AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



FERMETURE DU FORUM





 

 Don't try to resist | Jun







avatar
Vague : #3
Nombre de victimes : 5
Contenu du sac : ✓ Une tenue de rechange
✓ Un t-shirt
✓ Une paire de sous vêtements de rechange
✓ Un plaid
✓ Trousse à maquillage (Rouge à lèvre, mascara, eyeliner, fard à paupière, petit vernis rouge, 10 lingettes démaquillantes)
✓ Trousse de toilette de voyage (mini gel douche, mini shampoing, mini dentifrice, brosse à dent pliable, 5 lingettes déodorantes, une pince à épiler)

✓ Sachet de 5 lanières de viande séchée
✓ 3 petits paquets de viande séchée
✓ Sachet de fruits secs
✓ Des biscuits secs
✓ Une miche de pain
✓ Deux à trois bouteilles d'eau (1L5)
✓ Un thermos

✓ Ipod touch + chargeur et écouteur
✓ Une carte de l'île avec ses zones
✓ Une boussole
✓ Une lampe torche (avec piles)
✓ Une paire de talkie-walkie sans piles

✓ Une dose de morphine (seringue scellée)
✓ Un couteau papillon

Avatar : Lee Hi (Hi Suhyun)
Pseudo : Frost
Multicomptes : Bae Se Jin - Baek Jin Hwan

Messages : 101
Activité RP : 1









   Sam 4 Nov - 1:24


03 août 2017 - 18h55
Au Chenil

Encore un mort, laissé derrière elle au milieu du champ. Et Ye Won en est très fière. Elle a quand mis pris quelques coups cette fois. Il était plus résistant que ses victimes précédentes. Mais encore une fois, elle augmente son compteur de victimes et cela lui fait très plaisir. D'autant qu'il n'a pas été des plus faciles à tuer. Alors cela a augmenté le challenge. Ye Won est compétitrice, elle adore ça. Le combat a été intense et loyal... Enfin loyal... A la hauteur de ce que Ye Won peut supporter. Elle qui a longtemps affronté ses adversaires dans les règles d'un sport, peut aujourd'hui utiliser toutes les bottes secrètes qu'elle connait pour déstabiliser ceux qu'elle affronte. Y compris les plus sournoises. Parce qu'ici il n'y a qu'une seule règle : tuer ou être tué. Alors bien sûr, Ye Won n'hésite pas. Et elle utilise tous ses atouts pour l'emporter. Comme une poignée de terre un peu meuble dans les yeux pour gagner quelques secondes et une domination assurée dans le combat. Tout est bon pour gagner et pour semer des cadavres dans les champs, au cas où ils se multiplieraient. Bien sûr, ce n'est pas le cas. Mais soit.

Une fois son méfait accompli, elle s'est penchée pour fouiller le corps, récupérant ce qui l'intéressait dont un couteau papillon. Une arme. Enfin. Après un sac à dos et 5 victimes, la jeune fille tombe enfin sur une arme. Quelle bonne surprise. Et pas n'importe laquelle en plus : une arme blanche, réutilisable à l'infini. Encore et encore. Il y aura bien un besoin d'être aiguisée de temps en temps, mais globalement pas de difficulté pour s'en servir. Et alors qu'elle en testait l'équilibre, jouant avec le système, elle s'est fait la remarque que l'arme est une arme mortellement silencieuse. Elle n'attirera pas l'attention. Une gorge tranchée nette, main sur la bouche et un meurtre reste discret, inaperçu. Elle a donc apprécié cette découverte avant de se remettre en route. D’un pas tranquille, regardant autour d’elle pour être sure qu’elle ne se fera pas surprendre, mais elle est confiance, ça se voit. Elle ne culpabilise pas, non. Bien au contraire. Si elle pouvait tuer encore, elle le ferait. C’est un accomplissement pour elle. L’étape supérieure. Après avoir gagné de nombreux combats au fleuret, après avoir humilié ses adversaires à de nombreuses reprises, elle peut enfin laisser exploser tout son potentiel et toute sa rage. Elle regarde le paysage en avançant. Elle apprécie la lumière de l’endroit, pleine, entière, très différente de celle perçue dans la forêt. Et elle sait aussi que les moussons vont arriver. Il faudra qu’elle se trouve un endroit pour s’abriter le temps de laisser passer les grosses pluies, pour ne pas être toujours trempée. Mais pour le moment, elle profite.

