AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



FERMETURE DU FORUM





 

 Le prix du sang | Ft. Song Haruto






Invité

avatar








   Sam 7 Oct - 14:07

24 juillet 2017 à 13h59
Contre-bas des falaises près de la plage





Neo avait noté le 15 juillet comme étant le début d'une nouvelle aventure. Si son arrivée sur l'île c'était passé un peu dans la précipitation et la panique, le rose avait marqué ce jour d'une pierre blanche suite à sa survie à la première épreuve. Il avait posé pied à terre et été parvenue à se fondre dans la végétation pendant une semaine. Semaine qu'il avait d'ailleurs passé tapis dans l'ombre à analysé ce qui l'entourait, la carte et ce qu'on lui avait donné comme bagage pour sa survie. Durant cette semaine il était resté à l'abri, loin des regards et des autres joueurs mais assez près pour pouvoir observer les moindres fait et geste de ceux qui passaient dans son champs de vision. Il connaissait quelques alliances, des différents aussi, il avait vu un peu l'ossature des personnes qui constituait l'île. Ce ne fut pas assez bien entendu pour connaître assez de monde mais la plupart prévoyant déjà la suite des événements, calculant leur fin ou avancé. Son regard c'était posé sur ce garçon le 20 juillet exactement, ayant noté ses ressenties à son sujet, ses capacités, du moins ce qu'il avait put en observer ainsi que son caractère de ce qu'il avait bien voulus montrer. Il en connaissait un peu plus sur ce garçon mais il lui manquait l'essentiel, ce qui pourrait le faire sombrer … Il s'appelait Haruto de ce qu'il en avait apprit, apprenti médecin à la faculté avant que l'organisation ne décide de lui mettre la main dessus. Il possédait une grande force, mais une gentillesse à toute épreuve, du moins de ce qu'il en avait vu. En soi une personne facile à berner …

Cependant comme toujours Neo ne préférait pas s'avancer avant de l'avoir rencontrer et il avait eus une semaine entière pour mettre en œuvre tout un plan à son sujet. Avec cela il aura de quoi écarter le haut de la chaîne alimentaire, en espérant qu'il n'ait pas fait de faux calcules. Il l'avait suivis depuis quelques jours pour ne pas perdre sa trace, la dernière fois qu'il l'avait vu ce n'était pas loin de la plage où ils ont tous débarqués. Le rose avait revêtus sa tenue de cuire amener avec lui dans son sac, préférant ce look à celui imposer par son école. Il n'avait aucune envie de se fondre avec les autres joueurs, de leur ressembler, il se sentait mieux dans ses propres vêtements. Posté sur l'une des falaise sous le soleil de plomb et la bourrasque qui venait fouetter son visage, Neo observait l'horizon. La mer était agitée et les vagues venaient se jeter sur la plage en contre-bas. Son regard perçant se posa alors sur la silhouette d'Haruto plus bas avant qu'un sourire ne vienne peindre ses lèvres pulpeuse. C'était le moment de mettre son plan à exécution. Descendant la hauteur de la falaise où il avait établis son poste d'observation il alla à quelques mètre de la position du brun et s'assit sur un rocher. Il perdit bien vite son sourire commençant à ressentir de l’appréhension face à ce qu'il allait devoir endurer pour mener à bien ses plans.

Il fallait savoir que le rose pouvait aller très loin quand il s'agissait d'entreprendre une jeu où il n'avait que quelque pour-cent de chance d'échouer. Neo ferma les yeux et prit une grande inspiration avant de plonger la main dans son sac posé auprès de lui. Il en sortie le petit couteau et une fois en face de son visage rouvrit les yeux pour l'observer. Il n'avait jamais eus à aller aussi loin auparavant, au moins jouer la comédie ne sera pas difficile pour cette fois … Le lycéen serra le manche du couteau et regarda son corps avant que ses yeux ne se posent sur sa cuisse à moitié dénudée. Il était hors de question de déchirer sa tenue ou d’abîmer son visage, il ne lui restait que cette option … Sa peau si pâle et si lisse, un vrai gâchis … Pour ne pas manquer de courage et renoncer au dernier moment le rose planta sa petite lame dans sa chaire et forma une longue entaille à la verticale de sa cuisse. Neo ne put s'empêcher une plainte rauque de douleur face à la souffrance qui le lacérait. Des larmes se formèrent au coin de ses yeux tandis que ses membres tremblèrent sous le choc. Il serra la mâchoire pour s'efforça de ne verser aucune larme, pourtant ce n'est pas l'envie qui lui en manquait … Rapidement il essuya la lame de son couteau à sa tenue d'écolier dans son sac et le rangea aussi vite qu'il put. S'il avait su qu'il allait autant avoir mal il ne l'aurait certainement pas fait …

