AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




La MAJ du 1er novembre est là ! Cliquez ici pour la découvrir !
Un event est en cours ! Venez lancer le dé ici pour découvrir l'état de votre personnage !
Tentez votre chance au Lucky Spin pour remporter des lots inédits !




 

 Sac surprise feat. Mikami Izumi







avatar
Âge : 18 ans
Vague : Troisième vague
Amour : Personne

Nombre de victimes : 1
Coupons : 458
Contenu du sac :
>Téléphone portable
>Écouteurs
>Brosse à dent
>Dentifrice
>Gel douche
>Gel coiffant
>Déodorant
>Serviette de bain
>Lunettes de Soleil
>Barre chocolatée

>Barre de céréales
>Petites bouteilles d'eau (2-3)
>Carte de l'île
>Boussole
>Lampe torche(avec piles)

>3 briquettes de jus de fruit

>Spray froid à l'arnica(400ml) et du tape pour un strapping

>Un baume à lèvre
>Coloration capillaire
>Gilet pare-balle (reste 3/3 utilisations)

Avatar : Lee Jong Suk
Statut RP : Indisponible
Pseudo : Asami
Messages : 1243
Activité RP : 0









   Lun 14 Aoû - 0:24

Le 19 juillet 2017 || 7h08
Le lac
Sur le ponton

Perché au bout du ponton, Wan Soo observait avec un mélange d'abattement et de dégoût la vase opaque qui remplissait le lac. Après avoir fait le tour de la ville et s'être retrouvé plus d'une fois dans des situations pour le moins inhabituelles, il avait décidé au bon matin d'en sortir et d'explorer les alentours. Il situa rapidement un lac sur la carte, et devant penser à son hydratation dans le futur, il n'hésita pas à s'y diriger. L'eau de mer salée ne pouvait bien sûr pas être bue et les bouteilles d'eau ne se trouvaient pas si simplement. Il en avait encore, mais il devait être très économe et trouver une source d'eau où il pourrait les remplir lui serait un atout important. Il avait marché une bonne heure avant de voir, entre les longues feuilles pendantes des saules pleureurs, une lumière plus vive que les quelques rayons qui avaient réussi à traversé cette petit forêt.

Il avait bien sûr été prudent. Dans la nature, les animaux se battaient à mort pour le contrôle d'un point d'eau, et sur cette île où l'on pouvait comparer certains des étudiants à des bêtes sauvages, il y avait une possibilité que ça soit aussi le cas. Il s'approcha avec discrétion et observa la zone qui s'ouvrait devant lui. Il n'y avait personne autour du lac, mais il ne pouvait pas vérifier si quelqu'un était dedans, le roseaux cachant l'eau. Il espérait qu'il était encore trop tôt pour que quelqu'un s'aventure ici, mais il savait qu'il ne devait pas être trop optimiste. Il commença alors à faire le tour de la clairière, veillant à ne pas faire trop de bruit. Il avait fait un peu moins de la circonférence lorsqu'il aperçut ce qui semblait être un ponton sur le lac. Peut-être était-ce la fatigue, ou peut-être la perspective de devoir faire un tour entier, mais il se décida à aller directement au ponton au risque d'être à découvert. S'il se faisait attaquer, il pourrait toujours sauter dans l'eau, il était habitué à finir mouillé ces temps-ci.

Le jeune homme poussa les feuilles hors de son passage, baissant sa tête pour passer en dessous d'elles. La lumière du soleil le frappa de plein fouet. Il avait oublié à quel point le soleil était fort ici et accéléra le pas jusqu'au morceau de bois. Peu à peu, les roseaux dévoilèrent une eau de couleur verte, visqueuse et sûrement pas potable. Son visage se décomposa au rythme qu'il s'approchait de la fin ponton. Il savait maintenant pourquoi il n'y avait personne ici, et il était plus que sûr qu'il n'allait pas y croiser quelqu'un dans l'immédiat. On n'oserait pas s'y baigner et encore moins en boire. Bien qu'agacé d'avoir fait tout ce chemin pour rien, il se décida à rebrousser chemin jusqu'aux arbres, où il pourrait sortir sa carte et trouver sa prochaine destination. Cependant, il s'arrêta, remarquant quelque chose sous le ponton. Un morceau de tissus en dépassait. Quelqu'un avait caché ses affaires ici ? Ou c'était un cadavre ?

