque, elle se suffit à elle-même. Cependant, elle a hâte de pouvoir raconter à son père tout ce qu’elle aura vu et fait ici et tout ce qu’elle aura appris surtout. Tout ce qu’elle a toujours fait visait à rendre fier son père. Et en bon vieux militaire à la retraire, son père souhaite qu’elle serve son pays de son mieux. Alors cet endroit pour Ye Won est comme une apogée. Elle n’aurait pu rêver mieux pour le rendre fier.

Sur la route, Ye Won a croisé un garçon. Et le combat a été plus dur, presque en sa défaveur. Plus fort, plus mordant que ses précédentes rencontres, le garçon s’est défendu et avait l’avantage d’être armé. Mais cela n’a pas démontée Ye Won qui s’est montrée hargneuse comme à son habitude. A force d’entêtement et de violence, elle a fini par avoir le dessus. Un genou brisé et finalement, elle a réussi à lui briser la nuque. Péniblement. Ce combat lui a valu plusieurs blessures, dont une assez sérieuse dans le flanc. Mais ce foutu couteau papillon est bel et bien dans sa poche à présent. Et la jeune fille a repris sa route heureuse d’avoir tué un membre de l’équipe rouge. Une revanche sur l’odieux mensonge de Tae Hwan qui se paiera, à l’évidence. Car elle le sait maintenant, sa pastille n’est pas rouge, elle est verte. Et elle a confiance en celui qui lui a donné sa couleur. Ambroisi ne lui aurait pas menti, c’est certain. Alors, elle compte bien prendre sa revanche, mais elle ne fera pas les choses n’importe comment. Et suite à ce combat, Ye Won a pris la décision de se remettre d’abord. Alors elle s’est abritée dans la ferraillerie, bien coincée entre diverses piles de métaux. Jusqu’à ce que des bruits se fassent entendre. Des cris au loin, de joueurs visiblement en train de se livrer une guerre sans merci. Et si elle n’avait pas été blessée, Ye Won les aurait surement rejoints pour jouer avec son nouveau couteau. Mais elle est restée tranquille. C’est le bruit de l’une des grilles qui l’a poussée à bouger. Elle a attrapé son sac, le jetant sur ses épaules et a rejoint celui ayant fermé la première grille. Elle l’a détaillé avec une certaine curiosité, se demandant quoi faire de lui : le tuer maintenant ou lui trouver une autre utilité.

Plutôt grand, enfin plus qu'elle, une silhouette plutôt svelte mais assez imposante pour attirer l'œil. Ye Won n'a pas de mal à le remarquer : elle va devoir se méfier. Il a surement suffisamment de force pour l'envoyer valser sans difficultés. Des cheveux blonds. Et lorsqu'il se tourne, elle ne peut que remarquer ses traits plutôt atypiques. Mais la jeune femme aime bien ceux qui ont un petit côté différent. Peut-être bien qu'elle pourrait faire quelque chose de lui. Alors, lorsqu’il commence à lui parler, elle l’écoute et se décide rapidement à l’aider. Alors elle répond : « Une guerre ? La nouvelle vague est si agressive que ça ? ». Elle joue l’innocence et la surprise à merveille avec ses grands yeux de biche. Elle passe une main dans les cheveux et en levant le bras, elle découvre son côté droit, avec son tee shirt troué et maculé de sang. Elle le rebaisse et machinalement, ne semblant pas tellement affectée par cette blessure et acquiesce répondant : « Soit... Allons fermer cette porte... ». Un peu de tranquillité ne sera pas de refus le temps de se reposer et de pouvoir découvrir ce qu’elle fera de ce jeune homme. Elle prend donc la direction de l’autre côté de la ferraillerie, avec attention, dans le cas où d’autres joueurs seraient déjà rentrés. Mais elle ne voit personne et une fois à la porte, elle attrape un côté de la grille et la tire, le laissant attraper l’autre côté et finalement, ils se retrouvent face à la porte close, enfermés dans la ferraillerie. Et l’espace d’un instant, elle se dit que c’était peut-être un mauvais plan. « Alors, qu’est-ce qui t’amène ici ? Tu n’as pas souhaité profiter du banc de gamin entre train de s’entretuer ? ». Elle se tourne vers lui, le regardant puis, revient sur ses pas revenant au centre de la ferraillerie, avant de chercher un coin plus tranquille. « Ça fait longtemps que tu es sur l’île ? ». Elle a besoin de savoir à quel genre de personne elle a affaire.

