AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




La MAJ du 1er novembre est là ! Cliquez ici pour la découvrir !
Un event est en cours ! Venez lancer le dé ici pour découvrir l'état de votre personnage !
Tentez votre chance au Lucky Spin pour remporter des lots inédits !




 

 Die kleine graue Maus ft. Park Hyun Hee







avatar
Âge : 19 ans
Vague : Première vague
Amour : Le seul autre loup de cette île...

Nombre de victimes : 16
Coupons : 625
Contenu du sac : .
Son smartphone + écouteurs
Trois paquets de Mild Seven
Une paire de lunettes
Un hoodie
Un pantalon d'uniforme de rechange
La moitié d'un paquet de chewing-gums (pamplemousse)
Un foulard de femme
Une trousse de voyage rose (1 gel anti-bactérien, 1 brosse à dent, 1 petit kit d'entretien à lentilles cornéennes, 1 mini pot vide, une pince à épiler)
Une bible


Un zippo
Un petit kit de couture (trois mini bobines de fil + deux aiguilles)
Une petite boîte de pansements adhésifs (18)
Une carte de l’île
Une lampe torche avec piles
25 allumettes
Contenant de 25ml d'essence à briquet
Un plaid


Deux petites bouteilles d’eau
Vitamines (25 comprimés)
Pot de café instantané (à moitié vide)


Couteau en céramique
Un revolver avec 4 balles dans son chargeur

Avatar : Wu Kris
Statut RP : Indisponible
Pseudo : LaMarquise
Messages : 2844
Activité RP : 6









   Mar 1 Aoû - 8:28

Le 10 juillet 2017 || 10h56
L'hôpital
Un placard à balais

Le vaccin avait été une douleur brève que Hua Feng allait déjà avoir complètement oublié à la fin de la journée. Ce qu’il n’oublierait pas par contre, c’était l’état dans lequel était Yuan lorsqu’il l’avait carrément traîné jusqu’à l’hôpital, après l’annonce des haut-parleurs. Pour être franc, il avait sincèrement cru que Yuan allait mourir et non, il n’avait eu aucun espoir. Ce n’est pas pour autant qu’il eût abandonné le jeune homme… mais sans ce vaccin, c’en eût été fini de lui, peu importe de combien de temps Hua Feng réussissait à repousser le moment fatidique avec quelques soins plus que bancals. Il avait fait plus que traîner Yuan jusqu’ici. Il espérait que le jeune homme ne s’en rappellerait pas et lui n’allait pas le lui dire pour épargner son égo. Mais c’est carrément sur ses épaules qu’il avait fini par le porter, presque comme on l’aurait fait d’un sac de pommes de terre… Pas le choix. Yuan n’arrivait plus à marcher. Il n’avait plus trop conscience de ce qui se passait par moments, lui semblait-il… Bref, ça avait été l’état d’urgence. Alors aussitôt que le cessez-le-feu était entré en vigueur, Hua Feng avait fait ce qu’il fallait.

Ils avaient reçu le vaccin tous les deux. Hua Feng avait hésité avant de laisser Yuan aux bons soins de Bang Jayden, une grande asperge rencontrée quelques jours plus tôt qui semblait avoir miraculeusement évité toute contamination. Pour sa part, Hua Feng avait l’impression d’être un peu fiévreux mais rien qui n’arrivait pas ponctuellement et qui repartait tout aussi vite, sans faire de dommages. Il avait probablement été chanceux que l’organisation tienne assez à ses sacro-saintes statistiques pour les soigner… Bref, il avait donc pris la résolution de laisser Yuan avec Bang. Il semblait lui faire confiance, après tout… et ce type était trop bon et trop con pour cet endroit. Il avait donc pris le parti d’explorer calmement l’endroit, histoire de faire du repérage. Et de le faire en toute sécurité pour la toute première fois ! Hua Feng était conscient que plusieurs allaient quand même essayer d’impressionner, mais il était le genre d’homme qu’on n’espérait même pas bousculer un peu… Alors il avait la paix la plus totale. Malgré la maladie, ce moment allait lui manquer dans trois jours…

Cependant, on le sort soudainement de ses pensées. Des rires, mais pas le genre de rires qui donnent envie de se joindre à eux. Plutôt railleurs, même. Curieux, Hua Feng tourne un couloir, puis pousse la porte d’un petit placard à balai. Il y trouve deux garçons. Le premier semble désagréablement surpris, mais n’ose pas vraiment protester lorsqu’il réalise qu’il doit lever la tête bien haut pour voir qui vient le déranger alors qu’il semblait vouloir faire à l’autre quelque chose de pas tout à fait légal dans leur pays, mais qui pouvait avoir court ici sans problème… et qui n’entrait effectivement probablement pas dans le cessez-le-feu ordonné. Hua Feng l’attrape par l’épaule pour le retenir alors que l’autre veut se faire la malle. Il l’observe un long moment sans rien dire… et lorsqu’il le relâche finalement, il n’a que deux mots.

