AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




La MAJ du 1er novembre est là ! Cliquez ici pour la découvrir !
Un event est en cours ! Venez lancer le dé ici pour découvrir l'état de votre personnage !
Tentez votre chance au Lucky Spin pour remporter des lots inédits !




 

 A red sun rises.







avatar
Âge : 19 ans
Vague : #1
Amour : Nop'

Nombre de victimes : 0
Coupons : 418
Contenu du sac : .
◂ une épée courte
◂ deux petites bouteilles d’eau
◂ une carte de l’île
◂ une boussole
◂ une lampe torche (piles fournies)
◂ liseuse Kindle
◂ imperméable noir
◂ 1 tenue de rechange
◂ des lunettes de soleil
◂ une bande médicale
◂ dentifrice + brosse
◂ paq. de cigarettes (25)
◂ 3 stylos 4 couleurs
◂ briquet
◂ brosse à cheveux

Avatar : Wang Jackson (GOT7)
Statut RP : Indisponible
Pseudo : Venom
Multicomptes : Al Baghdadi Judas

Messages : 1220
Activité RP : 2









   Mer 28 Juin - 21:22


21 juin, 03h07
Au centre de la forêt.

L’air frais et permanant de cette nuit de juin empêchait Dewei de dormir. Il n’avait pas dormi depuis environ dix huit heures, et le sommeil commençait sérieusement à se faire sentir ; mais dans son arbre, correctement appuyé sur sa branche, le bruit du vent dans les feuilles le dérangeait, et l’imperméable dans lequel il s’était glissé stoppait certes le vent contre sa peau, mais ne le réchauffait pas. Il chercherait certainement un endroit plus confortable et mieux isolé demain en journée. Mais le simple fait qu’il y ait –très certainement– d’autres personnes là-bas ne lui donnait pas envie de s’y aventurer. Il est en sécurité en hauteur, et il comptait rester en vie très longtemps.

Alors il prenait le temps d’observer l’horizon, fixant la mer, et la fine ligne qui la séparait du ciel. Il aurait très certainement pu apprécier cette vue s’il était ici en voyage. Malheureusement, ce n’était pas le cas. Dewei utilisait ses compétences physiques pour fuir et ne pas se faire tuer, mais il refusait de tuer qui que ce soit. En tout cas pour l’instant. S’il se décidait à mettre fin à la vie d’autrui, il serait certainement un prédateur redoutable ; mais c’est un agneau. Et il se désolait à trouver un bon cœur sur cette île, car les règles fournies cachent un tout autre but ; les garder ici. Avec une arrivée d’étudiant régulière, l’île ne serait jamais vidée. Ils ne rentreraient jamais chez eux. Dewei en est conscient, et toutes les larmes du monde ne changeraient pas ça.

C’était silencieux. Personne ne devait être debout à cette heure-ci, à part lui. Cependant, un bruit se fit entendre. Des bruits de pas ? Si rapide, ça ressemblait plutôt à une course. Mais aucuns cris, ni paroles… Suspicieux, Dewei tentait de découvrir d’où les bruits venaient, mais le vent lui sifflant dans les oreilles n’aidaient pas. Il réussit seulement à voir qui approchait lorsqu’une jeune femme sorti d’un coin sombre. Elle ne semblait pas suivie, mais était vraisemblablement apeurée. Dewei ne l’avait jamais vu, et ne se souvenait pas de l’avoir vu dans le bateau dans lequel il est arrivé. Elle est assez mignonne, du coup il s’en serait souvenu ! Mais l’idée d’envoyer des jeunes filles ici démontre à quel point ce système est pervers. Et injuste ; n’importe quel homme aurait pu lui faire du mal.

La jeune demoiselle s’approcha de l’arbre dans lequel se trouvait le singe qu’est Dewei, et il se mit à l’observer. Elle ne semblait pas avoir d’armes. Il espérait sincèrement qu’il ne s’agissait pas d’une prédatrice, car il se mettrait dans de beaux draps. Elle s’était assise en bas, contre l’arbre e semblait sécher ses larmes, et reprendre son souffle. « Si quelqu’un te cherche, je pense pas que tu devrais rester là. » il s’adressait à elle simplement, mais dans l’ombre des feuilles, elle ne pouvait pas le voir. Il souriait un peu en la voyant le chercher. « Je suis en haut. Oui, salut. » Il lui faisait signe en lui faisant un sourire. « Quelqu’un te cherche ? Tu as peur de quelque chose ? » Dewei est du genre mec sympa, mais il sait que tout le monde ici n’est pas comme lui. Il comprendrait très bien que la jeune fille se mette à courir pour partir loin ; un mec qui est perché dans un arbre, sur une île où on cherche à tuer, ça peut paraître vraiment louche.

