AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




La MAJ du 1er septembre est là ! Cliquez ici pour la découvrir !
Un event est en cours ! Venez lancer le dé ici pour découvrir l'état de votre personnage !
Tentez votre chance au Lucky Spin pour remporter des lots inédits !




 

 Stigma ; ft. Jayden







avatar
Vague : Deuxième vague
Nombre de victimes : 0
Coupons : 106
Contenu du sac : ► Une miche de pain
► Une barre de céréales
► Deux à trois bouteilles d'eau (1L5)
► Une carte de l'île avec ses zones
► Une boussole
► Une lampe torche (avec piles)
► 4 pastilles d'assainissements pour l'eau
► Bracelet
► Livre d’astronomie
►Porte clé laser
►Pot d’encre de chine
►Pinceau
►T-shirt de rechange
►Bouteille d’eau
►Photographie
►Epingle à cheveux
► Pull
► Lunettes de soleil

Avatar : Kim Seokjin (BTS)
Pseudo : MikaXIII - Mika
Messages : 147
Activité RP : 11









   Dim 6 Aoû - 1:25





12 juillet 2017;
6h16
Couloir du sanatorium

Il n’arrivait pas à dormir.
Thaksin avait toujours beaucoup de mal à changer ses habitudes de sommeil. C’était en particulier vrai depuis que sa maladie s’était déclarée. Ces derniers jours, pourtant, lui avaient fait comprendre que parfois, il ne pouvait pas forcément avoir tout ce qu’il voulait.
C’était la première fois pourtant qu’il se retrouvait dans cette situation, glissant à pas de loup dans le grand corridor, entendant parfois un cri dans la nuit. Rien d’extraordinaire : tout le monde était couché à cette heure ci. Tous étaient bien trop épuisés après la prise du vaccin pour lutter contre les bras de morphée.

Mais Thaksin, aussi faible et désorienté qu’il soit, ne pouvait simplement pas ignorer les cris des malades, et ceux qui pleuraient silencieusement, appelant parfois leur mère alors qu’ils luttaient comme ils pouvaient contre la douleur et le virus détruisant leurs défenses humanitaires.
Il aurait voulu pouvoir les aider. Peut être tendre la main au garçon qui tremblait dans le lit voisin du sien, offrir un peu de chaleur et de contact.

Au lieu de ca, il se retrouvait en train d’errer dans le couloir désert. Son pyjama lui collant à la peau sous l’effet de la fièvre. Il avait la gorge sèche.
Il tituba dans la grande salle de douche, bordée de cabines fermées. Le jeune homme ne remarqua pas que le néon clignotait déjà faiblement quand il entra, et il se dirigea droit vers les lavabos, s’aspergeant d’eau froide.
Il passa près d’une minute à essayer de se noyer sous le robinet, sentant le sang battre dans ses tempes…

Il pouvait cependant sentir qu’il avait traversé le plus gros du virus. Certains n’avaient pas la même chance que lui, et il trembla en se rappelant que plus tard dans la soirée, il avait vut une équipe d’infirmiers en blanc transporter un corps hors du dortoir, sans bruit.
Il se regarda dans la glace, laissant quelques perles d’eau couler le long de sa joue. Il avait eu meilleur mine : ses joues étaient légèrement creusée, et son regard brun brillait encore de la fièvre, ses cheveux longs retombant sur ses sourcils. Son tatouage et ses cicatrices étaient encore bien là, remontant le long de son visage, frôlant son oreille de ses feuillages.
La seule chose qui ne changeait pas, chez lui, c’était évidemment un souvenir de son passé.

Il attrapa l’une des minuscules serviettes posées près des lavabos et se sécha le visage. Quand il redressa la tête, cependant, il vit quelqu’un se tenant près des anciens casiers de patients.
Pendant quelques secondes, il voulut hurler : car il ne pouvait pas supporter ca, pas maintenant. Les fantômes ne pouvaient pas venir le hanter alors qu’il essayait de reprendre des forces.

Mais quand il cligna des yeux, le brouillard se dissipant, il reconnut un autre visage qui lui était bien plus bienveillant.
Alors il avait survécu.
Thaksin ne put s’empêcher de remarquer que Jayden était torse nu. Ce qui était déjà plus habillé que la nuit ou il l’avait rencontré, mais de très peu. A croire que la vie avait décidé de s’amuser un peu avec eux, encore une fois.
“A croire qu’on le fait exprès…” murmura t’il.

Un peu honteux de son apparence dans un pyjama deux fois trop larges pour lui, le jeune homme se retourna, faisant face à l’homme qui lui avait permis de faire la seule nuit paisible qu’il avait fait depuis presque deux semaines passés dans cet enfer. Au fond, il n’avait jamais douté qu’ils se recroiseraient.
Heureusement, Jayden semblait en forme.
Thaksin lui offrit un léger sourire.
“Bonjour, Jayden.”
Son sourire s'agrandit un peu.
“Je suis content de te voir.”


-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-

I don’t care if it hurts, tie me up so I can’t run away. Grab me tightly and shake me so I can’t snap out of it. ▵ ©️endlesslove.
Kim Thaksin ▵
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur






avatar
Âge : 21 ans
Vague : Première vague
Amour : Pourquoi est-ce qu'il pense sans arrêt à un certain Thaïlandais ?

Nombre de victimes : 1
Contenu du sac : .
Une tenue de rechange
Deux paquets de cigarettes mentholées
Une paire de Dr. Martens
Une bouteille de gel douche
Des verres fumés
Un sifflet
Un hoodie
Un pantalon de jogging
Une boîte de 10 médiators


Un Zippo
Une bouteille de crème solaire
Une carte de l’île
Une boussole
Une lampe torche avec piles


Trois petites bouteilles d’eau

Avatar : Bang Yong Guk (B.A.P)
Statut RP : Peut toujours craquer !
Pseudo : LaMarquise
Messages : 146
Activité RP : 7









   Dim 13 Aoû - 5:05

Quelle situation singulière que celle dans laquelle ils étaient. Jayden était perplexe quant à ce cessez-le-feu qui durait maintenant depuis une petite poignée de jour. Ça lui faisait découvrir certaines personnes. Plusieurs étaient des enfants perdus, effrayés et il n’avait pu que leur offrir une main secoureuse. D’autres semblaient déjà être de parfaits soldats, rôdés pour la guerre et prêts à tout pour sortir d’ici. Et certains, plus rares mais bien présents, étaient fous. Ils semblaient se plaire à cet endroit. À cette ambiance. À ce qu’ils devaient faire pour survivre... Il avait entendu des menaces fusées. Il avait même chassé des jeunes qui menaçaient verbalement, ne pouvant faire autre chose pour le moment. Ça lui faisait froid dans le dos... et peut-être que la vision que Jayden avait de sa propre implication commençait doucement à changer. Il atteignait une étape cruciale de son développement sur cette île sans même s’en rendre compte. Ce qu’il savait par contre, c’est que l’état nauséeux dans lequel il était, il ne le devait pas à la maladie. D’ailleurs, il était en parfaite santé, à ce niveau. Il avait de la chance sachant qu’il avait un peu côtoyé un des plus grands malades avant que le cessez-le-feu soit annoncé...

Zhao Yuan était dans une très mauvaise condition et même si son compagnon de route, l’espèce de grand Chinois répondant au nom de Hua Feng, s’en occupait, c’est surtout lui, Jayden, qui passait du temps à son chevet. Mais il avait besoin d’une pause. Besoin de s’occuper un peu de lui-même. Il venait de passer la nuit la tête sur le lit de Yuan et était tout courbaturé. D’ailleurs, lorsqu’il se relève, tout son corps proteste amèrement. Alors il prend pris son sac, bien précieux qui pouvait toujours lui être retiré ici, malgré les ordres anti-violence donnés. Puis, il quitte discrètement la pièce pour aller vers les douches réservées aux garçons. Il ne s’attendait pas à trouver beaucoup de jeunes là à cette heure. La plupart faisaient le plein de sommeil, ce qui se comprenait parfaitement bien. Lui-même après la douche allait probablement trouver un lit et y dormir paisiblement. Mais pour l’heure, il trouve surtout un jet d’eau qu’il tiédit. Dieu que c’était agréable...! Il y reste d’ailleurs un long moment, peut-être une heure. C’était dingue de pouvoir profiter d’un tel confort, il se rendait compte d’à quel point ça lui avait manqué !

Il utilise du gel douche, mais pas le siens. Il était précieux... Il utilise plutôt ce qui lui avait été confié pour se laver, sage. Certes, le parfum n’était en rien comparable, mais il n’avait jamais été du genre à faire la fine bouche. Commencer maintenant n’aurait pas été très intelligent. Jayden entend peut-être du bruit dans la pièce, mais il ne relève pas, restant plutôt dans l’espace douche pour se sécher tranquillement, bien que pas intégralement non plus, ayant soudainement très envie de retrouver le confort de son lit. Il noue la serviette autour de sa taille, prend son sac, sort de l’espace réservé aux douches... et tombe directement sur une connaissance. Il le voit bien qui tressaille, mais ne fait aucun mouvement, attendant que la perplexité quitte les traits de son ami. Puis, parce qu’il avait toujours été un peu à côté de la plaque d’un point de vue culture coréenne à ce sujet, il n’hésite pas pour s’approcher malgré son état peu vêtu, serrant Thaksin dans ses bras ! Le retrouver était un vrai plaisir, il n’allait pas feindre le contraire !