« À bientôt. »

Il avait retenu son visage, oui. Parce que le second garçon, celui qui s’était vu offrir des avances dont il ne voulait pas, c’était Hyun Hee. D’ailleurs, même si ce n’était pas correct du tout et qu’il en était bien conscient, Hua Feng entre dans le placard à balais, refermant la porte derrière lui. Il presse tout doucement Hyun Hee contre le mur, le coinçant entre celui-ci et son corps bouillant et un peu fébrile. C’était un tas de trucs… Notamment de la frustration. Celle d’avoir rencontré Jegal. De le voir revenir périodiquement dans sa vie alors qu’il n’en voulait pas, de lui, de son attitude, de sa jalousie… Et ce Bang aussi, qui accaparait un peu trop les pensées de Yuan, qui lui aussi recroisait parfois leur chemin, s’invitait, tournait trop autour du Volontaire qui laissait faire… Frustré d’avoir laissé partir cette petite souris grise aussi… Souris qui était maintenant entre les pattes du chat. Un chat joueur, qui voulait laisser sortir un peu de toute cette frustration mais non pas en deux secondes et demi. Il voulait lire de belles choses sur ce visage-là. Voir les réactions de Hyun Hee lorsqu’il le pousserait un peu dans cette direction, aussi…

« Tu veux que je le tue, n’est-ce pas ? », demande Hua Feng tout en se doutant malgré tout un peu de ce qui risquait d’arriver. Il allait essayer de le retrouver… et de le tuer. Rien de moins. Et pour Hyun Hee, oui. Ah… il n’avait vraiment plus envie de le laisser partir, c’était bête, hein ? Peut-être qu’il allait faire un caprice, cette fois. Comme Yuan en avait eu avec Jegal et avec Bang sans pour autant les admettre ! « J’ai retenu ses traits et sa peur. Je sais qui il est. Il sait qu’il va mourir pour toi. »

C’était malsain au possible… et Hua Feng allait s’en vouloir plus tard d’avoir joué sur cette corde. D’ailleurs, son regard sombre et ses airs graves parlaient peut-être déjà un peu pour lui… Une de ses grandes mains glisse sur la rondeur d’une fesse alors qu’il ajoute dans un murmure :

« Je peux peut-être faire ça pour toi, finalement… »

Si Hyun Hee trouvait encore sa proposition alléchante, il était peut-être prêt à en accepter les conditions…

-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-

THE SURVIVOR


« La vérité, c’est que quelques uns étaient déjà des monstres avant de venir ici [...] Puis, il y a des gens comme moi. Des gens qui ont déjà tués avant d’être envoyé sur cette île damnée… » © FRIMELDA


No one knows what it's like to LOVE the WOLF:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur






avatar
Âge : 17 ans
Vague : Classe Originelle
Nombre de victimes : 0
Contenu du sac : • Une tenue de rechange
• Une paire de chaussures souples
• Un flacon de parfum
• Une trousse de toilette (brosse à dent + dentifrice + gel douche)
• Un eyeliner en crayon
• Un paquet de bonbons acidulés
• Des polaroïd et autres photos dans une petite boîte
• Un baume pour les lèvres
• Son journal intime avec le stylo accroché
• Un parapluie pliable
• Deux à trois bouteilles d'eau (1L5)
• Une carte de l'île avec ses zones
• Une boussole
• Une lampe torche (avec piles)
• Une brosse à cheveux donnée par Hua



Avatar : Byun Baek Hyun
Pseudo : MyPandaa
Multicomptes : Zhao Yuan (cliquez et contactez moi sur Yuan plutôt que Hyunie ♥️)

Messages : 47
Activité RP : 4









   Sam 5 Aoû - 16:45



Lorsqu’il s’était retrouvé un peu poussé dans ce placard à balais, Hyun Hee était resté silencieux. Il y avait sûrement du mépris dans son attitude, dans son regard… Mais de la peur ? Pas vraiment. Il avait parfaitement comprit les règles du jeu, comme tout le monde… Et si l’adolescent en face de lui espérait réellement l’intimider assez pour l’obliger à se mettre à genoux ou plus encore, il se mettait le doigt dans l’œil. Se faire opprimer, à l’extérieur de l’île, c’était déjà un peu son lot quotidien. Lui n’avait sûrement pas le level de l’impressionner dans une situation où Hyun Hee savait ne pas pouvoir être blessé. Bref.

Lui s’était tue, silencieux donc, observant simplement cet abrutit qui ricanait comme un attardé. C’est sûr qu’en d’autres circonstances Hyun Hee aurait flippé grave. Mais là, on en revenait au mépris. Peut être que c’était la fièvre qui le faisait agir de manière aussi inconsidérée… Mais ça semblait surtout être de la bêtise.

Lui-même n’était d’ailleurs pas malade. Pour ce qu’il en savait Haneul non plus. Ou alors ils n’en étaient qu’aux prémisses de la maladie. Et vu ce qu’elle semblait faire à certains joueurs, c’était une bonne chose…

Ils étaient donc arrivé assez tôt à l’hôpital lorsque le cessez-le-feu avait commencé. Ils avaient vu arriver soit en même temps qu’eux soit par la suite les autres étudiants. Haneul lui avait montré le volontaire depuis une fenêtre au troisième étage. Il était presque mort, transporté par Hua Feng… Combien allaient détester le chinois pour ne pas l’avoir laissé mourir au milieu de la forêt, tué par l’explosion de son collier s’il ne voulait pas se salir les mains ? En tout cas Haneul et lui avaient finalement décidé de se séparer et c’est en cherchant peut être à tomber « inopinément » sur Hua Feng justement qu’il s’était retrouvé là.

Mais la situation n’avait pas duré longtemps parce que voilà que finalement c’était le grand chinois qui tombait sur lui. Son aura, imposante, aurait suffit à elle seule à faire fuir l’étudiant qui l’avait coincé là. Mais il en avait rajouté et s’il n’avait pas plus maîtrisé sa vessie ou s’il avait bu plus d’eau, Hyun Hee est presque sûr qu’il se serait sauvé en laissant une flaque d’urine sur plusieurs mètres…

Le grand jeune homme s’approche, impose une présence toute intime, questionne, caresse… Et Hyun Hee ne relâche pas son regard, le laissant faire, un peu comme s’il s’était soudainement retrouvé hypnotisé. Et c’était un peu ça. C’était comme être avec son frère : pas en danger du tout. Plutôt dans un cocon de confort et de sécurité. Il frissonne d’ailleurs, sous les caresses mais pas que. Sous cette voix bien grave qui murmure presque plus qu’elle ne s’élève dans l’étroit espace clos.

