AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




La MAJ du 1er novembre est là ! Cliquez ici pour la découvrir !
Un event est en cours ! Venez lancer le dé ici pour découvrir l'état de votre personnage !
Tentez votre chance au Lucky Spin pour remporter des lots inédits !




 

 Song of hope | Ft. Haruto







avatar
Âge : 20 ans
Vague : Première vague
Amour : Entiché d'un certain Nippo-Coréen ~

Coupons : 111
Contenu du sac : • Gel super-fixant (plein)
• Trousse de maquillage : (palette de fard à paupière, poudre de riz blanche, petite bouteille de fond de teint, rouge à lèvres et eyeliner noir.)
• Parapluie pliable cassé
• Lentilles de couleur
• Vêtements de rechange
• Petit cristal de roche
• Petite boîte à musique
• Paire de faux-cils + colle
• Photo polaroid d'un bâtiment
• Boîte de médicaments antipsychotiques (24 cachets)

--------------------------------------------

• Une miche de pain
• Une barre de céréales
• Deux à trois bouteilles d'eau (1L5)
• Une carte de l'île avec ses zones
• Une boussole
• Une lampe torche (avec piles)

----------------------------------------

• Revolver

Avatar : Aki (Arlequin)
Statut RP : Indisponible
Pseudo : Dixy
Messages : 158
Activité RP : 0









   Lun 7 Aoû - 15:33

Lundi 10 juillet 2017 13h58,
Chambre d'hôpital.



Cette annonce avait sonné l’heure de sa mort … Alors qu’ils venaient de prévenir d’une épidémie sur l’île, Shiro avait passé la nuit à vomir et la fièvre avait été si forte qu’il avait dût rester allonger dans un coin de l’île, à la vue de tous. Il se disait qu’il avait dût manger quelque chose de venimeux ou qu’un animal l’avait piqué de son venin mortel et que ce n’était plus qu’une question de temps pour qu’il ne meurt. Mais heureusement ou pas, les organisateur ont partagés la nouvelle d’une épidémie qui s’était propagé sur l’île et qu’apparemment plusieurs étudiants étaient touchés. Shiro n’était donc pas le seul dans ce cas-là ? Ce qui avait été le plus rassurant était de savoir que ce n’était pas incurable et qu’il y avait un remède. A l’hôpital, c’est là où tous les malades devaient allées pour se faire soigner … Mais vu son passé le blond à pics n’avait qu’une confiance très limité en ce genre d’endroit. Ce qui l’avait convaincu était sans doute la promesse d’une douche, d’un vrai repas et surtout du repos … Tout ce dont avait besoin Shiro … N’ayant plus rien dans l’estomac après l’effroyable nuit qu’il avait passé, un repas complet serait le bienvenue … Il se rendit donc à l’hôpital à 11h en espérant que quelqu’un pourrait l’aider à trouver une solution.

Il n’avait pas pu faire la route d’une traite, alors que lui était si hyperactif à l’origine … Il se sentait vider de ses forces littéralement … Les médecins l’avait cueillis non loin de l’entrée pour l’emmener directement dans une chambre afin qu’il reçoive les soins dont il avait besoin pour se rétablir de la maladie. On lui expliqua qu’il aurait le droit à de vrais repas pendant trois jours, des soins, des vêtements de rechanges et surtout des douches ! Le blond avait presque eut le sourire malgré son état critique mais ce ne fut que passager lorsqu’on lui montra la seringue. Il pensait qu’il s’agissait de traitement par médicaments et loin de lui l’idée de revivre le calvaire de l’hôpital psychiatrique. Il refusa d’abord d’un signe de tête avant que le personnel ne lui demande de se tenir tranquille pour pouvoir lui injecter son traitement. Mais beaucoup trop turbulent les médecins abandonnèrent pour le moment. Ils tentèrent de le maintenir tranquille en venant à sangler ses poignets pour ne plus qu’il bouge. Il était déjà presque quatorze heure et les médecins avait dût avoir recourt à des méthodes titanesque pour lui injecter son traitement. Shiro tremblait en suppliant ses bourreaux de trouver autre chose mais ils ne semblèrent même pas l’écouter.

Un cri s’échappa de sa gorge tandis qu’il les suppliait de ne pas le piquer ayant appris les effets par les autres patients aux chambres alentours de par leur hurlements. Finalement l’aiguille traversa sa peau et le produit parcourus ses veines faisant l’effet instantané de produit toxique brûlant chaque parcelle intérieur de ses vaisseaux sanguins. Plusieurs autres cris de douleur et des sanglots désespérés qui résonnèrent dans les couloirs du sanatorium. Une fois la seringue retirée, les nausées furent plus forte et les larmes qui coulaient le long de ses joues emportèrent avec elle son maquillage noir. Le blond à pics se sentait au plus mal et il fallut un moment pour les médecins de le maintenir allongé. Il était paniqué. Il n’y avait aucune raison à cela, les autres se laissaient bien faire pourtant, mais lui n’avait pas eus le même passé, des électrochocs et beaucoup d’autres méthodes violentes avait suffi à le traumatiser de ce genre d’endroit. Il pensait que ces gens seraient capables de lui faire plus de mal que de le guérir, il en était même persuadé. L’une des infirmières amena une bassine auprès du Japonais et ce dernier ne put s’empêcher de vomir sous la douleur et le mal qu’il ressentait, l’angoisse et l’agitation était également une forte cause à cela. Il s’essuya la bouche d’un mouchoir en papier posé près de lui et se remit à pleurer. La douleur refit surface, s’il savait qu’il allait souffrir comme ça, il ne serait pas venu … Soudainement une silhouette passa le pas de la porte et les yeux de Shiro se posèrent directement sur lui. Il ne fallut pas longtemps pour que ces yeux s’illuminent presque en le voyant, il l’avait reconnu tout de suite …

« Haruto ! » S’exclama Shiro qui avait presque perdu espoir de ne pas passer la nuit sans le revoir encore une fois. « Dis-leur d’arrêter ils ne veulent pas m’écouter ! » S’exclama le plus jeune encore tremblant du traitement. « J’ai vraiment très mal, fais-moi sortir d’ici … » Dit-il en le fixant. S’il avait pu il se serait levé pour lui sauter dans les bras. Ce n’était pas la maladie qui le clouait au lit, certainement pas. Même au plus fort de sa maladie il aurait pu partir en courant tellement la peur était grande quitte à s’effondrer quelques mètres plus loin. Mais les sangles qui maintenaient ses poignets était bien serrés, les médecins ne cherchait pas midi à quatorze heure, ils avaient sans doute mieux à faire que d’essayer de le rassurer. « Haruto viens … Je t’en supplie. » Lui demanda le Japonais. Il avait besoin de sa présence, la torture qu’était le traitement et les symptômes de sa maladie ne faisaient qu’aggraver sa souffrance, refusant de poursuivre les soins quitte à mourir la nuit prochaine. Une fois que le brun se fut approcher Shiro, attirer comme un aimant à lui colla sa tête à son torse en sanglotant. « Ça me fais mal, je veux que ça cesse … »

-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-


I want to stay here ... A pathetic Paranoia ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur






avatar
Âge : 21 ans
Vague : Première vague
Amour : Aime Shiro de tout son cœur

Coupons : 279
Contenu du sac : - une trousse avec une gomme, un critérium, un stylo quatre couleurs et du blanco.
- Un cahier de notes
- un sachet de chips saveur miel... Vide et plein de gras
- un appareil photo de stage avec une carte SD pleine
- Une trousse de toilette avec une brosse à dent, du dentifrice et un produit de protection pour les lentilles
- Une trousse à maquillage avec un crayon et du fard noir.
- Une boite pour ses lentilles de couleurs bleu
- Une blouse pour les stages en hôpital déchiré en bas


► Deux à trois bouteilles d'eau (1L5) Une vide et une dernière entamée
► Une carte de l'île avec ses zones
► Une boussole
► Une lampe torche (avec piles)
▬ Une peluche Winnie l'Ourson de 20cms
▬ Une petite tondeuse électrique pour les cheveux

Avatar : Shohei (Arlequin)
Statut RP : Peut toujours craquer !
Pseudo : Miyo
Multicomptes : Sanders Kilian

Messages : 632
Activité RP : 0









   Lun 14 Aoû - 0:02


Song of hope
10 juillet 2017 aux alentours de 14 heure:

Haruto se disait que cette épidémie lui donner une chance d'être utile mais voir tout ces gens souffrir ne l'aider pas vraiment sur le plan mental... Voilà qu'il était là depuis déjà neuf heure du matin... Il avait fait le tour des couloirs et s'est occupé de plusieurs personne dont Se Jin, une autre jeune femme bleu de son équipe et elle avait eut l'a mal chance d'avoir un des stades les plus avancés de la maladie. Il avait son possible pour la soulager et aider à ce que le vaccin fasse effet. Il espérait qu'elle irait mieux dans les jours avenirs. Le brun n'avait encore croisé personne qu'il connaissait et tant mieux. S'il voyait Hiro dans cet état cela lui ferait étrange lui qui est si combatif. Et s'il voyait Haneul son petit frère de cœur ? Non cela lui ferait bien trop de peine... Et Shiro ? Oh mon dieu s'il trouvait le petit blond dans un tel état cela lui déchirerait le cœur. En effet le petit blond était important pour lui et depuis leur rencontre il l'avait toujours trouvé adorable, il ne méritait pas de souffrir ainsi. 