« Thaksin... », murmure-t-il simplement dans un premier temps, la gorge nouée autour d’une émotion certaine. Il savait qu’il était encore en vie. Il n’avait pas entendu son nom dans les haut-parleurs. Mais il aurait pu en rater un... on ne sait jamais. Alors il était soulagé, oui. Le relâchant un peu, bien que ses mains fines restent posées sur les épaules du jeune homme, il le contemple avec plaisir. « Moi aussi, je suis content de te voir. Tu sembles aller très bien... Pas malade ? C’est génial. »

Il a un grand sourire pour Thaksin avant de finalement le relâcher complètement. Venant se poser devant le lavabo, il pose son sac sur ce dernier.

« On dirait que tu as décidé de toujours me tomber dessus quand je me lave... », taquine Jayden en riant, cette fois de bon coeur parce qu’ils n’avaient pas à se retenir niveau bruit. Ça faisait du bien, mine de rien ! « Tu réussis à dormir un peu ? Est-ce que tu manques de quelque chose ? »

Oui, il était du genre à s’occuper des siens et Thaksin en faisait définitivement partie, maintenant.

-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-


WAKE ME UP BEFORE IT'S TOO LATE 
©️ okinnel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur






avatar
Vague : Deuxième vague
Nombre de victimes : 0
Coupons : 106
Contenu du sac : ► Une miche de pain
► Une barre de céréales
► Deux à trois bouteilles d'eau (1L5)
► Une carte de l'île avec ses zones
► Une boussole
► Une lampe torche (avec piles)
► 4 pastilles d'assainissements pour l'eau
► Bracelet
► Livre d’astronomie
►Porte clé laser
►Pot d’encre de chine
►Pinceau
►T-shirt de rechange
►Bouteille d’eau
►Photographie
►Epingle à cheveux
► Pull
► Lunettes de soleil

Avatar : Kim Seokjin (BTS)
Pseudo : MikaXIII - Mika
Messages : 147
Activité RP : 11









   Ven 18 Aoû - 2:37






Revoir Jayden dans ce contexte était inespéré et franchement merveilleux. La première fois qu’ils s’étaient rencontrés, Thaksin était dans un sale état, complètement délirant et fiévreux : malgré les risques, malgré ces règles stupides voulant qu’ils s'entretuent parce qu’ils étaient de couleurs différentes, il l’avait prit sous son aile et avait pris soin de lui.
Il l’avait entouré de ses bras et l’avait laissé profiter de sa chaleur et de sa douceur pour une nuit.

Il s’en souvenait encore, son sourire et la douceur de ses yeux lui avaient manqué à l’instant où il avait mis les pieds sur le sol et avait commencé à s’éloigner de lui. Ça ne lui était jamais arrivé auparavant. Bien évidemment, il savait que tous ses sentiments étaient exacerbés depuis qu’il était arrivé sur l'île. Ce qui n’empêcha pas les larmes de lui brûler les yeux quand il aperçut son reflet dans le miroir.
Personne n’était à l’abri de la mort sur cette île. Il aurait pu être malade, tomber dans un fossé, ne pas arriver à temps à l'hôpital, ou se faire tuer par quelqu’un qui aurait abusé de sa gentillesse.
Il y avait un millier de façons pour un homme d’1m90 de mourir dans cet enfer sur terre : et pourtant, il était la.
Son envie de pleurer disparut quand le jeune homme vint le prendre dans ses bras. Okey … il avait peut être oublié à quel point le jeune homme était tactile, surtout sans une grosse partie de ses vêtements. Il resta les bras ballants quelques instants, avant de poser ses petites mains sur ses épaules, fermant les yeux en inspirant le savon aux amandes qu’on leur avait donné.

« Moi aussi, je suis content de te voir. Tu sembles aller très bien... Pas malade ? C’est génial. »
Très bien n’était pas forcément le bon mot. Il était épuisé et fiévreux, mais il était en bien meilleur état que bien des personnes dans cet endroit. Quelques heures auparavant encore, il était assis sur le lit d’un jeune homme en plein délire, hurlant de douleur. D’autres personnes déambulaient dans les couloirs, vomissant dans les couloirs, les emplissant d’une odeur doucereuse qui lui avait soulevé le coeur.
“Ils m’ont diagnostiqué un début de virus...rien de grave, apparemment. J’ai vu des personnes vraiment mal. Je...Jayden. Ils ont emmené des corps.”
Il frissonna d’horreur.

« On dirait que tu as décidé de toujours me tomber dessus quand je me lave... »
Le jeune homme rougit violemment, une moue au bord des lèvres devant son rire. Le rire du garçon était terriblement agréable à entendre, aussi il ne put rester de marbre devant un son aussi adorable. Il ne put s'empêcher de rire légèrement à son tour.
“Ce n’est pas de ma faute si tu es si prompt à te...déshabiller.”
Il posa ses mains sur ses oreilles, se détournant du jeune homme.

Le thaïlandais sourit doucement. Évidemment, même dans un moment pareil, Jayden n’avait pas changé. Il se préoccupait avant tout des autres avant de son propre état. Bien évidemment, il semblait qu’il n’aie pas souffert du virus. Il était fort et solide.
Mais n’importe qui, même un soldat, même la plus puissante des panthères avait de temps en temps besoin de fermer les yeux et de se sentir protégé.
“Ne t'inquiète pas. Et toi ? Tu ne manques de rien ?”
Il posa doucement ses mains sur ses joues, inspectant soigneusement ses yeux.
“Peut être un peu de sommeil, non ? Depuis quand est ce que tu n’as pas dormi ?”

Le jeune homme se mordit la lèvre, caressant légèrement ses joues et retirant doucement ses mains.
Soudainement, des flashs de la nuit qu’ils avaient passé ensemble lui revint. Il n’avait jamais dormi aussi profondément depuis la mort de Yoonjoon.
“Désolé...je…”
Et il était parti sans un mot, sans un regard en arrière, et sans lui dire merci. Maintenant, il se rendit compte qu’il avait été ridicule.
“Jayden, pour la dernière fois. Je voulais m’excuser...d’avoir disparu sans rien dire.”

Que lui dire ? Qu'il avait eu trop peur de lui faire face ? D’accepter de se séparer de lui maintenant qu’il lui avait offert la chose qui lui manquait ?
Il cligna légèrement des yeux, essayant d’effacer son trouble.
“Tu es ici avec quelqu’un ?”


-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-

I don’t care if it hurts, tie me up so I can’t run away. Grab me tightly and shake me so I can’t snap out of it. ▵ ©️endlesslove.
Kim Thaksin ▵
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur






avatar
Âge : 21 ans
Vague : Première vague
Amour : Pourquoi est-ce qu'il pense sans arrêt à un certain Thaïlandais ?

Nombre de victimes : 1
Contenu du sac : .
Une tenue de rechange
Deux paquets de cigarettes mentholées
Une paire de Dr. Martens
Une bouteille de gel douche
Des verres fumés
Un sifflet
Un hoodie
Un pantalon de jogging
Une boîte de 10 médiators


Un Zippo
Une bouteille de crème solaire
Une carte de l’île
Une boussole
Une lampe torche avec piles


Trois petites bouteilles d’eau

Avatar : Bang Yong Guk (B.A.P)
Statut RP : Peut toujours craquer !
Pseudo : LaMarquise
Messages : 146
Activité RP : 7









   Sam 19 Aoû - 6:56

« Shht… », murmure doucement Jayden alors que Thaksin s’affole un peu, les émotions des dernières journées ressortant assurément maintenant. Il berce même un peu le jeune homme dans ses bras, attendant que ça passe, qu’il ait dit ce qu’il avait sur le cœur, qu’il en soit délivré. Il savait que ça ne pouvait que faire du bien que d’extérioriser tout ça. Mais malheureusement, il n’y avait rien qu’ils puissent faire contre les horreurs qu’ils voyaient ici, même celles qui avaient lieu pendant le cessez-le-feu. Ils allaient devoir faire avec, aussi atroce que ça puisse sembler. « Tu vas bien, c’est l’important. À défaut de pouvoir oublier, laisse au moins aller le reste. T’y accroches surtout pas… »

C’eût été la meilleure façon de perdre complètement et définitivement la tête. Et il ne voulait pas que ça arrive, pas à Thaksin. Mais la suite détend l’atmosphère et Jayden a un rire franc devant non seulement l’attitude du jeune homme, qu’il trouve adorable, mais aussi devant sa répartie !

