AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




La MAJ du 1er septembre est là ! Cliquez ici pour la découvrir !
Un event est en cours ! Venez lancer le dé ici pour découvrir l'état de votre personnage !
Tentez votre chance au Lucky Spin pour remporter des lots inédits !




 

 Animated corpse - ft Min Hyuk







avatar
Âge : 20
Vague : 2ème vague
Amour : Capable d'aimer l'île entière

Nombre de victimes : 5
Contenu du sac : .
► Une miche de pain
► Une barre de céréales
► Deux à trois bouteilles d'eau (1L5)
► Une carte de l'île avec ses zones
► Une boussole
► Une lampe torche (avec piles)

► Une liseuse kindle avec 300 livres + chargeur
► Un paquet de cookies
► 2 paquets de cigarettes (25/25)
► 2 briquets
► Un petit bloc notes + 2 stylos noirs
► 1 tenue de rechange (t-shirt + pantalon +
sous vêtement)
► Un déodorant
► Un parapluie pliable
► Une trousse de toilette (Brosse à dents + dentifrice + peigne + shampoing + savon)
► Une figurine de Mickey Mouse en plastique
► Un scalpel

Avatar : Lee Jun Ki
Statut RP : Indisponible
Pseudo : Venom
Multicomptes : Khan Dewei

Messages : 79
Activité RP : 4









   Mar 22 Aoû - 19:45


11 juillet 2017, 5h30.
Douches de l’hôpital.

Judas avait passé une nuit horrible ; il avait eu le droit, comme tous les autres survivants de l’île à un vaccin, capable d’éradiquer rapidement l’épidémie qui avait touché la quasi-totalité des jeunes. Mais le vaccin était douloureux, et le brun n’avait pas fermé l’œil de la nuit, régurgitant le contenu de son estomac à plusieurs reprises, et plus encore. Il était fiévreux, et ses yeux pleuraient tant il souffrait. La douleur n’était pas insupportable ; mais il n’avait jamais été malade. Il ne s’en souvenait pas en tout cas ; son corps devait avoir des défenses immunitaires sans failles. Enfin, avait, parce qu’elles avaient dû partir en courant en voyant le vaccin arriver. C’était douloureux, et il n’y avait rien à faire, à part attendre.

Et Judas n’était pas le genre d’homme à attendre que le mal parte. Il est même plusieurs du genre à le contrer, et dans le cas présent, à tenter de l’oublier. Sans savoir le nombre de personnes dans les environs, et de peur de tomber face à une file de gens qui n’en fini pas, il décidait d’aller aux douches. Il pouvait circuler autant qu’il le voulait, et où il le voulait aussi. L’important étant juste de ne pas sortir de l’hôpital… Il ne ferait pas l’idiot, et écouterait sagement les ordres. Il n’avait pas envie d’avoir la tête détaché du corps. Et si ça devait arriver, autant faire en sorte d’être passé à la douche avant.

Il avait fait vite, il ne voulait pas s’attarder inutilement sous l’eau chaude. Ses cheveux en arrière dégageaient entièrement son visage, et il se sentait très mal à l’aise à l’idée que quelqu’un ne le voit ainsi. Il n’avait pas de soucis avec l’image qu’il renvoyait, mais il se sentait un peu vulnérable, sans ses cheveux sur le front pour encadrer son visage. C’était psychologique.

Il essuyait sa peau pâle quand il entendit le bruit de la porte. Quelqu’un venait d’entrer dans la grande salle d’eau. Judas s’attendait au pire, comme un groupe d’hommes totalement bruyants, gloussant comme des porcs. Mais c’était un tout autre genre de personne qui venait d’arriver. Il était seul, et semblait bien plus malade que lui. Il était plus petit, semblait plus fragile aussi. Il devait souffrir le martyr, car un seul pas semblait plus lourd que tous les péchés du monde sur ses épaules. Le brun décida de vite se sécher, de s’habiller avec les vêtements propres qui avaient été donnés pour éviter l’épidémie de persister, même à travers les vêtements. Et il s’approchait.

