AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




La MAJ du 1er septembre est là ! Cliquez ici pour la découvrir !
Un event est en cours ! Venez lancer le dé ici pour découvrir l'état de votre personnage !
Tentez votre chance au Lucky Spin pour remporter des lots inédits !




 

 Why ?







avatar
Âge : 18 petites pivoines
Vague : Première vague (15 Juin)
Amour : Trouvé l'amour n'est pas une priorité, contrairement à survivre...

Nombre de victimes : 2
Coupons : 6
Contenu du sac :
+ Deux bouteilles d'eau (1L5)
+ Une carte de l'île avec ses zones
+ Une boussole
+ Une lampe torche (avec piles)


+ Deux élastiques à cheveux noirs
+ Un pendentif militaire où le nom de son frère y figure
+ Un porte bonheur chinois
+ Une tenue de rechange
+ Des tampons hygiéniques (13)
+ Un coupe ongle
+ Un carnet + stylo quatre couleurs
+ Une trousse de toilette (un peigne, une bouteille de shampoing, un savon, un baume pour les lèvres, 10 lingettes démaquillantes, une brosse à dent et une crème pour les mains) Format Voyage
+ Une boîte d’allumette


[color=#ECB80F]+ 2 pochettes chauffantes
+ Un petit paquet de dragibus
+ Veste en cuir[
+ Une plaquette de 4 dolipranes./color]

+ Hachette
+ Kukri


Avatar : Dilraba Dilmurat
Statut RP : Peut toujours craquer !
Pseudo : MMix
Multicomptes : Yeo Ri Na



Messages : 476
Activité RP : 0









   Lun 17 Juil - 1:10

Le 24 Juin 2017 + 12H15
Ancienne Scierie


Tu n’avais pas eu le choix. C’était elle ou bien toi. Autant dire que le choix avait été rapidement fait. Tu l’as poussé avec un coup de pied contre son abdomen pour la faire chuter contre cette scie circulaire, déjà souillé sur laquelle elle s’empala dans un cri de douleur. Tu ne bougeas pas et la regarda tout simplement, tout son corps crispé et ses yeux regardant le plafond avec détresse. Le sang coula le long du métal rouillé, traçant son chemin sans s’arrêter et qui d’ici quelques jours, si ce n’est quelques heures séchera pour se mêler à celui des autres personnes victimes que cet instrument fixe avaient fait. Tu la regardas pendant plusieurs longues minutes agoniser sans pouvoir bouger, la colonne vertébrale ayant été touché par les dents encore assez acéré malgré les années passées. Un dernier souffle et la faucheuse emmena avec elle une nouvelle victime de cette île funeste…

Tu ne bougeais pas, continuant à contempler ce cadavre inerte dont les yeux avaient perdu toute lueur de vie. Tes mains tremblaient face à ce que tu venais de faire. Tu l’avais tué… Intentionnellement, même si dans le fond cela n’avait été que de la légitime défense alors qu’elle t’avait attaqué la première. Finalement, ce jour était arrivée. Celui où tu enlèverais une vie. Lentement, tu posas ta main tremblante sur ton cœur dont le rythme frénétique généré par ce danger, se calmer petit à petit.

« Pourquoi ? » Prononças-tu doucement presque dans un murmure à peine audible. Pourquoi tu ne ressentais rien ? Pourquoi tu ne te sentais pas plus coupable que cela d’avoir tué quelqu’un ? Pourquoi ton cœur ne te serrait pas comme il devrait le faire naturellement quand un acte aussi mauvais que celui avait été fait ? Tu ne comprenais pas… Etait-ce réellement toi ? Etait-ce réellement ta personnalité que ce jeu allait tout simplement réveiller ? Tu regardas encore ce corps se vidant doucement de son sang, puis tu reculas d’un pas, puis de deux. Il ne fallait pas que tu restes là… C’est finalement avec du mal que tu réussis à détourner enfin tes yeux de cette jeune fille à la coupe garçonne. Alors que tu reculas, un bruit de claquement ou plutôt d’applaudissement te fis tourner directement les talons.

