AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



FERMETURE DU FORUM




 

 Once upon a field | Ft. Song Haruto






Invité

avatar








   Mer 5 Juil - 10:06

Samedi 17 juin 2017 vers de 10h,
Champ de tournesol.



Combien de temps cela faisait-il qu'il était ici ? Deux jours … Deux jours qu'il avait mis les pieds sur cette plages maudite et deux nuit où il lutte contre son démon intérieur … Heureusement il avait sa boîte de médicament en cas de pépin cela le rassurait grandement. Le blond jeta d'ailleurs un œil dans son sac pour s'assurer que celle-ci s'y trouvait. Il avait eus une sacré trouille la veille en croyant l'avoir perdu par chance quelqu'un avait mit la main dessus et la lui avait rendu … Il aurait put ne jamais la revoir … C'était un peu son seul moyen de l'empêcher de prendre le dessus et de faire du mal aux autres. Shiro était venus s'asseoir au beau milieu du champs de tournesol pour être sûr que personne ne l'y trouve. En levant les yeux il put voir le ciel bleu par delà les fleur qui faisait bien deux tige de plus que lui. Il avait rendez-vous le lendemain à l'église c'est pour cette raison qu'il c'était rapprocher un peu plus des périphéries pour que la marche soit moins longue … Mais avec la chaleur du soleil il avait besoin de faire une pause dans sa traverser. Il sortit sa bouteille pour boire une gorgée avant de la ranger. Il faisait attention à ses rations, il savait qu'il en avait peu alors autant les garder au cas où … Il ne savait pas quand est-ce qu'il pourrait trouver à manger … Heureusement pour lui il n'était pas du style à manger beaucoup, il voulait voir combien de temps il pourrait tenir avec si peu dans son sac.

Une brise légère vint caresser son visage et agiter un peu les pétales des tournesol au dessus de sa tête. Le calme environnant ne laissait pas entendre le moindre bruit, tout paraissait paisible … Même si tout était calme le Japonais avait envie de sortir sa boîte, un petit air ne se refusait pas n'est-ce pas ? Le jeune homme la récupéra donc et la posa au milieu de la paume de ses mains. Il l'admira avec un léger sourire. Celle-ci lui faisait penser à sa mère … Comme elle lui manquait … Il n'avait pas put lui donner de nouvelle avant son enlèvement elle devait être morte d'inquiétude, et il y avait de quoi. Il ignorait si les familles avait été informé que leur enfant se trouvait ici, dans ce jeu mortel, mais Shiro ne l'espérait pas … Il ne voulait pas que sa mère s'inquiète à s'en faire mal … Ce serait le genre de maman à faire un arrêt cardiaque après la nouvelle … S'il lui arrivait quelque chose le blond ne pourrait jamais se le pardonner. C'était un peu comme un moyen spirituel de lui envoyer des signaux pour lui dire de ne pas s'inquiéter … Alors il ouvrit la petite boîte après l'avoir remonter et regarda la figurine tourner sur elle-même, la mélodie s'élevant dans l'air. Il resta immobile comme hypnotiser par ce son. Ça le rassurait à un tel point qu'il en oubliait tout ce qu'il y avait autour de lui … Il n'aperçus même pas qu'un autre joueur courrait dans sa direction à ce moment-là … Ce dernier s'approcha de Shiro et une fois assez proche attrapa son sac et partie en courant sous l'air choqué du Japonais qui ne réagit pas tout de suite …

« Hé c'est à moi !! » Cria-t-il en refermant sa boîte à musique et en se redressant. « Rend le moi j'en ais vraiment besoin ! » Dit-il en se lançant à la poursuite du voleur. Il y avait ses médicaments dedans et il ne voulait pas que ces derniers disparaissent une fois de plus.

Mais c'est alors que l'impensable se produisit. Avant que le voleur ne puisse quitter le champs il percuta quelque chose, ou plutôt quelqu'un de plein fouet le faisant tomber à la renverse. Le sac tomba un peu plus loin renversant les objets qu'il y avait dedans. Shiro s'y précipita pour tout ranger avant de prendre son sac dans ses bras et le serrer possessivement contre lui. Il regarda le chapardeur au sol qui avait reçus un sacré coup sur la tête … Ce dernier ne resta pas une seconde de plus lorsqu'il reprit ses esprit et s'enfuit aussi sec. Le blond tourna alors son attention sur son sauveur qui était bien plus grand et bien plus fort que lui … Il aurait put même lui faire du mal mais cela n'avait pas l'air de s'imprimer dans l'esprit de Shiro qui lui fit un sourire en guise de remerciement. Il s'approcha de l'homme avec son air heureux d'avoir récupérer ses affaires.

« Merci, je ne pense pas que j'aurais revus mon sac après ça ... » Annonça le blondinet en lançant un regard vers son sac. Ça faisait combien de fois qu'on lui rendait service déjà ? C'était la troisième ? Et ça faisait trois jours qu'il était là ... Il remit ce dernier sur son épaule avant de refaire face à l'autre étudiant. « Je m'appelle Nishimura Shiro et toi ? » Demanda tout de suite le Japonais en souriant. L'idée que vu sa carrure il ne mettrait que quelques seconde à lui faire sauter la tête ne lui traversa même pas l'esprit … Shiro ne put s'empêcher de détailler son interlocuteur à commencer par son bras marqués de traits noirs et rouges qui avait un peu couler avec le saut dans la mer à l'arrivée sans doute. « Pourquoi te fais-tu toutes ses marques ? Tu comptes les jours de cette manière ? » Demanda-t-il innocemment dans le désir de vouloir mieux connaître ce nouvel individu sans la moindre crainte de se faire attaquer …   
Revenir en haut Aller en bas





Invité

avatar








   Ven 7 Juil - 18:51


Once upon a field
17 Juin 2017 aux alentours de 10 heure du matin :
Haruto était dans un état de stresse avancé c'est pourquoi il a déjà bien entamé ses provisions alors qu'il n'est qu'au deuxième jour de survie... Il savait maintenant pourquoi tout le monde lui répétait que le plus effrayant était l'inconnu. Et les examens mais ça il ne risques plus d'en avoir... Mais il ne connaissait pas les lieux si ce n'est sur la carte et en plus de cela il ne connaissait pas sa couleur donc qui pourrait potentiellement l'aider. Selon les règles, des joueurs de la même couleur pouvaient tous survivre. Plutôt que de tous mourir, autant survivre à plusieurs... Mais avec une peluche ça va être compliqué... Haruto ferait avec. L'apprenti médecin avait rejoint la côte, avait fuit la plage et après cela était resté aux abords en essayant de voir quelles zones seraient interdite pour ne pas y mettre les pieds. Mais depuis le début de ce jeu son plus grand stress est de mourir bêtement en pénétrant une zone interdite... Dieu sait pourquoi il y a des zones de ce genre. Sans doute pour leur faire encore plus peur et les empêcher de camper... En gros ce que voulait faire Haruto. Tant pis il allait marcher. Il avait longé la table et était tombé sur le complexe hôtelier et y était un peu sachant maintenant où il se trouvait. Hier il avait traversé le complexe hôtelier puis s'était posé durant la nuit mais n'avait pas dormi pour ne pas mourir si vite. Certains essayeront de se démarquer dès le début autant être prudent. Le brun s'était dit qu'il pourrait profité de l’énergie que lui donne son stress pour l'instant et progresser.

L'apprenti médecin était perdu mais ne laisser rien paraître. Il savait qu'en continuant tout droit il traverserait un champ puis il arriverait presque au centre et rejoindre l’observatoire. Il faudrait passer par un chenil d'abord... Le jeune homme se demandait si au lieu de suivre les chemins et allait au centre il serait pas plus prudent de se perdre vers les plages ou la forêt. Enfin il verrait bien il devait avancer. Voilà une heure qu'il a rejoint le champ son sac sur l'épaule et le soleil toujours haut dans le ciel lui donnait mal à la tête. Les hautes herbes poussant en tous sens prouvaient que cela fait un moment que l'endroit a été abandonné. Le brun observa autour il serait facile de se faire prendre par surprise dans un lieu pareil. Il avançait en regardant droit devant quand soudain il entendit une mélodie non loin. Ce serait une erreur d'aller voir et si c'était un piège ? Peut-être qu'en trouvant la source du bruit, le jeune homme verrait s'il s'agit d'un piège. Haruto s'avança en direction du bruit tout en veillant à rester un peu à distance pour ne pas tomber en plein dans un piège. Le brun tentait au maximum de réduire ses bruit de pas et avança lentement. Il se redressa en entendant du mouvement dans les hautes herbes.

Le brun chercha à droite et à gauche et un cri le renseigna sur ce qu'il se passait. Quelqu'un venait apparemment de se faire volé car il criait que c'était à lui et qu'il en avait besoin et en plus la musique s'arrêta. Le brun chercha et  vit le voleur arrivait droit dans sa direction. Que faire ? Ce n'est pas ses affaires après tout... Mais ce serait plus sympa... Mais ici c'est chacun pour soit... Mais c'est contre la morale... Le temps que son cerveau réagisse, il avait déjà donné l'ordre à son corps de bouger. L'apprenti médecin sortit des hautes herbes et se mit sur la route du voleur et banda les muscles de son torse laissant l'individu s'y cogner de plein fouet. Une chance qu'il soit plutôt grand et ait une certaine carrure. Le voleur laissa tomber son butin que son propriétaire d'origine s'empressa de ramasser. Le brun fixa l'homme qui s'enfuit sans demander son reste. Cela dit Haruto a eut le temps de voir une boite de médicament mais dans la panique il n'eut pas le temps de voir de quoi il s'agissait...

Le propriétaire du sac volé se tourna vers Haruto. Il était plutôt petit en taille, avait de jolis cheveux blonds coiffés d'une drôle de façon, et un beau visage un peu enfantin dû à son expression innocente. Dans ses mains il avait une jolie petite boite à musique. Alors cela venait de lui... Finalement heureusement qu'il l'avait aidé il aurait peut-être perdu ses affaires et ses chances de survie avec... C'est d'ailleurs ce que lui dit le jeune homme avec un sourire adorable. Mais il n'avait pas peur de s'en prendre une là ? « Pas de quoi, tu sais c'était un réflexe. » Dit Haruto avec un sourire espiègle et vantard. « En revanche toi tu devrais faire plus attention. » Le prévint l'homme avec un air plus sérieux. Ce jeune homme le perdait totalement par son innocence. Savait-il où il avait mit les pieds ? Il allait vite se faire descendre avec une attitude pareille. Le brun pensait que la conversation s'arrêterait là mais non... Pourtant nouer des relations même amicales ici n'est pas dangereux ? Autant se méfier. Mais comment se méfier d'un petit ange pareil... C'est lui qui va se faire bouffer... Mais si c'est une façade pour tromper l'adversaire il est très doué...