« Tu vas être mon chevalier en armure... »

Et pour bien appuyer sur les bons boutons, mettant fierté et tout sens commun aux oubliettes, Hyun Hee ponctue sa question d’un :

« … Oppa ? »

C’était féminin à souhait et c’était un mot très fort et lourd de sens dans leur culture. Hyun Hee n’était pas un étourdit… C’était utilisé avec une parfaite conscience de la situation et de ce que ça pouvait lui apporter. Parce que la dernière fois, Hua Feng avait blessé sa fierté… Mais qu’il redevenait sage et comme il le faisait bien, Hyun Hee était prêt à passer l’éponge.

Il lève une main, venant caresser une belle joue, glissant vers la nuque solide, la massant un peu de ses doigts. Hyun Hee cambre légèrement les reins pour mieux poser son bassin contre celui de Hua Feng et l’attirant un peu à lui, il survole ses lèvres des siennes.

« Tu deviens raisonnable... »

Hua Feng lui donnait un petit peu de pouvoir et de latitude. Hyun Hee n’était pas homme à cracher sur cette opportunité. Mais il savait aussi mettre en valeur…

« J’en ai de la chance, que tu veuilles t’allier à moi… Le volontaire ne sait pas la chance qu’il a... »

Et invitant Hua Feng à glisser vers son cou :

« J’ai prit une douche à mon arrivée… Tu aimes le parfum de ma peau aujourd’hui… ? »


-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-

>> Mes RPs <<





SWEETDREAMS
Sweet dreams are made of this. Who am I to disagree ? I travel the world and the seven seas. Everybody' s looking for something. Some of them want to use you. Some of them want to get used by you. Some of them want to abuse you. Some of them want to be abused.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur






avatar
Âge : 19 ans
Vague : Première vague
Amour : Le seul autre loup de cette île...

Nombre de victimes : 16
Coupons : 625
Contenu du sac : .
Son smartphone + écouteurs
Trois paquets de Mild Seven
Une paire de lunettes
Un hoodie
Un pantalon d'uniforme de rechange
La moitié d'un paquet de chewing-gums (pamplemousse)
Un foulard de femme
Une trousse de voyage rose (1 gel anti-bactérien, 1 brosse à dent, 1 petit kit d'entretien à lentilles cornéennes, 1 mini pot vide, une pince à épiler)
Une bible


Un zippo
Un petit kit de couture (trois mini bobines de fil + deux aiguilles)
Une petite boîte de pansements adhésifs (18)
Une carte de l’île
Une lampe torche avec piles
25 allumettes
Contenant de 25ml d'essence à briquet
Un plaid


Deux petites bouteilles d’eau
Vitamines (25 comprimés)
Pot de café instantané (à moitié vide)


Couteau en céramique
Un revolver avec 4 balles dans son chargeur

Avatar : Wu Kris
Statut RP : Indisponible
Pseudo : LaMarquise
Messages : 2844
Activité RP : 6









   Lun 7 Aoû - 10:14

Oppa ? Hua Feng n’était pas Coréen, comme son nom et son accent l’indiquaient parfaitement bien pour lui. Toutefois, il communiquait dans cette langue et côtoyait des Coréens depuis assez longtemps pour en comprendre le sens. Ils avaient plus ou moins l’équivalant en chinois… bien qu’il lui ait toujours semblé que ce petit « oppa » ait plus de punch que leur propre terme. Il avait toujours levé les yeux au ciel à ce sujet, ne comprenant pas comment ça pouvait allumer un homme. Un simple mot… Et pourtant, maintenant qu’il était devant le fait accompli, ça ne lui déplaisait clairement pas, en témoignait d’ailleurs le petit sourire en coin un brin victorieux qui s’affichait sur ses lèvres. Il comprenait que contrairement à l’autre type qu’il avait de toute façon effrayé trop facilement pour qu’il soit un candidat potable pour Hyun Hee, il avait gagné les faveurs du jeune homme. Faveurs qu’il lui concédait maintenant volontiers et même avec plaisir, semblait-il…

Si les mains de Hua Feng relâchent la silhouette mince et gracile, c’est pour mieux venir saisir à deux mains ce joli visage qui s’était approché du siens pour promettre un baiser qui ne vient pas. Et ainsi, il vient lui-même le chercher sur les lèvres rebondies, les mordillant, les baisant et y restant même un moment après, légèrement à bout de souffle. Lorsqu’il les relâche, il observe leur apparence un brin plus enflées, rougies… mais que de passion et d’envie.

« Je voyage toujours avec le volontaire. », fait remarquer Hua Feng, bien qu’à nouveau, ses grandes mains reviennent parcourir la silhouette souple, s’attardant un instant sur l’arrière des cuisses avant de remonter aux fesses du jeune homme. Certes, Yuan était dans un sale état…et toujours accompagné de ce tire-au-flanc, mais lui était sûr qu’il allait survivre. Et en quelque part, il l’espérait vraiment. Il ne se souvenait même plus s’il avait été aussi direct avec Hyun Hee, la dernière fois. Lui avait-il dit que Yuan était le volontaire ? De l’eau avait coulé sous le pont depuis, disons… Si ce n’était pas lui, quelqu’un en avait informé le jeune homme… « Tu es encore seul ? »

Il a un petit sourire ensuite à l’invitation tout en charme. Il se penche d’ailleurs vraiment pour venir glisser son nez dans le cou du jeune homme, pestant juste mentalement contre l’imposant bandeau métallique qui osait le barrer. Ses lèvres remplacent finalement son nez, puis ses dents ses lèvres alors qu’il mordille la peau rendue légèrement humide de salive, lorsqu’il avait dardé la langue. S’il finit par se résoudre à prendre un peu de distance avec Hyun Hee, c’est qu’il attaque les boutons de la chemise du jeune homme, effeuillant, découvrant, savourant du regard… La peau blanche est mise à nue, la silhouette fine découverte à nouveau. Il avait adoré ce qu’il avait vu sous la douche et cette fois ne faisait pas exception. Du bout des doigts, il caresse un flanc, puis une hanche. Et finalement, la chemise tombe au sol.

