AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



FERMETURE DU FORUM




 

 The Crush feat. Baek Jin Hwan







avatar
Âge : 17 ans
Vague : Classe originelle
Amour : Le coeur en émoi devant un certain compagnon de classe !

Nombre de victimes : 1
Contenu du sac : .
Une petite trousse de maquillage (deux vernis à ongle -noir et doré-, un gloss, un rouge à lèvres rosé, un mascara, un eyeliner brun)
Une chandelle parfumée
Un smartphone et son câble
Un livre (Le Trône de Fer #3)
Un savon en pain au parfum fleurit
Un dictionnaire français-coréen
Un Death Note avec le nom de Kim Yeong Jae inscrit un peu partout
Un manga (Bleach #52)


Un thermos plein de thé
Un briquet
Une tenue de rechange
Une couverture
Une carte de l'île avec ses zones
Une boussole
Une lampe torche (avec piles)
Une teinture blonde


Une boîte de 14 sachets de thé pomme et cannelle
Trois bouteilles d'eau
16 bonbons durs acidulés


Une fronde


Avatar : Choi Min Ki (Ren - NU'EST)
Statut RP : Indisponible
Pseudo : LaMarquise
Messages : 267
Activité RP : 2









   Dim 9 Juil - 7:16


Le 20 juin 2017 à 23h27
Le chantier en construction
À l'intérieur du solage abandonné

La nuit était tombée depuis un petit moment déjà lorsque Haneul avait finalement convenu qu’ils devaient se trouver un coin tranquille pour en passer le reste. Ils étaient non loin du chantier en construction et avaient donc décidé de pousser jusque-là. Le blond avait toutefois pris soin d’expliquer à son ami que malgré les espoirs que cette appellation nourrissait, la carte était particulièrement tendre et généreuse avec l’endroit. Il n’y avait pratiquement rien là… Qu’un vieux solage fissuré qui avait été abandonné. Dommage… parce que l’endroit promettait. C’eût été un manoir s’il avait été construit entièrement, nul doute à ce sujet vu la taille des fondations. Celles-ci n’avaient pourtant plus rien de glorieux à présent et donc, il n’y avait pas grand-chose dans le coin. Sauf… une toute petite cabane qui avait sûrement été construite pour que les hommes du chantier puissent travailler quelques pièces ou manger leur repas à l’abris des intempéries. C’était vraiment très petit. Ils y rentraient à peine à deux et pourtant, ils étaient tout sauf bien épais. Et c’était un vrai miracle que cette cabane temporaire ait survécu tout ce temps… Elle pouvait s’effondrer d’une minute à l’autre. Mais c’était ce qu’ils avaient de mieux pour le moment.

Haneul avait insisté pour que Hyun Hee dorme le premier. Il l’avait même bordé, se faisant au moins autant de bien à s’occuper presque maternellement de son meilleur ami que ce dernier en avait probablement à avoir son attention. Puis, il avait attendu que Hyun Hee s’endorme, tendant l’oreille. Au cas où… Ça faisait à peu près quinze minutes que son ami était réellement endormi lorsque Haneul sort finalement avec précautions de la cabane. Il observe les alentours, tend l’oreille… mais rien. Il avait besoin de bouger un peu pour se garder éveillé. Et puis, ce serait agréable de trouver quelque chose d’intéressant, que ce soit de la nourriture ou une arme improvisée ! Pour l’heure, il se contente de prendre une branche assez grosse pour servir de bâton de marche mais qui serait surtout pratique si on l’attaquait. Cette cabane avait pour elle qu’on avait abandonné de chaque côté des planques certes pêle-mêle, mais qui ne laissait qu’une façon d’accéder à son entrée. Entrée qui n’était pas une porte, hein… Elle avait vraiment la gueule d’une niche, cette misérable cabane.

C’est donc avec ces buts en tête que le côté aventureux d’Haneul -inconnu jusqu’à son arrivée sur l’île !- le mène jusqu’aux fondations inachevées. D’ici, il avait encore un œil sur la cabane, mais il pouvait espérer trouver quelque chose d’intéressant. Encore qu’une fois les deux pieds dedans, il ne peut retenir un soupir découragé… qu’il regrette aussitôt en entendant du mouvement derrière lui. Bâton en mains, le délicat étudiant se retourne pour faire face à…

« Jin Hwan… », murmure lentement Haneul sous la surprise, son regard en amande s’arrondissant un peu par le fait même. Il avait devant lui un des survivants de sa classe, la classe originelle… Et pas n’importe lequel. Ce type faisait partie de la bande d’une fille très particulière et un peu effrayante du lycée. Une aura de mystère planait au-dessus de la tête de ce beau gosse… et Haneul n’avait pu qu’avoir le cœur très battant pour lui ! Il se souvenait de toutes ces soirées chez lui, alors que Hyun Hee et lui auraient déjà dû dormir, à rêvasser sur ses traits déjà matures pour son âge et son air si grave ! Ça lui semblait tellement loin, à présent… « Qu’est-ce que tu veux ? »

Ça semblait être la question la plus importante à demander, pour l’heure. Ses mains se crispent tant sur son bâton que ses jointures en deviennent toutes blanches. Mais il ne quitte pas l’individu du regard, conscient malgré tout qu’il laissait par le fait même la cabane sans surveillance. Il pouvait peut-être juste essayer de se fier à son ouïe pour l’heure… et il verrait ensuite… Ça dépendait beaucoup des intentions de Jin Hwan, pour le coup. Pour le moment, il ne voulait pas lui faire savoir que quelqu’un dormait non loin d’eux. Quelqu’un d’aussi sans défense que lui ! Nerveux, le garçon humidifie doucement ses lèvres en dardant un peu la langue.

« Je n’ai pas envie de te faire du mal… », déclare soudainement Haneul tout en sachant fort bien que ça n’allait pas paraître très sérieux. Entre Jin Hwan et lui, surtout armé de son pitoyable bâton, on savait déjà qui allait gagner… Mais c’était malgré tout vrai. Il n’avait pas envie de lui faire mal. Pas envie de se défendre contre lui… « On est peut-être de la même couleur… Ça vaut la peine de regarder, pas vrai ? »

C’était une motivation comme une autre… En vrai, ça lui briserait un peu le cœur si Jin Hwan l’attaquait. Pourtant, il savait que c’était très bête et trop adolescent pour l’homme que cette île était en train de faire de lui.

-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-

KANG HANEUL
© FRIMELDA
« Close your eyes / Feel the ocean where passion lies / Abandon all defenses / Hold me near you so close I sear you / A place between sleep and awake / End of innocence, unending masquerade / That's where I'll wait for you / Sleepwalker seducing me / I dare to enter your ecstasy / Lay yourself now down to sleep / In my dreams you're mine to keep »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur






avatar
Âge : 18 ans
Vague : Classe originelle
Amour : Peut-être en progression

Nombre de victimes : 6
Coupons : 0
Contenu du sac : ▬ Calepin à dessin presque neuf
▬ Calepin à dessin complet
▬ Matériel à dessin (crayons, fusains, gomme, craies, bâtonnets de graphite et estompe en papier)
▬ Portable et son chargeur
▬ Un iPod

▬ Tenue de rechange
▬ Cape de pluie
▬ Duvet de voyage
▬ Médaille d'or de natation
▬ Gourmette en or
▬ Bracelet en perles colorées
▬ Veste de camouflage

▬ Trousse de toilette (gel douche 1/4, brosse à dent, peigne, un tube de dentifrice)
▬ Petite trousse de secours (désinfectant 1/2, 1 bande, 1 compresses, 5 pansements, déodorant)
▬ Ecstasy (10)
▬ Deux à trois bouteilles d'eau (1L5)

▬ Une carte de l'île avec ses zones
▬ Une boussole
▬ Une lampe torche (avec 2 lot de piles : 50% | 100%)
▬ Un mousquet (pistolet) + deux munitions
▬ Cran d'arrêt

Avatar : Bang Seong Jun
Pseudo : Frost
Multicomptes : Bae Se Jin - Lee Ye Won - Nae Lily

Messages : 115
Activité RP : 1









   Dim 9 Juil - 18:41

Le 20 juin 2017 à 23h27 au chantier en construction
À l'intérieur du solage abandonné

20 jours. 20 très longues journées se sont déjà écoulées. Très longues ? Non, à vrai dire, le temps est passé vite. Jin Hwan n’a pas vraiment eu le temps de s’ennuyer, il n’a pas eu le temps de s’écouter. Et puis, s’écouter pour dire quoi ? Le garçon a eu la vie dure, il a été malheureux plus qu’à son tour. Alors être ici pour lui, ça ne change pas grand-chose. Plus personne ne lui tape dessus, il n’a pas à se demander s’il dormira au sec pour la nuit puisque concrètement, personne ne dort réellement bien ici, pas vrai ? Alors pour lui, ce petit séjour c’est presque des vacances. Bon, il a failli se faire tuer le premier jour et depuis il a croisé plusieurs joueurs belliqueux, mais globalement, à part ça, il a eu deux semaines plutôt tranquilles. La journée est terminée et la nuit s’est levée. Mais à cette période de l’année, il ne fait pas totalement sombre à cette heure-ci. Il n’a donc pas sorti sa lampe, mais par contre, il a passé son mousquet à l’arrière de son pantalon, glissé dans sa ceinture. L’arme n’est pas la plus pratique qui soit, mais au moins c’est une arme. Et elle peut avoir de multiples utilisations. Il la garde donc toujours à portée de main, dissimulée sous sa veste. Il doit dire que cela ne change pas grand-chose pour lui. C’est une épreuve de plus. Il n’a pas peur des autres, il n’a pas peur des coups et la souffrance est une habitude pour lui. Alors au final, il se sent presque chez lui sur cette île. Bien sûr, il ne peut s’empêcher d’éprouver quelques craintes pour So Yeon et Tae Min mais il n’est pas non plus leur baby-sitter. D’ailleurs, cela fait plusieurs jours qu’il ne les a pas vu. Malheureusement pour lui, il a terminé sa miche de pain et il fallait qu’il trouver quelque chose à manger. Alors, le jeune homme a passé quelques jours à marcher. Malgré la chaleur plutôt pénible, il voulait rester un peu au centre-ville, pour essayer de voir s’il pouvait dénicher quelques ressources.

Puis, il s’est déplacé, pour ne pas rester trop longtemps au même endroit et pour aller remettre un peu la pression à Tae Min. Il s’est donc lancé à sa recherche et ses pas l’ont mené jusqu’à l’ancien chantier de construction. En cette nuit chaude d’été, il est plutôt content d’avoir pu prendre une douche fraîche récemment, ce qui lui permet de supporter un peu mieux la chaleur. Mais il sait que l’eau n’est pas toujours d’une grande qualité. La couleur presque orange montre à quel point les canalisations sont abîmées. Mais cela ne l’étonne pas et les baignades dans l’océan sont plutôt imprudentes. Il n’aime pas spécialement laisser ses affaires sur la plage, sans surveillance. Il y a trop de lâches qui détroussent les autres et se retrouver sans aucunes affaires pourrait être dangereux. Il s’apprête à passer son chemin ne pensant rien trouver quand il entend un soupir. Il  change donc de direction et se retrouve bien vite dans les fondations de ce qui aurait dû être une très grande maison. Un hôtel peut-être. Lorsque le garçon se retourne, Jin Hwan reconnaît Haneul. L’un de ses camarades, un arrivant de la classe originelle, tout comme lui. Un garçon à propos duquel Jin Hwan n’arrive pas réellement à se décider sur ses sentiments. Alors dans le doute, il reste égal à lui-même. Fermé. Il le détaille, avisant d’un regard froid l’état général du garçon – ou de la fille, il ne sait pas trop comment l’appeler – pour voir s’il va bien. Puis, il relève son regard lorsqu’il commence à parler.