-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-


Il y a un temps pour combattre et un temps pour accepter que nous avons perdu, que seul un idiot continuerait la lutte. La vérité... C'est que j'ai toujours été un idiot.


Dernière édition par Khan Dewei le Ven 8 Sep - 0:58, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur






avatar
Âge : 17 ans
Vague : Classe originelle
Amour : C'est pas trop trop prévu que j'en ai un...

Nombre de victimes : 0
Contenu du sac : 1 miche de pain
1 barre de céréales
2 petites bouteilles d’eau
1 carte de l’île
1 boussole et
1 lampe torche (piles fournies).

3 vernis à ongles (bleu, noir et blanc)
1 stylo pour surveiller le taux de sucre dans le sang
1 trousse de toilette (une bouteille de shampoing, un petit savon, dix lingettes démaquillantes, une brosse à dent et un dentifrice le tout format voyage)
1 téléphone et ses écouteurs
1 batterie de recharge
1 chargeur de téléphone
1 tubes de ventoline
1 peluche fétiche
1 carnet vierge avec 2 stylos
Vêtements de rechange.

12 pinces à linge en bois

Avatar : Kim Yong Sun (Mamamoo's little sun)
Statut RP : Disponible
Pseudo : Hestia / Manami
Messages : 62
Activité RP : 2









   Ven 30 Juin - 20:57

Elle errait, errait à la recherche d’un lien où pouvoir dormir. Lexie a depuis toujours eu des problèmes pour s’endormir, pour passer une nuit puisqu’elle a une peur bleue de cette dernière. Le noir ne lui fait pas peur, la mort pas trop non plus. Les clowns, elle pourrait presque en rire. Mais la nuit est une toute autre chose. Elle ne sait toujours pas pourquoi, d’où elle vient cette phobie. Et pourtant elle est là, handicapant la jeune fille déjà pas au top de sa forme habituellement. Aussi minime qu’elle peut-être, cette peur l’affaiblie beaucoup, puisque la jeune fille passe des nuits et des nuits éveillée.

Cela faisait 21 jour qu’elle était présente sur l’ile, dans le jeu. L’américaine est tous les jours un peu plus surprise, et surtout « fière » d’elle, de tenir autant. De vivre autant. C’est étrange puisqu’elle a comme l’impression d’être déjà morte alors qu’elle se retrouve dans ce genre de situation mais à la fois, elle ne s’est jamais sentie aussi vivante de toute sa vie. Chaque personne est à craindre, même s’il y en a avec qui le courant passe mieux, même s’il n’y a pas de quoi être effrayée. Etait-ce inconscience de se mêler, de se lier avec des gens qui n’ont pas la même couleur de collier que soit ? Elle répondrait surement que oui, même si c’est exactement ce qu’elle fait. « Faites ce que je dis, pas ce que je fais. » cette fameuse expression, elle prend tout son sens.

Il y avait un peu de vent ce soir, le temps n’était pas si clément avec les survivants. Surement qu’ils ont connu pire, mais un rien peu en déprimer plus d’un. Pour le coup, Lexie avait voulu trouver un endroit où se reposer et fermer ses petits yeux. Heureusement pour elle, la veille elle avait passé une nuit relativement reposante. C’est pour cette raison qu’elle veillait aussi tard, une petite nuit de cinq ou six heure sera supportable. Puisqu’il n’en sera rien de celle qui va suivre. Pourquoi ne pas se rapprocher de la forêt, c’était un endroit qu’elle ne connaissait pas. Au plus elle s’avancée près d’elle, au plus la jeune fille se disait qu’elle aurait dû la visiter de nuit avant de s’y aventurer. Mais elle ne s’y aventurera pas… n’est-ce pas ?