« Tu t’es déjà mis à genoux pour un homme ? », demande finalement le Chinois, sa voix rauque trahissant le désir qui était siens. Ça et la bosse qui déformait à présent son pantalon. Est-ce qu’il avait honte de demander ça de cette façon ? Non. Est-ce qu’il aurait dû ? Oui. Définitivement. Mais sur l’île, rien n’était exactement comme à la maison… Et Hua Feng n’avait cette fois pas l’impression qu’il s’en sortirait, après tout… Aussi bien profiter un peu, non ? « Je suis sûr qu’il n’y a rien que tu ne fasses pas bien. »

Il pose une main sur la poignée de la porte du placard pour mieux se retenir, son regard bleu électrique n’appartenant qu’à Hyun Hee alors qu’il le dévore littéralement du regard. Est-ce qu’il testait un peu le jeune homme ? Oui… Mais il était prêt à donner beaucoup de son côté. Le meurtre, ce n’était pas rien…

-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-

THE SURVIVOR


« La vérité, c’est que quelques uns étaient déjà des monstres avant de venir ici [...] Puis, il y a des gens comme moi. Des gens qui ont déjà tués avant d’être envoyé sur cette île damnée… » © FRIMELDA


No one knows what it's like to LOVE the WOLF:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur






avatar
Âge : 17 ans
Vague : Classe Originelle
Nombre de victimes : 0
Contenu du sac : • Une tenue de rechange
• Une paire de chaussures souples
• Un flacon de parfum
• Une trousse de toilette (brosse à dent + dentifrice + gel douche)
• Un eyeliner en crayon
• Un paquet de bonbons acidulés
• Des polaroïd et autres photos dans une petite boîte
• Un baume pour les lèvres
• Son journal intime avec le stylo accroché
• Un parapluie pliable
• Deux à trois bouteilles d'eau (1L5)
• Une carte de l'île avec ses zones
• Une boussole
• Une lampe torche (avec piles)
• Une brosse à cheveux donnée par Hua



Avatar : Byun Baek Hyun
Pseudo : MyPandaa
Multicomptes : Zhao Yuan (cliquez et contactez moi sur Yuan plutôt que Hyunie ♥️)

Messages : 47
Activité RP : 4









   Dim 13 Aoû - 16:30



Citation :
Ce RP est graphique et mature. Merci de ne pas lire si ça vous déplaît

Spoiler:
 

Dire que Hyun Hee ne ressentait pas une pointe de nervosité serait mentir. Parce que la situation était particulière mais aussi parce que l’homme avec lequel il se trouvait l’était tout autant : particulier. A bien des égares, Hua Feng faisait quand même peur. C’était son air sévère, sa silhouette haute, ses épaules carrées… Sa démarche aussi. Il y avait quelque chose de sombre chez lui, ça lui transpirait par tous les pores de la peau… C’était comme une aura tellement froide qu’elle en devenait brûlante… Et dans ce baiser qui le réconforte pourtant, qui lui montre toute la belle domination dont le jeune homme savait faire preuve sans pour autant chercher à l’écraser, Hyun Hee réalisait comme cette morsure gelée était si engourdissante qu’il ne la sentait même pas alors même que de toute évidence il se laissait consumer.

Mais ça faisait du bien… Pourtant c’était surtout une frustration qui ressortait sous le couvert des hormones, bien trop nombreuses et oubliés à leur âge et dans leurs conditions. Et pour le volontaire :

« Et il va nous poser le problème, le volontaire ? »

Hyun Hee préférait encore subtilement les placer en duo en opposition à ce « volontaire » dont ils avaient quelques fois débattus avec Haneul. Et justement :

« Je voyage avec mon meilleur ami. Je l’ai retrouvé. »

Ils en avaient parlé la dernière fois à la piscine. Hua Feng s’en rappelait-il ? En tout cas à lui il lui faisait déjà oublier tout un tas de choses tandis qu’il passe dans son cou, goûtant, caressant… Il déshabille aussi et Hyun Hee a tôt fait de l’imiter, ouvrant la chemise de son partenaire, glissant ses mains sur son torse jeune, musclé par l’activité, tendu par la nervosité de l’île, abîmé par un passé sans doute trop lourd qui lui rappelait qu’il avait lui-même son propre chemin de croix…

Et quand une question tombe, d’une voix presque trop rauque pour appartenir à Hua Feng, Hyun Hee se sent lentement frissonner. Ses reins se réchauffent, ses lèvres se perdent le long du plexus solaire de l’autre garçon et un sourire amusé passe sur ses lèvres tandis que Hua Feng l’encourage un peu.