-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-


Superkindness
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur






avatar
Âge : 21 ans
Vague : 3e vague
Amour : Chaotique

Nombre de victimes : 1
Contenu du sac : .
Un bracelet ayant appartenu à son frère
Une tenue de rechange
Une veste en cuir
Une paire de Dr. Martens
Un gel douche masculin
Deux paquets de cigarettes mentholées
Son smartphone + chargeur
Un livre sur le contrôle de la colère
Paire de moufles


Une boussole
Une carte de l'île
Un zippo
Une lampe torche (avec piles)


Deux petites bouteilles d'eau

Une mine antipersonnelle

Avatar : Kim Won Sik (Ravi - VIXX)
Statut RP : Indisponible
Pseudo : LaMarquise
Messages : 46
Activité RP : 3









   Mer 22 Nov - 15:58

Tout en reprenant son souffle, une marche précipitée et prolongée ne l’ayant pas fatigué tant que ça mais ayant quand même usé un peu son cardio, Ash hausse les épaules. Il ne savait pas du tout si c’était cette nouvelle vague qui comportait plus d’adolescents agressifs ou plutôt les anciens qui avaient décidés de s’allier en deux groupes qui, à présent, s’affrontaient. Pour sa part, il penchait plutôt pour la seconde option. Le fait d’être arrivé depuis plus longtemps permettait aussi d’accepter un peu plus facilement ce genre de choses. Il croyait moyennement à une bonne dose de psychopathes déjà prêts et armés dès leur arrivée.

« Je ne leur ai pas demandé de quelle vague ils étaient. », répond Ash avec un brin d’ironie cassante qu’il ne tente même pas de dissimuler. Il aurait probablement dû être plus doux, mais ça ne lui correspondait guère. On savait déjà, via son profil à l’école de police, qu’il serait le bad cop. Alors ici, sur cette île où tout le monde qu’il croisait semblait vouloir sa peau ? « Mais ils sont sérieux. Il va y avoir du sang avant la fin de la journée. Mieux vaut faire profil bas et essayer de garder le fort. Si les deux entrées de la ferraillerie sont bien fermées, ils ne devraient même pas essayer d’entrer dans le feu de l’action. »

Ils auraient autre chose à faire que de forcer les grilles de l’endroit, même si elles étaient loin d’être à toute épreuve. Par contre soudainement, son regard s’attarde sur un des flancs de la jeune femme. Elle semblait si innocente… mais c’était quoi, cette blessure ? C’était vieux ? Ça ne semblait pas… Pourquoi est-ce qu’elle ne semblait même pas le relever ?

« Tu es blessée. », fait remarquer Ash tout en arquant un sourcil. Il était sur ses gardes, à présent. Il aurait probablement dû l’être dès le départ. Certes, il la suit lorsqu’elle décide de l’aider avec les grilles de la ferraillerie… mais sans la quitter des yeux. Lorsque c’est terminé, il essuie ses mains sur son pantalon, demandant : « Tu as mal ? Qu’est-ce qui s’est passé ? »

Son inquiétude allait plutôt envers lui-même présentement. Il avait appris ici qu’on n’était jamais trop prudent. Mais c’était une leçon qu’il avait déjà bien commencé à assimilé pendant ses stages, avant d’être catapulté sur l’île de la mort. La façon dont elle parle ensuite des jeunes qui vont probablement finir pour la plupart morts avant la fin de la journée lui fait arquer un sourcil, mais il ne relève pas directement non plus. Eh bien… Quel phénomène, cette fille.