L'apprenti médecin déambulait dans les couloirs espérant que Se Jin et ses autres patients s'en remettraient et il partit en direction des autres chambres. Il devait voir s'il ne pouvait pas encore se rendre utile. Stresser ainsi dans les couloirs ne lui plaisait pas du tout. Il relisait un peu ses notes pour voir s'il n'avait rien manqué puis il écrivit à la suite les effets de la coqueluche et comment la soigner, juste au cas où. Il avait quelque notions mais là il pensait avoir bien saisi comment on s'occupe des patients atteints de maladies graves. Mais soudain un cri strident dont il reconnaissait le son retentit. On aurait dit la voix de Shiro... Oh non... Le brun ferma son cahier et le rangea à la hâte dans son sac avant de partir en courant vers la provenance du bruit. Il couru aussi vite que son corps lui permettait évitant les malades et les derniers médecins présent. Il arriva rapidement à la chambre d'où se cri provenait et se mît à l'encadrement il vit son petit Shiro en train de souffrir le martyre... "Shiro... " Souffla t-il comme anéanti... L'infirmière partit rapidement avec la bassine comme si de rien n'était et le brun la fixa d'un air sombre avant de s'avancer vers le lit de Shiro... Ce dernier cria son nom et le brun fixa son protégé. Le voir dans cet état lui donnait envie de vomir et de se venger sur tout les responsables de ce calvaire... Ses pics d'habitude dressées joyeusement sur sa tête étaient maintenant tombés. 

Son visage de poupon était déformé par la douleur et la tristesse... Cela arrachait le cœur à Haruto qui resta un peu choqué face à cette scène des plus horrible pour lui... Non c'était un cauchemar et il allait se réveiller pas vrai ? Mais non c'était la réalité et le blond l'implora de dire aux médecins de le laisser qu'ils ne l'écoutaient pas. Il lui dit aussi en tremblant qu'il avait bien trop mal et qu'il voulait sortir d'ici. Cela fit encore plus mal au brun... Le voir dans cet état était un supplice, une torture... Le plus âgé ferma les yeux pour se reprendre et son visage sombre et effrayant se montra alors au grand jour. Les poings serrés le jeune homme se tourna vers le couloir et attrapa un des médecins qui passait par là. L'homme face à lui lui lança un regard mi effrayé mi menaçant. " Vous n'entrez plus dans cette chambre si ce n'est pour donner le nécessaire à la guérison de ce patient suis-je claire ? " L'homme se dégagea de la violente emprise du brun s'éloignant avec crainte et le menaça de faire sauter son collier, il lui dit cependant qu'ils avaient enfin réussi à donner le vaccin à cet étudiant et que maintenant il le laisser se débrouiller. Puis il tourna les talons et partit rejoindre ses collègues... L'apprenti médecin était encore plus énervé et de rage cogna contre le mur le plus proche... Il claqua ensuite la porte pour que plus personne ne rentre. Un véritable cauchemar. Le blond l'implora alors de venir auprès de lui...

Haruto se tourna vers son protégé et alla très vite auprès de lui. "Je suis là petit ange... " Lui murmura le plus grand en s'asseyant à ses côtés. Il était toujours aussi mignon mais souffrant et ça Haruto ne pouvait le supporter... Shiro colla alors sa tête au torse du plus vieux et ce dernier lui caressa les cheveux d'une main alors que de l'autre il tentait de défaire les attaches du blond. Ce dernier le supplia presque de mettre fin à ses souffrances... Le plus grand l'observe avec tristesse le resserrant contre lui. " Ne t'en fais pas je suis là maintenant je vais prendre soin de toi. Ne t'inquiète pas j'ai des bases solides en médecine, je peux te soulager ne t'en fais pas... " Haruto le berça doucement et fini enfin de lui détacher ces sangles. C'est vrai que depuis qu'ils se connaissent il n'avait pas vraiment eut l'occasion de dire à Shiro ses talents en médecine. Il observa la piqure sur le bras de son protégé et le prit délicatement. Il étendit son bras sur ses genoux alors que sa tête demeurait sur son ventre. Il caressa doucement son avant bras observant sa blessure alors que son autre main caressa ses cheveux avec douceur. Ils y étaient pas aller de main mortes ces fils de... Le brun chassa ses pensées haineuses pour se concentrer sur la piqure qu'avait reçu le plus jeune. Il prit un mouchoir qu'il humidifia avec de l'eau fraîche pour le mettre sur la piqure afin qu'elle ne s'infecte pas et fasse moins mal. 

Il caressa plus ses cheveux et déposa un baiser sur le haut de la tête de son protégé. Il prit une des petites serviettes qu'ils donnaient pour les douche et l'humidifia à son tour il en fit un petit bandeau frais. Il écarta les mèches de cheveux du blond qui étaient collés à cause de la sueur à son visage. Il passa la serviette froide sur son visage puis lui mît sur le front. Sa main se glissa dans le dos de Shiro pour plus le coller à lui. "Ne t'en fais pas la douleur va s'estomper il faut un peu de temps, je suis là ne t'en fais pas. " Lui apprit le brun en passant à peine sa main sous le haut du plus jeune pour lui caresser doucement sa peau. "Je reste avec toi ne t'en fais pas... Ça va un peu mieux ? " Lui demanda le brun avec douceur et le gardant contre lui de façon protectrice. À partir de là le plus grand commençait à se demander si rester auprès de Shiro après cette épidémie et jusqu'à la fin du jeu comme l'avait suggéré Haneul était une si mauvaise idée que ça finalement... Haruto n'abandonnerait le petit blond pour rien au monde et le voir si bouleversé lui faisait beaucoup de mal il aimerait tellement revoir son beau sourire qui lui manquait depuis un petit moment...
Codage par Libella sur Graphiorum


Dernière édition par Song Haruto le Sam 9 Sep - 11:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur






avatar
Âge : 20 ans
Vague : Première vague
Amour : Entiché d'un certain Nippo-Coréen ~

Coupons : 111
Contenu du sac : • Gel super-fixant (plein)
• Trousse de maquillage : (palette de fard à paupière, poudre de riz blanche, petite bouteille de fond de teint, rouge à lèvres et eyeliner noir.)
• Parapluie pliable cassé
• Lentilles de couleur
• Vêtements de rechange
• Petit cristal de roche
• Petite boîte à musique
• Paire de faux-cils + colle
• Photo polaroid d'un bâtiment
• Boîte de médicaments antipsychotiques (24 cachets)

--------------------------------------------

• Une miche de pain
• Une barre de céréales
• Deux à trois bouteilles d'eau (1L5)
• Une carte de l'île avec ses zones
• Une boussole
• Une lampe torche (avec piles)

----------------------------------------

• Revolver

Avatar : Aki (Arlequin)
Statut RP : Indisponible
Pseudo : Dixy
Messages : 158
Activité RP : 0









   Mar 15 Aoû - 14:06



Son cœur se mit à battre plus fort en croisant le regard du joueur bleu. Il ne pouvait pas espérer mieux en ce moment critique. Il avait besoin de sa présence, et il l'implora de venir le sauver. Il ne voulait plus rester là maintenant et quand on a un traumatisme il est bien compliqué de s'en défaire … Il regrettait tout de même un peu que le ténébreux le voit dans cet état … Il ne devait pas avoir fier allure à pleurer ainsi mais il espérait que le plus âgé n'en tienne pas rigueur et ne s'en fasse pas trop pour lui … Il voulait juste le voir, être toujours plus proche et le choc que cela lui avait fait de le revoir avait fait bondir son cœur malgré la douleur. Mais d'autres infirmier passèrent devant empêchant le Japonais de voir le visage de l'autre étudiant. Il tenta de regarder en relevant un peu plus la tête, en se penchant à droite et à gauche pour recroiser son regard. Est-ce qu'au moins il l'avait reconnu ? Il était peut être même déjà partie. Les larmes qui dévalaient ses joues redoublèrent à la pensées qu'il ait rêver pendant un moment. Il avait tellement envie de le voir que son imagination lui avait peut-être jouer des tour et qu'il était désormais seul avec cette horde d’infirmiers autour de lui. Il leur demanda de le laisser, les implora de le détacher et s'éloigna d'eux au possible pour qu'ils ne lui fassent plus le moindre mal. Même si c'était un passage obligé et que beaucoup d'autres étudiants passaient par là à ce moment même, il ne voulait plus avoir mal …

Les médecins quittaient la pièces peu à peu laissant un peu de répit au blond à pics qui se rallongea, haletant de la panique et la douleur qu'il venait d'essuyer. Lorsque la porte claqua l'étudiant sursauta et trembla légèrement avant de voir qu'Haruto venait d'entrer dans la pièce. "Je suis là petit ange..." Son cœur se remit à battre la chamade en le voyant s'approcher et une fois à sa portée, du moins ce que ses liens lui permettait, il se rua presque sur lui pour le serrer dans ses bras. Il appuya son front au torse d'Haruto en mordant sa lèvre inférieur pour faire cesser ce flot de larmes qui dévalaient ses joues. Il sentait que le Nippo-Coréen tentait de défaire ses attaches. En sentant la chaleur réconfortante de son corps contre le sien, le blond se sentit tout de suite mieux, comme si un remède inconnu était en train de faire son travail. "Ne t'en fais pas je suis là maintenant je vais prendre soin de toi. Ne t'inquiète pas j'ai des bases solides en médecine, je peux te soulager ne t'en fais pas..." Il venait d'apprendre qu'il était médecin … Mais qu'est-ce qu'il avait foutu pendant tout ce temps ? Il aurait dût le savoir avant, pourquoi ne le connaissait-il pas mieux que ça au final. Cette pensées lui donnait envie de rattraper le temps perdu et de rester à ses côtés plus longtemps.