« Je vais te montrer comme il est bon prendre soin de moi. »

Ho il présumait un peu… A l’entendre on pourrait croire qu’il avait une idée exacte de comment « faire plaisir » à un homme et la vérité c’est qu’il avait surtout la théorie. C’est vrai qu’il avait déjà échangé quelques caresses rendues interdites non seulement parce que pratiquées avec un autre homme mais également parce que les liens du sang le liait à son complice de crime… Mais ça n’avait pas dépassé ce stade. Pourtant le moment avait quelque chose d’inspirant et s’agenouillant finalement, trouvant sa place dans la « pièce » trop exiguë, Hyun Hee vient passer sa main sur l’entre-jambes de Hua Feng, y massant la forme généreuse qui s’invitait dans son pantalon. Son autre main vient se poser entre ses propres cuisses, s’y prodiguant quelques savantes caresses et finalement il vient dégrafer l’attache du pantalon de Hua Feng, dégageant ses hanches du pantalon, saisissant l’élastique d’un sous vêtement pour l’abaisser et révéler le sexe de son partenaire.

Dans une premier temps Hyun Hee y est de sa petite observation, son coeur battant la chamade et le sang lui battant une partie bien plus intime qui se retrouvait à l’étroit dans son propre pantalon. Il en oubliait presque le jeu devant ce membre dressé devant lui, devant l’odeur inhabituel mais pas désagréable que le sexe pouvait avoir…

Du bout de sa langue il vient récupérer une goutte de liquide séminal qui s’était échappée de l’urètre et poursuivant sa découverte il redessine les formes du gland, y pressant de temps à autre ses lèvres, s’étonnant de l’y sentir si chaud, si dur…

Hyun Hee reste attentif à la respiration de Hua Feng, au mouvement de balancier subtile de ses hanches, à ce que font ses mains, impatientes mais néanmoins pas brutales… Et finalement il vient à la base de l’anatomie du chinois pour poser sa langue à la limite de ses bourses, remontant en une infinie et humide caresse linguale le long de sa hampe, atteignant à nouveau le gland avant d’engloutir le sexe de son partenaire… D’abord un tiers… Puis la moitié… Et il réalise comme il faudra se révéler patient pour que son corps s’adapte, que sa langue accepte, que sa gorge se dilate s’il veut en prendre plus.

D’ailleurs, pas avares de compliments dans ce moment d’intimité Hyun Hee relâche la virilité de Hua Feng pour lui souffler :

« Tu es vraiment imposant, tu sais… ? Presque trop pour que je te prenne tout entier dans ma bouche... »

Et usant certainement d’un culot qu’il ne se savait pas forcément maîtriser mais qui lui servirait sûrement à l’avenir :

« Mais je suis sûr que très vite il y a d’autres endroits où tu sauras entrer tout entier... »

Et finalement il revient prendre le sexe du jeune homme entre ses lèvres, entamant enfin ce mouvement de va et vient qui devait lui donner plus encore de plaisir. Sa braguette et le bouton en acier de son propre pantalon avaient sautés, lui permettant une mouvement masturbatoire qui suivait le rythme de ses allers et venues contre le sexe turgescent.

Il en aurait des choses à dire à Haneul, une fois l’embarras d’en parler envolé… !


-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-

>> Mes RPs <<





SWEETDREAMS
Sweet dreams are made of this. Who am I to disagree ? I travel the world and the seven seas. Everybody' s looking for something. Some of them want to use you. Some of them want to get used by you. Some of them want to abuse you. Some of them want to be abused.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur






avatar
Âge : 19 ans
Vague : Première vague
Amour : Le seul autre loup de cette île...

Nombre de victimes : 16
Coupons : 625
Contenu du sac : .
Son smartphone + écouteurs
Trois paquets de Mild Seven
Une paire de lunettes
Un hoodie
Un pantalon d'uniforme de rechange
La moitié d'un paquet de chewing-gums (pamplemousse)
Un foulard de femme
Une trousse de voyage rose (1 gel anti-bactérien, 1 brosse à dent, 1 petit kit d'entretien à lentilles cornéennes, 1 mini pot vide, une pince à épiler)
Une bible


Un zippo
Un petit kit de couture (trois mini bobines de fil + deux aiguilles)
Une petite boîte de pansements adhésifs (18)
Une carte de l’île
Une lampe torche avec piles
25 allumettes
Contenant de 25ml d'essence à briquet
Un plaid


Deux petites bouteilles d’eau
Vitamines (25 comprimés)
Pot de café instantané (à moitié vide)


Couteau en céramique
Un revolver avec 4 balles dans son chargeur

Avatar : Wu Kris
Statut RP : Indisponible
Pseudo : LaMarquise
Messages : 2844
Activité RP : 6









   Sam 19 Aoû - 4:41

mamma mia a écrit:
En effet
Lisez pas svp j'ai honte bye #sort

Il y a peut-être une brève hésitation chez Hua Feng, heureusement camouflée par Hyun Hee lui-même qui continue de distribuer petits baisers et caresses. Pourtant, il n’hésitait pas exactement pour les raisons qu’on aurait pu croire. Est-ce que Yuan allait être un problème ? Il savait déjà que non. Mais il commençait à le connaître, aussi… et le militaire risquait de ne pas apprécier la venue de Hyun Hee dans leur petit duo, voire ne pas l’accepter. Il n’avait pas envie de songer aux conséquences maintenant, sachant de toute façon que ça n’irait pas jusqu’à un affrontement.