Elle allait trouver un endroit, à proximité. Un endroit où… quelqu’un semblait s’y reposer déjà. Les jambes flageolantes, elle s’approcha du corps endormis. Tiens. Un bruit se fait entendre, un bruit de pas. Lexie décide de se cacher dans le premier buisson qu’elle voit – difficilement à cause de l’obscurité – et s’y cache. Mais qui peut bien être cette personne ? Elle s’approche de la victime du jeu endormie et… il s’attaque à elle. La main devant la bouche pour ne laisser s’échapper aucun bruit, les yeux grands ouvert, l’américaine observe la scène sans pouvoir détourner le regard, sans pouvoir cligner des yeux de peur que cet être sans cœur ne vienne s’attaquer à elle. Qui peut être cette personne à profiter du sommeil des uns pour leur retirer la vie ? Il existe vraiment des gens qui sont déterminés à terminer le jeu ou à du moins remporter la bataille. Elle était effrayée. La jeune fille ne voulait qu’une chose : que ça se termine, et vite. Elle voulait aussi que la situation diffère, et que tout s’améliore. Que cette personne s’éloigne, et n’ait rien commit. Mais il n’en était rien. Elle s’éloignait oui, laissant un corps sans vie derrière elle. Elle avait envie de vomir, Lexie. Mais alors qu’elle courait en direction de la forêt, c’est sa larme glacée qui ruisellait sur sa joue qui la fit revenir à la réalité. Elle allait se perdre, et le regretter. Ou peut-être pas. Mais son but premier était de s’enfuit le plus loin possible dans la direction opposée à celui qui l’effrayait temps.

Sa respiration était saccadée, ses jambes voulaient s’arrêter. Son cœur battait la chamade, et les larmes troublaient sa vue mais il était hors de question pour l’américaine de s’arrêter là où elle ne se sentirait pas un minimum en sécurité, pas tant non plus qu’elle pourrait courir. Cet arbre semblait être pas mal pour se reposer et reprendre sa respiration. Elle avait ralenti jusqu’à marcher à son pied, pour s’y reposer. Le dos contre le tronc d’arbre, Lexie se laissa glisser jusqu’à se retrouver assise sur l’herbe bien fraiche. Il était tôt, tôt dans la matinée alors que très tard le soir. Le sol sera recouvert par la rosée qui commencera à se former d’ici quelques heures. D’un revers de main la jeune fille essuya ses dernières larmes qui s’apprêtaient à tomber. Petit à petit, les bruits de respiration se calmèrent et Lexie soupira un bon coup. Avant de sursauter. « Si quelqu’un te cherche, je pense pas que tu devrais rester là. » La blondinette sursauta, puis leva le visage en direction de la voix maculine qui venait de s’adresser à elle. « Q-qui est là ? » Elle se leva, prête à s’enfuir en cas de danger tout en gardant les yeux rivés dans le feuillage de l’arbre qu’elle venait de quitter. « Je suis en haut. Oui, salut. » C’était compliqué poru elle de le voir même s’il lui donnait des indications. Elle ne le situeras qu’un peu lorsqu’il lui aura fait signe de la main. Et encore, elle ignoreras encore son visage. « Quelqu’un te cherche ? Tu as peur de quelque chose ? » Etait-ce une bonne chose de se confier à un étranger ? Il n’était pas celui qui lui faisait peur, mais peut-être était-il un ami ? Ou pire, un allier… ? . « Salut… j’ai peur de quelque chose, je ne veux pas qu’il me trouve. » Rien qu’en prononçant ces mots, la blondinette senti son cœur battre très fort, comme s’il allait s’échapper de sa poitrine. Elle mena ses mains à sa poitrine puis ferma les yeux. Elle ne voulait que se calmer. . « Tu ne me veux pas de mal, mhm ? » sa gorge se serra. Et il pouvait l’entendre s’il tendait l’oreille. . « Tu ne veux pas me tuer toi non plu ? » Elle recula d’un pas, en cherchant toujours à voir le visage de l’inconnu. « Qui es-tu je t’en prie, réponds-moi. » quiconque aurait pu sentir la peur que la jeune fille ressentait à ce moment même, sa voix tremblotait et elle n’avait en tête que la scène à laquelle elle avait assisté plus tôt.