Le blond en question lui dit s'appeler Shiro et lui demanda quel était son nom. « Song Haruto. » Répondit le médecin qui commençait à se demander si le jeune homme était vraiment innocent ? C'est impossible de rester en vie avec une attitude pareille malheureusement... Shiro demanda si les marque sur le bras du brun étaient là pour compter les jours. Il était trop mignon avec une innocence pareille... Mais il va vite devoir changer s'il veut rester en vie... Haruto fit un signe négatif de la tête. « Non il s'agit plus de marques esthétiques qu'autre chose, je voulais essayer de nouvelles choses avant de me retrouver sur cette île de malheur contre mon grès. » Expliqua le médecin avant d'observer à son tour son interlocuteur et de savoir tout de suite ce qu'allait demander Haruto. « À mon tour de poser une question. Cette musique que j'ai entendu tout à l'heure, elle venait de ta boite à musique pas vrai ? Pourquoi avoir prit le risque de te faire repérer en la mettant en route ? » Demanda Haruto. Il fallait l'avertir qu'en faisant cela il ne tiendrait pas longtemps.

L'idée du piège musical était maintenant loin. Il était en effet peu probable que Shiro fasse une chose pareille. Il semble être comme perdu. Haruto lui fit un légers sourire mais ne valait-il mieux pas rester méfiant ?
Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas





Invité

avatar








   Lun 10 Juil - 9:29



Il savait qu'il n'aurait pas dût poser son sac aussi loin de lui ! Mais pour le blond il était impossible qu'une telle chose lui arrive, qui pourrait être capable de ça ? Le Japonais s'était redresser à une telle vitesse que le sang lui monta à la tête le faisant légèrement trébucher avant qu'il ne retrouve le voleur plus loin entre les hautes herbes. Mais avant qu'il n'ait put se précipité dans sa direction l'homme se fit éjecter à quelques centimètre plus loin par un titan qui venait de se mettre sur sa route. Cela avait suffit pour le faire lâcher le sac et le faire fuir à toute jambe bousculant les tiges des fleurs sur sa route. Bien vite le plus jeune se jeta sur son sac pour le récupérer et le serrer contre lui. Il leva les yeux vers Haruto qui mesurait facilement 1m80 … Si ce n'était plus d'ailleurs … Shiro remercia tout de même l'inconnu car sans lui son sac serait perdu à jamais sans doute … "Pas de quoi, tu sais c'était un réflexe." Et quel beau réflexe vu la manière où il avait envoyé balader l'autre joueur … "En revanche toi tu devrais faire plus attention." On lui avait répéter un nombre incalculable de fois depuis qu'il était là, il avait presque l'impression que c'était une bande-son qu'on lui mettait à chaque fois qu'il faisait quelque chose d’inconscients … Mais pour lui les probabilité pour qui lui arrive quelque chose de plus grave était minces. Ça se voyait qu'il ne savait pas où il avait foutu les pieds …

Mais le Japonais fut déconcentrer en lui demandant son nom, il voulait en savoir plus sur ce nouvel étudiant qui avait sans doute une histoire à raconter et le blond voulait la connaître. "Song Haruto." Japonais mais pas totalement vu son nom de famille. Venait-il de son pays ? Parlait-il sa langue ? Le Japonais avait envie de le savoir peut être qu'en lui demandant en Japonais il serait vite fixer. S'il pouvait une fois de plus parler dans sa langue natale ça lui ferait bien plaisir. Mais avant le petit blond enchaîna en demandant ce que représentait ses marques sur les bras. Il y avait trop de sources de distractions pour rester concentrer sur une seule et même chose. "Non il s'agit plus de marques esthétiques qu'autre chose, je voulais essayer de nouvelles choses avant de me retrouver sur cette île de malheur contre mon grès." Shiro hochait la tête à ses paroles tout en observant de plus près les dessins sur sa peau. Étant d'un naturel curieux, il fallait qu'il sache tout et qu'il découvre à sa manière. "À mon tour de poser une question. Cette musique que j'ai entendu tout à l'heure, elle venait de ta boite à musique pas vrai ? Pourquoi avoir prit le risque de te faire repérer en la mettant en route ?" La question du brun lui fit relever la tête dans sa direction avant de se reculer d'un pas pour pouvoir le regarder en face. Il enfouit sa main dans son sac pour en ressortir la petite boîte à musique.

« Ça tu veux dire ? » Demanda-t-il. Il avait été stupide de l'ouvrir en terrain dangereux comme ça mais même pas ça lui avait traverser l'esprit … « C'est un cadeau de ma mère … Je ne me sépare jamais d'elle, ça me rassure quand je suis perdu ou que j'ai peur. » En somme ça lui rappelait de bons souvenirs et ça le faisait réfléchir. « Tu veux écouter un morceau ? » Demanda le petit blond qui apparemment n'avait pas l'air d'avoir compris la leçon …

Si ce petit était inconscient ce n'était que le début parce qu'en plus il était maladroit … C'était une erreur de lui avoir donné un revolver à lui alors que d'autres en aurait fait meilleur usage … Mais peut être qu'un jour il lui sera utile … Le jeune homme sourit au nouveau venu, il était heureux qu'il lui pose des questions sur sa boîte à musique, il pourrait en parler des heures. Mais refouler ses origines ne lui serait pas des plus agréables … Il s'agissait d'une histoire triste mais sans nul doute une belle histoire. Le jeune Japonais remonta sa boîte et s’apprêtait à l'ouvrir avant que l'autre ne mette une main sur le couvercle pour l'en empêcher. Non apparemment se faire voler son sac une fois ne lui avait pas suffit et Haruto ne serait pas toujours là pour lui sauver la mise … Au moins ça avait de quoi faire comprendre au plus grand que c'était juste de la stupidité … Le joueur mauve rangea donc son petit bijou dans son sac avant de replonger ses iris dans celles du plus âgé.

« Tu parles Japonais ? » Demanda-t-il dans sa langue natale. Il allait vite être fixé si ce n'était pas le cas, peut être que ses parents Coréen voulaient tout simplement lui donner un nom Japonais mais qu'Haruto n'y avait jamais mit les pieds. « De quelle ville tu viens ? » Enchaîna le petit blond qui avait tellement de questions en tête qu'il pouvait passé la nuit à les posé. « Et comment t'as fait pour arrêter le voleur juste en te mettant au milieu ? C'était vraiment extraordinaire ! » Dit-il en reproduisant les mouvements. En plus il était hyperactif, c'était bien la veine du brun … Il était tombé sur un sacré cas social et allait devoir redoubler d'effort pour ne pas perdre patience …   
Revenir en haut Aller en bas





Invité

avatar








   Lun 17 Juil - 18:09


Once upon a field
Le plus jeune avait l'air intrigué. Il paraissait fasciné par tout ce qui y avait autour de lui. C'était déroutant et... Mignon. Ouais mignon mais malheureusement dans cette île être mignon ne te sauve pas la vie auprès de certains psychopathes, sauvages ou encore jeunes paniqués et désespérés qui veulent survivre à tout prix... Le plus jeune lui posa des questions et le brun y répondit et lui posa une question qui l'aiderait à savoir ce qu'avait dans la tête ce petit blond à pics ? Pourquoi avait-il fait jouer sa boite à musique alors que cela pourrait lui coûter cher ? En effet non seulement il était repérable mais en plus il était déconcentré donc il ne pouvait voir personne venir et ne l'entendrait même pas... Le plus jeune sortit sa boite à musique et la montra à l'apprenti médecin c'est vrai qu'elle est belle et correspond bien à son propriétaire... Le blond expliqua qu'il la tenait de sa mère et surtout que cela le rassurait. Le brun eut un sourire en coin en entendant ça. C'est absolument adorable, s'il avait pu lui aussi ramener un souvenir de son père il l'aurait fait sans hésiter... Il semblait avoir une belle histoire et a apparemment connu la douceur d'une mère, contrairement à Haruto qui lui a connu la force d'un père. Mais ça faisait du bien de voir le petit blond tenir ainsi à sa mère.

C'est affreux de séparer des familles ainsi... Puis le plus jeune lui demanda s'il voulait écouter s’apprêtant à l'ouvrir de nouveau. L'apprenti médecin réagit au quart de tour, il ouvrit de grand yeux et tendit sa main pour empêcher le plus jeune de faire cette erreur. « Non ! Non... C'est gentil mais je l'ai bien entendu tout à l'heure et ton voleur aussi d'ailleurs. » Lui dit Haruto avec un regard appuyé. Au moins maintenant il sait qu'il est vraiment ainsi... C'est vraiment une brebis égarée... Il soupira un peu et observa le petit blond avec un sourire et entoura la main du plus jeune avec sa deuxième main qui se mit sous celle de Shiro. Ainsi la main du blond et sa boite à musique se trouvait entre les deux grande mains du brun. « En tout c'est une musique magnifique. Fais-y attention comme tu l'as toujours fais... Le lien que tu as avec ta mère a l'air très fort... Tu sais je pense qu'elle pense toujours à toi, il faut que tu sois plus prudent au moins pour elle. » Lui dit-il avant de lâcher sa main. Soudain le blond à pic lui parla dans une autre langue... De quoi ? Le brun faisait des yeux rond un peu perdu. Il reconnu le verbe parler et le mot Japonnais dans cette langue. Sa mère biologique lui avait un peu apprit au travers ses lettres mais seulement quelques mots donc il chercha ses mots...