« J’sais pas… », grogne finalement Hua Feng sur un ton qui laissait sous-entendre qu’il s’en fichait, mais qui était malgré tout bien travaillé, peut-être un peu mensonger. Et il grogne à nouveau à propos du meilleur ami. Vrai. Le grand blondinet efféminé. Hyun Hee lui en avait parlé lors de leur première rencontre. « Quelle couleur, son collier, alors ? »

Il se fichait de sa couleur pour le moment. C’eût été stupide de vouloir qu’il soit bleu à tout prix sachant que de toute façon, celui de Hyun Hee était rouge. Mais, si ce blondinet était rouge aussi, ça pouvait compliquer les choses si Hua Feng arrivait dans le décor. En tout cas, s’il lui ramenait deux petites choses sans défense, Yuan allait définitivement péter un plomb. Mais dieu merci, Hyun Hee lui fait un peu oublier ses récriminations. Les lèvres de l’adolescent parcourent son épiderme chaud et à sa demande, il n’a pas peur, au contraire. Un fin sourire étire les lèvres du Chinois alors qu’il baisse les yeux sur cette petite beauté. Cette dernière se met à genoux… et il n’allait pas mentir : rien que cette vision avait quelque chose d’aphrodisiaque présentement, sûrement parce qu’il savait très bien où ça les mènerait. Il se doutait que Hyun Hee en savait moins qu’il essayait de le montrer, mais dans cette situation, ça ne changeait rien pour Hua Feng. Il voulait simplement que ces belles lèvres-là goûtent à ce membre qui commençait déjà à se tendre rien que pour lui.

Il semble toutefois y avoir un petit moment de battement entre le moment où Hyun Hee se met à genoux devant lui et celui où il dénude cette partie de lui qui avait décidément besoin d’attention, présentement. Avec douceur, Hua Feng glisse une main dans les cheveux du jeune homme, pour caresser, peut-être rassurer un peu. Mais il semblait surtout découvrir des sentiers pas encore battus… et ça ne gênait guère Hua Feng. De toute façon, le voilà qui prend les devants… et lorsque la langue chaude et humide glisse enfin contre son gland, un grognement sourd se fait entendre. C’était bon. Ça faisait tellement longtemps. Trop longtemps. Et ce cessez-le-feu était définitivement un bon moment pour s’adonner à des plaisirs qui, habituellement, pouvaient trop rapidement passer en second plan. Les caresses linguales ne sont pas hésitantes, mais visent à la découverte, ça lui semble évident. Il n’ira pas jusqu’à dire que le statut de petit nouveau de Hyun Hee l’excite. Il n’était pas ce genre d’homme. Mais le moment n’en restait pas moins intéressant… et il observait le délicat adolescent avec fièvre.

« Ça te plaît…? », demande soudainement Hua Feng, sa voix se faisant davantage grave sous le plaisir. Sa main se crispe peut-être un peu plus dans l’épaisse tignasse brune, même s’il ne le fait pas pour blesser non plus. Ses hanches s’agitent à peine, mais plus parce qu’il retient violemment le mouvement qu’autre chose. L’envie de se glisser entièrement dès maintenant entre ces belles lèvres en cœur lui fait mortellement envie… « Moi, ça me plaît… »

Il ferme les yeux, prenant une profonde inspiration alors que Hyun Hee y va plus franchement… et a quand même un rire bref à ce qu’il ajoute, le caressant définitivement dans le sens du poil. Quel homme n’aimerait pas se faire dire avec admiration qu’il était imposant, hein ?

« J’en doute pas… », murmure Hua Feng. Il va pour ajouter quelque chose, mais soudainement, on tourne la poignée du placard…! Pourtant, sûrement une preuve qu’il était on ne peut plus en contrôle et certainement pas paniqué à l’idée de faire quelque chose de potentiellement interdit -il s’en foutait royalement des normes sociales pour être franc-, Hua Feng se contente de tendre rapidement le bras, attrapant solidement la poignée et la retenant tout en revenant caresser les cheveux de Hyun Hee. De petits arcs électriques parcours tout son corps, se concentrant surtout dans son bassin. La personne à l’extérieure tourne les talons mais il ne s’en rend même pas compte, gardant solidement la poignée de la porte en main, son regard brûlant ne quittant plus Hyun Hee une seule seconde. Il s’imaginait déjà bien prendre possession de ce corps-là, comme promis. Toutefois, avant de se perdre dans son plaisir, Hua Feng réalise quelque chose… et ajoute donc rapidement : « Non. Ne te touche pas. »

Il n’ajoute rien pour le moment, n’y pensant surtout pas, se concentrant surtout sur la chaude humidité autour de son membre, la langue plus habile qu’il ne l’aurait cru, les petits gémissements d’un Hyun Hee qui semblait apprécier cette toute nouvelle friandise. Il ne parvient pas à retenir quelques grognements pour sa part. Sa tête tourne, ses hanches remuent de façon un peu plus conséquente. Il annonce à mi-mot lorsqu’il se sent sur le point d’exploser, qu’importe ce que Hyun Hee décidera de faire. Et lorsqu’il atteint finalement le summum de son plaisir, il n’hésite pas. Il attrape un bras du jeune homme pour le forcer à se relever, le retournant pour qu’il soit dos à lui, entreprenant de le déshabiller intégralement, pour sa part. Son corps toujours frémissant de l’orgasme, le souffle court, il fait tomber la chemise du jeune homme, son pantalon, son sous-vêtement. Il l’invite à virer les pompes. Il le voulait nu contre lui, tout habillé, un fantasme qu’il n’avait pas honte d’avoir et qui était partagé par plusieurs hommes de toute façon !

Lorsque cette petite beauté se révèle entièrement à lui, Hua Feng vient mordiller la nuque sous le collier trop imposant à son goût dans ce contexte. Il lui semble apercevoir du coin de l’œil un peu de rouge de la pastille à un moment, ce qui fait monter en lui une petite bouffée de haine envers cette organisation trop insensible. Mais ce sentiment passe rapidement à la trappe alors que d’une main, il donne de vigoureux coups de poignets au membre de Hyun Hee et que de l’autre, il glisse deux doigts humidifiés dans l’intimité de l’homme, lui promettant à l’oreille :

« Tu ne m’oublieras plus jamais. »

Il pouvait au moins faire preuve d’un peu de machisme, non…?