Lorsqu’il demande ce qu’il veut, Jin Hwan sourit en coin. Moqueur. Pas cruel, juste moqueur. Que peut-il bien vouloir ? Il ne lui parlait pas au lycée, il n’a pas forcément envisagé de commencer là. Cela ne lui laisse pas beaucoup de possibilités : le frapper pour lui prendre son sac, ou même le tuer, pour se débarrasser d’un joueur supplémentaire et augmenter ses propres chances de survie. Il se contente d’hausser les épaules. Lorsqu’il recommence à parler, Jin Hwan l’entend lui dire qu’il n’a pas envie de lui faire du mal et il le regarde d’un œil presque critique se demandant quel mal il pourrait bien lui faire. Pour autant, il ne répond pas, il ne rit pas. Parce qu’il a parfaitement conscience qu’il ne faut pas sous-estimer ses adversaires aussi maigres et inoffensifs puissent-ils paraître. Puis, il propose de vérifier leur collier pour voir s’ils sont de la même équipe. Il n’y a que So Yeon qui a approché son collier et qui lui a dit sa couleur. Il n’a pas de raison de croire qu’elle aurait pu lui mentir, lui-même ne l’ayant pas fait, mais il existe une possibilité pour qu’elle l’ait fait, dans le simple objectif de survivre. Alors il se pense vert, mais il peut se tromper. Et l’idée de laisser Haneul s’approcher de lui dans le dos ne l’enchante pas. Il s'avance un peu mais s'arrête pour lui dire : « Ne crie pas, tu risquerais d’attirer des personnes mal intentionnées… ». Voilà une façon subtile – ou pas – de lui faire comprendre que pour le moment, il n’a pas de mauvaises intentions à son encontre. Il sort sa lampe de poche de son sac, même s’il fait encore assez clair pour le reconnaître, il doute de pouvoir distinguer la couleur sans aide. Puis, il recommence à s’approcher de son ancien camarade de classe sans un mot de plus, sans un sourire non plus. Il a retrouvé son calme naturel et son inexpressivité usuelle. Il le contourne et tire sur son collier pour y jeter un œil. La pastille colorée lui déplaît. Un jour, il faudra qu’il le tue. Peut-être devrait-il le faire maintenant et régler le problème. Ne pas attendre plus longtemps. Après tout, quel lien a-t-il avec Haneul ? Aucun. Il ne sera bientôt plus qu’un obstacle entre lui et la victoire. Mais… Il y a quelque chose qui l’en empêche. Probablement son humanité. Jin Hwan n’est pas cruel. Il veut juste survivre et Haneul n’est pas un danger immédiat. Il retient son soupire et lui dit : « Tu es violet… ». Il doute que Haneul voyage seul, mais il ne l’avait pas encore croisé. Et peut-être le garçon a-t-il déjà croisé quelqu’un qui lui a donné sa couleur, il n’y a pas que des gens cruels sur cette île. Il le contourne à nouveau faisant quelques pas lampe torche éteinte pour regarder autour d’eux. Il n’aperçoit personne, il n’entend personne, alors pour le moment ils semblent en sécurité. Il se tourne à nouveau vers lui et demande : « Comment vas-tu ? Tu voyages seul ? ». C’est inhabituel de sa part, mais les réponses l’intéressent. Il veut savoir comment le jeune homme s’en sort, parce qu’il croit beaucoup en lui. Il l’a vu se hisser au sommet au lycée et il ne doute pas qu’il puisse en faire de même ici, sur l’île.

-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-



It's hard to live in this hell...

Quand la maison s'effondre il faut partir. Recommencer tout, ailleurs et autrement. Mais le meilleur espoir n'est pas la fuite. Ici, le meilleur espoir est le jeu. Jouer pour qu'une équipe soit la dernière présente sur l'île. Une seule équipe. La sienne.
© Bernard Werber
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur






avatar
Âge : 17 ans
Vague : Classe originelle
Amour : Le coeur en émoi devant un certain compagnon de classe !

Nombre de victimes : 1
Contenu du sac : .
Une petite trousse de maquillage (deux vernis à ongle -noir et doré-, un gloss, un rouge à lèvres rosé, un mascara, un eyeliner brun)
Une chandelle parfumée
Un smartphone et son câble
Un livre (Le Trône de Fer #3)
Un savon en pain au parfum fleurit
Un dictionnaire français-coréen
Un Death Note avec le nom de Kim Yeong Jae inscrit un peu partout
Un manga (Bleach #52)


Un thermos plein de thé
Un briquet
Une tenue de rechange
Une couverture
Une carte de l'île avec ses zones
Une boussole
Une lampe torche (avec piles)
Une teinture blonde


Une boîte de 14 sachets de thé pomme et cannelle
Trois bouteilles d'eau
16 bonbons durs acidulés


Une fronde


Avatar : Choi Min Ki (Ren - NU'EST)
Statut RP : Indisponible
Pseudo : LaMarquise
Messages : 267
Activité RP : 2









   Lun 17 Juil - 5:05

Ji Hwan était égal à lui-même, à ce qu’il avait toujours semblé être, même au lycée. Ce badboy mystérieux et taciturne de qui il était difficile d’arracher un mot et, encore pire, un sourire. Pourtant, Haneul avait cru le voir en afficher un, peut-être une fois… ou deux ? Il était joli, sans lui retirer cette aura de mystère qui planait autour de lui. Cette attitude, elle avait toujours fait frissonner Haneul qui avait eu des pensées coupables pour son camarade de classe à de nombreuses reprises. Ses airs matures et même plus âgé n’avaient rien aidé, c’est vrai…! Il se souvenait des soirées passées à soupirer sur leur prince charmant respectif, avec Hyun Hee. C’était souvent Jin Hwan, le siens. Pourtant, au creux de la sombre nuit qui régnait sur l’île meurtrière où ils avaient été envoyés de force, ce qui avait été charmant devenait effrayant. À présent, Haneul n’avait plus envie de glousser. Il contemplait plutôt Jin Hwan avec tous les doutes qui l’assaillaient présentement et les craintes qui les accompagnaient. Et ses frissons en étaient d’appréhension et de peur.

Et il y avait quelque chose de plus. Ce petit air moqueur… Mais Haneul, tout aussi effrayé soit-il et sans pour autant être stupide, avait malgré tout toujours eu ce même petit caractère volcanique qui empêchait les autres de lui marcher sur les pieds. Pour l’heure, ça se traduit uniquement en un froncement de sourcils qui prédisait une petite explosion future. Ou pas… Parce que Haneul avait appris à se contrôler ici. Et à se prouver. C’était nécessaire. Alors lorsque l’homme s’approche… puis s’arrête pour lancer des propos que le blond juge moqueurs, il ne reste pas de marbre.

« Ne me sous-estime pas. Tu risquerais de t’attirer des ennuis… », réplique l’adolescent tout en relevant le menton dans une attitude princière, ce qui ne lui était pas étranger. La réponse faite sur le même ton et empruntant la tournure de phrase de Jin Hwan était totalement voulue, d’ailleurs ! Lui aussi pouvait jouer de moquerie, s’il n’y avait que ça. En réalité, ça ne lui disait rien qui vaille… mais c’était malgré tout une bonne façon de savoir s’il pouvait faire confiance à son camarade de classe… Alors il ment effrontément, sans même sourciller : « Je ne la connais pas encore. »

Mais Hyun Hee la lui avait donnée et Haneul lui faisait aveuglément confiance. C’eût été ridicule de lui mentir. Encore plus en prétendant qu’il était mauve alors que son meilleur ami savait déjà qu’il était rouge lorsqu’il la lui avait donnée. Jin Hwan n’avait toutefois aucune façon de savoir que l’autre garçon était avec lui, encore moins dans cette cabane là-bas qui semblait complètement abandonnée. Et ce n’était pas Haneul qui allait le lui dire. Hyun Hee, c’était un peu sa responsabilité, comme il était celle de son ami. Alors il se retourne un peu, retirant son sac pour le ramener devant lui, histoire que Jin Hwan ne l’ait pas à portée de main. Il se crispe un peu alors que les longs doigts de l’autre se perdent contre sa nuque, tentant de voir la petite pastille de couleur. Et lorsqu’à son goût, ça a duré trop longtemps, Haneul joue à nouveau les princesses en venant chasser la main d’une petite pichenotte !

« Eh bien quoi ? Tu es daltonien ? », raille Haneul, se retournant rapidement vers son camarade de classe alors que ce dernier lui donne sa couleur. La bonne, il va sans dire. Le blond a un moment de silence, observant simplement le beau ténébreux avec un petit air songeur. Finalement, il lui fait signe de se retourner lui aussi. « Montre-moi la tienne. Penche-toi. Combien de gens te l’ont donné, déjà ?»

Oui. Se pencher. Haneul n’avait pas à se plaindre avec son mètre soixante-dix-huit. Alors c’était un peu dingue de constater que Jin Hwan avait bien un bon dix centimètres de plus que lui ! Cet homme était déjà un géant… C’était autre chose qui faisait glousser les filles, à l’école. Les filles et lui, quoi !

« Je ne te mentirai pas. », assure-t-il, même s’il n’attendait pas nécessairement que Jin Hwan le croit sur parole. Il passe derrière le jeune homme, posant une main fine sur une de ses épaules déjà bien large pour un garçon de cet âge, y faisant doucement pression pour qu’il se penche. Pour le moment, il pouvait lui faire confiance. Haneul voulait lui montrer que c’était aussi son cas. Alors il prend la lampe torche de l’autre, puisqu’elle était déjà sortie. Très brièvement, il éclaire. Puis, il la rend à son propriétaire. Lorsqu’il reprend la parole, sa voix est teintée de regrets malgré tout : « Vert. »

Mais il n’avait pas envie de réfléchir à ça. Pour le moment, rien n’allait au sujet de ces damnées couleurs… Il prend toutefois la main de Jin Hwan dans la sienne, l’entraînant rapidement plus loin, cette fois sans lumière pour alerter qui que ce soit. Ils vont ainsi se poser dans un coin du solage, toujours près de la cabane, histoire qu’il puisse garder un œil dessus. Haneul n’allait jamais être un grand guerrier, même si cette île aurait dû le forcer à développer ce genre d'habiletés là aussi. Toutefois, il avait un grand instinct de survie et c’est ce qui avait parlé à l’instant.

« C’est possible que certains élèves aient été attirés par la lumière. Restons cachés le temps d’être certains que personne ne se ramène. », explique finalement le blondinet tout en appuyant son dos contre le solage frais. Sa tête aussi, finalement, et il pousse un petit soupir, fermant les yeux deux secondes avant d’en revenir à Jin Hwan. « Alors je suppose qu’on peut se faire confiance pour le moment. Où est So Yeon ? Tu l’as revue ? »

Quant aux questions que lui avait posé Jin Hwan, Haneul acquiesce lentement. Il a un regard pour sa jambe, laquelle n’était toujours pas guérie même s’il essayait le plus possible de le cacher lorsqu’il rencontrait quelqu’un. Mais finalement, son regard en amande remonte jusqu’à Jin Hwan.

« Je vais bien, merci. Mieux que je pensais. Et toi ? Tu sembles être en bonne santé. », demande-t-il, retournant ainsi sa question au jeune homme tout en le sondant un peu du regard de bas en haut. Quant à voyager seul, il acquiesce sans se démonter. « Oui. Toi ? Je croyais te voir avec So Yeon. Alors je suppose que tu es seul. »

Jin Hwan lui avait toujours semblé être un solitaire, malgré les types avec lesquels il traînait. Et So Yeon, bien sûr.

-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-

KANG HANEUL
© FRIMELDA
« Close your eyes / Feel the ocean where passion lies / Abandon all defenses / Hold me near you so close I sear you / A place between sleep and awake / End of innocence, unending masquerade / That's where I'll wait for you / Sleepwalker seducing me / I dare to enter your ecstasy / Lay yourself now down to sleep / In my dreams you're mine to keep »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur






avatar
Âge : 18 ans
Vague : Classe originelle
Amour : Peut-être en progression

Nombre de victimes : 6
Coupons : 0
Contenu du sac : ▬ Calepin à dessin presque neuf
▬ Calepin à dessin complet
▬ Matériel à dessin (crayons, fusains, gomme, craies, bâtonnets de graphite et estompe en papier)
▬ Portable et son chargeur
▬ Un iPod

▬ Tenue de rechange
▬ Cape de pluie
▬ Duvet de voyage
▬ Médaille d'or de natation
▬ Gourmette en or
▬ Bracelet en perles colorées
▬ Veste de camouflage

▬ Trousse de toilette (gel douche 1/4, brosse à dent, peigne, un tube de dentifrice)
▬ Petite trousse de secours (désinfectant 1/2, 1 bande, 1 compresses, 5 pansements, déodorant)
▬ Ecstasy (10)
▬ Deux à trois bouteilles d'eau (1L5)

▬ Une carte de l'île avec ses zones
▬ Une boussole
▬ Une lampe torche (avec 2 lot de piles : 50% | 100%)
▬ Un mousquet (pistolet) + deux munitions
▬ Cran d'arrêt

Avatar : Bang Seong Jun
Pseudo : Frost
Multicomptes : Bae Se Jin - Lee Ye Won - Nae Lily

Messages : 115
Activité RP : 1









   Mar 18 Juil - 22:07

Le 20 juin 2017 à 23h27 au chantier en construction
À l'intérieur du solage abandonné

Lorsqu’il s’approche, Haneul lui répond. Avec cette pointe de défi et de provocation dans la voix qui tire un léger sourire amusé à Jin Hwan. Voilà bien l’une des choses qu’il aime chez le blondinet. Il n’a pas sa langue dans sa poche, il n’est pas du genre à faire profil bas. Mais étrangement, même si Jin Hwan ne le voit pas comme un violent, il n’a aucun doute sur le fait qu’il ira loin. Il se contente de répondre un : « Je n’en doute pas une seconde… » assez mystérieux qui laisse à penser qu’il le connait suffisamment pour ne pas le sous-estimer. Ce qui semble indiquer qu’il a prêté attention à son camarade et plus d’une fois. Bien sûr, il n’en dira pas plus, il ne l’avouera surement jamais. Mais oui, il n’a pas pu échapper à la fulgurante ascension de l’adolescent au lycée. Il l’écoute ensuite mais ne répond pas.
Retrouver Haneul, c’est étrange. Jin Hwan savait qu’il pourrait recroiser ses camarades de classe, qu’il serait peut-être amené à les tuer. Mais il ne savait pas comment il allait réagir. Il ne le sait toujours pas vraiment. Comment réagir ? Quand on se retrouve face à ceux avec qui on a passé l’année ? Quand on se retrouve face à ceux avec qui on a affronté les profs, le cauchemar des devoirs, des interros surprises, l’angoisse de l’examen ? Bien sûr, cela aurait pu être pire, Jin Hwan aurait pu avoir beaucoup d’amis dans sa classe. Oui, il aurait pu être ce type populaire que tout le monde aime et qui aime tout le monde. Au lieu de ça, Jin Hwan est un solitaire. Il n’aime pas grand monde. En fait, hormis So Yeon, personne ne lui manquerait réellement. Et il ne manquerait probablement à personne d’autre. Mais il le vit plutôt bien. Il s’en moque en réalité, la solitude est une façon de se défendre face aux déceptions de la vie. Mais là, alors qu’il fait face et qu’il découvre la couleur de la pastille du collier d’Haneul, son cœur se serre. Parce que même s’ils ne sont pas amis, une partie de lui admire le courage de celui qui lui fait face. De celle ? Il n’en sait rien et dans le fond, il s’en moque, Haneul est grand, suffisamment pour faire ses choix et tant qu’il s’assume, qu’est-ce que ça peut bien faire aux autres ?