« Pourquoi est-ce que j’irais me foutre au milieu de deux équipes qui s’affrontent ? Même si je voulais leur mort, le plus intelligent serait d’attendre la fin de leur petite vendetta pour aller achever ceux qui vont rester et qui seront affaiblis. », fait remarquer Ash. Son esprit stratégique était parfois d’une implacable logique… pas très morale, mais implacable. Peut-être qu’elle aussi aurait dû se méfier, finalement ! Quant à son arrivée, Ash hausse les épaules, restant vague. « Je ne suis pas arrivé il y a deux jours, en tout cas. Et toi ? »

Il a un bref regard par-dessus son épaule alors qu’un hurlement se fait entendre. Mais c’était assez loin pour qu’il considère que la personne était à l’extérieur de la ferraillerie.

« On devrait quand même se trouver une planque plutôt que de rester posés là comme des glands. S’ils entrent quand même, ça pourrait être problématique qu’ils nous voient. »

La vraie question était pourtant fort différente. Avait-il vraiment envie de se cacher avec cette fille qu’il ne connaissait ni d’Ève, ni d’Adam ?

-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-

« Violence »
Oh stripped down to my naked core the darkest corners of my mind are yours. That's where you live. That's where you breathe...
©crackintime
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur






avatar
Vague : #3
Nombre de victimes : 5
Contenu du sac : ✓ Une tenue de rechange
✓ Un t-shirt
✓ Une paire de sous vêtements de rechange
✓ Un plaid
✓ Trousse à maquillage (Rouge à lèvre, mascara, eyeliner, fard à paupière, petit vernis rouge, 10 lingettes démaquillantes)
✓ Trousse de toilette de voyage (mini gel douche, mini shampoing, mini dentifrice, brosse à dent pliable, 5 lingettes déodorantes, une pince à épiler)

✓ Sachet de 5 lanières de viande séchée
✓ 3 petits paquets de viande séchée
✓ Sachet de fruits secs
✓ Des biscuits secs
✓ Une miche de pain
✓ Deux à trois bouteilles d'eau (1L5)
✓ Un thermos

✓ Ipod touch + chargeur et écouteur
✓ Une carte de l'île avec ses zones
✓ Une boussole
✓ Une lampe torche (avec piles)
✓ Une paire de talkie-walkie sans piles

✓ Une dose de morphine (seringue scellée)
✓ Un couteau papillon

Avatar : Lee Hi (Hi Suhyun)
Pseudo : Frost
Multicomptes : Bae Se Jin - Baek Jin Hwan

Messages : 101
Activité RP : 1









   Sam 9 Déc - 23:42

Le 3 août 2017 || 14h51
La ferraillerie, Au centre

L'ironie hérisse l'échine de Ye Won mais elle se contente de sourire poliment. Un sourire de façade car elle n'apprécie pas tellement la réponse. Elle-même n'ayant pas vu les joueurs en train de s'affronter dehors, elle ne peut pas le savoir. Et un tel affrontement aussi peu de temps après l'arrivée d'une nouvelle vague, cela peut porter à confusion n'est-ce pas ? Et cela pourrait être la nouvelle vague, après tout, elle n'a pas perdu de temps en arrivant : elle a joué des poings dès le début. Elle ne relève pas, et décide de se taire simplement. S'il recommence, peut-être changera-t-elle sa gestion des choses, peut-être décidera-t-elle se sortir les crocs elle aussi et de laisser ses griffes se planter et glisser le long de son dos de sale petit arrogant. Il reprend la parole. L'espace d'un instant, elle regarde les limites de la ferraillerie, pas par inquiétude non, presque par envie. Le sang, le combat, l'adrénaline de l'affrontement. Mais elle est blessée la jeune femme et elle sait qu'elle n'a pas intérêt à s'en mêler. Il vaut mieux guérir d'abord et frapper ensuite, pour maximiser ses chances. Alors elle le regarde à nouveau et dit : « Ils n'en n'auront probablement ni l'envie ni le temps, effectivement ». Ce qui leur laisse à eux le temps de se reposer et de passer un peu de temps en paix. Même si elle n'apprécie pas tellement la paix. Ce n'est pas dans son genre.

