AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




La MAJ du 1er novembre est là ! Cliquez ici pour la découvrir !
Un event est en cours ! Venez lancer le dé ici pour découvrir l'état de votre personnage !
Tentez votre chance au Lucky Spin pour remporter des lots inédits !




 

 Paramédic feat. Fan Li Ren







avatar
Âge : 21 ans
Vague : 3e vague
Amour : Chaotique

Nombre de victimes : 1
Contenu du sac : .
Un bracelet ayant appartenu à son frère
Une tenue de rechange
Une veste en cuir
Une paire de Dr. Martens
Un gel douche masculin
Deux paquets de cigarettes mentholées
Son smartphone + chargeur
Un livre sur le contrôle de la colère
Paire de moufles


Une boussole
Une carte de l'île
Un zippo
Une lampe torche (avec piles)


Deux petites bouteilles d'eau

Une mine antipersonnelle

Avatar : Kim Won Sik (Ravi - VIXX)
Statut RP : Indisponible
Pseudo : LaMarquise
Messages : 41
Activité RP : 6









   Sam 4 Nov - 16:41

Le 7 août 2017 || 17h37
Le garage
À l'intérieur

Lorsque Ashley l’avait vu, il avait eu une brève pensée pour les quelques rares jeunes qui, comme lui, pouvaient avoir la chance d’avoir une formation au tir. Se tenant sur le haut d’une half moon, imperturbable, son regard palpant l’horizon… Elle avait tout d’une jeune statue de la liberté modernisée. La pensée n’avait probablement même pas encore eu le temps de disparaître complètement qu’il l’avait entendu : le coup de feu. Ça avait été saisissant, l’espace étant jusque-là complètement silencieux. Et elle était tombée presque au ralenti sous ses yeux horrifiés. Pourquoi avait-il eu le réflexe de courir en sa direction malgré tout le danger qui accompagnait cette décision idiote ? Probablement parce que malgré tout ce qu’on l’obligerait à faire sur cette île, Ash resterait toujours un policier, au fond de lui. Non, pas encore diplômé… mais pas loin de l’être et avec la fierté de pouvoir servir sa société et, encore plus, celle de pouvoir punir qui de droit. Et cette fille, elle n’avait rien demandé, lui semblait-il.

Alors il avait couru pour la rejoindre, aussi bête que ce soit. Lorsqu’il arrive dans la half moon, il constate avec soulagement qu’elle est encore en vie. Ses pupilles sont dilatées, probablement de l’état de choc. C’était normal. N’importe qui serait dans cet état, sauf peut-être un militaire et encore. Il a un rapide regard à la ronde, histoire de s’assurer que personne ne venait encore. Puis, il l’attire sur ses cuisses, dégageant son joli visage de longues mèches noires.

« Ce n’est pas moi qui ai tiré. », explique-t-il rapidement dans un premier temps, autant pour éviter qu’elle ne panique encore plus que pour qu’elle n’essaie pas de le buter. Ne sait-on jamais ! Surtout que finalement, la blessure était superficielle. Il la voyait, sur son bras. La balle l’avait effleurée, rien de plus. « Ton assaillant n’était pas si bon que ça au tir à distance… mais c’est évident que si on reste ici plus longtemps, il ne va pas nous rater la prochaine fois. »

Il était assez doué malgré tout pour les avoir à moindre distance. Ash a un petit « allez ! » d’encouragement alors qu’il soulève à demi la jeune femme pour qu’elle se remette sur ses pieds. Il l’entraîne à toute vitesse et peu importe le saignement pour le moment, histoire de quitter le skate park le plus rapidement possible. C’est ainsi qu’ils entrent à toute vitesse dans le garage, dont une des grands portes était restée ouverte. Il relâche la fille et saute dans les airs pour attraper la chaînette qui lui permet de fermer. Le bruit que ça provoque le fait jurer tout haut. Ash était connu pour son langage fleurit et sa propension à se mettre en colère. Mais, il ne dit rien de plus, ne fait rien de plus. Il devait s’occuper de la fille, tant qu’à l’avoir sauvée… Se retournant vers elle, il l’observe un petit moment de haut en bas.

« Tu t’es cogné la tête en tombant ? », demande-t-il soudainement, parce qu’une blessure à la tête restait leur priorité dans ce contexte et ce, malgré celle au bras. Il a un regard pour le collier de fer qui entourait cruellement le fin cou blanc. « Je vais regarder ta couleur après t’avoir soigné. C’est ce que je demande en échange… »

Au moins ne le demandait-il pas avant. Parce que si elle n’avait pas été de la même couleur que lui, celle qu’il supposait avoir vu les récents commentaires et, surtout, vu de qui ils venaient, il aurait eu quelques scrupules à la soigner… Ce qu’elle ne désirait pas, n’est-ce pas ?

-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-

« Violence »
Oh stripped down to my naked core the darkest corners of my mind are yours. That's where you live. That's where you breathe...
©crackintime
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Paramédic feat. Fan Li Ren

Page 1 sur 1