« Euh... Je parle... un peu... Le Japonnais... » Répondit-il avec difficulté. Au moins pas de doute le jeune homme face à lui était de son pays d'origine... De belles origines dont l'apprenti médecin est fier. Le blond lui demanda alors de quelle ville il venait. Mais c'est qu'il enchaîne le petit là si on ne l'arrête pas c'est fini. En effet il demanda ensuite comment il avait arrêté le voleur et l’imita en lui disant que c'était extraordinaire... Le brun rit un peu et mit ses mains en avant lui faisant signe de se calmer un peu. « Doucement, doucement Shiro. Je suis originaire d'Osaka je crois mais j'ai été adopté par un Coréen et donc je viens de Séoul. » Avoua le plus grand. « Et pour ce qui est de ton voleur j'ai juste agit par réflexe... De plus ce n'était pas ça. » Dit-il en imitant le plus jeune avec humour. « Mais ça. » Dit-il en remontrant l'acte héroïque avec force bombant le torse faisant ressortir ses muscles. Le brun observa le plus jeune avec un sourire. « Bien maintenant tu n'as plus le droit de me poser des questions tant que je ne t'en ai pas posé au moins trois. » Lui imposa l'apprenti médecin. « Tu peux me décrire ta relation avec ta mère ? » Lui demanda-t-il. Il avait envie de savoir, ça l'intriguait grandement... Il voulait voir si le jeune homme avait une relation aussi fusionnel avec sa mère que lui avec son père.

« Alors comme ça toi tu viens du Japon et c'est comment ? » Lui demanda-t-il curieux de savoir comment la vie était là bas. Comment vivait sa mère biologique. Si ça aurait fait une différence pour lui. Une énorme même il ne se serait jamais retrouvé sur cette île à moins d'aller vivre en Corée comme le jeune homme... « Pourquoi avoir décidé de venir en Corée ? » Lui demanda t-il intrigué. De plus il voyait bien que ce petit jeune était digne de confiance alors autant lui demander pour sa couleur non ? Mais peut-être plus tard il fallait être sûr que le jeune homme est digne de confiance même si pour l'instant il l'est.
Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas





Invité

avatar








   Lun 17 Juil - 23:06



Quelque part ça faisait du bien à Shiro de raconter l’histoire de sa boîte à musique. Ça avait quelque chose de rassurant et cela lui rappelait ces images heureuses qu’il avait de sa vie avec sa mère … Une vie encore normal …  Le Japonais voulu faire écouter un morceau au ténébreux en face de lui mais ce dernier l’en empêcha en posant sa main sur la sienne. "Non ! Non... C'est gentil mais je l'ai bien entendu tout à l'heure et ton voleur aussi d'ailleurs." Sous-entendu ; si tu veux rameuter encore des tueurs ou des criminels c’est le meilleur moyen … Mais cela dis il n’avait pas tort … Shiro plongea ses iris dans celle d’Haruto avant de les reposer sur cette main sur la sienne … Il resta un moment déstabilisé et le fut encore plus lorsque le plus grand entoura sa main ganté de cuire des deux siennes. "En tout cas c'est une musique magnifique. Fais-y attention comme tu l'as toujours fais... Le lien que tu as avec ta mère a l'air très fort... Tu sais je pense qu'elle pense toujours à toi, il faut que tu sois plus prudent au moins pour elle." Ses yeux se mirent alors à briller légèrement avant qu’il ne les baisse pour ne pas laisser ces perles d’eau couler. A chaque fois qu’il reparlait de sa mère ou qu’une personne lui disait des choses comme ça, il ne pouvait pas s’empêcher d’avoir le cœur serré de ne pas avoir pu profiter plus du temps passé à ses côtés … Il hocha néanmoins la tête et reposa les yeux sur sa boîte à musique serrer dans sa main et celles d’Haruto.

« Elle me manque … » Avoua-t-il en pinçant ses lèvres avant de lever les yeux au ciel pour qu’ils sèchent sans verser la moindre larme … Shiro soupira avant de faire un petit sourire triste. « Mais tu as raison je vais la ranger … Une autre fois peut-être ? »

Il ravala ses larmes et rangea son bijou dans son sac. Il valait mieux changer de sujet pour ne pas que son cœur ne soit encore plus meurtrie que dans cet hôpital … Il finit par lui demander dans sa langue natale s’il savait parler Japonais. Ce serait bien de pouvoir parler sa propre langue mais vu la réponse du plus âgé, il allait s’en tenir au Coréen … "Euh... Je parle... un peu... Le Japonais..." Tenta-t-il de dire. Avec un petit effort de concentration le blond finit par comprendre et sourit en applaudissant un peu le plus âgé. Il avait bon, même si sa prononciation n’était pas exacte, la phrase l’était !

« Je pourrais t’apprendre le Japonais si tu veux ! » Dit-il enjoué. C’est vrai après tout si Haruto parlait un peu c’est qu’il avait l’envie de l’apprendre.

Mais de surcroit des milliards de questions arrivèrent en même temps. Une vraie pile électrique et n’importe qui aurait du mal à le stopper … "Doucement, doucement Shiro. Je suis originaire d'Osaka je crois mais j'ai été adopté par un Coréen et donc je viens de Séoul." Le Japonais hocha la tête positivement, il était content de savoir qu’ils venaient tous deux de la même ville. Sauf qu’à la différence d’Haruto, Shiro y avait grandit.

« Moi aussi je suis né à Osaka ! » Annonça le Japonais qui se sentait de mieux en mieux. « Ça nous fait un point commun n’est-ce pas ? » C’est vrai que vu sous cet angle …

Shiro revins ensuite sur l’acte héroïque du plus âgé et tenta de le refaire un peu maladroitement mais cela n’en fut pas moins mignon à sa façon de le reproduire. "Et pour ce qui est de ton voleur j'ai juste agit par réflexe... De plus ce n'était pas ça." Fit-il en l’imitant faisant un peu rire le plus jeune qui le regarda attentivement. "Mais ça." Le plus jeune regarda son mouvement avec attention et ne pouvait pas manquer sa musculature saillante, normal que le pauvre type ait une bosse d’ici quelques minutes … Cela étonnait le Japonais que l’autre ait une carrure aussi imposante, pour un asiatique c’était rare. Cependant il hocha la tête faisant signe qu’il voyait ce qu’il voulait dire. "Bien maintenant tu n'as plus le droit de me poser des questions tant que je ne t'en ai pas posé au moins trois."

« On joue à un jeu-là ? » Questionna-t-il en penchant la tête sur le côté. Heureusement qu’il lui avait dit plus de question … Décidément Shiro parlait trop … « ça comptait pas comme une question ça ! »

Il trouvait Haruto plutôt drôle et même sans son acte héroïque il serait tout de même allé lui parler … Il avait quelque chose qui forçait le respect mais également qui permettait aux autres de l’approcher plus facilement … Shiro était bien content d’être tombé sur lui. "Tu peux me décrire ta relation avec ta mère ?" Peu à peu le sourire du blond se transforma en quelque chose de plus triste avant d’hocher la tête positivement.

« C’est la seule qui était là quand tout le monde était contre moi. C’est grâce à elle que j’ai pu venir en Corée. » Expliqua le petit blond. « J’aurais tant aimé la revoir une dernière fois … » Plus les jours avaient passé plus ses chances de retrouver un jour sa génitrice étaient minces … Il savait qu’il ne lui parlerait peut-être plus jamais … « Quand j’avais peur elle restait auprès de moi, elle me rassurait … » Encore ces foutus larmes qui revenaient … « Elle était beaucoup pour moi … » Il parlait au passé comme si c’était déjà jouer mais pour Shiro ça l’était … Il savait qu’il ne survivrait pas …

Sa mère, un sujet sensible depuis qu’il est arrivé ici en Corée. C’était pour son bien qu’il était là mais le fait de la voir moins souvent le rendait triste. Quand il avait peur maintenant il n’avait plus que cette petite boîte, en souvenir de cette période, comme le fantôme de sa mère dont il ne ressentirait plus la chaleur réconfortante … Cependant Haruto passa à un autre sujet voyant que celui-là l’affectait beaucoup. "Alors comme ça toi tu viens du Japon et c'est comment ?" Shiro hocha la tête positivement et en repensant à son pays il eut un sourire.

« Bruyant. » Dit-il avec un petit sourire. « Lumineux, remplis de gens qui rient ou font la fête la nuit, se pressent pour aller travailler de jour … » Dit-il avant de perdre son sourire. « Du moins c’est tout ce que je me rappel depuis que je suis tout petit … » Lui apprit-il. Hors de question qu’il reparle de sa prison ou des quatre murs dans lesquels il était cloîtré toute son adolescence …

Mais on dirait bien que l’autre jeune homme insistait sur le sujet, sans le vouloir du moins. "Pourquoi avoir décidé de venir en Corée ?" S’il savait que c’est parce qu’il n’avait pas eus le choix … Il aurait préféré rester auprès de sa mère mais c’était la Corée ou l’asile … Et honnêtement son choix était vite fais vu ce qu’il y subissait … Mais s’il devait choisir maintenant entre l’asile et cette île il aurait une hésitation … Quoi qu’ici il n’était pas vraiment seul au moins … Il réfléchis un long moment se faisant distraire par le vent qui remua un peu les tournesols autour d’eux.

« Pour les études … » Répondit-il vaguement ne voulant pas donner plus de détail sur les sombres raisons de sa venue ici. « Mais au moins ça m’a permis de te rencontrer ! Même si j’aurais aimé que ce soit en d’autres circonstances … » C’est vrai qu’il y a mieux comme destination … « Si je t’avais connus ailleurs, je t’aurais certainement proposé de visité le Japon ! » Dit-il avec un grand sourire. Il remit son sac sur son épaule et regarda attentivement celui d’Haruto. « Tu as reçus quoi comme item bonus toi ? » Demanda Shiro curieux de savoir ce qu’il y avait dans son sac. Après tout ils faisaient connaissance à travers ce qu’ils avaient encore sur eux de leur passé. De plus cet Haruto était vraiment une personne qui lui semblait sympathique, alors autant en apprendre plus sur lui.     
Revenir en haut Aller en bas





Invité

avatar








   Dim 23 Juil - 11:07


Once upon a field
Haruto ne voulait certainement pas que Shiro se sente mal par sa faute et pourtant, les yeux du blond se mirent à briller quand l'apprenti médecin évoqua sa mère. Il lui confia qu'elle lui manquait. Le pauvre petit blond faisait tout pour contenir ses larmes. Le brun se sentait coupable et regarda son interlocuteur avec compassion. Cela dit au moins il l'écouta et rangea sa boîte à musique en lui disant qui lui ferait peut-être écouter une autre fois. Le brun acquiesça avec une mine triste et le laissa ranger le précieux objet. Il voulait tant le prendre dans ses bras pour le rassurer mais mieux valait s'abstenir... Ça ne se fait pas de serrer dans ses bras une personne avec laquelle on venait de faire connaissance. Changer de sujet pouvait être tout aussi efficace et moins étrange. Finalement le plus jeune le fit de lui même demandant en Japonais s'il savait parler cette langue. Le brun eut beaucoup de mal à articuler sa réponse mais le Japonais le comprit et l'applaudit. Le brun lui sourit en s'inclinant un peu.

