AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




La MAJ du 1er septembre est là ! Cliquez ici pour la découvrir !
Un event est en cours ! Venez lancer le dé ici pour découvrir l'état de votre personnage !
Tentez votre chance au Lucky Spin pour remporter des lots inédits !




 

 L'aide Humanitaire ft. Kim Thaksin







avatar
Âge : 21 ans
Vague : Première vague
Amour : Aime Shiro mais ça n'a pas l'air réciproque :/

Coupons : 89
Contenu du sac : - une trousse avec une gomme, un critérium, un stylo quatre couleurs et du blanco.
- Un cahier de notes
- un sachet de chips saveur miel... Vide et plein de gras
- un appareil photo de stage avec une carte SD pleine
- Une trousse de toilette avec une brosse à dent, du dentifrice et un produit de protection pour les lentilles
- Une trousse à maquillage avec un crayon et du fard noir.
- Une boite pour ses lentilles de couleurs bleu
- Une blouse pour les stages en hôpital déchiré en bas


► Deux à trois bouteilles d'eau (1L5) Une vide et une dernière entamée
► Une carte de l'île avec ses zones
► Une boussole
► Une lampe torche (avec piles)
▬ Une peluche Winnie l'Ourson de 20cms
▬ Une petite tondeuse électrique pour les cheveux

Avatar : Shohei (Arlequin)
Statut RP : Peut toujours craquer !
Pseudo : Miyo
Multicomptes : Sanders Kilian

Messages : 609
Activité RP : 5









   Sam 5 Aoû - 2:45


L'aide humanitaire
13 juillet 2017 vers 17 heure 15 :

Le pire avait été évité et heureusement d'ailleurs. Mais pendant ces trois jours le brun n'avait pas arrêté de s'inquiéter. Mais tous étaient sains et saufs. Du moins pour ceux qu'il connaissait. Seulement il reste quelques séquelles physiques et psychologique qui mettront sans doute du temps à disparaître... Haruto voulait être là pour les amis qu'il avait réussi à se faire ici. C'est plutôt étonnant mais il n'y avait pas que du mauvais sur cette île... L'apprenti médecin observa les lieux et tous s'apprêtaient à quitter les lieux. En effet ils avaient permission de quitter les lieux à 18 heure. La quarantaine était levée mais avec elle l'interdiction de blesser et tuer un peu plus tard à 20 heure. Mieux valait donc que ceux dont l'état n'était pas encore tout à fait remit mettent les voiles le plus rapidement possible. Beaucoup étaient sur le départ d'ailleurs. Certains rendaient déjà les objets qui leur avaient étaient donné. Pour la part d'Haruto il avait déjà profité de ses vivres qui allaient sans doute lui manquer et il n'allait pas tarder à rassembler ses affaires pour filer et retrouver l'enfer que cette île n'a jamais cessé d'être... Le brun marchait dans les couloirs et beaucoup de personnes discutaient certaines dans un meilleur état que d'autres. Mais le calme planait plus ou moins. Ces trois jours leur avait permis de faire une pause malgré le stresse de la maladie et quelques tensions... Mais avec le calme environnant une certaine tension remontait tiraillant le ventre, d'ici quelques heures ils s’entre tueraient de nouveau... L'apprenti médecin se pencha auprès d'une jeune fille et vérifia sa température et lui fit un sourire pour la rassurer.

Elle n'avait rien alors le brun se redressa en lui donnant des recommandations puis il partit. Tant de vie sauvée qui vont finalement être sacrifiée c'est trop injuste... Mais au fond du couloir un autre homme se comportait de la même manière que le ténébreux qui l'observa un peu. Il avait l'air lui aussi de discutaient avec les autres mais avec plus d'empathie et lui aussi continuer sa route jusqu'au prochain malade à chaque fois qu'il finissait sa discussion. Apparemment Haruto n'était pas le seul à s'occuper des autres. Ce la lui fit chaud au cœur. Il y a encore des gens bien même après tout ce temps il continuait d'en rencontrer. Enfin il ne valait mieux pas faire des conclusions trop hâtive. Avec ces jours de quarantaine l'apprenti médecin avait presque oublié comment jouer à leur jeu sordide... Se méfier de tout le monde. Cependant la quarantaine n'était pas tout à fait finie c'est peut-être une occasion de faire une nouvelle rencontre et peut-être une bonne. Le jeune homme s'avança alors vers l'individu. Il était blond, faisait à peu près sa taille légèrement plus petit et avait un tatouage sur le côté gauche de son visage. Ce dernier avait l'air apaisé et réconfortant. Ça se voyait qu'il faisait tout son possible pour aider lui aussi. Sans hésiter le brun rompit les derniers mètres qui les séparer. Haruto mit une mais dans sa nuque à la recherche de comment aborder le jeune homme. C'est vrai ça pourrait aussi pas si bien se passer que ça. Autant tenter.

Haruto se remit droit et observa le jeune homme avec un sourire. « Toi aussi tu aides à ce que je vois... Dis... ça me gêne de te demander ça mais tu pourrais... M'assister pour aider les derniers malades ? » Demanda l'apprenti médecin avec un sourire aimable. Le brun eut un légers sursaut en se rendant compte de son impolitesse. « Excuse moi, je ne me suis pas présenté je suis Song Haruto enchanté, je tente d'aider avec les quelques bases que j'ai en médecine. » Informa le jeune homme en détournant un peu les yeux avant de les remettre sur son interlocuteur. « Et toi ? Comment t'appelle tu ? » Lui demanda doucement le ténébreux avec un petit sourire aimable. Ce séjour en quarantaine dans cet hôpital avait déstabilisé le brun et il savait plus trop comment il allait continué de survivre à l'extérieur. En effet il est d'habitude plus méfiant et beaucoup moins accessible mais là tout est différent... Ce serait bête de laisser passer ce genre d'occasion alors Haruto avait tout le temps de redevenir méfiant. Ça ne lui manquait pas en tout cas...
Codage par Libella sur Graphiorum


Hors rp:
 


Dernière édition par Song Haruto le Sam 9 Sep - 11:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur






avatar
Vague : Deuxième vague
Nombre de victimes : 0
Coupons : 106
Contenu du sac : ► Une miche de pain
► Une barre de céréales
► Deux à trois bouteilles d'eau (1L5)
► Une carte de l'île avec ses zones
► Une boussole
► Une lampe torche (avec piles)
► 4 pastilles d'assainissements pour l'eau
► Bracelet
► Livre d’astronomie
►Porte clé laser
►Pot d’encre de chine
►Pinceau
►T-shirt de rechange
►Bouteille d’eau
►Photographie
►Epingle à cheveux
► Pull
► Lunettes de soleil

Avatar : Kim Seokjin (BTS)
Pseudo : MikaXIII - Mika
Messages : 147
Activité RP : 11









   Sam 5 Aoû - 16:30





Thaksin ne se souvenait plus du moment ou il avait décidé qu’il allait aider les malades. Le premier jour, il aurait été bien trop nauséeux à cause du vaccin pour être réellement efficace. Mais dès le deuxième jour, et avec la lucidité le réveillant au monde, le jeune homme avait commencé à entendre les cris.
Jours et nuits, des cris à la fois d’agonie et de peur. Certains se réveillaient de cauchemars horribles en appelant leur mère, et tous, sans exception, semblaient terrifiés. Certains avaient la chance d’avoir des amis rencontrés sur l’île. Ils étaient rares et souvent amassés dans un petit coin de la salle, profitant des rares moments de calmes avant la tempête et le moment ou ils devraient prendre les armes à nouveau.

D’autres n’avaient pas cette chance.
Au bout du matin du troisième jour, Thaksin décida de faire quelque chose. Il se redressa dans son lit, et quitta le dortoir pour parcourir les couloirs du sanatorium, bondés de personnes encore accablées par la fièvre, pour les plus touchés.
Il rencontra une jeune fille d’à peine 16 ans. Il lui tint ses cheveux quand elle eut besoin de vomir, et il lui caressa le dos pour calmer ses pleurs incontrôlables.

Avec les bons mots et un peu de contact humain, la jeune fille semblait plus calme et sereine quand il la quitta pour se rendre au chevet d’autres malades.
Parfois, ce n’était qu’une personne ayant besoin de se confier, parfois d’autres avaient simplement besoin d’une présence réconfortante pour passer au travers des filets de la maladie.
Thaksin offrait sa main et son sourire avec plaisir à ces personnes et se rappelait très clairement de ce que lui avait dit Jayden, une nuit :
“La tendresse, ca n’existe pas ici.”
Et bien Thakie n’avait jamais été le genre de personne à respecter les traditions. Il comptait bien apporter un peu de réconfort à toutes les personnes qui en voudraient.

Soudainement, il sentit quelqu’un dans son dos, alors qu’il était agenouillé pour parler à un jeune homme qui semblait particulièrement désorienté.
« Toi aussi tu aides à ce que je vois... Dis... ça me gêne de te demander ça mais tu pourrais... M'assister pour aider les derniers malades ? »
Surpris, le jeune homme ne répondit pas tout de suite. A vrai dire, l’homme n’avait pas vraiment une tenue de médecin….En fait, il pouvait voir le collier qu’il portait de la ou il était, signe qu’il était l’un des étudiants présents sur cette ile pour s’entretuer.
Son nouveau compagnon sembla se rendre compte que la présentation avait été un peu trop succinte, car il ajouta :
« Excuse moi, je ne me suis pas présenté je suis Song Haruto enchanté, je tente d'aider avec les quelques bases que j'ai en médecine. »
Thaksin se redressa, et remarqua qu’il faisait pratiquement la même taille que le jeune homme, qui, visiblement était un étudiant en médecine désireux d’aider les personnes présentes à aller mieux.
Avec son franc parler naturel, le jeune homme ne put s'empêcher de murmurer.
“Mieux nous soigner pour mieux nous envoyer à l’abattoir.”

Il se racla la gorge et sourit légèrement à Haruto. “Désolé, tu n’y es pour rien. Au moins, tu aides, pas comme les soi disants autres médecins qui devaient nous soigner.”.
Ses yeux étaient infiniments plus doux à présent.
« Et toi ? Comment t'appelle tu ? »
Le jeune homme sourit largement à la question. Voila bien longtemps que quelqu’un ne lui avait pas parlé aussi calmement et poliment.
“Thaksin. Kim Thaksin. J’étais étudiant en psychologie clinique avant…” Avant d’avoir été kidnappé et emmené de force sur cette île. La phrase tint en l’air, flottant entre eux sans avoir été dite.
“Je veux bien t’aider… En fait...j’ai ce garçon… Il est très désorienté depuis ce matin.”

Il devait avouer que l’aide et l’avis d’un médecin, même apprenti, n’était pas malvenu.

-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-

I don’t care if it hurts, tie me up so I can’t run away. Grab me tightly and shake me so I can’t snap out of it. ▵ ©️endlesslove.
Kim Thaksin ▵
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur






avatar
Âge : 21 ans
Vague : Première vague
Amour : Aime Shiro mais ça n'a pas l'air réciproque :/

Coupons : 89
Contenu du sac : - une trousse avec une gomme, un critérium, un stylo quatre couleurs et du blanco.
- Un cahier de notes
- un sachet de chips saveur miel... Vide et plein de gras
- un appareil photo de stage avec une carte SD pleine
- Une trousse de toilette avec une brosse à dent, du dentifrice et un produit de protection pour les lentilles
- Une trousse à maquillage avec un crayon et du fard noir.
- Une boite pour ses lentilles de couleurs bleu
- Une blouse pour les stages en hôpital déchiré en bas


► Deux à trois bouteilles d'eau (1L5) Une vide et une dernière entamée
► Une carte de l'île avec ses zones
► Une boussole
► Une lampe torche (avec piles)
▬ Une peluche Winnie l'Ourson de 20cms
▬ Une petite tondeuse électrique pour les cheveux

Avatar : Shohei (Arlequin)
Statut RP : Peut toujours craquer !
Pseudo : Miyo
Multicomptes : Sanders Kilian

Messages : 609
Activité RP : 5









   Sam 5 Aoû - 22:44


L'aide humanitaire
Haruto avait agit à l'instinct en allant voir le jeune homme qui avait l'air si doux et attentif. Ça le touchait réellement qu'il reste des gens comme ce jeune homme. Le brun s'avança donc et le blond se redressa pour lui faire face. Au début il ne répondit rien et semblait perdu en cherchant qui était son interlocuteur. L'apprenti médecin réalisa alors qu'il ne s'était même pas présenté... Vraiment cette quarantaine l'avait mît dans un état second. Le jeune homme face à lui se mît à murmurer qu'ils les soignaient pour qu'ils puissent mieux s'entretuer. Le brun fut frappé par sa réplique lui faisant un peu plus ouvrir les yeux avant de reprendre un air naturel mais intrigué... Ce qui l'avait marqué c'est que le jeune homme avait l'air de penser comme lui... Il avait l'impression de se regarder dans un miroir. Combien de fois a-t-il pensé ça déjà ? Ce jeune homme venait de dire tout ce que pensé tout bas l'apprenti médecin. Finalement son vis à vis se racla la gorge et et sourit au brun qui le lui rendit. Il aime beaucoup voir les gens sourire qui plus est ce sourire était poli et sincère juste ce qui manquait à Haruto depuis un moment.

Le jeune homme s'excusa en lui disant qu'il n'y était pour rien et qu'au moins lui aidait contrairement aux médecins de BR. Le brun fit un signe négatif de la tête pour signifier que ce n'était. "Ne t'en fais pas je pensais la même chose. Mais en même temps on ne pouvait pas s'attendre à mieux de monstres pareils n'est-ce pas ? Je suis déjà surpris qu'ils aient mis cette quarantaine en place..." Lui avoua le brun avant de lui demander son nom. Le blond sourit à sa question et le brun devina aisément que le jeune homme n'avait pas dû croisé que des personnes polis... Il se présenta sous le nom de Kim Thaksin. Un jeune ancien étudiant en psychologie clinique. Seulement il suspendit sa phrase qui en disait pourtant long. Haruto se souvenait avoir eut les mêmes pensées que le jeune homme c'est pourquoi il hocha la tête d'un air triste en signe d'empathie. Toujours est-il que le jeune homme s'y connaissait en psychologie ce qui intéressa fortement l'apprenti médecin qui se souvient qu'Hiro lui avait dit que pour rassurer il n'était pas très doué. Plus une pic que la réalité mais il n'avait pas tord Thaksin avait l'air plus doux et apaisant que le brun... S'il font équipe tout les deux il est évident qu'ils feront des miracles.

Seulement une pensée coupa un peu l'emportement du brun... Et s'ils n'étaient pas de la même couleur... Ce serait vraiment dommage il devait savoir de quel couleur il était... Le jeune homme sortit l'apprenti médecin de ses pensées en l'informant qu'il acceptait de l'aider. Cela faisait bien longtemps que le jeune homme n'avait plus entendu ça sans qu'il y est de contrepartie... Le blond lui avoua qu'il était avec un garçon qui depuis ce matin était désorienté. Haruto observa le jeune homme puis fit un signe de tête positif avant de s'avancer et se pencher vers lui. Il posa la main sur son front et le sentit encore un peu chaud. "Il va s'en sortir c'est évident mais plus il lutte plus il perd des forces..." Annonça l'apprenti médecin. "Si tu veux que tes anticorps travaillent, il faut se reposer ça fait combien de temps que tu n'as pas dormi ?" Demanda Haruto à son patient. Ce dernier leur apprit qu'il n'avait pas fermé l'œil depuis le début de la maladie. L'angoisse et le mal le dévorait sans doute... Le brun se redressa et se tourna vers le blond. "Je ne vais pas te mentir je peux peut-être l'aider à aller mieux mais il faut que je sois sûr qu'il soit de la couleur bleu..." Lui murmura le brun. Oui il aidait qu'en partie ceux qui n'étaient pas de sa faction. Il voyait déjà au fond des yeux de Thaksin le jugement sur sa personne. Mais il était déterminé à survivre et personne ne lui laisser le choix. À aider tout le monde on se retrouve toujours en bas de la chaîne alimentaire.