« Je suppose que j’dois soigner mon côté exhibitionniste, ouais…! », répond Jayden, rieur. Il a un clin d’œil pour Thaksin. Il comptait justement en profiter pour se rhabiller, là. Mais soudainement, les mains fraîches du jeune homme se posent sur ses joues, comme pour mieux l’observer. Bang a un regard tendre pour son vis-à-vis, touché par l’inquiétude qu’il lisait dans son regard. Avec douceur, il prend main mains dans les siennes. Il remarque à ce moment que Thaksin a des mains assez fines pour que les siennes, malgré tout plus délicates, ne paraissent pas trop féminines non plus ! C’était rare et un aspect assez surprenant du physique de Jayden compte tenu de sa masculinité globale, disons ! « J’vais bien. Un peu fatigué, oui. Mais c’est difficile de dormir entouré de gens qui vont essayer de nous tuer demain, non ? On devrait peut-être dormir ensemble, ce soir encore…? »

C’était là une proposition qu’il n’avait pu retenir. Elle lui faisait bien trop de l’œil. La dernière fois, il avait dormi un bébé… avec tout ce que ça avait de dangereux, oui. Mais ici, ça l’était moins grâce au cessez-le-feu et ils avaient un lit qui vient que défoncé, semble être un véritable luxe après ce qu’ils avaient vécu sur l’île. Jayden relâche finalement les mains du jeune homme… mais à la suite, il sent son cœur manquer un battement ou deux, son regard se drapant d’un peu de tristesse. Mais il secoue négativement la tête. Il ne fallait pas se mettre martel en tête pour ça…

« Tu m’as inquiété… mais j’peux comprendre. », assure Jayden, ne mentant d’ailleurs pas à ce sujet. « J’suis juste heureux de te retrouver sain et sauf, ok ? »

Jayden s’éloigne finalement, histoire d’aller poser son sac sur un banc. Il se tourne dos à Thaksin, sortant ses vêtements. La serviette tombe finalement au sol et lentement, il se rhabille, conscient que le jeune homme était toujours dans son dos, une sensation presque agréable dans ce moment d’intimité qui le laisse songeur. Il referme son sac, puis se retourne tout en attachant sa chemise sur son torse largement tatoué.

« Plus ou moins. Je m’occupe d’un jeune militaire, Zhao Yuan. Il est extrêmement malade… Mais parfois j’me fais pousser par son compagnon qui disparaît un long moment avant de revenir comme si c’était plus fort que lui. C’est un peu particulier. », explique Jayden tout en haussant les épaules. M’enfin, il n’avait pas essayé de comprendre, quoi… Il était là pour Yuan quand il le fallait. Il s’était attaché à lui, d’une façon ou d’une autre. Peut-être à cause du côté militaire. Ses propres médailles reposaient d’ailleurs contre son torse présentement. « Et toi ? Toujours seul…? Comment est-ce que tu t’es débrouillé ces derniers temps ? »

Jayden s’approche un peu plus de Thaksin, observant le beau visage à la dérobée. Il a un sourire pour lui, puis finalement, c’est plus fort que lui. Il saisit sa main pour l’attirer un peu contre lui, déposant un baiser contre sa tempe.

« Tu m’as manqué. »

Il espérait qu’il avait été plus prudent que le soir où ils s’étaient rencontré…

-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-


WAKE ME UP BEFORE IT'S TOO LATE 
©️ okinnel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur






avatar
Vague : Deuxième vague
Nombre de victimes : 0
Coupons : 106
Contenu du sac : ► Une miche de pain
► Une barre de céréales
► Deux à trois bouteilles d'eau (1L5)
► Une carte de l'île avec ses zones
► Une boussole
► Une lampe torche (avec piles)
► 4 pastilles d'assainissements pour l'eau
► Bracelet
► Livre d’astronomie
►Porte clé laser
►Pot d’encre de chine
►Pinceau
►T-shirt de rechange
►Bouteille d’eau
►Photographie
►Epingle à cheveux
► Pull
► Lunettes de soleil

Avatar : Kim Seokjin (BTS)
Pseudo : MikaXIII - Mika
Messages : 147
Activité RP : 11









   Sam 19 Aoû - 15:09






C'était étrange, cette sensation. Il n’avait jamais éprouvé cette confiance envers quelqu’un depuis la mort de Yoonjoon. Il n’avait jamais éprouvé la certitude de pouvoir se confier et donner de lui même sans que ça ne soit retourné contre lui. Oh bien sûr, il savait que c'était des sentiments bien dangereux sur cette île mais il ne pouvait s'empêcher de se sentir protégé en sa présence. Peut être qu’il donnait cette sensation à tout le monde.
« Shht… »
Le jeune homme ne pouvait pas s’arrêter de rejouer toutes les choses qu’il avait vu en arrivant ici. Les gens à moitié morts, d’autre souffrant le martyr sous les yeux indifférents des médecins.
Lui même avait reçu l’ordre de se déshabiller sous les yeux du médecin, et il avait été rudement rappelé à l’ordre quand il avait refusé. Du bétail. Il n’étaient rien d’autre que des animaux sur lesquels des scientifiques fous pouvaient faire toutes leurs expériences. « Tu vas bien, c’est l’important. À défaut de pouvoir oublier, laisse au moins aller le reste. T’y accroches surtout pas… »


Il avait raison. Il ne pouvait pas laisser ces choses l’atteindre, plus maintenant.
Il hocha légèrement la tête. Oui, il allait bien, il allait s’en sortir. Est ce que c’était une chance ? Il n’était pas très sur.

« Je suppose que j’dois soigner mon côté exhibitionniste, ouais…! » Thaksin sourit largement en l’écoutant rire. Il avait la sensation que tant que ce sourire ne disparaissait pas, son monde pourrait encore tourner rond.
Pour se faire cependant, il était important que le jeune homme pense à sa propre santé avant celle des autres. Il n’était certes pas malade, mais le manque de sommeil et le stress ne faisais jamais bon ménage et Thaksin était le premier à le vivre en ce moment.
« J’vais bien. Un peu fatigué, oui. Mais c’est difficile de dormir entouré de gens qui vont essayer de nous tuer demain, non ? On devrait peut-être dormir ensemble, ce soir encore…? »

Le jeune homme s'arrêta brusquement, rougissant. Alors Jayden avait lui aussi apprécié cette nuit qu’ils avaient passé ensemble pour ce qu’elle etait ? Un doux répit dans leur vie qui avait prit un tournant pour le pire ?
Et il voulait recommencer.
“Ok.” Il rougit violemment en se rendant compte de son empressement. “Enfin….si tu en as envie, évidemment.”

Il comprit qu’avant toute chose il lui fallait s’excuser pour le comportement qu’il avait eu la dernière fois qu’ils s’étaient rencontrés. Plus il y avait pensé, plus il s’était dit qu’il ne pourrait jamais regarder Jayden dans les yeux si il l’avait revu. Il aurait d’ailleurs eu toutes les raisons de lui en vouloir. Il l’avait rassuré et protégé pour qu’il parte sans dire un mot avant qu’il ne se réveille.
« Tu m’as inquiété… mais j’peux comprendre. » Il semblait prêt à lui pardonner. Le jeune homme n’était pas aussi tendre avec lui même.
“Je …. Je te dois quand même une explication. Jayden. J’ai tendance à beaucoup m’attacher, très vite. Surtout parce que tu m’as offert ce que je cherchais depuis tout ce temps. J’ai eu peur. Peur de trop souffrir de notre séparation.”

Il sourit, sa mélancolie transparaissant dans sa voix.
“Je comprendrais que tu me trouves bizarre.”
Ça aurait sûrement été la chose la plus sensée. Étrangement, il doutait que le jeune homme aie assez de noirceur pour lui en vouloir.
Il commençait à croire qu’il était une sorte d’ange gardien.
« J’suis juste heureux de te retrouver sain et sauf, ok ? »

Il acquiesca, souriant, les yeux brillants d’émotion contenue.
Le jeune homme ne pensait pas que Jayden allait prendre sa demande au sérieux, mais il entreprit de s’habiller. Rosissant, le jeune homme ne put s'empêcher d’admirer les muscles dessinés de son dos.
Hommes et femmes devaient se battre bec et ongles pour avoir un peu de son attention, c’était évident.
Il se pinça les lèvres et détourna un peu le regard.

« Plus ou moins. Je m’occupe d’un jeune militaire, Zhao Yuan. Il est extrêmement malade… Mais parfois j’me fais pousser par son compagnon qui disparaît un long moment avant de revenir comme si c’était plus fort que lui. C’est un peu particulier. » Évidemment, le jeune homme n’aurait pas pu rester sans rien faire devant la détresse des autres. Ce n’était pas étonnant, le jeune homme s’était attendu à une telle chose venant de sa part.
“Il a beaucoup de chance de t’avoir à son chevet.” Murmura t’il sincèrement. « Et toi ? Toujours seul…? Comment est-ce que tu t’es débrouillé ces derniers temps ? »


Le jeune homme s’entoura de ses bras. Il ne savait pas si c’était de la chance inouïe ou le fait que ses parents avaient toujours voulu lui apprendre à survivre en milieu hostile, mais il était effectivement en vie et relativement peu amoché. Il ne savait cependant pas à quand remontait la dernière fois où il avait dormi parce qu’il le voulait, et pas parce que son corps se mettait en veille de lui même.
“ A vrai dire...je ne sais pas. J’ai suivi mon instinct, je suis resté dans la forêt. Je suis pas mauvais en chasse donc j’ai réussi à manger suffisamment pour pas perdre toutes mes forces. Je...suis discret. Une chance.”
Mais il savait exactement ce qu’il voulait dire : comment avait t’il survécu quand ses crises pouvaient l'amener à avoir des comportements ne prenant pas compte des danger ?