Shiro se sentit libéré en sentant les sangles le quitter. Il put relever les bras pour entouré le cou du plus âgé dans une étreinte désespérer comme s'il avait pensé ne jamais le revoir. Le Japonais s'allongea sur le ventre du plus grand qui prit son bras pour inspecter l'endroit où les médecins l'avaient piquer. Il le laissa faire mais se resserra plus contre lui en accrochant ses vêtements comme s'il avait besoin de ce contact avec le plus âgé. D'ordinaire le Japonais avait toujours été très câlin mais n'avait jamais pus approcher qui que ce soit avec l'angoisse qu'il dégageait auprès des autres. C'est dans ses moments que le jeune homme le démontrait le plus et rien que l'idée que le ténébreux ne s'en aille lui brisait le cœur … Alors pour ne pas être séparer encore une fois de lui il resserra plus fort le tissu appartenant à son tee-shirt. Le plus âgé s'occupa de lui faisant battre son cœur d'une joie dont la source restait encore inconnu pour le plus jeune. Il ne savait pas vraiment ce qui était en train de se produire mais le simple fait qu'il soit auprès de lui, lui apportait un bonheur immense, et cette envie de toujours rester avec lui. Shiro fit une grimace de douleur lorsque le ténébreux déposa un tissu humide sur l'endroit où les infirmiers l'avaient piqué. Ce n'était pas ça qui lui faisait le plus mal, ce qu'ils lui avaient injecté le brûlait de l’intérieur, même les électrochocs ne lui avait pas fait mal aussi longtemps. C'était quoi cette merde qui lui avait mis dans le corps ?

Un soupir de surprise franchit les lèvres du Japonais quand Haruto déposa des compresses froides sur son visage avant de la poser sur son front. Il s’apaisa aux caresses du plus grand dans ses cheveux avant de se blottir contre le corps puissant du Nippo-Coréen. Ses baisers sur son front avaient des vertus exceptionnelles sur lui et il ferma les yeux à chaque pressions sentant son cœur se réchauffer au contact du plus grand. Plongé dans la douleur il ne pouvait pas s'empêcher d'être emplie de joie quand il était ainsi auprès de lui. Même la souffrance qui courrait dans tout son corps ne pouvait pas empêcher ce bonheur. "Ne t'en fais pas la douleur va s'estomper il faut un peu de temps, je suis là ne t'en fais pas." Shiro porta une main dans les cheveux corbeaux de son vis-à-vis en hochant la tête et en prenant appuie sur ses dires pour se réconforter. Oui ça allait passé, il n'allait plus avoir mal. Il fut secouer par les derniers sanglots tandis qu'il se calmait peu à peu. La fraîcheur de la main d'Haruto sur sa peau lui décrocha un frisson et le soulagea de la chaleur qui l'envahissait dût à la peur qui le transperçait. Shiro parcourut le visage du plus grand de ses yeux comme pour graver cette image dans son esprit et trouver ce réconfort dont il avait besoin dans son regard. "Je reste avec toi ne t'en fais pas... Ça va un peu mieux ?"

« Oui merci … C'est depuis que tu es là que je me sens mieux ... » Lui confia le blond à pics en reniflant un petit peu comme pour effacer les vestiges de sa crise de panique et de ses sanglots. Il essuya ses joues humides et le maquillage qui avait un peu couler se collant à sa peau de porcelaine. Il essaya de maîtriser son souffle agiter mais son organe vitale qui continuait de remuer en tout sens ne l'aidait pas à se acclimater avec le reste. Pourquoi il était dans un tel état. « Je sais pas ce qui m'ont injecter mais ça me fait un mal de chien ... » Avoua le Japonais en grimaçant de douleur. Son corps se remit à trembler, il avait l'impression que plus il se stabilisait plus la douleur était puissante. « C'est normal que ça me brûle comme ça ? » L'organisation les avait prévenus que le vaccin ne serait pas un moment agréable selon la gravité de la maladie et vu le stade qu'avait atteint le plus jeune, il n'était pas étonnant que cela le fasse autant souffrir. Il s'agrippa de nouveau au plus grand en se redressant pour se coller à lui et plonger son visage dans son cou croyant que ça éloignerait la douleur. L'envie de vomir était forte mais il crispa ses yeux pour empêcher ces haut le cœur incessant. Il était brûlant de fièvre et la chaleur n'aidait en rien à affaiblir ses nausées au contraire … « Je me sens pas bien ... » Lui avoua le Japonais qui ne voulait pas infliger une telle image au plus âgé. « Une chance que tu sois avec moi, reste ici je t'en prie ... » Il resserra bien plus le Nippo-Coréen versant quelques larmes qui suivirent leur course le long de la gorge du plus grand. Un spectacle déplorable qu'il aurait aimé éviter à Haruto …

-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-


I want to stay here ... A pathetic Paranoia ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur






avatar
Âge : 21 ans
Vague : Première vague
Amour : Aime Shiro de tout son cœur

Coupons : 279
Contenu du sac : - une trousse avec une gomme, un critérium, un stylo quatre couleurs et du blanco.
- Un cahier de notes
- un sachet de chips saveur miel... Vide et plein de gras
- un appareil photo de stage avec une carte SD pleine
- Une trousse de toilette avec une brosse à dent, du dentifrice et un produit de protection pour les lentilles
- Une trousse à maquillage avec un crayon et du fard noir.
- Une boite pour ses lentilles de couleurs bleu
- Une blouse pour les stages en hôpital déchiré en bas


► Deux à trois bouteilles d'eau (1L5) Une vide et une dernière entamée
► Une carte de l'île avec ses zones
► Une boussole
► Une lampe torche (avec piles)
▬ Une peluche Winnie l'Ourson de 20cms
▬ Une petite tondeuse électrique pour les cheveux

Avatar : Shohei (Arlequin)
Statut RP : Peut toujours craquer !
Pseudo : Miyo
Multicomptes : Sanders Kilian

Messages : 632
Activité RP : 0









   Lun 21 Aoû - 11:45


Song of hope
Haruto se sentit submergé d'une émotion forte lorsque le plus jeune le serra avec autant de passion... Le brun en fut touché et le regarda avec tristesse et commença à s'occuper doucement de lui. Mais que lui était-il arrivé ? Le voir dans cet état lui déchirait le cœur. Le Japonais se blotti plus contre lui le faisant sourire de façon attendrit en l'observant. Il fut plus doux et accorda des caresses et quelques baisers sur son front brûlant... Comment cela se faisait-il ? Depuis quand étaient-ils si proches ? Et pourquoi se rend t-on compte de ce genre de chose dans des situations critiques et désespérées ? Toujours est-il que sentir le plus jeune se blottir contre lui le rassura quelque part. IL était mieux lorsqu'il le sentait près de lui... Pourquoi ? Le brun tentait de le rassurer par ses paroles et pour cette fois le plus jeune paraissait moins bavard, moins jovial presque éteint et cette image fit mal à l'apprenti médecin. La main qui passa dans ses cheveux lui prouvait que le blond tenait à ce qu'il reste et c'est de toutes manières ce qu'il allait faire...

Le brun lui demanda s'il allait mieux et le blond lui répondit que oui depuis qu'il était là ça allait mieux... Haruto lui fit un petit sourire triste en le resserrant contre lui. Le voir dans cet état le déchirait plus que tout. Avec sa serviette fraîche il aida le plus jeune à chasser ses larmes sur ses petites joues... Il était si fragile à cet heure que le brun avait le cœur qui se serré de peur que cette épreuve ne l'altère à jamais, de peur que cette épreuve le blesse à jamais ou pire qu'elle lui coûte la vie... Non c'était inconcevable ! Ce foutu vaccin ferait le nécessaire et le guérirait ! Il avait l'air d'être tellement affecté... Le blond avoua que ce que les médecins lui avait injecter le faisait souffrir... Le plus grand le resserra en le sentant trembler... « Je sais... Mais fais moi confiance ça ne durera pas... Il faut que tu le laisse agir mais en attendant je vais rendre cela plus supportable petit ange regarde... » Lui dit-il en le gardant contre lui avant de le mettre droit pour qu'il respire mieux et tremble moins faisant passer sa serviette froide sur son bras pour que la douleur soit moins intense. Le plus jeune lui demanda si c'était normal que ça le brûle autant... Cette phrase brisa le cœur du brun qui fit un signe de tête positif. « Oui c'est normal le virus doit être puissant alors le traitement doit être radicale... » Lui avoua t-il en se disant que le blond doit être infecté à un stade élevé...

Mais il savait qu'au fond il pouvait être fort et pouvait surmonter ça... Shiro se serra alors à lui soudainement mettant sa tête dans le cou du plus grand qui le berça doucement en caressant ses cheveux avec un visage triste. Le blond avoua ne pas se sentir bien alors le plus grand cessa de le bercer mais le resserra. Le Japonais lui dit alors que c'était une chance qu'il soit là et le supplia de rester... Le brun sentit les larmes de Shiro dans son cou et ferma les yeux touché... Le plus grand le serra de nouveau. « Je ne comptait pas partir. » Lui confia t-il avec douceur avant de le reposer contre lui pour qu'il garde son énergie. Haruto faisait son possible pour le rafraîchir et fit en sorte qu'il soit droit pour qu'il puisse respirer et que ses nausées ne remontent. « Ne t'en fais pas ça va passer et je vais t'aider à aller mieux tu va voir. » Lui confia le plus grand en chuchotant doucement. Il ne supportait pas le voir souffrir de la sorte. L'apprenti médecin s'éloigna un peu pour atteindre son sac. Il sortit la peluche de son sac et lui donna en se resserrant à lui de nouveau. « Tiens peut-être qu'elle t'aidera à t’apaiser pendant que je veille sur toi... » Lui dit doucement l'apprenti médecin.