Chaîne alimentaire qui a été engendré par la cruauté des plus fort et la naïveté des plus faibles.... Haruto savait qu'il avait tort d'autant plus qu'il avait des amis très chers dans d'autres factions mais... C'est compliqué à supporter pour lui et la culpabilité se faisait de plus en plus visible sur son visage. Il ne voulait pas devenir le monstre que le BR voulait faire de lui mais il ne voulait pas non plus être l'exemple même du proverbe trop bon trop con... Il le sait que ce genre de décision est cruel mais cela lui sauvera peut-être la vie dans l'avenir ou même celle de ses amis. Il sait que ne rien faire alors qu'il peut aider les autres c'est comme avoir du sang sur les mains mais s'il aide qui peut lui garantir que la personne qu'il vient d'aider ne tuera pas un de ses proches ? Il avait déjà du mal à les garder à l'abri alors si en plus il aider leur peut-être futur agresseur ce serait pire. Mais Thaksin était peut-être d'un tout autre avis et nous allons peut-être assister à la confrontation de deux modes de pensées, scientifique et philosophique, ou peut-être est-ce la naissance de leur fusion...
Codage par Libella sur Graphiorum


Dernière édition par Song Haruto le Sam 9 Sep - 11:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur






avatar
Vague : Deuxième vague
Nombre de victimes : 0
Coupons : 106
Contenu du sac : ► Une miche de pain
► Une barre de céréales
► Deux à trois bouteilles d'eau (1L5)
► Une carte de l'île avec ses zones
► Une boussole
► Une lampe torche (avec piles)
► 4 pastilles d'assainissements pour l'eau
► Bracelet
► Livre d’astronomie
►Porte clé laser
►Pot d’encre de chine
►Pinceau
►T-shirt de rechange
►Bouteille d’eau
►Photographie
►Epingle à cheveux
► Pull
► Lunettes de soleil

Avatar : Kim Seokjin (BTS)
Pseudo : MikaXIII - Mika
Messages : 147
Activité RP : 11









   Dim 6 Aoû - 1:24





Thaksin ne s’attendait pas à croiser un étudiant médecin dans les couloirs de cet hôpital. Et pourtant, maintenant qu’il y pensait, certains d’entre eux étaient assez vieux pour avoir été à l’université et à avoir étudié une spécialité, ce qui était de toute évidence le cas de Haruto. Bien qu’il ne puisse pas vraiment se présenter comme un médecin diplômé, le jeune homme pouvait les aider un peu mieux, en tout cas, que les médecins qui n’avaient que injecté le vaccin et observé une fois par jour l’évolution de la maladie.
Après tout, si d’autres gamins mourraient lors de la quarantaine, ils n’en seraient pas tenu responsables et cela faisait un tri, pas vrai ?

Il ne pouvait s’empêcher de se sentir très en colère. Il faut dire que le jeune homme n’était pas le genre à s’énerver, normalement. La pression et ce qu’il avait vu du traitement réservé à certaines personnes ici avaient finalement eu raison de son calme légendaire.
Heureusement, son nouveau compagnon ne semblant pas lui en tenir compte.
"Ne t'en fais pas je pensais la même chose. Mais en même temps on ne pouvait pas s'attendre à mieux de monstres pareils n'est-ce pas ? Je suis déjà surpris qu'ils aient mis cette quarantaine en place..."
Thaksin avait sa petite idée sur la question. Après tous, ces organisateurs étaient de la pire des espèces. Non seulement ils voulaient créer des soldats parfaits, mais ils voulaient surtout rendre le tout intéressant.

C’était un jeu pour eux. Un jeu qu’ils se devaient de rendre intéressant : voir leurs deux vagues d’élèves se faire décimer par une maladie était totalement contre productif. Le jeu devrait durer pour que tout le monde soit réellement satisfait.
Mais ces pensées étaient bien trop sombres pour les partager, aussi le jeune homme se contenta d’acquiescer, et de reprendre la parole pour dire au médecin qu’il accepterait de l’aider. Après tout, que pouvait t’il faire d’autre que tenir la main aux élèves pendant qu’ils étaient auscultés, en leur parlant doucement pour qu’ils ne prennent pas peur ? Il n’était pas médecin, il avait besoin de l’aide d’Haruto pour faire la différence.
Il le conduit d’ailleurs vers un jeune homme qui l’inquiétait énormément. Il bougeait à peine, fixant le mur d’en face de son regard vitreux et souligné de larges poches.
"Il va s'en sortir c'est évident mais plus il lutte plus il perd des forces..."
“Qu’est ce qu’on peut faire ?”

Le jeune garçon leur apprit qu’il n’avait pas dormi depuis son arrivée dans l'hôpital. Une ironie sachant qu’ils étaient censés profiter de ces quelques jours pour se reposer avant de partir à nouveau s’entretuer dans la jungle.
Qui aurait bien dormi sachant que d’autres personnes mourraient à côté d’eux ?
"Je ne vais pas te mentir je peux peut-être l'aider à aller mieux mais il faut que je sois sûr qu'il soit de la couleur bleu..."
Thaksin ne comprit pas tout de suite ce que voulait bien dire le jeune homme. Il se tourna vers lui pour lui demander ce que sa couleur pouvait bien avoir à faire avec son état, quand il comprit.
Cette homme se prétendant médecin ne soignait que les membres de sa faction.

Thaksin écarquilla les yeux, bouche bée.
“Quoi ?” réussit t’il à murmurer.
Avec son visage poupon et sa douceur, Thaksin n’était pas considéré comme quelqu’un d’impressionnant ou de charismatique. Mais quand il s’approcha de Song Haruto, l’obligeant à reculer de quelques pas, ses yeux auraient pu lancer des éclairs.
“Qu’est t’il arrivé au serment d’Hippocrate ? Hm ? “Je dirigerai le régime des malades à leur avantage, suivant mes forces et mon jugement, et je m'abstiendrai de tout mal et de toute injustice.”. Alors il faut croire que sur cette île, nous sommes tous voués à devenir des bêtes sanguinaires ?”
Il fronça les sourcils. Son regard n’était plus froid, mais blessé. Il ressentait la trahison pour tout le reste de ses camarades présents. Alors, cet homme, pour sauver son postérieur, était près à laisser mourir des personnes innocentes dans d’atroces souffrances ?.

“Est ce qu’on parle vraiment de ce jeu stupide aujourd’hui ? C’est le dernier jour de la trêve, tu ne veux pas faire quelque chose de bien et aider à sauver des personnes qui pourraient être des amis, de la famille de quelqu’un d’autre ?”
Il se referma, frottant furieusement ses yeux brillants. “Si tu ne veux que soigner les gens de ton équipe. Soit, mais ne comptes pas sur moi. Je n’aide pas les égoïstes.”
Il se détourna pour retourner auprès du jeune garçon, prenant sa main dans la sienne, et utilisant l’autre pour dégager les cheveux de son front. Il était brûlant de température.

-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-

I don’t care if it hurts, tie me up so I can’t run away. Grab me tightly and shake me so I can’t snap out of it. ▵ ©️endlesslove.
Kim Thaksin ▵
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur






avatar
Âge : 21 ans
Vague : Première vague
Amour : Aime Shiro mais ça n'a pas l'air réciproque :/

Coupons : 89
Contenu du sac : - une trousse avec une gomme, un critérium, un stylo quatre couleurs et du blanco.
- Un cahier de notes
- un sachet de chips saveur miel... Vide et plein de gras
- un appareil photo de stage avec une carte SD pleine
- Une trousse de toilette avec une brosse à dent, du dentifrice et un produit de protection pour les lentilles
- Une trousse à maquillage avec un crayon et du fard noir.
- Une boite pour ses lentilles de couleurs bleu
- Une blouse pour les stages en hôpital déchiré en bas


► Deux à trois bouteilles d'eau (1L5) Une vide et une dernière entamée
► Une carte de l'île avec ses zones
► Une boussole
► Une lampe torche (avec piles)
▬ Une peluche Winnie l'Ourson de 20cms
▬ Une petite tondeuse électrique pour les cheveux

Avatar : Shohei (Arlequin)
Statut RP : Peut toujours craquer !
Pseudo : Miyo
Multicomptes : Sanders Kilian

Messages : 609
Activité RP : 5









   Dim 6 Aoû - 2:56


L'aide humanitaire
Oui le brun se savait cruel, il n'avait aucune excuse et en sortant de ce jeu atroce que ce soit par la survie ou la mort il se sentira coupable jusqu'à son dernier souffle... Ils le sont tous ici. Alors le seul choix qui reste la survie en équipe ou la survie solitaire. Dans les deux cas beaucoup de gens meurent... Mais y en a un moins grave que l'autre... Non mais comment peut-on penser ça ? Que dirait son père s'il voyait ainsi ? Pourtant c'est pour lui qu'il tente de survivre avec autant d'acharnement... Il ne veut pas encore plus blesser son père il ne supporterait pas de perdre encore un fils... De perdre encore son fils... Le mort né... Pour le coup Haruto est mort de l'intérieur depuis son arrivée sur l'île. Il lui arrive de refaire surface... Il le savait il venait de surprendre et outrée son interlocuteur. Ce dernier le fixa avec rage... C'est tout ce qu'il mérite c'est vrai... De la haine, du mépris et du dégoût. Voilà ce qu'il s'inspirait lui même à chaque fois... Mais il se répétait sans cesse qu'il n'avait pas le choix... Peut-être pour se soulager un peu de sa peine et de son fardeau. Seulement le jeune homme en face était déterminé à le faire sombrer... Il lui demanda ce qui était arrivé au serment d'Hippocrate, en citant le passage qui faisait défaut au jeune homme. Il avait lui même dit à Hiro qu'il tentait de le suivre du mieux qu'il pouvait et dans la mesure du possible mais il faut croire que ce n'était pas assez.

Haruto baissa la tête. Thaksin demanda s'ils étaient tous destiné à devenir des bête sanguinaire. A-t-il déjà vu la mort en face ? Sait-il ce que ça fait de perdre un proche ou de voir sa propre vie défiler devant ses yeux ? Apparemment non... Le brun était peut-être un monstre mais il voulait avant tout survivre pour ceux qui tiennent à lui et surtout faire survivre ceux qui lui sont chers... L'apprenti médecin voulait tout de même détendre l'atmosphère. "Je ne l'ai pas encore officiellement prononcé..." Précisa t-il... Puis il reprit plus sérieusement avec un air triste. "Je sais... Mais je ne peux appliquer ce serment dans son intégralité sur cette île. Parce que la mort la vraie... Quand elle te prend c'est fini y a pas de retour en arrière sauver tout le monde est impossible et se prendre pour un héros face à la mort est inutile. Moi aussi j'étais un homme de principe et ils ont fait de moi un monstre... Je veux survivre Thaskin pas pour moi, pas pour la gloire mais pour ceux qui tiennent à moi et qui ne supporteraient pas de me perdre. Je ne veux pas qu'ils aient à s'en faire pour moi... Mais il y a un moyen de survivre à plusieurs et pour l'instant c'est le seul... Si les autres arrêtent de s'entre tuer c'est les organisateurs qui se chargeront de nous faire sauter un par un par ces satanés colliers... Tu comprends ça ?" Lui demanda-t-il à la fin de sa tirade.

Un raisonnement cartésien qui s'oppose à celui de la morale et pourtant même si ce n'est pas facile, Haruto aurait préféré suivre celui de la morale... Seulement Thaksin enchaîna en demandant s'ils parlaient de ce jeu stupide, s'il était prêt à laisser mourir des gens qui ont aussi une famille... Le brun baissa la tête... Ils sont pas dans la bonne faction c'est tout... Ce n'est pas de leur faute mais c'est ainsi... Seulement le regard du blond en disait long et il avait dans les yeux cette même étincelle qu'avait son père lorsqu'il voulait lui faire entrer des principes fondamentaux dans le crâne... Puis l'image de son père lui vint... "Reprends toi, tu veux te battre ? Être fort alors fait le avec honneur..." Pour être fort il faut suivre son cœur et défendre la dignité des faibles... Pourtant il lui avait aussi apprit qu'il fallait fuir quand le danger devenait trop important et tout faire pour ne pas se risquer. Puis il se souvint ce jour là il avait dit de fuir mais sans laisser les innocents... Survivre et se battre oui, mais ne pas laisser derrière ceux qui n'ont pas la force de le faire seul... Peut-être que Thaksin avait raison... Mais et s'il n'était pas innocent combien de victimes cet homme a-t-il fait et combien en fera t-il encore ? L'image d'Hiro lui vint en tête. Lui aussi a tué mais par plaisir seulement par défense et justice il n'est pas un meurtrier la BR est responsable... Alors qu'Haruto...

Lui il tue en ne faisant rien et ce n'est ni de la défense ni de la justice au contraire... Il ne connait pas la personne et ne la juge que par sa faction. Hors des monstres et des innocents il y en a dans toutes les factions... L'image d'Haneul lui vint à l'esprit. Il était mauve et pouvait laisser mourir l'apprenti médecin de faim mais non il l'a pourtant aider... Haruto l'a aidé en retour... Puis Shiro... Le seul être vraiment innocent aux yeux du brun... Ce jeune homme qui était si... Non il ne supporterait pas de le perdre et il n'est pas bleu alors sa stratégie est déjà voué à l'échec... Il n'y a pas de couleur juste des jeunes effrayés... Il faut survivre malgré les embûches sans nuire aux innocents et en se débarrassant des imbéciles qui veulent tuer tout le monde... Tout ces jeunes gens à l'hôpital ces dernier jours l'ont fait réfléchir et Thaksin lui porté le coup de grâce lui rappelant étrangement son père... Après un silence dans lequel s'était prostré l'apprenti médecin, le blond le sortit de sa réflexion en lui disant qu'il ne compte pas sur lui car il n'aide pas les égoïstes... Haruto laissa échapper un léger soupire pour évacuer ce sentiment de honte et de culpabilité. Le brun releva les yeux déterminé les sourcils froncés, comme lorsque son père l'avait remit sur le droit chemin... Il s'avança à son tour vers le jeune homme souffrant et se pencha sur son cas. Il mit sa main dans la nuque du jeune homme pour le remettre droit et l'aider à respirer... "Thaksin apporte moi de l'eau et du corticoïde s'il te plait... Il va en avoir besoin..."  Demanda t-il sans un regard pour le blond qui venait de lui ouvrir les yeux.

Le brun commença à repositionner le jeune homme et à lui tenir les côtes. L'apprenti médecin baissa un peu la tête et fini par la tourner vers son vis à vis. "Thaksin... Merci... Tu m'as aider à y voir plus claire..." Lui avoua Haruto avant de se concentrer de nouveau sur son patient qui avait dû ralentir les effet du vaccin. Cas très rare puisque le vaccin est très efficace... Il avait fait effet sans doute mais les symptômes étaient toujours là et le jeune homme avait dû s'empêcher de tousser pour ne rien se briser... Ou ne pas vomir... Le brun l'incitant pourtant à tousser. Il le fallait pour dégager totalement les bronches aussi douloureux que ça puisse être. Mais le brun ferait tout pour éviter que ce soit trop douloureux. Il le mît sur le dos et poussa un peu sur son torse l'aidant à tousser. Il y parvint et donc tourna sa tête sur le côté, et lui tenant les côtes pour éviter qu'elles se brisent. Une fois la toux bien installée, le brun le mît sur le côté et lui tint les côtes le laissant se vider les bronches. Voyant que cela devenait trop intense, le brun l'aida à s'arrêter. "Il faut qu'il boive pour éviter que ça gorge ne s'irrite. Après il faut qu'il recommence..." Mais le jeune homme avait peur et aucune envie de refaire ça. "C'est pour mieux te soigner et après tu dormiras pour reprendre des forces." Indiqua le brun puis il se tourna vers son nouvel acolyte. "Merci pour tout ce que tu fait tu es quelqu'un de bien." Lui confia l'apprenti médecin en laissant le blond s'occuper un peu du jeune homme. Décidément sur cette île il n'y a pas que du mauvais... C'est peut-être l'entre aide de la médecine et de la psychologie qui allait sauver le plus de vies...
Codage par Libella sur Graphiorum


Dernière édition par Song Haruto le Sam 9 Sep - 11:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur






avatar
Vague : Deuxième vague
Nombre de victimes : 0
Coupons : 106
Contenu du sac : ► Une miche de pain
► Une barre de céréales
► Deux à trois bouteilles d'eau (1L5)
► Une carte de l'île avec ses zones
► Une boussole
► Une lampe torche (avec piles)
► 4 pastilles d'assainissements pour l'eau
► Bracelet
► Livre d’astronomie
►Porte clé laser
►Pot d’encre de chine
►Pinceau
►T-shirt de rechange
►Bouteille d’eau
►Photographie
►Epingle à cheveux
► Pull
► Lunettes de soleil

Avatar : Kim Seokjin (BTS)
Pseudo : MikaXIII - Mika
Messages : 147
Activité RP : 11









   Dim 6 Aoû - 14:25





Il ne fallait pas se leurrer, Thaksin était loin d’imaginer que des bons sentiments pourraient le tirer de cette île. Mais il avait des principes et aujourd’hui, ils étaient en pleine trêve : ce qui voulait qu’il ne pourrait supporter de laisser mourir des personnes, simplement parce que ceux ci étaient d’une faction différente. Il savait que si il laissait tomber ces principes, alors il ne serait plus jamais lui même.
Aussi, quand l’apprenti médecin qu’il avait trouvé particulièrement avenant au début, lui murmura qu’il ne pouvait que prêter main forte à son petit protégé si celui ci faisait partie de la faction bleue, alors il perdit pieds, se rendant compte que la situation était bien plus désespérée qu’il ne l’avait imaginée.

