AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




La MAJ du 1er septembre est là ! Cliquez ici pour la découvrir !
Un event est en cours ! Venez lancer le dé ici pour découvrir l'état de votre personnage !
Tentez votre chance au Lucky Spin pour remporter des lots inédits !




 

 Break the walls ft Tae Hwan







avatar
Vague : #3
Nombre de victimes : 1
Contenu du sac : ✓ Une tenue de rechange
✓ Une paire de sous vêtements de rechange
✓ Un plaid
✓ Trousse à maquillage (Rouge à lèvre, mascara, eyeliner, fard à paupière, petit vernis rouge, 10 lingettes démaquillantes)
✓ Trousse de toilette de voyage (mini gel douche, mini shampoing, mini dentifrice, brosse à dent pliable, 5 lingettes déodorantes, une pince à épiler)

✓ Sachet de 5 lanières de viande séchée
✓ 3 petits paquets de viande séchée
✓ Sachet de fruits secs
✓ Des biscuits secs
✓ Une miche de pain
✓ Deux à trois bouteilles d'eau (1L5)
✓ Un thermos

✓ Ipod touch + chargeur et écouteur
✓ Une carte de l'île avec ses zones
✓ Une boussole
✓ Une lampe torche (avec piles)
✓ Une dose de morphine (seringue scellée)

Avatar : Lee Hi (Hi Suhyun)
Pseudo : Frost
Multicomptes : Bae Se Jin - Baek Jin Hwan

Messages : 55
Activité RP : 8









   Jeu 7 Sep - 21:33

Le 16 juillet, à 10h39
Dans une cabane en bois du hameau pêcheur

L’espace d’un instant, Ye Won a paniqué. Elle a été forcée de l’admettre. Il aura fallu qu’elle attende d’être poussée dans l’eau par un abruti de sa vague pour comprendre qu’elle pourrait bien mourir. Quand ils l’ont emmenée, quand ils lui ont expliqué, quand elle a vu tous les regards de merlan frits des autres membres de sa vague. Durant tout ce temps, elle est restée calme, elle est restée concentrée, se répétant encore et encore les passes de son dernier entraînement. Mais une fois dans l’eau sans avoir pris le temps de sauter, elle s’est dit qu’elle allait peut-être mourir. L’espace de quelques secondes. Puis, elle s’est ressaisit. Ye Won a mis du temps pour rejoindre l’île mais à chaque fois que quelqu’un a essayé de passer ses bras par-dessus sa tête, elle a donné des coups de coudes pour survivre. Finalement, elle a même tenté de noyer l’un de ceux qui a essayé d’en faire de même mais ça n’a pas réellement marché. Finalement, elle a posé son pied sur le sable. En fait, elle s’est plutôt traînée sur le sable, littéralement. Mais personne n’y a réellement prêté attention. Elle s’est levée et elle a marché. Un coup de feu l’a fait se baisser et en se redresser elle a balancé une droite dans le visage d’un garçon qui semblait vouloir lui prendre son sac ou sa vie. Et là, elle s’est mise à courir. Une fois à l’abri des arbres, elle a sorti sa carte et sa boussole, puis elle a cherché à s’orienter avec ses maigres connaissances sur l’utilisation d’une boussole. Et ça n’a pas trop mal marché. Après tout, elle est là pour en témoigner, son collier n’a pas explosé parce qu’elle se trouvait dans une zone interdite, n’est-ce pas ?

