AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



FERMETURE DU FORUM





 

 And we run feat. Khan Dewei







Xiao Hua Feng
Âge : 19 ans
Vague : Première vague
Amour : Le seul autre loup de cette île...

Nombre de victimes : 16
Coupons : 597
Contenu du sac : .
Son smartphone + écouteurs
Trois paquets de Mild Seven
Une paire de lunettes
Un hoodie
Un pantalon d'uniforme de rechange
La moitié d'un paquet de chewing-gums (pamplemousse)
Un foulard de femme
Une trousse de voyage rose (1 gel anti-bactérien, 1 brosse à dent, 1 petit kit d'entretien à lentilles cornéennes, 1 mini pot vide, une pince à épiler)
Une bible


Un zippo
Un petit kit de couture (trois mini bobines de fil + deux aiguilles)
Une petite boîte de pansements adhésifs (18)
Une carte de l’île
Une lampe torche avec piles
25 allumettes
Contenant de 25ml d'essence à briquet
Un plaid


Deux petites bouteilles d’eau
Vitamines (25 comprimés)
Pot de café instantané (à moitié vide)


Couteau en céramique
Un revolver avec 4 balles dans son chargeur

Avatar : Wu Kris
Statut RP : Indisponible
Pseudo : LaMarquise
Messages : 2894
Activité RP : 5









   Ven 26 Mai - 8:30


Samedi le 17 juin 2017
6h05, une ruelle

Lorsqu’il l’avait finalement aperçu, Hua Feng avait été bluffé. Il était encore tôt, le lendemain de sa rencontre avec le volontaire. Il était sorti, seul. Pas question de traîner derrière Zhao comme s’il était son petit chien de poche. Le but : trouver quelque chose à se mettre sous la dent. Son compagnon de route en avait fait de même et ils devaient se retrouver au point d’où ils étaient partis dans deux heures tout au plus. C’était déjà très long deux heures, sur cette île… Pour le moment, les recherches de Hua Feng avaient été infructueuses. S’ils étaient mieux placés ici pour s’équiper avec de quoi se soigner ou de quoi faire mal, pour la nourriture il vaudrait probablement mieux se retourner vers les airs naturels et sa verdure, malheureusement. Ils n’avaient pas de quoi chasser le petit gibier non plus, pour l’instant alors ça s’annonçait mal. Mais Hua Feng en avait vu d’autres.

Celui qui avait attiré son attention dans un premier temps, c’était ce type cinglé qu’il avait rencontré sur le bateau et qui avait fait sa crise d’enfant pourri gâté de riche avant de se calmer net. Il avait compris par la suite, alors que Hua Feng avait refusé de délier les lèvres lorsque le type lui avait adressé la parole et que ce dernier s’était emporté à nouveau, qu’il avait affaire à un dangereux. Ce « dangereux » chassait présentement quelqu’un, mais ce qui avait étonné Hua Feng, c’est qu’il ne voyait sa proie nulle part. Jusqu’à ce qu’il l’aperçoive enfin, donc. En hauteur… Ce qui expliquait pourquoi l’autre psychopathe avait la tête levée vers le ciel la majeure partie du temps, hein…

Hua Feng ne tergiverse pas. Il se glisse dans une ruelle où il pensait que la proie de Park Ihn Kyang allait atterrir puisque le prédateur, pour sa part, était parti en sens inverse. Il s’appuie contre un mur, nonchalant, les bras croisés sur son torse… et il attend sagement que l’oiseau se pose. Ce qui ne manque pas d’arriver. Le Chinois l’observe avec une sorte de fascination alors que leurs regards se croisent, le siens étant surnaturel avec ses lentilles bleues. Son fort accent chinois trahit son ancienne nationalité dès qu’il ouvre la bouche, sûrement.

« Du parkour, hein…? », fait-il lentement, observant son vis-à-vis avec attention. « Ça, c’est un talent pratique, ici. »

Indéniablement. Il avait réussi à semer ce que Hua Feng considérait comme l’un des plus grands prédateurs de cette île. Ça méritait un peu d’admiration, lui semblait-il. Par contre, ce petit entretien pourrait aussi tourner au vinaigre, aussi espérait-il qu’il n’avait pas troqué un prédateur contre un autre. C’aurait été ballot… D’ailleurs, il montre ses mains, bien qu’il n’ait pas l’intention de dire directement qu’il ne possédait aucune arme. Il voulait juste que l’autre voit que dans l’instant, il n’était pas prêt à attaquer. C’était déjà un pas vers l’avant, non ?

« Je ne veux pas te faire de mal. », assure-t-il donc, observant avec attention le visage de son interlocuteur, toujours attentif. Parfois, un seul regard pouvait communiquer les intentions d’un homme. Et ici, c’était primordial d’être fort au courant de ces choses-là… « Tu étais sur le même bateau que moi, n’est-ce pas ? Première vague. Je me souviens de toi. Si tu m’as vu, tu as peut-être aussi compris que celui qui te poursuivait n’est pas mon plus grand fan. Il s’appelle Park Ihn Kyang. C’est un cinglé. »

Eh bien… Ça faisait beaucoup de mots pour un taciturne ! Mais parfois, la parole était essentielle pour communiquer ses émotions et le ton très calme et posé de Hua Feng ne pouvait porter à confusion. Il n’était pas mielleux, d’ailleurs… Ce qui aurait pu être un mauvais signe. Il ne voulait pas endormir la méfiance de son vis-à-vis. Il n’était pas là pour le tuer et c’était on ne peut plus vrai.

« Tu fais du parkour depuis longtemps ? », demande-t-il finalement. Et parce qu’il y avait une bonne raison pour laquelle il était là, il pointe les toits, questionnant finalement : « Tu as vu quelque chose d’intéressant, là-haut ? Quelque chose qui mérite qu’on soit au courant ? »

Ça pouvait toujours servir…

-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-

THE SURVIVOR


« La vérité, c’est que quelques uns étaient déjà des monstres avant de venir ici [...] Puis, il y a des gens comme moi. Des gens qui ont déjà tués avant d’être envoyé sur cette île damnée… » © FRIMELDA


No one knows what it's like to LOVE the WOLF:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur






Khan Dewei
Âge : 19 ans
Vague : #1
Amour : Nop'

Nombre de victimes : 0
Coupons : 418
Contenu du sac : .
◂ une épée courte
◂ deux petites bouteilles d’eau
◂ une carte de l’île
◂ une boussole
◂ une lampe torche (piles fournies)
◂ liseuse Kindle
◂ imperméable noir
◂ 1 tenue de rechange
◂ des lunettes de soleil
◂ une bande médicale
◂ dentifrice + brosse
◂ paq. de cigarettes (25)
◂ 3 stylos 4 couleurs
◂ briquet
◂ brosse à cheveux

Avatar : Wang Jackson (GOT7)
Statut RP : Indisponible
Pseudo : Venom
Multicomptes : Al Baghdadi Judas

Messages : 1239
Activité RP : 2









   Ven 26 Mai - 10:53

Ça ne faisait que deux jours qu’il était arrivé sur cette île. Deux jours, et Dewei était déjà pris en chasse par un autre garçon. Il n’avait pas espéré non plus être tranquille pendant des mois entiers, non… Mais la simple idée que quelqu’un ne le prenne déjà pour un morceau de viande ne lui plaisait pas plus que ça, en fait. C’est à ce moment-là, qu’il s’est rendu compte qu’il n’était pas dans un mauvais rêve, et que sa vie était réellement en danger. Le pire dans tout ça, c’est qu’il n’a rien fait pour.