Tout en avisant la pastille d’Haneul, Jin Hwan se demande où est son acolyte. Son meilleur ami, celui avec qui il était souvent. Là, comme ça, son prénom lui échappe, il n’a jamais vraiment écouté les autres alors. Mais étrangement, cela étonne Jin Hwan de l’entendre dire qu’il voyage seul. Couleur différente ? Mais il dit ne pas connaître la sienne ? Ou peut-être ont-ils décidé de se séparer pour ne pas avoir à se tuer l’un l’autre ? Est-ce cela l’amitié ? Jin Hwan n’en sait rien, il ne s’y connait pas assez en sentiment pour savoir ça. Quand Haneul commence à remuer, il se recule et lui donnant sa couleur et le laisse faire quand il demande à voir la sienne. Il ne lui fait pas confiance mais ne le crains pas non plus. Surement parce qu’il n’a pas peur de mourir, même si cela ne veut pas dire qu’il le souhaite. Mais Jin Hwan n’a jamais accordé beaucoup d’estime à sa vie, parce qu’on ne lui a jamais dit à quel point il était aimé et spécial. Parce qu’il ne l’a pas été, aimé. Il répond : « Seulement So Yeon ». Et cela lui semble inutile de préciser qu’il la croit. Et quand Haneul lui annonce vert, cela concorde, alors il acquiesce. Couleur différente. Ce qui veut dire que s’ils veulent quitter cette île, l’un deux devra mourir. Un soupir las s’échappe de ses lèvres. En voilà une triste nouvelle. Sur les quelques rares personnes privilégiées à l’attention de Jin Hwan, en voilà une qui n’est pas dans son équipe. Mais il ne le tuera pas. Il ne le pourrait pas.

Il se laisse entraîner à la suite, jusqu’à ce qu’Haneul ne s’installe dos contre le solage. Silencieusement il acquiesce tant pour les autres que pour la confiance. Et cela devrait durer. Un certain temps. Il ne lui sauverait peut-être pas la vie cependant. Oui. C’est une question ça. S’il est certain de ne pas vouloir le tuer lui-même, un instant, Jin Hwan se demande comment il réagirait si quelqu’un tentait de tuer Haneul sous ses yeux. Il se demande s’il serait capable de laisser mourir son camarade sans rien faire, sans bouger. Et si c’était So Yeon qui tentait de tuer Haneul ? Que ferait-il ? Il se perd dans des questions sans réponse avant de finalement revenir à la réalité pour répondre : « Elle va plutôt bien… ».  Bien… c’est un bien grand mot n’est-ce pas ? Et même si elle va mal, il ne se permettrait pas de le dire. Mais il la connait assez pour savoir qu’elle ne se laissera pas faire, c’est une battante. Il écoute Haneul lui dire qu’il va bien, qu’il va mieux qu’il ne le pensait. Jin Hwan le regarde un instant. Cela étonne surement beaucoup de monde dans ces conditions. A son tour il répond : « Je vais bien également… Pas de blessures ? Tu manges suffisamment ? ». Il essaie de ne pas penser à la vie qu’il a déjà pris, même si c’était pour se défendre. Car même s’il le fait pour survivre, pour rentrer chez lui, cela n’enlève rien à l’horreur que cela représente. Mais Jin Hwan se dit qu’il aura le temps d’y penser plus tard, quand il sera en sécurité. Quand il n’aura plus personne à tuer pour survivre. « Et ton ami… Il est mort ? ». Un instant Jin Hwan le regarde, le scrute. Il veut la vérité, il veut voir s’il y aura une réelle tristesse dans le regard de Haneul. Parce que la réponse l’intéresse. Il ne sous-estimerait pas Haneul mais s’inquièterait peut-être un peu moins s’il le savait accompagné. D’autant plus qu’il est quasiment certain de ne pas avoir entendu son nom dans les morts énoncés. Même si là, sur le moment, il lui échappe totalement. Puis il dit : « Nous faisons un peu de route ensemble, parfois… ». Il voyage un peu avec So Yeon, mais il arpente aussi l’île seul. Pour trouver de la nourriture, pour trouver d’autres joueurs verts. Pour découvrir l’île et ses cachettes, les forces et les faiblesses des autres joueurs. Et pour mettre la pression à Tae Min sans que So Yeon le sache. Car elle s’emparerait de la faiblesse du garçon sans aucun scrupule. Et puis, dans le fond, il aime bien sa solitude Jin Hwan. « Tu as déjà fait de mauvaises rencontres ? Tu as visité l’île et trouvé des points de repères pour pouvoir t’orienter et te cacher rapidement ? ». C’est plutôt étrange et on pourrait croire qu’il essaie de connaître les stratégies d’Haneul, mais ses questions ont un but différent.

-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-



It's hard to live in this hell...

Quand la maison s'effondre il faut partir. Recommencer tout, ailleurs et autrement. Mais le meilleur espoir n'est pas la fuite. Ici, le meilleur espoir est le jeu. Jouer pour qu'une équipe soit la dernière présente sur l'île. Une seule équipe. La sienne.
© Bernard Werber
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur






avatar
Âge : 17 ans
Vague : Classe originelle
Amour : Le coeur en émoi devant un certain compagnon de classe !

Nombre de victimes : 1
Contenu du sac : .
Une petite trousse de maquillage (deux vernis à ongle -noir et doré-, un gloss, un rouge à lèvres rosé, un mascara, un eyeliner brun)
Une chandelle parfumée
Un smartphone et son câble
Un livre (Le Trône de Fer #3)
Un savon en pain au parfum fleurit
Un dictionnaire français-coréen
Un Death Note avec le nom de Kim Yeong Jae inscrit un peu partout
Un manga (Bleach #52)


Un thermos plein de thé
Un briquet
Une tenue de rechange
Une couverture
Une carte de l'île avec ses zones
Une boussole
Une lampe torche (avec piles)
Une teinture blonde


Une boîte de 14 sachets de thé pomme et cannelle
Trois bouteilles d'eau
16 bonbons durs acidulés


Une fronde


Avatar : Choi Min Ki (Ren - NU'EST)
Statut RP : Indisponible
Pseudo : LaMarquise
Messages : 267
Activité RP : 2









   Jeu 20 Juil - 18:20

Haneul est probablement aussi satisfait de la réponse de Jin Hwan qu’il en est intrigué. Il ne répond d’ailleurs pas, trop occupé à réfléchir à la portée de cette simple petite phrase. Lui avait remarqué le beau ténébreux à l’école, bien sûr. Il l’avait longuement observé pour mieux soupirer. C’était de son âge, après tout ! Et si à l’adolescence, les garçons sont généralement plus rentre-dedans et moins romantiques, lui avait vraiment un petit côté féminin qu’il ne pouvait nier et qui le poussait donc à s’extasier de la sorte devant ses coups de cœur du moment. Mais au-delà de ça, ils n’avaient pas eu beaucoup de contacts, même s’ils étaient dans la même classe. Alors oui, ça le surprenait que Jin Hwan se soit visiblement suffisamment intéressé à sa petite personne pour sembler si convaincu qu’il ne se laisserait pas avoir si facilement ici. Et en même temps, en y pensant bien, il était vrai que Haneul ne passait pas inaperçu à l’école et était même très populaire. Alors ça pouvait s’expliquer de cette façon, non ? Pour le moment, il s’en contenterait. De toute façon, le contexte dans lequel ils avaient été plongé malgré eux étant ce qu’il était, Haneul ne se sentait pas aussi toute chose à ces paroles qu’il l’aurait été au lycée !

Le blond acquiesce ensuite, Jin Hwan l’ayant sorti de ses pensées en parlant de So Yeon. À nouveau, il se fait un peu songeur mais cette fois-ci, l’adolescent aborde ce sujet avec son vis-à-vis.

« Je ne sais pas pourquoi, mais je m’attendais à croiser plus de nos compagnons de classe. Je n’ai vu que Min Hyuk, pour ma part… Je suppose qu’entre ceux qui se cachent, ceux qui sont décédés et la taille de cette île, c’est finalement plus rare… », murmure lentement Haneul, son regard brun bordé de longs cils noirs revenant accrocher celui de son interlocuteur. « Ah. J’ai vu Su Mi, aussi. Mais on ne la reverra plus… et ce n’est pas mon fait. »

De toute façon, Jin Hwan devait avoir entendu son nom aux haut-parleurs… Le volontaire lui avait écrasé la tête grâce à une grosse pierre… ça lui avait retourné l’estomac, mais pas assez pour que son instinct de survie y crève et il avait donc pris ses jambes à son cou. Il avait espoir de ne pas recroiser ce type. Il était incroyablement dangereux.

« Tu as l’air songeur. », fait soudainement remarquer Haneul, alors que Jin Hwan venait de lui assurer que So Yeon allait bien. Mais un petit sourire étire ses lèvres rosées alors que son camarade de classe pose soudainement des questions sur son bien-être. Penchant légèrement la tête sur le côté, il observe son compagnon avec amusement, pour le coup. « Ah… Si je ne te connaissais pas mieux que ça, je croirais que tu t’inquiètes pour moi, oppa. »

Oui, « oppa » ! Et il l’avait servi à Jin Hwan sans vergogne, même si c’était là un terme réservé aux demoiselles, souvent lorsqu’elles voulaient donner à l’homme auquel elles parlaient une position de force, de protection face à elles. Il avait déjà dit qu’il savait manipuler subtilement ? Le blondinet a un petit clin d’œil pour l’autre Coréen avant de néanmoins reprendre son sérieux.

« Je vais bien. », assure enfin le garçon, avec un peu de réserve toutefois. Il n’avait pas envie de parler de sa jambe blessée à Jin Hwan. Il ne lui faisait toujours pas assez confiance pour ça, il ne fallait pas exagérer non plus… Il frémit néanmoins à propos de Hyun Hee, de sa potentielle mort. Il détestait y penser. Il avait été dans l’incertitude pendant si longtemps. Malgré lui, Haneul a un petit regard pour la minuscule cabane sans porte ni fenêtres avant d’en revenir rapidement à Jin Hwan. « Hyun Hee. Non, je n’ai pas entendu son nom aux haut-parleurs. Je le retrouverai… »

Il opine brièvement ensuite pour So Yeon, ayant malgré lui un regard autour de lui pour s’assurer qu’elle n’était pas planquée en quelque part, attendant un signal ou quoi… C’eût été affreux d’être pris en guet-apens par des compagnons de classe. Mais les questions qui suivent le désintéressent de sa petite observation. Ils parlaient stratégie et pour peu que Jin Hwan partage un peu de son côté aussi, ça pouvait vite devenir intéressant. Alors Haneul se fait hautement sérieux lorsqu’il répond.

« Je ne suis pas encore allé en ville. », commence par expliquer Haneul, s’attendant à lire un peu de surprise sur le visage du beau ténébreux. Disons que ce n’était pas habituel, non… mais il avait ses raisons, qu’elles soient bonnes ou pas. Et elles n’étaient pas entièrement mauvaises puisque Hyun Hee avait bien faillit y perdre la vie. « Mais j’ai beaucoup bougé tout autour pour ne pas être une cible facile. J’ai exploré de fond en comble plusieurs des lieux communautaires loin de la ville. Je ne suis pas allé au cimetière, ni dans les catacombes. Trop glauque. Et pour le second, beaucoup trop dangereux. J’ai trouvé un bunker aussi, mais ce serait de la folie de s’y enfermer. Pour peu qu’un prédateur patient m’y voit entrer, il va m’attendre quand je vais en sortir et c’est impossible d’y rester plus de quelques jours à cause du problème de l’eau potable et de la nourriture… en plus de l’hygiène. »

Il relève la tête, observant dans une direction avant d’y pointer, n’ayant plus besoin de sa carte pour s’orienter à ce stade. Ça lui avait semblé important de retenir par cœur la façon dont cette île était faite… S’il perdait ou brisait sa carte, il en serait bien heureux. Et lorsqu’il devait se sauver rapidement et n’avait pas le temps de la regarder, il était toujours aussi satisfait de l’avoir apprise par cœur !