Le jeune homme était déjà nu, et toussait. Ça étonnait d’ailleurs Judas de ne pas voir des organes au sol, tant il semblait souffrir. Il se sentait bien chanceux d’être à peine malade. Sa main se glissait sur son dos, et sur son épaule. Il était glacé, et cette froideur de corps plaisait à Judas. Au contact, l’autre s’était retourné et faisait face au brun qui ne bougeait pas. Il approchait sa main de sa gorge, glissait les doigts de sa main droite dessus. Ses yeux s’attardaient sur les veines apparentes du plus petit. « Ta peau est si pale. » Il semblait manquer de force, et Judas n’avait rien de mieux à faire pour le moment. Il relevait ses manches, attrapait le shampoing et en mettait dans le creux de sa main, laissant par la suite ses doigts se glisser à travers les mèches de cheveux du jeune homme. L’autre ne semblait pas vouloir s’en aller, et ça arrangeait Judas ; il n’aurait certainement pas voulu se faire repousser alors qu’il tentait d’être sympathique cette fois.

-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-

Tu me crois la marée, et je suis le déluge.
« Une névrose obsessionnelle, un tourbillon émotionnel, une léthargie sentimentale. Les yeux dans les yeux, frissonnant d'émotion, je m'aperçois que nous ne sommes qu'une seule et même personne, mon ombre et moi. »


Dernière édition par Al Baghdadi Judas le Ven 8 Sep - 1:00, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur






avatar
Vague : Classe originelle
Nombre de victimes : 1
Coupons : 231
Contenu du sac :
►Deux à trois bouteilles d'eau (1L5)
►2 rations de survie millitaire


► Une carte de l'île avec ses zones
► Une boussole
► Une lampe torche



► Le téléphone de jae geon
► 1 gomme et 1 taille crayon
► 1 carnet de croquis et 1 crayon
► 1 palette de crayons aquarelle
► 1 livre (Roméo & Juliette)
► 1 photo de lui et de son meilleur ami
►1 boite de médicaments afin de contrôler ses crises (12)
► préservatifs (6)
► coloration capillaire


►1 tenue de rechange (+bandana !)
►1 couverture
►1 écharpe + 1 bonnet




Avatar : Kim Taehyung ( V - BTS)
Statut RP : Disponible
Pseudo : Papark
Messages : 457
Activité RP : 5

En ligne








   Mar 22 Aoû - 21:22



Min Hyuk en était certain dorénavant, jamais il n’avait passé une nuit aussi horrible que celle-ci. Comme tous les autres participants de la Battle Royal il avait eu le droit à un de ces fameux vaccins, et étant déjà bien malade celui-ci avait été tout particulièrement féroce avec son corps. Comme ci ses vomissements, sa fièvre et sa toux n’étaient pas assez le vaccin n’avait fait qu’empirer la chose, rendant la tâche de dormir impossible aux yeux du jeune homme. On l’avait prévenu qu’il ressentirait les effets du vaccin pendant plus ou moins vingt-quatre heures, mais cela ne l’avait pas empêché de s’extirper de ses draps trempés de sueurs pour se glisser aux douches. Assit sur son lit il avait attendu quelques minutes encore que sa tête cesse de tourner avant de finalement se redresser manquant de tomber durant ses premiers pas, inquiet il observe autour de lui effrayé à l’idée de réveiller quelqu’un mais personne ne bouge, peut-être avaient-ils enfin trouvé le sommeil, ou du moins quelques petites minutes de répit. Rapidement le jeune homme sort de la pièce cherchant autour de lui avant de finalement trouver la direction des douches, il n’en pouvait plus, il se sentait terriblement sale et Dieu seul sait que Min Hyuk déteste ça, de plus il allait pouvoir profiter d’eau chaude et ceci n’était pas un cadeau à refuser. Mais Min Hyuk est un garçon bien pudique et il déteste devoir prendre sa douche à la vue de tous, alors il profite de l’heure bien matinale pour s’y rendre.

Après de longues, laborieuses et épuisantes minutes le jeune brun pousse enfin la porte de la grande salle d’eau, pendant un moment il vacille venant se retenir à un mur tandis que sa respiration se fait sifflante. Il en faisait aucun doute que le vaccin faisait son boulot et que malheureusement chaque pas étaient une véritable torture à ses yeux, le crâne posé contre le mur de la salle d’eau il ferme les yeux soufflant légèrement pour se donner du courage avant de se diriger vers l’une des douches libres n’ayant d’ailleurs pas remarqué l’autre garçon. Une fois à la douche la plus proche Min Hyuk s’attelle à la lourde tâche de se déshabiller retirant un à un ses vêtements. Très vite il est nu mais la toux ne cesse pas, il porte sa main à sa bouche tentant d’y atténuer le son mais il ne fait que gémir et couiner tant la douleur était forte. Il allume alors la douche espérant que l’eau chaude puisse lui faire du bien et il glisse légèrement ses mains sous le jet, souhaitant vérifier la température de l’eau. Finalement il s’y risque,  venant mouiller ses cheveux tandis qu’il soupire de bonheur. Mais son instant de paix n’est que de courte durée, en effet quelqu’un venait de se glisser derrière lui. Une main se glisse sur son dos, il tressaute, sa respiration se coupant par automatisme tandis qu’il n’ose à peine se retourner lorsque cette même main se glisse sur son épaule. Prudemment il se retourne, faisant alors face à un magnifique jeune homme. Le rouge lui monte aux joues, il ouvre la bouche s’apprêtant à parler mais aucun son ne sort, l’autre laisse ses doigts remonter plus encore ceux-ci venant titiller et explorer son cou blafard. Min Hyuk déglutit nerveusement mais il le laisse faire, commençant à trembler de peur. Que faisait-il ?