La douleur était d'une telle intensité qu'il arrivait à peine à garder ses esprits pour réfléchir à la suite de son plan … Il posa les yeux sur sa plaie béante, il n'y était pas aller de main morte dans la crainte et la précipitation. A l'aide son ses indexes et ses deux pouces il tenta de refermer un peu la plaie afin de perdre le moins de sang possible. Une nouvelle décharge de douleur le submergea et cogna le rocher de son poing près de lui pour ne pas hurler une nouvelle fois son premier cri ayant suffit pour alerter l'apprenti médecin. En effet il entendit des pas non loin et se rangea derrière l'immense pierre qui lui servait de refuge. Il espérait que le brun n'ait pas changer de trajectoire et que ce soit bien lui qui se trouve non loin … Un visage apparut de derrière le rocher, il s'agissait bien du sien. Neo fut soulager de ne pas s'être mis en danger de manière aussi inutile, il pouvait maintenant mettre en place les bases de son plan. Le rose attrapa sa cuisse blessée rependant un peu de sang sur sa peau qui perla dans le sable lui donnant une teinte vermeille fascinante. Dans un mouvement de survis le plus jeune se recula pour s'éloigner du nouvel arrivant et fronça les sourcils en postant une main devant lui comme pour prévenir l'autre de ne pas l'approcher.

« Recule ! » Lui ordonna le rose. Il n'avait pas à jouer énormément la comédie pour ce qui est de la douleur, elle était bien présente, mais pour le reste il se surprenait à pouvoir jouer le jeu même sous la souffrance. Sa main tremblante était toujours tendu devant lui. « Ne m'approche pas ... » Mais dans son déplacement il ouvrit un peu plus la plaie qu'il avait formé laissant un nouveau cri de douleur échapper de ses lèvres sans avoir put contenir ce dernier. De ses mains tremblante il retint sa blessure pour empêcher son flux vitale de lui échapper. Il tâcha de sang ses gants en cuire serrant la mâchoire à cette vision. « Fait chier ... » Murmura-t-il entre ses dents tandis qu'il reprenait son sac contre lui jetant un regard faussement méfiant au nouvel arrivant. Il ne restait plus qu'à laisser le piège se refermer et échafauder la suite des événements avec minutie.
Revenir en haut Aller en bas





Invité

avatar








   Lun 30 Oct - 14:04


Le prix du sang
Abords des falaise le 24 Juillet aux alentours de 14 heure.

Haruto venait de passer des jours assez mouvementés, pourtant, cela faisait plusieurs jours que l'épidémie était passé. Mais aujourd'hui il fallait se relever et survivre. C'est pourquoi il était venu voir s'il ne pouvait rien récupérer au niveau des falaises. Cadavre, objets perdus, plantes... N'importe quoi qui pourrait apporter un plus à sa survie. Le brun avança prudemment parmi la nature. Ça aurait pu être apaisant si on enlève le fait que n'importe qui peut surgir pour assassiné n'importe quoi... Revenu au temps des guerres et de la civilisation inexistante, sans dialogue, sans entente sans confiance, seulement la haine illogique, la peur ou la folie gagne le cœur de chacun. Ceux qui pensaient s'en sortir sans tuer et en sauvant d'autres personnes étaient rare et ne vivaient de toute façon pas longtemps. Ce qui n'était pas vraiment pour rassurer l'apprenti médecin. Il devait pourtant aller de l'avant pour ses proches. Haruto arriva enfin aux falaises et commença à monter sur une légère hauteur pour observer la mer s'agiter. Vraiment une belle vue pour une destination finale... Le brun poursuivit doucement sa route en observant le lointain. L'apprenti médecin chercha un peu autour de lui et finit par lever la tête vers les plus grandes hauteurs. De là il devait y avoir une vue imprenable et surtout un point de repère incomparable... L'envie d'atteindre ce désormais trésor était grande... Haruto commença à entreprendre de monter quand soudain un cri se fit entendre...