Il avait couru, aussi vite qu’il avait pu, et c’était hissé sur les hauteurs. De plus en plus haut. Certainement bien plus vite, plus haut et avec plus d’agité que lors de ses entraînements… Si entrainement était là, il ne douterait plus de ses capacités, ni même de sa fainéantise durant l’entrainement. Mais il ne s’entraînerait sans doute plus jamais, et ne reverrait pas non plus cet homme qui l’avait si souvent grondé…  Cependant, pas le temps de s’apitoyer sur les souvenirs, parce que l’autre ne lui laisserait pas de répit. D’ailleurs, cet « autre » en question, il était presque sûr de l’avoir vu quelque part. Ou alors son visage confondait seulement avec un lointain souvenir ? Il n’en était pas sûr. En tout cas, il n’allait pas prendre le temps de demandé au principal intéressé.

Dans ce cas précis, il savait que le sport ne l’aiderait pas tout le temps. Il lui permettait simplement de le distancer, d’assez loin pour pouvoir le semer, ou se cacher en attendant qu’il passe et abandonne. Parce que celui qui le pourchassait avait bien compris qu’il pouvait se glisser et se hisser partout –ou presque– où il le voulait. Et il avait constamment le visage levé, comme s’il suivait un oiseau du regard. Et s’il n’arrivait pas à l’attraper aujourd’hui, il allait réessayer, jusqu’à ce qu’un jour, l’un des deux y laisse la vie. Mais aujourd’hui, l’idée était surtout de faire en sorte qu’il abandonne, parce que Dewei n’avait pas envie de tuer. Il n’était pas encore prêt pour ça. Et il n’était pas encore prêt à mourir.

Comme il l’avait espéré, il avait fini par passer son chemin. Pour l’instant, mais c’était déjà ça de prit. S’assurant bien qu’il ne s’agisse pas là d’une manœuvre pour le forcer à descendre, il attendait de ne plus le voir pour se décider à descendre. Retombant sur ses pieds au fur et à mesure qu’il descendait les mètres, il tentait de ne pas faire trop de bruit. Mais s’apparentant plus à un éléphant qu’à une souris dans un magasin de porcelaine, sa seule espérance était que personne de malveillant ne soit dans le coin. En tout cas, malveillant, il ne le sait pas, mais il y avait bien quelqu’un.

Descendant avec prudence, le regard plongé dans celui de son vis-à-vis, d’une bien étrange couleur, d’ailleurs. Il levait ses mains, et Dewei n’ouvrait pas la bouche alors qu’il avait commencé à lui parler. Il se doutait bien que tout le monde n’était pas malveillant ici, mais l’autre fou, lui aussi avait commencé sa traque en lui parlant. Et il l’avait vu aussi faire ses singeries, de mur à toit, et de toit en arbre. Il était grillé. Il disait ne pas vouloir lui faire de mal, et… Aller, le jeune survivant serait bien tenté de le croire. « Aah, c’est là que je l’ai vu… Oui. J’ai compris qu’il n’est pas très sain d’esprit. Mais bon, tu as pu le voir, je me suis pas spécialement arrêté pour lui en parler hein. » Petite touche d’humour qui fait du bien. En tout cas au Hongkongais. Il n’avait parlé à personne depuis son arrivée, et même s’il avait déjà croisé de loin –et surtout d’en haut– quelques autres personnes, celui qui lui faisait face actuellement était son premier contact. « Il s’appelle Ihn Kyang tu dis ? J’espère vraiment pas le revoir, ouah. »

Il ne pensait pas que son interlocuteur puisse connaître le parkour. Ça se fait peu à peu connaître par les générations les plus jeunes, mais peu de gens le pratiquent. « Depuis un peu plus de six ans maintenant. Ce n'était pas censé me servir quand même, mais bon… J'suis pas déçu. » Il glissait sa main dans ses cheveux, pour retirer sa frange collée à son front couvert de gouttes de sueur. Il secouait la tête négativement en écoutant la question. « Non, en fait c’est la première fois que je viens par ici. Vu que je n'ai rien de mieux à faire, je comptais quand même aller voir. Tu dois y aller aussi ? » Quitte à converser, peut-être qu’ils pourraient aller voir dans les environs ensemble. Ne serait-ce que pour éviter à l’autre de se faire avoir, durant quelques minutes.

-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-


Il y a un temps pour combattre et un temps pour accepter que nous avons perdu, que seul un idiot continuerait la lutte. La vérité... C'est que j'ai toujours été un idiot.


Dernière édition par Khan Dewei le Ven 7 Juil - 1:57, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur






Xiao Hua Feng
Âge : 19 ans
Vague : Première vague
Amour : Le seul autre loup de cette île...

Nombre de victimes : 16
Coupons : 597
Contenu du sac : .
Son smartphone + écouteurs
Trois paquets de Mild Seven
Une paire de lunettes
Un hoodie
Un pantalon d'uniforme de rechange
La moitié d'un paquet de chewing-gums (pamplemousse)
Un foulard de femme
Une trousse de voyage rose (1 gel anti-bactérien, 1 brosse à dent, 1 petit kit d'entretien à lentilles cornéennes, 1 mini pot vide, une pince à épiler)
Une bible


Un zippo
Un petit kit de couture (trois mini bobines de fil + deux aiguilles)
Une petite boîte de pansements adhésifs (18)
Une carte de l’île
Une lampe torche avec piles
25 allumettes
Contenant de 25ml d'essence à briquet
Un plaid


Deux petites bouteilles d’eau
Vitamines (25 comprimés)
Pot de café instantané (à moitié vide)


Couteau en céramique
Un revolver avec 4 balles dans son chargeur

Avatar : Wu Kris
Statut RP : Indisponible
Pseudo : LaMarquise
Messages : 2894
Activité RP : 5









   Dim 28 Mai - 9:34

Petit mouvement positif du chef de la part du Chinois alors que le jeune homme en face de lui semble se rappeler vaguement avoir vu l’autre cinglé en quelque part… et donc le lier au bateau. En effet, c’était sans l’ombre d’un doute là qu’il l’avait vu. Enfin, il aurait pu le croiser en dehors de cette île, sûrement… mais ça aurait été une coïncidence un peu étonnante, n’est-ce pas ? Encore que… Il n’avait pas pu voir tout le monde mais avant d’être jeté à la mer, il avait cru apercevoir une fille… une fille importante pour lui. Mais il avait dû la rêver avec les émotions et tout… Il espérait fortement. C’eût été bien trop cruel. Quoi qu’il en soit, Hua Feng s’intéresse plutôt au garçon devant lui. Se perdre dans ses pensées était la meilleure façon de finir crevé sur l’asphalte défoncée de cette ruelle sordide.