Ta peau est si pale. Ta peau est si pale.  Ta peau est si pale.

Voilà les mots qui se jouent en boucle à ses oreilles, ses mots, cette phrase à l’allure mortifère. Sa peau est pâle, ses veines apparentes, et celles-ci semblent intriguer le garçon qui laisse ses doigts s’attarder sur celles-ci. Min Hyuk a peur, il en tremble, ses yeux sont exorbités et pendant un instant il se sent sur le point de tourner de l’œil. Il avait peur mais il ne bougeait pas, sa respiration ne cessant de se faire plus bruyante et plus rauque jusqu’à ce que finalement le garçon retire ses doigts de sa gorge et que la pression redescende.

Retour à la réalité, Min Hyuk cesse de le détailler, de le regarder, il oublie la couleur de ses yeux, la forme de ses lèvres et celui de son nez et il baisse les yeux, ses bras venant par automatisme se croiser sur son torse. Sa main s’agrippe à son épaule et il est aisé de voir qu’il tremble, tandis que celle sur sa taille laissera sans doute des marques vu la façon dont ses ongles s’enfoncent dans sa peau.

« Je … » commence alors le garçon s’arrêtant subitement lorsque les doigts de l’inconnu se glissent dans ses cheveux, sous le choc il redresse son regard, celui-ci se posant sur le visage du beau jeune homme tandis qu’il devient encore plus rouge qu’auparavant sous son geste.  « Pou…pourquoi tu fais ça ? » lui demande-t-il de sa voix tremblotante  « Mer… Merci… » ose-t-il finalement lui dire en baissant à nouveau les yeux de honte tandis qu’il lui tourne le dos sentant d’ores et déjà les larmes lui monter aux yeux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur






avatar
Âge : 20
Vague : 2ème vague
Amour : Capable d'aimer l'île entière

Nombre de victimes : 5
Contenu du sac : .
► Une miche de pain
► Une barre de céréales
► Deux à trois bouteilles d'eau (1L5)
► Une carte de l'île avec ses zones
► Une boussole
► Une lampe torche (avec piles)

► Une liseuse kindle avec 300 livres + chargeur
► Un paquet de cookies
► 2 paquets de cigarettes (25/25)
► 2 briquets
► Un petit bloc notes + 2 stylos noirs
► 1 tenue de rechange (t-shirt + pantalon +
sous vêtement)
► Un déodorant
► Un parapluie pliable
► Une trousse de toilette (Brosse à dents + dentifrice + peigne + shampoing + savon)
► Une figurine de Mickey Mouse en plastique
► Un scalpel

Avatar : Lee Jun Ki
Statut RP : Indisponible
Pseudo : Venom
Multicomptes : Khan Dewei

Messages : 79
Activité RP : 4









   Mer 13 Sep - 0:04

Ses doigts glissaient entre les cheveux du plus petit. Il ne savait toujours pas pourquoi il était venu l’aider ; peut-être parce qu’il aurait fini par avoir sur la conscience le fait de ne pas être venu aider quelqu’un. Le pauvre garçon semblait être sur le point de vendre son âme au diable contre quelques minutes de répits. Avait-il dormi cette nuit ? La réponse était très certainement non, car la quasi totalité des étudiants semblaient être en train de mourir, coincés dans des draps trempés de sueurs. Les plus courageux étaient déjà debout. Ils étaient deux, en fait. Personne d’autre n’était encore venu se doucher.