Une jeune femme à la longue chevelure châtaine et aux lèvres d’un rouge presque sang. Elle te félicitait… Qu’avait-il à fêter ? « Stop ! » dis-tu alors qu’elle semblait vouloir continuer à avancer. « Arrête-toi. Ne bouge plus. Reste où tu es ! » Tu te sentais encore quelques peu troublé par ce qui venait de se passer, ton corps continuait à trembler et ton cœur semblait être presque insensible à ce qu’il venait de se produire. Tu te sentais perdue. « Pourquoi m’applaudis-tu ? » demandais-tu afin de mieux comprendre son action étonnante. Quand on applaudissait une personne c’était parce qu’elle avait fait quelque chose d’admirable méritant ceux-ci. Hors tu n’avais rien fait pouvant être digne de ce genre d’acclamation. C’était même tout le contraire. Décidément cet île avait d’étrange effet sur les concurrents de ce jeu malsain. « Je n’ai rien fais qui mérite des applaudissements. » En tout cas c’est ce que tu pensais…

Tu continuas à l’observer à distance, restant sur tes gardes et méfiantes. Tu te méfiais et c’était légitime, avec ce que tu venais d’expérimenter tu étais perdue et tu avais tout simplement peur de ce que tu étais capable de faire. Et si d’un coup tu attaquais cette jolie poupée à la peau pâle par simple pulsion. Une pulsion enfouie en toi et que ce meurtre venait de réveiller. À cette pensée, tu sentis te sentis mal… Venais-tu de perdre une part d’humanité et te rapprochais petit à petit un peu plus du monstre ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur






avatar
Âge : 17 ans
Vague : Classe originelle
Amour : S'auto-aime

Nombre de victimes : 0
Coupons : 72
Contenu du sac : • Spray anti insecte
• Des lingettes déodorantes
• Sa trousse à maquillage composée d'un mascara, un liner noir, une bb crème et son rouge à lèvre rouge
• Son téléphone portable
• Deux barres de céréales sans gluten
• Son flacon de parfum préféré
• Une veste polaire rose bonbon
• 3 culottes de rechange
• Du gel antibactérien
• Une barre de céréales
• Deux à trois bouteilles d'eau (1L5)
• Une carte de l'île avec ses zones
• Une boussole
• Une lampe torche + piles
• Des copies vierges d’examens en tout genre

Avatar : Kim Hyun A
Statut RP : Disponible
Pseudo : Anazarelle
Messages : 112
Activité RP : 0









   Lun 31 Juil - 23:28

De quelle façon, elle a atterri ici ? Elle ne s’en souvient que partiellement. Les raisons qui l’ont poussé à venir fouiller cette ancienne scierie n’ont plus aucune importance. À cet instant précis, seul le spectacle, à la fois tragique et excitant, qui se déroule sous ses yeux, compte. Hyo Min, caché derrière un vieux tas de palette, observe la jeune femme brune qui se tient un peu plus loin, elle a l’air très jolie, mais elle a un petit côté sauvage qui l’intrigue. Face à l’inconnu, se trouve une autre fille. Pas besoin d’être devin pour se douter que ces deux-là se disputent et se préparent à se crêper le chignon. Alors que la demoiselle aux cheveux flamboyants s’attend à des cris et des chamailleries de nana, ce qui suit dépasse toutes ses espérances. Elle doit même porter la main à sa bouche pour étouffer un petit cri d’excitation lorsque la brune décroche un coup de pied majestueux à son adversaire, l’envoyant s’empaler sur une scie. Les yeux écarquillés, Hyo Min regarde avec fascination le sang écarlate et épais s’écouler du corps sans vie de la fille.