-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-


I hope you're proud of me
I may have let their poison under my skin,
but i let it drip out of my fingers as poetry.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur






avatar
Âge : 19 ans
Vague : #1
Amour : Nop'

Nombre de victimes : 0
Coupons : 418
Contenu du sac : .
◂ une épée courte
◂ deux petites bouteilles d’eau
◂ une carte de l’île
◂ une boussole
◂ une lampe torche (piles fournies)
◂ liseuse Kindle
◂ imperméable noir
◂ 1 tenue de rechange
◂ des lunettes de soleil
◂ une bande médicale
◂ dentifrice + brosse
◂ paq. de cigarettes (25)
◂ 3 stylos 4 couleurs
◂ briquet
◂ brosse à cheveux

Avatar : Wang Jackson (GOT7)
Statut RP : Indisponible
Pseudo : Venom
Multicomptes : Al Baghdadi Judas

Messages : 1220
Activité RP : 2









   Lun 3 Juil - 23:10

La jeune femme, à l’entente de la voix de Dewei, avait levé le visage pour tenter de l’apercevoir. Lui était en mesure de très bien la voir, mais apparemment pas le contraire. Il en profitait pour détailler les traits de son visage ; fin et agréable à regarder. C’est une très jolie fille qu’il avait sous les yeux, et il avait vraiment de la peine à l’idée de la savoir en danger, au même titre que lui. Elle devait faire parti de ces filles populaires dans son pays d’origine. Faisait-elle du sport ? Avait-elle un petit ami ? Une poupée de ce genre n’avait rien à faire dans un endroit comme celui-ci.

Elle devait être sacrément effrayée pour parler à la première voix venue. En tout cas, elle était chanceuse ; le jeune homme n’étant pas un prédateur –pour l’instant–, il pouvait se révéler être un allié de choix pour la jeune demoiselle en détresse. En tout cas, si elle acceptait de lui faire confiance, et de l’écouter, l’asiatique serait sans aucuns doutes l’ami le plus fidèle sur lequel elle puisse compter ici. « Non, je ne te veux pas de mal. En fait, je ne veux de mal à personne. J’ai vraiment la flemme de courir après les gens pour les tuer… Bon, je sais qu’un jour je vais devoir m’y mettre, mais pas maintenant. Je me contente de me planquer. » Courageux mais pas téméraire, planqué dans les arbres, il avait longuement regardé certaines personnes marcher à travers la forêt. Les plus forts d’esprit chassant les plus fragiles comme on chasse un cochon ou une poule. Et il savait sur qui il ne fallait pas tomber.  Il en avait vu, en deux jours, des trucs… Et des trucs vraiment pas beau à voir.

« Je m’appelle Dewei. Je suis la nymphe des arbres de l’île. » Non, il ne changera jamais… Il riait un peu et bougeait les feuillages de l’arbre pour que la lumière de la lune puisse éclairer son visage. Il faisait un sourire et balançait sa jambe dans le vide. Plus détendu, tu meurs. « Tu sais, si la personne qui te veut des misères traine dans le coin, il va te trouver. Et il saura que je suis là aussi. » Et il n’avait pas spécialement envie de tomber sur un gros poisson aujourd’hui. Petit poisson veut vivre encore un peu. Il remettait les feuilles d’arbre correctement, revenant dans l’obscurité de la nuit. « Tu veux monter avec moi ? Tu serais en sécurité, au moins cette nuit. » Il attendait une réponse de la jolie jeune fille en l’observant. Cependant, il pouvait bien comprendre qu’elle refuse sa proposition ; on ne monte pas dans les arbres avec des inconnus. En pleine nuit en plus ! Au fond… Dewei pourrait rire de la situation, si elle n’était pas si grave ; ils avaient étaient sélectionnés, sans s’être inscrit nulle part, sans avoir demandé… Pour s’entre-tuer. Ça aurait fait un manga génial ça, et un film grandiose.

Perdu un instant dans ses pensées, en attendant la réponse de la belle, il entendait un bruit venir de la forêt. Un gros bruit, comme une chute –une sacré gamelle en vérité–, des gémissements et des plaintes. Quelqu’un s’est cassé la figure, et semblait très près d’ici. Se réveillant brusquement, il regarda au loin, et se décida à se pencher, assez bas pour pouvoir attraper la main de la demoiselle et la faire monter avec lui, sans se casser la figure. « Monte, dépêches toi ! Sinon on va se faire griller tous les deux ! »

-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-


Il y a un temps pour combattre et un temps pour accepter que nous avons perdu, que seul un idiot continuerait la lutte. La vérité... C'est que j'ai toujours été un idiot.


Dernière édition par Khan Dewei le Ven 8 Sep - 0:58, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur






avatar
Âge : 17 ans
Vague : Classe originelle
Amour : C'est pas trop trop prévu que j'en ai un...

