AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



FERMETURE DU FORUM





 

 L'heure de la récré feat. Dewei







avatar
Âge : 21 ans
Vague : Troisième vague
Amour : Non exhaustif

Nombre de victimes : 2
Coupons : 56
Contenu du sac : ◂ Une tenue de rechange (chemise, jean, sous-vêtements)
◂ Une trousse de toilette (cotons-tiges, brosse à ongles, brosse à dents, dentifrices, déodorant, crème)
◂ Un mouchoir en tissu
◂ Un carnet de notes muni d'un petit stylo
◂ Un briquet
◂ Un spray anti-moustiques
◂ Une petite flasque de whisky Nikka Tatsukeru
◂ Treize cachets d'aspirine
◂ Un éventail
◂ Deux bouteilles d'eau (1,5L)
◂ Une carte de l'île
◂ Une boussole
◂ Une lampe torche avec piles
◂ Deux kunai
◂ Deux sucettes
◂ Taser + deux batteries

Avatar : Im Jae Beom (JB; GOT7)
Statut RP : Disponible
Pseudo : Redjack
Messages : 271
Activité RP : 3









   Ven 6 Oct - 23:43


“l'heure de la récré”
le 18 juillet 2017 à 16h46


Jun s’était finalement résigné à se rendre en ville, dont il s’était tenu à l’écart jusqu’à là. En l’espace de trois jours, il avait passablement eu le temps de se remettre du choc de son arrivée sur l’île, commençant à accepter tout doucement son sort. Bien sûr, il n’était pas encore décidé à tuer, ni rien de la sorte. Mais disons qu’au moins, il se déplaçait moins nerveux, et il était maintenant bien résolu à trouver de quoi survivre… Trouver de quoi boire et manger, bien sûr. Mais aussi, et surtout, trouver de la compagnie. Les rencontres qu’il avait fait jusqu’à là se comptaient sur les doigts d’une main, et n’étaient pas des plus convenables. Et pourtant, Dieu sait qu’il ne se montrait pas vraiment sélectif quand il était question de tromper la solitude… !

Il avait arpenté les rues un peu au hasard, observant les bâtiments avec attention, prenant garde au moindre bruit qui pourrait être suspect. Pourtant, les rues étaient demeurées silencieuses, perturbées par bruit de ses seuls pas. C’était tout de même étrange, non ? Il était convaincu de trouver un peu de monde dans le coin. Bon, peut-être pas des groupements de jeunes, parce que ça semblait pas trop être l’esprit du jeu. Mais au moins une ou deux personnes avec qui – il l’espérait ! – il aurait pu taper la causette pendant quelques minutes.

C’est avec un peu de dépit que le jeune homme, alors qu’il passait devant ce qu’il devina être le complexe scolaire, décida de fouiller cet endroit. Avec un peu de chance, à défaut de trouver de la compagnie, il mettrait peut-être la main sur quelques objets intéressants en fouillant un peu les casiers. Il se doutait bien que les environs avaient dû être fouillés mille et une fois, hein ! Mais au moins, ça aurait le mérite de l’occuper pendant quelques temps, et l’empêcherait ainsi de devenir marteau à force de ne rien faire.

Quelques casiers furent donc fouillés, dans la négligence. Etrangement, Jun trouva davantage d’intérêt à errer dans les salles figées dans le temps. C’était peut-être la lumière chaude qui filtrait à travers les vitres faisant scintiller une fine pluie de poussière, ou l’odeur de craie encore présente dans les salles de classe, ou même les bibliothèques dérangées et pillées… Mais il y avait quelque chose dans cet endroit qui apaisait le jeune homme, au moins un tout petit peu. Et c’est alors qu’il franchit tout en silence le pas d’une nouvelle salle de classe, que quelque chose l’interpella.

Un jeune homme de dos, crinière blonde sous le soleil, en train de lire, pour ce qu’il pouvait juger de sa posture. Jun resta un instant immobile, avant de s’appuyer contre le cadran de la porte, sans faire de bruit. C’était un peu audacieux de s’accorder ce genre de répit comme le faisait cet inconnu… Et si Jun hésita un instant à rompre cette quiétude, son envie de retrouver un peu de contact revint aussitôt. Suffisamment fort, il sifflota l’air annonçant la fin des cours pour attirer l’attention de l’autre participant. Ce dernier retourné en sa direction, un amorça avec un sourire avenant ; « C’est la fin des cours, yeay ! »

S’il se doutait que s’approcher de trop près n’était pas vraiment une bonne idée, il fit néanmoins quelques pas en avant, gardant tout de même quelques rangées de table de distance avec l’autre étudiant. Histoire de pas être trop loin de la porte au cas-où ce dernier s’avérait être un autre fou furieux… Mais aussi pour pas faire flipper ! « Ne t’inquiètes pas. Je ne suis pas dangereux. » Et parce que ça pouvait probablement jouer en sa faveur, il poursuivit : « Je m’appelle Jun. Et toi ? »

Les lèvres toujours étendues en un sourire, Jun continua à observer son vis-à-vis. C’était un garçon de son âge, pour ce qu’il pouvait en juger, la silhouette svelte, au visage délicat tout en longueur. En somme, rien qui ne puisse attiser le moindre jugement négatif, jusqu’à là ! Remarquant alors la Kindle dans la main de l’étudiant, le lecteur enthousiaste qu’il était embraya immédiatement la conversation ; « C’est une liseuse ? Qu’est-ce que tu bouquinais ? »