“Pour le reste … j’ai simplement eu de la chance.”

Soudainement, le jeune homme se sentit attiré en avant, collé contre le torse de Jayden.
Le garçon avait été le premier à arriver à le prendre dans ses bras depuis l’incident. Avant, chaque contact le brûlait comme le souffle de l'explosion. Avec Jayden, c’était….facile.

Il enfouit son visage dans son épaule.

« Tu m’as manqué. »

Le jeune homme rit doucement.
“Vraiment ..?”
Il se mordit la lèvre.
“Aussi fou que ce soit…. Toi aussi.”
Et ça n’avait rien à voir avec sa ressemblance avec Yoonjoon.

-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-

I don’t care if it hurts, tie me up so I can’t run away. Grab me tightly and shake me so I can’t snap out of it. ▵ ©️endlesslove.
Kim Thaksin ▵
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur






avatar
Âge : 21 ans
Vague : Première vague
Amour : Pourquoi est-ce qu'il pense sans arrêt à un certain Thaïlandais ?

Nombre de victimes : 1
Contenu du sac : .
Une tenue de rechange
Deux paquets de cigarettes mentholées
Une paire de Dr. Martens
Une bouteille de gel douche
Des verres fumés
Un sifflet
Un hoodie
Un pantalon de jogging
Une boîte de 10 médiators


Un Zippo
Une bouteille de crème solaire
Une carte de l’île
Une boussole
Une lampe torche avec piles


Trois petites bouteilles d’eau

Avatar : Bang Yong Guk (B.A.P)
Statut RP : Peut toujours craquer !
Pseudo : LaMarquise
Messages : 146
Activité RP : 7









   Dim 20 Aoû - 13:54

Un rougissement prend Thaksin. Jayden les avait déjà remarquées malgré l’obscurité la première fois, ces petites joues rosées qui prenaient feu dès qu’un peu de gêne s’invitait du côté du jeune homme et ça lui plaisait. Il acquiesce simplement, n’en rajoutant pas au petit malaise du jeune homme, parce que ça lui plaisait indéniablement comme idée. Il savait déjà qu’il allait passer une bonne nuit. C’était évident… Il l’avait fait dans un arbre en plein Battle Game. Ici, ce serait probablement même mieux grâce au cessez-le-feu. Et puis, il savait que Xiao veillait sur Yuan présentement, alors il n’avait pas besoin de lui. Mais voilà que le jeune homme insiste, voulant absolument lui donner les raisons de son départ. Jayden ne proteste pas, l’écoutant gravement, ne négligeant pas l’importance de ces révélations. Mais finalement, un sourire étire ses lèvres. C’est rare que des excuses soient aussi agréable à écouter, c’est vrai. Il tend une main, venant avec douceur caresser une joue du jeune homme. Il adorait la douceur de Thaksin. Elle lui débordait des yeux, lui semblait-il…

« Pas plus bizarre qu’un autre. », assure le Coréen, entièrement sincère. Il avait vu bien pire que ça, sans aucun doute… Même pas juste sur cette île, d’ailleurs. C’était un peu ce qui se produisait quand on bossait avec des jeunes en détresse. Mais après un moment de silence, il convient : « Ça fait peur sur cette île, l’attachement. J’peux comprendre. »

Il hésite un peu. Le sujet qu’il se sentait obligé d’aborder ensuite n’était pas facile. Mais… finalement, il pose le bout de ses doigts contre le lourd collier en métal qui encerclait sa gorge, cette épée de Damoclès moderne qui était suspendue au-dessus de la tête de tout le monde, ici.

« Mon collier… », murmure lentement le jeune homme dans un premier temps, marquant une petite pause ensuite. Ses doigts glissent sur le métal, rejoignant sa peau dorée, puis son bras retombe le long de son corps. « Je ne veux pas en savoir la couleur. Je ne veux pas tuer. »

Peut-être que les choses allaient changer. Il avait vu, depuis son arrivée dans cet hôpital, des jeunes qui lui avaient fait remettre en question ses bons principes. Des jeunes qui aimaient être ici. Qui aimaient tuer de sang-froid. Ça l’avait fait bondir la première fois qu’il avait entendu deux filles parler de leur palmarès en riant comme elles auraient auparavant abordé le sujet du dernier film populaire à l’affiche. Mais tout aussi confus soit-il, Jayden n’en était pas complètement rendu là non plus. Et d’ici là, rester en vie prolongeait simplement le jeu, peu importe pour quelle équipe il était à moins que dans une chance inouïe, ne reste que les siens à un moment ou à un autre. C’était une implication lourde de sens mais il ne pouvait la cacher à Thaksin.

Le Coréen attache le dernier bouton de sa chemise d’étudiant, un fin sourire étirant ses lèvres généreuses alors que Thaksin lui parle de la chance de Yuan. Il ne savait pas. Il avait du respect pour cet homme-là même s’il savait qu’il n’avait pas envie de tout savoir à son sujet. C’était donnant-donnant, en quelques sortes.

« Hm. C’est un homme complexe, mais je pense faire un bout de chemin avec lui. », fini par admettre Jayden, observant un petit moment le beau visage de son vis-à-vis pour essayer d’y lire… il ne savait trop quoi, en fait. C’était compliqué. Une partie de lui voulait faire route avec Thaksin, pour être franc. Mais il ne savait guère si ce serait accepté par le jeune homme. Et surtout, il avait déjà en quelques sortes promis à Yuan. Quelque chose lui disait qu’il aurait été particulièrement dangereux d’embarquer Thaksin dans cette histoire… « Il peut m’apprendre plusieurs choses. Peut-être m’aider à finalement entrer dans le moule. Jouer… »

Ça lui fait détourner les yeux. Il n’en était pas bien fier. Mais… s’ils voulaient sortir d’ici un jour il faudrait bien se résigner. Son regard s’arrête sur le collier de Thaksin. Il hésite. Et s’ils n’étaient pas de la même couleur ? Est-ce que toutes ses bonnes résolutions s’effondreraient ? Ils avaient 25% de chances d’avoir la même pastille nichée contre la nuque. C’était peu, à ses yeux, soudainement… Heureusement, le jeune homme lui change les idées en parlant de la façon dont il avait survécu, plus ou moins. Jayden acquiesce lentement. Ça n’avait rien de bien différent de lui si ce n’était que pour sa part, il avait beaucoup exploré, l’île ayant encore bien des secrets pour lui, mais lui en ayant aussi concédé certains. Il s’assombrit un peu à cette histoire de chance toutefois, sachant bien ce que ça signifiait. Il n’en raffermit que davantage sa prise sur la belle silhouette masculine mais fine lorsque Thaksin est entre ses bras, conscient de toutes les bonnes raisons qui auraient pu ne pas lui permettre de le faire présentement.

« Oui. Vraiment. », assure finalement Jayden lorsque le jeune homme lui demande confirmation. Il s’était ennuyé de lui. Il avait pensé à lui plusieurs fois, se demandant s’il allait bien. Ne pas entendre son nom aux haut-parleurs ne signifiait rien quant à son état si ce n’était qu’il était en vie. Mais il était bien portant et Jayden en était reconnaissant à la providence, même si ça semblait un peu vieux jeu dit comme ça ! « Est-ce que tu allais prendre une douche ? Si oui, je vais t’attendre. Sinon, peut-être qu’on peut aller se trouver un lit. Je passerais bien devant la salle des malades juste pour voir si Yuan a besoin de quoi que ce soit, avant. Ça te va ? »

Jayden relâche le jeune homme, mais prend une de ses mains dans la sienne tout en lui offrant un petit sourire. Peut-être qu’ils pourraient juste s’étendre et refaire le monde un peu avant de dormir…

-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-


WAKE ME UP BEFORE IT'S TOO LATE 
©️ okinnel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur






avatar
Vague : Deuxième vague
Nombre de victimes : 0
Coupons : 106
Contenu du sac : ► Une miche de pain
► Une barre de céréales
► Deux à trois bouteilles d'eau (1L5)
► Une carte de l'île avec ses zones
► Une boussole
► Une lampe torche (avec piles)
► 4 pastilles d'assainissements pour l'eau
► Bracelet
► Livre d’astronomie
►Porte clé laser
►Pot d’encre de chine
►Pinceau
►T-shirt de rechange
►Bouteille d’eau
►Photographie
►Epingle à cheveux
► Pull
► Lunettes de soleil

Avatar : Kim Seokjin (BTS)
Pseudo : MikaXIII - Mika
Messages : 147
Activité RP : 11









   Dim 20 Aoû - 17:12






Le jeune homme devait une explication à ce garçon qui lui avait certainement empêché une mort par noyade et qui l’avait protégé pendant des heures, jusqu’a ce que le jeune homme soit assez lucide pour partir de son coté. Il lui avait donné de son temps, une chose précieuse dans ce jeu, et Thaksin se sentait mal d’être parti en ne laissant qu’un petit souvenir de lui à Jayden, comme si il ne s’attendait pas à le recroiser avant qu’il y reste. Finalement, Dieu avait été assez clément pour l’accompagner jusqu’à lui, et il ne comptait pas laisser le jeune homme imaginer que son geste n’avait eut aucune importance pour lui, bien au contraire.