Ce cri était un cri de douleur et s'était répercuter entre les rochers... Instinctivement l'apprenti médecin sentait que quelqu'un avait besoin de lui... Il n'allait certainement pas fermer les yeux comme il l'aurait fait avant... Haruto se mis à courir vers ce qui lui semblait être la source du cri. Il s'arrêta un peu pour réfléchir. Il y avait beaucoup d'échos dans le coin il devait vraiment faire attention à aller dans la bonne direction... Le brun se disait que s'il tombait en plein combat il était mal mais avait-il le choix ? Il y avait un blessé... Et si ce blessé avait déjà fait du mal à un de ses proches par le passé... L'apprenti médecin devait certes garder tout cela en tête et rester vigilant mais il devait aussi aider cette personne. Après quelques réflexions d'où l'écho avait pu se répercuter, le brun reprit sa course vers la plage. Il descendit donc un peu et arriva juste avant la plage près d'une série de rochers qui aboutissait dans du sable et plus loin la forêt... C'était réellement la croisée des chemins. Le plus grand observa et vit une silhouette se tenir la jambe. L'apprenti médecin avança et s'aperçut qu'il s'agissait d'un jeune... Il devait avoir une quinzaine d'années. Peut-être un peu plus mais il semblait très jeune et le brun était touché par cela surtout voir du sang ruisseler de cette plaie pour s'échouer dans le sable. Haruto devait voir s'il s'agissait d'une plaie profonde ou non...

Le plus grand espérait que le muscle ne soit pas toucher... Haruto avança mis le jeune homme mît sa main face à lui se sentant menacé et lui ordonna de reculer. Ce comportement ne surprit pas le moins du monde le brun qui savait qu'approcher quelqu'un de blessé c'est comme un animal blessé, il se sent en position de faiblesse. Mais il devait vite le convaincre de sa bonne foi de peur que le plus jeune ne se blesse plus. L'apprenti médecin suspendit alors tout mouvement et observa le jeune homme en mettant les deux mains devant pour lui faire signe de se calmer. "Tout va bien calme toi..." Tenta de le rassurer le plus grand. Mais le plus jeune trembla et lui demanda de ne pas approcher mais en reculant le jeune inconnu s'ouvrit que plus dans un grand cri de douleur. Haruto ouvrit de grand yeux et voulu courir mais se fit violence pour ne pas l'effrayer. "Attention ! Calme toi ne t'agite pas... Reste calme je ne vais rien te faire de mal. Je peux t'aider pour ta blessure j'ai quelques bases de médecine." Tenta de le rassurer le plus grand. Le jeune homme face à lui était très méfiant ça se voyait sur son visage. Il avait la peau très pâle, un air efféminé et des cheveux roses parfaitement entretenu malgré l'endroit... Haruto s'inquiéter vraiment pour le plus jeune... L'apprenti médecin avança doucement. "Rassure toi je ne te veux aucun mal... Je sais que c'est dur à croire mais ta plaie va s'aggraver si on ne fait rien. Laisse moi jeter un œil. Je te promet je ne suis pas armé et je ne te veux aucun mal." Tenta le brun. Le rose étant toujours méfiant, le plus grand décida de poser son sac plus loin.

Haruto s'avança doucement et sa souffrance le toucha... Le brun se dit qu'il allait tenter de l'attirer cette fois plutôt que de le rassurer. "Tu as besoin de soin d'urgence et il faut que tu te calme pour te rétablir. Laisse moi m'occuper de toi. J'assurerai aussi notre protection en même temps. Je sais tu as toutes les raisons du monde de ne pas me faire confiance mais ce serait idiot de ne pas au moins essayer dans l'espoir au moins de s'en remettre. Qu'est-ce que je peux faire pour avoir ta confiance ?" Lui demanda l'apprenti médecin qui voulait vraiment l'aider et rapidement pour qu'il perde le moins de sang possible. Il fallait qu'il tienne bon... Haruto voulait simplement lui donner un coup de main comme à la plus part des gens qu'il a rencontré ici... En plus avec sa bouille d'ange il était difficile de le laisser dans cet état...
Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas





Invité

avatar








   Ven 17 Nov - 12:20





Même si tout ce plan était à l’origine prévue, il ne s’attendait pas à aller aussi loin, il s’étonnait parfois lui-même. Dans la panique il avait peut-être trop forcé sur la lame mettant peut-être en danger ses chances de guérison et de ce fait en péril ses espérances de vie sur l’île. En le voyant s’approcher il fit de son mieux pour jouer les pauvres victimes apeurer mais la douleur était bien là et toutes ces émotions faisaient trembler son cœur au point de le faire exploser littéralement dans sa poitrine. Le moindre mouvement tirait sur sa plaie la rendant encore plus béante qu’elle ne l’était déjà. Le rose laissa échapper un "ittai" à peine audible. Réaction inattendu de sa part, disons que ce n’était pas du semblant, la souffrance l’empêchait de garder un contrôle total sur ses réactions. Mais s’il ne l’avait pas pris en compte dans ses calculs pour l’aider, il aurait trouvé une autre technique d’approche. "Tout va bien calme toi..." Le rassura le brun. A l’entente de sa voix le plus jeune releva un regard embué vers lui. Il avait les mains devant lui comme pour l’inciter à se calmer et à se détendre. Première réaction plutôt positif, pour l’instant tout se déroulait selon ses plans. Le plus jeune recula à nouveau ouvrant un peu plus la plaie et émettant un cri de douleur plus fort que le précédent. "Attention ! Calme toi ne t'agite pas... Reste calme je ne vais rien te faire de mal. Je peux t'aider pour ta blessure j'ai quelques bases de médecine." Le plus jeune fronça un peu les sourcils en ramenant ses mains gantées sur sa plaie.

« Et comment je peux te croire ? » Demanda le Japonais en dévisageant son vis-à-vis. Même s’il le savait déjà pour l’avoir longuement observer, il faisait au mieux pour jouer la comédie. C’est vrai dans cette situation si cette dernière n’était pas jouer, il aurait réagi de cette manière. « Qui me dis que ce n’est pas un mensonge ? »

Une question que devrait plus souvent se poser les victimes de Neo sans doute … "Rassure toi je ne te veux aucun mal... Je sais que c'est dur à croire mais ta plaie va s'aggraver si on ne fait rien. Laisse-moi jeter un œil. Je te promets je ne suis pas armé et je ne te veux aucun mal." A la suite de sa phrase les iris clairs de Neo parcoururent le corps de son vis-à-vis avant de se poser sur son sac. Après tout il pouvait être armée, avoir on ne sait quel objet contondant planqué quelque part … Cette technique était l’une des plus rependu dans ce genre de jeu et le rose n’était pas ignorant à ces pratiques. Le plus jeune des deux étudiants fixa son sac en fronçant les sourcils sans lâcher sa jambe blessé puis planta ses yeux dans ceux du médecin. Celui-ci comprit bien rapidement le message puisqu’après un léger soupir de sa part, il se sépara de son sac de survie le posant plus loin. Il prouvait ainsi à l’autre qu’il n’avait rien à craindre de sa part. En se mettant lui-même en situation de désavantage cela pourrait redonner confiance au blessé qui était à part égal.

Neo observa les moindres gestes du plus âgé qui se pencha pour s’accroupirent à quelques mètres afin de ne pas effrayer la brebis. S’il savait que le petit mouton était en réalité un loup redoutable … "Tu as besoin de soin d'urgence et il faut que tu te calme pour te rétablir. Laisse-moi m'occuper de toi. J'assurerai aussi notre protection en même temps. Je sais tu as toutes les raisons du monde de ne pas me faire confiance mais ce serait idiot de ne pas au moins essayer dans l'espoir au moins de s'en remettre. Qu'est-ce que je peux faire pour avoir ta confiance ?" Une question qui laissa pensif Neo, dans ce genre de situation lui aurait-il donné sa confiance aussi aisément ? Certainement pas, le rose ne donnait jamais vraiment sa confiance, mais puisqu’il fallait faire avancer le plan selon la manière dont il avait érigé, il fallait faire avancer les choses. D’ailleurs pourquoi ne pas profiter pour jouer un peu avec sa petite victime ? Le rose regarda attentivement la veste du plus âgé et replanta ses iris dans les siennes.

« Enlève-la, tu caches peut-être quelque chose à l’intérieur… » Dit-il en désignant sa veste du regard. Ses membres recommencèrent à trembler sous la douleur. Tirailler par cette sensation déchirante le rose du resserrer un peu sa plaie pour atténuer un peu le mal qui le transperçait. Le rose ne lâcha pas son interlocuteur du regard jusqu’à ce qu’il s’exécute. Ce n’est qu’une fois qu’il eut retiré cette couche de vêtements que Neo laissa retomber un peu ses épaules comme soulager et montrant ainsi qu’il était moins sur ses gardes, même si au fond de lui il gardait un peu de prudence au cas où. « D'accord… Mais fais doucement alors, ça me brûle déjà assez comme ça… » L’informa le rose en posant à plat sa cuisse sur une pierre plate. Le sang continuait de ruisseler sur sa peau, il espérait que l’entaille ne soit pas aussi profonde qu’elle en avait l’air …
Revenir en haut Aller en bas