Dernière édition par Hak Jun le Lun 16 Oct - 22:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur






avatar
Âge : 19 ans
Vague : #1
Amour : Nop'

Nombre de victimes : 0
Coupons : 418
Contenu du sac : .
◂ une épée courte
◂ deux petites bouteilles d’eau
◂ une carte de l’île
◂ une boussole
◂ une lampe torche (piles fournies)
◂ liseuse Kindle
◂ imperméable noir
◂ 1 tenue de rechange
◂ des lunettes de soleil
◂ une bande médicale
◂ dentifrice + brosse
◂ paq. de cigarettes (25)
◂ 3 stylos 4 couleurs
◂ briquet
◂ brosse à cheveux

Avatar : Wang Jackson (GOT7)
Statut RP : Indisponible
Pseudo : Venom
Multicomptes : Al Baghdadi Judas

Messages : 1239
Activité RP : 2









   Dim 15 Oct - 20:45

Comment est-ce que Dewei avait finit ici ? Dans une salle de classe vide, baignée de soleil. Une fin d’après-midi, tout ce qu’il y a de plus banal dans la vie normale. Sauf qu’il ne vivait plus normalement. Cette salle de classe vide n’avait rien de normal, cette heure où tout le monde devrait en fait sortir de cours. Il devrait y avoir de la vie ici, des enfants ou des adolescents. Ce silence lui faisait peur, car rien ne pouvait lui laisser savoir s’il serait en sécurité ici. Pourtant il ne voulait pas s’en aller.

Il entrait dans une salle de classe et touchait des doigts les tables, le dossier des chaises. Il avait aimé l’école lui. Il s’y sentait mieux qu’à sa maison. Mais il doute pouvoir y retourner un jour… Cette simple idée suffisait à lui biser le cœur, à lui nouer la gorge et à faire monter ses larmes. Il était nostalgique du temps passé, et Hong-Kong lui manquait. Il n’aurait jamais posé un pied en Corée du Sud en sachant ce qui pendait au nez de n’importe quel étudiant… il aurait écouté sagement ses parents, et se serait sans doute fait à toutes leurs attentes avec le temps. C’est ce qu’il se disait en posant ses fesses sur une chaise, son sac à dos finissant sur la table devant lui. Il soupirait en se frottant le visage à deux mains.

Un peu fatigué de marcher partout, il avait décidé de rester un peu ici. Il ne pouvait pas s’endormir ici, c’était peu prudent. Déjà qu’il faisait preuve d’imprudence tous les jours en étant en pleine forme, ce n’est pas le moment de jouer… Il se décidait à sortir sa liseuse kindle blanche. Ça faisait un petit moment qu’il n’avait pas lu, ça lui changerait sans doute les idées… En espérant que personne ne vienne le massacrer pendant la courte pause qu’il avait décidé de s’accorder. Qu’est-ce qu’il allait lire ? Mh, vu le nombre de livre téléchargé, il avait du choix… « Le lecteur de cadavres » lui semblait bien quand il était sur le continent, mais ici, son envie de le lire s’en allait bien vite… On se demande pourquoi. Non, il allait plutôt se pencher sur le cas de « Ecoute le chant du vent » d’Haruki Murakami… Il n’était pas spécialement fan du Japon, mais il était loin de faire son difficile.

Les premières lignes étaient agréables, il se prenait même dans l’ambiance du roman. La liseuse sur la table, la joue contre la main gauche qui soutien sa tête au dessus de la table, il laissait ses yeux défiler le long des lignes en respirant lentement. Jusqu’à ce qu’il n’entende une voix dans son dos… Il arrêtait de respirer, et de bouger en ouvrant grand les yeux. Putain, il y avait quelqu’un ici, avec lui… Une goutte de sueur coulait le long de sa colonne vertébrale, alors qu’il s’attendait au pire, récitant une petite prière dans sa tête. Il allait mourir ici, à cause de son imprudence, sans avoir le moyen de fuir… La voix se refait entendre d’un léger « Ne t’inquiètes pas, je ne suis pas dangereux » qui avait l’air bien sympathique. Peut-être que c’était un gars qui ne cherchait que de la compagnie ? Dewei se posait la question en éteignant sa liseuse, la gardant dans sa main. Puis il se levait d’un geste vif, se retournant face au garçon, et levait l’index de sa main libre vers lui. « Ah non ! On ne dérange pas les gens ici pour dire qu’on n’est pas dangereux. Dis-moi que tu es dangereux pour avoir eu l’audace de me couper dans ma lecture ! » C’était un petit coup de folie, mais c’était sa manière à lui de se détendre, en voyant qu’il avait eu peur pour rien…

Il observait le visage du garçon en baissant son doigt, sa main revenant se poser sur la table. Arf, encore un garçon un peu trop beau qui n’avait pas eu de chance, encore ? Il levait le sourcil en le regardant de haut en bas, sans se cacher. Il le jugeait ouvertement oui… Du Dewei tout craché. S’il le connaissait un peu, l’autre se rendrait compte qu’il était ce qu’on appelle « un gars sympa, mais parfois un peu étrange. » « Jun ? Mm,  oui ok… » Disait-il en regardant ailleurs, comme s’il n’en avait rien à faire. Il était un peu vexé, car il se rendait compte que son comportement lui aurait coûté la vie. Puis la manière dont-il l’avait abordé… « Je m’appelle Dewei. Tu fais quoi ici ? » Certainement pas la même chose que lui en tout cas.  