Qu'importe ce que c'était, il devait vérifier. Les deux pouvaient lui être utile, même s'il préférerait ne pas tomber sur un corps en décomposition. Il sauta sur à terre, écrasant quelques roseaux au passage et s'accroupit avec une pointe d'appréhension et d'excitation. Il laissa s'échapper un soupir de soulagement en tirant sur la manche d'un sac pour le sortir de la cachette. Pas de corps, juste un sac. Quelqu'un l'avait caché ici le temps de faire quelque chose ? Ou peut-être que la personne était déjà morte ? Qu'importe. Le jeune Coréen n'aurait pas mauvaise conscience à prendre ce qui pourrait servir sa survie. Il remonta sur le ponton, le sourire aux lèvres, et s'assit en tailleur face à la masse verte qu'était devenue l'eau du lac. Il commença alors à fouiller le contenu de sa trouvaille. À première vue, il ne trouvait que les affaires qu'il avait aussi eues en arrivant ici, une carte, une boussole... et quelque chose de long ? Une corde ? Il n'arrivait pas à voir ce que c'était et décida de le sortir. La corde devait être recouverte d'un plastique pour être protégée et plutôt longue, car il avait du mal à la sortir du sac en tirant. D'un coup sec il réussit à décoincer l'objet et à le sortir à la lumière...

Un serpent ?! Surpris par sa trouvaille il lâcha un cri d'effroi en jetant l'animal qui atterrit au bout de la plate-forme. Il eut ensuite un mouvement de recul en se levant et s'éloignant du sac. Arrêtant de bouger et fixant l'animal au loin, il essayait de reprendre contenance. Il n'avait pas bougé dans le sac ou dans sa main... c'était un faux.... non ? Le doute prit le dessus sur lui et il décida de vérifier l'état du reptile. Quelque peu réticent à approcher un serpent potentiellement vivant, ses pas étaient courts et  lents, jusqu'à ce qu'il pouvait observer en détail la bestiole. Elle ne bougeait pas et luisait au soleil... Il était mort, non ? Ou il était en plastique ? Il se mit à quatre pattes pour faire le reste du chemin, jusqu'à ce qu'il puisse toucher, d'une main tremblante, la queue de ce qui semblait bien être un jouet en plastique... Mais le soulagement fut de courte durée. Des bruits de pas venaient dans sa direction et étaient déjà arrivés derrière lui avant même qu'il ne puisse se relever...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur






avatar
Âge : 19 ans
Vague : Première vague
Nombre de victimes : 0
Coupons : 793
Contenu du sac :

- Une bouteille d'eau (1L5)
- Une carte de l'île avec ses zones
- Une boussole
- Une lampe torche (avec piles)


- Un sachet de bonbons
- Rero, son ancien serpent, à présent plastiné
- Une palette de fards à paupière
- Un boxer de rechange
- Shampoing à l'abricot


Avatar : Luvia (Canival)
Statut RP : Disponible
Pseudo : INCUBUS / 夢魔
Messages : 380
Activité RP : 2