La voilà finalement, au hameau de pêcheurs. Pas grand monde, assez isolé, un plan idéal pour faire le point. Elle a traversé une partie de l’île, marchant à un bon rythme pour y arriver. C’est une intuition qui l’a poussée là-bas, vers cet amas de petites cabanes. C’est plutôt étrange tout ça. Comment elle s’est retrouvée dans ce bateau alors qu’elle a toujours eu des résultats irréprochables. Peut-être que tous les élèves qu’elle a maltraités durant sa scolarité s’en sentiraient soulagés. Et elle ne pourrait pas vraiment leur en vouloir. Mais finalement, après une longue journée, elle est entrée dans une cabane, l’a fouillée puis s’y est cachée. Elle n’a rien trouvé de particulier mais au moins, elle s’est endormie plutôt détendue. A son réveil, elle a mangé un peu de pain, bu quelques gorgées d’eau, a complété son petit déjeuné par quelques fruits secs. Puis, elle a continué l’exploration du hameau. Les maisons poussiéreuses n’ont rien laissé entrevoir d’abondant. Quelques vieilles photos oubliées là, des vestiges d’une époque prospère. Mais elle n’y a trouvé que de vieux trophées, de vieux outils inutilisables et du bois moisi par endroit. A plusieurs reprises, Ye Won s’est demandée qui pouvait bien vivre sur cette île et où les habitants avaient été envoyés. Mais elle n’aura jamais la réponse. La jeune femme est finalement sortie d’une cabane. Elle s’est arrêté au bord de l’eau, sur le ponton en bois grinçant. Elle a regardé l’océan et l’horizon, se demandant si elle pourrait quitter cette île vivante. Le doute s’est emparé de son esprit. Mais très vite, elle s’est secouée et a recommencé son exploration. Pour trouver quelque chose avant de repartir vers le centre. La partie n’attendant qu’elle, la jeune femme a poussé une autre porte. Elle est en train de fouiller quand elle entend du bruit dehors. Alors elle regarde ou se cacher mais l’endroit est minable et ne présente pour seule cachette que les poutres qui soutiennent le toit de la cabane. Lestement, elle se hisse sur une commode et se redresse. Elle saute et attrape la poutre, s’y hissant. S’y grimper sur la commode a été facile, se hisser à bout de bras sur la poutre est plus difficile surtout avec son sac. Mais finalement, elle réussit. Précautionneusement, elle s’avance jusqu’à la jonction entre plusieurs poutres et s’y accroupit, la surface de bois plus importante lui semblant à la fois être plus solide et représenter une meilleure cachette.

La porte s’ouvre. C’est un garçon qui entre, elle a du mal à le voir de là où elle est. Elle ne peut pas vraiment lui donner d’âge, mais il a l’air d’avoir les cheveux bruns. Elle ne sait pas vraiment plus n’arrivant pas à voir son visage. Quand il s’avance un peu, elle se redresse et bouge légèrement sur la poutre pour rester cachée. Mais au moment de s’accroupir de nouveau, le bois craque, se fissure et soudainement se brise sous le poids de la jeune femme et de son sac. Ye Won tombe et s’écrase sur le garçon, se retrouvant lourdement sur lui. Elle grimace à moitié sonnée et dit : « C’est pas vrai mais tout est miteux dans ce bled ? » elle gromèle encore se frottant la tempe qui a cogné contre l’os de l’épaule du garçon avant de dire : « Excuse-moi… Ça avait vraiment l’air d’une bonne cachette… ». Bien sûr, Ye Won sait être détestable. Mais elle sait aussi se rendre compte d’un moment où elle pourrait ne pas avoir le dessus. Il est plus grand, plus costaud et probablement mieux armé qu’elle. Alors elle tente de jouer la carte de la jeune fille innocente quoiqu’un peu caractérielle, vu ses premiers mots.



-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-


Superkindness
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur






avatar
Âge : 20 ans
Vague : 3e vague
Amour : Si vous saviez...

Nombre de victimes : 3
Contenu du sac : .
Une tenue de rechange
Une tenue de rechange appartenant à Hyun Hee
Trois paquets de cigarettes
10 préservatifs
Un gel douche au parfum épicé
Son porte-feuille (un peu d'argent, des cartes d'identité, une photo de Hyun Hee)


Un zippo
Un bracelet en paracorde
Une boussole
Une carte de l'île
Une lampe torche avec piles
Une bombe-poivre (utilisations : 3/3)


Une miche de pain
Une barre céréales
Deux petites bouteilles d'eau
Une gourde d'eau avec filtreur


Avatar : Choi Seung Hyun (TOP - BigBang)
Statut RP : Peut toujours craquer !
Pseudo : LaMarquise
Messages : 37
Activité RP : 5