Il remarque sa blessure avant qu'elle ne se mette en route. Et lorsqu'il l'énonce, elle ne dit rien pour le moment. Elle se dirige vers la porte, acceptant de l'aider. Apprécier quelques instants de sérénité ne lui fera peut-être pas de mal ? Elle n'en deviendra pas un ange pour autant, mais l'espace d'un battement de cœur peut-être pourra-t-elle être cette fille qu'elle aurait probablement été dans une autre famille, élevée par un autre parent. Ensemble, ils ferment la porte et lorsqu'ils ont terminé, il pose deux questions. Alors elle dit : « Un peu, mais ça devrait aller ». Elle sourit un peu avant de dire : « Un type un peu trop entreprenant... Pas mon genre. J'ai eu de la chance je crois ». Ou pas. Mais bien sûr, elle ne va pas lui dire qu'elle a pris plaisir à le tuer, cela sera trop facile non ? Et probablement très risqué pour elle. Avec l'ironie dont il a déjà fait preuve, il ne semble pas être quelqu'un de tendre et de gentil. Alors autant se méfier, non ? La clé de la survie sur cette île. « Et toi, tu as déjà croisé d'autres joueurs agressifs ? ». Elle grimace un peu, pour faire bonne figure.

Puis, elle demande s'il n'a pas eu envie de s'en mêler. Il lui répond et elle écoute. Attentivement. Puis elle hausse un peu les épaules et dit : « Il y a le plus sage, le plus intelligent et le plus fou. Certains prendraient plaisir à s'en mêler, d'autres trouveraient juste ça horrible. Je crois même que certains pourraient essayer de les arrêter ». Difficile de savoir où elle se placerait pour quelqu'un ne la connaissant pas. Elle mettrait plutôt de l'huile sur le feu. Avec plaisir même. Elle sourit amusée par tant de mystère et répond : « Ça tombe bien, moi non plus ! ». Elle le regarde, lui adresse un clin d'oeil puis regarde autour d'eux, écoutant à l'extérieur pour essayer d'estimer la distance de l'affrontement et vérifier qu'ils ne se rapprochent pas. Et pour le moment l'orage a l'air de vouloir continuer à passer dehors. Alors elle sourit un peu plus et quand il propose de ne pas rester au milieu, elle acquiesce puisqu'elle s'apprêtait à en faire de même. D'ailleurs, bien vite elle propose : « Profitons d'être en sécurité pour se détendre et faisons une trêve ». Elle le regarde simplement et lui sourit avant de commencer à marcher. Elle se dirige alors entre les piles de débris et les amoncellements de ferrailles jusqu'à une petite niche abritée. Elle pose son sac et s'installe directement au sol, sans faire de chichi, pas du genre princesse.

Une fois posée, elle le regarde à nouveau et lui dit : « Je suis Ye Won ». Elle le regarde simplement, sans méchanceté, sans agressivité, presque douce. Elle pourrait bien être curieuse d'apprendre à le connaître. Elle plie une jambe, pose son coude sur son genou et appuie son menton dans la main avant de demander : « Tu as bien visité l'île ? ». Elle sourit un peu puis grimace un instant avant de dire : « Je dois avouer que de mon côté, j'ai eu un peu de mal à trouver mes repères ici ». Ou la vilaine menteuse. Mais bonne menteuse. Elle fait la moue avant d'esquisser un nouveau sourire.

-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-


Superkindness
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur






avatar
Âge : 21 ans
Vague : 3e vague
Amour : Chaotique

Nombre de victimes : 1
Contenu du sac : .
Un bracelet ayant appartenu à son frère
Une tenue de rechange
Une veste en cuir
Une paire de Dr. Martens
Un gel douche masculin
Deux paquets de cigarettes mentholées
Son smartphone + chargeur
Un livre sur le contrôle de la colère
Paire de moufles


Une boussole
Une carte de l'île
Un zippo
Une lampe torche (avec piles)


Deux petites bouteilles d'eau

Une mine antipersonnelle

Avatar : Kim Won Sik (Ravi - VIXX)
Statut RP : Indisponible
Pseudo : LaMarquise
Messages : 46
Activité RP : 3