-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-

THE SURVIVOR


« La vérité, c’est que quelques uns étaient déjà des monstres avant de venir ici [...] Puis, il y a des gens comme moi. Des gens qui ont déjà tués avant d’être envoyé sur cette île damnée… » © FRIMELDA


No one knows what it's like to LOVE the WOLF:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur






avatar
Âge : 17 ans
Vague : Classe Originelle
Nombre de victimes : 0
Contenu du sac : • Une tenue de rechange
• Une paire de chaussures souples
• Un flacon de parfum
• Une trousse de toilette (brosse à dent + dentifrice + gel douche)
• Un eyeliner en crayon
• Un paquet de bonbons acidulés
• Des polaroïd et autres photos dans une petite boîte
• Un baume pour les lèvres
• Son journal intime avec le stylo accroché
• Un parapluie pliable
• Deux à trois bouteilles d'eau (1L5)
• Une carte de l'île avec ses zones
• Une boussole
• Une lampe torche (avec piles)
• Une brosse à cheveux donnée par Hua



Avatar : Byun Baek Hyun
Pseudo : MyPandaa
Multicomptes : Zhao Yuan (cliquez et contactez moi sur Yuan plutôt que Hyunie ♥️)

Messages : 47
Activité RP : 4









   Sam 26 Aoû - 10:09



« Je sais pas ». Aux oreilles de Hyun Hee c’était pas une vraie réponse… Le volontaire avait trop de place, du côté de son chinois et ce n’était pas pour lui plaire. Il devrait gratter un peu cette amitié bizarre pour la troquer par une autre amitié bizarre et intéressée… Mais histoire de montrer qu’il n’était pas content non plus dans le fond, lorsque Hua Feng lui pose une question à son tour Yuan s’entend répondre :

« Je sais pas. »

La couleur du collier d’Haneul. Il savait très bien… Mais il savait aussi que son meilleur ami n’était pas de la couleur de Hua Feng… Pas plus que de la sienne. Dieu seul savait quelle serait la réaction du grand asiatique aux yeux bleus de fait… Et surtout il pouvait très bien refilé l’information au volontaire même s’il croyait se souvenir que ce dernier l’avait déjà.

De toute façon les récriminations en tout genre s’éloignent de leurs pensées à mesure que la température grimpe entre eux. Peut être que Hyun Hee a une pensée fugace et « impropre » comme on la jugerait sûrement pour son frère… Mais il la chasse d’un battement de cils. Est-ce que ça lui plaisait ? Soudainement la question lui semblait bizarre. S’il était tout à fait honnête, il admettrait directement qu’en tout cas ça ne lui déplaisait pas. Et ça parlait à sa libido. Hua Feng était un homme superbe… Et ça lui plaisait aussi que de l’entendre grogner de cette façon, l’entendre ordonner, un peu comme Tae Hwan pouvait parfois le faire. Alors Hyun Hee cesse de se caresser, se faisant patient malgré l’envie douloureuse de reprendre la masturbation.

Hua Feng impose un rythme au final et Hyun Hee vient juste une fois poser sa main contre une hanche fine mais solide pour la retenir. Ils étaient un peu à l’étroit alors le confort n’y était pas, pour ce genre de cadence ! Il n’y a qu’une seconde pour décider de ce qu’il fera au moment de l’orgasme de son partenaire… Et sans doute que cette intervention à la porte du placard l’aide à trancher d’un seul coup. Hyun Hee relâche sa gourmandise improvisé, un peu tout comme Hua Feng éjacule. Ça arrive chaud contre une de ses joues d’abord… Et sur le rebord d’une de ses lèvres, puis sur un pan de sa chemise. Il était bon pour un petit lavage expresse.

Se relevant, Hyun Hee essuie d’ailleurs sa joue d’un revers de manche. Les quelques gouttes sur ses lèvres sont cueillies du bout de sa langue. C’est salé… Et amer en même temps. Il fronce légèrement les sourcils, indécis quant à dire ce qu’il pensait du goût sur sa langue. Bon ou mauvais ?

Mais peu importe parce que Hua Feng le dénude, le prend dans ses bras, joue de lui comme un marionnettiste avec sa poupée. Chacun son tour sûrement. Il a un petit hoquet un brin surprit en sentant les longs doigts glisser jusqu’à une zone encore vierge… Mais il n’était vraiment pas l’heure de rougir ni rien du genre. Ils avaient clairement dépassé ce stade. Sa respiration déjà rapide accélère encore et il réclame, complètement confus à cause de l’afflux d’informations dans son cerveau :

« Attend. »

Attendre quoi au juste ? Impossible à dire. Hyun Hee vient d’abord poser le front contre le fond du placard, haletant… Et puis finalement il décide de revenir s’appuyer contre le torse puissant. C’était sa première fois, il le réalisait à peine. Ça avait sûrement un petit côté sordide… Mais ça aurait pu être pire… Il aurait pu ne pas vouloir, être dégoûté… Et là c’était plutôt le contraire soyons honnête.

Hyun Hee étire un peu la tête en arrière, la tournant pour venir nicher son nez dans le cou de Hua Feng, juste sous son collier, venant y poser ses lèvres ensuite pour y suçoter l’épiderme qui avait un peu prit le soleil et ce d’une merveilleuse façon.

« Toi non plus tu ne m’oublieras pas... »

Et il apposait sa marque… Complètement à l’attention du volontaire, oui.