   Dim 17 Sep - 6:25

C’est la carte de Tae Hwan qui l’avait guidée jusqu'au hameau pêcheur. En fait, c’est justement à cause de cette notion de pêche et ce qu’elle pouvait avoir comme résultat qu’il avait voulu explorer de ce côté-là. Ce n’était que la deuxième journée. Pourtant, la faim se faisait ressentir. Il n’avait pas voulu manger toutes ses provisions immédiatement. C’eût été ridicule. Mais il savait que la miche de pain, par exemple, ne serait pas bonne éternellement. S’il ne voulait pas se bouffer du pain verdâtre bientôt, il allait devoir s’y mettre. Mais la faire traîner était malgré tout plus sage… Enfin, tout ça pour dire que le poisson lui faisait bien envie. Il voulait donc voir dans quel état étaient les environs. Et inutile de préciser qu’à son arrivée, Tae Hwan est plutôt déçu. Le lieu est incroyablement miteux… En fait, tout semble être sur le point de s’effondrer, non ? L’humidité avait attaqué le bois des cabanes déjà pas très glorieuses à la base, sûrement. La première dans laquelle il avait voulu entrer avait le plancher défoncé. Un bref coup d’œil en bas lui avait permis de constater qu’aucun cadavre ne s’y trouvait. Avait-il eu de la chance ou l’organisation l’avait-il récupéré au bout de quelques jours ?

Aucune idée… et Tae Hwan n’a pas envie d’investiguer davantage. Il vise plutôt une cabane qui lui semble relativement dans de bonnes conditions. Pourtant, il n’aurait jamais pu se tromper davantage… Parce que dès que le Coréen met un pied à l’intérieur, le ciel lui tombe sur la tête. Il aurait forcément dû être plus prudent. Et s’il était d’avis qu’on apprend de ses erreurs, il était aussi conscient que le droit à l’erreur n’existait pas en ce lieu… En colère de s’être fait avoir comme un bleu, l’homme serre les dents. Il avait pris un coup à la tête, il était un peu sonné. Rien de grave, s’il s’y arrêtait vraiment deux secondes… mais rien qui ne l’enchantait non plus. Il prend une profonde inspiration. C’est un parfait délicatement féminin qui lui saute au nez. Sûrement une fille arrivée en même temps que lui pour être toujours aussi… fraîche. Il bat des paupières quelques secondes avant de finalement pouvoir faire le point. Un joli minois qui aurait pu être gamin si ce n’était de ce beau regard mature qui le dévisageait. Et ce, malgré les airs innocents qu’elle se donnait présentement. Ça lui plaisait un peu, c’est vrai. Pas assez pour qu’il soit con, par contre.

Tae Hwan la dégage un brin vivement. Son sac tombe au sol, libéré de ses épaules et lui, il vient rapidement se poser sur les hanches en sablier de la demoiselle. Il attrape ses poignets. Rien de difficile là… ses mains étaient grandes et les poignets fins. Il sentait néanmoins chez elle quelque chose qui lui faisait bien réaliser qu’il n’était pas confronté à une petite chose sans défenses. Ce qui le force à redoubler de vigilance… Il tient ses poignets au-dessus de sa jolie petite tête, du coup, contre le sol. Son regard noir planté dans celui maquillé de la jeune femme, Tae Hwan ne bouge pas un instant, attentif autant à son adversaire qu’à ce qui aurait pu se passer dehors.

« Bon. Écoute-moi… », grogne l’homme, toujours de mauvais poil. Il détestait se faire prendre dans une position de faiblesse et ça avait carrément été le cas… « Tu sembles assez intéressante pour que je te laisse la vie sauve. En partie parce que je veux m’amuser et en partie parce qu’il est trop tôt dans le jeu pour que j’y laisse quelques plumes… »

C’était un fait. Après, il pouvait être complètement à côté de la plaque et prendre pour un prédateur une petite brebis sans défense. Mais c’était toutes ses réactions qui lui faisaient croire que non. Elle n’avait pas paniqué. C’était inusité. Agréable, même.

« Mais tout ce bruit va rameuter du monde. Ceux qu’on ne veut pas voir. On doit s’éloigner. T’es de la partie ? », demande Tae Hwan, un fin sourire étirant lentement ses lèvres. Il jouait, c’était évident. En même temps, la partie semblait promettre d’être intéressante, alors pourquoi pas ? « Tu connais ta couleur ? Tu joues selon la pastille contre ta nuque ? Si t’es du genre sympa, je peux te la donner. Pas de mensonge. »

Ça aussi, ça pouvait pimenter le jeu. Surtout s’ils étaient de couleurs différentes ! Non, il ne la tuerait pas systématiquement. Disons qu’il le ferait souvent. Pas « tout le temps »… Du moins jusqu’à ce qu’il sache de quel côté se trouvait Hyun Hee.