Shiro lui dit alors qu'il pourrait lui apprendre L'apprenti médecin observa son interlocuteur, bon il ne devait pas si bien parler que ça... Haruto eut alors un petit sourire en pensant au petit blond qui lui donnerait des leçons. "J'en serai ravi. " Lui avoua le plus grand en acquiesçant. Seulement le plus petit assomma son interlocuteur de questions. L'apprenti médecin tenta de le calmer et lui répondit. Shiro sembla heureux d'apprendre que le brun était originaire de la même ville que lui et s'exclama que ça leur faisait un point commun. Haruto acquiesça d'un signe de tête et un sourire. Le petit blond revint sur l'arrestation du voleur de sac et le plus grand tenta avec une pointe d'humour de lui remontrer le mouvement. Ce qui fonctionna d'ailleurs. Le plus âgé ne manqua pas l'adorable rire de son interlocuteur. Haruto posa alors les règles en demandant à Shiro de ne plus lui poser de question tant que lui n'en avait pas posé au moins trois.

Le plus jeune demanda alors s'ils jouaient à un jeu. L'apprenti médecin le fixa avec un regard appuyé. Shiro se rectifia alors en affirmant que ça ne comptait pas comme une question. Le brun eut un sourire et poursuivi. Le plus âgé posa alors une question qu'il aurait mieux fait d'oublier... Haruto demanda au petit blond de lui décrire sa relation avec sa mère. Mais il regretta aussitôt en voyant le Japonais perdre son petit sourire qui lui allait si bien... Bon sang Haruto tourne ta langue sept fois dans ta bouche avant de parler... Le blond lui expliqua alors que c'était la seule qui était là pour lui et qu'elle lui avait permis d'aller en Corée. Il aurait aimé la revoir et elle lui manquait. Le plus grand baissa la tête... Pourquoi il avait pas réfléchit avant de parler. "Désolé... " Murmura le plus âgé en pensant que la mère de son ami était dans un sommeil éternel. Voyant que cela touchait le blond, Haruto préféra changer de sujet et ne pas demander de détails même si cela le démangeait.

L'apprenti médecin poursuivit en demandant comment c'était le Japon. Le plus jeune lui décrivit à quoi ressemblait son pays natal. Haruto écouta avec un sourire imaginant le grand pays du soleil levant et sa mère biologique qui y vivait sans doute encore. Cependant Haruto perdit son sourire en voyant que le plus jeune semblait troublé. Il lui disait que c'est tout ce dont il se souvenait depuis son enfance. Alors c'est qu'il a dû y aller tôt en Corée. Du moins c'est ce que se dit le plus grand. Haruto préféra encore changer de sujet pour éviter les malaise mais ce fut pire lorsqu'il demanda pourquoi le plus jeune est venu en Corée. Shiro observa les tournesols s'agitait au grès du vent, créant quelques bruissements dû aux herbes autour d'eux. Haruto observa le plus jeune avec plus d'insistance intrigué. Il répondit simplement qu'il avait changer de pays pour les études. Mais son ton vague et détaché faisait penser à Haruto qu'il y avait quelque chose d'autre. Ou peut-être regrettait-il puisqu'à cause de ça il se retrouvait sur cette île.

Il se tut néanmoins de peur qu'une autre idiotie sorte de sa bouche. Mais le blond rebondit sur un sujet moins pessimiste et lui confia qu'au moins ils s'étaient rencontraient et que si ça avait était ailleurs il lui aurait proposé de lui faire visiter le Japon. "Et ça aurait était avec joie. " Murmura le brun qui donnerait tout pour partir d'ici. Seulement Shiro passa du coq à l'âne en demandant quel item avait reçu le plus grand... "Disons que... " Comment dire ? Un item inutile ? "J'ai pas eu de chance et je n'ai pas de quoi me défendre. " Confia t-il. "Ni de quoi aider d'ailleurs, autant dire que je n'ai rien eut d'utile en somme. " Voyant le regard de son interlocuteur, Haruto se dit que montrer valait mieux que des mots pour décrire ça... Le brun fit glisser son sac de son épaule et le mît au sol. Il l'ouvrit et sortit la peluche doucement la tenant par la patte arrière suspendant le pauvre Winni la tête en bas. Il l'a montra avec un peu de honte les lèvres pincées... "Voilà. " Dit-il simplement quasi honteux de ne pas avoir un truc plus classe à montrer... Mais il savait que le ridicule ne tuait pas et s'il pouvait décrochait un sourire à Shiro, ce serait déjà pas mal.

"Et toi ? " Lui demanda le brun accompagné d'un signe de tête. Au moins saurait ce que le blond cachait dans ce sac qu'il a sauvé. Après tout ça l'intriguait assez...
Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas





Invité

avatar








   Mer 2 Aoû - 17:28



Savoir qu'il avait en face de lui un natif du Japon et n'y avait pas vécus lui faisait plaisir. L'autre ne savais pas parler Japonais à par quelques mots et l'idée folle de lui apprendre le Japonais lui vint alors en tête. "J'en serai ravi." Le petit blond à pics eut un immense sourire à la réponse du ténébreux, il pouvait passer du rire aux larmes en un rien de temps. Puis le sujet de conversation s'orienta sur sa relation avec sa mère, un sujet particulièrement touchant pour Shiro qui avait du mal à retenir ses larmes lorsqu'il en parlait. Il avait toujours été loin d'elle sans pouvoir profiter de la personne qui comptait le plus pour lui. Il savait que désormais il ne la verrait plus et c'est ça qui lui faisait le plus de peine. A chaque fois qu'il revoyait son visage souriant il ne pouvait pas s'empêcher d'avoir du chagrin à l'idée de ne plus jamais pouvoir contempler ce visage rayonnant d'amour. "Désolé..." Murmura le plus grand en voyant la peine que cela faisait au plus jeune. Ce dernier fit un léger signe négatif de la tête comme pour signifier que ce n'était en rien la faute d'Haruto s'il était si fragile. C'était à lui de s'endurcir et non pas aux autres à faire attention à ce qu'ils disaient …

Pour ce qui est des questions sur le Japon, Shiro n'avait connus que les quatre mur de sa chambre d'isolement, il ne pourrait pas lui en dire grand chose. Il essaya d'être le plus discret sur le sujet de l'hôpital et de sa maladie mentale. Depuis tous les problèmes qu'il a eus à cause de ça, il préfère éviter soigneusement le sujet avec toutes les personnes qu'il rencontre, au risque que les autres le prennent pour un taré finis … Il n'avait pas encore envie de faire fuir des gens, trop affecté pour des personnes qu'il aimait et qui ce sont éloignées de lui par la suite, il devait maintenant garder ce secret pour lui et profondément enfouis. Haruto étant une personne que Shiro commençait à vraiment apprécier pour son caractère drôle et protecteur, il ne voulait pas déjà le perdre alors qu'ils venaient de se rencontrer. Heureusement le plus âgé n'insista pas sur le sujet, sinon le blond à pics aurait eus à se justifier et il n'en avait pas envie … Depuis sa sortie de l'hôpital il s'était juré d'aller faire le tour du Japon au moins une fois, malheureusement ce jeu ne lui en a jamais laissé l'occasion … Maintenant qu'il connaît tout ces gens, il aurait aimé leur faire visiter le Japon et c'est d'ailleurs ce qu'il aurait proposé à Haruto en d'autres circonstances. "Et ça aurait était avec joie." Shiro esquissa un petit sourire à son interlocuteur avant de pincer ses lèvres. Si seulement ils n'étaient pas coincés ici … En regardant le ciel Shiro se disait que c'était la seule chose qui lui permettait de s'évader, de voir le reste du monde, comme une fenêtre unique depuis la prison où il était.

Le Japonais demanda à son nouvel ami ce qu'il avait eus comme arme, mais ce dernier parut tout de suite mal à l'aise, ça ne pouvait pas être si grave, lui avait eus un revolver alors qu'il ne s'en servirait jamais, l'autre étudiant devait avoir un bon objet. "Disons que..." Shiro ancra ses yeux dans ceux du ténébreux en penchant légèrement la tête sur le côté, attendant la suite de sa phrase. "J'ai pas eu de chance et je n'ai pas de quoi me défendre." N'importe quoi peut être une arme, ou du moins servir de bouclier, il ne fallait pas partir défaitiste, Shiro était sûr que ce n'était pas si grave qu'il le laissait entendre. "Ni de quoi aider d'ailleurs, autant dire que je n'ai rien eut d'utile en somme." Rien d'utile ne voulait pas dire rien du tout. A faire durer le suspends, Shiro frétillait littéralement sur place pour connaître l'objet que cachait l'autre jeune homme dans son sac. Il avait maintenant une envie irrésistible de connaître l'item du plus grand. Ce dernier glissa une main dans son sac et en sortie une peluche d'ourson jaune qui fit immédiatement briller les yeux du blond à pics. En effet, Shiro adorait les peluches et celle-ci était vraiment très mignonne, nul doute qu'il aurait préférait l'avoir plutôt que ce revolver … "Voilà." Conclut le plus grand toujours aussi gêné.

« C'est tellement mignon ! Tu en as de la chance ! » Pas tout le monde n'avait la même définition du mot chance, mais Shiro était plus accroc aux peluches qu'aux armes sanguinaires … « Je peux la voir ? » Demanda le Japonais en tendant les bras comme un enfant qui veux son jouet. Lorsqu'il eut la permission il la prit dans ses mains pour la regarder de plus près. Il sourit doucement et tourna les yeux vers l'homme aux mèches corbeaux. « Elle me fais beaucoup pensé à toi, tu es comme un gros nounours. » Dit-il en souriant un peu plus et en serrant la peluche contre son torse. Il baissa la tête pour la regarder avant de la rendre à son propriétaire.