« On vient juste d’arriver. Ceux qui te donnent une impression de déjà-vu vont probablement tous être de la première vague. C’est toujours bon à savoir… tu sais que c’est nouveau pour eux aussi. En général, la classe originelle est toujours celle qu’il faut le plus craindre. Ceux qui ont survécu tout ce temps sont en territoire bien plus connu que nous. Tu piges ? », explique Hua Feng, se fendant de bien plus de paroles qu’il ne le faisait habituellement. En même temps, il lui plaisait bien, ce petit singe qui sautait d’arbre de béton en arbre de béton. Il appréciait voir quelqu’un qui avait des aptitudes particulières pour se protéger, ou au moins se cacher et fuir, peut-être bien. Ça lui donnait un peu d’espoir pour quelques potentiels bons cœurs qui restaient encore ici. « Alors guette quand même ceux dont la tête ne te dit rien. »

Puis, nouveau mouvement positif de la tête. Oui. Ihn Kyang. Park Ihn Kyang. Hua Feng préférait retenir son nom de famille parce qu’il ne l’appellerait que par celui-ci. Pas question de jouer de familiarité avec un type comme ça. Il pousse un petit soupir, observant le seul endroit de la ruelle par lequel le fameux Park aurait pu débarquer, si seulement il les avait retrouvés. Dieu merci, ça ne semblait pas être le cas. Le Chinois a un petit sourire amusé alors que l’autre déloge ses cheveux humides de sueur de son front. Ils étaient là depuis quoi ? Deux jours déjà. Sans douche, sans sommeil, sans vraiment avoir mangé… Et ce type lui faisait encore penser à une idole de kpop ou quelque chose dans le genre. Il devait avoir la cote avec les filles, non ? Bref…! Parlant de ses années d’expérience, Hua Feng se dit qu’il a dû se blesser solide plusieurs fois vu comme il devait être jeune lorsqu’il a commencé…!

« Tu avais quel âge quand t’as commencé ? Onze ou douze ans ? », demande-t-il, amusé. Un gosse qui déplaçait de l’air, quoi. Le trouvant plutôt sympa et sachant quand même analyser rapidement les intentions d’une personne vu sa propre expérience, le Chinois fini par tendre la main à l’autre, histoire qu’ils se serrent la pince. « Xiao Hua Feng. Enchanté. »

Puis, l’autre semble avoir une invitation pour lui. C’était ça, n’est-ce pas ? Hua Feng hésite. Il n’avait pas fait ami-ami pendant le dernier BR. Enfin si. Une fois… Et ça ne l’avait vraiment pas servi. Mais ici, c’était différent. Le collier… Il acquiesce donc pour ce qui était de visiter un peu les lieux. Mais avant…

« On devrait en profiter pour poser nos sacs derrière nous, s’assurer que l’autre n’a rien de caché sur lui… et regarder notre couleur de collier. Qu’est-ce que tu en penses ? », propose Hua Feng. Il voulait vérifier quelque chose. Deux petites choses, en fait. L’une d’entre elle étant la couleur du jeune homme devant lui. L’autre étant sa franchise. « Je peux commencer, si tu veux. Regarder ta couleur en premier. Comme ça, tu seras encore plus sûr que je tricherai pas. On m’a pas encore donné la mienne. »

Ça, c’était un pieux mensonge. Mais Hua Feng avait cette capacité de mentir sans marquer d’hésitation ou changer de comportement. Il fallait être un fin profiler pour savoir qu’il mentait. C’était cette façade de calme qu’il affichait constamment qui lui servait bien dans ces moments, à dire vrai.

-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-

THE SURVIVOR


« La vérité, c’est que quelques uns étaient déjà des monstres avant de venir ici [...] Puis, il y a des gens comme moi. Des gens qui ont déjà tués avant d’être envoyé sur cette île damnée… » © FRIMELDA


No one knows what it's like to LOVE the WOLF:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur






Khan Dewei
Âge : 19 ans
Vague : #1
Amour : Nop'

Nombre de victimes : 0
Coupons : 418
Contenu du sac : .
◂ une épée courte
◂ deux petites bouteilles d’eau
◂ une carte de l’île
◂ une boussole
◂ une lampe torche (piles fournies)
◂ liseuse Kindle
◂ imperméable noir
◂ 1 tenue de rechange
◂ des lunettes de soleil
◂ une bande médicale
◂ dentifrice + brosse
◂ paq. de cigarettes (25)
◂ 3 stylos 4 couleurs
◂ briquet
◂ brosse à cheveux

Avatar : Wang Jackson (GOT7)
Statut RP : Indisponible
Pseudo : Venom
Multicomptes : Al Baghdadi Judas

Messages : 1239
Activité RP : 2









   Dim 25 Juin - 4:07

Mais dis donc, c’est qu’il semblait en savoir un paquet sur cette île et sur la manière dont peuvent réagir les gens ici. Il est à peine arrivé, et il ne semble pas perdu. En tout cas, ce petit détail faisait écho dans l’esprit de Dewei qui, disons le, trouve ça bien louche. Cependant, un esprit vif et intelligent se cachait sous cette apparence bien sympa, voir même un peu idiote du jeune hongkongais, et il se disait qu’il devrait lui demander plus tard pourquoi. Est-ce qu’il aurait vu, ou entendu quelque chose ? C’est bien trop suspect.

D’ailleurs, le jeune décoloré souriait un peu lorsque le jeune homme lui posait des questions sur l’âge auquel il avait débuté le sport. Il se souvenait d’ailleurs de sa première chute, et aussi de la première fois qu’il avait semé les brutes de son quartier en montant sur les toits des hautes maisons de sa ville. Tout lui manquait déjà, absolument tout. En particulier ses amis de l’entrainement ; il n’en avait croisé aucun ici –le contraire aurait été étonnant–, son entraineur aussi lui manquait. Ses parents aussi, malgré qu’il ait voulu partir loin d’eux pour punir leur égoïsme. Son confort lui manquait ; la douche chaude, le moelleux de son matelas, ses vêtements propres. Mais c’était surtout l’idée de faire l’idiot d’un immeuble à l’autre sans risquer sa vie qui lui manquait le plus. « Oui, quelque chose comme ça. Mais bon, je n’ai pas commencé en extérieur, d’abord c’était en salle de sport. C’était vraiment cool. » Et c’était cool aussi, de voir la main de son vis-à-vis se tendre face à lui. Il avait l’air d’être un bon gars, et ça donnait un peu d’espoir à Dewei ; peut-être qu’il y avait encore des gens ici avec du cœur, et surtout un cerveau. « Dewei. Content de te connaître. » Il aurait tout de même apprécié le rencontrer dans d’autres circonstances, mais bon.