Si les personnes capables de faire la différence tournaient le dos à leur humanité, alors ou allaient ils ?
"Je ne l'ai pas encore officiellement prononcé..." Le thaïlandais croisa les bras, parce que ca n’avait pas la moindre valeur pour lui. Un apprenti médecin devait être prêt à faire de son mieux pour aider n’importe qui.  "Je sais... Mais je ne peux appliquer ce serment dans son intégralité sur cette île. Parce que la mort la vraie... Quand elle te prend c'est fini y a pas de retour en arrière sauver tout le monde est impossible et se prendre pour un héros face à la mort est inutile. Moi aussi j'étais un homme de principe et ils ont fait de moi un monstre... Je veux survivre Thaskin pas pour moi, pas pour la gloire mais pour ceux qui tiennent à moi et qui ne supporteraient pas de me perdre. Je ne veux pas qu'ils aient à s'en faire pour moi... Mais il y a un moyen de survivre à plusieurs et pour l'instant c'est le seul... Si les autres arrêtent de s'entre tuer c'est les organisateurs qui se chargeront de nous faire sauter un par un par ces satanés colliers... Tu comprends ça ?"
Le jeune homme secoua la tête. Non. Non il ne comprenait pas. Que cette philosophie soit celle qu’il applique alors qu’ils devaient se battre pour sauver leur peau, il pouvait comprendre. Mais aujourd’hui, ils étaient en quarantaine, et tous se battaient contre une maladie qui ne faisait pas de différence entre les couleurs dont ils avaient été affublés : ils étaient tous dans le même panier, et ils avaient la chance de pouvoir faire quelque chose de bien.
Alors non, il ne comprenait pas son cheminement de pensée. C’était peut être utopique, mais il n’était pas prêt de le cautionner.
“On a tous peur ici. Regardes les. Ce sont que des gamins. Oublie quelques secondes leur couleur et demandes toi ce que tu voudrais qu’on fasse si c’était quelqu’un que tu aimais. Le principe de cette quarantaine, c’est une trève entre tous les camps. Pour moi ca veut dire que chacun devrait recevoir le même traitement. Si ce n’est pas ce que tu penses, alors je crois qu’on ne peut pas travailler ensemble.”

Finalement, il se détourna et retourna auprès du jeune homme malade, se demandant comment il allait bien pouvoir le soulager.
Il avait beau connaître le serment d’Hippocrate par coeur, il n’avait aucune notion réelle de médecine.
Heureusement, quelques secondes plus tard, il sentit Haruto s’agenouiller près de lui. Thaksin le regarda faire avec un sourcil levé, jusqu'à ce qu’il finisse par lui demander.
"Thaksin apporte moi de l'eau et du corticoïde s'il te plait... Il va en avoir besoin..."
Thaksin finit par acquiescer et se précipita pour aller chercher un verre d’eau fraiche et prit une pilule dans la boîte marquée “corticoide”.
Il les tendit au médecin. “Et voilà.”
Il s’agenouilla de nouveau près d’eux, prenant l’aide d’Haruto pour ce que c’était : une chance. Il saisit la main du jeune malade, qu’il serra sous la douleur quand le médecin bleu le repositionna correctement, sans aucun doute pour faire en sorte qu’il puisse respirer plus facilement.
"Thaksin... Merci... Tu m'as aider à y voir plus claire..."
“C’est normal.” murmura le jeune homme. Il offrit un léger sourire à son vis à vis. Le plus important était qu’il aie fait le bon choix, au bout du compte.
Avec une horreur difficilement déguisée, Thaksin regarda son compagnon faire les bons gestes pour le soulager. Il était particulièrement effrayant de voir le jeune garçon s’époumoner, au point que le thaïlandais s’attendait à le voir vomir ses poumons à tout instant.
Il serra encore sa main dans la sienne, caressant son dos pour l’aider à se laisser aller. Plus vite il évacuait le virus, plus vite il se sentirait mieux.
"Il faut qu'il boive pour éviter que ça gorge ne s'irrite. Après il faut qu'il recommence..."

Thaksin prit le verre d’eau qu’il avait posé près de lui et passa sa main gentiment derrière le cou du garçon, portant le verre à ses lèvres.
“Bois, lentement…”
"C'est pour mieux te soigner et après tu dormiras pour reprendre des forces."
Thaksin accompagna les mots rassurants du médecin d’un sourire, et finalement, le jeune homme qu’ils tentaient d’aider sembla se détendre, comprenant qu’ils faisaient ça pour son bien.
Une fois le garçon un peu apaisé, Haruto se tourna vers Thaksin, le thaïlandais lui offrant un regard un peu plus doux que quelques minutes auparavant.
"Merci pour tout ce que tu fait tu es quelqu'un de bien."
Le médecin se redressa, surement pour passer à quelqu’un d’autre, ou peut être par peur que Thaksin ne lui reproche à nouveau quelque chose. Soudainement, le garçon s’en voulut un peu d’avoir été aussi brusque avec lui, après tout, lui aussi était terrifié, et il avait fait ce qui lui semblait le mieux.
Thaksin aida son protégé à s’installer un peu mieux, et après quelques mots réconfortants, se leva pour rattraper le jeune médecin.
“Haruto…? Attends !”
Il le rattrapa finalement, et hésita quelques secondes, avant de prendre la main du médecin, délicatement, entre les siennes.
“Merci, tu as pris la bonne décision.”
Il ne lâcha pas la main du jeune homme, souriant légèrement.

“Je sais que tu n’en es pas venu à penser comme ca pour rien… On voit des choses vraiment horribles ici et c’est normal de vouloir survivre. C’est humain. Juste...merci d’avoir mis ça de côté. Et si tu veux toujours de mon aide, je serais ravie de te la donner.”
Il s’approcha et déposa un baiser sur le joue du garçon. Ce n’était pas grand chose, une caresse légère, mais aussi une façon de lui faire comprendre que les patients n’étaient pas forcément les seuls à avoir besoin d’un peu de réconfort.

-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-

I don’t care if it hurts, tie me up so I can’t run away. Grab me tightly and shake me so I can’t snap out of it. ▵ ©️endlesslove.
Kim Thaksin ▵
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur






avatar
Âge : 21 ans
Vague : Première vague
Amour : Aime Shiro mais ça n'a pas l'air réciproque :/

Coupons : 89
Contenu du sac : - une trousse avec une gomme, un critérium, un stylo quatre couleurs et du blanco.
- Un cahier de notes
- un sachet de chips saveur miel... Vide et plein de gras
- un appareil photo de stage avec une carte SD pleine
- Une trousse de toilette avec une brosse à dent, du dentifrice et un produit de protection pour les lentilles
- Une trousse à maquillage avec un crayon et du fard noir.
- Une boite pour ses lentilles de couleurs bleu
- Une blouse pour les stages en hôpital déchiré en bas


► Deux à trois bouteilles d'eau (1L5) Une vide et une dernière entamée
► Une carte de l'île avec ses zones
► Une boussole
► Une lampe torche (avec piles)
▬ Une peluche Winnie l'Ourson de 20cms
▬ Une petite tondeuse électrique pour les cheveux

Avatar : Shohei (Arlequin)
Statut RP : Peut toujours craquer !
Pseudo : Miyo
Multicomptes : Sanders Kilian

Messages : 609
Activité RP : 5









   Dim 6 Aoû - 15:45


L'aide humanitaire
Haruto demandait si le blond comprenait sa façon de penser et le jeune homme répondit d'un signe négatif. Normal qui aurait pu comprendre ? Puis il précisa que tous étaient effrayés la plus part n'était encore que des gamins... Cette fois le danger c'était la maladie qui n'épargnait personne. Thaksin lui demanda alors comment lui aurait aimé qu'on agisse si c'était un de ses proches dans cet état. Le brun tourna un peu la tête les sourcils froncés avant de baisser la tête et soupirer... Le blond lui précisa alors que si c'était ainsi, ils ne pourraient pas faire équipe ensemble... Haruto fini par céder après sa prise de conscience. Il s'avança près du jeune homme malade et l'aida à respirer et à se soigner. Thaksin revint avec ce que lui avait demander le médecin qui prit le médicament. "Merci." Lui dit-il avant de retourner à sa tâche. Un peu après l'apprenti médecin remercia encore le blond mais cette fois pour lui avoir ouvert les yeux. Il lui répondit que c'était naturel et le brun eut un sourire ironique. Oui mais ce n'était pas normal pour tout le monde d'aider les autres ici... Haruto se concentra de nouveau faisant tousser le jeune homme. L'apprenti médecin précisa alors à son vis à vis qu'il fallait que le patient boive un peu pour éviter de trop grandes douleurs à la gorge.

Thaksin lui donna de l'eau avec la douceur qui le caractérise et le brun parla au jeune. "Essaye de dormir si tu te met à tousser ne te retiens pas mets-toi en position latérale de sécurité et sur le côté pour éviter de t'étouffer et pense à mettre une main là sous tes côtes. Pour que la douleur soit moins importante bois et mets toi dans ton lit si besoin." Il lui montra ensuite le médicament. "Tu ne le prends que si la toux devient intenable. Le vaccin était bourré de ces trucs, donc n'en prends que si c'est nécessaire." Haruto mît le médicament dans la main de son patient. Il observa un peu son camarade et le remercia pour ce qu'il faisait lui confiant qu'il était quelqu'un de bien. Puis il fini par se lever la tête basse vers ses jointes et le regard vide. Puis il s'éloigna en regardant droit devant lui, les bras le long du corps. Il savait qu'il avait prit la bonne décision mais le doute était encore là. Dans quelques heures la trêve était finie et la plus part continueraient de mourir... Si l'apprenti médecin pouvait se changer en apprenti sorcier et changer le cours des choses pour que ceci n'est jamais eut lieu il le ferait sans doute... Certes il aurait des remords pour les gens biens qu'il a connu ici mais il éviterait la mort de beaucoup de jeunes... Hélas ce n'était pas possible et Haruto se savait loin d'être un héros et il savait qu'il ne pourrait pas faire grand chose. Mais à l'avenir il fera plus attention.

C'est alors qu'il attendait son nom et que quelqu'un lui demandait d'attendre... Le brun reconnu sans mal la voix du blond et s'arrêta avant de se tourner doucement vers lui le regardant d'un air interrogatif pour l'inciter à poursuivre et signe qu'il l'écoutait. Thaksin prit alors la main de son interlocuteur entre les siennes et le remercia d'avoir prit la bonne décision. Le brun lui fit un léger sourire pour le remercier de ces mots réconfortants et gentils. Le psychologue poursuivit en disant qu'il savait qu'il n'était pas venu à penser cela pour rien et le comprenait mais il le remercia d'avoir mît sa dans un coin pour aider. Il lui confia alors que s'il voulait toujours de son aide il voulait bien la lui apporter. Thaksin fit alors un baiser sur la joue d'Haruto qui fut au départ surprit puis reprit le sourire. Il posa alors sa main sur celle du blond. "Eh bien justement comme tu en parle." Le brun s'écarta et se mît au centre du couloir désignant les malades tout autour d'eux. "Je pense qu'il y a de quoi faire. Si tu es partant pour aider des gens." Sourit l'apprenti médecin avant de se rapprocher de son ami. Au loin au fond du couloir il vit une jeune fille tenter de se relever angoissée et faible. "Viens." Lui dit-il en lui prenant la main se dirigeant vers la jeune femme il lâcha la main de son acolyte une fois devant la jeune femme. Le médecin lui demanda son nom puis de le regarder... Il y avait des tâches dans ses yeux, il est évident qu'elle avait elle aussi un stade élevé de la maladie... Le brun laissa le blond s'occuper d'elle pendant qu'il tentait de l'aider à atténuer ses souffrances.

L'apprenti médecin observa un peu le psychologue tout en maintenant la respiration de sa patiente et en l'aidant avec ses côtes cassées. "Tu as toujours étais aussi généreux ?" Lui demanda t-il intriguer. Il tentait du mieux qu'il pouvait et avec les moyens du bord de maintenir en place les côtes et la cage thoracique de la jeune femme qui elle n'était plus en état de parler ou de se concentrer. Il faisait tout pour qu'elle sente le moins possible la douleur mais vu son état c'est plutôt le bon moment. Le brun montra au psychologue comment tenir un peu les côtes de la jeune femme en place pendant qu'il s'occupait du bandage. "Il faut vraiment qu'on s'en sorte mais ça risque d'être difficile... J'imagine que il y a des gens qui t'attendent ailleurs... Tu tiens le coup ?" Lui demanda Haruto inquiet et curieux d'en savoir plus sur son nouvel ami. Thaksin aidait beaucoup les autres mais combien de personnes l'ont aidé ? Au moins maintenant il peut compter sur une nouvelle personne. Un nouvel ami.
Codage par Libella sur Graphiorum


Dernière édition par Song Haruto le Sam 9 Sep - 11:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur






avatar
Vague : Deuxième vague
Nombre de victimes : 0
Coupons : 106
Contenu du sac : ► Une miche de pain
► Une barre de céréales
► Deux à trois bouteilles d'eau (1L5)
► Une carte de l'île avec ses zones
► Une boussole
► Une lampe torche (avec piles)
► 4 pastilles d'assainissements pour l'eau
► Bracelet
► Livre d’astronomie
►Porte clé laser
►Pot d’encre de chine
►Pinceau
►T-shirt de rechange
►Bouteille d’eau
►Photographie
►Epingle à cheveux
► Pull
► Lunettes de soleil

Avatar : Kim Seokjin (BTS)
Pseudo : MikaXIII - Mika
Messages : 147
Activité RP : 11









   Dim 6 Aoû - 16:37





Quand Haruto décida finalement de s’agenouiller devant le jeune malade pour l’aider à le soigner, Thaksin ne put s’empêcher de laisser échapper un soupir de soulagement. Il avait beau faire preuve de bons sentiments, il n’était rien sans l’aide de quelqu’un qui savait ce qu’il faisait. La seule chose qu’il aurait pu faire, si Haruto avait décidé de détourner les yeux, ca aurait été d’attendre avec ce jeune homme que la mort vienne très certainement l’emporter.
Maintenant, il avait de nouvelles chances de s’en sortir, et ce même si c’était pour être renvoyé sur un champ de bataille quelques heures plus tard : maintenant qu’il avait reçu l’aide qu’il méritait, le garçon pourrait sans aucun doute utiliser ces quelques heures pour reprendre des forces.

Sans lâcher la main du jeune homme, le thaïlandais écouta Haruto réciter ses recommandations. Visiblement, pour quelqu’un qui n’avait que quelques années d’études dans le domaine de la médecine, il semblait plutôt versé dans le sujet et sur de lui. Si un jour ils s’en sortaient, alors son compagnon deviendrait certainement un grand médecin.
"Essaye de dormir si tu te met à tousser ne te retiens pas mets-toi en position latérale de sécurité et sur le côté pour éviter de t'étouffer et pense à mettre une main là sous tes côtes. Pour que la douleur soit moins importante bois et mets toi dans ton lit si besoin." Haruto mis le médicament dans la main libre du jeune homme.  "Tu ne le prends que si la toux devient intenable. Le vaccin était bourré de ces trucs, donc n'en prends que si c'est nécessaire."
Puis, sans un autre mot, il se redressa, très certainement pour partir. Thaksin échangea un regard avec son patient, lui sourit et passa une main fraîche sur son front en lui demandant de faire exactement ce que lui avait demandé Haruto et en lui promettant de revenir le voir avant la levée du cessez-le-feu, puis il se redressa, trottinant pour rejoindre l’étudiant médecin.

Il devait avouer que maintenant que sa colère était retombée, il s’en voulait un peu d’avoir été aussi virulent avec le garçon. Après tout, ils avaient chacun leur façon de réagir en face de cette situation : et de toute évidence, Haruto avait des personnes l'attendant chez lui. Il voulait s’en sortir vivant, et le jeune homme ne pouvait pas vraiment lui en vouloir pour cela, en particulier maintenant qu’il avait prit la bonne décision.
Aussi il lui proposa son aide, persuadé qu’à deux, ils pouvaient faire une véritable équipe, et qu’ils seraient certainement plus efficace que tous les médecins réunis dans cet hopital.
"Eh bien justement comme tu en parle." Thaksin offrit un sourire au brun, content de voir que celui ci ne lui tenait pas rigueur de son jugement un peu difficile. "Je pense qu'il y a de quoi faire. Si tu es partant pour aider des gens."
Il acquiesça vivement.
“Toujours partant.”