N'importe qui aurait rit de voir une chose pareil mais pas le blond à pics, il le trouvait plutôt chanceux d'avoir eus un tel item. "Et toi ?" Le retour de la question que Shiro redoutait tant … Si un échange était proposé peut être conviendrait-il à accepter, puis que ferait-il d'une arme à feu franchement, lui qui ne sait pas comment ça marche et qui n'oserait même pas tirer sur du gibier pour en faire son repas s'il était affamé. Le petit Japonais plongea sa main dans son sac et farfouilla un peu pour en sortir son revolver qui pointa en l'air pour ne pas faire la bêtise de lui tirer dessus …

« Ce truc qui pèse une tonne et ne me serre à rien ... » Avoua-t-il en regardant son arme. Il la tourna en tout sens en observant les mécaniques. Il avait beau faire ça à chaque fois il ne voyait toujours pas comment ça fonctionnait. « Je ne sais pas m'en servir et je n'en ais aucunement l'intention. J'ai pas envie de faire mal à quelqu'un ce serait une catastrophe ... » Avoua le blond à pics en tendant l'arme à son interlocuteur. « Tu veux la regarder aussi ? Je sais ce n'est pas aussi intéressant qu'une peluche mais rien que pour te rendre compte du poids que ça pèse … »

Haruto devait s'en doutait, il n'était pas aussi crédule que Shiro … Mais ce dernier aimait découvrir et partageait alors cela pouvait sans doute lui redonner le sourire. Il observa un moment Haruto qui inspecta son arme avec plus d'expertise que lui sans doute mais était surtout concentré sur son visage. Il n'avait jamais fixé quelqu'un de cette manière avant mais même lui ne semblait pas le remarqué la façon dont il avait de l'observer. Le ténébreux avait terminé depuis un moment mais Shiro ne se réveilla qu'un moment plus tard en récupérant son revolver.

« Tu vois, c'est pas génial ... » Annonça le plus jeune ne le rangeant dans son sac. « Je préfère ma boîte à musique. » Avoua-t-il en souriant un peu plus. « Tu pourras me la prêter pour dormir de temps en temps ? J'ai du mal à dormir dans le noir … Et vu qu'il fait toujours noir ici … Je te la rendrait sans te l’abîmer, c'est promis ! » Shiro s'en voulait un peu de demander une chose pareil à Haruto, normal qu'il refuse d'être séparé de son item. « Ou tu pourrais venir, comme ça on pourrait dormir avec tous les deux ? »     
Revenir en haut Aller en bas





Invité

avatar








   Ven 4 Aoû - 18:14


Once upon a field
Haruto ne fut pas très fier mais montra néanmoins son item au plus jeune. Ce dernier eut néanmoins une réaction adorable et à mille lieux de ce qu'imaginait le brun. Il avait des yeux brillant et lui dit que c'était trop mignon et qu'il avait de la chance. « On a pas la même définition du mot chance je crois. » Sourit le brun amusé de sa réaction adorable et enfantine. Mais vu le caractère qu'avait montré Shiro jusqu'ici cela ne l'étonnait pas vraiment. Le blond demanda à la voir ce à quoi le plus grand fit un signe positif de la tête avec un sourire et lui tendit. En fait cette peluche était destinée à devenir une cachette idéal quand il aurait le matériel nécessaire. Seulement la réaction du plus jeune lui fit un peu changer d'avis. Le blond prit l'ourson entre ses mains et l'observa avant de sourire et dire que la peluche lui faisait penser à lui. Alors comme ça il lui faisait penser à gros nounours. C'est mignon. Le brun eut un sourire attendrit. « Peut-être mais à moi on me fais pas de câlin. » Rétorqua le plus vieux avec humour. Il serra alors la peluche avant de la rendre à Haruto qui la reprit avec un sourire et la rangea. L'apprenti médecin demanda alors ce que lui avait eut comme item. Lorsque le plus jeune sortit le revolver Haruto sursauta et observa l'arme avec des yeux ronds. Alors c'est pas une blague y en a vraiment qui ont de la chance et ont des armes... Mais là avec Shiro c'est à se demander si c'est vraiment de la chance. En effet le pauvre semblait un peu perdu vis à vis de son item.

Il lui avoua que cela pesait une tonne et ne lui servait à rien. Le brun comprit mieux pourquoi il avait faillit se faire voler son sac... Là ça aurait été le jackpot mais non il repars avec une bosse à la place et c'est bien fait. Il  y a une certaine justice dans ce monde par fois. Seulement l'arme était-elle en état de marche ? Y avait-il au moins des balles ? Ça le petit blond devait s'en moquer royalement et c'est plutôt compréhensible. Le blond avoua ne pas savoir s'en servir et le plus grand s'en doutait. Il eut un regard compatissant vers le plus jeune. Il allait lui proposé de lui apprendre à se défendre mais il ne voulait pas non plus le pousser à commettre des actes atroces d'autant qu'il avait l'air pure... La seule marque de pureté en dehors de la nature qu'il avait vu jusqu'ici sur cette île. De toute manière le plus jeune lui avoua n'avoir envie de blesser rien ni personne et le brun comprenait. Faire peser autant de pression sur de jeune gens comme Shiro ils devraient avoir honte... Le blond proposa alors à Haruto de regarder son item à son tour. Il lui dit qu'il ne savait pas si ce serait autant impressionnant que de regarder sa peluche mais qu'il devrait regarder juste pour le poids. Le brun eut un sourire. « Crois moi sur cette île le plus intéressant est cette arme mais je suis d'accord avec toi le plus intéressant des deux devrait être cette innocente peluche... Mais hélas le monde n'est pas comme on le souhaiterait. » Le plus grand prit l'arme et se doutait déjà en effet de son poids mais il voulait voir s'il était chargé et en état de marche. L’apprenti médecin prit délicatement l'arme et ouvrit la partit du manche où se trouvait les balles et elle étaient bien là. Il le referma et pointa l'arme dans le vide vers un arbre et son équilibre était bon.

Il la reprit en le faisant tourné autour de son index et tendit le manche à son propriétaire. Mais ce dernier ne réagissait pas et le brun lui sourit le trouvant adorable. « Merci de me l'avoir montrer mais tu devrais éviter de la montrer à tout le monde. » Lui dit-il surtout s'il ne comptait pas s'en servir en fait... Shiro réagit alors et reprit son arme en disant que ce n'était pas génial. Il avoua préférer sa boite à musique. Ce que le plus grand comprenait tout à fait. Le brun lui sourit et l'idée sordide de proposer un échange contre la peluche lui vint à l'esprit mais cela ne se faisait pas. Si jamais un jour il lui prenait l'envie de s'en servir, mieux valait qu'il la garde. De plus Haruto ne se voyait pas être le monstre condamnant le plus jeune. Ce dernier lui demanda s'il pourrait de temps en temps avoir la peluche pour dormir car il n'aimait pas le noir. C'est vrai que les ténèbres ont envahit les lieux depuis un moment. Ils ne sont pas prêt de partir... Ils ne partiront jamais... Le plus grand se reprit et le blond enchaîna en disant qu'ils pourraient dormir avec la peluche en même temps. Cette proposition fit sourire le plus grand qui avait craqué sur la petite frimousse du plus jeune sans s'en rendre compte et son comportement innocent. « Sans problème. Tu dormiras avec mini moi pendant que le grand moi veillera à ce que personne de mal intentionné revienne voler tes affaires ou faire du mal. » Sourit le plus grand.

Il avait une envie irrésistible de veiller sur lui sans vraiment comprendre pourquoi. Après tout il venait de le rencontrer mais c'était plus fort que lui. Dans ses yeux il y avait une petite étincelle qui plaisait beaucoup au brun et l'envi de veiller sur lui était nécessaire. Haruto est d'un naturel protecteur et il sait que la moindre personne qui sera en danger, l'envie de l'aider sera puissante mais il devra y résister mais avec Shiro c'était différent. Après avoir parlé de sa mère, le plus grand comprenait qu'il était perdu et il avait envie d'être son port d'attache en cas de problème. « La question est comment faire pour se retrouver la prochaine fois ? Est-ce qu'on laisse le hasard faire ? » Demanda l'apprenti médecin un peu perplexe. « Toujours est-il Shiro qu'on se reverra obligatoirement, tu dois m'apprendre le Japonnais je te rappelle. » Lui sourit le brun. Il ne voulait pas partir tout de suite et laisser le blond à pic ainsi. Il aurait aimait l'emmener avec lui et le mettre dans son sac comme cette peluche. Hélas le plus jeune devait avoir une tout autre envie et ce serait bizarre de suivre quelqu'un qu'on venait de rencontrer. De plus le plus grand devait gardait à l'esprit qu'il devait se méfier de tout le monde même de Shiro aussi étonnant que cela puisse paraître. Le plus grand se dit que le plus jeune avait l'air d'être plus ou moins désintéressé du jeu alors c'est en lui qu'il avait malgré tout le plus confiance. Peut-être parce que c'est la première personne à qui il parle réellement mais y avait quelque chose.

Haruto observa son vis à vis. « Dis, Shiro tu peux me rendre un service ? Tu peux me dire de quel couleur je suis ? » Le demanda t-il avant de se tourner et de se baisser accroupit écartant ses cheveux noir de sa nuque pour que le blond puisse lui dire de quelle couleur il était. Oui c'était risqué mais pas avec Shiro. Même si ça peut paraître étrange le brun sentait que le blond ne faisait pas semblant et était vraiment comme ça. Il aimait beaucoup ça... Hein ? Le brun se dit qu'il devrait tout de même se reprendre il ne le connaissait pas tant que ça mieux valait qu'il reste encore un peu sur ses gardes.
Codage par Libella sur Graphiorum


Dernière édition par Song Haruto le Lun 7 Aoû - 15:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas





Invité

avatar








   Lun 7 Aoû - 15:32



Shiro était heureux que le plus grand partage son item avec lui, pas tout le monde ne l’aurait fait. Le Japonais lui avoua qu’il avait de la chance d’avoir eu cette peluche. "On a pas la même définition du chance je crois." Le plus petit ne comprenait pas trop pourquoi les gens se braquaient pour avoir des armes, c’est vrai ce n’est pas le plus important. Même s’il avait tendance à oublier l’objectif principale du jeu, il ne fallait pas oublier que chacun est humain et qu’il y a d’autres préoccupations à avoir. Du moins le Japonais pensait comme ça. Ce dernier partagea avec Haruto ce à quoi lui faisait penser cet ourson, à lui. Même si le brun n’était pas jaune, il avait tout d’un gros nounours ! "Peut-être mais à moi on me fait pas de câlin." Shiro le regarda un instant la bouche entrouverte, presque déçu d’apprendre cela, lui qui adorait les câlins … Il resserra un peu plus la peluche sans cesser de fixer le plus âgé. Il pencha un peu la tête se demandant s’il pourrait lui faire changer d’avis dans le futur. Ce n’était pas impossible, en tout cas le blond à pics avait cet objectif désormais. Après lui avoir rendu sa peluche, Shiro lui avoua que son item était plus encombrant qu’autre chose. Non, il n’aimait pas du tout ce revolver qui servait à répandre la mort, ce n’était pas vraiment son état d’esprit … "Crois moi sur cette île le plus intéressant est cette arme mais je suis d'accord avec toi le plus intéressant des deux devrait être cette innocente peluche... Mais hélas le monde n'est pas comme on le souhaiterait."