-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-

PSYCHOPATH


« Tae Hwan, c’est le mélange incongru d’une génétique blasphématoire et d’un mode de vie abusif... Tae Hwan, c’est Lucifer ; un démon sous le couvert d’un ange. » © FRIMELDA

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur






avatar
Vague : #3
Nombre de victimes : 1
Contenu du sac : ✓ Une tenue de rechange
✓ Une paire de sous vêtements de rechange
✓ Un plaid
✓ Trousse à maquillage (Rouge à lèvre, mascara, eyeliner, fard à paupière, petit vernis rouge, 10 lingettes démaquillantes)
✓ Trousse de toilette de voyage (mini gel douche, mini shampoing, mini dentifrice, brosse à dent pliable, 5 lingettes déodorantes, une pince à épiler)

✓ Sachet de 5 lanières de viande séchée
✓ 3 petits paquets de viande séchée
✓ Sachet de fruits secs
✓ Des biscuits secs
✓ Une miche de pain
✓ Deux à trois bouteilles d'eau (1L5)
✓ Un thermos

✓ Ipod touch + chargeur et écouteur
✓ Une carte de l'île avec ses zones
✓ Une boussole
✓ Une lampe torche (avec piles)
✓ Une dose de morphine (seringue scellée)

Avatar : Lee Hi (Hi Suhyun)
Pseudo : Frost
Multicomptes : Bae Se Jin - Baek Jin Hwan

Messages : 55
Activité RP : 8









   Lun 18 Sep - 15:54

Le 16 juillet, à 10h39
Dans une cabane en bois du hameau pêcheur

Il y a un moment de flou pendant lequel Ye Won est sonnée. Elle sait ce qui s'est passée mais même en tombant sur un autre joueur, elle a quand même été secouée. Elle a un léger tournis et il lui faut quelques secondes pour se reprendre et commencer à parler. Et malgré les airs innocents qu'elle se donne, le joueur sur lequel elle est tombée retourne la situation d'un coup de hanche habile. Et si cela n'est pas pour lui déplaire d'ordinaire, Ye Won n'apprécie pas tellement la position dans laquelle elle se retrouve. Les hanches comprimées par un gars, elle grimace un peu sous l'inconfort. Il n'a pas l'air très sympa avec son regard noir qui ne laisse présager aucune gentillesse et aucune douceur. Elle se débat un peu, sans y mettre de le force pour autant parce que pour le moment il ne fait rien de vraiment dangereux et qu'elle n'exclue pas que la situation évolue sur quelque chose d'autre plus agréable. Après tout, le coréen est plutôt esthétique, tout à fait le genre de garçon qu'elle apprécie. Mais si les choses dégénèrent, elle ne restera pas aussi docile, c'est une évidence. Quand il prend la parole, elle le regarde simplement, silencieuse, ayant perdu le sourire depuis qu'il lui tient les poignets et l'écoute. Puis, elle rétorque grimaçante : « Assez intéressante ? », elle pince les lèvres un peu vexée puis reprend : « Tu es loin du compte, très cher ». Le reste, elle ne le relève pas, c'est informatif. De son côté, elle n'hésiterait pas à le tuer, premiers jours ou pas. Cependant, elle se tient tranquille, intriguée et curieuse de connaître la suite de ce qu'il a à dire. Donc elle écoute, se tenant tranquille pour le moment.

Il propose de s'éloigner et elle le regarde simplement. Effectivement, cela a même fait un bruit du diable, alors il faut bien dire qu'il a raison, mieux vaut ne pas traîner dans les parages même si la demoiselle aurait bien envie d'encastrer une ou deux têtes dans les portes en bois pourris de ce hameau miteux. Elle acquiesce alors simplement en réponse à sa question, le laissant terminer. Il lui demande si elle connait sa couleur, elle veut la connaître. Etonnamment, elle n'est pas sure de vouloir la savoir. Ye Won n'a jamais été du genre équipe. Elle fera partie des survivants mais pas parce qu'elle aura fait équipe avec eux. Ceci dit, le fait d'avoir un quart des joueurs en moins dans ceux qui pourraient vouloir la tuer peut être un argument de taille. Bien qu'elle ne soit pas sure de pouvoir faire confiance aux autres joueurs. Oui, Ye Won serait totalement du genre à mentir, alors elle s'attend à ce que les autres puissent le faire aussi. Mais s’il lui promet de lui dire la vérité, peut-être bien que la jeune femme fera un effort pour être gentille et lui donner sa réelle couleur, même si elles sont différentes. Le garçon qui la surplombe à l’air fort, il n’a pas l’air hyper sympa et n’a pas l’air d’un type qui va vivre sa petite aventure tranquille dans son coin. Cela donne lieu à de nombreuses opportunités. Mais il est temps de bouger à présent.