« Là-bas, il y a le complexe hôtelier. Tu y es allé ? Il y a toujours le risque qu’il y ait pas mal de personnes, mais c’est incroyable le nombre de ressources sur lesquelles tu peux tomber. », assure Haneul, un sourire étirant finalement ses lèvres. « Et les douches fonctionnent presque toutes. Ça fait un bien fou… Certes, c’est de l’eau froide, mais à ce stade, je m’en fiche un peu. Et toi ? Tu as des informations intéressantes pour moi, mon cœur ? »

Eh, il avait donné les siennes… Alors à Jin Hwan de cracher un peu ! C’était bien pour avoir ses trucs qu’il lui avait demandé ça, pas vrai ?

-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-

KANG HANEUL
© FRIMELDA
« Close your eyes / Feel the ocean where passion lies / Abandon all defenses / Hold me near you so close I sear you / A place between sleep and awake / End of innocence, unending masquerade / That's where I'll wait for you / Sleepwalker seducing me / I dare to enter your ecstasy / Lay yourself now down to sleep / In my dreams you're mine to keep »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur






avatar
Âge : 18 ans
Vague : Classe originelle
Amour : Peut-être en progression

Nombre de victimes : 6
Coupons : 0
Contenu du sac : ▬ Calepin à dessin presque neuf
▬ Calepin à dessin complet
▬ Matériel à dessin (crayons, fusains, gomme, craies, bâtonnets de graphite et estompe en papier)
▬ Portable et son chargeur
▬ Un iPod

▬ Tenue de rechange
▬ Cape de pluie
▬ Duvet de voyage
▬ Médaille d'or de natation
▬ Gourmette en or
▬ Bracelet en perles colorées
▬ Veste de camouflage

▬ Trousse de toilette (gel douche 1/4, brosse à dent, peigne, un tube de dentifrice)
▬ Petite trousse de secours (désinfectant 1/2, 1 bande, 1 compresses, 5 pansements, déodorant)
▬ Ecstasy (10)
▬ Deux à trois bouteilles d'eau (1L5)

▬ Une carte de l'île avec ses zones
▬ Une boussole
▬ Une lampe torche (avec 2 lot de piles : 50% | 100%)
▬ Un mousquet (pistolet) + deux munitions
▬ Cran d'arrêt

Avatar : Bang Seong Jun
Pseudo : Frost
Multicomptes : Bae Se Jin - Lee Ye Won - Nae Lily

Messages : 115
Activité RP : 1









   Mar 1 Aoû - 21:02

Le 20 juin 2017 à 23h27 au chantier en construction
À l'intérieur du solage abandonné

Croiser quelqu’un de connu sur cette île semble être le genre de malédiction que l’on espère ne jamais avoir à vivre. Ce sont des choix très étranges auxquels ils sont confrontés et rajouter un élément dans l’équation ne peut que la compliquer plus encore. Surtout quand on n’est pas doué dans les mathématiques des relations humaines, comme Jin Hwan. Alors heureusement, il est plutôt content de dire : « Je n’en ai pas croisé beaucoup non plus… Peut-être qu’ils ont réussi à trouver de bonnes cachettes… ». Ou qu’ils sont morts, comme Su Mi. Il n’a pas plus de détails et n’en veut pas. Il n’avait pas particulièrement d’attache, hormis So Yeon et leur petit groupe d’ami. Dans le fond, ça ne le secoue pas vraiment. La mort le touche. Oui, bien sûr. Il est humain après tout, même si parfois on pourrait se le demander. Mais il n’est pas du genre à pleurer la mort des gens qu’il ne connaît. Peut-être même qu’il ne pleurerait pas vraiment la mort de ceux qu’il connaît. Il aurait du mal à accepter, serait en colère, chercherait peut-être même à se venger. Il y aurait un certain vide, surement, mais probablement pas de larme. C’est sûrement tout le drame de sa vie : ne pas pleurer ceux qu’il aime parce que dans le fond, il ne sait pas vraiment ce que ça fait d’aimer et de perdre quelqu’un.

Il répond ensuite que So Yeon va bien, peut-être d’une façon plus songeuse qu’il ne l’aurait voulu. Mais bien sûr, c’est une question compliquée et une réponse encore plus compliquée que cela. Alors il dit : « Aller bien est une notion relative sur cette île, n’est-ce pas ? ». Sauf peut-être pour lui évidemment, qui ne semble pas aller plus mal que d’habitude. Parce que dans le fond, c’est le cas. Il est peut-être un peu plus tourmenté, mais le fait d’être loin de chez lui ne le rendait pas plus triste, bien au contraire. C’était un fardeau en moins. Et lui était habitué à devoir trouver des endroits où dormir. Certes, il lui était souvent arrivé de dormir chez des amis, mais la plupart du temps, il préférerait de loin sa vie en solitaire, qui était également l’occasion pour lui de ne rien dévoiler de la triste vie qui était la sienne. Lorsqu’il entend le dernier mot prononcé par Haneul, Jin Hwan sourit amusé : « Eh bien… Peut-être que tu ne me connais pas tant que ça alors… ». Il sourit un peu amusé à nouveau. Il est dur et solitaire, mais loin d’être sans cœur au contraire. Et s’il ne le connaît pas réellement et qu’il ne peut pas dire qu’Haneul est son ami, il y a quelque chose qui le pousse à s’inquiéter. Enfin, s’il devait choisir entre lui et sa propre vie, il n’hésiterait probablement pas. Enfin… Jin Hwan n’en sait trop rien. Est-ce qu’il sacrifierait quelqu’un qu’il connaît pour survivre ? C’est une épineuse question à laquelle il n’espère ne jamais avoir à donner de réponse. Quant à lui, il est bien mystérieux comme à son habitude. Peu de mots, des questions, pas de réponse réellement précise. Il y a des choses qui ne changent pas.

Il écoute ensuite Haneul lui répondre qu’il va bien. Peut-être que oui. Ou peut-être pas. Et qu’importe la véracité de cette réponse, le coréen ne peut que comprendre que le blond lui mente. On ne révèle pas ses faiblesses dans ce genre de jeu, n’est-ce pas ? Surtout face à quelqu’un dont l’attitude est aussi incertaine que celle de Jin Hwan. Alors il ne réagit pas. Mais à la suite, il se fait vigilant. Et parce qu’il le scrutait à la recherche d’un mensonge, Jin Hwan remarque le petit regard lancé à la dérobade. Mais il résiste à l’envie de jeter un œil, se contentant de retenir la direction dans laquelle Haneul a regardé. Il l’écoute ensuite lui dire qu’il n’a pas encore trouvé Hyun Hee. Et le nom ne lui dit rien, il ne croit pas l’avoir entendu, ce qui semble signifié qu’il est vivant. Il remarque ensuite son compagnon regarder autour d’eux à l’évocation de So Yeon. Comme s’il la cherchait. Et Jin Hwan, encore une fois, ne peut que comprendre ce geste. Instinct de survie. Rien de plus normal sur cette île. « J’espère que tu le retrouveras. Et tu n’as pas à t’inquiéter, je suis seul. Aucun piège, aucun danger. ». Il n’a rien à cacher ce soir. Peut-être un jour prochain. Mais pas maintenant.

Enfin, les voilà à parler stratégie. Alors bien sûr, il écoute. Il écoute attentivement ce que commence à dire son camarade de classe. Même s’il est loin le temps où leurs seules préoccupations étaient à propos, de garçons, de filles, de note de cours et d’interrogations. Il écoute donc Haneul lui expliquer quels endroits il n'a pas visité et lui parler du bunker. Surement l'abri antiatomique. Et son raisonnement est plutôt censé. S'y enfermer serait un réel suicide. Mais une mort plutôt douce en comparaison de certaines morts ici. Même si de ce qu'il en sait, la déshydratation peut causer des hallucinations. Il ne veut pas savoir quels genres de monstres pourraient voir les fous qui tenteraient cette aventure. Surtout dans un endroit pareil. Il observe ensuite la direction qu'il montre et écoute à nouveau. Il lui parle du complexe hôtelier et des douches. Et Jin Hwan ne peut s'empêcher d'acquiescer. Même froide, prendre une douche est un réel plaisir ici. Cela permet aussi de laver un peu les vêtements les plus sales sans avoir à trop s'approcher du lac dans lequel il ne serait pas étonné de trouver des piranhas placés là par le NEC qui chercherait à corser le jeu. Au nouveau surnom, il sourit un peu et répond : « J’ai passé beaucoup de temps à explorer l’île, à repérer les limites de chaque zone. Il y a quelques outils à la scierie et des prises qui semblent fonctionnelles si tu cherches un peu d’électricité. J’ai aussi trouvé de vieilles bougies à l’Eglise. Je pense que la ferraillerie a du potentiel pour se cacher… ». Et pour se nourrir si on ne rechigne pas des insectes, mais ça, Jin Hwan n’y est pas encore résolu. Il ne le sera peut-être même jamais. « Et bien sûr, le centre-ville est plutôt riche en ressources. Il y a des douches à l’hôpital, dans les services où les gens passaient plus d’une journée, mais l’eau y est froide, bien sûr… Et les structures creuses du skate park pourraient être une bonne planque aussi… ». Il ne parle pas vraiment de lui. Il n’a pas vraiment d’habitude, il bouge beaucoup. Il a passé beaucoup de temps à bouger, à explorer l’île. Il ne s’est pas beaucoup approché du complexe hôtelier, mais il note les conseils d’Haneul dans un coin de sa tête. Il quittera peut-être le centre-ville quelques temps au profit du hameau pêcheur pour voir ce qu’il peut y trouver. « A tout hasard… Tu connais le morse ? ». On ne sait jamais. De son côté, il ne connaît pas, alors cela ne changera pas grand-chose à sa vie, n’est-ce pas ?

-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-



It's hard to live in this hell...

Quand la maison s'effondre il faut partir. Recommencer tout, ailleurs et autrement. Mais le meilleur espoir n'est pas la fuite. Ici, le meilleur espoir est le jeu. Jouer pour qu'une équipe soit la dernière présente sur l'île. Une seule équipe. La sienne.
© Bernard Werber
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur






avatar
Âge : 17 ans
Vague : Classe originelle
Amour : Le coeur en émoi devant un certain compagnon de classe !

Nombre de victimes : 1
Contenu du sac : .
Une petite trousse de maquillage (deux vernis à ongle -noir et doré-, un gloss, un rouge à lèvres rosé, un mascara, un eyeliner brun)
Une chandelle parfumée
Un smartphone et son câble
Un livre (Le Trône de Fer #3)
Un savon en pain au parfum fleurit
Un dictionnaire français-coréen
Un Death Note avec le nom de Kim Yeong Jae inscrit un peu partout
Un manga (Bleach #52)


Un thermos plein de thé
Un briquet
Une tenue de rechange
Une couverture
Une carte de l'île avec ses zones
Une boussole
Une lampe torche (avec piles)
Une teinture blonde


Une boîte de 14 sachets de thé pomme et cannelle
Trois bouteilles d'eau
16 bonbons durs acidulés


Une fronde


Avatar : Choi Min Ki (Ren - NU'EST)
Statut RP : Indisponible
Pseudo : LaMarquise
Messages : 267
Activité RP : 2









   Jeu 3 Aoû - 8:37

Haneul a un petit « peut-être » peu convaincu et murmuré si bas que Jin Hwan doit probablement tendre l’oreille pour l’entendre. Il n’était pas si sûr que ça… Il avait probablement eu de la chance. Oh, certains se cachaient, c’était évident. C’était dans leur personnalité. Mais pas tous. Plusieurs étaient partis en chasse. La fille qui avait été tuée par le volontaire dans les premiers jours, cette chère Su Mi, en était la preuve. Elle n’avait pas eu peur d’attaquer deux garçons avec une grosse pierre. En fait, elle avait été stupide et n’avait probablement que ce qu’elle méritait. Par contre la suite mérite d’être assez philosophique. Du moins aux yeux de Haneul qui s’entendre répondre pratiquement de la même façon à propos du bien-être qu’on pouvait éprouver sur l’île.