Thaksin se laissa attirer par la main dans un coin du couloir. Immédiatement, son sourire s'effaça de nouveau. La jeune fille était visiblement très malade, peut être même encore plus que le garçon qu’ils venaient de quitter, car elle semblait incapable d’émettre le moindre son. Horrifié, le garçon se laissa glisser à coté d’elle.
“Hey.”
Elle sembla l’entendre, et tourna ses yeux vers lui, implorant silencieusement leur aide.
“Je m’appelle Thaksin, et lui c’est Haruto.” dit t’il en serrant sa main dans la sienne. “On va essayer de t’aider, d’accord ?” Il hésita légèrement. “Ca va peut être être douloureux, alors n’hésites pas à serrer ma main aussi fort que tu en as besoin.”
Il avait déjà une partie des doigts labourés au moment ou son compagnon commenca à inspecter les côtes cassées de la jeune fille. Mais si elle lui faisait mal, il n’en disait rien et entreprit de caresser gentiment son bras, essayant de respirer dans un rythme sur lequel la jeune fille pourrait se caler.
"Tu as toujours étais aussi généreux ?"
Thaksin garda ses yeux dans ceux de la jeune fille, mais ne put s’empêcher de sourire.
“Ce n’est pas une question d’être généreux...je pense que c’est normal, non ? Si on a décidé de vouer notre vie à aider les autres, alors Battle Royale ne devrait pas changer ça. Enfin...je suis peut être naïf, mais c’est ce que je pense.”

Le jeune homme écouta attentivement les instructions du médecin, et l’aida comme il pouvait à soulager la douleur de la jeune fille. Malheureusement, ce n’était pas quelque chose de facile dans son cas.
"Il faut vraiment qu'on s'en sorte mais ça risque d'être difficile... J'imagine que il y a des gens qui t'attendent ailleurs... Tu tiens le coup ?"
Thaksin, surpris par la douceur de sa voix, redressa la tête pour le regarder. Soudainement, quelques larmes remplirent ses yeux en pensant à sa grand mère, puis il cligna des yeux.
“Je… Je vivais avec ma grand mère, mes parents vivent en Thaïlande…. Ils sont probablement furieux et malheureux. Je m’inquiète plus pour eux que pour moi, à vrai dire.”
Il pencha les yeux sur la jeune femme, et l’aida à se poser dans une situation plus confortable, glissant sa main dans ses cheveux pour la rassurer.
“Et toi ? Tu as de la famille qui t’attend je suppose ? Une telle fureur de vivre, ce n’est pas pour rien.”

La jeune fille posa sa tête sur sa cuisse et le jeune homme continua à être une présence réconfortante, pour elle.
“J’ai décidé de me battre jusqu’au bout pour sortir d’ici mais je ne veux pas renoncer à mes principes. Si je dois quitter cette île, ce sera parce que je serais resté moi même. Sinon je préfère simplement...enfin. Tu vois ce que je veux dire. Je ne serais jamais un soldat.”
Il leva les yeux vers Haruto, l’observant curieusement.
“TOI, comment tu te sens ? Je ne sais pas faire grand chose mais… je suis doué pour écouter, si jamais tu en as besoin. Autant profiter d’un peu d’accalmie.”

-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-

I don’t care if it hurts, tie me up so I can’t run away. Grab me tightly and shake me so I can’t snap out of it. ▵ ©️endlesslove.
Kim Thaksin ▵
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur






avatar
Âge : 21 ans
Vague : Première vague
Amour : Aime Shiro mais ça n'a pas l'air réciproque :/

Coupons : 89
Contenu du sac : - une trousse avec une gomme, un critérium, un stylo quatre couleurs et du blanco.
- Un cahier de notes
- un sachet de chips saveur miel... Vide et plein de gras
- un appareil photo de stage avec une carte SD pleine
- Une trousse de toilette avec une brosse à dent, du dentifrice et un produit de protection pour les lentilles
- Une trousse à maquillage avec un crayon et du fard noir.
- Une boite pour ses lentilles de couleurs bleu
- Une blouse pour les stages en hôpital déchiré en bas


► Deux à trois bouteilles d'eau (1L5) Une vide et une dernière entamée
► Une carte de l'île avec ses zones
► Une boussole
► Une lampe torche (avec piles)
▬ Une peluche Winnie l'Ourson de 20cms
▬ Une petite tondeuse électrique pour les cheveux

Avatar : Shohei (Arlequin)
Statut RP : Peut toujours craquer !
Pseudo : Miyo
Multicomptes : Sanders Kilian

Messages : 609
Activité RP : 5









   Lun 7 Aoû - 15:48


L'aide humanitaire
Haruto connaissait déjà la réponse du jeune homme avant même qu'il ne dise quoi que ce soit. Pour aider des gens il est plus qu'évident que le blond à dû le faire. Bien plus que l'apprenti médecin d'ailleurs. Thaksin répondit qu'il était bien entendu toujours partant avant que les deux hommes ne se dirigent vers une jeune fille gravement atteinte. Les deux hommes avaient perdu leurs sourires en apercevant la malade. Le blond accouru vers elle et se présenta lui et Haruto. Ce dernier observait déjà les blessures de la patiente mais à l'entente de son nom il leva tout de même la tête et fit un léger sourire avant de reprendre un visage sérieux. Le psychologue lui parla pendant que l'apprenti médecin tentait de voir ce qui pouvait faire pour améliorer son état. Il entendit néanmoins Thaksin lui dire qui si elle avait mal elle pouvait lui serrer la main autant qu'elle le souhaitait. Aïe, Haruto espérait qu'il aimait souffrir parce que quand quelqu'un dit ça généralement il n'a plus de mains. D'un autre côté la jeune fille était vraiment faible et ne pourrait même pas serrer sa main si ça se trouve quoi que...

Le brun, il est vrai, savait soigner, cependant il n'était pas encore médecin accompli et ne pouvait pas être sûr à 100% à chaque fois et il n'a pratiqué que des opérations mineurs sur des rats de laboratoire pendant ses cours de vivisection. Mais il est vrai que s'il ne savait pas tout sur tout il était observateur et logique ce qui lui permettait de soulager un peu les gens en utilisant ses savoir. Cependant il est incollable sur les médicaments et les premiers secours. Il a des connaissances sur les maladies basiques, quelque notion sur les maladies graves et généralement il s'occupe bien des blessures car le corps humain n'a plus de secret pour lui. Voilà le brun avait fait le plus dur en s'occupant de ses côtes. Si seulement il pouvait un jour mettre la main sur un anti douleur ou un anesthésiant sur cette île il ne disait pas non... Il observa et vit que la jeune femme semblait serrer la main plutôt fort... Il ne disait mot et continuait d'essayer de la rassurer. Cet homme avait un cœur d'or. Il voulait aider tout le monde qu'importe le prix et les conséquences. C'est vraiment très généreux. De plus il avait l'air d'avoir une dent contre les égoïstes.

C'est pourquoi Haruto voulu savoir s'il avait toujours était aussi généreux. Le blond eut un sourire que ne manqua pas l'apprenti médecin qui sourit à son tour. Thaksin confia alors que ce n'était pas être généreux et que quand on a fait le choix d'aider les autres ce jeu sordide ne devait rien changer... Et pourtant, le brun lui avait changé à cause de ça. "Modeste en plus de ça." Ajouta l'apprenti médecin en fixant le bandage improvisé qu'il faisait à la jeune femme. Thaksin aida alors le brun dans sa tâche et était très concentré. Le psychologue eut les larmes aux yeux lorsqu'Haruto lui rappela ses proches avec sa question et il s'en voulu en voyant cela... Le jeune homme confia qu'il vivait avec sa grand mère et que ses parents étaient en Thaïlande. Il s'en faisait pour eux... "Je suis désolé..." Souffla le brun triste pour son camarade et parce qu'il lui avait rappelé de mauvais souvenir, il espérait vraiment que Thaksin ait une chance de leur parler encore une fois. Tout les jours Haruto rédiger des lettres au cas où un jour les organisateurs du jeu décidait d'être encore plus sadique et proposeraient à certains seulement de joindre leurs famille. Mais au fond il savait que ça ne se ferait pas et que dans le cas contraire ils demanderaient forcément des vies en échange...

Ce prix là était impossible à payer pour l'apprenti médecin pour l'heure... Thaksin rassura de nouveau la jeune femme et retour à la question à Haruto qui baissa la tête et eut un sourire triste et nostalgique. "Mon père adoptif, il a perdu sa femme et son fils le jour de l'accouchement. Je suis tout ce qui lui reste..." Avoua le brun qui renifla un peu avant de se remettre à la tâche. Thaksin s'occupa de la jeune fille qui posa sa tête sur sa cuisse. Le jeune homme avoua qu'il faisait tout pour se battre et s'échapper d'ici mais il ne pouvait pas renoncer à ses principes. Il ne refusait d'être un soldat. "Je comprends mais tu sais des soldats y en a de toutes les sortes." Lui avoua le brun. "Te battre comme tu le fait pour défendre tes principes est en somme déjà un acte de soldat." Lui confia-t-il. Le blond observa alors son interlocuteur et lui demanda comment lui allait. Car il était au moins doué pour écouter. Haruto l'observe avec un petit sourire. "Arrête je suis sûr que tu es très doué." Lui avoua le brun avec un sourire. Puis il soupira avec un air sérieux. "Comment je me sens ? Je sais pas trop... Au départ en arrivant sur l'île j'ai eut toutes sortes de sentiments. J'avais la haine, la colère, le désespoir, la tristesse et puis j'étais perdu. Mais maintenant plus rien. Je suis un peu vide... Si je ressens de l'inquiétude très souvent. Mais ne t'en fais pas j'ai pas besoin d'analyse tout va bien." Lui dit l'apprenti médecin qui n'aimait pas trop qu'on le sonde.

Il n'aimait pas trop qu'une personne devine trop vite la moindre de ses pensées ou de ses problèmes. "Mais maintenant personne ne peut rien n'y faire ici... Il y a qu'une chose, aller de l'avant et survivre du mieux possible. J'imagine que beaucoup ont la même pensée et des fois je me demande pourquoi moi je suis encore en vie ? C'est vrai d'autres sont morts et sans doute des plus forts que moi... Des plus généreux et intelligent que moi... Je ne peux m'empêcher de me dire qu'une bonne étoile veille sur moi. C'est idiot je sais." Rit le jeune homme se moquant de lui même. Il termina de soigner la jeune fille qui avait fermé les yeux. "Voilà je pense qu'elle ira mieux... Tu sais Thaksin je pense que tu peux faire de grandes choses, reste le même, mais s'il te plait fais attention et méfie toi de qui tu aide. Parfois les choses ne sont pas ce que l'ont croit." Le brun se redressa et sourit à son ami lui tendant la main. "Tu viens ? On passe au patient suivant." Le brun l'aida alors à se relever puis l'observa. "Au fait je ne t'ai pas demandé mais toi tu es de quel couleur ? Simple curiosité, tu n'es pas obligé de répondre." Lui dit-il. Haruto s'attendait presque à ce qu'il soit mauve car la plus part de ses amis s'y trouvent. Même s'il en quelques-uns dans les bleus les plus importants se trouvent dans une faction ennemie hélas...
Codage par Libella sur Graphiorum


Dernière édition par Song Haruto le Sam 9 Sep - 11:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur






avatar
Vague : Deuxième vague
Nombre de victimes : 0
Coupons : 106
Contenu du sac : ► Une miche de pain
► Une barre de céréales
► Deux à trois bouteilles d'eau (1L5)
► Une carte de l'île avec ses zones
► Une boussole
► Une lampe torche (avec piles)
► 4 pastilles d'assainissements pour l'eau
► Bracelet
► Livre d’astronomie
►Porte clé laser
►Pot d’encre de chine
►Pinceau
►T-shirt de rechange
►Bouteille d’eau
►Photographie
►Epingle à cheveux
► Pull
► Lunettes de soleil

Avatar : Kim Seokjin (BTS)
Pseudo : MikaXIII - Mika
Messages : 147
Activité RP : 11









   Lun 7 Aoû - 22:42





La jeune femme souffrait énormément, ce fait semblait évident. Pour avoir souffert de multiples côtes cassées après l’incident qui avait changé sa vie pour toujours, il savait qu’il y avait peu de sensations comparables à celle ci, et il pria de toutes ses forces pour qu’aucun os ne viennent perforer ses poumons. Elle ne méritait pas de mourir comme ca, prostrée sur le sol froid de l’hôpital.
Cependant, Thaksin savait qu’ils perdraient forcément des gens. Il se demanda ce que ferait l’organisation des gens n’étant pas encore complètement guéris une fois la quarantaine finie… Les remettraient t’ils dans la nature en attendant que leurs différences blessures internes fassent le sale boulot ?

Le jeune homme frissonna d’horreur, s’interdisant formellement d’y penser pour le moment. Il se devait d’assister Haruto dans cet élan de générosité qu’il n’aurait sûrement plus une fois relâchés dans la nature...Dans un jeu ou les beaux discours de Thaksin ne seraient plus d’aucune utilité.
Être généreux ne permettait pas d’être assuré de survivre, Thakie le savait mieux que personne.

"Modeste en plus de ça."

Le jeune homme eut un petit rire en secouant la tête. Il ne pouvait pas vraiment savoir si respecter ses principes était réellement un geste héroïque. Mais il avait décidé de survivre en restant lui même et n’était pas prêt de devenir un boucher sanguinaire.  Ajouta l'apprenti médecin en fixant le bandage improvisé qu'il faisait à la jeune femme.
La question d’Haruto le ramena soudainement à la réalité, et il eut bien du mal à cacher ses émotions.
"Je suis désolé..."
Thaksin secoua la tête. “Le plus important, c’est qu’ils soient en vie.” Tant qu’ils allaient bien, alors le jeune homme se battrait pour eux, ici, et pour le souvenir des personnes qui lui avaient un jour sauvé la vie.


Curieux, tout de même, sur ce qui pouvait pousser Haruto à agir comme il l’avait fait plus tôt; le jeune homme lui pose alors la même question.
"Mon père adoptif, il a perdu sa femme et son fils le jour de l'accouchement. Je suis tout ce qui lui reste..." Thaksin se sentit soudainement accablé par les sentiments qui transpiraient du garçon. Bien sur, il avait forcément quelque chose le poussant à faire des choix radicaux. Il n’était pas quelqu’un de mauvais dans le fond.
“Je suis sur que tu t’en sortiras. Tu as ce qu’il faut.” murmura très sincèrement le plus vieux.

"Je comprends mais tu sais des soldats y en a de toutes les sortes." Thaksin haussa un sourcil.  "Te battre comme tu le fait pour défendre tes principes est en somme déjà un acte de soldat." Cela arracha un sourire amusé à l’apprenti psychologue. Quel drôle de soldat il faisait…

"Arrête je suis sûr que tu es très doué." Le jeune homme ne se sentait pas en pleine possession de ses moyens, mais l’instintance de son compagnon était touchante.
"Comment je me sens ? Je sais pas trop... Au départ en arrivant sur l'île j'ai eut toutes sortes de sentiments. J'avais la haine, la colère, le désespoir, la tristesse et puis j'étais perdu. Mais maintenant plus rien. Je suis un peu vide... Si je ressens de l'inquiétude très souvent. Mais ne t'en fais pas j'ai pas besoin d'analyse tout va bien."
Thaksin, qui écoutait le jeune homme attentivement tout en caressant les cheveux de la jeune fille un peu apaisée, redressa la tête avant de donner un de ses sourires dont il avait le secret.
“Je suis pas psy.” Ironique, mais vrai. Il n’avait jamais de diplôme. “Je suis simplement doué pour écouter et donner du réconfort… en tout cas, c’est ce que je pense. Même ceux qui soignent ont parfois besoin qu’on les écoute, non ?”

Le jeune homme, malgré sa réticence à l’idée de lui parler de ses sentiments, continua dans sa lancée finalement. "Mais maintenant personne ne peut rien n'y faire ici... Il y a qu'une chose, aller de l'avant et survivre du mieux possible. J'imagine que beaucoup ont la même pensée et des fois je me demande pourquoi moi je suis encore en vie ? C'est vrai d'autres sont morts et sans doute des plus forts que moi... Des plus généreux et intelligent que moi... Je ne peux m'empêcher de me dire qu'une bonne étoile veille sur moi. C'est idiot je sais." Thaksin secoua vivement la tête.
“Ca n’a rien d’idiot. Après tout, on ne sait pas.” Il avait lui même toujours cru à ces choses là. En tout cas au pouvoir des rêves et de la foi. Ils pouvaient parfois s’avérer être la seule chose nous permettant de ne pas basculer...Il en savait quelque chose. “Tout le monde a sa façon de se rassurer, Haruto. Tu n’es pas obligé de jouer les durs à cuire.”

Finalement, l’apprenti médecin mit la touche finale au bandage qui permettrait aux côtes de la jeune fille de se ressouder tranquillement.
"Voilà je pense qu'elle ira mieux... Tu sais Thaksin je pense que tu peux faire de grandes choses, reste le même, mais s'il te plait fais attention et méfie toi de qui tu aide. Parfois les choses ne sont pas ce que l'ont croit." Thaksin sourit légèrement.
“Ne t’inquiètes pas pour moi...J’ai peut être l’air naif comme ça, mais je sais à quoi m’attendre ici.”" Il accepta la main du jeune homme pour se remettre sur pieds, se retrouvant face à face pour la première fois. "Au fait je ne t'ai pas demandé mais toi tu es de quel couleur ? Simple curiosité, tu n'es pas obligé de répondre."