Avec souplesse et force, elle prend appuie sur l'une de ses jambes et se soulève, portant son poid sur sa hanche pour faire basculer l'autre, se retrouvant au-dessus l'espace un instant et dit : « J'imagine que la gentillesse dépend de la fenêtre derrière laquelle on se trouve. Moi je te dirais que je suis un ange. Les gens que je connais, eux, pensent plutôt que je suis une abominable garce » elle tapote son torse et se penche l'embrassant au coin des lèvres provocatrice avant de se redresser et de se dégager de ce contact un peu trop rapide même pour elle. Elle s'approche d'une fenêtre pour guetter l'extérieur et dit : « Je ne connais pas encore ma couleur et je n'ai pas encore décidé de la façon dont je ferais usage de cette information » elle reste songeuse un instant et demande : « Et toi, tu la connais ? Tu vas jouer en fonction de la pastille ? ». Elle se tourne vers lui pour le regarder avec une certaine curiosité. Elle finit par se frotter pour faire tomber la poussière de ses vêtements puis inspecte minutieusement sa veste pour vérifier qu'elle n'a pas été abîmée. Elle finit par dire : « Tu as raison, il vaut mieux bouger. Je te laisserais regarder mon collier une fois qu'on se sera éloigné du hameau, ou du moins qu'on sera à l'abri ». Oui, peut-être bien que la perspective d'attirer d'autres joueurs l'enchante un peu. C'est vrai. D'ailleurs son sourire se fait carnassier quelques instants, telle la harpie qu'elle est. Loin d'être un ange, la jeune femme est un démon et elle n'hésitera pas à le prouver autant de fois qu'il le faudra. Il n’y a personne de ce côté-là. Tour à tour, elle vérifie chaque fenêtre, guettant les alentours pour vérifier que personne n’approche. Puis elle dit : « Personne à l’horizon, allons-y » elle attend qu’il soit prêt à sortir puis sort de la cabane, s’éloignant un peu de la cabane. De qu’elle le peut, elle change de rue juste au cas où quelqu’un se serait dirigé au son. Tout en avançant, elle regarde les vieilles cabanes qui se ressemblent toutes, vérifiant qu’elle n’aperçoit personne embusqué aux fenêtres.

Edit et HJ : je me suis permis des actions mais si ça ne te convient pas, n'hésite pas à me fouetter

-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-


Superkindness
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur






avatar
Âge : 20 ans
Vague : 3e vague
Amour : Si vous saviez...

Nombre de victimes : 3
Contenu du sac : .
Une tenue de rechange
Une tenue de rechange appartenant à Hyun Hee
Trois paquets de cigarettes
10 préservatifs
Un gel douche au parfum épicé
Son porte-feuille (un peu d'argent, des cartes d'identité, une photo de Hyun Hee)


Un zippo
Un bracelet en paracorde
Une boussole
Une carte de l'île
Une lampe torche avec piles
Une bombe-poivre (utilisations : 3/3)


Une miche de pain
Une barre céréales
Deux petites bouteilles d'eau
Une gourde d'eau avec filtreur


Avatar : Choi Seung Hyun (TOP - BigBang)
Statut RP : Peut toujours craquer !
Pseudo : LaMarquise
Messages : 37
Activité RP : 5









   Hier à 4:46

Visiblement, Tae Hwan était tombé sur quelqu’un qui ne se prenait pas pour de la merde, hein. La voilà qui semble limite offusquée qu’il n’ait pas mis plus de passion dans ses paroles. Mais il n’était pas le genre d’homme à s’exprimer intensément sur une base régulière. Hyun Hee était plus doué pour ça que lui, disons... Sauf lorsque venait le temps de menacer. Mais même pour la colère, son petit frère s’exprimait davantage que lui, c’est dire. Ça n’égalait malgré tout pas la colère froide dont Tae Hwan était capable. Or, son amusement prenait le dessus, maintenant. C’était plutôt amusant de croiser ce genre de caractère si rapidement sur cette île. Après tout, pour l’instant il avait surtout goûté du gamin tremblant et peureux, notamment celui qu’il avait tiré des vagues salées et glaciales le jour de leur arrivée. Et elle ? Était-elle rouge ? Ce serait une excellente addition à son équipe, le Coréen le sentait déjà... Son regard dérive pour le coup sur le collier large et inélégant qui entourait le gracile cou blanc, se posant vraiment la question.