Spoiler:
 


-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-

>> Mes RPs <<





SWEETDREAMS
Sweet dreams are made of this. Who am I to disagree ? I travel the world and the seven seas. Everybody' s looking for something. Some of them want to use you. Some of them want to get used by you. Some of them want to abuse you. Some of them want to be abused.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur






avatar
Âge : 19 ans
Vague : Première vague
Amour : Le seul autre loup de cette île...

Nombre de victimes : 16
Coupons : 625
Contenu du sac : .
Son smartphone + écouteurs
Trois paquets de Mild Seven
Une paire de lunettes
Un hoodie
Un pantalon d'uniforme de rechange
La moitié d'un paquet de chewing-gums (pamplemousse)
Un foulard de femme
Une trousse de voyage rose (1 gel anti-bactérien, 1 brosse à dent, 1 petit kit d'entretien à lentilles cornéennes, 1 mini pot vide, une pince à épiler)
Une bible


Un zippo
Un petit kit de couture (trois mini bobines de fil + deux aiguilles)
Une petite boîte de pansements adhésifs (18)
Une carte de l’île
Une lampe torche avec piles
25 allumettes
Contenant de 25ml d'essence à briquet
Un plaid


Deux petites bouteilles d’eau
Vitamines (25 comprimés)
Pot de café instantané (à moitié vide)


Couteau en céramique
Un revolver avec 4 balles dans son chargeur

Avatar : Wu Kris
Statut RP : Indisponible
Pseudo : LaMarquise
Messages : 2844
Activité RP : 6









   Mar 5 Sep - 4:11

Cette imitation de réponse laisse Hua Feng songeur quelques secondes. Visiblement, Hyun Hee lui faisait déjà regretter... quoi ? Yuan ? Aurait-il compris quelque chose que lui-même se refusait obstinément à voir ? Quoi qu’il en soit, il réussi à arracher un grognement au Chinois. Pas un grognement de satisfaction cette fois, au contraire ! Il n’avait pas encore compris à quel point Hyun Hee pouvait avoir un petit caractère bien trempé quand il s’y mettait, mais il en avait un aperçu présentement. Il aurait de toute façon la couleur du garçon. Il devait lui toucher deux mots quoi qu’il arrive. L’envie de le traîner n’était vraiment pas présente... Et il ne le ferait pas. Mais inutile d’exposer tout ça à Hyun Hee. Il allait compter sur le bon sens du blond, disons… Toutefois, ces pensées ne passent dans l’esprit de Hua Feng que pendant quelques secondes. Des secondes brèves, aspirées à nouveau par le moment présent et Hyun Hee lui-même et ses caresses habiles pour un jeune premier.

Il grogne un peu, serre davantage la poignée de la porte… mais finalement, l’orgasme le prend violemment. Il ne relève pas particulièrement ce que Hyun Hee en fait. Il n’était pas ce genre d’homme. Il s’applique plutôt à montrer au jeune homme qu’il n’était pas en reste lui non plus. Ses yeux fermés se rouvrent toutefois rapidement alors que dans sa tête, un autre visage se superpose à celui de Hyun Hee. Perturbé ? Oui…. Mais encore une fois, Hua Feng réussi à tout balayer du revers de la main. Pour le moment, du moins. Ses caresses continuent, jusqu’à ce qu’il soit interrompu. Un peu saisit, se demandant s’il n’avait pas fait quelque chose que le jeune homme n’avait guère apprécié, il retire lentement ses doigts du chaud écrin que lui avait offert l’étudiant jusque-là. Mais la surprise est totale alors que tout ce que Hyun Hee veut faire, c’est marquer son territoire… Ça le surprend tant pendant un instant qu’il ne fait rien. La petite marque a amplement le temps d’apparaître là où sa peau est maltraitée…

Puis finalement, il se dérobe un peu, histoire que le jeune homme cesse. Il savait saisir toutes les opportunités, il fallait bien lui donner ça… mais Hua Feng vient plutôt sceller ses lèvres des siennes pout un baiser peut-être un brin impératif. Sale petite teigne… Il n’avait pas spécialement voulu de cette marque à la vue de tous !

« Tu es moins sage que tu en as l’air, ça c’est certain… », grogne d’ailleurs le Chinois tout contre les lèvres offertes. Il les relâche, observant un moment Hyun Hee avant de finalement l’inviter à se retourner vers lui. Il l’enlace, laissant tout juste de place entre eux pour terminer ces caresses intimes qui allaient bientôt se lire entièrement sur le visage du rouge. « Mais je ne suis pas idiot, alors sois mignon… »

Une menace ? Pas tout à fait. Il avait vraiment de la tendresse pour ce garçon, pour ce que ça pouvait vouloir dire sur cette île. Mais il ne le laisserait pas non plus jouer de lui comme on joue avec une marionnette ! De toute façon, ses conseils se perdent dans un gémissement particulièrement sensuel qui accompagne de longs frissons chez son partenaire. Hua Feng se penche, déposant un baiser dans son cou. C’était l’heure de sortir d’ici… Le moment de tranquillité au milieu de cette tempête avait été trop bref. D’ailleurs, après qu’ils se soient tous deux rhabillés, Hua Feng serre doucement Hyun Hee contre lui un moment, histoire d’en profiter davantage. Cette douceur… ça lui avait manqué.

-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-

THE SURVIVOR


« La vérité, c’est que quelques uns étaient déjà des monstres avant de venir ici [...] Puis, il y a des gens comme moi. Des gens qui ont déjà tués avant d’être envoyé sur cette île damnée… » © FRIMELDA


No one knows what it's like to LOVE the WOLF:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Die kleine graue Maus ft. Park Hyun Hee

Page 1 sur 1