Le jeune homme hésita quelques secondes. Après tout, il avait vu un peu plus tôt que leur couleur avait tout de même de l’importance pour Haruto, allait t’il le traiter différemment après ça ? Et puis, en même temps, il savait qu’il ne risquait rien, et il avait envie de faire confiance au jeune homme.
Il plongea ses yeux dans les siens et murmura.
“Je suis bleu. Est ce que ca veut dire qu'on peut se considérer amis ?”
Soudain, le jeune homme réalisa quelque chose. Il écarquilla les yeux alors que les souvenirs d’un garçon en pleine détresse lui revenaient. La peur dans des yeux écarquillés et un mot revenant sans cesse.
“Haruto...tu ne connaitrais pas un jeune homme du nom de Shiro ?” fit t’il.”Je l’ai rencontré l’autre soir...Il était vraiment...très perturbé, et effrayé. Mais maintenant que j’y penses; il a dit ton nom.”

-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-

I don’t care if it hurts, tie me up so I can’t run away. Grab me tightly and shake me so I can’t snap out of it. ▵ ©️endlesslove.
Kim Thaksin ▵
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur






avatar
Âge : 21 ans
Vague : Première vague
Amour : Aime Shiro mais ça n'a pas l'air réciproque :/

Coupons : 89
Contenu du sac : - une trousse avec une gomme, un critérium, un stylo quatre couleurs et du blanco.
- Un cahier de notes
- un sachet de chips saveur miel... Vide et plein de gras
- un appareil photo de stage avec une carte SD pleine
- Une trousse de toilette avec une brosse à dent, du dentifrice et un produit de protection pour les lentilles
- Une trousse à maquillage avec un crayon et du fard noir.
- Une boite pour ses lentilles de couleurs bleu
- Une blouse pour les stages en hôpital déchiré en bas


► Deux à trois bouteilles d'eau (1L5) Une vide et une dernière entamée
► Une carte de l'île avec ses zones
► Une boussole
► Une lampe torche (avec piles)
▬ Une peluche Winnie l'Ourson de 20cms
▬ Une petite tondeuse électrique pour les cheveux

Avatar : Shohei (Arlequin)
Statut RP : Peut toujours craquer !
Pseudo : Miyo
Multicomptes : Sanders Kilian

Messages : 609
Activité RP : 5









   Jeu 10 Aoû - 14:56


L'aide humanitaire
Haruto aimait bien le petit rire de son interlocuteur, il avait quelque chose d'apaisant et de mignon. C'est pourquoi le brun sourit en entendant ce petit rire. Mais peu après les choses devinrent moins légère. En effet Thaksin confia qu'il avait effectivement de la famille à qu'il tenait et le brun s'excusa. Le jeune homme secoua la tête et lui dit que le plus important est qu'il soit en vie. L'apprenti médecin acquiesça mais espérait au fond que Thaksin arriverait à rentrer chez lui et pas trop tard... Le blond lui demanda alors à son tour et le brun répondit que son père adoptif l'attendait. Le jeune homme lui répondit qu'il s'en sortirait car il avait ce qu'il fallait pour. "Je l'espère mais seul le temps nous le dira..." Répondit le brun en poursuivant ses soins. "Tu sais à mon avis toi aussi tu as ce qu'il faut pour survivre." Avoua l'apprenti médecin avec un sourire d'encouragement. Thaksin lui dit alors qu'il n'était pas un soldat et le brun lui répondait que pourtant il défendait ses idées comme un soldat et un battant. Cela fit sourire son interlocuteur et le brun eut également un sourire amusé en le voyant. Thaksin avait vraiment un sourire communicatif.

Vint alors la question de comment il allait. L'apprenti médecin lui expliqua ses ressentit avant de lui dire que tout allait bien et qu'il n'avait pas besoin d'analyse. Le jeune homme face à lui lui répondit avec son beau sourire qu'il n'était pas psy. Il était simplement doué pour écouter et donner du réconfort et que même les soigneurs avaient besoin qu'on les écoute. "Et moi je ne suis pas médecin... Mais je sais ce que ça fait de n'avoir que les bases dans un domaine et devoir faire avec. Donc je suis sûr que tu es doué pour écouter et réconforter. De plus nous sommes tous des êtres humains et avons tous besoin d'être écouté je suppose." Répondit avec franchise l'apprenti médecin. Ce dernier confia tout de même qu'il se sentait comme protégé. Puis confia qu'il se trouvait un peu idiot de penser ce genre de truc, surtout en ayant atterrit sur une île où le but est de s'entre tuer... Thaksin lui répondit que ça n'avait rien d'idiot et qu'on ne pouvait pas savoir... Le brun eut un sourire, puis Thaksin lui dit que tout le monde avait sa façon de se rassurer et qu'il n'avait pas besoin de jouer les dur à cuire. Cette remarque fit avoir un sursaut à l'apprenti médecin qui fixa le blond un peu surpris. "Mais je ne joue pas les dur à cuire..." Dit-il un peu gêné de cette remarque plutôt péjorative à ses yeux.

Le brun termina son bandage et fini par dire qu'il pensait que ça irait. Puis il conseilla au blond de faire attention à lui. Dans sa grande charité il pourrait se retrouver piégé... Puis le blond lui dit alors qu'il n'était pas naïf et que ça irait pour lui ce qui soulagea l'apprenti médecin qui lui sourit. Puis Haruto aida Thaksin à se relever et lui demanda de quel couleur il était par curiosité. Le psychologue lui murmura qu'il était bleu en plongeant ses yeux dans les siens et lui demanda si du coup ils pouvaient se considérer comme ami. Haruto se sentit un peu touché par la remarque. "La couleur ne change rien à mes relations. Aussi étrange que cela puisse paraître je ne fais attention à la couleur de quelqu'un que si je ne connais pas cette personne. Tu sais j'ai deux protégés qui sont mauves..." Lui avoua le brun mais il était tout de même heureux que Thaksin soit de la même faction que lui. "Mais ça n'enlève rien au fait que je suis ravi qu'on soit de la même couleur." Lui dit-il avec un léger sourire. Il avait confiance en Thaksin et savait qu'il ne lui mentait pas sur sa couleur. Soudain le psychologue sembla comme se souvenir de quelque chose faisant lancer un regard interrogateur à Haruto.

Le blond lui demanda alors s'il connaissait Shiro. Soudain le visage du brun se fit surprit et plus attentif. "Oui je le connais, toi aussi ? Il t'a parlé ? Comment va-t-il ?" Lui demanda le brun pressé et inquiet. Il l'avait vu au début de la quarantaine et s'était occupé de lui. Il était revenu le voir mais il ne pouvait pas s'empêcher de demander des nouvelles... Thaksin lui confia qu'il l'avait rencontré hier soir et qu'il avait l'air perturbé et effrayé... Le visage du brun reflétait plus sa tristesse. Il lui confia qu'il avait dit son nom. L'apprenti médecin releva le visage. "Ah et qu'a-t-il dit ?" Demanda le brun avec curiosité. Mais s'il lui avait parlé autant c'est qu'il a dû lui apporter son aide et pour ça l'apprenti médecin ne le remercierait jamais assez. "En tout cas merci de t'être occupé de mon protégé. Je t'en suis reconnaissant. Si tu as encore besoin de mon aide dans le futur n'hésite surtout pas. Je sais c'est peu et tu avais déjà mon aide mais c'est tout ce que je peux t'offrir..." Confia Haruto mais toujours inquiet pour son petit blond. "Parle moi un peu de lui... Si ce n'est pas trop te demander et si tu le veux bien, bien sûr... Pardon d'être aussi inquiet mais je tiens beaucoup à lui..." Dit-il un peu gêné de sa demande en cherchant des yeux d'autres personnes qui auraient peut-être besoin de leur aide... En tout cas croiser Thaksin était une heureuse coïncidence et il se disait qu'il formait en plus une bonne équipe, alors Haruto se voyait bien continuer dans cette direction.
Codage par Libella sur Graphiorum


Dernière édition par Song Haruto le Sam 9 Sep - 11:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur






avatar
Vague : Deuxième vague
Nombre de victimes : 0
Coupons : 106
Contenu du sac : ► Une miche de pain
► Une barre de céréales
► Deux à trois bouteilles d'eau (1L5)
► Une carte de l'île avec ses zones
► Une boussole
► Une lampe torche (avec piles)
► 4 pastilles d'assainissements pour l'eau
► Bracelet
► Livre d’astronomie
►Porte clé laser
►Pot d’encre de chine
►Pinceau
►T-shirt de rechange
►Bouteille d’eau
►Photographie
►Epingle à cheveux
► Pull
► Lunettes de soleil

Avatar : Kim Seokjin (BTS)
Pseudo : MikaXIII - Mika
Messages : 147
Activité RP : 11









   Jeu 10 Aoû - 22:16





Thaksin avait tendance à prendre la vie sur cette île plus cyniquement que de raisons. Il voulait vivre, et survivre. En grande partie parce que cette horreur de programme devait être stoppée, mais aussi car il ne supporterait pas de voir le chagrin qu’il pourrait laisser derrière lui. Cependant, la peur de mourir ne paralysait pas. Il savait que l’autre côté, la paix l’attendait.  Il serait bien acceuilli. Ce serait facile de céder à ces pensées, évidemment. Cela pourrait être rapide et peu douloureux. Mais il avait choisi de se battre, car il ne baisserait jamais les bras sans avoir essayé.
"Je l'espère mais seul le temps nous le dira..." Ils vivaient au jour le jour, attendant que quelqu’un leur tombe dessus, et qu’ils sachent que c’était la fin. En attendant, il fallait tout faire pour survivre. "Tu sais à mon avis toi aussi tu as ce qu'il faut pour survivre."
Thaksin n’en était pas certain, lui avoua t’il, mais personne ne le verrait jamais supplier et baisser les bras. Il valait mieux, bien mieux que ca.

Haruto semblait être quelqu’un de stoique, et plutôt secret : en vérité, ce n’était pas compliqué à comprendre en le rencontrant la première fois : il faisait certaines choses à sa manière, et n’éprouvait certainement pas le besoin de se justifier. Finalement, l’analyse se passait toujours au premier regard, pour un psychologue.
"Et moi je ne suis pas médecin... Mais je sais ce que ça fait de n'avoir que les bases dans un domaine et devoir faire avec. Donc je suis sûr que tu es doué pour écouter et réconforter. De plus nous sommes tous des êtres humains et avons tous besoin d'être écouté je suppose."
Thaksin acquiesça à cette dernière phrase. Le genre humain se distinguait des animaux en pas mal de points. Mais le plus important, c’était que l’homme avait éprouvé le besoin de s’exprimer depuis la nuit des temps, en utilisant différents signaux comme la peinture, l’écriture, l’oral, l’art en général…
L’homme aimait se confier et parler de lui. Ce qui n’était pas une mauvaise chose. Sin aimait écouter.

Finalement, une fois la jeune femme rassurée et son bandage en place, Haruto offrit sa main à Thaksin, qui la prit volontiers, car ses jambes étaient engourdies à force d’être resté dans une situation et une position particulièrement inconfortable. Grimaçant légèrement, le jeune homme releva la tête un peu trop brusquement à la question de son compagnon. Il hésita. Pour Thaksin, la couleur n’avait aucune importance dans les relations humaines, et il commençait réellement à apprécier le jeune médecin. Cependant, étant de la même couleur que le jeune homme, il finit par le lui confier à voix basse.   "La couleur ne change rien à mes relations. Aussi étrange que cela puisse paraître je ne fais attention à la couleur de quelqu'un que si je ne connais pas cette personne. Tu sais j'ai deux protégés qui sont mauves..."
Le jeune homme ne pouvait s’empêcher de trouver assez mignon l’empressement du jeune médecin à lui confier que deux de ses amis étaient mauves. Alors, il arrivait même que les docteurs les plus stoïques sortent de leur routine pour aider quelqu’un dans le besoin.

"Mais ça n'enlève rien au fait que je suis ravi qu'on soit de la même couleur."
Il hocha doucement la tête. “Moi aussi.”

Soudainement, un souvenir de la nuit précédente lui revint en mémoire, si violemment qu’il sentit la panique l’envahir. Il avait oublié...il avait manqué d’oublier ce que lui avait demandé Shiro, et le destin était assez clément pour avoir placé le fameux Haruto juste en face de lui à cet instant.

Le prénom de Shiro eut le mérite de s’attirer l’attention du garçon assez rapidement. "Oui je le connais, toi aussi ? Il t'a parlé ? Comment va-t-il ?"  Le jeune homme s’empressa de lui raconter son étrange rencontre avec le garçon tourmenté par une horrible créature, et son insistance à trouver un jeune homme appelé Haruto.
“Il m’a parlé … oui. Mais je ne peux pas dire qu’il allait bien. Est ce que les médicaments peuvent créer des hallucinations chez les patients les plus atteints ?”
Il mentionna aussi le fait que Shiro avait parlé de lui. "Ah et qu'a-t-il dit ?"
Le jeune homme hésita quelques secondes, avant de se pencher vers lui. “Il m’a demandé de te faire venir à lui… Il a parlé...d’une alliance ? Je ne sais pas si ca faisait partie des choses qu’il a dites quand il délirait mais..”

Le jeune homme hésita. Il n’avait pas envie de faire de gaffe, car le garçon de la veille l’avait réellement touché, bien qu’il ne sache toujours pas de quoi il était atteint, il n’avait pas envie de lui apporter un quelque embarras.  "En tout cas merci de t'être occupé de mon protégé. Je t'en suis reconnaissant. Si tu as encore besoin de mon aide dans le futur n'hésite surtout pas. Je sais c'est peu et tu avais déjà mon aide mais c'est tout ce que je peux t'offrir..." Thaksin lui sourit doucement. Une telle promesse, c’était déjà bien plus qu’il n’en avait besoin. "Parle moi un peu de lui... Si ce n'est pas trop te demander et si tu le veux bien, bien sûr... Pardon d'être aussi inquiet mais je tiens beaucoup à lui..." Le jeune homme ne put s’empêcher de remarquer que la voix du jeune homme était remplie d’émotions, pour la première fois depuis qu’ils s’étaient rencontrés.
“Haruto...est-ce qu’il a un trouble psychiatrique… ?” Il murmura doucement. “Il était terrifié par une hallucination horrible la nuit dernière… je suis resté avec lui pour l’aider à se calmer.” Il lui désigna un jeune homme qui venait de commencer à vomir dans un coin du couloir, et continua son récit alors qu’ils se précipitaient vers lui.
“Tu as l’air d’être très attaché à lui… hm….tu le connais depuis longtemps ?”

-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-

I don’t care if it hurts, tie me up so I can’t run away. Grab me tightly and shake me so I can’t snap out of it. ▵ ©️endlesslove.
Kim Thaksin ▵
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur






avatar
Âge : 21 ans
Vague : Première vague
Amour : Aime Shiro mais ça n'a pas l'air réciproque :/

Coupons : 89
Contenu du sac : - une trousse avec une gomme, un critérium, un stylo quatre couleurs et du blanco.
- Un cahier de notes
- un sachet de chips saveur miel... Vide et plein de gras
- un appareil photo de stage avec une carte SD pleine
- Une trousse de toilette avec une brosse à dent, du dentifrice et un produit de protection pour les lentilles
- Une trousse à maquillage avec un crayon et du fard noir.
- Une boite pour ses lentilles de couleurs bleu
- Une blouse pour les stages en hôpital déchiré en bas


► Deux à trois bouteilles d'eau (1L5) Une vide et une dernière entamée
► Une carte de l'île avec ses zones
► Une boussole
► Une lampe torche (avec piles)
▬ Une peluche Winnie l'Ourson de 20cms
▬ Une petite tondeuse électrique pour les cheveux

Avatar : Shohei (Arlequin)
Statut RP : Peut toujours craquer !
Pseudo : Miyo
Multicomptes : Sanders Kilian

Messages : 609
Activité RP : 5









   Ven 11 Aoû - 12:57


L'aide humanitaire
Haruto sourit au jeune homme face à lui. Il lui avoua être heureux d'être de la même couleur que lui. Le blond lui avoua que lui aussi. Le sourire du brun s'élargit et il baissa un peu les yeux avant de les remettre sur son interlocuteur. Ce dernier sembla alors se souvenir de quelque chose ce qui le fit alors observer son nouvel allié avec inquiétude. Le blond lui demanda s'il connaissait quelqu'un du nom de Shiro. Ce nom le fit réagir immédiatement. Bien sûr qu'il connaissait Shiro. Le brun s'empressa alors de lui poser plusieurs questions à tel point qu'il fini par s'en vouloir d'être aussi pressant. Le pauvre psychologue était très gentil et ne méritait pas qu'on l'agresse limite de cette façon. Mais quand il s'agissait de Shiro l'apprenti médecin perdait un peu le contrôle sans trop savoir pourquoi même si en ce moment il se posait pas mal de question sur le petit blond... Thaksin lui apprit alors que non il n'allait pas très bien. Lorsqu'Haruto était venu, il s'en était rendu compte mais il avait espéré que ça s'était un peu arranger depuis mais apparemment c'était pire et l'envie de courir vers la chambre de son petit protégé le prit instantanément. Son cœur s'emballait sous la crainte. C'est alors que le jeune psychologue demanda si les médicament en trop grande quantité pouvaient causer des hallucinations chez les patients les plus atteints...