Voilà comment elle s'est retrouvée ici, au milieu du chenil, d'excellente humeur. Elle a passé de longues minutes à se faufiler dans les allées entre les cages aux hautes grilles défoncées. Certaines sont tâchées de sang et de rouilles, d'autres sont pliées, ayant vu passé de nombreux orages et de nombreux combats. Elle observe les lieux silencieusement, prête à tuer quelqu'un à nouveau. Parce qu'elle se sent chanceuse. Elle se sent d'humeur à massacrer quelqu'un d'autre. A coup de poing. Elle a bien de petites traces rouges autour de la gorge que les doigts de sa victime ont laissées il y a quelques heures, mais elle est plutôt indemne sinon. Enfin, au niveau du visage. Elle s'approche finalement d'une autre cage, rangeant son couteau pour ramasser une laisse. Elle en teste la solidité un peu. Elle sent bien que cela ne durera pas longtemps, elle ne pourrait même pas s'en servir pour étrangler quelqu'un. Mais bon, on ne sait jamais. Elle enfourne ça dans son sac puis le jette à nouveau sur son épaule. Elle recommence à avancer et au détour d’une cage, elle l’aperçoit. Elle reste embusquée quelques instants le temps de le détailler. De taille moyenne, de carrure moyenne, asiatique. Il semble plutôt normal, banal. Elle pourrait le tuer, elle est de bonne humeur. Mais finalement, alors qu’elle glisse son regard sur lui, elle décide de ranger son arme, pour en sortir une autre. Une plus vicieuse. Pour s’amuser. Elle se redresse alors et s’avance en disant : « Il n’y a rien ici… J’ai déjà cherché tout à l’heure… ». Pas besoin de lui demander qui il est, elle a déjà trouvé celui qu’elle recherchait. Non, lui est un inconnu, et elle se fiche bien de savoir qui il est. Elle n’en a pas besoin pour s’amuser. « Je n’ai rien trouvé nul part, malheureusement… ». Elle fait une moue, bat un peu des cils en s’approchant. Avec son léger sourire, sa démarche souple et son regard plutôt avenant, elle semble innocente. Une jolie jeune fille innocente qui s’avance simplement, sans aucun signe d’hostilité apparente.

-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-


Superkindness
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur






avatar
Âge : 21 ans
Vague : Troisième vague
Amour : Non exhaustif

Nombre de victimes : 2
Coupons : 56
Contenu du sac : ◂ Une tenue de rechange (chemise, jean, sous-vêtements)
◂ Une trousse de toilette (cotons-tiges, brosse à ongles, brosse à dents, dentifrices, déodorant, crème)
◂ Un mouchoir en tissu
◂ Un carnet de notes muni d'un petit stylo
◂ Un briquet
◂ Un spray anti-moustiques
◂ Une petite flasque de whisky Nikka Tatsukeru
◂ Treize cachets d'aspirine
◂ Un éventail
◂ Deux bouteilles d'eau (1,5L)
◂ Une carte de l'île
◂ Une boussole
◂ Une lampe torche avec piles
◂ Deux kunai
◂ Deux sucettes
◂ Taser + deux batteries

Avatar : Im Jae Beom (JB; GOT7)
Statut RP : Disponible
Pseudo : Redjack
Messages : 271
Activité RP : 3