« Selon nos repères habituels, oui. », convient-il lentement, mettant pourtant dans ces quelques mots une retenue facilement perceptible. Oui, mais il y avait un « mais ». Et c’était ce qu’ils avaient connus jusqu’à présent. D’ailleurs, Haneul fait finalement remarquer : « Je sais que tu es discret sur tes émotions. Mais je sais aussi que tes propres repères sont malgré tout moins loin de ce qui se passe ici que la majorité des autres, moi inclus. »

Non, il ne savait pas exactement jusqu’à quel point. Par contre Haneul avait beaucoup observé Jin Hwan dans son temps libre, en classe ou en dehors de celles-ci, petit cœur battant la chamade oblige ! Il l’avait parfois vu dans les rues de Séoul aussi, où sans qu’il ne puisse se l’expliquer, le jeune homme semblait comme un poisson dans l’eau. Mais bon sang, tant de mystères entouraient Baek Jin Hwan… Il aurait aimé n’en percer qu’un sans jamais réussir à le faire. Et justement, voilà que Jin Hwan, toujours drapé de mystères et d’ombres, fait écho à ses propres pensées, prenant un peu Haneul au dépourvu. Le masque d’assurance tombe quelques secondes, le blond observant son vis-à-vis avec un peu de surprise…

« J’ai souvent eu l’impression que tu ne m’aimais pas du tout… », murmure lentement le jeune, si lentement qu’il semble désirer retenir les mots qui sortent malgré lui. C’était une certitude qui l’avait parfois frappée de plein fouet, alors que leurs regards se croisaient dans les couloirs ou dans une salle de classe. Certaines fois, c’était si fort que Haneul en détournait le regard, lui qui était habituellement le dernier à le faire. « Que tu me détestais, même. »

Si le mot était assez fort. D’où sa peur première à voir Jin Hwan franchir un mur d’ombre pour entrer à nouveau dans sa vie de plein fouet, sans crier gare. Quoi qu’il en soit, son inquiétude semble palpable et à nouveau, Haneul revêt son manteau d’assurance. Il pince un peu les lèvres, peu ravit d’être pris en flagrant délit, mais ne disant rien à ce propos, se contentant de hausser ses épaules délicates. Levant une main, il glisse doucement la pointe de son majeur contre le rebond d’une lèvre rosée pour en retirer un peu de gloss qui aurait débordé. Oui, du gloss. Il en mettait pour remplacer le baume à lèvres qu’il n’avait pas pensé amener… De toute façon, il commence à expliquer bien rapidement quelques trucs et astuces bien à lui et Jin Hwan l’écoute religieusement, ce qui n’est pas pour déplaire au blondinet ! De toute façon, c’était plus sage de la part du beau badboy parce qu’il était vrai que Haneul était plein de ressources… et il était prêt à les partager alors il valait mieux en profiter !

C’est ensuite au tour de Jin Hwan de commenter, d’expliquer… Et à celui d’Haneul de prêter oreille. Il se voit d’ailleurs hautement intéressé par cette ancienne scierie qui avait encore droit à un peu d’électricité. Il allait clairement y faire un tour, lui qui jusque-là avait considéré l’endroit comme de peu d’intérêt. Grossière erreur que celle-là, semblait-il. Par contre à la mention de l’église, le jeune homme a un long frémissement qui pourrait difficilement passer inaperçu, comme si un gros vent frais venait de le balayer, ce qui n’était pas le cas. Du moins, pas physiquement… Glissant une main contre son bras comme pour en chasser ce qui restait du désagréable frisson, Haneul reprend la parole.

« Je suis allé à l’église. », commence-t-il, gardant ensuite le silence un long moment, songeur. Il pensait à Rae Won, lui aussi un séduisant badboy, mais qui avait sauvé sa peau, ce qui ne comptait pas pour rien. Et il lui avait semblé si agréable par la suite. Était-ce seulement à cause du meurtre qui venait de se produire ? Que se passerait-il lors de leur prochaine rencontre, si prochaine rencontre il y avait ? « Je m’y suis fait étrangler… presque à mort. Je n’ai pas envie d’y retourner. Pas seul, en tout cas. »

Il savait que c’était stupide. Ce genre de choses pouvait arriver n’importe où ici. Mais l’église lui semblait encore plus lugubre depuis cet incident fâcheux. Il acquiesce ensuite pour la ville parce que bien sûr, il était probablement le seul idiot à ne pas encore y avoir mis le pied ! Par contre, la question qui franchit soudainement les lèvres du plus grand le déroute complètement !

« Qu… Quoi ? Le morse ? », demande lentement Haneul, un peu confus que le sujet vienne comme un cheveu sur la soupe ! « Non. Pourquoi ? Toi oui…? »

C’était vraiment étrange comme question et il ne s’en remettait qu’à peine ! D’ailleurs finalement, le blondinet a un rire amusé, taquinant :

« Si j’avais su qu’il fallait apprendre le morse pour te charmer, je m’y serais mis plutôt que d’apprendre le français ! »

Détendre l’atmosphère ne ferait de mal à personne…! Et puis, il était plus facile de blaguer sur cette attirance qu'il ne pouvait de toute façon plus nier ici. Elle avait bien moins d'importance qu'à l'époque, lorsque tout était un secret coupable et excitant. Ici, survivre était le but premier... les béguins d'adolescents en devenaient déjà d'adultes qui n'avaient rien à cacher.

-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-

KANG HANEUL
© FRIMELDA
« Close your eyes / Feel the ocean where passion lies / Abandon all defenses / Hold me near you so close I sear you / A place between sleep and awake / End of innocence, unending masquerade / That's where I'll wait for you / Sleepwalker seducing me / I dare to enter your ecstasy / Lay yourself now down to sleep / In my dreams you're mine to keep »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur






avatar
Âge : 18 ans
Vague : Classe originelle
Amour : Peut-être en progression

Nombre de victimes : 6
Coupons : 0
Contenu du sac : ▬ Calepin à dessin presque neuf
▬ Calepin à dessin complet
▬ Matériel à dessin (crayons, fusains, gomme, craies, bâtonnets de graphite et estompe en papier)
▬ Portable et son chargeur
▬ Un iPod

▬ Tenue de rechange
▬ Cape de pluie
▬ Duvet de voyage
▬ Médaille d'or de natation
▬ Gourmette en or
▬ Bracelet en perles colorées
▬ Veste de camouflage

▬ Trousse de toilette (gel douche 1/4, brosse à dent, peigne, un tube de dentifrice)
▬ Petite trousse de secours (désinfectant 1/2, 1 bande, 1 compresses, 5 pansements, déodorant)
▬ Ecstasy (10)
▬ Deux à trois bouteilles d'eau (1L5)

▬ Une carte de l'île avec ses zones
▬ Une boussole
▬ Une lampe torche (avec 2 lot de piles : 50% | 100%)
▬ Un mousquet (pistolet) + deux munitions
▬ Cran d'arrêt

Avatar : Bang Seong Jun
Pseudo : Frost
Multicomptes : Bae Se Jin - Lee Ye Won - Nae Lily

Messages : 115
Activité RP : 1









   Mar 15 Aoû - 17:18

Finalement, c'est une belle soirée. Meilleure qu'il ne l'aurait pensé. Surement bien meilleure que celles qu'il aurait pensé passer ici. Et c'est surprenant. Lui qui a toujours veillé à tout contrôler, y compris ici se rend compte qu'il est agréablement surpris par la présence de Haneul. Même s'il le connaissait de vu, qu'il connaissait son histoire, il ne le connaissait pas et n'aurait pas pensé qu'il soit aussi agréable d'être en sa compagnie. Probablement en partie à cause du fait qu'il La première réponse d'Haneul laisse penser qu'il n'a pas été au bout de son idée. Alors Jin Hwan se tait, attendant de voir si le blond va aller au bout de son raisonnement, de sa pensée. Il est curieux de savoir ce qui se cache derrière cette phrase en suspens. Alors bien sûr, quand il reprend la parole, le coréen écoute avec attention. Et ce qu'il entend le surprend et l'amuse. Il rit un peu d'ailleurs, face aux observations d'Haneul avant de répondre : « En effet... ». Il reste silencieux un instant. Il est plutôt surpris de voir qu'Haneul semble en savoir autant. Peut-être qu'il aurait été effrayé ou agacé si ça n'avait pas été de leur âge : observer les autres, essayer d'en apprendre le plus sur eux. Et être amoureux aussi. Combien de fois avait-il vu les filles l'épier avec curiosité et regard languissant ? Il reprend la parole pour dire : « Pour moi, un enfer ne vaut pas mieux qu'un autre... ». Certes, à Séoul, il n'y avait pas du tueur. Mais dormir dans les rues n'a jamais été très sécurisé pour lui. Et il n'a jamais été vraiment protégé enfant, à devoir choisir entre l'eau et la vodka. Il reprend la parole pour dire : « A quelques exceptions près… Il aura fallu attendre d’être ici pour que l’on commence à parler… ». Même si c’est probablement sa faute.

Voilà le moment des révélations. C'est vrai qu'il s'est un peu dévoilé de son côté. Et il perçoit le changement chez Haneul. Il trouve ça touchant de le voir tel qu'il est. Même si le garçon est très sûr de lui et qu'il s'est donné les moyens d'arriver tout en haut de l'échelle sociale du lycée, il y a quand même une part de doute et d'humanité chez lui. C'est plutôt mignon de la percevoir enfin. Cette autre partie de lui. Même si de son côté, il ne se livre pas facilement, même ici. Parce que c'est quelque chose qu'il ne sait pas faire. « Je fais souvent cet effet-là ». Et il en est satisfait, très satisfait. C'est ce qu'il recherche. Que les gens le pensent arrogant, méchant. Qu'ils pensent qu'il les déteste. Même si ce n'est pas le cas. En réalité, Jin Hwan ne déteste personne, hormis peut-être sa mère. Quant à sa sœur qui l'a abandonné, il lui voue une haine sans limite. Et ça, ça n'est pas prêt de changer. Il ne lui pardonnera probablement jamais. Et c'est sans doute à cause de cet abandon plus douloureux encore que le comportement non maternel de sa génitrice qui l'empêche probablement de s'attacher aux autres.

Le reste de la conversation tourne autour de leurs trucs pour survivre sur l’île. Il écoute les conseils d’Haneul, en les prenant très au sérieux. C’est une certitude, le blondinet qui se trouve à ses côtés sait comment survivre en milieu hostile. Et la preuve est là : il est là et n’a pas l’air si abîmé que ça. Il est plutôt fier de voir ça. Et plutôt content aussi. Ça ne fait que confirmer tout ce qu’il a pu penser à son sujet et ça lui donne encore plus envie de le découvrir, de faire connaissance avec lui. Il est curieux Jin Hwan, et même s’il n’est pas habitué aux relations avec les autres, il a bien envie d’essayer. En commençant par la première étape, même si cette île ne se prête pas à ce genre de choses. De toute façon, ils n’ont plus que ça, non ? Alors autant faire en sorte de trouver un peu de plaisir car c’est en se souvenant des bonnes choses qu’ils trouveront une raison de continuer à se battre. Et lorsqu’Haneul explique ce qui lui est arrivé à l’église, il grimace un peu. Alors il dit : « Tu es toujours vivant. C’est le plus important… ». Il reste songeur un instant avant de reprendre encore perdu dans ses pensées, un peu perturbé par cette situation : « Oui, une très bonne chose… ».Cette île est infestée de monstres. A chaque recoin, à chaque tournant, il y a une paire d’yeux prête à se transformer en fusil ou en couteau. Alors ça n’a rien d’étonnant. Il rit à nouveau en entendant Haneul réagir à sa question sur le morse. Puis il dit : « Je ne sais pas ce qu’il faudrait pour me charmer… » il appuie ses paroles d’un sourire amusé avant de dire : « C’est dommage en tout cas, le centre télégraphique est encore fonctionnel. Mais sans connaître le morse, il ne nous est pas utile. ». Sauf éventuellement en inventant un système de code mais bon, pour le moment, il n’a pas vraiment de gens avec lesquels communiquer en dehors de So Yeon.

-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-



It's hard to live in this hell...

Quand la maison s'effondre il faut partir. Recommencer tout, ailleurs et autrement. Mais le meilleur espoir n'est pas la fuite. Ici, le meilleur espoir est le jeu. Jouer pour qu'une équipe soit la dernière présente sur l'île. Une seule équipe. La sienne.
© Bernard Werber
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur






avatar
Âge : 17 ans
Vague : Classe originelle
Amour : Le coeur en émoi devant un certain compagnon de classe !

Nombre de victimes : 1
Contenu du sac : .
Une petite trousse de maquillage (deux vernis à ongle -noir et doré-, un gloss, un rouge à lèvres rosé, un mascara, un eyeliner brun)
Une chandelle parfumée
Un smartphone et son câble
Un livre (Le Trône de Fer #3)
Un savon en pain au parfum fleurit
Un dictionnaire français-coréen
Un Death Note avec le nom de Kim Yeong Jae inscrit un peu partout
Un manga (Bleach #52)


Un thermos plein de thé
Un briquet
Une tenue de rechange
Une couverture
Une carte de l'île avec ses zones
Une boussole
Une lampe torche (avec piles)
Une teinture blonde


Une boîte de 14 sachets de thé pomme et cannelle
Trois bouteilles d'eau
16 bonbons durs acidulés


Une fronde


Avatar : Choi Min Ki (Ren - NU'EST)
Statut RP : Indisponible
Pseudo : LaMarquise
Messages : 267
Activité RP : 2









   Sam 19 Aoû - 5:37

« Jin Hwan… »

Le ton avait été doux, désolé aussi. Il savait que Jin Hwan avait sa part de mystère et que ce n’était probablement pas pour rien… Mais de là à avoir vécu dans une situation qui l’en rendait insensible ou presque au fait qu’il soit présentement sur l’île, en plein cœur d’un murder game sanglant, était affreux. Haneul n’hésite pas vraiment, spontané comme à son habitude, pour s’approcher définitivement de l’homme. Il lève une main, caressant doucement du plat de ses doigts une joue couleur caramel qui tranche avec son propre teint de porcelaine. Le dos de ses doigts est remplacé deux secondes par sa paume. De son pouce, il caresse doucement la joue de l’homme, puis retire finalement sa main. C’était dangereux de s’approcher ainsi, il en avait conscience… mais il ne pouvait rester insensible à la douleur de cet homme-là. C’était trop lui demander.