« Pour moi c’est juste un objet dangereux, je ne suis pas d’accord avec ce que pensent les gens … » Avoua le Japonais en regardant son arme. « Beaucoup aurait aimé l’avoir, eh bien moi déjà je ne souhaitais pas participer à ce jeu, et me voilà sur cette île comme beaucoup d’autres contre leur gré … » En ce moment il devrait être en cours ou aux côtés de sa mère, certainement pas ici à voir les autres étudiants semer la mort sur leur passage … Il laissa Haruto détailler de plus près son arme ne sachant pas trop ce qu’il était en train de faire. Il le vit ouvrir le manche du revolver et fit des yeux ronds. « Tu l’as cassé ? » Demanda innocemment le blond à pics. Pas que ça lui faisait peine, il se fichait de ce bout de ferrailles qui pèse trois tonnes.

Mais en voyant le brun le remettre, il en vint à la conclusion que tout était normal. Il n’aurait pas osé le faire pour sa part, car lui aurait réellement abîmé. Une fois son inspection terminé, le Nippo-Coréen rendit son item à Shiro qui le rangea à sa place, c’est-à-dire au fond de son sac où il n’est pas prêt d’en ressortir. Moins il y touchait, mieux c’était. "Merci de me l'avoir montrer mais tu devrais éviter de la montrer à tout le monde." Ah … Dans ce cas-là il le ferait à partir de maintenant … Il pinça ses lèvres en regardant Haruto d’un air coupable. Il fit son sourire infaillible de l’enfant sage.

« Trop tard … » Lui avoua Shiro qui n’avait cessé de la déballer juste pour partager avec certains autres joueurs son item. C’est vrai que ce n’était pas très malin de sa part, il aurait pu se mettre en danger à plusieurs reprise, mais c’est comme si cela ne lui avait jamais traversé l’esprit … « Deux ou trois personnes, ça ne compte pas vraiment, si ? »

Cependant le plus jeune proposa de dormir avec sa peluche un de ces quatre, il aurait bien aimé avoir quelque chose à serrer durant ces nuits de cauchemar … Les ténèbres obscurcissaient la nuit ici, et lui qui ne supportait pas le noir faisait toujours en sorte de dormir avec une lumière avant d’arriver ici. Que ce soit la lumière de son PC ou bien même une petite lampe tamisée. Cela servait à éloigner ses cauchemar et ses peurs … Malheureusement ici, à part cette lampe torche il n’avait rien d’autre, les batteries n’étant pas éternelle, il devait se restreindre à l’éteindre avant de s’endormir … "Sans problème. Tu dormiras avec mini moi pendant que le grand moi veillera à ce que personne de mal intentionné revienne voler tes affaires ou faire du mal." Cela lui redonna le sourire et rien que l’idée de se dire qu’un jour il ne dormirait pas seul lui redonnait un peu de baume au cœur. La noirceur était son pire ennemi, c’est là où il se cachait … Le ciel commençait à s’assombrir marquant la fin de la journée. Ils avaient parlé si longtemps ? Shiro n’avait même pas vu le temps passer tellement la conversation avait été agréable. "La question est comment faire pour se retrouver la prochaine fois ? Est-ce qu'on laisse le hasard faire ?" Il est vrai qu’ici il n’y avait pas vraiment de moyen de communications à distance … A part donner rendez-vous il ne voyait pas d’autres solutions, mais une chose est sûr il voulait le revoir … "Toujours est-il Shiro qu'on se reverra obligatoirement, tu dois m'apprendre le Japonais je te rappelle." Le Japonais hocha la tête en souriant à l’adresse de son interlocuteur.

« C’est promis ! » Lui jura-t-il en regardant le brun rassembler ses affaires, déjà sur le départ. Le temps passait trop vite en compagnie d’une personne qu’on apprécie bien … « C’est dommage qu’on doit déjà se séparer … Je passais un bon moment avec toi. » Lui avoua le petit blond à pics. A chaque rencontre c’était la même chose, il devait y avoir une séparation et c’est ce qui faisait le plus de peine … « Je tiens à te revoir, tu n’auras qu’à observer cette peluche en pensant à moi, je ne serais pas loin. » Dit-il en plaisantant un peu. « Et si tu entends encore la même mélodie, cela voudras dire que je t’attendrais quelque part. »

Il n’y avait aucune certitude qu’ils se revoient un jour. L’île était tout de même grande sans parler de la mort qui plane partout autour d’un. L’un des deux ne serait sans doute plus de ce monde … Shiro ne voulait pas le voir inerte et sans vie à leur prochaine rencontre, cela lui faisait trop peur … Une personne en or comme Haruto méritait de survivre, il méritait d’aller loin et de s’enfuir vivant de cette île, bien plus que lui d’ailleurs. Il avait une famille et certainement des amis qui l’attendait quelque part … "Dis, Shiro tu peux me rendre un service ? Tu peux me dire de quel couleur je suis ?" Shiro connaissait sa propre couleur, mais il est vrai qu’il ne savait pas celle de son vis-à-vis. Quelle joie ce serait d’apprendre qu’il était de la même couleur que lui !

« Bien sûr ! » Opina le Japonais avec joie. « Pour ma part je suis mauve, j’espère que tu le sera aussi ! » Il s’approcha du plus grand et dégagea un peu les cheveux qui couvraient sa nuque avec délicatesse. Son sourire disparut et un air triste passa sur son visage en découvrant ce bleu qui scellerait peut être leur séparation définitive … « Tu es sûr que tu veux t’en aller tout de suite ? » Demanda tristement Shiro. Peut-être pourrait-il lui dire qu’il était mauve pour le garder un peu plus longtemps auprès de lui ? Mais mentir sur quelque chose comme ça n’était pas dans sa nature … « Tu es bleu … » Avoua finalement le petit blond à pics avant de s’éloigner un peu. « On peut quand même rester amis ? Je t’en prie … » Demanda Shiro d’une petite voix en plongeant ses yeux dans ceux d’Haruto une fois celui-ci tourné. Le Japonais tritura ses doigts espérant seulement que le plus grand accepte leur différence de couleur. « Si je pouvais m’arracher ce collier ça fait bien longtemps que je l’aurais fait … » Le temps des au revoir était imminent, mais Shiro avait bien peur que cela ne soit un adieu. Ça le détruirait, c’est certains …      
Revenir en haut Aller en bas





Invité

avatar








   Jeu 10 Aoû - 12:02


Once upon a field
Haruto était surpris que cette peluche le fasse pensait à lui. Déjà il n'était pas jaune et ensuite personne ne lui faisait de câlin. Peut-être était-il trop imposant et les gens ne voulait pas approcher. Mais ça ne dérangeait pas l'apprenti médecin même s'il aime bien protéger les autres. Shiro ne le comprit cependant pas comme ça et entrouvrit les lèvres et resserra la peluche. Ce qu'Haruto interpréta avec difficulté se disant qu'il devait penser que lui ne voulait pas de câlin ou qu'il y avait des raisons pour lesquelles personne ne veut aller dans ses bras. Enfin c'est pas sur cette île des horreurs que le plus grand ira s'amuser à demander des câlins, c'est pas son genre... Puis Haruto enchaîna en parlant de l'arme qu'il regardait toujours. Il leva les yeux vers Shiro lorsque ce dernier lui dit qu'il n'était pas d'accord avec les gens. Il pensait que c'était surtout un objet dangereux et qu'il ne voulait pas être ici. Le brun eut un légers sourire triste. " Je sais Shiro... Je sais... Mais ne t'en fais pas je suis sûr qu'il y a des gens sur cette île qui pense presque comme toi. Moi par exemple aussi je regrette d'être ici car des gens ont besoin de moi ailleurs et surtout qu'ici c'est un enfer. Beaucoup doivent penser cela. Mais je me dis qu'ici aussi il y a des gens que je peux aider... Alors je tente d'avancer. "

Confia le plus grand avant de continuer son inspection de l'arme. Oui décidément c'est dommage que le blond ne sache pas s'en servir il aurait pu se défendre... Mais bon Shiro ne serait pas Shiro s'il savait se servir d'une arme et surtout s'il le voulait... Oui Haruto trouvait cela mignon mais ne pouvait pas s'empêcher de s'inquiéter pour la suite. L'apprenti médecin ouvrit l'arme pour voir les balles restantes et le petit blond à pics lui demanda s'il l'avait cassé. Le ténébreux eut un sourire. " Non ne t'en fais pas. " Lui dit-il avant de remettre l'arme en place et de montrer à Shiro que tout allait bien. Il termina de la regarder et la rendit au blond avec un sourire. Il le remercia de lui avoir montrer mais lui conseilla de ne pas trop la montrer à tout le monde. Après tout y en a qui tue pour moins que ça... Seulement le sourire du plus jeune fit comprendre à Haruto qu'il n'était pas le premier à voir cette arme ce qui le fit soupirer un peu. Le blond lui avoua comme il s'en doutait que c'était trop tard. Puis il demanda si deux ou trois personnes ça ne comptait pas vraiment. L'apprenti médecin l'observa. "C'est déjà trop, et je suis même sûr que tu venais de les rencontrer... " En déduisit le plus grand qui se doutait de la réponse. "Enfin c'est pas grave à partir de maintenant tu évite de la montrer d'accord ?" Lui demanda l'apprenti médecin qui se doutait que Shiro ne tiendrait pas mais au moins c'était dit et d'un côté il espérait qu'il l'écouterait...