Puis l’autre parlait de sa liseuse. Le vert la rangeait en fermant son sac à dos, qu’il régissait sur son dos, tirant sur les sangles de réglage pour que son sac soit bien collé contre son dos, sans avoir l loisir de balloter de droite à gauche. « Une liseuse ? Mah non, je vois pas de quoi tu veux parler. » Il contournait une table en espérant pouvoir s’en aller par l’autre porte. En arrivant devant, elle était fermée à clé. Il soupirait en grognant un peu, se redressant et en s’approchant doucement de Jun, de l’autre côté. Il restait à une dizaine de mètre environ. « T’es… T’es vraiment pas dangereux ? Tu ne veux pas me tuer ? » Et s’il essayait ? Il fuirait. L’environnement convenait bien au blond décoloré. Le parkour qu’il avait pratiqué l’avait amené à évolué dans un tas d’environnement… Il devrait pouvoir s’échapper d’ici sans trop de bobo. « Puis... Pourquoi je devrais te croire ? T'es peut-être un malade, comme il y en a partout ici, après tout. »

-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-


Il y a un temps pour combattre et un temps pour accepter que nous avons perdu, que seul un idiot continuerait la lutte. La vérité... C'est que j'ai toujours été un idiot.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur






avatar
Âge : 21 ans
Vague : Troisième vague
Amour : Non exhaustif

Nombre de victimes : 2
Coupons : 56
Contenu du sac : ◂ Une tenue de rechange (chemise, jean, sous-vêtements)
◂ Une trousse de toilette (cotons-tiges, brosse à ongles, brosse à dents, dentifrices, déodorant, crème)
◂ Un mouchoir en tissu
◂ Un carnet de notes muni d'un petit stylo
◂ Un briquet
◂ Un spray anti-moustiques
◂ Une petite flasque de whisky Nikka Tatsukeru
◂ Treize cachets d'aspirine
◂ Un éventail
◂ Deux bouteilles d'eau (1,5L)
◂ Une carte de l'île
◂ Une boussole
◂ Une lampe torche avec piles
◂ Deux kunai
◂ Deux sucettes
◂ Taser + deux batteries

Avatar : Im Jae Beom (JB; GOT7)
Statut RP : Disponible
Pseudo : Redjack
Messages : 271
Activité RP : 3









   Mar 17 Oct - 0:09

Alors qu’il est levé, l’inconnu offre à Jun une répartie pour la moins… Intéressante ! Le jeune Coréen ne peut retenir un rire, poursuivant amusé ; « Hah, désolé… Je ne suis pas encore bien au fait des coutumes et saluts locaux ! » Il rit encore un peu, avant de reprendre, histoire de tanner un peu l’autre garçon ; « Faut-il que je refasse mon entrée, du coup ? » Bon… Il avait au moins espoir que ça puisse le rendre conforme à l’image qu’il voulait effectivement renvoyer : celle d’un participant dont il n’y avait pas grand-chose à craindre en cet instant.

L’autre étudiant reste silencieux quelques secondes, à passer Jun au crible. Ça n’a pas de quoi déranger ce dernier… Puisqu’il prend part à l’exercice, lui aussi, laissant son regard glisser le long de la silhouette en face de lui, une nouvelle fois. Il se présente alors… Et c’est avec un enthousiasme bien modéré que celui qui se présente comme étant Dewei accueille ces présentations. Le jeune homme n’en tient pas bien rigueur… Mais ne manque pas de juger que son vis-à-vis devait être ce genre de gars non-chalant, un peu je-m’en-foutiste, à l’air cool et détendu. Ce n’était pas nécessairement vrai, évidemment ! Mais c’était son truc, à Jun, de mettre des petites étiquettes sur les gens. Ça avait un truc rassurant, et lui donnait l’impression de bien cerner les gens. « Enchanté, Dewei. » reprend-il ensuite avec un sourire, pas désireux de mettre sa politesse au placard. « Oh, pas grand-chose. Je m’ennuyais, je cherchais de quoi m’occuper… Un bouquin, quelqu’un avec qui bavarder… » Ceci étant dit en toute innocence, évidemment. Il garde son sourire aux lèvres, avant de poser une nouvelle question, quelque chose dans l’intonation de Dewei l’ayant perturbé. « Tu n’es pas coréen, si ? D’où viens-tu ? »