Nombre de victimes : 0
Contenu du sac : 1 miche de pain
1 barre de céréales
2 petites bouteilles d’eau
1 carte de l’île
1 boussole et
1 lampe torche (piles fournies).

3 vernis à ongles (bleu, noir et blanc)
1 stylo pour surveiller le taux de sucre dans le sang
1 trousse de toilette (une bouteille de shampoing, un petit savon, dix lingettes démaquillantes, une brosse à dent et un dentifrice le tout format voyage)
1 téléphone et ses écouteurs
1 batterie de recharge
1 chargeur de téléphone
1 tubes de ventoline
1 peluche fétiche
1 carnet vierge avec 2 stylos
Vêtements de rechange.

12 pinces à linge en bois

Avatar : Kim Yong Sun (Mamamoo's little sun)
Statut RP : Disponible
Pseudo : Hestia / Manami
Messages : 62
Activité RP : 2









   Dim 16 Juil - 5:24

Effrayée, c’était clairement le mot. Son cœur battait tellement fort qu’elle avait l’impression qu’il allait s’échapper de la poitrine, et que même elle ne pourrait pas le rattraper même après ça. C’était horrible comme sensation. Le fait qu’un inconnu lui parle depuis un endroit trop haut pour qu’elle puisse le voir n’aidait en rien à la situation. Mais… sa première impression n’était pas négative, alors peut-être qu’elle pourrait lui faire confiance ? Dans tous les cas, elle risque de se faire attraper par l’autre fou furieux qui rode dans la forêt certainement encore, à la recherche de sa petite frimousse blonde, histoire de pouvoir l’achever aussi et qu’il n’y ait aucun témoin à laquelle l’américaine venait d’assister. Alors, l’un dans l’autre. Il fallait qu’elle fasse un choix, et vite.

Elle avait finalement bien fait – certainement – de ne pas s’en aller rapidement à l’opposé de cet arbre qui parle, puisque les doux mots de son maître corbeau étaient d’une douceur indescriptible à entendre ; c’était absolument ce dont la jeune fille avait besoin pour se sentir un peu mieux. « Non, je ne te veux pas de mal. En fait, je ne veux de mal à personne. J’ai vraiment la flemme de courir après les gens pour les tuer… Bon, je sais qu’un jour je vais devoir m’y mettre, mais pas maintenant. Je me contente de me planquer. » Peut-elle se permettre ? Allez. Lexie se permet donc de lâcher un petit rire discrêt, à peine audible tout de même, qu’elle camouflait à l’aide d’une de ses mains. « Mon dieu ce que c’est rassurant… » elle soupirait finalement, soufflant contre la pomme de sa main, dénouant très légèrement le nœud qui se formait depuis tout à l’heure dans sa poitrine. « Je ne te veux aucun mal, vraiment. » Etait-ce simplement suffisant pour l’inciter à ne pas passer à l’acte ce soir ? Pourvu que oui, ce serait bête qu’une maladresse de la jeune fille vienne la mettre dans une mauvaise situation. « Si je peux me permettre, ta cachette est absolument géniale. Je ne t’aurais jamais remarqué si tu n’avais pas commencé à me parler. Je ne vois d’ailleurs pas des masses… » et le ciel sait à quel point elle aimerait voir son visage. Ce serait beaucoup plus rassurant, et en plus de ça elle pourrait poser un visage sur cette simple voix qui ne lui était pas connu avant ce soir.

« Je m’appelle Dewei. Je suis la nymphe des arbres de l’île. » Oh, joli prénom. C’est du moins ce que pensait Lex. Ce qu’elle savait de toi maintenant, c’était son prénom. Il fallait donc qu’elle se présente aussi, pour être en toute égalité avec cet homme. « Oh, c’est un très joli prénom. Mais ça ne sonne pas coréen, est-tu étranger ? » Son coréen semblait parfait pourtant, d’après les oreilles de la jeune fille. . « Je m’appelle Lexie, et je suis une simple étudiante malchanceuse, un vrai chat noir, perdue dans ce jeu stupide… » peut-être qu’après ça il n’acceptera pas de l’approcher, et qu’il aura peur que cette étudiante lui porte l’œil. Mais bon, c’est compréhensible lorsqu’on s’aperçoit qu’on n’a que des épingles à linge comme arme… elle n’ira pas loin. Les feuillages bougeaient, et c’est instinctivement qu’elle se tournait vers eux, en essayant de te remarquer. Evidemment, ce n’était qu’approximatif, mais maintenant elle voyait la carrure de l’homme ainsi qu’un peu son visage grâce à la lumière qu’émettait la lune, avec qui elle échangeait depuis quelques minutes. . « Oh, je te vois ! » Et de ce qu’elle voyait, il était plutôt agréable à regarder.