Le plus jeune parla alors de dormir avec la peluche ce à quoi son interlocuteur lui répondit positivement et que Shiro pourrait dormir avec la peluche pendant qu'il monterait la garde. Quand il connaîtra plus cet ange blond ce sera fort probable qu'il arrive souvent qu'il aille le voir et veille sur lui. Cela plut apparemment au plus jeune qui avait un sourire. Le brun le lui rendit puis observa le soleil monter peu à peu, il devait être 11 heure ou 12 heure et le brun se disait qu'il devait aller manger avec ce qui lui restait dans son sac et il devait dire au revoir à son nouvel ami. Il est dangereux de rester groupé des fois... C'est alors que le plus grand interrogea s'ils devaient se donner rendez vous ou laisser le hasard faire les choses. Mais il dit qu'ils se reverraient forcément car le petit blond devait lui apprendre le Japonais. Il refusais de le perdre et il ne voulait pas que cette séparation sonne comme un adieu... Shiro lui promit ce qui redonna un peu confiance à Haruto qui lui sourit. Le petit blond le vit reprendre ses affaires ce qui lui fit dire qu'il n'avait pas envie qu'ils se séparent tout de suite. Le plus jeune enchaîna en disant qu'il n'avait qu'à regarder la peluche et penser à lui. " Je le ferais tous les soirs. " Assura le brun avec un sourire. Shiro lui dit aussi que s'il entendait la même mélodie il l'attendrait quelque part. Cela fit sourire le plus grand, il est vrai que sans cette boîte à musique ils ne se seraient peut-être pas parler...

" Tu sais on est pas obligés de se séparer tout de suite on peut avancer un peu ensemble ou alors discuter encore un peu. " Lui affirma Haruto qui appréciait la compagne du plus jeune. C'est alors que le brun demanda au plus jeune s'il pouvait lui rendre un service et lui dire sa couleur. Le Japonais avait l'air ravi et avait un sourire en acceptant de lui dévoiler sa couleur. Le blond à pics avoua qu'il était mauve et lui dis qu'il espérait qu'il le serait aussi. Le plus grand acquiesça et l'espérait aussi au moins ils seraient ensemble et il pourrait s'en occuper comme il se doit. Il est vrai que le mauve va bien à Shiro même si pour sa part il se voyait plus chez les verts... Il espérait que non du coup. Le petit blond à pics décala les mèches de cheveux du brun et observa sa couleur. Sentant le silence il se doutait qu'il n'était pas mauve... Mais alors quoi ? Ne pourrait-il tout de même pas protéger Shiro ? Ce dernier lui demanda s'il était sûr de vouloir partir tout de suite. " Pourquoi Shiro ? De quel couleur suis-je ? " Demanda le brun inquiet... Le plus jeune avoua alors qu'il était bleu... L'apprenti médecin fut surpris et un peu sous le choc mais savait que le plus jeune ne mentait pas. Haruto se releva et se tourna vers le petit blond qui le supplia presque de rester son ami. Le brun le trouva adorable et cela lui faisait tellement de peine il voulait s'en occuper qu'importe la couleur mais maintenant il devrait faire attention aussi aux bleus et les aider comme il pouvait... Mais il n'abandonnerait pas Shiro pour autant... Il ne savait pas comment il allait faire ensuite mais... Il trouverait bien un moyen pour que tous s'en aille d'ici...

Le blond le tira de ses songes en lui disant que s'il pouvait se débarrasser de ce collier il l'aurait fait depuis longtemps. Le plus grand s'avança et le prit contre lui, lui mettant une main derrière la tête pour caresser doucement ses cheveux et l'apaiser. " Je me doute Shiro... Comme nous tous. Mais ne t'en fais pas, ça ne change rien on reste amis toi et moi. On peut se revoir quand tu le souhaites. Il n'y a pas de problème. " Lui confia le bleu avec douceur pour l'apaiser puis il se recula pour laisser un peu le jeune homme respirer... " Mais là je vais me trouver un coin tranquille pour aller manger un bout, je meurs de faim tu veux te joindre à moi ? " Lui dit-il pour lui prouver que les couleurs n'étaient pas une fatalité et pourtant dans la tête du brun cela tournait comme une toupie. Il ne savait vraiment pas comment il pourrait continuer d'appliquer son plan ainsi... Mais il ne voulait pas y penser maintenant car la compagnie du petit blond lui faisait du bien...
Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas





Invité

avatar








   Mar 15 Aoû - 14:03



Cette île était bien loin d'être le paradis que les gens pourrait croire et peu à peu en passant des jours ici le blond à pics se rend compte que la mort n'est pas qu'une illusion, c'est la réalité. Ce qui peinait le plus le Japonais c'est que des gens s'y prennent à cœur joie … "Je sais Shiro... Je sais... Mais ne t'en fais pas je suis sûr qu'il y a des gens sur cette île qui pense presque comme toi. Moi par exemple aussi je regrette d'être ici car des gens ont besoin de moi ailleurs et surtout qu'ici c'est un enfer. Beaucoup doivent penser cela. Mais je me dis qu'ici aussi il y a des gens que je peux aider... Alors je tente d'avancer." Shiro observait son interlocuteur inspecter son arme avec minutie. En voyant qu'il venait de décrocher une partie il avait pensé qu'elle était cassée, lui qui n'y connaissait rien ça pouvait porter à confusion … "Non ne t'en fais pas." Et en effet son vis-à-vis venait de tout remettre en place comme si rien ne s'était produit. En la lui rendant il lui annonça qu'il ne devrait pas la montrer à tout le monde, mais avec un petit sourire adorable le Japonais lui avoua que c'était déjà trop tard … "C'est déjà trop, et je suis même sûr que tu venais de les rencontrer..."

« Oui mais j'ai confiance en toi ... » Lui annonça le petit blond qui ne serait pas capable de se méfier de qui que ce soit. Un jour ça lui porteras malheur mais même ça il n'en était pas conscient, ce qui ne devait certainement pas rassurer ses proches.

Le Japonais sentait la séparation approcher, il savait qu'il ne resterait pas indéfiniment ensemble même s'il s'agissait d'une excellente rencontre. Pourtant Shiro n'avait pas finis d'apprendre à le connaître, ça lui laissait un arrière goût amer en se disant qu'il aurait put parler bien plus avec lui. Pourtant le temps passait et il voyait qu'il était temps de partir. Il confia au plus âgé qu'il espérait le revoir très vite … En espérant que la mort ne se mette pas entre eux avant ça. Il lui demanda même de penser à lui avec la peluche qu'il avait tant apprécier. "Je le ferais tous les soirs." Cette simple phrase décrocha un sourire au Japonais et il hocha la tête en guise de remerciement. "Tu sais on est pas obligés de se séparer tout de suite on peut avancer un peu ensemble ou alors discuter encore un peu." Rien ne pouvait le rendre plus heureux que ça, se séparer déjà d'Haruto serait trop brutale. C'était bien le premier qu'il rencontrait et avec qui il avait envie de passer bien plus de temps malgré le fait qu'il soit venus le temps de se dire au revoir.

« Oui j'aimerais beaucoup ! » Lui avoua le plus jeune avec un grand sourire. « Il y a encore tant de choses que je dois te demander ! »

Mais avant cela le ténébreux lui demanda un service des plus cruciales mais aussi dangereux. Sa couleur. S'ils n'étaient pas de la même cela devait-il mettre un terme à leur amitié ? C'est en découvrant qu'ils n'étaient pas sans le même camps que le Japonais se mit à paniquer en demandant s'ils pourraient quand même rester ami … Il voulait retarder au maximum le moment où il lui annoncerait sa couleur. "Pourquoi Shiro ? De quel couleur suis-je ?" Mais la manière qu'avait le plus grand d'insister ne laissait pas le choix au blond qui lui annonça en baissant la tête … En jetant un œil à la réaction d'Haruto il put s'apercevoir qu'un voile de tristesse passa sur son visage, ce qui inquiéta plus le jeune Japonais. Il se disait que c'était terminé, qu'ils n'allaient plus se parler, il craignait cette conclusion et c'est pour cette raison qu'il débita cette tonne de paroles pour dissuader Haruto de partir tout de suite … "Je me doute Shiro... Comme nous tous. Mais ne t'en fais pas, ça ne change rien on reste amis toi et moi. On peut se revoir quand tu le souhaites. Il n'y a pas de problème." De l'espoir naquit dans le cœur du blond à pics en se disant que ce n'était peut être pas la dernière fois qu'ils passaient du temps ensemble. Il ne pensait pas non plus à l'éventualité des derniers étudiants qui devaient s’entre-tuer pour survivre en dernier avec sa couleur, il n'avait que le présent en tête. "Mais là je vais me trouver un coin tranquille pour aller manger un bout, je meurs de faim tu veux te joindre à moi ?" Un grand sourire apparut sur les lèvres de Shiro avant qu'il ne sautille un peu vers le ténébreux et lui attrape le bras.

« Je connais un coin parfait où on pourrait manger si tu veux ! » Lui annonça-t-il avec enthousiasme. Sa joie était communicative et lorsqu'il était heureux comme ça rien ne pourrait le calmer. Il était surexciter à l'idée de passer plus de temps avec le plus grand. Il allait pouvoir lui poser ses mille questions et écouter parler de lui. Pourquoi est-ce qu'il était si enthousiaste d'un coup ? Il ne le savait pas, il profitait de l'instant. « Viens avec moi. » Lui dit-il en prenant son bras dans les siens et avancer en direction d'un coin plus tranquille. « Promet-moi qu'on resteras toujours amis toi et moi, quoi qui puisse arriver. » Dit-il avec un sourire à l'adresse du brun. « Moi je te le jure, rien ne pourras entacher l'amitié que j'ai pour toi à présent. » Il lui fit un grand sourire et regarda l'horizon. Des coins tranquilles ici il n'y en avait pas beaucoup mais le plus jeune saurait trouver pour qu'ils puissent passer un peu de temps ensemble plus longtemps.      
Revenir en haut Aller en bas





Invité

avatar








   Lun 21 Aoû - 15:29


Once upon a field
Le plus grand vit que le jeune homme était vraiment naïf et innocent quand le blond lui dit qu'il lui faisait confiance. Il lui sourit tout de même touché mais il lui fit quand même une expression pour lui faire remarquer qu'il recommençait en le fixant plissant un peu les yeux puis sourit en faisant des signes négatif de la tête... Bon bien rattrapé pour cette fois... Puis le plus jeune pensait qu'ils allaient se séparer mais le brun lui dit qu'ils n'étaient pas obligés de se séparer tout de suite et ils pouvaient avancer dans les champs ensemble. Le plus Shiro sembla heureux et lui dit qu'il avait encore plein de choses à lui demander. « Ça ne me surprends pas mais ça me fait plaisir et moi aussi j'aurais certaines choses à apprendre sur toi. » Lui confia l'apprenti médecin qui voulait apprendre à connaître le jeune homme qu'il trouvait adorable. Mais avant ça il devait connaître sa couleur et le demander au blond lui paraissait le plus sûr. Haruto se disait que sa couleur avait de l'importance mais Shiro... Il en avait aussi même s'il ne le connaissait que depuis quelques minutes. Ça restait les sentiment humains de l'apprenti médecin... Comment voulez-vous qu'il abandonne ses sentiments et abatte froidement toutes personnes n'étant pas de son côté ?