Le jeune homme a un sourire mi-amusé, mi-triste alors que son compagnon de classe lui fait remarquer qu’ils avaient attendu cette île glauque pour discuter réellement. Vrai… C’était un peu bête quand on y pensait bien ! Mais ici, ils n’avaient plus rien à perdre alors pourquoi pas ?

« J’aurais dû t’approcher, j’en avais envie. Mais tu n’étais pas exactement le plus facile à approcher avec la bande de So Yeon toujours autour de toi…! », convient Haneul tout en ayant un petit rire. Ce n’était pas un reproche, juste une constatation. « Et puis, je suis différent, j’en ai conscience. Ça ne plaît pas à plusieurs personnes dans ton groupe d’amis. Peut-être que j’ai fait à tort le lien avec toi… »

Et cet entourage était en partie la raison pour laquelle Jin Hwan faisait « cet effet-là », comme il le disait si bien ! Il ne semblait pas se déplaire à cette situation, mais Haneul ne juge pas. Non seulement parce qu’il ne serait pas le premier garçon de son âge à aimer en imposer, forcément. Mais aussi parce que ça avait quelque chose de très, très pratique sur cette île ! Quant à la conclusion de sa terrible rencontre dans l’église, il a un petit sourire un peu forcé, c’est vrai, mais pas moins doux pour autant. Oui, il était encore en vie, c’était bien. Par contre, il est surpris de réaliser, alors que Jin Hwan répète que c’était là une bonne chose, qu’il semble un peu… perturbé ? Il incline légèrement la tête sur le côté, essayant de capter le beau regard brun de son vis-à-vis.

« Je vais très bien.», assure Haneul, faisant l’impasse sur sa jambe qui lui posait toujours des problèmes, mais rien à voir avec l’église cette fois. Il fallait malgré tout rester prudent et dire tout haut comme ça à un type qui tenait du guerrier qu’il avait une blessure à la jambe, c’eût été d’une stupidité sans nom et ce, malgré son petit cœur qui battait bien fort depuis le début de cette rencontre sous la lune… et peut-être un peu plus depuis que la conversation était devenue personnelle, c’est vrai ! Il a un rire bref ensuite, Jin Hwan assurant ne pas savoir ce qu’il fallait pour le charmer. Vraiment…? Ça pouvait être une bonne nouvelle pour Haneul, ça ! Il sourit, amusé, ajoutant simplement sur un ton espiègle : « Alors il faudra bien le découvrir. »

Il est sur le point de rajouter quelque chose sur le sujet du centre télégraphique. Ça ne lui semblait pas être une bonne idée, autant parce que personne à l’extérieur de cette île ne viendrait les aider au risque de se mettre le gouvernement à dos que parce que ça trahirait une présence dans le centre en question et donc, que des prédateurs se ramèneraient aussitôt. Mais soudainement, son regard capte un mouvement sur leur gauche… et il a juste le temps de réaliser qu’il s’agit de Hyun Hee pour attraper la chemise de Jin Hwan au niveau de la taille, histoire d’éviter une catastrophe si les réflexes de l’homme étaient un peu trop acérés !

« C’est Hyun Hee ! », s’exclame Haneul, histoire de palier au plus important. Il prend une profonde inspiration. Ça aurait pu virer à la tragédie, il le savait. Ça lui avait coupé un peu le souffle de penser aux possibilités qui, heureusement, n’étaient pas arrivées. Doucement, il relâche Jin Hwan. Il n’aurait clairement pas pu le retenir si l’homme était parti sur une lancée, mais il l’avait uniquement fait pour attirer son attention sur ses paroles et, dieu merci, Haneul peut rejoindre à présent Hyun Hee sans trop de crainte. Enfin… « Hyunie, tu ne dors plus ? Je veillais. »

Il a un sourire pour son ami avant de se retourner vers Jin Hwan.

« Je t’ai menti. Mais c’était pour le protéger… », murmure lentement Haneul, son regard implorant de ne pas lui en vouloir. « On fait équipe. Pour rester en vie, tu comprends ? C’est plus facile… »

Et ils n’étaient pas des assassins de toute façon, mais il n’était pas assez stupide pour le dire comme ça, au cas où ça donnerait des idées du bel étudiant !

-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-

KANG HANEUL
© FRIMELDA
« Close your eyes / Feel the ocean where passion lies / Abandon all defenses / Hold me near you so close I sear you / A place between sleep and awake / End of innocence, unending masquerade / That's where I'll wait for you / Sleepwalker seducing me / I dare to enter your ecstasy / Lay yourself now down to sleep / In my dreams you're mine to keep »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur






avatar
Âge : 17 ans
Vague : Classe Originelle
Nombre de victimes : 0
Contenu du sac : • Une tenue de rechange
• Une paire de chaussures souples
• Un flacon de parfum
• Une trousse de toilette (brosse à dent + dentifrice + gel douche)
• Un eyeliner en crayon
• Un paquet de bonbons acidulés
• Des polaroïd et autres photos dans une petite boîte
• Un baume pour les lèvres
• Son journal intime avec le stylo accroché
• Un parapluie pliable
• Deux à trois bouteilles d'eau (1L5)
• Une carte de l'île avec ses zones
• Une boussole
• Une lampe torche (avec piles)
• Une brosse à cheveux donnée par Hua



Avatar : Byun Baek Hyun
Pseudo : MyPandaa
Multicomptes : Zhao Yuan (cliquez et contactez moi sur Yuan plutôt que Hyunie ♥️)

Messages : 54
Activité RP : 4









   Dim 27 Aoû - 13:00



Jusque là Hyun Hee avait dormit du sommeil du juste. C’était une nouveauté qu’il devait à ses retrouvailles avec Haneul et le fait qu’ils faisaient équipe, comme à l’époque du lycée si ce n’est qu’à présent leur équipe avait une signification au-delà de ce genre de concept. L’endroit qu’ils avaient trouvé était exigu, inconfortable… Le sol était trop dur, la température trop moite et le bois un peu pourrit dégageait une odeur de moisissure pas vraiment géniale. Mais il avait fermé les yeux oui… Et quand on est épuisé comme eux, même cet ensemble d’éléments ne pouvait pas vous empêcher de dormir.

Sauf que lorsqu’il se réveil, Hyun Hee réalise vite qu’il est seul. Une légère panique s’empare déjà de lui et il fouille l’obscurité des yeux sans rien trouver. A voix basse il appel Haneul, une tension épouvantable dans les épaules mais il n’y a rien pour lui répondre que le silence oppressant de cette île la nuit.

Hyun Hee se lève, sort de sa cachette… Et après avoir fouillé brièvement dans son sac il en extrait sa lampe torche. Il vient poser sa veste par dessus la lampe… Puis il l’allume. La lumière transperce sur une courte distance le tissu de son uniforme mais le faisceau est légèrement amoindrit. Ça lui éviterait de servir de cible, si c’était possible.

Ses pas le mènent forcément jusqu’au sentier où il croit entendre des chuchotements… Et Hyun Hee coupe sa lampe, avançant avec une infinie précaution. Elle est telle, en réalité, que ça lui prend mille ans arriver jusqu’au chuchotement, la peur au ventre. Mais Haneul était peut être en danger…

Il s’approche encore et encore jusqu’à mieux discerner deux silhouettes. Mais son attention se relâche juste un instant. Le bruit qu’il fait est presque inaudible mais soudainement les deux autres silhouettes se redressent et Hyun Hee a un bond en arrière, se heurtant à une planche, trébuchant, tombant lourdement sur les fesses !

Des faisceaux de lampes se braquent sur lui, l’aveugle et il se protège d’une main très légèrement sanglante. Il s’était écorché sur un vieux clou ou quelque chose du genre en tombant !

Son stress pète un peu l’échelle mais il reconnaît finalement Jin Hwan… Puis Haneul qui semble tout sauf en danger et il ne peut pas retenir le regard de profond reproche qu’il a pour Haneul. Il veillait ? Il n’en avait pas l’air. Il l’avait laissé complètement seul dans le cabanon pour venir bavarder sans même venir le réveiller ni rien… Il n’irait pas jusqu’à dire qu’il se sentait trahit mais Haneul avait tapé dans sa confiance ce soir.

Le regard de Hyun Hee va de Haneul à Jin Hwan pendant quelques instants sans qu’il dise rien. Jin Hwan… Visiblement Haneul n’avait pas à s’en soucier… Vu sa position il avait été prêt à attaquer et à se mettre entre lui et le blond. Et il avait le mauvais sentiment d’être celui qui était de trop, cette nuit. Est-ce que Jin Hwan était mauve en plus ?

« Il est de quelle couleur ? »

Sa voix tremble malgré ses tentatives de la garder sans émotion… Et ses yeux humides bien qu’ils ne pleureraient toujours pas prouvait à quel point il avait été atteint psychologiquement par la frayeur qui était la sienne. Pupilles dilatées, Hyun Hee était à moitié paranoïaque dans l’instant présent. Ça pouvait se comprendre non ?

« On dirait que je dérange. »

Dire qu’il s’était fait du soucis et qu’il avait bravé sa peur pour venir voir. Il leur en voulait à tous les deux là tout de suite ! Ça passerait une fois la peur dissipée mais pour le moment son coeur battait à cent à l’heure.

« Tu m’as laissé tout seul. J’aurais pu me faire égorger dans mon sommeil c’était pareil. »

Il fallait qu’il l’exprime parce qu’à le garder à l’intérieur, il l’aurait ruminé. Mais il en voulait presque moins à Haneul qu’à Jin Hwan qui l’avait retenu ici pour le moment. Son regard encore paniqué va jusqu’à Jin Hwan et Hyun Hee pousse sur un pied pour s’éloigner encore un peu, glissant sur les fesses. Ce type lui faisait peur ouais !

« Toi tu ne m’approche pas... »


-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-

>> Mes RPs <<





SWEETDREAMS
Sweet dreams are made of this. Who am I to disagree ? I travel the world and the seven seas. Everybody' s looking for something. Some of them want to use you. Some of them want to get used by you. Some of them want to abuse you. Some of them want to be abused.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur






avatar
Âge : 18 ans
Vague : Classe originelle
Amour : Peut-être en progression

Nombre de victimes : 6
Coupons : 0
Contenu du sac : ▬ Calepin à dessin presque neuf
▬ Calepin à dessin complet
▬ Matériel à dessin (crayons, fusains, gomme, craies, bâtonnets de graphite et estompe en papier)
▬ Portable et son chargeur
▬ Un iPod

▬ Tenue de rechange
▬ Cape de pluie
▬ Duvet de voyage
▬ Médaille d'or de natation
▬ Gourmette en or
▬ Bracelet en perles colorées
▬ Veste de camouflage

▬ Trousse de toilette (gel douche 1/4, brosse à dent, peigne, un tube de dentifrice)
▬ Petite trousse de secours (désinfectant 1/2, 1 bande, 1 compresses, 5 pansements, déodorant)
▬ Ecstasy (10)
▬ Deux à trois bouteilles d'eau (1L5)

▬ Une carte de l'île avec ses zones
▬ Une boussole
▬ Une lampe torche (avec 2 lot de piles : 50% | 100%)
▬ Un mousquet (pistolet) + deux munitions
▬ Cran d'arrêt

Avatar : Bang Seong Jun
Pseudo : Frost
Multicomptes : Bae Se Jin - Lee Ye Won - Nae Lily

Messages : 115
Activité RP : 1









   Dim 27 Aoû - 16:46

Lorsqu'il entend son prénom sortir des lèvres d'Haneul, il ne réagit pas. Mais il sent l'adolescent touché par ses propos même s'il ne comprend pas vraiment. Il n'a pas réellement d'empathie lui. C'est plutôt étrange non ? Enfin, dans le fond, il en a. Il ressent la joie, le bonheur, la souffrance, la tristesse. Il les comprend, ces émotions et il sait les lire dans le regard des autres. Mais il a choisi de s'en détacher. C'est plus facile de traverser la vie de cette façon, d'affronter les épreuves. Et soyons honnêtes, cette épreuve est sacrément énorme. Peut-être aurait-il eu plus de mal à l'affronter s'il avait été plus émotif. Et certainement aurait-il était plus fragile si sa vie avait été différente. Des parents aimants, une chambre bien décorée, des tas d'amis. Mais heureusement pour lui, ce n'est pas le cas. Il est dur, il le restera. Et lorsqu'Haneul se prend d'une idée folle de se rapprocher et de le toucher, il ne bouge pas. Il le laisse faire. Sa peau est étrange chaude contre la sienne. Le tracé de ses doigts et de sa paume laisse une agréable sensation, la chaleur persiste un peu, l'espace d'un instant. Mais l'adolescent reste de marbre, il réprime jusqu'au frisson qui menace de remonter sa colonne. Et il réprime les questions et sensations naissance, les écartant sans les regarder. Sans en parler non plus. Il se contente d'esquisser un léger sourire en remerciement. Car étonnamment, il se sent un peu mieux.