« Pas plus bizarre qu’un autre. », Thaksin soupire et ferme les yeux, appuyant sa joue contre la paume de son compagnon. Rassuré qu’il ne prenne pas peur pour sa déclaration. Il ne savait pas ce qui faisait qu’il se sentait attiré par Jayden comme un papillon de nuit vers une flamme, mais il savait parfaitement qu’a un moment ou un autre, il finirait par se bruler les ailes. « Ça fait peur sur cette île, l’attachement. J’peux comprendre. »

Il acquiesça. C’est vrai. Il ne savait pas comment il aurait bien pu réagir si il avait entendu le nom de Jayden dans les hauts parleurs. A vrai dire, il n’y aurait pas cru. Si quelqu’un pouvait survivre à cet endroit, c’était lui.

« Mon collier… » Le jeune homme l’observe, ses yeux se remplissant de compréhension alors qu’il regarde ses doigts glisser contre le métal jumeau du sien. Thaksin avait trouvé un moyen de vérifier sa couleur dès son arrivée. Ca n’avait jamais changé sa vision du jeu. Non… pas un jeu. La survie. « Je ne veux pas en savoir la couleur. Je ne veux pas tuer. »

Le jeune homme vient prendre la main de son compagnon, et la serre dans la sienne, penchant la tête sur le coté.
“Tu n’y es pas obligé…” Il murmure l’observant droit dans les yeux. “En tout cas, tu n’as pas besoin de devenir comme eux. Je sais… je sais que je veux te voir hors de cette ile sain et sauf, et que pour ca, il faudrait forcément tuer… On est pas obligé de perdre notre humanité au passage, tu comprends ?”

Il lache finalement sa main, laissant le jeune homme se rhabiller. C’était assez alarmant de savoir qu’il avait vu plus de cet homme que tous ceux qu’il avait essayé de fréquenter depuis la mort de Yoonjoon.
Une fois le garçon rhabillé, celui ci se mit à lui parler du militaire sur lequel il veillait depuis quelques jours. Celui qui était malade.

« Hm. C’est un homme complexe, mais je pense faire un bout de chemin avec lui. »
L’information lui fit l’effet d’un coup de poing dans le ventre. Bien sur qu’il ne pouvait attendre quoi que ce soit de Jayden...Mais peut être qu’au fond, il aurait aimé qu’il lui propose de voyager avec lui. Peut etre qu’il était un peu jaloux de ce fameux militaire. Mais il ne pouvait pas en vouloir au plus jeune de vouloir choisir les alliés les plus forts. Thaksin ne pouvait pas lui offrir grand chose d’autre qu’une capacité à chasser.
« Il peut m’apprendre plusieurs choses. Peut-être m’aider à finalement entrer dans le moule. Jouer… » Cette déclaration fit redresser la tête au jeune homme, l’incompréhension se lisant sur son visage.
“C’est ce que tu veux, Jayden…?” murmura t’il. “Zhao Yuan est bien connu… Il se pourrait qu’il te demande des choses que tu ne voudrais pas faire. Peut être même que la prochaine fois, c’est moi qu’il te demandera de tuer…”
Il n’avait pu s’en empêcher. Il se mordit précipitamment la lère et cligna rapidement des yeux pour chasser des larmes naissantes.
Puis il se tourne doucement vers le jeune homme. Il remarque immédiatement son regard sur son collier.
Alors, il décide de faire quelque chose de totalement fou. En particulier si Jayden se décidait à jouer le jeu : mais il voulait que le jeune homme sache qu’il avait confiance en lui, en le choix qu’il ferait.

“Je suis bleu.” murmura t’il. “Tu peux vérifier, ca ne dérange pas.” ajouta t’il doucement. Le beau visage de Thaksin se faisait légèrement mélancolique. D’après ce qu’il avait entendu ce soir, Jayden ne serait peut être plus le même dans quelques jours, alors il voulait profiter de leur dernière soirée ensemble.
« Oui. Vraiment. » Cette affirmation lui mit immédiatement un peu de baume au coeur. Pour que le jeune homme qui lui était tombé dessus alors qu’il se baignait lui manque, c’était que Jayden l’appréciait au moins un peu.
« Est-ce que tu allais prendre une douche ? Si oui, je vais t’attendre. Sinon, peut-être qu’on peut aller se trouver un lit. Je passerais bien devant la salle des malades juste pour voir si Yuan a besoin de quoi que ce soit, avant. Ça te va ? »

Jayden était trop altruiste. Au fond, Thaksin savait que Yuan finirait par le perdre. Si ce qu’il avait entendu sur cet homme était vrai, et il doutait qu’il n’y aie pas au moins un soupçon de vérité, alors son influence souillerait forcément la douceur de Jayden. Mais il s'efforça de sourire et d’acquiescer.
“Parfait, je te suis.”
Il s’était douché encore quelques heures plus tot, et il n’aurait jamais cru que sa peau pouvait être aussi douche après une demie heure à retirer toute la crasse et la suie accumulée sur son corps.

-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-

I don’t care if it hurts, tie me up so I can’t run away. Grab me tightly and shake me so I can’t snap out of it. ▵ ©️endlesslove.
Kim Thaksin ▵
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur






avatar
Âge : 21 ans
Vague : Première vague
Amour : Pourquoi est-ce qu'il pense sans arrêt à un certain Thaïlandais ?

Nombre de victimes : 1
Contenu du sac : .
Une tenue de rechange
Deux paquets de cigarettes mentholées
Une paire de Dr. Martens
Une bouteille de gel douche
Des verres fumés
Un sifflet
Un hoodie
Un pantalon de jogging
Une boîte de 10 médiators


Un Zippo
Une bouteille de crème solaire
Une carte de l’île
Une boussole
Une lampe torche avec piles


Trois petites bouteilles d’eau

Avatar : Bang Yong Guk (B.A.P)
Statut RP : Peut toujours craquer !
Pseudo : LaMarquise
Messages : 146
Activité RP : 7









   Sam 26 Aoû - 15:19

Un soupir. Voilà qui répond dans un premier temps aux paroles de Thaksin. Pas le genre de soupir qui sait si bien se faire méprisant, celui qui est un peu impatient et qu’on veut bien faire sentir, non. Jayden n’avait pas le profil pour ces soupirs passifs-agressifs. Plutôt celui de l’homme qui se sentait déchiré. Qui ne savait que faire. Mais qui avait un peu de mal à se mentir. Juste assez pour entrevoir la vérité, celle qui les gouvernait tous sur cette île : il fallait tuer. Il s’y mettrait un jour ou l’autre. Ou bien il allait déjà être mort. Et même s’il ne voulait envoyer personne six pieds sous terre, il fallait se rendre à l’évidence : il voulait encore moins mourir. Dire que l’envie du suicide l’avait suivie depuis son enfance, l’avait hypocritement bercé quand plus rien n’allait dans sa tête. Dire que sa dépression avait failli emporter le meilleur de lui tellement de fois. Et à présent, il luttait pour survivre ? Certains auraient probablement rit. Lui, ça ne lui donnait pas envie de dire. Il en aurait hurlé, hurlé jusqu’à ce qu’il ne puisse plus continuer, la voix éraillée, à bout de souffle.

Par contre, il déglutit avec difficulté à la suite. Est-ce que c’est ce qu’il voulait ? Il respectait Yuan. Il s’empêchait de trop penser… et il avait demandé au jeune militaire de ne pas parler du jeu avec lui. Zhao ne comprenait pas vraiment, il le savait. Mais il ne le lui demandait pas.

« J’sais pas si cette collaboration va me satisfaire, Thaksin… », commence lentement Jayden, s’approchant du jeune homme à nouveau. Il saisit doucement son visage entre ses mains, en profitant pour repousser une mèche folle qui lui tombait devant les yeux. « Mais j’sais que peu importe ce qu’il demande, je vais jamais te faire de mal. J’suis pas comme ça, tu le sais. Même si je commence à jouer… J’te toucherai jamais. Juré. »

Sauf que soudainement, un mot tombe. Une couleur. Bleu… Jayden relâche précipitamment Thaksin. Son cœur battait si fort qu’il avait l’impression d’avoir mal. Sa tête tournait un peu. Et son regard trahissait ses émotions, celles qu’il ressentait à cette annonce.