   Mer 23 Aoû - 1:22


Il était de très bonne humeur, étrangement. Après avoir marché depuis l’aurore, il avait envie de se reposer un peu, près de ce lac, qui lui faisait bien envie depuis quelques temps. Depuis qu’il était arrivé ici, un mois auparavant. Un mois déjà ! Que le temps passait vite. Un peu trop. Il fallait dire qu’il y avait tant de choses à voir sur cette île, tant de personnes à rencontrer !.. Izumi s’amusait comme un fou. Comme un fou, oui. C’était bel et bien le mot. Et cet amusement montrait peut-être bien que quelque chose ne tournait pas véritablement rond chez lui. Enfin. Il ne s’en inquiétait pas plus que cela. Il vivait, comme il le pouvait comme il le voulait. Il jouait. A sa manière. C’était tout ce qui lui importait. Ces histoires de survie, ces histoires de massacres...il ne se sentait pas plus concerné que cela. Et pourtant. A plus d’une fois, il avait essuyé les hostilités de certains autres étudiants. Paradoxalement, cela lui plaisait. Au moins vivait-il quelque chose de différent que cette routine qu’il avait tant haïe –qu’il haïssait toujours autant.
Un coup d’oeil à l’eau du lac provoqua malgré tout chez lui une petite déception. Pas moyen de se baigner là dedans. Il ne le ressentait pas réellement, mais à regarder certaines parcelles de sa peau, il était clair que celle-ci souffrait des conditions de l’île, comme le démontraient les nombreuses plaques rouges discernables derrière l’encre de ses tatouages. Et quand bien même il avait entendu de nombreuses vertus concernant les bains de boue...l’idée lui plaisait très moyennement. En revanche... Ce genre d’endroit était totalement susceptible d’abriter ce qu’il cherchait depuis maintenant son arrivée ici. Un nouveau bébé ~ ! Restait toujours à savoir comment l’apprivoiser, mais il ne désespérait pas. Il finirait bien par trouver comment faire, un jour. Forcément. Si certains y parvenaient, pourquoi pas lui ? L’idée lui paraissait totalement fantastique, sur le coup. Après tout, la vie n’était qu’un jeu pour lui. Un jeu d’une simplicité déconcertante, qui ne faisait que l’émerveiller au fil des jours.
Il avait donc laissé son sac sous le ponton à l’abri des regards indiscrets –tout au moins le pensait-il- allant farfouiller à travers les roseaux s’il ne trouvait pas le fameux animal. Sur un malentendu, il y avait peut-être des chances pour qu’il le trouve, non ? Néanmoins, après une heure de tentative –vaine- Izumi fut contraint d’abandonner sa quête. Déçu et quelque peu agacé, il reporta cela sur le coup de la fatigue –fatigue qu’il ne ressentait pas. Le Japonais se retrouvait subitement de moins bonne humeur. Il avait beau ratisser ciel et terre pour trouver ce fichu serpent, rien n’y faisait. C’était injuste ?...injuste, oui. Mais que pouvait-il y faire, hormis attendre ? Au moins, il avait toujours Rero, ce qui restait le plus important pour lui. Cette pensée lui décrocha un sourire discret. Dieu qu’il pouvait tenir à son ami à écailles.
Et quelle ne fut pas sa surprise de trouver un étudiant à l’endroit où il avait laissé son sac. Izumi arqua un sourcil, intrigué. C’était rare de trouver d’autres joueurs dans ce genre de zone, et surtout à une telle heure. Que pouvait-il bien venir y faire ? Il se posa cette question alors qu’il s’approchait déjà de lui à pas silencieux, curieux. Cette curiosité fut cependant de courte durée. Lorsque le Japonais vu l’autre jeune homme penché au dessus de ce qu’il estimait plus que n’importe quoi au monde, un tic irrité agita le coin de sa lèvre recouverte de piercings. Que comptait-il faire après avoir sortit son reptile de son sac ? Il se rapprocha à grande enjambée de lui, le regard noir. Il n’avait pas apprécié sa pseudo-défaite ; supporter la perte de son meilleur ami n’était même pas envisageable. « Je peux savoir ce que tu fais avec mon bébé ? » tonna-t-il dans son dos d’une voix qui se voulait particulièrement menaçante. Il passait outre le fait que l’autre venait de vider le contenu de son sac lorsqu’il avait le dos tourné. C’était les règles du jeu. Mais il ne pouvait pardonner aucun geste qui visait à porter atteinte à son précieux animal. Il attendait patiemment que l’autre se retourne pour le dévisager de son regard furieux. Une mauvaise réponse n’était même pas tolérée.

-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-



« ONLY GOD CAN JUDGE ME »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Sac surprise feat. Mikami Izumi

Page 1 sur 1