Puis, la conversation dévie. Jin Hwan constate qu'ils auront attendus d'être là pour se parler. Et Haneul lui répond. Alors Jin Hwan écoute et sourit un peu, amusé. Il lui dit : « Certains d'entre eux sont idiots. Trop pour reconnaître la volonté et la force quand ils la croisent... ». En même temps, ils n'avaient pas à se poser ce genre de questions. Et la différence effraie les hommes, c'est un fait. Il assure à nouveau aller bien. Puis, sur la question du charme, il se permet un blague. Haneul se permet beaucoup de choses ce soir. Mais cela tire un léger rire à Jin Hwan qui se contente de lui dire : « Je crois que tu perdrais ton temps avec moi... ». Parce qu'il n'a rien de très incroyable. Parce qu'il n'est même pas agréable à vivre. C'est juste une coquille vide, le genre de coquille qui n'a rien à apporter au monde. Pas même une maison pour un escargot. Ils s'échangent sur ce qu'ils ont fait, ce qu'ils ont découverts. Et Jin Hwan apprécie un peu cette discussion, il apprécie la confiance et la franchise d'Haneul, il doit bien le reconnaître. Il regarde autour d'eux, il écoute les alentours. Un instant, il ne semble y avoir personne. C'est calme, ils sont seuls et pour le moment le chantier et leur abris. Mais l'instant d'après, Haneul se jette sur lui, l'attrapant par le tee-shirt car un faisceau de lumière est apparu. Il entend le blondinet lui dire que c'est Hyun Hee. Tiens, tiens. Le fameux meilleur ami disparu. Jin Hwan se détend un peu, et se dégage de l'étreinte de son camarade de classe, puis il écoute. Il ne dit rien, il reste silencieux.

Haneul explique qu'il a menti pour protéger son ami et qu'ils font équipe pour rester en vie. D'ailleurs, de toute évidence, Hyun Hee a bien besoin d'un équipier comme Haneul. Il vient de tomber, sursautant de peur en les voyant tous les deux. Jin Hwan réprime un sourire moqueur, restant calme. Puis, il écoute Hyun Hee prendre la parole, s'adressant de toute évidence à Haneul, dédaignant l'autre coréen sans aucun respect. Les mâchoires du solitaire se crispent. Il lui ferait bien ravaler son idiotie à ce gamin. Mais il ne le fait pas, par respect envers Haneul qui semble lui trouver quelque chose pour être autant attacher à lui. Finalement, quand il se plaint qu'il aurait pu se faire étrangler et qu'il se recule un peu en lui intimant de ne pas l'approcher. Jin Hwan se redresse un peu, roulant des yeux et lui dit : « Pauvre petite chose fragile… ». Il marque une pause et lui dit : « Si j'avais dû te tuer, tu serais déjà mort... ». Il lui jette un regard mauvais, puis lève les yeux sur les étoiles. Il regarde un instant les billes brillantes qui veillent sur eux et doivent probablement se moquer des adolescents jetés dans la fosse aux lions. Il se demande si le destin est si moqueur.

Il s'en moque de ne pas paraître gentil ou agréable. Parce qu'il ne l'est pas. Il est dur, il est solitaire. Il finit cependant par dire : « Arrête de flipper, je ne te ferais rien et je suis seul aujourd'hui... ». Il reste un moment silencieux puis finit par dire : « Et puis, à ta place je ne râlerais pas… Vous pouvez dormir tranquillement en vous relayant pour les tours de garde. C'est une bonne stratégie... ». Même si Haneul est surement moins chanceux que Hyun Hee. En effet, le nouvel arrivant semble bien plus fragile et peureux que celui qui se trouve à côté de lui et n'aurait surement aucune chance face à quelqu'un d'un peu belliqueux. Heureusement pour eux, Jin Hwan ne l'est pas. Non, malgré sa nature évidente de dur sans cœur, il ne prend pas plaisir à tuer, bien au contraire. Et il n’oubliera jamais le regard qui s’est éteint. Il pose sans regard sur Haneul, puis sur Hyun Hee. Ils semblent bien s’en sortir tous les deux. Jin Hwan n’est pas étonné, Haneul survivra, pour son ami, ça, il est moins convaincue, mais bon.

-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-



It's hard to live in this hell...

Quand la maison s'effondre il faut partir. Recommencer tout, ailleurs et autrement. Mais le meilleur espoir n'est pas la fuite. Ici, le meilleur espoir est le jeu. Jouer pour qu'une équipe soit la dernière présente sur l'île. Une seule équipe. La sienne.
© Bernard Werber
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur






avatar
Âge : 17 ans
Vague : Classe originelle
Amour : Le coeur en émoi devant un certain compagnon de classe !

Nombre de victimes : 1
Contenu du sac : .
Une petite trousse de maquillage (deux vernis à ongle -noir et doré-, un gloss, un rouge à lèvres rosé, un mascara, un eyeliner brun)
Une chandelle parfumée
Un smartphone et son câble
Un livre (Le Trône de Fer #3)
Un savon en pain au parfum fleurit
Un dictionnaire français-coréen
Un Death Note avec le nom de Kim Yeong Jae inscrit un peu partout
Un manga (Bleach #52)


Un thermos plein de thé
Un briquet
Une tenue de rechange
Une couverture
Une carte de l'île avec ses zones
Une boussole
Une lampe torche (avec piles)
Une teinture blonde


Une boîte de 14 sachets de thé pomme et cannelle
Trois bouteilles d'eau
16 bonbons durs acidulés


Une fronde


Avatar : Choi Min Ki (Ren - NU'EST)
Statut RP : Indisponible
Pseudo : LaMarquise
Messages : 267
Activité RP : 2









   Jeu 7 Sep - 2:28

C’était gentil, cette façon de dire les choses, mais pas que. Ça touchait aussi à l’âme romantique de Haneul, mais étonnamment aussi à son côté plus combatif. Que Jin Hwan ne doute pas de lui, ça lui plaisait forcément ! Surtout qu’on prenait souvent le premier prétexte qui passait pour douter de ses capacités ou de son intégrité. Il a un sourire pour le jeune homme, mais pas le temps de répondre que Hyun Hee arrive… complètement paniqué. Haneul sent son cœur bondir et lorsqu’il relâche Jin Hwan, c’est aussitôt pour se ruer sur son ami qui est tombé au sol, presque en état de choc. Il s’agenouille, quoique difficilement à cause de cette damnée jambe qui ne voulait pas guérir aussi bien qu’il l’aurait souhaité. Mais il n’en fait pas de cas pour le moment. Il fallait palier au plus urgent : rassurer Hyunie. Il pose une main sur sa cuisse. L’autre vient doucement repousser une mèche derrière l’oreille du jeune homme.

« Shht… Tout va bien. Je suis désolé, Hyunie, excuse-moi. Je veillais d’ici. Je cherchais une arme, quelque chose pour nous défendre et Jin Hwan est arrivé. », murmure-t-il le plus doucement possible, histoire de chercher à rassurer son meilleur ami. Il n’aimait pas le voir dans cet état et se sentait mal de l’avoir laissé sans surveillance de proximité, du coup. Il avait été téméraire. Il avait l’habitude de le faire, seul. Mais les choses avaient changé… Il devait prêter plus attention à Hyun Hee. Il en avait besoin. « Son collier est vert. »

Par contre, il arque lentement les sourcils lorsque son ami suppose qu’il dérangeait. Haneul relève la tête vers Jin Hwan. Qu’est-ce qu’il avait dit qu’il aurait pu laisser supposer ça ? Et pourquoi dire ce genre de truc maintenant, alors que le pire dans la frayeur que venait de vivre Hyun Hee, ce n’était certainement pas ça Par contre, si c’était sûrement mérité pour la suite, le blond était un brin frustré que son ami expose leur équipe et ses faiblesses à Jin Hwan. Il ouvre la bouche pour répondre, mais le jeune homme panique encore. Et à la réponse du plus grand de ce trio inusité, Haneul grogne.

« Jin Hwan ! », s’exclame-t-il tout en jetant un petit regard en coin au beau ténébreux. « Ce n’est pas le moment, sois mignon... Tu ne l’aides pas du tout à se ressaisir. »

Il s’était fait un peu impératif, une partie de son caractère qui ressortait bien au lycée mais qu’il avait endormit un brin depuis son arrivée ici, pour sa survie mais aussi par manque d’opportunité ! On ne le disait pas princesse pour rien, hein. Poussant un petit soupir, le blondinet caresse doucement le dos de son meilleur ami.

« Nous discutions juste. Il ne va rien nous faire, ne t’inquiète pas. », murmure lentement Haneul. Son regard se perd à nouveau du côté de l’aîné. Finalement, il se relève, faisant quelques pas vers l’autre. Ça ne lui disait vraiment pas de laisser filer Jin Hwan… En fait, s’il avait été davantage attentif à ce qu’il désirait qu’à ce qu’il devait faire, il aurait plutôt essayé de le retenir… « Je crois que c’est le moment de se séparer. Le bruit risque d’avoir alerté des joueurs s’il y en avait dans le coin, la lumière aussi. J’espère te revoir bientôt... »

Il se faisait violence pour prendre la meilleure décision encore maintenant, mais il n’allait pas non plus se taire complètement. Pour l’heure, Haneul va plutôt aider Hyun Hee à se relever, un peu machinalement. Pendant un court instant, il avait presque eu l’impression d’être dans la cours d’école… Ça avait fait un bien fou. Qui eût pu croire que le lycée lui aurait un jour manqué à ce point et qu’il en rechercherait la banalité ?

-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-

KANG HANEUL
© FRIMELDA
« Close your eyes / Feel the ocean where passion lies / Abandon all defenses / Hold me near you so close I sear you / A place between sleep and awake / End of innocence, unending masquerade / That's where I'll wait for you / Sleepwalker seducing me / I dare to enter your ecstasy / Lay yourself now down to sleep / In my dreams you're mine to keep »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur






avatar
Âge : 17 ans
Vague : Classe Originelle
Nombre de victimes : 0
Contenu du sac : • Une tenue de rechange
• Une paire de chaussures souples
• Un flacon de parfum
• Une trousse de toilette (brosse à dent + dentifrice + gel douche)
• Un eyeliner en crayon
• Un paquet de bonbons acidulés
• Des polaroïd et autres photos dans une petite boîte
• Un baume pour les lèvres
• Son journal intime avec le stylo accroché
• Un parapluie pliable
• Deux à trois bouteilles d'eau (1L5)
• Une carte de l'île avec ses zones
• Une boussole
• Une lampe torche (avec piles)
• Une brosse à cheveux donnée par Hua



Avatar : Byun Baek Hyun
Pseudo : MyPandaa
Multicomptes : Zhao Yuan (cliquez et contactez moi sur Yuan plutôt que Hyunie ♥️)

Messages : 54
Activité RP : 4









   Sam 9 Sep - 12:40



Les premiers mots de Jin Hwan à son attention, Hyun Hee les prend définitivement comme une menace. Sur cette île on ne parlait jamais de la mort à la légère n’est-ce pas ? Alors il prenait ça très au sérieux, surtout lorsqu’il s’agissait de SA mort. Fier mais pas téméraire il garde son venin pour lui. Disons qu’il n’avait pas prévu de voir les anges cette nuit. Quant à Haneul… Il prenait son partit et Hyun Hee désamorce légèrement. Il se sentait beaucoup moins trahit de cette manière parce que pendant un instant il devait bien admettre avoir eu peur d’avoir mit le pied dans un piège tendu à son intention.

Le regard de Hyun Hee va de son blond ami à l’autre tocard qui jouait toujours les grand ténébreux sexy à l’autre bout. Il trouvait ça sympa au lycée mais là plus du tout… Dire qu’il avait été le premier à tenter de rassurer Haneul à son sujet il y avait encore quelques jours… Finalement il aurait peut être préféré entendre son nom dans les haut-parleurs. C’était injuste, il en était conscient… Pour le moment c’était surtout la peur qui guidait ses instincts. Jin Hwan était un « joueur » beaucoup plus sérieux qu’Haneul et lui. Et comme son meilleur ami lui avait donné sa couleur, il savait qu’ils étaient tous d’une faction différente. Formidable. Est-ce que Jin Hwan connaissait sa couleur lui ? Hyun Hee a une brève inquiétude à ce sujet, fouillant muettement le regard d’Haneul sans pouvoir le déterminer évidemment.

Il se relève plutôt, réprimant un petit frisson alors que son compagnon lui demande de ne pas s’inquiéter. Difficile avec ce crétin qui s’amusait à prétendre pouvoir le tuer quand il le voulait hein…

« J’ai survécu jusqu’à aujourd’hui, c’est un peu présomptueux de dire que tu pourrais me tuer comme ça. »

Mais logique, une fois la mauvaise foi retirée ! En tout cas visiblement il n’était pas question d’une alliance dans un trio particulièrement malaisant. En tout cas pour lui. Il se serait sentit de trop et surtout pas en sécurité ! Haneul lui avait peut être évité une fois de se faire tuer par Jin Hwan déjà… Mais pourrait-il encore ? D’ailleurs :

« Tu joues le jeu ? Tu as tué des joueurs ? »

Et après une seconde de blanc :

« Des gens de la classe ? »

Juste histoire de mesurer à qui il avait à faire. Jin Hwan était déjà un bout d’énigme en soit en dehors de l’île mais ici les choses avaient encore dû se renforcer, n’est-ce pas ?