Haruto passa sa mains dans ses cheveux blond et les écarta du visage de son protégé... Il posa un baiser sur son front puis le regarda. « Je vais rester à tes côté ne t'en fais pas. » Le rassura comme il le pouvait l'apprenti médecin. « Dis moi si tu as le moindre besoin, ou la moindre envie... » Il voulait tellement qu'il aille mieux... Retrouver le Shiro joyeux qu'il a toujours connu. Le plus grand caressa doucement ses bras avant de le reprendre contre lui restant assit sur le lit le dos appuyé au mur de derrière servant de sommier... Il gardait le plus jeune appuyer sur lui et le resserrait de façon protectrice... Sentant que les nausées de Shiro ne passaient pas le brun prit ses poignet dans ses mains et appuya son pouce sur son poignet à un point d'acupuncture précis. Deux phalanges sur son poignet exactement et il appuya pour faire une pression et aider la nausée à redescendre laissa la compresse froide sur son front. Le brun embrassa le haut de sa tête et la peluche reposant entre leurs deux corps. Ça allait être long et douloureux mais le brun était prêt à tout pour aider son Shiro...
Codage par Libella sur Graphiorum


Dernière édition par Song Haruto le Sam 9 Sep - 11:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur






avatar
Âge : 20 ans
Vague : Première vague
Amour : Entiché d'un certain Nippo-Coréen ~

Coupons : 111
Contenu du sac : • Gel super-fixant (plein)
• Trousse de maquillage : (palette de fard à paupière, poudre de riz blanche, petite bouteille de fond de teint, rouge à lèvres et eyeliner noir.)
• Parapluie pliable cassé
• Lentilles de couleur
• Vêtements de rechange
• Petit cristal de roche
• Petite boîte à musique
• Paire de faux-cils + colle
• Photo polaroid d'un bâtiment
• Boîte de médicaments antipsychotiques (24 cachets)

--------------------------------------------

• Une miche de pain
• Une barre de céréales
• Deux à trois bouteilles d'eau (1L5)
• Une carte de l'île avec ses zones
• Une boussole
• Une lampe torche (avec piles)

----------------------------------------

• Revolver

Avatar : Aki (Arlequin)
Statut RP : Indisponible
Pseudo : Dixy
Messages : 158
Activité RP : 0









   Mer 6 Sep - 18:39



S’il y avait bien une personne capable de le guérir par sa simple présence c’était bien Haruto. Le jeune homme avait un effet apaisant sur le petit blond à pics dont le cœur se mettait à tressaillir à chaque fois qu’il était en sa présence. Il n’avait encore jamais rencontré personne qui lui fasse un tel effet et plus les jours passaient depuis leur première rencontre plus il commençait à se rendre compte de ce dont il s’agissait … Chaque instants passés loin de lui était comme un vide, il pensait qu’il s’agissait du manque de protection ou d’attention au départ, mais il avait rencontré pourtant bien des gens qui lui offrait tout ce dont il avait besoin. Non, avec Haruto c’était bien différent, il lui fallait sa présence à lui et personne d’autre pour se sentir complet, c’était un peu comme s’il sentait que le brun pourrait remplacer sa part de noirceur pour ne faire qu’une seule personne, plus belle, plus heureuse. Il avait encore du mal à définir cette relation, mais le temps passé avec le plus âgé répondait à ses interrogations. "Je sais... Mais fais moi confiance ça ne durera pas... Il faut que tu le laisse agir mais en attendant je vais rendre cela plus supportable petit ange regarde..." Ce traitement était insupportable, au lieu de le guérir il ne faisait que tout gâcher … A la demande du plus grand, Shiro planta ses iris dans celle du ténébreux attendant qu’il lui donne un remède miracle à ses maux.

Le plus âgé s’appliqua à le redresser et poser une serviette froide contre sa peau brûlante. Shiro sentit un mieux même si la douleur était toujours présente. Le médecin faisait de son mieux et rien que ses tentatives suffisaient au plus jeune pour se sentir mieux. "Oui c'est normal le virus doit être puissant alors le traitement doit être radicale..." Il s’en doutait, c’est bien ce qu’il avait eus peur d’entendre lorsqu’on lui a injecté cette chose … Il n’allait pas passer un séjour de tout repos et il le savait. Shiro ne pouvait pas s’empêcher de fixer son vis-à-vis comme pour s’assurer qu’il ne s’absente pas une seule seconde. S’il devait aller quelque part, le blond le suivrait. Hors de question de se retrouver seul et loin de lui une fois de plus. S’il pouvait décider de qui serait son infirmier durant son séjour à l’hôpital il le demanderait lui sans hésitation. Mais les nausées redoublèrent et la fièvre aussi mettant le Japonais dans un état critique qui ne lui permit pas de gérer la situation. Il devait se confier au plus grand et lui avouer son mal, seul lui saurait ce qu’il y a à faire. S’il devait confier sa vie entre les mains d’une personne ce serait bien Haruto. Shiro profita des légers balancements provoqué par le plus âgé destiné à l’apaiser en le berçant. Cette situation paraissait si irréaliste et son corps le faisait tellement souffrir qu’il ne pouvait pas pleinement en profiter. Shiro lui demanda de rester à ses côtés, il ne supporterait pas qu’il s’en aille … "Je ne comptait pas partir." Le rassura le ténébreux, calmant un peu les battements paniqués de son cœur. "Ne t'en fais pas ça va passer et je vais t'aider à aller mieux tu va voir." Shiro hocha la tête positivement pour lui démontrer sa confiance. Il ressera ses bras autour du plus âgé en essayant de ne plus penser à rien, juste profiter du silence et de leur deux souffles dans la pièce.

Plus rien ne comptait à présent, le Japonais ignorait s’il allait survire à la maladie et pourtant il voulait toujours plus de temps pour le passer auprès d’Haruto. Les derniers instants il les voulait avec lui. Beaucoup d’étudiant avait trépassés de la maladie, pourquoi serait-il plus chanceux qu’eux ? Il était à un stade avancé de la maladie après tout, les médecins l’avait prévenus qu’il avait plus de chance d’y rester que de guérir … Alors que faire des derniers instants qui lui reste avec l’être le plus cher à ses yeux ? Pourtant il ne voulait pas s’en aller, il refusait de faire une telle chose à Haruto. Alors il se battrait jusqu’au bout. Il n’a jamais su le faire mais pour lui il deviendrait plus fort. "Tiens peut-être qu'elle t'aidera à t’apaiser pendant que je veille sur toi…" L’attention du Japonais se reporta sur cette fameuse peluche qui lui décrocha un faible sourire. Haruto l’avait toujours et il se souvient encore de ce qu’elle représentait depuis la toute première fois où ils se sont vus. Le visage de Shiro retrouva un peu de lumière en regardant la peluche, il tendit un bras vers celle-ci lorsque le ténébreux la lui donna. Le Japonais la serra doucement entre ses bras avec la plus grande des délicatesses, comme s’il s’agissait d’un trésor qu’il avait peur de briser.

« A chaque fois que je la regarde je peux me rappeler de ton regard dans le miens, ça me fais du bien … » Shiro avait l’air un peu plus calme maintenant et fixa la peluche quelques seconde. Il releva les yeux vers le plus grand en lui adressant un sourire tremblant.

Le Japonais se rallongea contre l’oreiller derrière lui profitant des caresses dans ses cheveux tout en détaillant la peluche entre ses bras. Son faible sourire ne le quitta pas une seconde et il resserra l’ourson à la pression des lèvres d’Haruto sur son front. "Je vais rester à tes côté ne t'en fais pas." Shiro était rassuré d’entendre cela, c’est comme si le monde pouvait s’effondrer qu’il n’y penserait pas tant qu’il était avec lui. Etrange sentiment d’attachement mais pourtant si fort … La question était combien de temps ça allait durer ? "Dis moi si tu as le moindre besoin, ou la moindre envie…" Il en avait tellement … Les larmes montèrent à ses yeux en se demandant si son cœur pouvait battre encore plus longtemps pour avoir le temps de le confier à un personne … Il était peut-être temps de le faire avant qu’il ne soit trop tard … Le Japonais mordit sa lèvre d’angoisser et posa les yeux sur le visage du ténébreux derrière lui. Le plus âgé le tenait dans ses bras et appuya sur l’intérieur de ses poignets calmant légèrement ses nausées.