Il observait aussi le plus petit, qui avait les mains fermement ancrés autour de son buste. Ses phalanges étaient blanches et la peau sous ses ongles déjà rouge tant il semblait se faire du mal. Est-ce qu’il avait peur de Judas ? Il n’avait pas de quoi dans le fond, car il était en sécurité jusqu’à la fin de l’épidémie. Peut-être avait-il peur de le recroiser dehors ? Mais ils s’étaient déjà vus. Peu de temps c’est vrai, mais l’irakien, lui, ne l’avait pas oublié. Il ne pourrait pas l’oublier ; il n’oubliait jamais rien.

Ses cheveux étaient propres depuis un moment mais il avait continué de les laver, son regard se perdant sur autre chose.  Les nombreux tatouages du jeune avaient attirés son attention. Qu’est-ce que c’était que ça ? Il constatait des revolvers sur le torse, de nombreux autres motifs sur son bras. Et lui qui ne possédait qu’un tout petit tatouage dans le haut du dos… Ce n’était pas un concours bien entendu. Mais avait-il fait ça parce que ça représentait quelque chose, ou parce que c’était joli, tout simplement ? Il y avait-il une raison plus sombre derrière ? Tout en y pensant, il dirigeait le plus jeune sous le jet d’eau pour rincer toute la mousse dans ses cheveux. « Fermes les yeux, sinon tu vas le sentir passer. » Déjà que le vaccin le mettait dans un état assez pitoyable, alors pas la peine de rajouter quoi que ce soit.

Ses doigts attrapent le savon qui se trouve sur le support, et le fait mousser entre ses doigts fins. Il l’observait encore, ses mains se glissant sur ses épaules, retirant au fur et à mesure les mains du plus petit qui s’accrochaient à sa peau. Il lui faisait toujours face, en silence. C’était vraiment étrange, cette sensation. Depuis quand on vient laver un autre garçon, dans les douches et qu’on ne connait pas ? Mais ça importait peu ; Judas n’était pas du genre voyeur. Laver un autre corps lui semblait bien moins important que l’état de fatigue du blondinet. « Tu ne te souviens pas de moi, n’est-ce pas ? » Bien sûr que non, il ne s’en souvenait pas. Personne ne se souvient de lui. Etait-ce véritablement un mal ? Pas vraiment. Il ne marquait pas les esprits, c’est un fait.

Ses mains glissèrent vers son torse, touchant ses tatouages sans pudeur. Puis elles remontaient sur son cou, puis sur sa nuque, ses doigts en faisant lentement le tour. Il soupirait en le regardant, avant qu’une idée ne germe dans son esprit. Mais pour amener le malade là où il le voudrait à l’avenir, il devrait prendre son temps, et ne pas le brusquer. « Je m’appelle Judas. Je ne te l’avais pas dit la première fois. Et toi ? » Commencer par quelques présentation était de mise, n’est-ce pas ? C’était toujours mieux que d’arriver et de le massacrer, en fait. Oui, vraiment mieux. « Et pour répondre à ta question, je ne sais pas pourquoi je suis là. Je peux m’en aller, si tu veux. »

-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-

Tu me crois la marée, et je suis le déluge.
« Une névrose obsessionnelle, un tourbillon émotionnel, une léthargie sentimentale. Les yeux dans les yeux, frissonnant d'émotion, je m'aperçois que nous ne sommes qu'une seule et même personne, mon ombre et moi. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur






avatar
Vague : Classe originelle
Nombre de victimes : 1
Coupons : 231
Contenu du sac :
►Deux à trois bouteilles d'eau (1L5)
►2 rations de survie millitaire


► Une carte de l'île avec ses zones
► Une boussole
► Une lampe torche



► Le téléphone de jae geon
► 1 gomme et 1 taille crayon
► 1 carnet de croquis et 1 crayon
► 1 palette de crayons aquarelle
► 1 livre (Roméo & Juliette)
► 1 photo de lui et de son meilleur ami
►1 boite de médicaments afin de contrôler ses crises (12)
► préservatifs (6)
► coloration capillaire


►1 tenue de rechange (+bandana !)
►1 couverture
►1 écharpe + 1 bonnet




Avatar : Kim Taehyung ( V - BTS)
Statut RP : Disponible
Pseudo : Papark
Messages : 457
Activité RP : 5