Rapidement, elle se taisait lorsque sa voix avait atteint à nouveau ses oreilles. « Tu sais, si la personne qui te veut des misères traine dans le coin, il va te trouver. Et il saura que je suis là aussi. » Pas faut. Le cœur de la jeune fille commençait à recommencer à battre, et elle se retournait sur elle, se concentrant sur le moindre petit son. Elle était a l’affut, comme l’est un lion ou un tigre lorsqu’il se sent en insécurité, dans une petite cage. « Ah ouais, j’avais presque oublié ça… que faire ? » La voilà en train de paniquer, mais instantanément, tu avais répondu quelque chose de rassurant, à nouveau. « Tu veux monter avec moi ? Tu serais en sécurité, au moins cette nuit. »… « Est-ce que je peux vraiment ? » S’il lui proposait, cela ne le dérangeait certainement pas. Elle restait là, debout au sol, sentant un danger approcher tout de même. C’était surement son imagination qui lui jouait des tours, mais dans le doute, elle ne voulait pas affronter cette chose… eh bien non. Un gros bruit qui provenait de non loin de là se faisait entendre, et voilà Lexie qui ne voulait qu’une chose : monter. Qu’importe ce qu’il pourrait advenir une fois là-haut, mais elle devait monter. « Monte, dépêches toi ! Sinon on va se faire griller tous les deux ! » Et il avait raison. Sans réfléchir, la jeune fille agrippa le tronc de l’arbre d’où provenait la voix et dans le plus grand silence, elle essayait de se souvenir des quelques cours d’escalade qu’elle avait appris à l’école – sous l’obligation de son professeur de sport un peu trop pervers malgré elle – et donc, elle s’en sortait étrangement bien. Ses mains agrippait quelques branches suffisamment solides pour supporter son poids, et l’adrénaline faisait qu’elle montait très rapidement jusqu’à Dewei. « J’ai eu tellement chaud… » elle venait s’assoir sur la branche près de lui, tirait un peu sur son t-shirt qu’elle avait froissé en montant, puis tourna son visage vers lui. « Oh… wow. » Il était carrément beau. Mais outre cela, elle ne s’attendait pas à le voir ainsi. Du moins, elle ne l’imaginait pas ainsi. « Euh… merci beaucoup… pour l’invitation dans l’arbre. » ses mains se passaient dans ses cheveux blond histoire de les recoiffer un minimum quand tout à coup, quelqu’un passa juste en dessous d’eux. Voilà, c’était lui. Les yeux grands ouverts, ainsi que la bouche de Lexie affichaient carrément une grande peur sur son visage. « Han… »

-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-


I hope you're proud of me
I may have let their poison under my skin,
but i let it drip out of my fingers as poetry.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur






avatar
Âge : 19 ans
Vague : #1
Amour : Nop'

Nombre de victimes : 0
Coupons : 418
Contenu du sac : .
◂ une épée courte
◂ deux petites bouteilles d’eau
◂ une carte de l’île
◂ une boussole
◂ une lampe torche (piles fournies)
◂ liseuse Kindle
◂ imperméable noir
◂ 1 tenue de rechange
◂ des lunettes de soleil
◂ une bande médicale
◂ dentifrice + brosse
◂ paq. de cigarettes (25)
◂ 3 stylos 4 couleurs
◂ briquet
◂ brosse à cheveux

Avatar : Wang Jackson (GOT7)
Statut RP : Indisponible
Pseudo : Venom
Multicomptes : Al Baghdadi Judas

Messages : 1220
Activité RP : 2









   Dim 13 Aoû - 6:13

Elle était mignonne, comme ça, le nez en l’air pour tenter d’apercevoir Dewei. En tout cas, lui, ça le faisait bien rire. Comme quoi, même ici, un rien peut faire sourire quelqu’un ! Elle semblait à l’aise avec l’idée de parler avec lui, et ça aussi, ça le mettait en joie ; il était rassuré de voir que tout le monde n’était pas (plus ?) sans pitié. Voir des bons vivants ici, même un, c’était pas de trop. « Hé hé, merci. Je dois avouer que c’est parce que je suis assez perplexe à l’idée d’me faire griller en bas. Puis, c’est plus sûr la nuit au moins. » Il avait au moins la chance de pouvoir faire des nuits presque entière lui, sans avoir trop peur de se faire prendre ou démolir sans même s’en rendre contre.