« En effet … Il y a quelque chose qu’il faut que je te dise … » Avoua le Japonais en resserrant l’ourson pour se donner du courage. Il prit une inspiration et plongea ses yeux dans les siens. « Haruto … » C’était trop difficile … Il ne semblait que ce soit le bon moment et pourtant c’est peut-être la dernière fois qu’il le voyait … S’il n’avait pas pu dire à sa mère une dernière fois combien elle compte pour lui, il ne voulait pas faire deux fois la même erreur. Mais avant qu’il n’ait pu ouvrir la bouche son courage disparu, il était impuissant comme toujours … « Tu crois que je vais mourir ? » Demanda finalement le plus jeune qui s’était ravisé … Il n’avait donc aucun courage ? Pourquoi ne pouvait-il pas lui dire ces quelques mots ? Sachant qu’ils se voyaient peut être pour la dernière fois, il n’y avait pas meilleur moment … « Je ne veux pas quitter ce monde trop tôt, j’ai encore plein de choses à y faire … » Un indice c’était mieux que rien, mais les précisions étaient bien trop faibles, il fallait qu’il lui parle … « Les médecins disent que c’est mortel, tu y crois toi ? » Il préférait se fier à l’avis du plus grand que d’écouter ses tortionnaires qui n’avaient pas l’air de savoir ce qu’ils faisaient …

-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-


I want to stay here ... A pathetic Paranoia ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur






avatar
Âge : 21 ans
Vague : Première vague
Amour : Aime Shiro de tout son cœur

Coupons : 279
Contenu du sac : - une trousse avec une gomme, un critérium, un stylo quatre couleurs et du blanco.
- Un cahier de notes
- un sachet de chips saveur miel... Vide et plein de gras
- un appareil photo de stage avec une carte SD pleine
- Une trousse de toilette avec une brosse à dent, du dentifrice et un produit de protection pour les lentilles
- Une trousse à maquillage avec un crayon et du fard noir.
- Une boite pour ses lentilles de couleurs bleu
- Une blouse pour les stages en hôpital déchiré en bas


► Deux à trois bouteilles d'eau (1L5) Une vide et une dernière entamée
► Une carte de l'île avec ses zones
► Une boussole
► Une lampe torche (avec piles)
▬ Une peluche Winnie l'Ourson de 20cms
▬ Une petite tondeuse électrique pour les cheveux

Avatar : Shohei (Arlequin)
Statut RP : Peut toujours craquer !
Pseudo : Miyo
Multicomptes : Sanders Kilian

Messages : 632
Activité RP : 0









   Sam 9 Sep - 21:40


Song of hope
Haruto était inquiet pour Shiro bien entendu. Mais il devait se contrôler ne pas céder à la panique, pas devant son ange blond... Pourtant il le savait il ne pourrait pas rester avec lui tout le temps... Il devait aider plusieurs personnes s'il le pouvait, pourtant son cœur lui criait de rester avec le plus jeune qui en avait besoin... Il ne s'éloignerait plus autant qu'avant. Il restera avec lui autant de temps qu'il peut. Le blond prit alors la peluche d'un bras faisant naître un sourire attendrit sur les lèvres du brun. Il tenait à lui plus que tout et il ferait en sorte que tout aille pour lui. Pourtant il n'était pas apaisé et dans ses iris on pouvait y voir de l'anxiété et de la souffrance. Shiro était si proche et si loin. Le plus grand détourna les yeux songeur. Pourquoi cette envie faisait-elle surface au pire moment ? L'envie d'être avec Shiro et de le garder contre lui et ne plus bouger rester ensemble sans cesse. Beaucoup de l'extérieur pouvait penser que comme un ami Haruto veille juste sur le plus jeune mais c'est plus intense, plus profond et surtout plus compliqué que ça. Le brun ne veut pas que qui que ce soit s'approche de Shiro certes en mal mais même en bien. Il voulait être son seul pilier, le seul à pouvoir le protéger, le seul et l'unique. Mais il devait être un parmi d'autres... Après tout il avait aussi connu Haneul, il y en avait forcément d'autres et se dire qu'il ne les connait pas et ne sait pas qui ils sont pour son ange blond lui fait plutôt peur.

Il savait qu'Haneul ne demandait rien de plus que leur amitié mais q'en est-il de ces inconnus ? La souffrance serait grande... Le brun voulait garder son Shiro pour lui égoïstement et il comprenait qu'il était trop tard. Avec un attachement pareil sa plus grande faiblesse venait de naître et sur cette île il est difficile de trouver des gens qui ne vous veulent aucun mal... Tant pis il se battrait comme un lion pour lui et il serait prêt peut-être à en mourir... Que dire de cette pensée ? Pardon père... Se disait l'apprenti médecin, mais son père serait fier que son fils défende avec autant d'acharnement la personne la plus importante à ses yeux, lui qui n'a pu le faire par le passé... Le brun comptait bien éloigner de son chemin tous les obstacles, il ferait tout pour que le plus jeune reste à ses côtés et pourquoi pas, qu'il y tienne autant ? Sans vraiment savoir que c'était peut-être le cas. C'est Shiro qui le fit redescendre sur terre en lui disant que lorsqu'il regardait cette peluche il revoyait son regard et que cela lui faisait du bien... Le brun l'observa avec un sourire tendre. Il se sentit pourtant tellement coupable. Il devait tout de même penser à ce que veux réellement le plus jeune... Il ne devait pas non plus le contraindre, il était si innocent son bonheur passe avant tout. Si on aime une personne on lui laisse sa liberté, si c'est réciproque elle reviendra disait le dicton. Pour l'étudiant c'était trop dur mais il le ferait juste pour Shiro... Car il avait confiance. Mais Haruto est tout de même un battant, il se battrait juste à la loyal dans la mesure du possible.

L'apprenti médecin devait déjà se débarrasser de ses stupides limites et règles de conduite. On lui a toujours reproché d'être trop gentil ou trop coincé, avec le blond il ne ferait pas cette erreur... Fallait bien qu'il se donne une chance non ? De l'amour ? Peut-être... Il ne savait pas vraiment, juste le voir ainsi lui faisait peur et son attachement ressortait plus désormais. Même si ce n'est pas le bon moment, le brun n'en voyait pas d'autre... Le sourire souffrant de son ange le fit froncer les sourcils et l'inquiétude au fond de ses iris était profonde et douloureuse. Le plus grand resserra Shiro et mît sa tête au dessus de la sienne pour plus le coller à lui. Il ne voulait pas le perdre ni par la faute des autres et encore moins par la mort... Non ! Il ferait tout pour que le blond aille mieux. Pourquoi il avait fallut qu'Haruto réalise son attachement au pire moment lui montrant le danger que cela comportait. Mais là il était prêt à tout risquer pour cet attachement.. Non ce mot est trop froid pour désigner les sentiments du brun... Cet amour simplement. L'apprenti médecin avait eut tout de suite une complicité particulière avec Shiro et aujourd'hui il se rendait compte que cette complicité, il l'avait cherché depuis toujours...

Il s'occupa doucement de son protégé faisant tout pour le rassurer... Cette maladie était un obstacle de plus mais il le franchirait. Haruto demanda alors au plus jeune s'il avait la moindre envie ou le moindre besoin... Le blond lui répondit qu'en effet il devait lui dire quelque chose. Le plus grand plongea dans le regard de Shiro lui montrant qu'il l'écoutait attentivement. Il fallait qu'il se concentre sur le plus jeune et pas sur ses propres sentiment, ce qui pouvait s'avérer compliqué... Le blond prononça son nom et l'inquiétude ainsi que la curiosité grandissaient dans la prunelle de ses yeux. Puis Shiro demanda s'il pensait qu'il allait mourrir... Le cœur du plus grand en prit un coup... Non, il ne mourrait pas c'est ce que se répétait l'apprenti médecin depuis qu'il est entré dans cette chambre... Mais là encore il n'avait pas de réponse précise à fournir... C'est aussi pour cela que les médecins avaient beaucoup de difficultés à dire leur verdict... Mais non le brun ne voulait pas qu'il meurt ainsi, il n'y croyait pas, le blond devait simplement se battre et résister au vaccin... Cette question restait délicate et avait un peu prit le médecin au dépourvu... Le plus jeune lui dit alors qu'il ne voulait pas partir trop tôt il avait encore des choses à faire. Ce que l'apprenti médecin pouvait bien comprendre...

Le brun resserra son ange blond. "Ne t'en fais pas tout ira bien je suis là... Tu pourras faire encore des tas de choses et je peux te promettre que tu connaîtras d'autres moments joyeux... Il est impossible que ton grand sourire disparaisse ainsi... " Lui confia le brun qui voulait revoir ce si beau sourire. Ses yeux se mirent à briller et il dû serrer très fort les dents pour que ses larmes ne coulent pas. Il leva un peu les yeux. Non il veut le garder à jamais ainsi contre lui, le revoir sourire... Il reposa les yeux sur son protégé lorsqu'il reprit la parole. Il lui dit que les médecins ont confié que c'était mortel et il demanda si l'apprenti médecin y croyait... Cela l'enfonça plus encore dans son gouffre mais il prit une inspiration et du courage pour lui répondre. "Ils ont raison la coqueluche est mortelle lorsqu'elle n'est pas traité... Mais je ne te laisserait pas partir pas ainsi... Je te laisserais pas m'abandonner... " Prononça le plus grand qui pensait avoir fait preuve de calme mais en réalité ses dents étaient serrés et son poing serrait la fine couverture, faisant légèrement trembler son bras. Ses yeux brillants étaient plein de détermination. "Je sais je suis injuste, ou égoïste mais j'ai besoin que tu sois là... " Lui confia le brun avant de coller doucement sa tempe contre le haut de la tête du blond.

"Shiro je ferais tout pour que tu reste à mes côtés. " Lui avoua Haruto... Oui l'inquiétude, l'angoisse et ses sentiments qui se mélangeaient lui donner le courage d'avouer ce genre de chose. Le brun lui caressa doucement les cheveux et lui embrassa la nuque. Peut-être n'est-ce pas le moment de le séduire mais il avait besoin d'agir avec lui comme il l'aurait fait s'ils avaient été ensemble. Non il ne voulait plus regretter... Les lèvres chaudes de l'apprenti médecin restèrent un peu dans la nuque du blond. Il ferma plus les yeux, les crispant un peu sous le poids de toutes ces émotions... Son souffle chaud vint se glisser dans la nuque du plus jeune. Haruto sentait son cœur accélérer contre le plus jeune et ses yeux se rouvrirent. Shiro était le bon, il le sentait... Pourquoi c'est toujours aux moments les plus critiques que l'on réalise ces choses là ? Le plus grand s'écarta doucement pour regarder son ange dans les yeux avec un sourire. "J'espère que tu ne m'en veux pas mais je te retiens encore un peu ici... Avec moi... " Le brun caressa du dos de son doigt la joue du plus jeune et prit le masque d'oxygène qu'avait reçu Shiro. Il le sentait si faible... Il appliqua le masque avec douceur et se pencha à son oreille. "Laisse moi être ton oxygène pour cette fois... " Lui demanda le plus grand avec douceur.