Ne devrait-elle pas être effrayée ? Ne devrait-elle pas être dégoutée d’assister à ce spectacle ? Toute personne normale prendrait ses jambes à son cou sans demander son reste… Pourtant, Hyo Min se met soudainement à applaudir… Tout d’abord, il s’agit d’un faible bruit, résonnant à peine dans l'ancienne scierie. Puis, elle frappe de plus en plus fort dans ses paumes, jusqu’à en faire rougir la fine peau de ses mains. Tout en applaudissant, la lycéenne sort de sa cachette, se retrouvant sans défense face à une personne qui vient de commettre un meurtre. Au fond d’elle, elle sait qu’elle devrait ressentir de la peur. Mais, elle admire cette jeune femme tout aussi menue qu’elle, qui a réussi à tuer une autre personne grâce à un seul coup de pied… C’était tellement parfait ! Si seulement elle savait se défendre comme ça… Peut-être qu’elle pourrait lui demander de lui apprendre ? Ou mieux, et si elle réussissait à la convaincre de la protéger ? Totalement aveuglé par son désir d’avoir une cour et des gardes du corps, Princesse Hyo Min oublie parfois les enjeux qui se joue sur l’île. Peut-être que cela finira par causer sa perte, mais pour le moment, elle veut convaincre cette fille de rallier sa cause.

Un soudain « Stop » tira Hyo Min de sa contemplation, qui ne s’était pas rendu compte qu’elle continuait à avancer. Comme figée sur place, la jeune femme ne fait plus un geste, écoutant l’inconnu lui demander pourquoi elle l’applaudit alors qu’il n’y a rien à célébrer. La tête légèrement inclinée sur le côté, l'élève de la classe originelle observait sa camarade, étonnée de la voir autant perturbée après ce qu’il venait de se passer. Une simple question franchit la barrière de ses lèvres carmin. « Elle allait te tuer, n’est-ce pas ? ». Question purement rhétorique, Hyo Min connaissait déjà la réponse. « Alors, pourquoi devrais-tu te sentir mal pour ce que tu as fait ? » Prenant le rôle du petit démon qui se pose sur votre épaule pour inciter à faire le mal, Hyo Min poursuit en esquissant un sourire. « Je t’applaudis parce que ce que tu as fait était fantastique ! »  dit-elle, son excitation à peine voilée. « Wow ! Je t’envie ! Avec un simple coup de pied, tu as pu faire ça… C’était vraiment incroyable ! On aurait dit une héroïne de série TV » . En repensant à la scène, Hyo Min ne put s’empêcher d’applaudir encore. Puis, elle se remit à avancer lentement vers la jeune femme. « Je m’appelle Hyo Min et je suis devenue ta fan numéro 1 ! » . Elle ponctua sa phrase avec un clin d’œil et un léger rire. Les flatteries ont toujours été le meilleur atout de Hyo Min, bien qu'elle se montre plus souvent cruelle que gentille, elle sait tout de même comment devenir la personne la plus adorable et impossible à détester. Prenant l’air le plus candide et le plus innocent possible, la lycéenne inclina rapidement la tête pour la saluer. « C’est un plaisir de te rencontrer. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur






avatar
Âge : 18 petites pivoines
Vague : Première vague (15 Juin)
Amour : Trouvé l'amour n'est pas une priorité, contrairement à survivre...

Nombre de victimes : 2
Coupons : 6
Contenu du sac :
+ Deux bouteilles d'eau (1L5)
+ Une carte de l'île avec ses zones
+ Une boussole
+ Une lampe torche (avec piles)


+ Deux élastiques à cheveux noirs
+ Un pendentif militaire où le nom de son frère y figure
+ Un porte bonheur chinois
+ Une tenue de rechange
+ Des tampons hygiéniques (13)
+ Un coupe ongle
+ Un carnet + stylo quatre couleurs
+ Une trousse de toilette (un peigne, une bouteille de shampoing, un savon, un baume pour les lèvres, 10 lingettes démaquillantes, une brosse à dent et une crème pour les mains) Format Voyage
+ Une boîte d’allumette


[color=#ECB80F]+ 2 pochettes chauffantes
+ Un petit paquet de dragibus
+ Veste en cuir[
+ Une plaquette de 4 dolipranes./color]

+ Hachette
+ Kukri


Avatar : Dilraba Dilmurat
Statut RP : Peut toujours craquer !
Pseudo : MMix
Multicomptes : Yeo Ri Na



Messages : 476
Activité RP : 0









   Lun 7 Aoû - 15:45



Pourquoi tu ne ressentais rien ? Aucune culpabilité... Bien évidemment, tu n'avais eu guère le choix après tout c'était toi ou elle, mais ne devrais-tu pas te sentir quand même un peu plus mal ? La mort de cette jeune fille te faisait le même effet que le jour où tu avais appris que ce professeur pervers que tu avais réussi à renvoyer s'était suicidé. C'est-à-dire rien. Aucune once de culpabilité. Tu ne te sentais pas coupable, mais comparer à ce professeur, tu ne jouissais pas que cette fille soit morte.