Le brun se mit à réfléchir repensant à la compositions des médicaments fourni mais rien et aucun patients n'avait présenté cet effet secondaire... La composition de ces médicament à trop grande dose provoqué des difficultés respiratoires car ils n'agissaient que là et aucun excipient ne venait et ne pouvait se greffer sur les synapse du patient provoquant ainsi des hallucinations... Donc non l'apprenti médecin ne voyait pas comment Shiro pouvait avoir des hallucination et le brun fit un légers signe négatif de la tête avec une expression troublé. « Non de ce que j'en ai vu ces médicaments ont les mêmes effet que le vaccins à trop forte dose cela peut-être douloureux mais les composants ne peuvent se greffer directement sur les synapses du nerf optique... Autrement dit non ce médicament ne provoque aucune hallucination peut-être une grande fatigue mais c'est tout... » Le brun releva la tête vers Thaksin avec inquiétude... « Il était victime d'hallucinations ? Et une trop grande peur ne peut pas lui faire faire des troubles du sommeil comme des rêves éveillé ? » Demanda Haruto de plus en plus inquiet pour son Shiro... L'apprenti médecin lui demanda alors ce qu'il avait dit et le blond lui avoua qu'il lui avait demandé de retrouvé le brun pour lui demander de faire équipe... Avait-il repensé à la proposition de Haneul et avait voulu la mettre en pratique ? Mais lorsque le psychologue évoqua le délire de Shiro Haruto releva la tête encore plus inquiet perdant son léger sourire triste et nostalgique qu'il avait eut en repensant à faire route avec Shiro.

« Non il ne délirait pas on avait parlé un jour de faire route ensemble... Mais... Délirait ? Que veux-tu dire ? » Lui demanda l'apprenti médecin de plus en plus inquiet. « Tu pense qu'il a des troubles particuliers ? » Demanda Haruto inquiet. Puis il le remercia avec un légers sourire triste lui offrant ce qu'il pouvait... Le blond lui rendit un sourire qui réconforta un peu l'apprenti médecin qui allait un jour mourir d'inquiétude, il en est sûr... Il demanda alors à Thaksin de lui parler un peu de son Shiro si cela ne le dérangeait pas... Le blond lui demanda alors si le jeune homme avait des troubles psychiatriques... Non impossible... Ou alors le brun n'était pas au courant mais c'était quasi impensable pour lui... « Non ! » Répondit un peu trop fort le brun avant de se reprendre et murmurer à son tour... « Non... Il a toujours agit normalement... Enfin devant moi. » Lui apprit l'apprenti médecin qui était de plus en plus inquiet sur l'état du blond... Thaksin lui apprit qu'il était terrifié par une hallucination et qu'il était resté avec lui pour le rassurer... Le brun baissa la tête avec tristesse et lui n'avait même pas était capable d'être présent pendant ce moment difficile... Il s'en voulait et ne savait comment remercier son nouvel ami d'avoir fait cela...

Le psychologue désigna alors un autre patient en train de vomir et Haruto fit un léger signe de tête pour acquiescer et le suivre. Il avait presque oublié leur mission, ou du moins l'objectif qu'ils s'étaient fixé... Le blond lui avoua qu'il avait l'air attaché à lui et lui demanda s'il le connaissait depuis longtemps. Le brun se pencha vers le jeune homme mal en point et lui mit une bassine devant lui pour l'inciter à se laisser aller. Puis il prit un verre d'eau et lui donna doucement et releva les yeux vers Thaksin. « Plutôt oui on se connaît depuis mon arrivée quasiment... » Le brun prit sa lampe torche et demanda au jeune homme d'ouvrir la bouche il observa et vit que sa gorge était en sang ce qui le fit soupirer. Il prit un nouveau verre d'eau et le donna avec un médicament au jeune homme. Il fallait vraiment qu'il arrête de tousser... « Tenez, prenez ça, ça ira un peu mieux... » Dt-il au jeune homme avant de reposer les yeux sur le psychologue. « Shiro est très important pour moi et j'y tiens beaucoup car c'est la seule personne à avoir de l'innocence depuis que je suis arrivé ici... Mais d'un côté je sais que cette innocence pourrait lui coûter la vie... » Lui avoua Haruto avec tristesse. « J'aimerai l'aider mais j'ai l'impression qu'il me cache pas mal de choses... Je ne veux pas le forcer à me parler... C'est qu'il ne doit pas en avoir envie... Du moins pas avec moi... » Lui apprit l'apprenti médecin qui se mit à masser la gorge du jeune malade alors qu'il avait prit le médicament. Haruto vérifia si ses côtes étaient toujours en place par chances elles étaient intactes. Pour être sûr qu'elles ne bougent pas il montra au jeune homme comment se tenir. « En tout cas merci de m'avoir tenu informé... Si je peux faire quoi que ce soit il suffit juste de me le dire... » Lui confia t-il en levant le regard vers celui de Thaksin.
Codage par Libella sur Graphiorum


Dernière édition par Song Haruto le Sam 9 Sep - 11:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur






avatar
Vague : Deuxième vague
Nombre de victimes : 0
Coupons : 106
Contenu du sac : ► Une miche de pain
► Une barre de céréales
► Deux à trois bouteilles d'eau (1L5)
► Une carte de l'île avec ses zones
► Une boussole
► Une lampe torche (avec piles)
► 4 pastilles d'assainissements pour l'eau
► Bracelet
► Livre d’astronomie
►Porte clé laser
►Pot d’encre de chine
►Pinceau
►T-shirt de rechange
►Bouteille d’eau
►Photographie
►Epingle à cheveux
► Pull
► Lunettes de soleil

Avatar : Kim Seokjin (BTS)
Pseudo : MikaXIII - Mika
Messages : 147
Activité RP : 11









   Ven 18 Aoû - 20:41





Au fond, Thaksin le savait. Il se doutait que les médicaments n’étaient pour rien dans ces hallucinations que le jeune homme semblait avoir eu. Il le savait car lui aussi aurait vu les siennes augmenter et être plus fortes. Alors qu’au contraire, celles ci se faisaient relativement discrètes, depuis quelques jours.
Il demanda quand même, car il n’avait jamais vu un cas de crise de panique aussi violent que celui qu’il avait remarqué cette nuit là. Si les hallucinations ne se calmaient pas, alors le jeune homme allait avoir besoin d’aide. Il allait falloir qu’on le protège.
« Non de ce que j'en ai vu ces médicaments ont les mêmes effet que le vaccins à trop forte dose cela peut-être douloureux mais les composants ne peuvent se greffer directement sur les synapses du nerf optique... Autrement dit non ce médicament ne provoque aucune hallucination peut-être une grande fatigue mais c'est tout... » Le thaïlandais jura intérieurement dans sa tête. De toute évidence, il semblait que son nouvel ami n’était pas au courant des troubles de son protégé et il n’était vraiment pas certain qu’il était le mieux placé pour annoncer ça à Haruto.
« Il était victime d'hallucinations ? Et une trop grande peur ne peut pas lui faire faire des troubles du sommeil comme des rêves éveillé ? » Le jeune homme acquiesça. Il avait vu des patients en trop grand stress avoir des problèmes de sommeil et des hallucinations. Mais celles ci étaient perçues comme telles par le patient, et étaient loins d’être aussi détaillées.
“Ca peut arriver mais…” Il se tut. Il n’avait pas envie d’accabler encore plus le jeune homme d’inquiétude.

« Non il ne délirait pas on avait parlé un jour de faire route ensemble... Mais... Délirait ? Que veux-tu dire ? » Il lui semblait que le jeune homme adoptait de toute évidence un comportement totalement différent avec les gens qu’il connaissait. « Tu pense qu'il a des troubles particuliers ? »
Thaksin se noua les mains. L’idée de dire à ce jeune homme que l’une des personnes qui semblaient être une de ses bouées de sauvetage sur cette île était atteinte de troubles psychiatriques très avancés lui donnait envie de vomir. « Non... Il a toujours agit normalement... Enfin devant moi. » Thaksin posa sa main sur son bras, avant de lui raconter en détail sa nuit agitée. Il pressa légèrement son bras et retira sa main, avant de murmurer, aussi sincèrement qu’il le pouvait sans faire paniquer le garçon.
“Je ne suis sur de rien mais… Je pense que les troubles comme ça remontent à plus de quelques semaines. Je peux me tromper, évidemment.” s’empressa t’il de dire. “Il n’y a pas à avoir peur, surtout. Promets moi que ca ne va rien changer pour toi. Il a simplement besoin de quelqu’un sur qui compter, et pour le protéger.” Il sourit doucement. “Je suis pratiquement sur qu’avec toi près de lui, ca n’arriva plus."

Les deux jeunes hommes se dirigèrent vers l’un des derniers patients alignés dans le couloir, et qui semblait tout simplement incapable de garder le repas qu’ils avaient mangé à midi à l’intérieur de son estomac. Le jeune homme ne put s’empêcher de détourner rapidement les yeux pour ne pas sentir la nausée monter dans sa gorge.
« Plutôt oui on se connaît depuis mon arrivée quasiment... » Ce qui poussa le jeune homme à se demander ce qu’il voulait dire par longtemps. Il n’était lui même là que depuis une grosse semaine. Mais il devait avouer que le temps passait réellement lentement sur cette île.
« Tenez, prenez ça, ça ira un peu mieux... » Le médecin se tourna de nouveau vers lui. « Shiro est très important pour moi et j'y tiens beaucoup car c'est la seule personne à avoir de l'innocence depuis que je suis arrivé ici... Mais d'un côté je sais que cette innocence pourrait lui coûter la vie... » Le jeune homme pouvait comprendre ça. Certaines personnes ici avaient vécu leur vie entière dans une bulle parfaitement hermétique, entourés d’amours et d’eau fraîche, persuadés que Battle Royale n’était plus qu’un stupide mythe pour faire peur aux enfants. Et puis, du jour au lendemain, on leur avait mis une arme dans les mains, et ils avaient été déposés sur cette île, avec pour consigne de s’entretuer. Ces personnes étaient souvent les premiers sur la liste.
« J'aimerai l'aider mais j'ai l'impression qu'il me cache pas mal de choses... Je ne veux pas le forcer à me parler... C'est qu'il ne doit pas en avoir envie... Du moins pas avec moi... »
Le jeune homme se sentit soudainement mal à l’aise. C’était sans aucun doute quelque chose qu’ils auraient du voir ensemble. Mais il se pencha vers lui, souriant doucement.
“Il est encore ici, comme nous. Pourquoi ne pas aller le voir et lui dire tout ça ? C’est ce qu’il a besoin d’entendre, si tu savais…" Il se rappelait encore de la détresse dans la voix du garçon, et de ses yeux plongés dans les siens.
“Je pense qu’il imagine qu’il est un monstre. Il est habitué au rejet ou au désintérêt. Avoir un ami, quelqu’un sur qui compter, ca ne peut que lui faire du bien.”

« En tout cas merci de m'avoir tenu informé... Si je peux faire quoi que ce soit il suffit juste de me le dire... » Il lui sourit légèrement, quand soudainement, quelque chose lui vint en tête. Il rougit légèrement.
“Et bien…” Il caressa gentiment la main du jeune homme qui s'agrippait à lui, lui murmurant quelques mots. Il se détendit légèrement.
“Je ne sais pas si tu as accès aux médicaments ? J’aurais vraiment besoin d’une boite de traitement contre hmmm… la narcolepsie.” Il se massa légèrement le crâne. “J’avoue que ca pourrait bien me sauver la vie, un de ces jours.”

-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-

I don’t care if it hurts, tie me up so I can’t run away. Grab me tightly and shake me so I can’t snap out of it. ▵ ©️endlesslove.
Kim Thaksin ▵
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur






avatar
Âge : 21 ans
Vague : Première vague
Amour : Aime Shiro mais ça n'a pas l'air réciproque :/

Coupons : 89
Contenu du sac : - une trousse avec une gomme, un critérium, un stylo quatre couleurs et du blanco.
- Un cahier de notes
- un sachet de chips saveur miel... Vide et plein de gras
- un appareil photo de stage avec une carte SD pleine
- Une trousse de toilette avec une brosse à dent, du dentifrice et un produit de protection pour les lentilles
- Une trousse à maquillage avec un crayon et du fard noir.
- Une boite pour ses lentilles de couleurs bleu
- Une blouse pour les stages en hôpital déchiré en bas


► Deux à trois bouteilles d'eau (1L5) Une vide et une dernière entamée
► Une carte de l'île avec ses zones
► Une boussole
► Une lampe torche (avec piles)
▬ Une peluche Winnie l'Ourson de 20cms
▬ Une petite tondeuse électrique pour les cheveux

Avatar : Shohei (Arlequin)
Statut RP : Peut toujours craquer !
Pseudo : Miyo
Multicomptes : Sanders Kilian

Messages : 609
Activité RP : 5









   Lun 28 Aoû - 20:17


L'aide humanitaire
Haruto était inquiet à propos de l'état de Shiro... Pourquoi ne lui avait-il pas dit ? Il en avait pourtant eut le temps lorsqu'il n'était que tous les deux et que le plus grand s'occupait de lui... Mais il est vrai que Thaksin est quelqu'un de plus rassurant que le médecin... Le serpent de l'envie et de la jalousie se mit à s'agitait dans le ventre du brun mais il savait que ce n'était de la faute de personne. Mais il ne pouvait s'empêcher de se demander combien de fois il en avait parlé à d'autres et pas à lui... Pourquoi Shiro se comportait toujours différemment avec lui ? Il l'avait déjà vu avec Haneul... Son comportement n'était pas le même... Haruto se concentra sur le psychologue qui lui dit que l'hypothèse d'Haruto était possible, il émit un « mais » puis coupa sa phrase... « Ce n'est pas le cas de Shiro n'est-ce pas ? » Lui demanda t-il avant de soupirer et de détourner les yeux. Il connaissait bien ces phrases en suspends compliquées à entendre pour les proches... Son père en avait fait les frais mais durant ses stages et études l’apprenti médecin avait comprit la difficulté de dire les choses... Ce n'est pas de leur faute pourtant...

C'est pourquoi pour éviter l'embarras pour Thaksin, Haruto enchaîna en lui confirmant qu'il ne délirait pas sur ce qu'il lui avait dit... Puis il ne pu retenir sa curiosité et demanda ce que voulait dire son nouvel ami. Avait-il eut comme une crise ? La tristesse du brun s'accentuait mais il attendait des réponses de manière posée. Mais pour combien de temps ? Son inquiétude montait et il voyait bien que le jeune psychologue n'était pas forcément très à l'aise dans cette conversation et cela se voyait par sa difficulté à prendre la parole. Pourtant le brun entra dans le vif du sujet en demandant quels troubles avait décelé le blond chez son protégé. Son interlocuteur noua ses mains et sembla gêné... Haruto comprenait que le jeune psychologue ne voulait pas lui répondre enfin pas dans l'immédiat voir jamais. Ce que comprenait le brun... Après tout qui était-il pour oser demander des choses aussi personnel sur le joueur mauve ? Personne, il connaissait Shiro depuis seulement un mois et dans cet enfer connaître les gens est difficile. Si Shiro ne voulait pas qu'il le sache il respectait sa décision. Ce n'était pas non plus la volonté de Thaksin, il se devait aussi de la respecter... Même si dans des moments pareils la bienséance est la dernière de ses préoccupations...

Alors pour éclairer l'apprenti psychologue, afin qu'il aide au mieux le joueur mauve, il lui avoua qu'il n'avait jamais agis étrangement devant lui pour les quelques fois où ils s'étaient vu. Thaksin sembla prendre son courage à deux mains et posa sa main sur son bras. Haruto le fixa en l'écoutant avec attention... Le blond lui confia que ces troubles ne semblaient pas nouveaux. Il lui dit aussi qu'il pouvait se tromper... Haruto était un peu chamboulé par la révélation et baissa un peu les yeux... Comment devait-il le prendre ? Comment devait-il réagir ? Il était un peu perdu et cette fois ses connaissances ne l'aideraient pas... Mais le psychologue le rassura et l'aida en lui disant que cela ne devait rien changer et qu'il avait besoin de quelqu'un pour le protéger. L'apprenti médecin rendit un léger sourire à celui de Thaksin. Ce dernier ajouta qu'à ses côtés cela n'arriverait plus. Le brun eut un doute. Et si ce n'était pas suffisant ? Pourtant il avait réussi à voir les vertus apaisantes qu'il avait sur le blond à pics. Mais était-ce suffisant ? Il l'espérait il fit un signe positif de la tête avec calme en regardant son nouvel ami pour lui montrer qu'il avait comprit le message et ferait de son mieux. Il avait prit conscience qu'il s'agissait de Shiro et pour le plus jeune il serait prêt à beaucoup sans vraiment savoir pourquoi et sans avoir testé les limites de ce liens. Jusqu'où il était prêt à aller pour lui ? Il ne le savait pas vraiment... Loin sans doute mais sans vraiment savoir s'il avait vraiment une fin...