« Pourquoi…? », murmure soudainement l’homme, sa voix grave s’éraillant sur ce simple mot. « Pourquoi est-ce que tu me l’as dit ?? »

Il ne voulait pas savoir. Il ne voulait pas jouer le jeu mais surtout, il ne voulait aucune information concernant le collier de ceux qu’il aimait. Il était effondré… Lentement, l’homme glisse ses mains dans son visage, prenant une profonde inspiration pour tenter de chasser le désespoir tout en sachant fort bien qu’il s’accrocherait un long moment encore. Maintenant, pour peu que par accident on lui dise sa couleur, il saurait. Il saurait ce qu’il n’aurait jamais voulu savoir puisqu’il avait une moitié du puzzle déjà résolue…

« J’veux pas voir. J’veux pas savoir… », murmure lentement Jayden. Son dos rencontre un mur. Il laisse retomber ses bras le long de son corps, observant le joli Thaïlandais devant lui, encore sous le choc de cette révélation. Une couleur. Elles avaient été ses ennemies toute sa vie et à présent, elles venaient le narguer de plus belle. Il y a un long moment de silence pendant lequel Jayden ne dit rien, ne fait rien. Puis finalement, il prend une des mains du jeune homme, le traînant simplement à sa suite, l’esprit un peu vide. Ils passent bel et bien devant la pièce dans laquelle était Yuan. Xiao était déjà là, à lui tenir compagnie alors il n’insiste pas, continuant plutôt sa route. Il retrouvait lentement ses esprits. D’ailleurs, il ajoute finalement : « Tu devrais pas donner ta couleur… pas aussi facilement. »

Il s’arrête net, attirant un peu Thaksin à lui pour murmurer simplement, avec toute l’intensité dont les grands dépressifs étaient capables :

« J’veux que tu vives. Que tu sortes d’ici. »

Qu’importe sa propre couleur, finalement…

-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-


WAKE ME UP BEFORE IT'S TOO LATE 
©️ okinnel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur






avatar
Vague : Deuxième vague
Nombre de victimes : 0
Coupons : 106
Contenu du sac : ► Une miche de pain
► Une barre de céréales
► Deux à trois bouteilles d'eau (1L5)
► Une carte de l'île avec ses zones
► Une boussole
► Une lampe torche (avec piles)
► 4 pastilles d'assainissements pour l'eau
► Bracelet
► Livre d’astronomie
►Porte clé laser
►Pot d’encre de chine
►Pinceau
►T-shirt de rechange
►Bouteille d’eau
►Photographie
►Epingle à cheveux
► Pull
► Lunettes de soleil

Avatar : Kim Seokjin (BTS)
Pseudo : MikaXIII - Mika
Messages : 147
Activité RP : 11









   Lun 28 Aoû - 10:49






Savoir que Jayden envisageait de passer du temps avec un tueur au sang froid n’était pas quelque chose de réjouissant.
Bien sûr, le jeune homme voulait en que sorte voir Jayden jouer et gagner. Il voulait de toutes ses forces savoir que le jeune homme était reparti sain et sauf chez lui et qu’il avait put réaliser ses rêves. Ce que le jeune homme savait aussi, c’est qu’une fois que les autres joueurs en aurait fini avec Jayden, celui ci ne serait plus jamais le même. Et Thaksin avait peur.
Il savait qu’il ne devrait pas craindre tout ca, qu’il ne devrait pas s’inquiéter autant pour un homme qu’il connaissait à peine mais il ne pouvait s’en empêcher.

Le jeune homme ne peut s’empêcher de lui demander si son choix était totalement réfléchi, à ce à quoi le visage de Jayden sembla se contracter.
« J’sais pas si cette collaboration va me satisfaire, Thaksin… » Thaksin avait un peu de mal à envisager ça comme une collaboration, et il savait que Zhao Yuan devait voir en Jayden une opportunité rare : un homme fort qui pourrait lui servir plus tard.
Peut être que Jayden y croyait lui.
Il se laissa approcher, plongeant son regard dans le sien. Malgré les paroles et les intentions de Jayden, il se sentait en paix, en plongeant ses yeux dans les siens. Peut être que finalement, c’était la dernière chose qu’il voulait voir en mourant.
« Mais j’sais que peu importe ce qu’il demande, je vais jamais te faire de mal. J’suis pas comme ça, tu le sais. Même si je commence à jouer… J’te toucherai jamais. Juré. »

Le jeune homme sourit doucement, une certaine mélancolie se lisant sur ses traits ciselés.
“Je sais, je te crois. Le Jayden que j’ai devant moi ne le ferait pas.”
Il avait réellement envie de croire que quelques semaines passées au côté d'un joueur ne le changerait pas. Mais il avait vu beaucoup trop d’horreurs ici pour ne pas en douter.
Soudainement, le jeune homme céda à la pulsion de montrer à Jayden qu’il lui ferait toujours confiance. En vérité, il aurait été heureux que son visage soit la dernière chose qu’il verrait avant de mourir.

La réaction du jeune homme ne se fit pas attendre.
« Pourquoi…? » Thaksin n’aurait su dire pourquoi. Peut être avait t’il espéré que Jayden renonce à l’idée de faire équipe avec Zhao Yuan dans un moment de folie ? Peut être qu’il avait espéré découvrir qu’ils étaient de la même couleur ?
« Pourquoi est-ce que tu me l’as dit ?? »
“Je…” murmura le jeune homme. “Je veux que tu le saches. Si je dois mettre ma vie entre les mains de quelqu’un, c’est toi.”

Le jeune homme sentir un soudain désespoir de glisser dans ses veines en voyant Jayden aussi malheureux. Il s’approcha du jeune homme, prenant sa main.
Il devait savoir, pourtant
« J’veux pas voir. J’veux pas savoir… »
Le jeune homme caressa sa main.
“Je ne sais pas grand chose d'autre que des rumeurs sur Zhao Yuan mais... je suis presque sur qu'il n'ignore pas les couleurs de ses adversaires.” Murmure t’il.
Il laisse Jayden l’emmener au travers des couloirs à l’aveugle, leurs pieds nus se gelant sur les carreaux du couloir. Ils pouvaient parfois entendre des gémissements provenant des chambres et l’odeur de la mort planait autour d’eux, pourtant, le jeune homme ne s’était jamais sentait autant en paix depuis qu’il était arrivé.
« Tu devrais pas donner ta couleur… pas aussi facilement. »

Le jeune homme s'approcha immédiatement de lui. Il n’avait pas de remord. Il n’avait pas peur.
“Je sais." Murmura t’il simplement.
« J’veux que tu vives. Que tu sortes d’ici. »
Le jeune homme sourit, de grosses larmes se glissant au coin de ses yeux.
“Moi aussi. Moi aussi je veux vivre.” Il s'agrippa au col du jeune homme, ses longs doigts frôlant son cou.
“Je veux qu’on s’en sorte ensemble.” Murmure t’il. “Je veux….je veux qu'on reparte et que j’ai le droit d’avoir un béguin de collégien pour toi, que tu puisses retourner aider les gamins, et moi que je puisse continuer à peindre. Peut etre...peut etre qu'on pourrait se revoir, après tout ca...?”
Sa voix est minuscule. Il savait qu’il aurait du avoir honte de lui dire tout ça, que c’était beaucoup trop dangereux et que ça ne lui apporterait rien de bon.
Il rit, une larme glissant sur sa joue.
“Je veux te voir sourire.” Il se glissa dans ses bras. “Je sais qu’on ne sera peut être pas deux à sortir vivants d'ici, mais j’ai besoin d’y rêver.”

Il enfouit son visage dans son cou, fermant les yeux et inspirant profondément les effluves de shampooing aux amandes.
“Tu pourrais voyager avec moi.”
Soudainement, la proposition lui semblait si ridicule qu’il rougit.
“Je...non, c’est ridicule. C’est normal de vouloir travailler avec Yuan…. Tu as besoin du plus fort pour t’en sortir…”
Il savait qu’en voyageant avec lui, le jeune homme s’appliquerait à le protéger. Il avait besoin de quelqu’un de puissant pour qu’il n’aie à se préoccuper que de sa propre survie.
Il lui sourit doucement, les yeux brillants. "Oublies ce que je t'ai dis..."

-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-

I don’t care if it hurts, tie me up so I can’t run away. Grab me tightly and shake me so I can’t snap out of it. ▵ ©️endlesslove.
Kim Thaksin ▵
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur






avatar
Âge : 21 ans
Vague : Première vague
Amour : Pourquoi est-ce qu'il pense sans arrêt à un certain Thaïlandais ?

Nombre de victimes : 1
Contenu du sac : .
Une tenue de rechange
Deux paquets de cigarettes mentholées
Une paire de Dr. Martens
Une bouteille de gel douche
Des verres fumés
Un sifflet
Un hoodie
Un pantalon de jogging
Une boîte de 10 médiators


Un Zippo
Une bouteille de crème solaire
Une carte de l’île
Une boussole
Une lampe torche avec piles


Trois petites bouteilles d’eau

Avatar : Bang Yong Guk (B.A.P)
Statut RP : Peut toujours craquer !
Pseudo : LaMarquise
Messages : 146
Activité RP : 7









   Ven 8 Sep - 7:05

Jayden avait l’impression qu’il y avait un « mais » à cette façon qu’avait Thaksin de dire les choses. Mais, s’il changeait, il le croirait peut-être capable de lui faire du mal. Ça ne le déçoit pas. En fait, c’était probablement la façon la plus lucide de voir les choses. Toutefois, ça l’attristait un peu de penser qu’ils pourraient éventuellement en arriver là. Se perdre avant de s’être réellement trouvé… Mais cette tristesse laisse rapidement place au désespoir. Celui de maintenant connaître la couleur qui se nichait tout contre la nuque gracile du jeune homme, bien au chaud, prête à détruire tout ce qu’ils n’avaient pas encore. La raison n’explique pas cette révélation, selon lui. Il pouvait protéger Thaksin sans savoir sa couleur. Ça ne comptait pas dans sa balance personnelle, disons…Mais il n’en est pas moins touché par le faible désespoir qui semblait animer le jeune homme soudainement, ainsi que par cette façon dont il avait décidé de lui faire confiance.