Quand la question de la lecture de Dewei est abordé, ce dernier a une réaction quelques peu étrange… Il range la Kindle dans son sac, qu’il réajuste, avant de nier en bloc. Ca a de quoi faire un peu hausser les sourcils à Jun, qui trouve ça un peu étrange… Avant de se résigner. « Tant pis. Ce n’est pas grave, va. » souffle-t-il, avec cette douce intonation un poil condescendante qu’il avait l’habitude de prendre quand il jugeait un comportement un peu étrange. Dewei semble aussitôt vouloir essayer de se faire la malle… Et au petit bonheur de son vis-à-vis, la porte qu’il voulait emprunter semblait être verrouillée. Ça fait un peu hausser les épaules à un Jun pas vraiment désolé, qui garde un sourire aimable, tandis que Dewei s’approche un peu. Une question hésitante tombe, à laquelle le Coréen répond par un mouvement de tête négatif. Pourquoi devait-il le croire… ? « Je suis arrivé il y a seulement trois jours. Je sais que des malades sont envoyés ici, mais les personnes équilibrées et saines comme toi et moi ne tournent pas mal en si peu de temps… Si ? » répond-il tout à fait serein, en prenant appui contre une haute étagère poussiéreuse. C’était bien présomptueux d’assurer que Dewei était comme lui, il le savait bien… ! Aussi rectifie-t-il le tire : « Puis qui sait, c’est peut-être toi qui es dangereux, non ? Je me serais jeté dans la gueule du loup… » Et il espérait sincèrement que ça ne soit pas le cas, bien sûr… Ce gars ne lui avait pas inspiré de crainte au premier coup d’œil, et c’était un certain luxe ici, pour ce qu’il avait vécu en ces quelques jours. « Depuis combien de temps es-tu sur cette île ? » interroge-t-il ensuite, devinant déjà que ça devait faire un petit moment…

-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-

ONLY THE VERY BEST
WITH JUST A RIGHT AMOUNT OF DIRTY
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur






avatar
Âge : 19 ans
Vague : #1
Amour : Nop'

Nombre de victimes : 0
Coupons : 418
Contenu du sac : .
◂ une épée courte
◂ deux petites bouteilles d’eau
◂ une carte de l’île
◂ une boussole
◂ une lampe torche (piles fournies)
◂ liseuse Kindle
◂ imperméable noir
◂ 1 tenue de rechange
◂ des lunettes de soleil
◂ une bande médicale
◂ dentifrice + brosse
◂ paq. de cigarettes (25)
◂ 3 stylos 4 couleurs
◂ briquet
◂ brosse à cheveux

Avatar : Wang Jackson (GOT7)
Statut RP : Indisponible
Pseudo : Venom
Multicomptes : Al Baghdadi Judas

Messages : 1239
Activité RP : 2









   Ven 20 Oct - 22:22

Le rire de l’autre étudiant avait un côté rassurant, qui donnerait presque à Dewei l’envie de baisser les armes. Presque seulement. Il ne pouvait pas se fier à la première gueule d’ange qui passait ; il avait faillit se laisser avoir une fois, déjà, c’était suffisant. Mais ce garçon, il avait autre chose. Il respirait la sincérité par tous les pores de la peau. C’était quelque chose de rare, déjà sur le continent, alors ici… C’était carrément le graal ce garçon. Mais ça ne durerait sans doute pas. « Tu referais ça pour moi ? » Il étirait un large sourire, les yeux brillants. S’il voulait refaire son entrée, il pouvait ! Ça amuserait sans doute Dewei, qui se ferait un plaisir de l’ignorer encore une fois.

Il était enchanté ? Dewei serait enchanté d’être ailleurs lui ! Quitte à se retrouver dans le bureau du proviseur de son lycée s’il le fallait ! Il aurait pu être enchanté de le croiser sur le continent. Bon, ça ne serait sans doute jamais arrivé… Mais il était sympathique. Et c’était toujours mieux de le croiser lui, plutôt qu’un autre malade. « Moui, je crois que je suis enchanté aussi. » Il reprenait son éternel air je-m’en-foutiste. C’était son truc à lui ; faire semblant qu’il n’écoutait rien, alors qu’il ne ratait rien de ce qu’il entendait. Alors des présentations, ça n’allait pas lui passer à côté. Puis, ce n’est pas comme s’il avait autre chose de mieux à faire ici ! « Je viens de Hong-Kong. Et je te préviens, à part le joli accent de la population quand ils parlent une langue étrangère, tout est moche là-bas. » Il pointait du doigt Jun, les sourcils froncés, l’index presque sous son nez. « Je te déconseille d’y aller, c’est une perte de temps ! » Avant de se raviser.

Sa pseudo fuite n’avait eu aucun effet. A part lui avoir mit une joie stupide en tête. Mais c’était ce souci que Jun avait soulevé ; est-ce que les gens pouvaient devenir fous en si peu de temps ? « Certains étaient déjà fous avant d’arriver ici. L’île n’a été qu’un prétexte pour dévoiler leurs vraies personnalités. » Sa voix et son regard s’étaient fait plus sombre. Le souvenir d’un garçon nommé Telleiv lui revenait en mémoire ; le pauvre garçon s’était fait égorgé face à lui. Il était le seul avec qui il avait tissés quelques liens. Il était sympa. « Je fais parti de la première vague. Ça fait un mois… Et trois jours que je suis là. » Et il n’avait tué personne. Selon lui, son groupe avait été le moins chanceux ; les premiers à arriver sur l’île après la classe originelle, qui avaient déjà pris possession des lieux. Et qui avaient survécus aux deux autres arrivées de jeunes. « Je ne suis pas dangereux. Je dois sans doute être le moins dangereux de l’île. » Il ne voulait pas tuer. Pas maintenant en tout cas. Il utilisait ce qu’il avait apprit au parkour pour survivre. Et quand il le fallait ; s’échapper. Ça ne lui avait fait faux-bord qu’une fois, quand il était tombé face à un garçon qui en avait fait aussi. Et il en avait souffert…