Tu observais ce corps dont les couleurs commençaient tout doucement à s'effacer au fur et à mesure que le sang s'écoulait le long des serres de cette scie circulaire. Tu tremblais. Le rythme de ton corps frénétique dû à la peur et à l'adrénaline face au danger se calma doucement, mais se remit à battre à la perception d'un claquement de main. Tu regardas cette personne. Ou plutôt cette jolie jeune adolescente devant tes yeux avancer en ta direction. Tu l'arrêtas d'un stop assez violent et autoritaire. Tu ne comprenais pas ses applaudissements. Était-ce si victorieux d'enlever la vie de quelqu'un ? À tes yeux ça ne l'était pas, mais dans ceux de la belle face à toi cela semblait un acte merveilleux que tu venais d'accomplir. Tu écoutas ses paroles... Des paroles qui à tes oreilles sonnaient comme celle d'une folle ou bien celui d'un démon.

Tes yeux continuèrent à la fixer alors qu'elle se remit à t'applaudir et à avancer à nouveau à ton encontre. Tu reculas naturellement, souhaitant garder une distance de sécurité avec cette créature démoniaque aux allures de princesse faussement innocente. « Je t'ai dit de ne pas bouger. » Lui fis-tu rappeler au cas où elle semblait l'avoir oublié. Elle se présenta et tu grimaças au mot fan. Il lui manquait une case à cette fille ou alors sa vie passée sur l'île l'avait rendu folle. « N'es-tu d'ailleurs pas trop imprudente d'avancer vers moi alors que je viens de tuer cette fille ? » Folle et irréfléchie...

Elle ne semblait pas dangereuse, en tout cas tu avais dû mal à l'imaginer d'après ces paroles faire du mal à quelqu'un. Elle ressemblait plus à une princesse qu'à une potentielle meurtrière ou même à cette reine horrible dans Alice aux pays des merveilles. La reine de cœur toujours à hurler qu'on leur coupe la tête. Une reine se délectant du sang versé tant que ce n'était pas elle qui se salissait les mains. Enfin c'est ainsi que tu l'imaginais, après peut-être te trompais-tu ?

« Je n'ai pas envie que tu sois ma fan. » Oui, tu n'avais guère envie d'être admiré pour une telle chose. « Tuer n'est pas un jeu où la personne tuée est capable de revivre. Même si effectivement elle a cherché à me tuer, ce n'est pas un acte qui mérite d'être félicitée. » dis-tu tout en bougeant pour chercher ton sac que tu avais réussi à enlever pour bouger plus aisément afin de te défendre avant de lui donner ce coup de pied qui mit fin à sa vie. Le remettant sur ton dos, rapidement tu cherchas aussi du regard celui de cette jeune fille.

Doucement tes yeux glissèrent vers ce qui semblait être le sac de cette fille. Tu te dirigeas vers lui et par la même occasion tu retrouvas sous des planches pourriture une hachette. Sûrement l'arme de cette fille... Pourquoi ne l'avait-elle pas utilisé ? Elle aurait réussi à te tuer. Tu soupiras et tu le rangeas dans ton sac, ça pouvait t'être utile. Tu fouillas également son sac, jetant ce qui ne te servirait pas et prenant juste ce petit paquet de dragibus. En cas de moi ça pouvait réellement te redonner un petit coup d'énergie. « Je ne suis guère fière d'avoir dû mettre un terme à sa vie. » Des paroles bien inexacte, puisque tu n'avais rien senti, mais ça tu le gardais pour toi. Tu n'avais guère envie de passer pour un potentiel nouveau monstre né sur cette île. D'ailleurs tu ne voulais pas le devenir. Si à partir de maintenant, tu pouvais fuir tu le ferais...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Why ?

Page 1 sur 1