Et c’est assez pour créer une brèche dans sa défense... La fille en profite, vraiment pas stupide. Exactement comme il l’aurait cru, donc ! Il se retrouve sur le dos, laissant s’échapper un grognement sourd alors qu’il rencontre violemment le bois. Des plans pour que ce plancher-ci cède aussi. D’ailleurs, pendant une ou deux secondes, Tae Hwan est attentif au bruit potentiel des lattes sous eux qui pourraient craquer. Mais encore rien. Enfin, rien qui n’augure une mauvaise chute...

« Tu as du mordant, je vais te concéder ça... », marmonne Tae Hwan tout en grimaçant un peu, n’aimant guère la position dans laquelle ils étaient présentement. Il haïssait perdre le contrôle. Chez lui, c’était un besoin presque maladif. Mais ce n’était que de courte durée. Il n’allait pas perdre la tête pour ça... Ça parle d’ange et de garce... mais Tae Hwan la voit un peu plus comme une allumeuse alors qu’elle se penche sur lui pour embrasser la commissure de ses lèvres. Il a un rire bref, presque canin. Et finalement, il se remet sur ses pieds. Intéressant, tout ça... « Les gens les plus intéressants sont ceux qui sont le moins prévisibles. Ce sont aussi les plus dangereux. »

Sur ce, il attrape la demoiselle par le poignet pour l’attirer vers lui, prenant sur ses lèvres un baiser beaucoup plus franc qu’elle ne l’avait fait quelques secondes plus tôt. Puis, il la relâche, satisfait. C’était une façon de passer son message : lui aussi était très imprévisibles. Et, par conséquent, très dangereux... Quant aux pastilles de couleur nichées contre leur nuque, il secoue négativement la tête, feignant ne pas connaître celle qui se love contre son cou, rouge. Mentir n’avait jamais été un problème pour Tae Hwan. Ça lui venait un peu comme une seconde nature pour la simple et bonne raison qu’il n’éprouvait aucune culpabilité à le faire. Un « désavantage » de la psychopathie, à ce que lui avait dit un thérapeute. Tu parles. Une arme redoutable, plutôt !

« Je ne sais pas, mais ça m’aiderait que tu me la donnes aussi. Je regarde en premier si tu veux. », assure-t-il en haussant les épaules. De toute façon, elle pouvait lui mentir elle aussi et déjà savoir. Il le saurait bien assez tôt si elle n’était pas rouge. Quoi qu’il en soit, pour ce qu’il en ferait, il explique : « Je cherche mon frère. J’ajusterai ma façon de jouer selon la correspondance ou non de notre couleur respective. »

Si Hyun Hee était rouge, ils allaient jouer pour partir d’ici. S’il était d’une des trois autres couleurs, ils allaient survivre et faire un bout ici jusqu’à ce que Tae Hwan s’en soit lassé et décide duquel des deux devrait partir... Une fois fait, il ajusterait son jeu en conséquence. Quoi qu’il en soit, ils bougent. Ce n’est pas pour déplaire à Tae Hwan qui la suit tout en couvrant ses arrières. Ce qui était bien d’être en compagnie d’un autre prédateur, c’est qu’on n’avait pas besoin d’être attentif pour deux. On pouvait simplement compléter l’autre. C’était reposant, mine de rien. Ils réussissent à se glisser sans encombre jusque derrière la cabane la plus éloignée. Peut-être serait-il judicieux d’y entrer un peu plus tard mais pour le moment, Tae Hwan préférait rester à l’extérieur. Ces machins tombaient littéralement en ruine, notamment à cause de l’humidité présente en ces lieux. Ça ne lui disait rien qui vaille. Il fait plus signe d’un doigt à la jeune fille d’avancer vers lui.

« Viens me montrer ça. », demande-t-il en parlant du collier. « Pas d’entourloupes. Je vais être sage. »

Qu’elle en profite pendant qu’il la jouait vraiment fairplay. Ça n’allait pas arriver souvent...

-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-

PSYCHOPATH


« Tae Hwan, c’est le mélange incongru d’une génétique blasphématoire et d’un mode de vie abusif... Tae Hwan, c’est Lucifer ; un démon sous le couvert d’un ange. » © FRIMELDA

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Break the walls ft Tae Hwan

Page 1 sur 1