Ils s'avancèrent alors vers un autre malade et s'en occupèrent. Haruto l'aida le regardant vomir dans la bassine qui lui tenait avant de tentait de le soulager. Le brun répondit alors à l'interrogation du psychologue. Lui disant que pour lui ça faisait un moment déjà... Un mois et il se rendait compte que Thaksin était arrivait il y a peu non ? De toute évidence une nouvelle vague avait surgit en regardant dans l'hôpital il s'en était rendu compte. Ça ne s'arrêtera jamais... Il y aura toujours de nouveaux jeunes qui arriveront ici pour tuer ou pour mourir... Ils n'étaient que de passage, tous... Mais ce jeu lui n'aura pas de fin... Il était là le piège... Survivre avec sa couleur était impossible à moins de faire un massacre de sang froid... C'était trop beau de pouvoir sauver plusieurs personnes... De plus grâce au zones interdites ils obligeaient les jeunes à se regrouper et s'entre tuer... Ce jeu infâme n'aurait donc jamais de fin, c'était ça la conclusion. À quoi bon soigner que son équipe ? Thaksin avait raison il fallait résister comme il le pouvait mais ces colliers les en  empêchaient... Pour son père Haruto survivrait il avait foi en sa bonne étoile et en lui. Il devait y arriver. Pour tout ceux qui comptent pour lui sur cette île, il devait repousser ses limites et il le ferait. Le brun acheva de s'occuper du malade et se tourna vers le psychologue en lui confiant que Shiro comptait beaucoup pour lui grâce à son innocence mais si seulement il n'y avait que ça ?

Sur cette île la cruauté est recommandée pas s'attacher... Haruto savait qu'il avait fait une erreur stratégique mais quand bien même sa tête lui criait qu'il s'était trompé, son esprit lui disait qu'il restait humain et que c'était peut-être le bon choix mais son cœur lui murmurait que c'était bien plus que ça... Comment faire lorsqu'on est ainsi divisé ? L'apprenti médecin confia alors qu'il voulait aider Shiro bien sûr mais il se dit que peut-être il n'en avait pas envie... Le psychologue lui dit qu'il était encore ici et qu'il avait besoin d'entendre cela il fallait qu'il aille le voir. Il lui dit qu'il avait besoin de quelqu'un à ses côté... Haruto le savait il devait mettre de coté ses sentiments et se centrer sur les problèmes de son ami. Qu'importe la gêne ils devaient faire route ensemble il irait le voir et lui dirait qu'il veut rester avec lui désormais. « Ne t'en fais pas j'irai le retrouver mais j'agirai comme si j'ignorais tout et j'attendrai qu'il m'en parle de lui même... » Confia le brun qui préférait ne pas stresser Shiro avec ça. Haruto se recentra sur son interlocuteur et lui demanda si lui de son côté il pouvait quelque chose pour lui. Thaksin se mit à rougir et apparemment il avait bien une requête... Le psychologue lui demanda s'il avait accès aux médicaments car il avait bien besoin d'un traitement contre la narcolepsie...

Ah oui en effet... Ce trouble est très divers selon les patients et complexe... Quelqu'un comme Haruto n'a pas vraiment les qualifications pour ciblé correctement mais à quelques notions... C'est lié au sommeil, ça peut troubler la concentration et bien d'autres symptômes en fonction du sujet... L'apprenti médecin fut alors inquiet... Thaksin souffrait de narcolepsie ? Le brun s'en voulait d'être une fois de plus impuissant mais donner un coup de poing dans un mur ou s'inquiéter à outrance ne résoudrait rien surtout que le jeune homme vit avec cela depuis déjà un petit moment sans doute... Pas de panique. Haruto se concentra et répondit à la question de son vis à vis. « Je vais pas y aller par quatre chemins... Je n'ai aucun médicament les seuls que j'avais pu emporter étaient pour la plus part des anti-douleur et on me les a retirer... » Lui confia l'apprenti médecin étant gêné à son tour. Puis il releva les yeux pour les plonger dans ceux de son interlocuteur. « Mais je peux quand même t'aider je pense. » Lui sourit le brun. « De ce que j'en sais les micro siestes de vingt minutes pour stimuler la concentration, est une bonne méthode pour lutter contre les symptômes de la narcolepsie. Ou tout du moins les atténué pendant un temps mais sans traitement ça risque d'être difficile... » Lui avoua le brun. « Après je pense que tu pourrais te procurer des semblant de médicaments auprès des plus drogués de l'île... Ils ont peut-être de l'amphétamine ou du modafinil. » Lui confia Haruto avec un peu de crainte mine de rien.

« Je ne te cache pas que cela peut comporté des risques d’addiction ou des effets secondaires. Ça pourra certes stopper les symptômes de la narcolepsie mais les risques peuvent être parfois plus grand.... Il faut avant tout que je connaisse tes symptômes personnel pour te conseillé au mieux, sans ça j'avance à l'aveugle. De ce que j'en sais la narcolepsie se présente sous différentes formes selon les patients. » L'apprenti médecin était ravi que ses quelques connaissances puissent aider le jeune homme et il lui devait bien ça. Cependant la tâche s’avérer délicate et peut être qu'Haruto y était aller trop fort... Le psychologue ne voulait peut-être pas en parler comme ça... Le brun l'observa. « Désolé j'ai peut-être était trop directe mais il faut en effet trouver une solution à ton problème avant qu'il ne s'empire... » Lui avoua le brun qui se trouvait être assez inquiet de l'état de santé de son nouvel ami, il espéré sincèrement pouvoir lui être un peu utile et surtout qu'il trouve une solution rapidement afin qu'il ne se fasse pas tuer... Haruto aurait du mal à l'encaisser et cela confirmerait que cela arrive aux meilleurs... Mais sur cette île sont-ils en droit d'espérer la moindre chance de s'en sortir vivant ?
Codage par Libella sur Graphiorum


Dernière édition par Song Haruto le Sam 9 Sep - 11:15, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur






avatar
Vague : Deuxième vague
Nombre de victimes : 0
Coupons : 106
Contenu du sac : ► Une miche de pain
► Une barre de céréales
► Deux à trois bouteilles d'eau (1L5)
► Une carte de l'île avec ses zones
► Une boussole
► Une lampe torche (avec piles)
► 4 pastilles d'assainissements pour l'eau
► Bracelet
► Livre d’astronomie
►Porte clé laser
►Pot d’encre de chine
►Pinceau
►T-shirt de rechange
►Bouteille d’eau
►Photographie
►Epingle à cheveux
► Pull
► Lunettes de soleil

Avatar : Kim Seokjin (BTS)
Pseudo : MikaXIII - Mika
Messages : 147
Activité RP : 11









   Mer 30 Aoû - 19:36





« Ce n'est pas le cas de Shiro n'est-ce pas ? »
Le jeune homme pouvait voir que ses déclarations étaient un véritable choc pour Haruto, et soudainement, il s’en voulut horriblement. Finalement, ce n’était peut être pas ce qu’il aurait du faire depuis le début. Peut être qu’il aurait du laisser Shiro en parler avec le médecin si c’était ce qu’il voulait.
Mais quelque chose lui disait qu’il était indispensable de préparer Haruto à ce qu’il verrait sans aucun doute. Thaksin savait combien la maladie mentale pouvait être effrayante, et Shiro avait besoin de quelqu’un qui saurait le protéger sans avoir peur de lui et sans le juger. Thaksin était persuadé que Haruto avait la personne parfaite pour ça.
Le jeune homme secoua la tête.

“Je sais ce que tu te dis, mais Haruto, les personnes atteintes de cette pathologie peuvent avoir des changements d’humeurs impressionnants, surtout dans son cas. Il t’a choisi toi pour le protéger plutôt qu’un autre, ca veut tout dire… je pense… qu’il ne voulait pas te faire fuir en te le disant.”


Le jeune homme se devait d’être aussi précis que possible sur la maladie de Shiro pour que Haruto aie les bons gestes. Le problème était que lui même n’était pas sur de la nature et de la gravité de ce qu’avait le garçon : un mot venait en tête, fort et peut être innaproprié.
Schyzophrénie.
Maladie psychique grave, qui s'accompagne d'une perte du contact avec la réalité, de délires ainsi que de modifications de la pensée, du langage et du comportement.
Shiro présentait tous les symptomes d’une schyzophrénie très mal soignée avec dédoublement de personnalité : Thaksin savait que de plus en plus de cliniques privées avec des méthodes “révolutionnaires” ouvraient dans la NEC et au Japon pour soigner ce genre de troubles, en utilisant la torture et les expériences médicales non réglementées.

Il savait que ce n’était pas à lui de faire des suppositions sur le cas de Shiro. Il ne pouvait de même pas veiller sur lui indéfiniment. Une fois qu’ils sortiraient d’ici, le jeune homme retournerait à sa vie solitaire au plus profond de la jungle.
Il prit soudainement la main d’Haruto, l’observant.
“Tes connaissances en médecine ne serviront à rien pour ca.” avoua le garçon. “Tu dois simplement être là pour lui, et surtout ne jamais oublier qu’il s’agit de ton ami. Parfois, c’est facile de se laisser aveugler par la maladie, qu’elle soit physique ou psychique.”
Le jeune homme finit par le lâcher et lui lançant un léger sourire.
“Juste… promets moi de ne pas le laisser livré à lui même, Haruto.”

Ils se dirigèrent immédiatement vers un nouveau malade, et l’apprenti psychologue tressailli en se rendant compte que le sang et les tripes devenaient une vue auquel il s’habituait, lentement mais sûrement. Thaksin n’était pas sur de vouloir que ca lui arrive. En fait, il savait qu’il ne voulait pas être habitué à voir les gens souffrir et mourir, car il savait que c’était à ce moment là qu’il se perdrait, finalement.
Le garçon savait jouer un jeu dangereux, en allant contre les règles de cette horreur, mais il savait qu’il faisait exactement ce que sa grand mère et ses parents voulaient : il ne reniait pas ses valeurs, mais n’abandonnait pas. Il ne mettrait jamais à genoux devant un élève ou les organisateurs de ce jeu.
Si il devait mourir, il mourait fier de ce qu’il aurait accompli.

. « Ne t'en fais pas j'irai le retrouver mais j'agirai comme si j'ignorais tout et j'attendrai qu'il m'en parle de lui même... » Le jeune homme sourit et hocha la tête. Bien évidemment, il n’avait jamais préconisé le fait de mentir aux patients, mais ici, il était important que Shiro se concentre sur le fait d’aller mieux, et non pas de voir le garçon qu’il appréciait le considérer comme quelqu’un d’instable.
Thaksin savait ce que ca pouvait faire. “C’est une bonne initiative.”

Quand Haruto propose son aide à Thaksin, le jeune homme se sent immédiatement coupable de trouver quelque chose à lui demander. Bien évidemment, le thailandais ne l’avait pas aider pour gagner quelque chose, mais il savait qu’Haruto pouvait peut être avoir les compétences nécéssaires pour l’aider.
« Je vais pas y aller par quatre chemins... Je n'ai aucun médicament les seuls que j'avais pu emporter étaient pour la plus part des anti-douleur et on me les a retirer... » Le jeune homme fit la moue. Il aurait du s’en douter… Il allait s’empresser de lui assurer que ce n’était pas si grave, quand son interlocuteur reprit la parole. « Mais je peux quand même t'aider je pense. »
“Vraiment ?” murmura le jeune homme en se redressant pour l’écouter. Quoi qu’Haruto aie à lui préconiser était bon à prendre. « De ce que j'en sais les micro siestes de vingt minutes pour stimuler la concentration, est une bonne méthode pour lutter contre les symptômes de la narcolepsie. Ou tout du moins les atténué pendant un temps mais sans traitement ça risque d'être difficile... »
“C’est comme ca que je procède… je… je me trouve un endroit dissimulé trois fois par jour, et j’essaie de dormir un peu.” Ca lui avait permis de ne pas s’écrouler dans la forêt jusqu’ici… il doutait que ca lui permette d’avancer plus loin. « Après je pense que tu pourrais te procurer des semblant de médicaments auprès des plus drogués de l'île... Ils ont peut-être de l'amphitamine ou du modafinil. » Le garçon fit la grimace. Des drogues ?

« Je ne te cache pas que cela peut comporté des risques d’addiction ou des effets secondaires. Ça pourra certes stopper les symptômes de la narcolepsie mais les risques peuvent être parfois plus grand.... Il faut avant tout que je connaisse tes symptômes personnel pour te conseillé au mieux, sans ça j'avance à l'aveugle. De ce que j'en sais la narcolepsie se présente sous différentes formes selon les patients. »
Décidemment, les drogues ce n’était pas pour lui. Mais l’idée de consulter Haruto, même avec ses connaissances limitées, était plus rassurante. « Désolé j'ai peut-être était trop directe mais il faut en effet trouver une solution à ton problème avant qu'il ne s'empire... »
Le jeune homme sourit et secoua la tête. “Non, tu as raison…” Il avait toujours craint de voir quelqu’un profiter de sa faiblesse pour le tuer. Après tout, quelqu’un qui s’endort sans raison était comme un lapin à trois pattes devant un chasseur. Il n’avait aucune chance de gagner. Si une crise le prenait pendant qu’il chassait ou qu’il se déplacait, il signerait son arrêt de mort.
“Je ne suis pas vraiment un fan de l’idée des drogues mais… si ca peut t’aider.” Il se redressa un peu. “Mon médecin à Séoul m’a diagnostiqué narcoleptique après un épisode de dépression.” Il se mordit la lèvre. “A l’époque, c’était différent : je m’endormais parfois pendant des dizaines d’heures.” murmura t’il. Son médecin de l’époque avait comparé ça à un coma.

“C’était plutôt psychologique à l’époque.”
murmura t’il. “J’ai réussi à raccourcir et espacer les crises, mais c’est plus fort que moi. Mon corps se met en veille… j’ai aussi… des hallucinations.”
Il rosit, c’était l’un des symptômes les plus courants de la narcolepsie.


-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-

I don’t care if it hurts, tie me up so I can’t run away. Grab me tightly and shake me so I can’t snap out of it. ▵ ©️endlesslove.
Kim Thaksin ▵
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur






avatar
Âge : 21 ans
Vague : Première vague
Amour : Aime Shiro mais ça n'a pas l'air réciproque :/

Coupons : 89
Contenu du sac : - une trousse avec une gomme, un critérium, un stylo quatre couleurs et du blanco.
- Un cahier de notes
- un sachet de chips saveur miel... Vide et plein de gras
- un appareil photo de stage avec une carte SD pleine
- Une trousse de toilette avec une brosse à dent, du dentifrice et un produit de protection pour les lentilles
- Une trousse à maquillage avec un crayon et du fard noir.
- Une boite pour ses lentilles de couleurs bleu
- Une blouse pour les stages en hôpital déchiré en bas


► Deux à trois bouteilles d'eau (1L5) Une vide et une dernière entamée
► Une carte de l'île avec ses zones
► Une boussole
► Une lampe torche (avec piles)
▬ Une peluche Winnie l'Ourson de 20cms
▬ Une petite tondeuse électrique pour les cheveux

Avatar : Shohei (Arlequin)
Statut RP : Peut toujours craquer !
Pseudo : Miyo
Multicomptes : Sanders Kilian

Messages : 609
Activité RP : 5









   Sam 2 Sep - 14:26


L'aide humanitaire
Haruto tentait de comprendre ce qui arrivait à Shiro et Thaksin lui expliqua que les cas comme son petit protégé avaient des changements d'humeur très important et surtout dans son cas... Il lui dit qu'il l'avait cependant choisi pour le protéger et qu'il ne lui avait rien dire pour ne pas le faire fuir... Le brun était reconnaissant envers Thaksin de lui avoir dit au moins il pourrait être prêt en cas de crise il pourrait agir. S'il n'avait rien su et que ça lui était tombé dessus comme ça, dieux sait ce qui se serait passé... Haruto avait cependant beau chercher dans sa mémoire mais ses cours et stages n'ont fait que mention de médicaments, de chimie, de science, de blessure ou encore de maladies et leurs symptômes quelques empoisonnements mais pas de maladie psychiatrique... L'apprenti médecin se sentit impuissant. Le jeune psychologue prit la main du brun qui releva la tête pour le regarder. Thaksin lui confia que ses connaissances en médecine ne lui serviront à rien pour ce cas. Le brun se dit alors que c'était pire il était encore moins puissant qu'il ne le pensait... Le jeune homme lui dit pourtant qu'il devait simplement être là pour lui et ne pas se laisser déstabiliser par la maladie... Son interlocuteur le lâcha et lui sourit en lui demandant de lui promettre d'être toujours là pour Shiro.