Haruto ferma les yeux et embrassa la pommette de son ange dépassant du masque avant de se reculer et retirer doucement le masque. Shiro était si mignon... En fait il l'a toujours été... L'apprenti médecin mît ses deux grandes mains sur les côtés des côtes de Shiro afin de le maintenir durant sa toux plutôt violente... Il devait lui changer les idées. "Shiro... Je voudrais en savoir plus sur toi... Je trouve que je ne te connais pas encore assez... Pas dans les détails... Dis moi un peu quels sont les choses que tu apprécie. Ça peut aller de ton plat préféré à la qualité primordiale que doit avoir l'amour de ta vie... Rien n'est un détail à mes yeux. " Lui confia le plus grand toujours inquiet mais d'un autre côté il avait besoin d'être aux côtés du plus jeune... Il le resterait sans doute jusqu'à la fin...
Codage par Libella sur Graphiorum


Dernière édition par Song Haruto le Sam 7 Oct - 23:15, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur






avatar
Âge : 20 ans
Vague : Première vague
Amour : Entiché d'un certain Nippo-Coréen ~

Coupons : 111
Contenu du sac : • Gel super-fixant (plein)
• Trousse de maquillage : (palette de fard à paupière, poudre de riz blanche, petite bouteille de fond de teint, rouge à lèvres et eyeliner noir.)
• Parapluie pliable cassé
• Lentilles de couleur
• Vêtements de rechange
• Petit cristal de roche
• Petite boîte à musique
• Paire de faux-cils + colle
• Photo polaroid d'un bâtiment
• Boîte de médicaments antipsychotiques (24 cachets)

--------------------------------------------

• Une miche de pain
• Une barre de céréales
• Deux à trois bouteilles d'eau (1L5)
• Une carte de l'île avec ses zones
• Une boussole
• Une lampe torche (avec piles)

----------------------------------------

• Revolver

Avatar : Aki (Arlequin)
Statut RP : Indisponible
Pseudo : Dixy
Messages : 158
Activité RP : 0









   Sam 9 Sep - 23:31



Le Japonais n’avait pas osé lui dire … Pourquoi est-ce qu’il était si faible bordel ? Son intention de lui parler de ses sentiments était puissante, il voulait partager son amour car maintenant il était sûr que c’était ça qui le rattachait à Haruto, il n’y avait pas de doute possible là-dessus … Le petit blond se mordit l’intérieur de la joue regrettant tout de suite d’avoir parlé de sa mort possible … Lui qui cherchait à tout prix à ne pas l’inquiéter … L’angoisse de dévoiler ainsi son cœur, de le mettre à nu l’avait fait paniquer … Il avait eus peur et il savait qu’il allait le regretter … Amèrement … Ce ne fut qu’un début toutefois, rien en comparaison avec la réaction d’Haruto qui lui sera encore plus le cœur … "Ne t'en fais pas tout ira bien je suis là... Tu pourras faire encore des tas de choses et je peux te promettre que tu connaîtras d'autre moment joyeux... Il est impossible que ton grand sourire disparaisse ainsi..." L’étreinte puissante du plus grand fit battre son cœur bien plus fort et l’idée que ce câlin serait le dernier créa un chagrin supplémentaire dans le cœur du blond qui serra l’une de ses mains dans les cheveux sombres du plus âgé. Il sentit crut sentir les tremblements du plus grand dût au surplus de force qu’il mettait pour ne pas se laisser submerger par ses émotions. Shiro crispa ses yeux en collant son corps contre celui du plus grand hâtivement comme pour le supplier de ne pas le laisser.

"Ils ont raison la coqueluche est mortelle lorsqu'elle n'est pas traité... Mais je ne te laisserait pas partir pas ainsi... Je te laisserais pas m'abandonner..." La phrase du plus grand résonna dans son esprit faisant chavirer un peu plus son cœur se disant qu’il fallait qu’il lui dise, il ne pouvait plus laisser enfouit ses sentiments, il tenait bien trop à lui pour partir et si sa raison de se battre pour survivre c’était lui, alors il le ferait de toutes ses forces. Pourquoi ça faisait si mal ? Bien sûr la détermination du plus âgé le touchait mais si ce n’était rien d’autre que de la grande amitié ? Shiro ne savait plus très bien si c’était bien sage de laisser parler son cœur pour une fois … Les larmes se formèrent sous ses paupières close en entendant l’intonation inquiète de la voix du ténébreux. Il ne put les retenir de couler malgré la barrière qu’il avait érigée sur ses yeux pour ne pas pleurer de nouveau. Mais tout cela était de trop, c’était plus fort que lui, il n’arrivait plus à tenir la distance face à cet ascenseur émotionnel qu’il subissait. "Je sais je suis injuste, ou égoïste mais j'ai besoin que tu sois là..." Il sanglota légèrement ne pouvant empêcher ce sursaut de tristesse sous cette situation qui finirait peut-être bien par les séparer.  "Shiro je ferais tout pour que tu restes à mes côtés."

« Je te jure que je me battrais pour rester … Je ne te laisserais jamais tomber, je te l’ai déjà promis … » Lui rappela le blond d’une voix tremblante et trahi par ses larmes tout en resserrant les mèches corbeaux du plus grand entre ses doigts. Il mordit sa lèvre inferieur avec force pour faire cesser le chagrin qui le submergeait peu à peu. « Je suis là, auprès de toi, et je continuerais de l’être … »

Rien que l’écho de ses mots serrèrent son cœur tout en lui procurant un sentiment si fort qu’il réalisait maintenant que l’amitié était un bien faible terme pour désigner ce qu’il ressentait … Il l’aimait c’était certain et quand bien même on essayerait de lui en convaincre le contraire il se battrait pour rester auprès de cet ange sombre et pour lui donner tout l’amour et le bonheur qu’il mérite, pour le meilleur comme pour le pire … Le plus jeune se détendit en sentant les lèvres du plus âgé près de sa nuque et la chaleur de cet étreinte réchauffa par extension son cœur meurtrie qui n’attendait que sa présence pour que sa vie rayonne. Le Japonais enfouit avec lenteur son visage dans le cou de son aîné essayant de calmer ses larmes. Shiro se redressa un peu en sentant l’autre s’éloigner et plonger ses yeux brillant vers le ténébreux. "J'espère que tu ne m'en veux pas mais je te retiens encore un peu ici... Avec moi..." Le Japonais fit un signe négatif de la tête en essayant de sourire malgré son mal et s’éloigna un peu pour tousser une nouvelle fois. La caresse sur sa joue n’était peut-être qu’un simple soutiens aux yeux du ténébreux mais pour Shiro elle représentait tant … Son organe vitale se mit à bondir dans sa poitrine tandis que le plus jeune n’avait d’yeux que pour le brun. Il espérait que la nausée n’aurait pas raison de lui car ce moment était si fort qu’il aurait aimé que cela ne vienne pas tout gâcher, il aurait préféré que ça se passe dans de meilleurs circonstances … Le blond se recoucha un peu en respirant du mieux qu’il put pour ne pas laisser la maladie l’emporter sur lui. Il fit de son mieux pour ne pas s’approcher trop d’Haruto de peur de le contaminer … "Laisse moi être ton oxygène pour cette fois..." Annonça alors son aîné en posant un masque sur son visage. Le blond ferma les yeux laissant les vestiges des dernières larmes couler le long de ses joues en acquiesçant faiblement à la demande d’Haruto prenant cette proposition pour un cadeau inespéré.

Le plus jeune inhala l’oxygène gardant les yeux fermé un instant profitant de ce second souffle que lui offrait cet ange. Il laissa son imagination lui montrer son rêve se réaliser, espérer qu’une seconde chance pouvait exister. Même si cette île les avait condamnées à mort, Shiro continuait d’avoir foi en ses sentiments se disant que l’amour pouvait encore exister et faire pour la première fois battre son cœur. Lorsque l’apprenti médecin retira son masque le plus jeune se mit à tousser de manière incontrôlable se redressant d’un seul coup en prévention de ce qui allait suivre. Il se pencha un instant vers la bassine près de son lit mais par un effort presque inespéré il se retint de vomir. Il serra la main du plus âgé tout en songeant qu’ils pourraient un jour être ensemble s’il se battait vraiment pour lui, et il le ferait … Le petit blond sentit le flux dans sa gorge redescendre peu à peu et il fit un léger signe de tête au ténébreux pour lui signifier que tout allait bien avant de se rallonger en reprenant un peu d’air. Il garda la main du ténébreux dans la sienne et détailla son visage. Cette vision le rassurait, elle était pour lui comme l’image d’un bel avenir en lequel il devait croire. Alors non, ce n’était pas encore le bon moment mais bientôt il se lancerait et lui ouvrirait son cœur … " Shiro... Je voudrais en savoir plus sur toi... Je trouve que je ne te connais pas encore assez... Pas dans les détails... Dis moi un peu quels sont les choses que tu apprécie. Ça peut aller de ton plat préféré à la qualité primordiale que doit avoir l'amour de ta vie... Rien n'est un détail à mes yeux."