« Je pensais que tu voyagerais avec So Yeon. »

Il se doutait qu’il devait faire écho à une conversation que les deux autres avaient eu ensemble mais bon… Sa question n’en était pas moins légitime. Surtout qu’il ne faisait pas confiance à cette fille non plus mais ça c’était une question de bon sens !

Haneul quant à lui minaude un peu. Enfin peut être pas… Mais comme il est à fleur de peau c’est l’impression que ça fait à Hyun Hee tandis que son meilleur ami avoue ses vœux de revoir l’autre caricature du bad boy bientôt.

« Tu devrais te méfier un peu plus quand même… Par sécurité... »

Il l’avait soufflé en direction d’Haneul, comme pour ne pas être entendu de Jin Hwan tout en étant cependant conscient qu’il aurait probablement capter la conversation. Il craignait un peu que Jin Hwan abuse de l’effet qu’il faisait de toute évidence à Haneul pour mieux le manipuler… Et il souhaitait quand même mieux que ça à son meilleur ami.


-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-

>> Mes RPs <<





SWEETDREAMS
Sweet dreams are made of this. Who am I to disagree ? I travel the world and the seven seas. Everybody' s looking for something. Some of them want to use you. Some of them want to get used by you. Some of them want to abuse you. Some of them want to be abused.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur






avatar
Âge : 18 ans
Vague : Classe originelle
Amour : Peut-être en progression

Nombre de victimes : 6
Coupons : 0
Contenu du sac : ▬ Calepin à dessin presque neuf
▬ Calepin à dessin complet
▬ Matériel à dessin (crayons, fusains, gomme, craies, bâtonnets de graphite et estompe en papier)
▬ Portable et son chargeur
▬ Un iPod

▬ Tenue de rechange
▬ Cape de pluie
▬ Duvet de voyage
▬ Médaille d'or de natation
▬ Gourmette en or
▬ Bracelet en perles colorées
▬ Veste de camouflage

▬ Trousse de toilette (gel douche 1/4, brosse à dent, peigne, un tube de dentifrice)
▬ Petite trousse de secours (désinfectant 1/2, 1 bande, 1 compresses, 5 pansements, déodorant)
▬ Ecstasy (10)
▬ Deux à trois bouteilles d'eau (1L5)

▬ Une carte de l'île avec ses zones
▬ Une boussole
▬ Une lampe torche (avec 2 lot de piles : 50% | 100%)
▬ Un mousquet (pistolet) + deux munitions
▬ Cran d'arrêt

Avatar : Bang Seong Jun
Pseudo : Frost
Multicomptes : Bae Se Jin - Lee Ye Won - Nae Lily

Messages : 115
Activité RP : 1









   Sam 9 Sep - 14:56

Lorsqu'il demande sa couleur, Jin Hwan ne répond pas. Mais il est presque sûr qu'Haneul le fait pour lui. Il n'en est pas sur car le blond murmure mais étrangement cela l'agace un peu. Cependant, le solitaire ne dit rien. Il s’en moque un peu dans le fond. Pour le moment, il se contente de survivre. Il ne considère pas qu’il joue réellement le jeu car il ne tue que pour survivre. Enfin sa seule victime a été faite de cette façon. Et il n’envisage pas de faire autre chose. Enfin il n’y est pas encore prêt. Mais peut-être qu’un jour, son côté solitaire, sauvage et toute la colère qu’il a toujours accumulé finiront par avoir le dessus. A sa provocation verbale à l’encontre de Hyun Hee, c'est Haneul qui réagit en premier, le reprenant d'un ton autoritaire qui lui tire un sourire amusé. Il se contente d'hausser les épaules se fichant pas mal de ne pas aider. Hyun Hee a sorti les armes et la défiance en premier, il ne peut s'en prendre qu'à lui-même. De son côté, la petite chose fragile se rebiffe un peu, notant qu'il a survécu jusqu'à aujourd'hui. Mais bon, survivre à deux est plus facile que survivre seul pour eux de toute évidence. Cela fait partie de leur stratégie et Jin Hwan ne doute pas que les deux garçons se complètent bien. Mais Jin Hwan survit mieux tout seul de son côté. Alors il ne dit rien car très clairement il n'aurait aucun mal à tuer Hyun Hee et il le sait, même s’il ne doute pas que celui-ci se défendrait. D'ailleurs il le fera peut-être un jour. Par pure provocation, histoire que Hyun Hee se rappelle de ses paroles et regrette de les avoir prononcées.

Ensuite, Hyun Hee pose des questions. Haneul a probablement une partie des réponses bien sûr, mais Hyun Hee ne les a pas entendues alors Jin Hwan suppose que c'est normal qu'il s'interroge et qu'il pose ses questions. « Je compte bien faire partie des survivants, alors j'imagine que oui, cela signifie que je joue le jeu au moins en partie » il marque une pause avant de reprendre : « Mais si tu veux tout savoir je n'ai jamais tué volontairement. Je n'ai fait que me défendre ». Il ne précisera pas l'équipe ni la vague. Il est quasiment sur que ce n'était pas quelqu'un de leur classe : il avait l'air trop jeune. Mais bon, Jin Hwan ne peut jurer de rien. Finalement, pour la gouverne de Hyun Hee il ajoute : « Et je ne voyage pas tout le temps avec So Yeon. Mais cela nous arrive de nous retrouver oui... ». De son côté, So Yeon n'hésiterait probablement pas à tuer les deux amis, mais Jin Hwan n'est pas cruel. Enfin pas encore. Il a dévoilé une partie de leur stratégie à tous les deux, mais il a également pas mal d’informations sur le fonctionnement de Hyun Hee et Haneul alors disons que c’est un juste retour des choses. Et puis de toute façon, il en avait déjà parlé à Haneul et il ne doute pas que le blond répètera tout à son ami. Cela ne le dérange pas. Il ne peut pas contrôler les autres. Le silence de la nuit est revenu. L’agitation créée par l’ami d’Haneul s’est dissipée. Jin Hwan jette un regard à la ronde, cherchant tout signe de mouvement qui indiquerait la présence d’un autre joueur. Mais il ne voit rien pour le moment.

Finalement, Haneul propose de se séparer arguant du fait que le bruit pourrait avoir attiré quelqu'un. Il ajoute qu'il espère qu'ils se recroiseront. Il n'a pas le temps de répondre qu'il capte les quelques mots de Hyun Hee. Il serre les dents l'espace d'un instant, agacé par l'attitude du nouvel arrivant. Cependant, il répond à l’adresse d’Haneul : « Je l'espère aussi... » les mots ont probablement dépassés un peu sa pensée et il est le premier surpris de les prononcer. Enfin, il ne veut pas revoir Hyun Hee mais visiblement s'il veut revoir Haneul il n'aura pas le choix, assez vite il ajoute : « Et tu n'auras pas à te méfier de moi... » il appuie sa phrase en roulant des yeux puis se redresse. Il en a fini ici, de toute évidence Hyun Hee n'a qu'une seule hâte : que le solitaire s'en aille. Il se relève finalement et les regarde tous les deux, avant de leur faire un signe de tête et de s’éloigner simplement, d’un pas tranquille regardant partout pour être sûr de ne pas avoir de mauvaise surprise. Il s’enfonce dans l’obscurité sans se retourner, épaules droites et démarche sure.

-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-



It's hard to live in this hell...

Quand la maison s'effondre il faut partir. Recommencer tout, ailleurs et autrement. Mais le meilleur espoir n'est pas la fuite. Ici, le meilleur espoir est le jeu. Jouer pour qu'une équipe soit la dernière présente sur l'île. Une seule équipe. La sienne.
© Bernard Werber
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur






avatar
Âge : 17 ans
Vague : Classe originelle
Amour : Le coeur en émoi devant un certain compagnon de classe !

Nombre de victimes : 1
Contenu du sac : .
Une petite trousse de maquillage (deux vernis à ongle -noir et doré-, un gloss, un rouge à lèvres rosé, un mascara, un eyeliner brun)
Une chandelle parfumée
Un smartphone et son câble
Un livre (Le Trône de Fer #3)
Un savon en pain au parfum fleurit
Un dictionnaire français-coréen
Un Death Note avec le nom de Kim Yeong Jae inscrit un peu partout
Un manga (Bleach #52)


Un thermos plein de thé
Un briquet
Une tenue de rechange
Une couverture
Une carte de l'île avec ses zones
Une boussole
Une lampe torche (avec piles)
Une teinture blonde


Une boîte de 14 sachets de thé pomme et cannelle
Trois bouteilles d'eau
16 bonbons durs acidulés


Une fronde


Avatar : Choi Min Ki (Ren - NU'EST)
Statut RP : Indisponible
Pseudo : LaMarquise
Messages : 267
Activité RP : 2









   Ven 22 Sep - 12:37

Haneul sent doucement mais sûrement le ressentiment s’installer en lui alors que Jin Hwan et Hyun Hee s’affrontent chacun à leur manière. Il savait qu’il ne pouvait entièrement le leur reprocher, mais il se sentait quand même pris entre deux feux et ça n’avait rien de confortable. Ils le mettaient volontairement dans cette situation, s’inquiétant bien peu de ce qu’il pouvait penser ou ressentir. C’était loin d’être fameux de la part de Hyun Hee, notamment, qui ne s’était pas gêné pour lui faire des reproches tout haut, de son côté ! Bon. Peut-être qu’il était fatigué. Lui aussi avait besoin de repos… et il n’en avait pas encore pris aujourd’hui. Il ne dit rien au petit interrogatoire qui se déroule sous ses yeux. Ça ne servait à rien, de toute façon. Il avait déjà eu les réponses à ces questions pour sa part et comprenait pourquoi son ami en avait besoin à son tour. Jin Hwan était une réelle menace sur cette île. Par contre, il serre un peu les dents à propos de So Yeon malgré tout. Il l’aimait quand même de moins en moins celle-là. Et au-delà du fait que ce soit en grande partie gratuit, il n’en restait pas moins qu’elle était une menace directe elle aussi. Ce devait être une vraie furie dans ce jeu…

Haneul ne quitte pas Jin Hwan du regard alors que soudainement, Hyun Hee souffle en sa direction une demande qui prenait des formes de supplication sans que le ton n’y soit vraiment associé. Il voit la réaction chez le vert et ça le laisse songeur un instant. Ça l’avait énervé à ce point ? Lui, il trouvait ça plutôt intéressant comme façon de réagir, surtout venant d’un homme aussi stoïque que celui-là. Le blond a un soupir, finissant par se relever, aidant son meilleur ami à en faire autant.

« Sois prudent, Jin Hwan. », murmure-t-il à l’adresse de son béguin de lycée, ne pouvant décidément pas le laisser partir sans rien ajouter. Il voulait malgré tout que l’homme sache qu’il était toujours ouvert à… À quoi, exactement ? Une éventuelle collaboration ? Quelque chose d’autre…? Enfin, peu importe. Pour l’heure, ils avaient des choses plus importantes à faire. Se trouver un nouvel abri, par exemple… Haneul a un regard pour Hyun Hee, hésitant… mais il garde encore le silence quelques secondes avant de finalement simplement convenir : « On va se trouver un nouvel abri. Et je resterai tout près de toi toute la nuit… »

Qu’il ne s’inquiète pas pour ça. Mais malgré tout, Haneul commençait à avoir peur. Hyun Hee avait-il cessé de lui faire confiance ? Cette situation n’aurait pas dû se prolonger. Il voulait juste explorer rapidement les environs. Certes, il n’avait pas quitté la cabane du regard et s’il y avait eu un souci, il aurait hurlé pour attirer l’attention du joueur, qu’il se retourne vers eux plutôt que vers Hyun Hee. Oui, il était prêt à ce genre de folie pour lui. Mais essayer d’expliquer ça à son ami présentement, c’était vain. Et en quelque part, il ressentait un peu d’injustice, comme si tout retombait sur lui, bêtement. Pourtant, ce soir, il avait retrouvé Jin Hwan, qui lui plaisait indéniablement depuis longtemps mais, au-delà de ça, qui pouvait s’avérer être un allié redoutable. Parfois, les choix qu’on faisait étaient difficiles… et Haneul réalisait plus que jamais qu’il allait bientôt devoir choisir entre son cœur et sa raison. Dieu… Il repensait forcément au volontaire ce soir. Yuan avait émis des réserves à propos de son amitié avec Hyun Hee. Il détesterait devoir lui donner raison…

Hors Jeu:
 

-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-

KANG HANEUL
© FRIMELDA
« Close your eyes / Feel the ocean where passion lies / Abandon all defenses / Hold me near you so close I sear you / A place between sleep and awake / End of innocence, unending masquerade / That's where I'll wait for you / Sleepwalker seducing me / I dare to enter your ecstasy / Lay yourself now down to sleep / In my dreams you're mine to keep »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

The Crush feat. Baek Jin Hwan

Page 1 sur 1