Ce Hua Feng semblait accepté l’offre du singe ; une petite promenade, dans le but de –peut-être– trouver un truc intéressant dans le coin. Après tout, ils avaient quoi de mieux à faire, hein ? « Je te dirais bien oui, même pour le sac. Sauf que… Je ne l’ai pas avec moi. » Il le laissait toujours un peu plus loin, coincé quelque part en hauteur à l’abri des autres, ou bien planqué ailleurs. Et c’était pas plus mal pour le coup, parce que les questions du jeune asiatique en face lui faisaient un peu peur. « Euh… Je sais pas trop. » Il avait beau le trouver bien sympa, il n’était pas vraiment chaud à l’idée de lui tourner le dos. Ce n’était pas une question de confiance, parce qu’ils venaient de se rencontrer et qu’ils ne se connaissaient pas. C’était plus une question de bon sens. « C’est pas contre toi hein, vraiment. Mais bon… Enfin, j’imagine que tu comprends. » Le concernant, Dewei est trop honnête pour profiter d’un moment comme ça et d’en profiter à son avantage. Mais ici, tout le monde n’est pas comme lui. Et le fait de découvrir sa couleur ne le branche pas plus que ça non plus. Premièrement, il savait que ce que lui dirait Hua Feng ne serait pas forcément vrai à cent pour cent. Il pouvait bien lui mentir, comme lui dire la vérité ; il ne pourrait jamais le vérifier. Mais… Il avait un peu peur de le découvrir, parce qu’il savait pertinemment que cette couleur finirait par lui causer des ennuis, et le forcerait à faire des choix.

Mais il se torturait psychologiquement, et certainement pour rien dans le fond. Et après tout, si c’était pas Hua Feng aujourd’hui, ce serait un autre fou demain. Peut-être même l’imbécile qui s’était amusé à lui courir après. Et... Il doit se trouver des alliés. Peut-être pas sur le long terme, mais au moins pour se rendre mutuellement service. « Bon aller, après tout ! » Il se tournait dos au brun, et relevait les cheveux qui couvraient sa nuque. Son cœur battait à cent à l’heure. « Dépêche, dépêche, dépêêêêêche… »

-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-


Il y a un temps pour combattre et un temps pour accepter que nous avons perdu, que seul un idiot continuerait la lutte. La vérité... C'est que j'ai toujours été un idiot.


Dernière édition par Khan Dewei le Ven 7 Juil - 1:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur






Xiao Hua Feng
Âge : 19 ans
Vague : Première vague
Amour : Le seul autre loup de cette île...

Nombre de victimes : 16
Coupons : 597
Contenu du sac : .
Son smartphone + écouteurs
Trois paquets de Mild Seven
Une paire de lunettes
Un hoodie
Un pantalon d'uniforme de rechange
La moitié d'un paquet de chewing-gums (pamplemousse)
Un foulard de femme
Une trousse de voyage rose (1 gel anti-bactérien, 1 brosse à dent, 1 petit kit d'entretien à lentilles cornéennes, 1 mini pot vide, une pince à épiler)
Une bible


Un zippo
Un petit kit de couture (trois mini bobines de fil + deux aiguilles)
Une petite boîte de pansements adhésifs (18)
Une carte de l’île
Une lampe torche avec piles
25 allumettes
Contenant de 25ml d'essence à briquet
Un plaid


Deux petites bouteilles d’eau
Vitamines (25 comprimés)
Pot de café instantané (à moitié vide)


Couteau en céramique
Un revolver avec 4 balles dans son chargeur

Avatar : Wu Kris
Statut RP : Indisponible
Pseudo : LaMarquise
Messages : 2894
Activité RP : 5









   Mar 4 Juil - 7:06

Ah oui, en terrain contrôlé. En même temps, s’il avait vraiment une solide formation, c’était normal. Mais les adolescents avaient souvent des idées bien dangereuses, Hua Feng n’aurait donc pas été étonné de savoir qu’il avait commencé par lui-même sur un coup de tête tout en se pétant la gueule solide ! Mais il avait fait ça dans les règles de l’art, peut-être (probablement ?) inspiré par ses parents qui n’avaient pas envie de le retrouver sur une civière mais qui savaient sûrement qu’ils ne pourraient pas l’attacher sur une chaise jusqu’à sa majorité ! Il avait été de ces gamins qui avaient la bougeotte et besoin de se défouler, il pouvait comprendre. Sauf que lui, c’était ressorti dans le basket, puis un peu plus tard dans le streetbasket, cette variante du jeu dont les règles avaient été remaniées jusqu’à en disparaître presque complètement puisque c’était un sport contact, oui !

Dewei, donc. Et sa poignée de main lui est rendue, ferme comme elles devraient toutes l’être. Hua Feng a un signe positif de la tête pour saluer le jeune homme, sans répondre pour autant. Il était du genre taciturne, il ne fallait pas trop lui en demander ! Son regard bleu ne quitte toutefois pas le jeune homme, comme s’il avait peur qu’il se glisse soudainement derrière lui pour l’étrangler. Pour être franc, ça aurait été bien stupide de sa part de ne pas penser à toutes les éventualités... et ce, malgré le côté sympa du garçon qu’il avait devant lui. Par contre pour ce qui était du sac, Hua Feng arque les sourcils, confus, surpris et en fort désaccord ! Eh bien ça... C’était drôlement téméraire, hein... N’importe qui tombant sur le sac du jeune homme le viderait vite fait de ses objets les plus importants !

« Tu joues avec le feu. », fait remarquer Hua Feng, ne se muselant pas à ce sujet pour le coup ! Il n’allait pas lui faire la morale en long, en large et en travers, mais disons que ça méritait quand même d’être souligné ! « Fais attention, tu pourrais découvrir que tu n’es pas le seul à avoir accès à ces endroits. »

Mais de toute façon, le jeune homme ne semble pas très chaud à l’idée de le laisser jeter un coup d’oeil à sa couleur. Pourtant, il allait bien devoir commencer à s’informer rapidement s’il voulait jouer le jeu, n’est-ce pas ? Enfin, peu importe. Hua Feng savait qu’il n’était pas des plus rassurants à première vue. Ses grandes paluches pouvaient clairement briser une nuque, surtout qu’avec l’expérience, il avait appris comment faire... C’était le choix du garçon de préférer faire confiance à une petite demoiselle aux airs de poupée qui allait peut-être bien cacher son jeu et le poignarder au moment le plus opportun. Mais on fait tous la même erreur après tout : juger à l’apparence. Par contre, Hua Feng est relativement intransigeant de son côté, pour sa part !

« Je veux que tu me donnes ma couleur, alors. Je ne regarderai pas la tienne, peu importe. », assure l’homme. Il avait besoin d’avoir un avis... Et Dewei allait être cet avis, il l’avait décidé. Il fallait malgré tout saisir toutes les bonnes occasions sur cette île... Hua Feng se penche donc un peu, faisant signe au jeune homme d’approcher. Et pour la peine, son sac reste sur son dos. « C’est toi qui va avoir accès à ma nuque, donc je suis le plus à risque dans cet échange. »

Histoire que ça finisse de convaincre Dewei ! Mais soudainement, la pression semble avoir raison du jeune homme parce qu’il se tourne dos à lui sans attendre qu’il ait posé ses trucs plus loin. Bon ! De toute façon, Hua Feng ne lui voulait vraiment aucun mal. Il s’approche donc, tirant un peu sur le collier en métal et le tordant juste assez pour voir la pastille colorée nichée contre la nuque du jeune free runner sans pour autant risquer de le déclencher, ce qui eût été très malheureux, il va sans dire...!