Doucement, Jayden saisit son visage entre deux mains presque trop fines pour appartenir à un homme aussi masculin qu’il l’était, presque féminines même. Son jumeau avait les mêmes. Puis, il se penche, déposant un baiser contre le front du jeune homme.

« Ma protection, elle a pas de couleur… », murmure Jayden. Une phrase qui n’aurait pas eu de sens en dehors de cette île. Mais il savait que Thaksin comprenait, dans ce contexte. Il le relâche, poussant un petit soupir alors que le jeune homme continue de parler de Yuan comme s’il était le diable en personne. La vérité, c’est que Jayden ne le sous-estimait pas… et même s’il n’avait pas voulu savoir ce qu’il en était vraiment de cet homme-là, il comprenait néanmoins déjà qu’il était différent. Dangereux. Yuan lui avait bien dit qu’il vaudrait mieux qu’il soit celui à lui expliquer les raisons de sa présence sur cette île. À cause des rumeurs, comme justement Thaksin en parlait. Mais Jayden a finalement un sourire pour le jeune homme. « J’sais. Il a la mienne. Mais j’lui ai fait jurer de pas me la donner. Je sais aussi qu’il est pas comme les autres. Mais il m’estime parce que moi aussi j’ai été militaire. Et c’est suffisant pour le moment. »

Thaksin en rajoute… mais cette fois, même si le sentiment est aigre-doux, ça n’en reste pas moins beau. Utopique, mais Jayden était un artiste, lui aussi. Il planait parfois très haut, avant de s’écraser très durement. C’était un peu la malédiction de ceux qui avaient une forte sensibilité. Il a un sourire triste pour Thaksin, serrant le jeune homme dans ses bras avec tendresse, mais aussi avec force. Il ne le laisserait pas tomber.

« Tu peins ? », demande-t-il doucement, parce que s’attarder à autre chose qu’à l’île faisait du bien aussi. « Je joue de la guitare et je chante. Les arts nous ont trouvés tous les deux, on dirait. »

Il y a un moment de silence de son côté néanmoins… et ça lui brise le cœur, mais Jayden secoue finalement la tête de gauche à droite.

« J’ai fait une promesse. J’dois la tenir. J’dois voyager un temps avec Yuan. », explique-t-il lentement, sentant qu’il ne prenait peut-être pas la décision avec laquelle il serait le plus en paix, mais sachant aussi que c’était la plus logique. Il voulait se faire un allié de Yuan. C’était complexe. Il aimait bien le jeune homme aussi. « Mais ça nous empêche pas de nous revoir, Thaksin… Tu comprends ? Tu me comprends ? J’suis désolé… »

Il se penche, bougeant juste un peu pour que le jeune homme se décolle un minimum de lui. Il peut se plonger dans ce joli regard bridé qui lui renvoyait une détresse qu’il aurait aimé ne jamais voir et pourtant…

« Viens. Allons dormir. On en a besoin. Et parlons de belles choses. Des choses qui vont nous remonter le moral plutôt que de le miner… », murmure lentement Jayden, sa voix grave un peu vide parce que lui-même n’y croyait plus. Il sentait ce monstre appelé dépression planer au-dessus de sa tête comme il le faisait depuis si longtemps déjà, alors qu’il n’était qu’un enfant. « J’vais te faire sortir d’ici. Donne-moi du temps… »

Le jeune homme se penche et, spontanément, vient déposer un baiser presque adolescent sur les lèvres de Thaksin. Elles sont chaudes, douces… et salées de larmes…

-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-


WAKE ME UP BEFORE IT'S TOO LATE 
©️ okinnel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur






avatar
Vague : Deuxième vague
Nombre de victimes : 0
Coupons : 106
Contenu du sac : ► Une miche de pain
► Une barre de céréales
► Deux à trois bouteilles d'eau (1L5)
► Une carte de l'île avec ses zones
► Une boussole
► Une lampe torche (avec piles)
► 4 pastilles d'assainissements pour l'eau
► Bracelet
► Livre d’astronomie
►Porte clé laser
►Pot d’encre de chine
►Pinceau
►T-shirt de rechange
►Bouteille d’eau
►Photographie
►Epingle à cheveux
► Pull
► Lunettes de soleil

Avatar : Kim Seokjin (BTS)
Pseudo : MikaXIII - Mika
Messages : 147
Activité RP : 11









   Ven 8 Sep - 8:55






Le jeune homme ne voulait pas penser à ce genre de choses. Jusqu’ici, Jayden avait été le genre de pensées auxquelles il aurait aimé pouvoir se raccrocher quand il sombrait. Aujourd'hui, il avait peur de le voir changer comme cet endroit de malheur avait changé énormément de monde avant lui. Il avait peur qu’il perde la tête à cause de culpabilité et que ce Zhao Yuan lui fasse faire des choses qui n’étaient pas dans sa nature pour le “dresser”.
Et d’un autre côté, il savait que jouer était la bonne chose à faire pour Jayden. Il aurait d'autant plus de chance de sortir de cet endroit vivant si il commençait à faire passer sa survie avant celle des autres.
Pourtant la douleur ne voulait pas partir, pourquoi ? Pourquoi est ce qu’il avait dit peur de voir le beau visage de Jayden déformé par la colère ? Il avait été trop longtemps dans cet endroit, il savait à présent ce que cet endroit pouvait faire. Il pouvait changer la belle âme en une version tordue d’elle même. Finalement, ils étaient peut être tous condamnés à y céder.

Malgré sa peur, le jeune homme laisse son vis à vis prendre son visage dans ses mains et Thaksin ferme les yeux à ce contact presque trop doux. Si doux qu’il lui faisait mal.

« Ma protection, elle a pas de couleur… »
Thaksin garda les yeux fermés, était t’il en train de lui promettre de le protéger jusqu’au bout, même si ils s’avéraient ne pas être de la même faction ? Thaksin savait qu’un jour, cette possibilité expirerait mais il s’en contentait pour le moment. “Tu promets…?” Alors Jayden lui parle à nouveau de Zhao Yuan, que Thaksin avait presque oublié pendant quelques secondes. « J’sais. Il a la mienne. Mais j’lui ai fait jurer de pas me la donner. Je sais aussi qu’il est pas comme les autres. Mais il m’estime parce que moi aussi j’ai été militaire. Et c’est suffisant pour le moment. »
Estimé ou pas, donner sa couleur aussi facilement à cet homme était fou. Il sourit légèrement cependant, sa fatigue transpirant dans ses yeux.
“Comment est ce qu’on va faire si tu ne suis pas tes propres conseils ?” Demande Thaksin d’une voix faible, oscillant entre l’affection et l'exaspération.

« Tu peins ? »
Le garçon regarde ses mains, les traces d’encre de chine étant toujours présentes, comme des tatouages indélébiles. Il finit par acquiescer. « Je joue de la guitare et je chante. Les arts nous ont trouvés tous les deux, on dirait. » Le jeune homme se demanda soudainement ce que la voix profonde de son vis à vis pourrait donner dans une chanson. C’est plus fort que lui, il demande. “Tu pourras me chanter quelque chose ?”

Il ne peut s'empêcher, alors, de demander à Jayden la chose qui lui trottait dans la tête depuis le moment où il avait quitté cette clairière. Le grand brun était la seule personne sur cette île à laquelle il aurait confié sa vie et sa protection et il devait avouer qu’au fond de lui, le jeune homme avait espéré que Jayden l’aurait choisi lui. Même si c’était fou, même si il savait qu’au fond, il serait un boulet pour lui, il ne pouvait s'empêcher d’être un peu égoïste.
« J’ai fait une promesse. J’dois la tenir. J’dois voyager un temps avec Yuan. »
Quelque chose se brise en Thaksin, explosant comme le bol en verre de sa grand mère quand il l’avait fait tomber, mais il ravale sa douleur. Parce que Jayden faisait la bonne décision. Parce que malgré tout, Zhao Yuan serait toujours un meilleur allié que lui. Mais ça fait mal car il sait. Il sait que dans quelques temps il serait à nouveau seul, et il n’aimait pas la solitude autant qu’il l’avait pensé.
« Mais ça nous empêche pas de nous revoir, Thaksin… Tu comprends ? Tu me comprends ? J’suis désolé… » Thaksin vient glisser une main sur sa joue et lève un regard brillant mais souriant vers lui.
“Bien sûr que je comprends.” Il ajoute dans un souffle. “J’ai déjà réussi à survivre seul jusqu’ici, je peux y arriver encore un peu.”
Avec un peu de chance jusqu’à ce qu’ils aie l’occasion de se voir à nouveau.
Et pourtant, son corps ne cessait de s’affaiblir sous la pression d’un combat incessant.