Le plus âgé avait l’air tellement inquiet, c’était bien la première fois qu’il le voyait si angoissé … Cela lui déchirait le cœur … Le Japonais s’efforça de mobilisa son esprit pour pouvoir répondre aux questions de son aîné alors qu’il n’avait pas encore finis de les poser. Il voulait être le plus présent pour ne perdre aucune seconde en sa présence comme si chaque instant comptait. Lorsqu’il parvint au sujet de l’amour, ceci fit bondir son cœur et il resserra instantanément sa main sur celle d’Haruto sans jamais quitter son visage des yeux. Ses lèvres s’entrouvrirent légèrement pour parler mais rien ne sortit. Il se perdit dans son regard baissant un peu les yeux quelques instants après se sentant en proie à une légère gêne. Les voilà dans le vif du sujet … Et sachant que l’amour de sa vie se trouvait juste en face de lui, en parler allait être compliqué. Mais le traitement l’affaiblissait tellement qu’il ne parvenait plus à rivaliser contre la crainte. Il laissa alors aller son imagination en soupirant légèrement et en refermant ses paupières.

« Ce que je préfère c’est quand le temps est clément, un coucher de soleil donnant au ciel des couleurs d’automne. Il y aurait du vent, de la verdure … On juste deux, seuls au monde assis sous un arbre. Il me parlerait de lui sans que je puisse décrocher mon regard du sien. Mon cœur battrait si fort que même le bruissement des feuilles ne pourrait pas les couvrir. On serait libre et ensemble … » Une larme coula à travers ses paupières lui forçant à rouvrir les yeux pour les poser dans le sujet de ses pensées. « C’est stupide mais c’est ce dont je rêve souvent, ce à quoi je pense quand je ne me sens pas bien. Ça me fais me sentir invincible … » Lui expliqua le petit blond à pics qui fut couper par une autre quinte de toux. « Je n’ai rien d’intéressant en particulier, seul cette personne me fait me sentir exceptionnel … » Le petit blond eut un faible sourire en se disant qu’il fallait maintenant lui avoué … C’était le meilleur moment … Mais une nouvelle quinte de toux plus violente cette fois vint l’en empêcher le faisant se pencher de nouveau. Il serra les draps et se retint encore de vomir. Jamais il ne pourrait le lui dire, pas dans ces conditions, il voulait le meilleur pour Haruto et ça c’est le pire qu’il puisse lui offrir … « Pardon pour ça … Au moins je sens que le traitement fait effet, c’est plutôt bon signe … »

-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-


I want to stay here ... A pathetic Paranoia ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur






avatar
Âge : 21 ans
Vague : Première vague
Amour : Aime Shiro de tout son cœur

Coupons : 279
Contenu du sac : - une trousse avec une gomme, un critérium, un stylo quatre couleurs et du blanco.
- Un cahier de notes
- un sachet de chips saveur miel... Vide et plein de gras
- un appareil photo de stage avec une carte SD pleine
- Une trousse de toilette avec une brosse à dent, du dentifrice et un produit de protection pour les lentilles
- Une trousse à maquillage avec un crayon et du fard noir.
- Une boite pour ses lentilles de couleurs bleu
- Une blouse pour les stages en hôpital déchiré en bas


► Deux à trois bouteilles d'eau (1L5) Une vide et une dernière entamée
► Une carte de l'île avec ses zones
► Une boussole
► Une lampe torche (avec piles)
▬ Une peluche Winnie l'Ourson de 20cms
▬ Une petite tondeuse électrique pour les cheveux

Avatar : Shohei (Arlequin)
Statut RP : Peut toujours craquer !
Pseudo : Miyo
Multicomptes : Sanders Kilian

Messages : 632
Activité RP : 0









   Mar 10 Oct - 12:06


Song of hope
Haruto gardait son ange blond contre lui. L'idée de le perdre était affreuse et lui serrait le cœur. Que dire dans un moment pareil ? Le brun avait simplement laisser parler son cœur mais ses émotions voulaient à tout prix sortirent sans jamais lui laisser de répit... Bien au contraire. Il lui demanda alors de ne pas le laisser et Shiro se serra bien plus. Comment interpréter ce geste ? Il sentit alors un sanglot du plus jeune. Il voulait tant lui épargner toutes ces souffrances, le sauver de cette île de malheurs. L'apprenti médecin voulait l'emmener le plus loin possible, le sortir de cet enfer. C'est alors que Shiro lui rappela la promesse qu'il lui avait faite. Il restera à ses côtés et le brun observa son ange avec un air déterminé sur le visage. Il entendait sa voix tremblante emplie de tristesse et lourde de souffrances. Le plus âgé embrassa le front du blond pour l’apaiser un peu. Le plus jeune assura qu'il était auprès de lui et ne comptait pas le laisser. Pourtant sa voix transperça le cœur du brun qui se sentait faiblir devant les émotions qu'il ressentait. À croire que peu importe les promesses et les paroles que les deux jeunes hommes pouvaient s'échanger, rien ne pouvait empêcher leurs cœurs de battre fort et de se serrer. Ils étaient tous les deux coincés dans un tourbillon d'émotions.

Shiro mit son visage dans le cou d'Haruto qui fit tout pour qu'il se sente en sécurité. Finalement les deux se fixèrent dans les yeux et le plus jeune semblait tellement bouleversé que le plus âgé ne put s'empêcher de coller son front au sien et de fermer les yeux. Le brun se redressa un peu et regarda son ange avec calme lui demandant s'il ne lui en voulait pas de le garder ainsi près de lui. Le plus jeune fit un signe négatif de la tête attendrissant plus encore l'apprenti médecin qui se jura de veiller à jamais sur lui. L’inquiétude marqua alors son visage lorsque le blond se mit à tousser. Le plus grand lui caressa doucement la joue pour l'apaiser, lui transmettre cet amour si fort qu'il ressentait. Mais c'était pas le moment... Dans le cas où Shiro ne voudrait pas de lui, il le rejetterait et déjà le brun souffrirait de tout son être, mais pire encore, il ne pourrait pas être à ses côtés pour veiller sur son ange. Ce dernier se recoucha un peu et Haruto lui demanda de le laisser être son oxygène cette fois. Des larmes dévalèrent les joues de son ange blond, cette vision lui fit mal mais d'un autre côté même ainsi il gardait à ses yeux une certaine perfection. La main tremblante de l'apprenti médecin alla jusqu'à la joue du plus jeune pour sécher doucement ses larmes. Il remonta alors sa mains jusqu'aux cheveux blond qu'il caressa doucement les remettant un peu en arrière. Le plus jeune respira et le brun le trouvait tellement angélique. Il pourrait passer tellement de temps à l'observer et faire un monologue entier rien que sur une partie de son caractère ou même sur ses yeux. Il l'aimait vraiment plus que tout.

Mais quand Haruto retira le masque Shiro se redressa et toussa violemment. Cela fit souffrir le plus grand qui prit le plus jeune dans ses bras et lui tint les côtes. Il se pencha ensuite pour récupérer la bassine au pied du lit et la mettre devant le blond écartant ses cheveux vers l'arrière de son autre main avant de prendre celle du blond. Il serra doucement sa main la caressant un peu pour lui donner du courage et du réconfort. Pourtant le plus jeune se calma et ça avait l'air d'aller mieux. Enfin mieux est un bien grand mot... Le plus jeune se rallongea et le brun reposa la bassine au sol. L'apprenti médecin lui dit alors qu'il voulait mieux le connaître et au sujet de l'amour il sentit la main du plus jeune se resserrer. Qu'avait-il ? L'amour le touchait tant ? Le plus âgé se rappela de leur discussion avec Haneul, alors Shiro aurait vraiment quelqu'un en vu ? Cette pensée blessa l'apprenti médecin mais il ne laissa rien paraître et laissa son ange s'exprimer. Ce qui parut assez compliqué puisque le plus jeune ferma les yeux en soupirant... Avait-il était trop direct ? Pourtant le plus jeune entama une magnifique description idyllique... Il décrivit une grande plaine loin de tout, un couché de soleil aux couleurs vermeil sans doute au retour du printemps... Le calme et le vent venant bercer leur calme soirée en tête à tête. Sous un arbre regardant au loin le soleil se coucher derrière les montagnes... Ils seraient tous les deux.

Haruto plongea son regard dans celui doux de Shiro... Ce dernier est si beau avec ses pics redressés, son petit sourire et ses yeux d'ange. Il entendrait son cœur comme un doux rythme qu'il ne se lasserait pas d'entendre. Le brun eut un sourire attendri complètement absorbé par la scène qui se jouait dans son esprit... Comme un rêve éveillé. Le plus grand absorbé par le visage apaisé de son ange se pencha doucement vers lui, baissant le regard vers ses lèvres pulpeuses et à croquer. Le blond qu'ils seraient libre et ensemble... Une brise passa alors que son ange avait les yeux fermés et un grand sourire attendrissant... Il voudrait tellement l'embrasser... Seulement peu à peu le paysage idyllique disparu, puis les sensations et la réalité regagna vite l'apprenti médecin qui vit le sourire de son ange disparaître montrant un visage souffrant dans cet hôpital... Haruto tourna les yeux avec douleur puis les remit dans ceux de son ange qui se rouvraient. Pensait-il à une autre personne ? Sans doute... Cela fit se serrer le cœur du plus grand... Puis Shiro lui dit que c'était stupide mais qu'il en rêvait. Et le brun fit un signe négatif de la tête pour lui signifier que ça n'avait rien de stupide. Le blond lui dit que pensait à ça le faisait devenir invincible lorsqu'il ne se sentait pas bien... Le plus âgé oublia enfin quelques minutes sa jalousie pour resserrer la main du blond le trouvant vraiment adorable. Mais le plus jeune dû s'interrompre pour tousser avec douleur faisant froncer les sourcils du brun de crainte. L'apprenti médecin tint le blond contre lui voulant lui montrer sa présence.