« Vert. », déclare simplement Hua Feng en le relâchant. Il fait quelques pas vers l’arrière, histoire de laisser souffler le garçon un peu. Il se doutait que ça avait dû être éprouvant pour lui malgré tout. Lui-même allait se crisper un peu quand ce serait son tour. « Même si on n’est pas de la même couleur, je ne vais pas me retourner contre toi. Alors ne me mens pas, tu veux ? »

Bon, ça ne changeait rien au fait qu’il pouvait effectivement lui mentir... À Dewei de décider ce qu’il préférait croire. Le mieux, c’était toujours d’avoir plusieurs avis...

« On ne devrait pas rester ici plus longtemps. L’autre cinglé va probablement revenir quand il va réaliser qu’il est parti dans la mauvaise direction. », assure finalement Hua Feng, connaissant ce genre de bête. « Et s’il me trouve avec toi, il va se pourlécher comme un gros matou devant un bol de lait bien chaud. Pas envie de voir ça. »

De quoi lui ruiner sa journée, même si à deux ils auraient probablement le dessus. Enfin, pour peur que Dewei ne se sauve pas en lui laissant le bébé sur les bras ! Hua Feng ne pouvait vraiment pas lui faire confiance si vite, alors mieux valait s’éloigner un peu, quitte à simplement changer de partie de quartier tout en restant dans les rues.

-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-

THE SURVIVOR


« La vérité, c’est que quelques uns étaient déjà des monstres avant de venir ici [...] Puis, il y a des gens comme moi. Des gens qui ont déjà tués avant d’être envoyé sur cette île damnée… » © FRIMELDA


No one knows what it's like to LOVE the WOLF:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur






Khan Dewei
Âge : 19 ans
Vague : #1
Amour : Nop'

Nombre de victimes : 0
Coupons : 418
Contenu du sac : .
◂ une épée courte
◂ deux petites bouteilles d’eau
◂ une carte de l’île
◂ une boussole
◂ une lampe torche (piles fournies)
◂ liseuse Kindle
◂ imperméable noir
◂ 1 tenue de rechange
◂ des lunettes de soleil
◂ une bande médicale
◂ dentifrice + brosse
◂ paq. de cigarettes (25)
◂ 3 stylos 4 couleurs
◂ briquet
◂ brosse à cheveux

Avatar : Wang Jackson (GOT7)
Statut RP : Indisponible
Pseudo : Venom
Multicomptes : Al Baghdadi Judas

Messages : 1239
Activité RP : 2









   Ven 7 Juil - 1:55

Il faut croire que le fait que Dewei n’ait pas son sac avec lui. Il lui remontait même un peu les bretelles ! Au fond de lui, le décoloré devait bien l’avouer ; ça le faisait rire. Cette manière de le prévenir qu’il y avait sans doute quelqu’un avec les mêmes capacités physique que lui sur l’île… Ce qui dans le fond ne devait pas être faux ; après tout, Dewei ne pouvait pas être le seul à se prendre pour un singe et à grimper partout où ça lui chante. « Oui je sais, ce n’est pas malin… Mais je ne veux vraiment pas être ennuyé pendant que j’explore un truc. J’ai trop peur de me faire chopper, et si je dois fuir, j’aime bien l’idée de pas être attrapé par la poignet de mon sac. » Il devait sans doute comprendre, étant donné qu’il l’avait fuir un fou furieux quelques minutes auparavant. « Mais si ça peut te rassurer, je ne reste jamais des heures loin de lui. » Il se doutait bien que, dans le fond, Hua Feng se fichait pas mal de savoir ça. Mais c’était aussi histoire de faire la discussion.

Le fait de connaître sa couleur le gênait un peu, mais il savait quand même qu’il devait savoir à quel groupe il appartenait pour pouvoir jouer le jeu correctement. Hua Feng lui, voulait vraiment connaître sa couleur. Ça avait un côté grande gueule qui faisait sourire Dewei, mais qui le faisait aussi un peu frémir ; est-ce qu’il avait déjà tué quelqu’un ? Est-ce qu’il se lançait à la poursuite de tout ceux qui n’était pas de la même faction que lui ? ça glaçait le sang du garçon, mais malgré tout, il accepta quand même d’accueillir ses mains froides contre sa nuque. Il était mort de trouille, surtout lorsqu’il sentait le collier se serrait devant sa gorge. Il tirait dessus ?! Mais quel abruti ! Il se recula de lui rapidement, en bougeant le collier contre son cou pour le remettre correctement selon lui. « Vert ? D’accord… » Il savait qu’il ne pouvait pas lui faire confiance à trois-cent pourcent, mais c’était déjà ça. Alors, en s’approchant de Hua Feng, il attrapait le collier entre ses doigts pour pouvoir observer la pastille de couleur. « On nous met un truc si gros autour du cou pour ça… Tu es bleu. » ça le désolait un peu dans le fond, de ne pas être de la même couleur. Il s’éloignait un peu en se frottant le bras. « Si un groupe arrive à partir, faut croire qu’on ne se reverra pas. » Triste fatalité, mais c’était malheureusement ainsi.

Il était d’accord avec lui, pour bouger un peu. Il ne voudrait pas non plus revoir l’autre andouille, qui s’était jeté sur lui sans raison… Il se doutait un peu que Hua Feng le prenait pour un lâche ; il l’avait vu fuir après tout. S’il revenait, pourquoi est-ce qu’il ne ferait pas comme ça de nouveau ? ça l’embêtait un peu. « Tu sais, s’il revenait, je ne te laisserai pas tout seul avec ce fou. » Il décidait d’aller à droite, en faisant attention qu’il n’y ait personne. Apparemment non, et ils avaient l’air d’être seuls sur plusieurs mètres déjà, ce qui était déjà pas mal. « Dis Hua Feng, si je te questionne, tu m’en voudrais ? » Il ne voulait pas l’ennuyer avec ses questions, mais hua Feng avait ce côté trop « à l’aise » qui le gênait un peu. « Combien de personne tu as tué depuis qu’on est arrivés ? » Ce n’était pas la question qu’il voulait poser au début. Mais il s’est ravisé. C’est impossible de déjà connaître ce jeu sans y être déjà venu.


Dernière édition par Khan Dewei le Mar 1 Aoû - 20:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur






Xiao Hua Feng
Âge : 19 ans
Vague : Première vague
Amour : Le seul autre loup de cette île...