Manifestement, Jun n’était pas son ennemi. Il s’approchait de lui lentement, en regardant ses mèches de cheveux brunes. « Je pense que je peux t’apporter ce que tu veux. Des livres par centaines, et une langue bien pendue pour discuter. Enfin, si tu veux discuter avec le grand méchant loup… » Il battait des cils un instant avant d’attraper son bras. « Aller viens, ici c’est nul. Il y a d’autres classes qui ont l’air plus cools ! »

-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-


Il y a un temps pour combattre et un temps pour accepter que nous avons perdu, que seul un idiot continuerait la lutte. La vérité... C'est que j'ai toujours été un idiot.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur






avatar
Âge : 21 ans
Vague : Troisième vague
Amour : Non exhaustif

Nombre de victimes : 2
Coupons : 56
Contenu du sac : ◂ Une tenue de rechange (chemise, jean, sous-vêtements)
◂ Une trousse de toilette (cotons-tiges, brosse à ongles, brosse à dents, dentifrices, déodorant, crème)
◂ Un mouchoir en tissu
◂ Un carnet de notes muni d'un petit stylo
◂ Un briquet
◂ Un spray anti-moustiques
◂ Une petite flasque de whisky Nikka Tatsukeru
◂ Treize cachets d'aspirine
◂ Un éventail
◂ Deux bouteilles d'eau (1,5L)
◂ Une carte de l'île
◂ Une boussole
◂ Une lampe torche avec piles
◂ Deux kunai
◂ Deux sucettes
◂ Taser + deux batteries

Avatar : Im Jae Beom (JB; GOT7)
Statut RP : Disponible
Pseudo : Redjack
Messages : 271
Activité RP : 3









   Dim 29 Oct - 0:21

Un large sourire, des yeux pétillants… De quoi laisser Jun entrevoir un garçon bien plus malicieux et jovial que cet inconnu ne voulait le laisser paraître, visiblement ! A moins que ce ne soit cette foutue méfiance qui soit toujours de mise sur cette île maudite. Quoi qu’il en soit, la première barrière semblée être franchie. Aussi, à la pseudo requête que lui adresse l’autre participant, Jun n’hésite pas vraiment à taquiner un peu ; « Laisse-moi deviner… Tu n’as pas l’habitude qu’on te refuse grand-chose, si ? » Un sourire taquin et un petit clin d’œil qui viennent accompagner cette phrase. Ca faisait du bien de pouvoir se montrer un peu plus détendu… Jun n’était là que depuis peu, mais il avait eut tout le temps de sentir la pression et la peur sur ses épaules.

Les présentations faîtes, Dewei répond à nouveau dans la demi-teinte… Ce qui ne peut que conforter Jun dans l’idée qu’il s’était fait du jeune homme, quelques secondes auparavant ! De fait, ça soutire un petit sourire en coin au Coréen, qui ne se dégonfle pas pour autant. « Crois-moi, tu le seras. » dit-il, tout présomptueux puisse-t-il être ! Il savait qu’il pouvait être de bonne compagnie, après tout. Ensuite, Dewei vient confirmer ses doutes. Il n’était pas de Corée, mais de Hong-Kong… Qui a ses dires, n’avait vraiment rien d’exceptionnel ! Ca fait rire Jun, qui assure sans honte : « Ça tombe bien, je ne comptais pas y aller ! » Et non, pour le coup, il ne ferait pas dans la flatterie ! Aussi enchaîne-t-il aussitôt, fier de son pays ; « Qu’est ce qui t’a amené dans ce beau pays qu’est la Corée ? » Ce n’était pas ironique… Et ce, même si ce « beau pays », ou tout du moins son gouvernement les avait mené dans ce jeu sordide. Tout le monde a ses défauts, hein…

La conversation se fait plus sérieuse, le temps qu’ils ne parlent de l’île, de ses joueurs, de leur folie présumée. Et forcément, quand Dewei assure que ce jeu n’était qu’un prétexte pour certains d’entre eux, Jun ne peut qu’acquiescer vivement ; « Je suis bien d’accord avec toi ! Je suis là depuis peu, mais j’ai eu tout le temps de tomber sur quelques allumés du cigare… Typiquement le genre de personnes dont tu parles. » Bon, il n’avait pas rencontré que des personnes comme ça. Mais ça se résumait à la moitié des gens rencontrés ici, quand même. Suffisamment, donc.

Dewei explique par la suite qu’il est de la première vague… Du quinze juin donc, si Jun comprenait bien l’organisation des vagues. Pour le coup, le Coréen accueille ces paroles avec un air plutôt solennel, assez impressionné de la survie de son vis-à-vis. Par-dessus ça, son vis-à-vis ajoute qu’il n’était vraiment pas dangereux… En aucun cas. Forcément, ça attise la curiosité de Jun, qui adopte un ton bien moins sûr et confiant à l’ordinaire ; « Tu n’as jamais tué, donc ? » Il s’en doutait, vu les confessions de Dewei. « Comment as-tu fait ? Pour tenir tout ce temps, je veux dire. »