Le plus jeune se reprit et lui dit qu'il n'avait rien d'intéressant mais que cette personne le faisait sentir exceptionnel... Cela toucha le brun, la façon qu'avait Shiro de décrire cette personne... Même si cela inquiéta le plus grand le voir dans cet état le touchait tant. Son sourire calma toutes ses craintes et ses jalousies... Haruto fut attendri et attendait de savoir de qui il s'agissait mais une quinte de toux l'emporta et le brun le sera plus. Le blond s'excusa de nouveau et dit qu'il sentait que ça faisait effet au moins et que c'était bon signe. Le plus grand acquiesça un peu avant de rallonger doucement son ange, du moins l'installer plus confortablement. "Tu as raison c'est bon signe." Répondit l'apprenti médecin qui ne voulait qu'une chose qu'il aille mieux. "En tout cas ce sont de très belles pensées que tu as pour cette personne et elle a beaucoup de chance..." Avoua le plus grand avec un regard un peu blessé... Qui est cette personne avec une chance aussi insolente ? L'apprenti médecin était de nouveau jaloux... Le plus grand fixa les yeux de son ange. "Mais je ne pense pas que tu ai besoin de cette personne pour être exceptionnel. Tu as tout un tas de choses pour toi. Tu as un esprit fort prêt à passer tous les obstacles, tu as une gentillesse à toute épreuve, tu es adorable et mignon, des yeux envoûtants, tu es joyeux et redonne le sourire, tu as ce petit quelque chose qui fait que partout où tu passe tu rends les gens toujours un peu meilleur ou heureux. Tu es un vrai remède et ça personne ne pourra te l'enlever à mes yeux et je peux te dire tout ça sans hésiter parce que j'en suis sûr, j'ai vu qui tu étais." Avoua le plus grand sûr de lui et de ses dires.

Cette personne n'est en rien responsable des qualités naturelles du blond. "Elle a beaucoup de chance cette personne à laquelle tu penses et j'espère qu'elle s'en rendra compte..." Avoua l'apprenti médecin avec un peu de jalousie dans la voix. Comment faire autrement ? Et si ce n'était pas réciproque ? Le plus âgé resserra un peu plus son ange contre lui. "Repose toi un peu maintenant... Je vais veiller sur toi. Je m'occuperai de toi et ferait tout pour que tu te rétablisse." Lui dit l'apprenti médecin avant de lui embrasser le front et resserrer son ange et la peluche avec par la même occasion. Il comptait veiller sur lui mais savoir qu'une personne occupait ainsi ses pensées le rendait jaloux et au fond il espérait que ce soit lui... Mais pour éviter toute déception il n'osait pas demander au plus jeune... Il voulait continuer d'espérer qu'il s'agissait de lui et rêver... Rêver à son ange... Ce qui est sûr c'est que personne ne viendra voler ce moment qu'il partage avec lui en ce moment même...
Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur






avatar
Âge : 20 ans
Vague : Première vague
Amour : Entiché d'un certain Nippo-Coréen ~

Coupons : 111
Contenu du sac : • Gel super-fixant (plein)
• Trousse de maquillage : (palette de fard à paupière, poudre de riz blanche, petite bouteille de fond de teint, rouge à lèvres et eyeliner noir.)
• Parapluie pliable cassé
• Lentilles de couleur
• Vêtements de rechange
• Petit cristal de roche
• Petite boîte à musique
• Paire de faux-cils + colle
• Photo polaroid d'un bâtiment
• Boîte de médicaments antipsychotiques (24 cachets)

--------------------------------------------

• Une miche de pain
• Une barre de céréales
• Deux à trois bouteilles d'eau (1L5)
• Une carte de l'île avec ses zones
• Une boussole
• Une lampe torche (avec piles)

----------------------------------------

• Revolver

Avatar : Aki (Arlequin)
Statut RP : Indisponible
Pseudo : Dixy
Messages : 158
Activité RP : 0









   Lun 30 Oct - 10:15



Son état de santé ne rassurait pas, même lui était inquiet de ne pas survivre à cet épidémie qui avait déjà ravager par la mort certains étudiants, les plus faibles ou les plus malchanceux sans doute, quelle que soit la catégorie on pouvait dire que le blond faisait partie des deux … Mais se retrouver ainsi aux côtés d'Haruto avait quelque chose de rassurant, de guérisseur. Malgré les nausées et les maux de ventre le plus jeune arrivait à s’apaiser en sa présence. Le Japonais se laissa emporter par ses émotions ouvrant presque son cœur à son aîné sans jamais le citer une seule fois … C'est son cœur qui parlait, qui a dis que les fous ne peuvent pas avoir de sentiments ? Lui aussi avait le droit d'éprouver de l'amour envers une personne et c'est bien ce qu'il décrivait dans ses douces paroles. Un sourire se dessina sur ses lèvres, un sourire faible, triste, mais un sourire tout de même lorsque l'image qu'il décrivait se formait peu à peu dans son esprit … Un paysage aussi parfait et un moment magique comme celui-ci méritait d'être vécus, surtout avec l'être aimé … Dommage qu'ils ne soient pas près de ce champs de tournesol, là où ils s'étaient rencontré. C'était peut-être pour cela que Shiro avait une telle image dans la tête … "Tu as raison c'est bon signe." Pour la guérison c'était bon signe c'est vrai, mais parfois on a de mauvaises surprises, de très mauvaises …

"En tout cas ce sont de très belles pensées que tu as pour cette personne et elle a beaucoup de chance..." Les yeux de Shiro se posèrent dans ceux du plus grand profitant du peu de temps qu'ils avaient seuls tous les deux et dans le calme pour le détailler … Il n'arrivait pas à arrêter son cœur dans sa course folle tandis que son regard détailler chaque pigments de couleurs dans les yeux du brun et chaque parcelle de son visage comme pour ne jamais l'oublier où qu'il soit. Si jamais ils venaient à se séparer définitivement que ce soit par la mort ou les concours de circonstance, il voulait se souvenir du moindre détail … Continuer de faire battre joyeusement son cœur en repensant à lui … C'est le Japonais qui aurait de la chance si seulement ça pouvait être réciproque … Un nouveau sourire mélancolique s'afficha sur ses lèvres tandis que ses iris se perdaient dans celles profondes d'Haruto … "Mais je ne pense pas que tu ai besoin de cette personne pour être exceptionnel. Tu as tout un tas de choses pour toi. Tu as un esprit fort prêt à passer tous les obstacles, tu as une gentillesse à toute épreuve, tu es adorable et mignon, des yeux envoûtants, tu es joyeux et redonne le sourire, tu as ce petit quelque chose qui fait que partout où tu passe tu rends les gens toujours un peu meilleur ou heureux. Tu es un vrai remède et ça personne ne pourra te l'enlever à mes yeux et je peux te dire tout ça sans hésiter parce que j'en suis sûr, j'ai vu qui tu étais." Les paroles si touchantes du plus grand émurent le plus jeune qui pinça un peu ses lèvres se sentant beaucoup plus léger malgré son mal. C'est comme si on leur avait accorder un petit moment de solitude au paradis pour parler …

« C'est les gens que je côtoie qui ont fait de moi ce que je suis ... » Lui apprit le Japonais avec un sérieux qu'on ne lui connaissait pas … Un nouveau sourire adresser directement à Haruto cette fois-ci avant que sa main ne ressert celle du brun. « Merci pour toutes ces choses que tu as dites, ça me touche ... » Lui répondit-il sincèrement. « Je … Merci pour tout Haruto, ta présence me rassure. » Lui apprit-il en se serrant un peu plus au creux des bras du plus grand. Comment ne pas se sentir en sécurité ?

Un silence plana un instant dans la pièce durant lequel le blond tenta de se focaliser sur les battements de cœur de l'autre étudiant. Cette douce mélodie l'apaisait, le berçait … La voix rauque de l'autre jeune homme fendit le silence de la pièce faisant lever ses iris vers son visage. "Elle a beaucoup de chance cette personne à laquelle tu penses et j'espère qu'elle s'en rendra compte..."

« J'espère aussi ... » Confia le plus jeune en baissant un peu les yeux. Si seulement Haruto pouvait s'en rendre compte, ou si seulement c'était réciproque … Du moins le Japonais préférait se dire qu'il y avait de l'espoir pour que ce soit le cas …

Le temps passait à vive allure comme si les organisateurs étaient capable de contrôler le temps désormais … Leur laisser des moments de répits étaient trop demander ? Trois jours ça allait être peu … Mieux valait en profiter pendant qu'ils le pouvaient encore … "Repose toi un peu maintenant... Je vais veiller sur toi. Je m'occuperai de toi et ferait tout pour que tu te rétablisse." Le blond opina de la tête positivement avant de fermer les yeux se laissant aller à la fatigue immense qu'il ressentait. Bercer par le souffle d'Haruto et les battements de son cœur, le plus jeune n'eut aucun mal à s'endormir après ça. Quel ne serait pas le vide qu'il allait ressentir à son réveil en s'apercevant qu'Haruto ne serait plus là …

-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-


I want to stay here ... A pathetic Paranoia ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Song of hope | Ft. Haruto

Page 1 sur 1