Nombre de victimes : 16
Coupons : 597
Contenu du sac : .
Son smartphone + écouteurs
Trois paquets de Mild Seven
Une paire de lunettes
Un hoodie
Un pantalon d'uniforme de rechange
La moitié d'un paquet de chewing-gums (pamplemousse)
Un foulard de femme
Une trousse de voyage rose (1 gel anti-bactérien, 1 brosse à dent, 1 petit kit d'entretien à lentilles cornéennes, 1 mini pot vide, une pince à épiler)
Une bible


Un zippo
Un petit kit de couture (trois mini bobines de fil + deux aiguilles)
Une petite boîte de pansements adhésifs (18)
Une carte de l’île
Une lampe torche avec piles
25 allumettes
Contenant de 25ml d'essence à briquet
Un plaid


Deux petites bouteilles d’eau
Vitamines (25 comprimés)
Pot de café instantané (à moitié vide)


Couteau en céramique
Un revolver avec 4 balles dans son chargeur

Avatar : Wu Kris
Statut RP : Indisponible
Pseudo : LaMarquise
Messages : 2894
Activité RP : 5









   Mer 12 Juil - 10:54

C’était quand même drôle que la raison de cette imprudence de la part de Dewei soit… la prudence ! Mais selon Hua Feng, qui savait malgré tout de quoi il parlait bien qu’il n’irait pas s’en vanter, c’était une très mauvaise idée. Il l’aurait mis en garde, hein… Le reste, c’était au garçon d’en faire le choix ! De fait, il se contente d’hausser les épaules même s’il est évident qu’il n’est toujours pas convaincu ! Hua Feng n’ajoute rien à ce sujet… mais il est vrai qu’il lui passe par la tête quelques idées d’où ledit sac aurait pu être abandonné. Pour être franc, à ce stade-ci de la compétition, il serait déjà capable de piller un sac abandonné. Pas par méchanceté ou même par cruauté. Mais parce que c’était Darwin qui gérait ça, ici… et que la loi du plus fort passait aussi par l’intelligence ! Ils voulaient tous la même chose : survivre. Certains poussaient le vice à vouloir sortir d’ici. Hua Feng non, pas pour le moment. Parce qu’il était presque certain que ça ne pourrait arriver deux fois. Mais ça changera sûrement à un moment… bref.

Quant à être rassuré (ou pas, le cas présent !), Hua Feng a quand même un petit sourire en coin, peut-être légèrement moqueur mais pas méchant non plus.

« Je ne suis pas inquiet. C’est toi qui devrait l’être. », assure le Chinois d’un ton calme, presque plat. Il ne partait que très rarement dans de grandes démonstrations d’émotions et encore là, elles n’étaient jamais grandes. Pour qui le connaissait, c’était donc plutôt normal, ce ton plat. « Mais tu fais ce que tu veux. Je ne t’ai donné qu’un conseil. Si je tombe sur ton sac un jour, je le pillerai moi-même sans remords. Alors ne t’en vante pas trop. Prétends l’avoir perdu, si on te pose des questions. »

Quoi qu’il en soit, la nuque du garçon ne reste pas longtemps à sa merci lorsqu’il lui a donné sa couleur. Il se penche ensuite un peu, histoire que Dewei soit plus confortable pour le faire lui aussi… et à l’annonce du joli bleu qui ornait sa pastille, il a un petit « hm » qui ne veut pas dire grand-chose pour le commun des mortels. Mais chez Hua Feng, c’était le signe d’une grande réflexion ! Il se doutait déjà que les chances pour que Zhao lui ait menti étaient très faibles mais… Ça renforçait davantage sa conviction. Il allait, par prudence, demander à quelques personnes encore, puis il arrêterait pour garder cette précieuse information pour lui, probablement.

« Merci. », déclare sobrement Hua Feng, sortant finalement de ses pensées, son regard d’un bleu artificiel se posant à nouveau sur son interlocuteur. Lentement, il acquiesce à propos de leurs chances de sortir d’ici ensemble : elles étaient à néant. Mais c’était presque déjà le cas de base, à moins qu’ils décident de faire route ensemble et ça, ça n’arriverait pas. Hua Feng resterait encore avec le volontaire un moment. Ça lui permettait de se remettre dans le bain tout en restant en vie. Le militaire savait ce qu’il faisait, contrairement à ce pauvre garçon, ne lui en déplaise ! « On ne se rendra tous les deux probablement pas jusque-là, mais je te le souhaite… »

Un petit sourire étire néanmoins les lèvres de Hua Feng alors que tout en emboîtant le pas du jeune homme, il entend ce dernier lui assurer qu’il ne le laisserait pas seul devant le fou furieux.

« C’est apprécié. », convient le grand Chinois avec sincérité. Après, il demandait à voir parce que souvent, sous le coup de l’émotion et de la peur, on ne se souvenait plus trop de ses promesses lorsque tout allait bien ! Mais ça ne retirait rien à l’intention du garçon et il gagnait un point pour ça. « Non plus. »

C’est un haussement d’épaules qui répond néanmoins au Coréen à la suite. Quoique… finalement, Hua Feng a à rajouter sur le sujet, brièvement !

« Tu peux poser toutes les questions que tu veux. Je choisirai si je réponds ou pas. », assure-t-il tout en avançant, aussi prudent que son vis-à-vis pour le coup. On n’est jamais mieux que deux pour ça… À trois, il y avait déjà trop de bruit. Seul, on pouvait manquer des informations importantes. Bref, la question lui est donc posée, peut-être la première d’une petite série, il n’en sait rien ! Et pour le coup, il assure : « En deux jours ? Personne. Je compte tuer pour me défendre et il y a probablement moins effrayant que moi à chasser pour le moment. »

Avec son mètre quatre-vingt-sept et sa carrure d’épaule, personne ne pouvait se dire qu’il était une proie facile, hein…

« Mais si je dois me défendre, je le ferai… »

Même si ça ne lui disait rien qui vaille. Les souvenirs restaient longtemps, il le savait.

-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-

THE SURVIVOR


« La vérité, c’est que quelques uns étaient déjà des monstres avant de venir ici [...] Puis, il y a des gens comme moi. Des gens qui ont déjà tués avant d’être envoyé sur cette île damnée… » © FRIMELDA


No one knows what it's like to LOVE the WOLF:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur






Khan Dewei
Âge : 19 ans
Vague : #1
Amour : Nop'

Nombre de victimes : 0
Coupons : 418
Contenu du sac : .
◂ une épée courte
◂ deux petites bouteilles d’eau
◂ une carte de l’île
◂ une boussole
◂ une lampe torche (piles fournies)
◂ liseuse Kindle
◂ imperméable noir
◂ 1 tenue de rechange
◂ des lunettes de soleil
◂ une bande médicale
◂ dentifrice + brosse
◂ paq. de cigarettes (25)
◂ 3 stylos 4 couleurs
◂ briquet
◂ brosse à cheveux

Avatar : Wang Jackson (GOT7)
Statut RP : Indisponible
Pseudo : Venom
Multicomptes : Al Baghdadi Judas

Messages : 1239
Activité RP : 2









   Mer 2 Aoû - 1:49

En fait, Dewei entendait ce qu’il disait, mais d’une oreille. Il se doutait bien qu’un sac seul trouverait vite un nouveau propriétaire. Il n’avait pas grand-chose dedans, pas même de la bouffe. Il y avait bien son épée, mais elle était trop grande, du coup le pommeau dépassait du sac. Après oui, si quelqu’un trouvait son sac, il ne pourrait s’en prendre qu’à lui-même. Mais en fait, Hua Feng venait de lui faire un peu peur ; qu’est-ce qu’il ferait si on lui prenait son sac ? Comment il ferait, sans son imperméable les jours de pluies ? Sans ses cigarettes lorsqu’il n’aurait rien à faire ? Dewei lui lançait un regard du coin de l’œil, comme s’il le surveillait pendant qu’ils marchaient. « Je crois que je vais récupérer mon sac plus vite que prévu. » Et si c’était Hua Feng qui le trouvait ? Eh bien, il se sentirait sacrément con. Et serait bien fait pour lui dans le fond.