En ligne








   Mer 13 Sep - 19:09



Les doigts de l’inconnu glissaient entre ses cheveux avec une telle douceur que Min Hyuk se permet même de fermer les yeux quelques secondes, un petit soupir d’aise s’extirpant alors de ses lèvres à peines rosées tandis qu’il le laisse faire ne retirant tout de même en aucun cas ses bras de son corps qu’il tente à tout prit de cacher, ses tremblements eux ayant peu à peu régressé au fil du temps. Min Hyuk en oubliant presque qu’ils étaient que tous les deux et que ce fameux cessez-le-feu était certainement entrain de lui sauver la vie, qui sait ce que celui-ci aurait pu lui faire dehors … De longues minutes s’étaient alors écoulées et les cheveux de Min Hyuk étaient propres depuis un moment déjà mais le beau jeune homme avait continué de les laver, le Coréen ne remarquant pas ce regard s’étant perdu sur autre chose que sa jolie tignasse. Ses tatouages … Il les aurait oubliés volontiers et certainement retiré, mais désormais son corps était marqué à l’encre noire aux bons plaisirs d’Edge. Entre-temps Min Hyuk avait à nouveau ouvert les yeux laissant son regard se balader timidement sur le visage du garçon avant que surpris il ne ferme les yeux lorsqu’il le dirige doucement sous le jet d’eau et que perdu dans sa contemplation Min Hyuk manque de s’étouffer, fermant les yeux et la bouche de peu. Un petit toussotement lui étant tout de même arraché tandis que le jeune homme commence à rincer ses cheveux afin d’en retirer toutes la mousse. Suite à ça l’adolescent demande timidement s’il peut rouvrir les yeux et ne sentant plus l’eau couler sur sa chevelure il le prend pour un accord venant à nouveau ouvrir les yeux. Mais il le regrette très vite, gémissant de douleur lorsque son œil se met à piquer, un peu de savon ayant visiblement élu domicile dans le creux de son œil.

« ça pique … » murmure-t-il adorablement, se plaignant comme un enfant tandis qu’il vient frotter son œil d’ores et déjà brillant des larmes du bout des doigts avant de remettre son bras en place, c'est-à-dire contre son torse, accroché à son épaule.

Finalement le garçon attrape le savoir se trouvant sur le support et Min Hyuk l’observe le faire mousser entre ses doigts si fins. Les mains de l’inconnu viennent alors glisser sur ses épaules retirant progressivement les doigts de Min Hyuk qui lui, lutte quelques instants mais par manque de force il se laisse faire retirant ses doigts de ses épaules, la trace de ses ongles s’y étant dessinée.

« Je … Je suis … J’ai un corps de lâche … »
annonce t-il alors tristement, déviant son regard sous la honte.

Min Hyuk n’avait jamais vraiment fait attention à lui et à vrai dire il était assez complexé par son corps, et les rares traces d’abdos s’y dessinant étaient l’œuvre d'Edge … et Dieu seul sait qu’il voulait détruire tout ce qu'Edge avait fait sur son corps … Même si au fond il désirait ce que son double pouvait lui offrir, malheureusement la haine et la fierté étaient ses meilleurs amis, la rancœur aussi. Et ça il ne l’avait jamais oublié, après tout il avait toujours vécu dans un corps maigrelet et se retrouver nu devant … un homme était une terrible épreuve pour lui qui depuis le début n’avait cessé de retenir ses larmes.

« Tu ne te souviens pas de moi, n’est-ce pas ? » lui demande alors le garçon attirant l’attention de Min Hyuk qui redresse son regard vers lui.

« Je … Je ne crois pas … On s’est déjà vu ? »
demande alors Min Hyuk avant d’écarquiller les yeux lorsque ses mains se glissèrent sans aucune pudeur sur son torse touchant alors ses tatouages, cette action faisant rougir à nouveau Min Hyuk qui vient attraper le poignet du garçon dans le but de le repousser. Mais lorsque celles-ci remontent sur son cou, puis sa nuque pour en faire finalement le tour Min Hyuk le lâche, sa respiration se bloquant alors quelques secondes.

« Je m’appelle Judas. Je ne te l’avais pas dit la première fois. Et toi ?
— Min Hyuk … Je m’appelle Min Hyuk. »
souffle alors le garçon en ancrant son doux regard dans celui-ci hypnotisant du plus vieux.

Et là, lorsqu’il reprend la parole c’est la panique qui s’empare de Min Hyuk. Effrayé, sa respiration s’accélère et il secoue la tête venant agripper presque avec désespoir le poignet de Judas.

« Non … Non … Ne t’en vas pas … S’il te plaît … J’ai … J’ai peur tout seul. » lui dit-il, des larmes coulant alors subitement sur ses joues
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Animated corpse - ft Min Hyuk

Page 1 sur 1