La conversation se détend à nouveau… Et ça fait un bien fou à Jun, qui était heureux de pouvoir se changer un peu les idées ! C’était vraiment chouette d’être tombé sur quelqu’un comme Dewei. Ce dernier lui assure d’ailleurs qu’il était tombé sur la bonne personne pour sa recherche, malgré une petite plaisanterie. « Un grand méchant loup aux dents pas bien longues, alors… » taquine un peu Jun. Le bras attrapé, le jeune homme se laisse emporter dans le couloir, pour qu’ils puissent longer le couloir à la recherche d’un endroit plus intéressant. Ce faisant, il s’attarde un peu le long des casiers, histoire de voir si quelque chose d’intéressant pouvait s’y trouver… Sans grand effet. Son attention se pose un peu partout, lorsqu’il aperçoit des petits panneaux indicatifs recouverts d’une bonne couche de poussière. Il s’en approche, essuie de la paume de sa main, découvre un dessin indiquant le chemin du réfectoire. « J’ai une petite faim. Pas toi ? On peut aller voir là-bas, il y aura peut-être quelque chose d’intéressant… » Sans grand espoir, évidemment, mais bon ! Le temps qu’ils ne couvrent cette distance, Jun poursuit la conversation pour essayer de mieux connaître Dewei, lui adressant un sourire ; « Dis m’en plus à ton sujet, Dewei. » Si Jun avait conscience que c’était le genre de demande qui pouvait mettre les gens mal à l’aise ? Pas vraiment. C’est qu’il était convaincu que ça lui donnait une image de mec bourré d’intérêt pour les autres… !

Hors Jeu:
 

-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-

ONLY THE VERY BEST
WITH JUST A RIGHT AMOUNT OF DIRTY
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur






avatar
Âge : 19 ans
Vague : #1
Amour : Nop'

Nombre de victimes : 0
Coupons : 418
Contenu du sac : .
◂ une épée courte
◂ deux petites bouteilles d’eau
◂ une carte de l’île
◂ une boussole
◂ une lampe torche (piles fournies)
◂ liseuse Kindle
◂ imperméable noir
◂ 1 tenue de rechange
◂ des lunettes de soleil
◂ une bande médicale
◂ dentifrice + brosse
◂ paq. de cigarettes (25)
◂ 3 stylos 4 couleurs
◂ briquet
◂ brosse à cheveux

Avatar : Wang Jackson (GOT7)
Statut RP : Indisponible
Pseudo : Venom
Multicomptes : Al Baghdadi Judas

Messages : 1239
Activité RP : 2









   Mar 31 Oct - 18:33

En fin de compte, Dewei changeait d’avis bien rapidement sur le compte du petit Jun ; il était bien sympathique. En tout cas, il en avait l’air. Et si jamais il lui jouait un tour ? Arf, le blond décoloré s’en occuperait plus tard, s’il n’était pas mort. Là, il n’avait pas envie de se prendre la tête. Surtout quand il lui proposait de refaire son entrée… Et qu’il lui disait qu’il finirait par être enchanté ! Ce genre de phrase –prétentieuse, certes–  faisait toujours sourire le garçon, et ça n’avait pas manqué cette fois. Comme simple réponse, il se contentait d’hocher le visage positivement ; c’est vrai, on ne lui refusait jamais rien. Et quand ça arrivait ; il s’en allait pour faire comprendre son mécontentement. Un vrai gosse.

« Le plaisir de fuir mes parents ? » Il lui faisait un large sourire. Il aurait pu aller ailleurs après tout ; France, Etats-Unis, Canada… Mais non, il avait voulu aller en Corée. Il ne savait toujours pas pourquoi ce pays en particulier par contre. « Enfin, ça c’est la raison qui m’a poussé à quitter Hong-Kong… Où tu ne dois surtout pas aller. » Piqûre de rappel oblige ! « Mais je ne sais pas pourquoi la Corée… J’aurai peut-être du m’abstenir en fin de compte. » En fin de compte, oui, il aurait dû. Il serait peut-être marié, aurait prit la suite de ses parents, mais une chose est sûre ; il ne serait pas perdu sur cette île en essayant de survivre. Jun aurait sans doute eu moins de chance d’échapper à tout ça, étant donné qu’il était natif du pays. Mais comme quoi, les origines n’avaient pas grand-chose à voir ici… Il y avait des étudiants qui venaient de plus loin encore. « Et toi, t’es arrivé quand exactement ? » S’il venait d’arriver… Alors ça veut dire que le mois dernier, pendant que Dewei se cassait le cul à survivre, lui avait encore pu dormir dans son lit. Quel chanceux…

Ça avait l’air d’avoir éveillé une curiosité nouvelle en Jun, le jeune homme posant une question pour le moins peu commune. Ça devait même être le premier à lui demander… Bon, c’était aussi le premier avec qui Dewei s’entendait si bien rapidement. « Non jamais ! Et je ne compte pas m’y mettre. » Il ne souhaitait pas tuer qui que ce soit… Même quand on l’avait attaqué, il avait évité d’ôter la vie à qui que ce soit. Mais il savait qu’il ne pourrait pas toujours faire ça. « J’ai… La chance d’être super rapide et très agile. Du coup je fuis rapidement, discrètement, et avec classe ! » Il posait le dos de sa main sur son front, l’autre s’échouant sur sa hanche, mimant une scène dramatique. « Et toi ? Tu aurais pu en faire des dégâts en peu de jour… Tu ne t’y es pas mis encore ? » S’il pouvait éviter de s’y mettre, ça arrangerait tout le monde ici, le blond le premier.