Ils connaissaient maintenant tous les deux leur couleur, et la couleur de l’autre. Bon, l’idée était que si un jour, une mouche pique Dewei et qu’il se mettait en chasse de tous les non-verts, Hua Feng se trouverait sur sa liste. Ou alors, si la mouche pique Hua Feng le premier… Brr. En y pensant, une étrange sensation s’empare de lui. Ce serait bien traître de faire ça. Enfin, à son sens ça l’était. Peut-être que selon le bleu, ce serait normal ? « Normal ». Ce n’est vraiment pas un mot qu’on peut utiliser sur cette île. D’ailleurs, l’idée des couleurs, de tuer ceux qui ne font pas parti de la même faction pour pouvoir sortir… Est-ce que quelqu’un a déjà réussi à sortir d’ici ? Il se doute bien qu’ils ne sont pas les premiers à passer par ici. « Tu sais, je trouve quand même que tu es trop calme. C’est dans ton comportement habituel ? Tu t’es déjà fait à l’idée de ne pas rentrer chez toi ? » C’était sorti comme ça, sans même qu’il ne réfléchisse. Il tournait vite sa tête vers lui, l’air inquiet mais sérieux ; il pouvait ne pas y répondre bien sûr, étant donné que Dewei n’avait même pas réfléchi à ce qu’il disait. « Euh… Pardon. Je ne sais même pas comment c’est sorti. »

Il avait continué d’avancer, en regardant un peu partout où il pouvait en écoutant ce que le bleu disait. Alors il n’avait pas tué. Ça arrangeait un peu le blond de se trouver en compagnie de quelqu’un qui n’avait jamais tué. Enfin, pouvait-il vraiment le croire sur parole ? Arf, pourquoi pas après tout. Il ajoutait aussi qu’il n’hésiterait pas à se défendre, ce qu’il pouvait tout à fait comprendre. « Est-ce que tu t’es déjà demandé comment tu te sentais ? Enfin, avant d’arriver ici ? Tu t’es déjà demandé quelle sensation on ressentait, en donnant la mort à quelqu’un ? » Dewei oui, et ça l’effrayait. Savoir qui serait sans doute obligé de tuer quelqu’un un jour le rendait malade. Peut-être qu’il se ferait tuer avant, il passe sa vie à fuir en sachant que s’il ne joue pas le jeu, son collier risque d’exploser à tout moment.

Conscient de passer pour un sentimental, il se reprenait en fronçant les sourcils, posant les yeux sur un caisson dans lequel quelque chose aurait pu se trouver. Malheureusement, rien. Il se doutait bien qu’il n’y aurait rien par ici ; d’autres ont du passer par là avant eux. Ou alors il n’y avait vraiment rien dans le coin. « Je suis pas sûr qu’on trouvera quelque chose par ici. Je devrais aller chercher mes affaires, et partir avant que l’autre ne fasse demi-tour. Tu devrais faire ça aussi. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur






Xiao Hua Feng
Âge : 19 ans
Vague : Première vague
Amour : Le seul autre loup de cette île...

Nombre de victimes : 16
Coupons : 597
Contenu du sac : .
Son smartphone + écouteurs
Trois paquets de Mild Seven
Une paire de lunettes
Un hoodie
Un pantalon d'uniforme de rechange
La moitié d'un paquet de chewing-gums (pamplemousse)
Un foulard de femme
Une trousse de voyage rose (1 gel anti-bactérien, 1 brosse à dent, 1 petit kit d'entretien à lentilles cornéennes, 1 mini pot vide, une pince à épiler)
Une bible


Un zippo
Un petit kit de couture (trois mini bobines de fil + deux aiguilles)
Une petite boîte de pansements adhésifs (18)
Une carte de l’île
Une lampe torche avec piles
25 allumettes
Contenant de 25ml d'essence à briquet
Un plaid


Deux petites bouteilles d’eau
Vitamines (25 comprimés)
Pot de café instantané (à moitié vide)


Couteau en céramique
Un revolver avec 4 balles dans son chargeur

Avatar : Wu Kris
Statut RP : Indisponible
Pseudo : LaMarquise
Messages : 2894
Activité RP : 5









   Sam 5 Aoû - 5:52

Voilà que Dewei décide de faire preuve d’un peu plus de sagesse, ce que Hua Feng ne peut que saluer d’un petit signe de la tête approbateur. Il espérait que le jeune homme allait vite perdre cette habitude, parce qu’elle risquait de lui coûter très cher un jour. Ici, le peu qu’on possédait avait une grande valeur puisqu’on ne pouvait rien remplacer facilement. Généralement pas sans perdre un peu de son âme puisqu’il fallait invariablement voler ou, pire, tuer… Par contre, ça se retourne un peu contre lui toute cette histoire, n’est-ce pas ? Ou bien c’est ce qu’il avait dit un peu plus tôt… ou juste la conversation depuis son tout début. Quoi qu’il en soit, Dewei lui fait remarquer que son attitude était calme. Il savait bien ce que ça signifiait. Il y avait un gros sous-entendu sous la caractéristique dont l’avait affublée le jeune homme. Il référait davantage à sa froideur qu’à son calme, il en était presque certain. Ça laisse Hua Feng songeur… Ce n’était pas la première fois qu’on le lui reprochait. Est-ce que ça le blessait ? Non, pas particulièrement. Il n’était pas un sentimental, ni quelqu’un de sensible. Mais ça lui demandait toujours un petit moment pour répondre à ce genre de constatation.

Il y a des excuses, mais Hua Feng lève une main pour interrompre Dewei. C’était bon… il n’avait pas besoin de faire ça. Il n’allait pas s’effondrer en larmes d’un instant à l’autre ! Ce n’était pas exactement son genre. La froideur, le calme, tout ça…

« On me l’a souvent reproché dans plusieurs aspects de ma vie. », assure-t-il, toujours aussi calmement, parce qu’il ne comprenait toujours pas comment tout le monde autour de lui puisse être aussi expressif, pour sa part ! « C’est ce que je suis au naturel. Je garde mon sang-froid. Je ne panique pas. Je me mets rarement en colère… Mais j’ai des émotions comme tout le monde, je n’aime simplement pas les partager à tous. De toute façon, paniquer ne me ferait pas sortir d’ici, n’est-ce pas ? »

Certainement pas, non. C’en suit une question sur le meurtre. Elle était on ne peut plus légitime. Il aurait limite même dû se douter que ce serait quelque chose du genre. Et cette fois si Hua Feng ne répond pas immédiatement, c’est parce qu’il hésite. Il a un coup d’œil pour le garçon… puis le relâche du regard pour continuer à regarder un peu partout, histoire de ne pas se laisser prendre par surprise par qui que ce soit qui pourrait être caché çà et là.