   Dim 24 Déc - 5:28

Ash acquiesce. Là-dessus, ils étaient bien d’accord. Lui-même pris dans cette guerre et voulant la menée, il ne se serait certainement pas aventuré jusqu’ici. Les blessés pourraient peut-être mais n’auraient sûrement pas la force de passer par-dessus les portes. C’était donc le meilleur plan qu’ils avaient pour le moment. Toutefois, la fille ne relève vraiment pas sa blessure dans un premier temps et ça fait remonter un petit frisson désagréable le long de l’échine d’Ash. Il essaie toutefois d’oublier. Parce qu’il ne pouvait pas vraiment la juger rien que sur ça. Elle prenait peut-être beaucoup sur elle alors qu’elle était sur le point de craquer intérieurement. Il ne voulait pas en rajouter. Le jeune homme garde donc lui aussi le silence en commençant à s’activer, aidé par la fille. Il grimace par contre alors qu’elle parle finalement de celui qui lui avait fait mal. Quelle façon de dire les choses, mais… Avait-elle été presque violée ? Ça aussi, ça lui arrache un petit frisson désagréable.

« Oui, j’en ai rencontré. », répond sobrement Ash à la question qui lui est posée. Il ne voulait pas lui dire qu’il avait tué. Pas envie d’en parler… On pouvait comprendre, non ? Par contre à la suite, à propos de cette petite guerre qui se mettait rapidement en place en dehors de la ferraillerie, Ash est intraitable… « Je ne comprends pas comment on peut avoir envie de participer à ce genre de chose. »

Son ton avait été un peu sec, comme s’il mettait au défi la demoiselle d’avancer une opinion différente de la sienne à ce sujet. C’était de la folie. Il fallait avoir un grain pour chercher ainsi volontairement à tuer. Il y avait une différence entre le faire pour sortir d’ici et le faire pour le plaisir. Lui faisait partie de la première catégorie et aucune autre. Néanmoins, il finit par soupirer alors qu’elle lui propose une trêve. Ash tend la main pour serrer celle de la jeune femme, acceptant donc ces termes.

« Lee Ash. », se présente-t-il, ne le faisant plus depuis un bon moment sous son prénom coréen et n’utilisant jamais Ashley tout au long. Il lui semblait que pendant leur courte discussion, l’atmosphère qui entourait la jeune fille avait changée. Ça le laisse un peu songeur, mais dans un premier temps, le futur policier répond plutôt à ses questions. « Pas autant que je l’aimerais. Je vais surtout là où mes pas me guident pour le moment. Au rythme des autres joueurs que je croise, des zones qui passent interdites et d’où je peux trouver quelque chose à bouffer. »

Il a un bref sourire à ce qu’elle ajoute. On ne pouvait pas trop le lui reprocher… L’endroit était loin d’être fréquentable et très différent de tout ce qu’ils avaient connus. Néanmoins, tout en s’assoyant finalement au sol, le dos contre une portière de voiture qui n’était plus rattachée à rien, Ash aborde finalement le sujet qui le laissait songeur.

« Tu me fais penser à ma copine. », fait-il remarquer, l’air grave. Un peu trop grave pour que ce soit complètement normal ! Disons que les choses n’étaient pas au beau fixe entre eux. Et elle était un peu moins angélique qu’elle n’aimait bien le montrer aux autres. Ash a un soupir. Ça ne l’inquiétait pas pour le moment. Mais ces deux-là se seraient soit aimées, soit détestées ! « Je me demande si elle sait que je suis ici. Ça ne m’étonnerait pas qu’elle pense que je me suis cassé. Après avoir tué son stupide chat, en plus ! C’est n’importe quoi… »

Stupide animal. Stupide Erin. Stupide destin…!

-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-

« Violence »
Oh stripped down to my naked core the darkest corners of my mind are yours. That's where you live. That's where you breathe...
©crackintime
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

La guerra feat. Lee Ye Won

Page 1 sur 1