C’était l’heure de bouger un peu, et Dewei attirait le brun à sa suite. Il se laissait guider, et tous les deux observaient un peu partout autour d’eux. Peut-être qu’ils trouveraient quelque chose ? Les chances étaient minces, mais après tout, ça ne leur coûtait rien d’essayer… « Je crève la dalle. T’as à manger ? » Ses yeux prièrent une teinte noire humide en pensant à ce que Jun pourrait lui offrir pour combler le vide dans son estomac… Mais il déchantait bien vite en comprenant qu’il n’allait pas aider à se nourrir. « Alors… J’ai dix-neuf ans, j’suis hyper sympa. J’aime le chocolat et les frites, t’es au courant si on se programme un rencard un jour. Je suis un traceur et… J’t’ai dis que j’étais hyper sympa déjà ? »

-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-


Il y a un temps pour combattre et un temps pour accepter que nous avons perdu, que seul un idiot continuerait la lutte. La vérité... C'est que j'ai toujours été un idiot.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur






avatar
Âge : 21 ans
Vague : Troisième vague
Amour : Non exhaustif

Nombre de victimes : 2
Coupons : 56
Contenu du sac : ◂ Une tenue de rechange (chemise, jean, sous-vêtements)
◂ Une trousse de toilette (cotons-tiges, brosse à ongles, brosse à dents, dentifrices, déodorant, crème)
◂ Un mouchoir en tissu
◂ Un carnet de notes muni d'un petit stylo
◂ Un briquet
◂ Un spray anti-moustiques
◂ Une petite flasque de whisky Nikka Tatsukeru
◂ Treize cachets d'aspirine
◂ Un éventail
◂ Deux bouteilles d'eau (1,5L)
◂ Une carte de l'île
◂ Une boussole
◂ Une lampe torche avec piles
◂ Deux kunai
◂ Deux sucettes
◂ Taser + deux batteries

Avatar : Im Jae Beom (JB; GOT7)
Statut RP : Disponible
Pseudo : Redjack
Messages : 271
Activité RP : 3









   Jeu 9 Nov - 0:15

Dewei semblait être bon public, et ce quand même la prétention de Jun suintait par tous les pores de sa peau… Et ça ne pouvait que plaire à ce dernier, forcément ! C’était une bonne rencontre, décidemment. Quoi qu’il en soit, le pays natal de Dewei est un rapidement abordé, l’accent du concerné n’échappant pas au Coréen pure souche et fier qu’était son vis-à-vis. Hong-Kong, donc… Que le jeune homme à la crinière blonde ne semblait pas vraiment porter dans son cœur, puisqu’il encourageait Jun à ne jamais s’y rendre. Quant à ses motivations, elles semblaient plutôt lier à la bonne vieille envie de couper le cordon avec ses parents. « Tu étais prêt à aller loin, dis donc… » souligne le brun, amusé par cette révélation. Une expatriation, carrément ! Ce n’était pas donné à tout le monde. Et même si ce bougre conservateur qu’était Jun trouvait ça un peu idiot, il devait bien admettre que ça demandait un certain courage ! Un petit rappel quant à ses indications après, Dewei explique qu’il n’avait en revanche pas grande idée de pourquoi il avait choisi le pays du matin calme… Et qu’il aurait peut-être dû s’abstenir, tout compte fait ! Evidemment, Jun pouvait comprendre, vu le contexte. Néanmoins, il y avait encore beaucoup de bonnes choses dans son pays, en son sens. « Ho… Notre culture est riche, la langue est belle, la cuisine locale est délicieuse… Un paquet de bonnes raisons peuvent amener des gens ici, je pense. » Il pourrait étendre encore la liste à l’infini pour prendre la défense de son pays, malgré ses défauts. Néanmoins, il se décide à ajouter – non sans un petit clin d’œil, une dernière bonne raison, même si ça n’avait rien d’une généralité, comme partout dans le monde ; « Puis les filles d’ici sont plutôt jolies, non ? »

Les sujets plus sérieux arrivent, quand Dewei en vient à demander à Jun quand il était arrivé. « Le 15 juillet. » répond l’autre jeune homme avant d’ajouter, envoyant toute bienséance au bûcher ; « Les trois jours les plus longs de ma vie… ! » Le fait que son vis-à-vis vivait cet enfer depuis bien plus longtemps lui était probablement complétement sorti de la tête… La conversation se poursuit, le blond expliquant qu’il n’avait effectivement jamais tué, et qu’il n’avait aucune intention de s’y mettre. Ça fait hocher la tête à un Jun qui n’est pour l’instant pas en mesure de juger ce choix, avant qu’il ne se fasse attentif à la suite… Mais c’est pour mieux rire quand son vis-à-vis lui explique qu’il est passé maître en l’art de la fuite ! « Un peu comme un Français ? » s’esclaffe-t-il. Bon okay, il avait la bonne vieille image du Français lâche qui se rend. Mais les Français étaient très classes à côté de ça, non ? Quant à ses tueries à lui, Jun calme un peu son rire pour secouer la tête de gauche à droite. « Non, non. Pas encore. Ce n’est pas une priorité pour l’instant. »

Une fois sortis de la classe, les deux jeunes hommes suivent donc le chemin menant au réfection, tandis que Dewei questionne… Et désolé pour lui, Jun n’allait pas lui donner les petites rations qui lui restaient ! « Non, rien du tout. » répond-il simplement en secouant la tête, avant d’écouter les nouvelles informations données parle Hongkongais. Dix-neuf ans, amateur de frites et chocolat… Quant à l’autre information sur laquelle il insistait, Jun taquine avec un sourire ; « Et tu radotes, aussi. Je note. » Ce faisant, il pousse la porte à battants du réfectoire, avant d’entamer un pas vif vers les cuisines… Crasseuses, miteuses, probablement infestées de bestioles peu ragoûtantes, mais désespérément vide de tout vivre ! « Pas de frites, ni de chocolat ici, flûte… On se fait un rencard une prochaine fois ? »