« Viens. Allons dormir. On en a besoin. Et parlons de belles choses. Des choses qui vont nous remonter le moral plutôt que de le miner… », Dormir… c’était quelque chose qui lui parlait. Peut être qu’après une nuit passée dans les bras de Jayden, comme un rêve bref, il se sentirait mieux. Capable d’affronter le reste et de se donner toutes les chances de survivre au lendemain. Il finit par hocher la tête, prenant la main du plus jeune et entrelacant ses doigts avec les siens. « J’vais te faire sortir d’ici. Donne-moi du temps… » Les petites dents blanches de Thaksin se découvrent une fraction de seconde.

“Tout ce que je veux, c’est que tu penses à ta survie…” Mais il devait avouer… Il devait peut être avouer qu’il n’était pas aussi fort qu’il voulait le faire croire. Peut être que tout le monde avait besoin qu’on lui dise qu’on allait le protéger, même si au fond, c’est impossible.
Mais il fit bientôt coupé dans ses pensées par des lèvres sur les siennes, et il eut beaucoup de mal à penser à autre chose qu’au fait que les lèvres de Jayden étaient douces, et qu’il l’était encore plus, comme si il avait peur de le casser en deux. C’était la première fois qu’on l’embrassait de cette manière, comme si il en valait la peine, et il aurait pu pleurer si il n’était pas aussi déshydraté.


Il essaya de ne pas penser à ses propres fantômes et au fait que si il avait été embrassé par n’importe qui d’autre, il aurait surement fuit plus vite que son ombre. Mais la… La il avait envie de continuer.
Presque désespérément, Thaksin vint agripper le col de Jayden, trébuchant si bien qu’il le sentit heurter le mur de son dos. Il approfondit le baiser. C’était salé, et sucré à la fois. Bon et douloureux, comme si ce baiser résumait sa propre folie.

Ses mains quittèrent son col pour glisser jusque dans les cheveux noirs de jais de son vis à vis, laissant glisser ses doigts dans les mèches qu’il n’avait encore jamais touché. Et comme si ces nerfs avaient tous été en feu, il pouvait sentir jusqu’à la moindre pore et follicule qu’il touchait, jusqu’à ce que finalement, il se recule, comme prenant conscience de ce qu’il faisait.
Ce n’était pas très juste. Pas très juste car sans aucun doute que Jayden l’avait embrassé pour le rassurer, et il en avait profité et qu’il n’était pas comme ca, ca lui ressemblait pas. Ca ne lui ressemblait pas non plus de s’attacher autant à quelqu’un et de se rendre compte que ce n’était plus vraiment pour sa ressemblance mais plutôt pour qui il était.

“Je suis désolé, Jayden, je…”

Rose comme le rhododindron poussant dans le jardin de sa grand mère, le jeune homme se détourna, comme pour fuir aussi loin que possible.

-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-

I don’t care if it hurts, tie me up so I can’t run away. Grab me tightly and shake me so I can’t snap out of it. ▵ ©️endlesslove.
Kim Thaksin ▵
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur






avatar
Âge : 21 ans
Vague : Première vague
Amour : Pourquoi est-ce qu'il pense sans arrêt à un certain Thaïlandais ?

Nombre de victimes : 1
Contenu du sac : .
Une tenue de rechange
Deux paquets de cigarettes mentholées
Une paire de Dr. Martens
Une bouteille de gel douche
Des verres fumés
Un sifflet
Un hoodie
Un pantalon de jogging
Une boîte de 10 médiators


Un Zippo
Une bouteille de crème solaire
Une carte de l’île
Une boussole
Une lampe torche avec piles


Trois petites bouteilles d’eau

Avatar : Bang Yong Guk (B.A.P)
Statut RP : Peut toujours craquer !
Pseudo : LaMarquise
Messages : 146
Activité RP : 7









   Mer 20 Sep - 5:20

Jayden a un sourire. Fatigué, certes... mais on ne peut plus sincère. Il ne mentirait pas. Pas à Thaksin, en tout cas. Alors il opine brièvement parce que oui, il promettait. Il ne se retournerait jamais contre le jeune homme. C’était une belle rencontre, sur cette île. Le genre de rencontre qui avait une destinée tragique. On s’était un peu amusé avec eux, cruellement. Hors de ce jeu morbide, leur rencontre aurait été une vraie bénédiction. Bang avait peut-être envie de croire aux âmes soeurs, quelque chose du genre. Ça lui ressemblait bien, après tout. Artiste jusqu’au bout des doigts, comme on dit. Mais à la petite réprimande, son sourire tout en retenue semble fleurir. Il a un rire bref l’accompagnant même. Thaksin n’avait pas tort. Mais c’était cette façon de le dire. C’était si familier et si affectueux, lui semblait-il. Une franche exaspération teintée de l’inquiétude de celui qui aime. Ça faisait du bien, dans cet enfer sur terre.

« J’vais être prudent. », promet-il, une promesse à la même hauteur que la précédente. Jamais il n’oserait donner sa parole à la légère à quelqu’un qu’il aimait. C’eût été un grave manque de respect. « J’vais prendre soin d’moi. T’inquiète. »

Une demande, ensuite. Celle de chanter. Jayden tend une main, caresse une tache d’encre de chine sur la peau plus claire que la sienne. Et il acquiesce. Bien sûr qu’il allait chanter pour Thaksin. Sans sa guitare pour s’accompagner ce serait peut-être moins agréable, mais il pouvait faire ça. Mais c’est dur à la suite. Dur de le voir se briser. De lire dans son regard le chagrin et la douleur. Jayden n’aimait pas blesser. Qui que ce soit, il préférait réparer ce que d’autres avaient déjà brisé. Alors pourquoi devait-il, ce matin, revêtir le manteau du bourreau ? Un frisson désagréable traverse le natif de Busan alors que l’autre garçon lui parle de survie. Et s’il entendait son nom aux haut-parleurs ? Allait-il seulement pouvoir continuer à vivre ? La culpabilité risquait d’être étouffante. Elle, mais pas seulement. La douleur et le chagrin aussi, il le réalisait bien. Pourtant, il était temps de se séparer. Pas immédiatement. Mais au bout de ce cessez-le-feu qui les réunissait à nouveau. Il ne voulait plus y penser. Penser le conduirait irrémédiablement à un état dépressif que Jayden tentait d’éviter absolument depuis son arrivée sur l’île, comme on fuirait une bête effrayante qui semblait pourtant toujours gagner du terrain.

Mais il y a le baiser. Celui que, presque chastement, Jayden dépose sur les lèvres de Thaksin. Et s’il n’est pas suffisant pour lui faire oublier ce refus qui le torturerait encore longtemps, la réponse du joli blond suffit amplement, pour sa part. Baiser passionnel, sensuel, qui lui monte à la tête en même temps que la lave envahit ses reins à présent bouillants. C’était inattendu. Peut-être qu’il ne se doutait pas que Thaksin puisse posséder une telle flamme en lui. Mais si c’était bel et bien du feu, Jayden désirait plus que tout s’y brûler encore une fois, deux fois, dix fois... Son dos heurte le mur froid derrière lui, mais il ne le sent que de façon superficielle. Tout ce qui l’envahit, c’est la chaleur de Thaksin, le parfum du savon qu’on leur avait donné mêlé à celui naturellement sucré de sa peau. Puis, plus rien. Parce que le jeune homme s’éloigne brusquement. S’excuse. Pas très longtemps, néanmoins. Parce que ces belles paroles inutiles le cas présent sont rapidement interrompues à nouveau.

Jayden attrape le poignet de Thaksin, le faisant pivoter pour que cette fois-ci, ce soit lui contre ce mur froid et humide. De sa silhouette masculine mais fine, il emprisonne son cadet. Ses poignets à nouveau saisis sont ramenés au-dessus de sa tête, contre le mur. Quelques secondes seulement, alors que leurs lèvres se lient à nouveau avec passion. Il les relâche toutefois, l’envie de découvrir du bout des doigts, puis de la paume de ses mains les hanches de Thaksin se faisant violemment sentir. Il presse la gauche dans le creux des reins du jeune homme, l’invitant à les arquer généreusement. C’était il y a mille ans la dernière fois, lui semble-t-il. Et avec autant de tendresse et de désespoir, sûrement jamais... Il s’arrête pour reprendre son souffle et pour permettre à Thaksin d’en faire de même, toujours enlacés, lèvres encore liées.

« T’excuser de quoi...? », murmure Jayden contre les lèvres douces du jeune homme, un brin rieur, les joues rouges d’émotion. Il lui semblait qu’il n’y avait rien là à se faire pardonner. C’était sûrement une passion dévorante pour eux qui se connaissaient depuis si peu de temps, mais combien de temps leur restait-il ? Pas assez pour y mettre des longueurs. Doucement, avec tendresse, Jayden dépose un baiser contre la ligne de la mâchoire de Thaksin, puis contre sa tempe. « Promet-moi d’être prudent, toi aussi. De faire attention à toi. D’être encore là quand j’viendrai te chercher. Parce que j’reviendrai. J’te le promet. »

Il lui semblait présentement que rien n’était plus important que cette promesse-là. Il la tiendrait. Il reviendrait vers Thaksin au moment le plus opportun...

-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-


WAKE ME UP BEFORE IT'S TOO LATE 
©️ okinnel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Stigma ; ft. Jayden

Page 1 sur 1