Invité

avatar








   Mar 28 Nov - 21:15


Le prix du sang
Haruto observa le plus jeune qui était vraiment apeuré... Le pauvre Haruto priait pour que ce ne soit pas très profond et qu'il n'y ait pas à recoudre. Le pauvre ne s'en remettrait pas... Le plus grand tenta de rassurer le plus jeune mais dans des cas comme celui-ci c'est compliqué, d'autant que l'apprenti médecin se trouve dans l'urgence... Il ne veut pas le brusquer mais si ça continue la plaie peut très facilement s'aggraver... Comment ne pas aidé un garçon aussi jeune... Le joueur bleu ne le pouvait pas et qu'importe son collier il devait l'aider ça il s'en souvenait. C'est alors que le blessé paniqua et se fit bien plus mal. Haruto lui demanda de se calmer en essayant de le rassurer. Le rose lui demanda comment il pouvait le croire. Question bien légitime qui mît mal le médecin en herbe qui se focalisait surtout sur comment soigner cela que sur le reste. Pas très doué avec les mots, le brun répondit qu'il ne lui voulait aucun mal et aussi dur à croire que ça puisse être il voulait l'aider. De plus s'il ne tentait pas sa plaie s'aggraverait. Il tenta de convaincre le plus jeune qu'il n'était pas armé. Cela n'eut pas l'air de fonctionner car le rose fixait son sac avec inquiétude. L'apprenti médecin soupira un peu en se séparant de son sac car cela faisait perdre du temps qui est précieux. De plus le brun n'aime pas être trop loin de ses affaires. Il observa le plus jeune avec un regard entendu pour appuyer le fait qu'il n'était pas dangereux.

Haruto voyait bien que le regard du plus jeune était vif et scruté le moindre de ses gestes... Le brun se mît accroupi pour être peut-être plus rassurant. L'apprenti médecin l'observa à son tour et voyait d'ici que la plaie avait besoin d'être nettoyée. Il lui dit alors qu'il pouvait avoir confiance en lui et que la priorité était de soigner cette blessure. Le brun demanda alors comment il pouvait gagner sa confiance... Le rose fixa sa veste avant de le regarder dans les yeux et lui demanda de la lever car il pourrait cacher quelque chose à l'intérieur... Haruto se redressa doucement et faisait des gestes doux pour ne pas l'effrayer. Il s'exécuta alors et fixa le plus jeune avec insistance pour bien appuyer ses gestes. Il mît sa veste dans une main et la jeta sur ses affaires. Le brun se retrouva en chemise. Pas que ce soit un problème surtout avec la température actuelle mais le brun se sent encore plus vulnérable sans vraiment savoir pourquoi. Ce n'est qu'une veste mais pourtant elle apporte une sorte de sentiment de protection... Le brun attendit le feu vert du plus jeune qui lui donna enfin en se défendant un peu. L'apprenti souffla un peu soulagé mais le plus dur était à faire. "Je fais toujours attention à mes patients. " Lui répondit le brun pour le rassurer. Le plus grand s'avança alors vers le rose doucement et mît ses mains de chaque côtés de sa jambe pour resserrer plus la plaie mais toujours doucement pour ne pas faire mal. Avec ce sang impossible de voir quoi que ce soit... Il fallait faire attention. "Tu permet une seconde ? " Lui demanda le brun avant d'aller vers ses affaires où il récupéra une bouteille d'eau et sa blouse blanche déchirée.

Il montra les objets au rose avant de se rapprocher calmement. Haruto déchira une fois de plus le bas de sa blouse qui maintenant était aussi courte qu'une tee shirt lorsqu'on la met. Le brun prit un morceau de cette pour nettoyer la plaie. Il gardait le reste pour plus tard. Le plus grand mît de l'eau sur le bout de tissu et observa le rose. "Ça va piquer tu ne préfère pas t'asseoir ?" Lui demanda le plus grand avant de commencer quoi que ce soit. Haruto préférait être sûr que son patient ne bouge pas et surtout qu'il n'aggrave pas sa blessure. Le brun était attentif mais il devait d'abord voir si la plaie était profonde. C'était très inquiétant en tout cas... Mais une question venait à l'esprit de l'apprenti médecin comment s'était-il fait ça ? C'était très récent et il n'y avait pas de trace d'un quelconque agresseur ou d'une lutte... Alors comment pouvait-il avoir une plaie de cette taille ? Même en combat ça n'a pas de sens. Mais la priorité c'est le soin, les questions viennent après.
Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas





Contenu sponsorisé









   

Revenir en haut Aller en bas
 

Le prix du sang | Ft. Song Haruto

Page 1 sur 1