"Bien sûr Thaksin, même pas besoin de te le promettre je le ferais quoi qu'il arrive, je te promets d'être toujours là pour lui, merci... " Lui dit l'apprenti médecin en baissant un peu la tête. Haruto lui dit alors qu'il comptait rester près de lui sans pour autant lui dire qu'il savait pour sa maladie. Son vis à vis lui répondit que c'était une bonne initiative. Le brun fit un signe positif de tête et sourit pour le remercier. L'apprenti médecin demanda alors si lui pouvait quelque chose pour lui en échange et ce fut le cas. Il se trouvait que Thaksin était atteint de narcolepsie et sans médicaments ça risqué d'être dangereux et compliqué... Malheureusement sur cette île immonde il n'y a pas d'aide pour ceux qui aurait des lacunes, des fragilités, des handicaps ou de la malchance. Non c'était la loi du plus fort et ça le brun ne pouvait l'accepter sans rien dire ou plutôt sans rien faire. Il confia donc à son ami qu'il n'avait pas de médicaments sur lui mais qu'il pourrait quand l'aider à avancer... Haruto sait que la narcolepsie n'a pas de traitement et que seuls les symptômes peuvent être combattu par divers moyens. Tout d'abord des micros siestes mais Thaksin confia que c'est déjà ce qu'il faisait et ce trois fois par jour. Il est évident qu'au bout d'un moment ce ne serait plus suffisant...

L'amphétamine est une drogue mais c'est aussi un dopant et un stimulant qui permettrait de lutter contre les symptômes de la narcolepsie, cependant il ne fallait pas que la dose soit trop forte pour éviter les risque de la drogue mais pas trop faible pour ça puisse faire effet... Le modafinil sera plus dur à trouver étant le médicament permettant de lutter contre la narcolepsie un peu moins efficace que l'amphétamine il est quand même très utile. Haruto s'excuse d'être direct mais il ne voulait pas qui lui arrive le moindre mal. Ça arrive bien trop souvent aux meilleurs... Thaksin lui confia qu'il avait raison semblait mal à l'aise. Il avoua ne pas être fan de l'idée des drogues et Haruto le comprenait que trop bien, cela pourrait rajouter un handicap. Le blond confia alors que son médecin l'avait diagnostiqué narcoleptique après une phase de dépression. Le brun eut un regard désolé envers le blond et l'écouta compatissant. Thaksin lui avoua qu'avant il dormait pendant des dizaines d'heures et c'était au début psychologique... Mais peu à peu il avait réussi à espacer les crises mais son corps se mettait en veille de lui même. La maladie est devenue très réelle... Haruto baissa un peu la tête et Thaksin confia qui lui arrivait d'avoir des hallucinations. Il en rougit un peu ce qui surprit l'apprenti médecin qui mît une main sur l'épaule de son ami.

"Ne t'en fais pas Thaksin, c'est normal. Les troubles du sommeil causé par la narcolepsie cause beaucoup de symptômes. Il te faut un stimulant pour compenser et lutter contre les effets de la narcolepsie. " Confia le brun et le seul stimulant qui pourrait être présent sur l'île c'est bien l'amphétamine... "J'ai vu les personnes sur cette île il y en de toutes les sortes et il y en a forcément qui ont de l'amphétamine. C'est très efficace en tant que stimulant il permet des capacités accrues sans avoir besoin de dormir. Il y a forcément des gens qui ont pensé à prendre ça dans leur sac pour se donner une meilleure chance de survie en espérant qu'on ne leur ait pas prit... Il doit cependant y avoir des plantes avec des vertus similaires... " Confia le brun. Il voulait vraiment aider le blond mais là ils étaient dans une impasse. "En attendant tu dois te trouver des planques sûrs pour dormir et pourquoi pas des gens sur qui tu pourrais compter en cas de problème... J'essaierai de chercher aussi de mon côté. " Lui confia le ténébreux avec empathie. Haruto tapota doucement l'épaule de Thaksin avant d'enlever sa main. "Ne t'en fais pas si tu as besoin je suis là... " Confia le brun avec un sourire.

Non jamais il n'abandonnerait un ami surtout avec un aussi grand cœur que Thaksin. "N'hésite pas à revenir me voir si ça s'aggrave... Je ferais tout ce que je peux pour t'aider. " Lui avoua le ténébreux qui se dit qu'il fallait profiter que tout le monde est encore à l'hôpital pour se renseigner sur une personne qui pourrait potentiellement posséder de l'amphétamine. Quand à Haruto il avait plutôt intérêt à rejoindre Shiro avant qu'il parte et qu'il se mettent en route ensemble. Il devait veiller sur beaucoup de monde mais Haruto y tenait de plus il aimait bien être aussi solide qu'un roc et soutenir tout ceux qui en ont besoin et les protéger comme il le peut. Désormais c'est ce qu'il voulait faire à défaut de l'avoir fait en Corée en tant que médecin, il le ferait ici sur cette île de malheur. C'est tout ce qu'il pouvait encore faire.
Codage par Libella sur Graphiorum


Dernière édition par Song Haruto le Sam 9 Sep - 11:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur






avatar
Vague : Deuxième vague
Nombre de victimes : 0
Coupons : 106
Contenu du sac : ► Une miche de pain
► Une barre de céréales
► Deux à trois bouteilles d'eau (1L5)
► Une carte de l'île avec ses zones
► Une boussole
► Une lampe torche (avec piles)
► 4 pastilles d'assainissements pour l'eau
► Bracelet
► Livre d’astronomie
►Porte clé laser
►Pot d’encre de chine
►Pinceau
►T-shirt de rechange
►Bouteille d’eau
►Photographie
►Epingle à cheveux
► Pull
► Lunettes de soleil

Avatar : Kim Seokjin (BTS)
Pseudo : MikaXIII - Mika
Messages : 147
Activité RP : 11









   Mer 6 Sep - 22:21





Il était difficile, en médecine, de considérer les patients comme des êtres humains et non pas des maladies ambulantes, et pourtant c’était la première chose qu’on leur apprenait à l’école : un médecin se devait de prendre en compte les éventuelles peurs et question d’un patient, y répondre, avant de proposer un traitement.
Dans le cas des personnes atteintes de maladies mentales graves, le même traitement n’était pas appliqué : les patients étaient souvent placés en asile contre leur gré, et ils n’étaient plus traités que comme des bêtes féroces en cage, n’ayant plus le droit à leur intégrité.
Il savait que c’était ce qu’avait vécu Shiro pratiquement toute sa vie, et il ne voulait pas que le blondinet le revive avec son ami le plus proche, même si sa réaction n’était pas foncièrement méchante. Il avait besoin que le jeune homme soit prêt.

"Bien sûr Thaksin, même pas besoin de te le promettre je le ferais quoi qu'il arrive, je te promets d'être toujours là pour lui, merci... "

Finalement rassuré, Thaksin pouvait partir le coeur tranquille de cet hôpital. Lui même était toujours seul mais il savait qu’il pouvait faire confiance à Haruto pour que le plus faible d’entre eux soit sous sa protection, et en soi, ca lui suffisait amplement.
La narcolepsie de Thaksin ne lui avait pas encore attiré d’ennui réel, mais ce n’était plus qu’une question de temps avant que le jeune homme se retrouve dans une situation ou elle finirait par entrainer sa mort.
De plus, le manque de sommeil ne cessait de le diminuer car de simples micro siestes ne permettaient pas de lui apporter une force nécessaire pour avancer. Il ne pouvait qu’espérer qu’Haruto aurait eu accès à des médicaments lui permettant de tenir le coup.

Malheureusement, ce n’était évidemment pas aussi facile qu’il l’aurait imaginé.

Thaksin se braqua immédiatement en entendant parler de drogues. Il avait vu plus d’une fois les ravages que ces choses pouvaient causer, chez des personnes totalement saines d’esprits au début. Le thaïlandais ne voulait pas perdre pieds. Il ne voulait pas rentrer avec une addiction pouvant le changer et le rendre violent. Il mit immédiatement l’idée de la drogue de côté, mais se promit de chercher du modafinil, qui était un médicament qui lui avait été prescrit par son médecin. Si les drogués de l'île l'utilisaient, alors c’était peut être une chance pour lui pour ne pas finir dans un fossé.
Il confia quelques uns de ses symptômes connus au médecin, qui eut heureusement l’air compatissant : dire qu’on avait des hallucinations n’avait rien de facile, heureusement il ne se sentit pas jugé.

"Ne t'en fais pas Thaksin, c'est normal. Les troubles du sommeil causé par la narcolepsie cause beaucoup de symptômes. Il te faut un stimulant pour compenser et lutter contre les effets de la narcolepsie. " Le jeune homme l’écouta attentivement, hochant la tête. "J'ai vu les personnes sur cette île il y en de toutes les sortes et il y en a forcément qui ont de l'amphétamine. C'est très efficace en tant que stimulant il permet des capacités accrues sans avoir besoin de dormir. Il y a forcément des gens qui ont pensé à prendre ça dans leur sac pour se donner une meilleure chance de survie en espérant qu'on ne leur ait pas prit... Il doit cependant y avoir des plantes avec des vertus similaires... " Le garçon lui même ne s’y connaissait pas assez en plantes médicinales pour en être certains.
“Je trouverais peut être des infos la dessus à la bibliothèque….” Il savait qu’il y en avait une sur l’ile. Pour peu qu’il puisse s’aventurer près de la ville sans se faire tuer, il pourrait peut être accéder à des livres sur les plantes que l’ont pouvait trouver dans la forêt. "En attendant tu dois te trouver des planques sûrs pour dormir et pourquoi pas des gens sur qui tu pourrais compter en cas de problème... J'essaierai de chercher aussi de mon côté. " Des amis sur qui il pouvait compter;... Il pensa soudainement à Jayden, qui avait décidé de partir voyager avec le Volontaire. Il ne pouvait réellement compter que sur lui même, pour le moment. "Ne t'en fais pas si tu as besoin je suis là... " Il sourit doucement.

“Merci, Haruto. Vraiment.”

Il sentait que le garçon qu’il avait trouvé si cruel au début s’était ouvert à une autre façon d’aborder les choses, et le thaïlandais en était réellement heureux.
"N'hésite pas à revenir me voir si ça s'aggrave... Je ferais tout ce que je peux pour t'aider. " Le jeune homme hésita à lui dire que si les choses s'aggravaient, il n’aurait surement pas le temps de trouver Haruto pour lui demander de l’aide. Mais il acquiesca doucement et vint l’embrasser gentiment sur la joue.

“Tu devrais aller le retrouver.” dit Thaksin sachant que c’était la seule chose à laquelle Haruto devait penser. “La trêve sera bientôt terminée. Restez ensemble surtout. C’est important.”
Il se détourna en lui faisant un petit signe de la main, souriant. “J’espère qu’on se reverra bientôt hors de cet enfer, Haruto.”

Rien ne semblait aujourd’hui plus incertain, mais l’espoir était la dernière chose à laquelle ils pouvaient tous les deux se raccrocher.

Spoiler:
 

-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-

I don’t care if it hurts, tie me up so I can’t run away. Grab me tightly and shake me so I can’t snap out of it. ▵ ©️endlesslove.
Kim Thaksin ▵
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur






avatar
Âge : 21 ans
Vague : Première vague
Amour : Aime Shiro mais ça n'a pas l'air réciproque :/

Coupons : 89
Contenu du sac : - une trousse avec une gomme, un critérium, un stylo quatre couleurs et du blanco.
- Un cahier de notes
- un sachet de chips saveur miel... Vide et plein de gras
- un appareil photo de stage avec une carte SD pleine
- Une trousse de toilette avec une brosse à dent, du dentifrice et un produit de protection pour les lentilles
- Une trousse à maquillage avec un crayon et du fard noir.
- Une boite pour ses lentilles de couleurs bleu
- Une blouse pour les stages en hôpital déchiré en bas


► Deux à trois bouteilles d'eau (1L5) Une vide et une dernière entamée
► Une carte de l'île avec ses zones
► Une boussole
► Une lampe torche (avec piles)
▬ Une peluche Winnie l'Ourson de 20cms
▬ Une petite tondeuse électrique pour les cheveux

Avatar : Shohei (Arlequin)
Statut RP : Peut toujours craquer !
Pseudo : Miyo
Multicomptes : Sanders Kilian

Messages : 609
Activité RP : 5









   Sam 9 Sep - 22:31


L'aide humanitaire
Haruto était assez désorienté par la rencontre avec Thaksin mais le jeune homme a non seulement su le rassurer mais en plus il lui a ouvert les yeux sur plus d'une chose... Il ne pourra que lui être reconnaissant. Le brun apprécier ce nouvel ami et l'envie de le connaître et le protéger lui vint. Comme pour Haneul et il ne pouvait que lui souhaiter de s'en sortir. Il n'avait pas vraiment besoin de protection mais le jeune homme était si aimant et généreux qu'il méritait de s'en aller d'ici. Le brun resta à l'écoute et confia ce qu'il savait sur la narcolepsie et comment la combattre. Le blond lui dit qu'il trouverait plus d'info à la bibliothèque. En priant qu'il reste des livres sur le sujet et surtout s'ils sont assez bien rangé... Sinon c'est comme chercher une aiguille dans une meule de foin... Haruto acquiesça cependant, ça valait le coup de chercher... "C'est une bonne idée. J'espère que tes recherches seront fructueuses." Affirma l'apprenti médecin avant de poursuivre. Il fallait qu'il reste prudent et avec une personne de confiance. Et pourquoi pas rester auprès de cette personne jusqu'à la fin ? Haruto espérait que Thaksin avait quelqu'un en tête pour cela...

L'apprenti médecin se disait que comme Haneul, le psychologue n'aurait aucun mal à faire en sorte que quelqu'un s'attache à lui. De plus le brun savait qu'il avait la tête sur les épaules. Le ténébreux serait là en cas de besoin au cas où mais quand on trouve la bonne personne cela suffit souvent n'est-ce pas ? Haruto observa le blond qui le remercia avec son beau sourire. Le brun lui sourit en retour et inclina un peu la tête. "Pas de quoi, je te dois bien ça... Tu m'as ouvert les yeux et veillé sur Shiro." Lui avoua Haruto avec un sourire sincère. Le brun lui demanda de revenir en cas de besoin mais il devait vraiment songé à souvent être au même endroit où du moins en sécurisé un pour aider les blessés. Peut-être en parlerait-il à Hiro posséder une partie d'un territoire peut être vraiment un bon moyen de rester en vie. Mais il fallait pouvoir le garder c'est pourquoi en faire part à Hiro n'est pas une mauvaise idée... Haruto se concentra de nouveau sur son interlocuteur qui lui dit d'aller le retrouver. Son cœur fit un bon... Shiro... Oui il devait vraiment veillé sur lui à présent plus que jamais. Thaksin le poussa à nouveau à aller le rejoindre car le temps était compté... Haruto avait un regard inquiet et déterminé. Son Shiro, rien n'était plus important pour l'instant... Il acquiesça avec conviction. "Je ne compte plus le lâcher d'une semelle."

Le blond s'éloigna en saluant le brun de la main lui disant qu'il espérait qu'ils se reverraient hors de cet enfer... Haruto fut touché par cette phrase et eut un sourire triste, lui rendant son salut. "Je l'espère aussi..." Lui avoua le plus grand avec un air déterminé. Le brun repensa à son ange qui allait sans doute pas tarder à partir il devait le retrouver rapidement. Alors il commença à partir d'un pas rapide et amorça le mouvement pour courir mais s'arrêta pour se tourner vers Thaksin. "Au fait... Je voulais te dire... Ne change pas, merci pour tout ce que tu fais, à ton contact beaucoup de gens peuvent changer. Même s'il y a quelques causes perdue tu te bat pour faire changer les choses, ta grand mère serait fière j'en suis sûr... Prends soin de toi Thaksin." Lui confia le brun avant de tourner les talons et partit rapidement rejoindre Shiro. Ses pas s'éloignant peu à peu dans les couloirs qui se vidaient peu à peu... Tant de choses à dire, des banalités et des choses bien plus importantes mais les choses qu'on ne dit pas assez c'est certainement des messages d'encouragement et d'espoir. C'est dans les pires moments seulement qu'on arrive à abandonner notre fierté pour oser parler. Mais pas Thaksin, ça se voit qu'il fait ça depuis plus longtemps encore et qu'il continuera d'essayer d'aider malgré sa propre difficulté.

Le ténébreux lui souhaitait d'être encore heureux même après tout ça. Il le méritait peut-être un certain ami l'aiderait à ça. Enfin ça ne concernait pas le brun qui n'en savait d'ailleurs strictement rien mais ne pouvait que lui souhaitait le meilleur. Haruto pour sa part avait encore une chance en retrouvant sa lumière, son ange... Il pourrait avancer qu'en l'aidant et en protégeant Shiro. Maintenant il connait son but sur cette île... Tout cela grâce au psychologue... Que leur chemin soit calme et le plus sûr possible...
Codage par Libella sur Graphiorum


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

L'aide Humanitaire ft. Kim Thaksin

Page 1 sur 1