« Je t’ai effectivement dit que je n’avais pas tué depuis le début du jeu. », convient gravement Hua Feng. Il n’avait pas menti. Mais il pouvait faire peur à Dewei. Juste assez pour que si un jour il décide de jouer le jeu, il ne s’attaque pas à lui personnellement… Et il le faisait avec la stricte vérité. « Mais je n’ai jamais dit que je n’avais jamais tué. »

Il s’arrête finalement de marcher. De toute façon, le jeune homme voulait fouiller un peu, mais fini sa recherche bredouille. Il l’observe un moment alors que le désir qu’ils se séparent se fait visiblement sentir… et malgré tout, Hua Feng a un sourire pour lui, certes en retenue, mais ça restait quand même un sourire ! Il acquiesce brièvement, pour le coup.

« Je dois rejoindre quelqu’un. », admet-il finalement, haussant brièvement les épaules. Ça l’arrangeait donc lui aussi. Par contre, il ne voulait pas non plus laisser Dewei se sauver en courant, mort de peur d’éventuellement le recroiser. Il tend donc sa main, assurant sérieusement : « Si tu ne me donne pas une bonne raison de le faire, je ne t’attaquerai pas. Mais sois prudent. Tu dois davantage craindre ceux qui semblent inoffensifs. Les gars comme moi, tu les vois venir de loin… »

Sur ce, il tourne les talons, ne s’attardant pas davantage. Il avait à faire. Et il espérait pour Dewei que son sac soit toujours là où il l’avait laissé.

-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-

THE SURVIVOR


« La vérité, c’est que quelques uns étaient déjà des monstres avant de venir ici [...] Puis, il y a des gens comme moi. Des gens qui ont déjà tués avant d’être envoyé sur cette île damnée… » © FRIMELDA


No one knows what it's like to LOVE the WOLF:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur






Khan Dewei
Âge : 19 ans
Vague : #1
Amour : Nop'

Nombre de victimes : 0
Coupons : 418
Contenu du sac : .
◂ une épée courte
◂ deux petites bouteilles d’eau
◂ une carte de l’île
◂ une boussole
◂ une lampe torche (piles fournies)
◂ liseuse Kindle
◂ imperméable noir
◂ 1 tenue de rechange
◂ des lunettes de soleil
◂ une bande médicale
◂ dentifrice + brosse
◂ paq. de cigarettes (25)
◂ 3 stylos 4 couleurs
◂ briquet
◂ brosse à cheveux

Avatar : Wang Jackson (GOT7)
Statut RP : Indisponible
Pseudo : Venom
Multicomptes : Al Baghdadi Judas

Messages : 1239
Activité RP : 2









   Jeu 31 Aoû - 14:59

Ce Hua Feng était vraiment étrange. Dans la vie de tous les jours, est-ce qu’il se comportait comme ça ? Dewei n’en saurait certainement rien, mais ça ne l’empêchait pas de se poser un tas de questions à son sujet. Leurs caractères sont si différents que dans la « vraie vie », ils n’auraient peut-être pas pu s’entendre. Bon, l’idée n’était pas de devenirs amis, mais le fait de bien s’entendre et de ne pas se jeter l’un sur l’autre s’ils s’apercevaient… Selon le blond décoloré, c’était déjà pas si mal, vu l’endroit et les circonstances…

Il se sentait rassuré en l’entendant dire qu’il n’avait pas tué depuis le début du jeu. Cependant, la tournure de sa phrase assurait d’une suite, qui, devinons-le, laisserait perplexe e jeune hongkongais. Et ce fut le cas ; à peine ses mots prononcés, Dewei arrêta encore une fois ce qu’il faisait pour regarder Hua Feng, les yeux songeur, le bouche légèrement tirée sur le côté, et un sourcil levé. Mais qu’il est étrange ce mec ! « Tu rigoles… ? » Décidément, il se demandait si ça avait été une bonne chose de tomber sur lui. S’il n’avait pas tué ici, et qu’il disait avoir déjà tué, ça ne pouvait être qu’un assassin. Et si ça ne l’était pas… Est-ce qu’il y pouvait y avoir une autre « solution » ? Il ne voulait même pas y songer, car ça pourrait très bien lui faire perdre le sommeil. « Je crois que je ne veux même pas savoir… » Et même s’il voulait savoir, pas sûr que le bleu en face accepte d’en dire plus. Peut-être en avait-il déjà trop dit ?

Tout ça l’avait mit mal à l’aise. Hua Feng, sans le savoir, lui avait fait comprendre la gravité de la situation. Parce que même si Dewei était bien conscient des enjeux, et des risques, il n’avait pas vraiment eu de déclin. Pas même lorsque l’autre imbécile l’avait prit en chasse comme un vulgaire lapin qu’on voudrait abattre. Mais là, c’était différent. Il ne savait pas pourquoi d’ailleurs, mais dans le fond, il voulait partir. Et en ne voyant rien qui pourrait les satisfaire tous les deux, il s’est dit que c’était l’occasion rêvée pour filer.

Et l’autre aussi, devait partir. Enfin, à ce qu’il disait en tout cas. Dewei soupirait au fond de lui, et avait même déjà prévu de partir vite, après avoir dit rapidement au revoir. Mais ça se passait différemment ; peut-être qu’il était trop prévisible après tout, car Hua Feng lui tendait la main. Il lui avait déjà serré la main, alors ça ne lui faisait pas spécialement peur. Il tendait la sienne, l’attrapait et la serrait. Il se sentait un peu soulagé par ce que le jeune bleu disait ; il avait vraiment une facilité à faire stresser les gens ce type, ou au contraire à les détendre. Méfiance ! « Ce n’est pas moi qui risque de te faire grand mal tu sais… » Il lâchait un petit sourire. Dans le fond, c’était triste à dire, mais c’était surprenant qu’il soit encore là. Il aurait pu se faire massacrer dès les premiers jours. A cause de sa gentillesse, de ses principes… La seule chose qui l’avait sauvée, c’était ses quelques aptitudes physiques. Enfin, sauvé… Pas face à Yuan le Terrible en tout cas.

« C’est peut-être idiot, mais… J’espère qu’on se reverra. » Si ça pouvait être en vie, ce serait mieux que de poser les yeux sur un cadavre. Dewei aimait bien ce mec, il parlait pas, mais il était bien sympa, et pas stupide. C’est ce qu’il pensait en s’éloignant rapidement, remontant dans un arbre pour pouvoir refaire le chemin inverse et ne pas rater ses affaires, si elles étaient toujours là.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur





Contenu sponsorisé









   

Revenir en haut Aller en bas
 

And we run feat. Khan Dewei

Page 1 sur 1

Lethal Instinct :: Ville :: Zone 3 :: Rues & Ruelles