   Ven 24 Nov - 19:15

Repères temporels, spatiaux, sociaux. Depuis son arrivée ici, Jun avait eu le temps de s’accoutumer à l’île. Pas de gaieté de cœur, bien sûr. La faim lui tordait régulièrement le ventre, la crainte de se faire tuer n’était pas totalement oubliée, la fatigue physique et psychologique étaient là aussi… Mais Jun commençait à s’habituer – ou tout du moins à se résigner. Il se déplaçait avec de plus en plus d’aisance et d’assurance, commençant à connaître les stratégies de jeu de certains joueurs. Il savait auquel il ne devait pas se frotter personnellement… Mais qui devraient être éliminés un jour, s’il voulait partir d’ici. A ça, il devait encore y réfléchir. Il était lucide sur ses capacités physiques ; il ne pourrait pas prendre le dessus dans bien des cas… Mais il se savait rusé. Et il savait que ça serait son plus grand atout ici. Il commençait à songer à jouer le jeu, à son rythme, s’en prenant des proies à son niveau, mais surtout plus faibles (histoire de se faire la main). Il n’était pas encore passé à l’acte, peut-être encore un peu anxieux à cette idée… Mais ça viendrait, le jour venu. Peut-être aujourd’hui… ?

Kunai à la main, il traînait au chenil, sans grande raison. Comme toujours, ses déplacements étaient aléatoires, veillant juste à rester le plus en mouvement possible, histoire de ne pas se faire surprendre par les zones passant en interdit. Il avait déjà eu l’occasion de faire le tour du bâtiment, une bonne semaine auparavant. Il n’y avait rien trouvé… Mais des choses avaient dû se passer depuis, aussi pensait-il qu’il aurait plus de chance cette fois-ci.

Longeant les allées de cages rouillées et usées par le temps, il s’immobilise quand il entend du bruit, pas loin… Quelqu’un avait vraisemblablement eu la même idée que lui. Il continue à faire quelques pas, lentement, respirant tout doucement pour mieux prêter l’oreille aux bruits environnant. Il croit entendre des pas venant derrière lui, mais ne se retourne pas… Pour mieux faire volte-face, prenant un air surpris quand une voix féminine se fait entendre.

Jun voit dont une participante, à quelques mètres de là. Plutôt petite, toute en finesse, le visage et les lèvres tout en rondeur. Elle bat un peu des cils, boudeuse, l’attitude et la démarche n’étant pas vraiment celles d’une personne craintive. Mais le jeune homme décide de jouer le jeu, probablement un peu sous le charme de cette jolie fille. Il pouvait bien lui rester un peu de faiblesse là-dessus… ! Bien qu’abaissée, l’arme reste néanmoins dans la poigne du garçon. « Dommage. » souffle-t-il en détaillant encore un peu l’inconnue. « Rien de mon côté non plus. Tu es là depuis longtemps ? » La voix du jeune homme est plutôt posée, ce dernier songeant qu’il n’y avait pas grand-chose à craindre, pour l’instant.

Il fait quelques pas sur le côté, détachant son regard pendant quelques secondes pour jeter un coup d’œil dans une cage qu’il n’avait pas encore inspecté, où il n’y avait rien de bien intéressant, évidemment. Mais c’est pour mieux revenir à la jeune femme, à qui il adresse un sourire. Il jette un coup d’œil au collier de l’inconnu, au-dessus duquel il croit deviner quelques traces… Rien de bien méchant, pour ce qu’il croit en voir, mais rien qui ne le fasse taire non plus ; « Qu’est ce qu’il t’est arrivé ? » demande-t-il alors, passant un index sur son propre coup, au-dessus du cercle métallique. Il se doutait de la réponse, évidemment, vu les pratiques sur l’île… Mais bon ! Il poursuit ensuite. « Moi c’est Jun. Et toi ? »

Hors Jeu:
 

-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-

ONLY THE VERY BEST
WITH JUST A RIGHT AMOUNT OF DIRTY
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Don't try to resist | Jun

Page 1 sur 1