D'autant que Shiro est totalement innocent et en plus il est vraiment sympa. De plus il ne lui a pas mentit sur sa couleur alors Haruto se dit qu'il allait tenter de se rapprocher et apprendre à le connaître et qui sait le protéger de nouveau peut-être... Il tenta donc de rassurer le plus jeune sur ses intentions vis à vis de leur relation toute nouvelle... Ils étaient quasi ami maintenant non ? En plus l'espoir dans les yeux de Shiro le faisait encore plus craqué sur cette voie. Alors pour changer de sujet et le rassurer Haruto annonça qu'il avait très faim, comme souvent d'ailleurs... Et il l'invita à venir avec lui. Le plus jeune sembla ravi et attrapa le bras du brun qui eut un sourire en le voyant si joyeux. C'était mignon. Le blond lui annonça qu'il avait un coin parfait où ils pourraient aller se restaurer. Car il fallait avouer qu'il devait être aux alentours d'onze heure ou midi vu le soleil mais le brun ne pouvait en être sûr... Mais qu’importe le brun avait un creux... Comme d'habitude... Le blond resserra son bras dans les siens le faisant se concentrer de nouveau sur sa frimousse. Il avait l'air si heureux que le plus grand ne pu s'empêcher de sourire. Shiro lui demanda de le suivre et Haruto eut un léger rire. « J'arrive, j'arrive. » lui dit-il en le suivant. Cela faisait un moment qu'il n'avait pas sourit... Depuis qu'il est coincé ici en fait...

Le brun voyait les champs défilés autours d'eux et Shiro avait l'air de savoir où il les emmène. L'apprenti médecin tourna immédiatement le visage vers le blond à pics lorsque celui ci se mit à parler. Il lui demanda de promettre qu'ils resteront amis tous les deux quoi qu'il arrive... Faire une promesse sur cette île est difficile... Haruto tourna un peu le visage en réfléchissant. Comment ne pas dire oui à ce petit ange ? Mais c'est dangereux de promettre une chose pareille... Seulement le plus jeune n'hésita pas à lui dire que lui il le faisait et que rien ne pourrait entacher leur amitié... Haruto le regarda un peu surpris et son grand sourire le surpris puis le fit en avoir un petit à son tour en hochant la tête. Shiro regarda alors l'horizon mais l'apprenti médecin le fixait avec un doux sourire. « Je te le promets... Je resterais ton ami quoi qu'il arrive... » Lui promit-il. Promettre ici est une chose folle mais le brun avait envie d'adopter le mode de vie du plus jeune. De plus il savait que si un jour un désaccord survenait entre eux, ils discuteraient et trouveraient un accord. Il est facile de discuter avec le plus jeune... Mais il est vrai qu'il ne le connais pas encore assez pour l'affirmer mais il le sentait et il avait envie de tenter.

Le plus grand prit alors une tige d'un des tournesol alentours et l'abaissa pour qu'il arrive juste dans le nez de Shiro avec douceur. L'apprenti médecin rit de bon cœur en voyant la réaction de son ami. Haruto sourit et suivit le plus jeune vers le coin calme où ils dégustèrent leur ration en discutant. Mais tout a une fin et le moment de la séparation arriva bien vite... « Cette fois je dois vraiment y aller... Je suis désolé... Ravi de t'avoir rencontrer Shiro... Nos routes se recroiseront j'en suis sûr. De plus... » Le brun sortit sa peluche et la montra à son camarade. « Je penserais toujours à toi. » Le plus âgé la rangea et lui fit un sourire rassurant. « Je serai toujours près de toi en pensées aux côtés de ta mère... » Lui dit-il en lui caressant la joue. « Je veillerai sur toi et dès que je le peux je te viendrais en aide... » Lui avoua le brun avec une pointe d'amertume dans la voix. Il s'éloigna un peu son sac sur l'épaule... « Promets moi d'être prudent Shiro... » Lui demanda le plus grand. Ce dernier leva un peu la main pour lui faire un signe d'au revoir et s'éloigna avec tristesse. Il partit parmi les tournesols pour finir par disparaître dans cet océan jaune.

Comment oublier sa première vraie rencontre sur cette île. Le brun ne pouvait simplement plus oublier cette petite frimousse blonde et se promit qu'il le reverrait... Il fallait juste laisser le temps faire son œuvre et continuer d'avancer tant bien que mal...
Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas





Invité

avatar








   Mer 30 Aoû - 15:01



La séparation était proche mais Shiro ne le souhaitait pas, il s'était fait un ami en or avec qui partager tellement de chose et il avait des centaines de trucs à lui demander encore. "Ça ne me surprends pas mais ça me fait plaisir et moi aussi j'aurais certaines choses à apprendre sur toi." Un nouveau sourire joyeux s'afficha sur son visage tandis qu'il entraînait déjà Haruto vers un endroit plus tranquille d'un air enjoué. "J'arrive, j'arrive." Annonça le plus grand comme pour essayer canaliser la pile électrique qu'était Shiro. Quand ce dernier était des plus joyeux on avait du mal le contenir. Il avait déjà hâte de passer plus de temps avec le brun et leur parcours entre les tournesols leur permis de mieux se connaître. Le Japonais voulait s'assurer que quoi qu'il arrive tous les deux resterait amis sur cette île et qu'ils puissent continuer de se voir. "Je te le promets... Je resterais ton ami quoi qu'il arrive..." Le petit blond parut encore plus joyeux et resserra le bras de son ami dans les sien en l'entraînant toujours plus loin dans les champs. S'il y avait bien une chose qui effrayait le Japonais c'était les séparations brutale ou les disputes … Lui n'avait jamais ressentit de la rancœur avec qui que ce soit, même pas ses bourreaux à qui il laissait toujours une chance en espérant tisser une amitié solide un jour. Alors même s'il se met en colère il ne pourrait pas se disputer avec qui que ce soit.

Il était tellement absorbé par ses pensés qu'il ne vit pas le tournesol lui arriver droit dans le visage et ce n'est que quand la fleur toucha son nez qu'il secoua la tête en la reculant. Il regarda le cœur marron de la fleur juste devant lui et leva les yeux vers Haruto qui affichait un sourire amusé. Shiro ne put que rire de ce que venait de faire le ténébreux et face à un si beau sourire il ne pouvait que se sentir encore mieux. Il poussa un peu le plus grand avec sa hanche pour l'envoyer vers les fleurs en guise de petite vengeance et de rire à nouveau aux éclats. Cela faisait longtemps qu'il ne s'était pas amusé comme ça avec quelqu'un et pouvoir rire de bon cœur à nouveau le faisait renaître, comme un nouveau souffle il revivait. Ils finirent par arriver à destination et Shiro s'installa dans l'herbe de manière enjoué en regardant le plus âgé et commença à lui parler. Il se lançait dans un immense monologue avant de lui poser des questions en rafale. Un moulin à parole ambulant mais il ne s'en rendait pas compte quand il passait un aussi bon moment. Le Japonais partagea ses quelques victuailles avec son ami et il plaisantèrent un moment avant que sonne l'heure des séparations.

"Cette fois je dois vraiment y aller... Je suis désolé... Ravi de t'avoir rencontrer Shiro... Nos routes se recroiseront j'en suis sûr. De plus..." Shiro perdit peu à peu son sourire, n''ayant pas vu le temps passé il avait presque oublier qu'ils devaient tout de même se séparer. Son regard se posa sur la peluche d'ourson que lui montra son aîné. "Je penserais toujours à toi." Le cœur du Japonais se réchauffa à cette phrase et lui fit retrouver un léger sourire en se disant que leur retrouvailles ne seraient que plus belles. "Je serai toujours près de toi en pensées aux côtés de ta mère..." Son sourire ne quitta pas son visage même si la tristesse s'y lisait. Ses yeux brillants révélait tout de même de l'émotion et ses paroles touchante ranimèrent son cœur qui battit plus fort. "Je veillerai sur toi et dès que je le peux je te viendrais en aide..." Le plus jeune se releva en même temps que son interlocuteur et le remercia d'un sourire avant de remettre son sac en place pour le départ. "Promets moi d'être prudent Shiro..."

« Je te le promet. » Dit-il avec beaucoup d'émotion dans la voix avant de le voir s'éloigner. « Attends ! » Le Japonais voulait repousser l'heure des séparations mais il ne pouvait pas l'éviter il le savait. Il courrus vers lui et le prit dans ses bras, étreinte qui lui montrait sa gratitude pour le fabuleux moment qu'ils avaient passé ensemble. « Maintenant c'est bon. » Dit-il avec un sourire. Il lui fit un signe de la main en reculant et le regarda s'éloigner en faisant de même. Une très belle rencontre qu'il espérait voir continuer avec le temps. Il resserra la lanière de son sac entre ses doigts, restant planter là à regarder l'horizon à l'endroit où il avait vu le ténébreux pour la dernière fois. Un soupir franchit ses lèvres avant qu'il ne baisse un peu la tête et ne fasse demi-tour pour reprendre son chemin. Où est-ce qu'il allait aller ? Il ne le savait pas, il laisserait comme jusqu'à maintenant le destin le guider …      
Revenir en haut Aller en bas
 

Once upon a field | Ft. Song Haruto

Page 1 sur 1