-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-

ONLY THE VERY BEST
WITH JUST A RIGHT AMOUNT OF DIRTY
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur






avatar
Âge : 19 ans
Vague : #1
Amour : Nop'

Nombre de victimes : 0
Coupons : 418
Contenu du sac : .
◂ une épée courte
◂ deux petites bouteilles d’eau
◂ une carte de l’île
◂ une boussole
◂ une lampe torche (piles fournies)
◂ liseuse Kindle
◂ imperméable noir
◂ 1 tenue de rechange
◂ des lunettes de soleil
◂ une bande médicale
◂ dentifrice + brosse
◂ paq. de cigarettes (25)
◂ 3 stylos 4 couleurs
◂ briquet
◂ brosse à cheveux

Avatar : Wang Jackson (GOT7)
Statut RP : Indisponible
Pseudo : Venom
Multicomptes : Al Baghdadi Judas

Messages : 1239
Activité RP : 2









   Lun 11 Déc - 0:50

Jun n’avait pas idée, à quel point Dewei avait été prêt à partir loin. Il voulait tellement  fuir ses parents que si la Corée n’avait pas était son premier choix, il aurait très certainement fini aux Etats-Unis, ou en Europe. Il avait évité les pays anglophone, car ses parents parlant parfaitement la langue de Shakespeare, ils pourraient facilement parler avec la population pour revenir vers lui, si l’envie leur était passée par la tête… En partant dans un pays dont-ils ne connaissaient rien, ils auraient bien moins de chance de le trouver… Et grâce à ce jeu débile, là, c’est sûr qu’ils n’allaient pas le trouver du tout. Peut-être l’unique point positif de l’enfer dans lequel il était tombé ? Enfin, ce n’était pas si terrible la Corée, après tout. Jun avait raison. La nourriture était très bonne, et le pays plutôt beau. Lui qui était né, et avait vécu toute la vie au milieu des immenses buildings, ça lui changeait pas mal. « Et les filles sont plutôt jolies aussi, je dois bien l’avouer. » À tomber même !

Il venait d’arriver, en fin de compte, son nouveau copain. C’était pas plus mal pour lui dans le fond… Même s’il aurait été mieux chez lui à faire la grasse matinée et à manger des céréales le matin. Pour Dewei, le fait qu’il vienne juste de débarquer ne retirait pas la sensation d’insécurité constante. Il avait déjà survécu trois jours, il pouvait bien en survivre trois de plus, et ainsi de suite. C’est comme ça que le vert avait survécu, en tentant de se motiver, jour après jour. Alors Jun, il avait quand même bien du mérite. « Attends de vivre les prochains mois, tu vas t’ennuyer. Tu regretteras l’ambiance de tes trois premiers jours. » Par contre, le fait qu’il n’ait déjà plus de nourriture, ça, ce n’était pas trop bon signe. En plus de crever la dalle, maintenant il allait s’inquiéter de savoir si Jun trouverait de quoi manger. Comme s’il n’avait pas… Ah bah non, il n’avait pas d’autres choses à faire, en fait.

Ils arrivèrent bien vite dans le réfectoire. Il n’était pas sûr de vouloir rester ici très longtemps ; n’importe qui pouvait se cacher ici et pourrait les attaquer. Il partait de son côté fouiner un peu, pendant que Jun s’occuper de son côté. C’était sale, et… Vide. Il avait bien trouvé des conserves, mais vu la date indiquer, il ne prendrait même pas le risque d’ouvrir, de peur de mourir d’une asphyxie. « Rah putain… » C’était la seule chose qu’il trouvait à dire, alors qu’il revenait vers le brun. Il soupirait et se frottait le visage. « C’est quand, la dernière fois que tu as mangé ? » Il devait bien y avoir un moyen de trouver à manger quand même… La solution « la plus simple » ici, c’était de tuer quelqu’un, et de voir le contenu de son sac. Mais question morale, on repassera. Dewei n’était pas prêt à faire ça. « Tu zigouillerais quelqu’un pour mon estomac ? » quitte à avoir un poids sur les épaules, autant que ce soit Jun, non ? Il lui lançait un large sourire –plus proche de l’hypocrisie que du vrai sourire, entendons-nous– avant qu’un soupire ne se fasse entendre. Il quittait le réfectoire en réfléchissant. Est-ce qu’il pouvait y avoir des arbres avec des fruits sur cette île ? Il ne s’était pas même posé la question… Alors qu’il passe la moitié de ses journées dans les arbres, il n’avait pas prit le temps de regarder. « Dis, Jun. » lançait-il au garçon quand il le rejoignait. « Tu as vu des arbres à fruit sur l’île ? » Même s’il n’avait pas forcément eu le temps de faire le tour…

-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-


Il y a un temps pour combattre et un temps pour accepter que nous avons perdu, que seul un idiot continuerait la lutte. La vérité... C'est que j'ai toujours été un idiot.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur





Contenu sponsorisé









   

Revenir en haut Aller en bas
 

L'heure de la récré feat. Dewei

Page 1 sur 1