Perspicace, elle avait deviné que Dewei n’était pas coréen. Enfin, si, un peu. Mais pas totalement… Que d’histoire pour pas grand-chose dans le fond. « ça s’entend tant que ça ? Tu vas me vexer… » Il tirait la moue en fermant les yeux, comme s’il se résignait à l’idée d’un jour perdre son accent. « Non tu as raison. Je viens de Hong-Kong. Mais comme tu vois, ça ne m’a pas empêché de me retrouver dans le même trou que toi. Et… Lexie non plus, ça ne sonne pas vraiment coréen. D’où tu viens toi ? » C’était joli, Lexie. Il n’en avait jamais croisé d’ailleurs. Enfin, fallait bien que ça arrive un jour, et c’était ici, voilà. Il esquissait un sourire d’ailleurs lorsqu’elle s’exclamait le voir, lui faisant un large sourire accompagné d’un petit signe de la main sympathique.

Des bruits s’étaient fait entendre, et le sang de Dewei pulsait dans ses tempes. Il avait peur de se retrouver face à un mec qui prendrait bien du plaisir à massacrer deux personnes à la place d’une. Il pourrait très bien laisser Lexie se débrouiller après tout ; c’était le jeu. Mais il n’était pas encore prêt à tout ça. A laisser les gens se frapper sur la gueule pour tenter de s’en sortir ; il avait bien comprit que personne ne rentrerait chez lui. Et puis, laisser cette adorable petite chose faire face, toute seule, au grand méchant loup ? Non, il est bien trop grand seigneur pour faire ça ! Lexie aussi semblait avoir entendu quelque chose, car elle ne semblait plus réfléchir d’avantage avant de se mettre à grimper dans l’arbre, sans doute pour se mettre prêt de lui. Pour qu’elle soit plus rapide et plus silencieuse, à la fin, il l’aidait, attrapant son bras pour l’aider à se hisser. Elle s’installa sur la branche près de lui, le regarda un instant avec une expression particulière, et le remercia pour « l’invitation dans l’arbre », qui tira un léger rire à Dewei. « C’étant romantique, hein ? »

Il cessa de parler et de rire cependant en entendant des traces de pas, et voyant une ombre approchée, il cessa presque de respirer. Le garçon semblait plus fort que lui, et dangereux. Il ne semblait pas non plus être le genre de garçon à être effrayé à l’idée d’ôter la vie à quelqu’un. S’il s’écoutait, il en tremblerait presque ! Mais l’idée actuelle était surtout d’être le plus discret possible pour ne pas se faire repérer, et le laisser partir plus loin. Cachés dans l’arbre, les deux fuyards semblaient en sécurité, et c’était le cas. En tout cas, ça l’avait était cette fois, car le garçon aux allures de tueur en série fini par partir, non sans laisser passer des jurons. Quand il fini par disparaitre, Dewei reporta son attention sur Lexie. « C’est lui qui te suivait ? Comment il t’a trouvé ? » Mauvais endroit au mauvais moment sans doute. Comme à chaque fois ici, en fait... Il en mettrait sa main à couper.

-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-


Il y a un temps pour combattre et un temps pour accepter que nous avons perdu, que seul un idiot continuerait la lutte. La vérité... C'est que j'ai toujours été un idiot.


Dernière édition par Khan Dewei le Ven 8 Sep - 0:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur






avatar
Âge : 17 ans
Vague : Classe originelle
Amour : C'est pas trop trop prévu que j'en ai un...

Nombre de victimes : 0
Contenu du sac : 1 miche de pain
1 barre de céréales
2 petites bouteilles d’eau
1 carte de l’île
1 boussole et
1 lampe torche (piles fournies).

3 vernis à ongles (bleu, noir et blanc)
1 stylo pour surveiller le taux de sucre dans le sang
1 trousse de toilette (une bouteille de shampoing, un petit savon, dix lingettes démaquillantes, une brosse à dent et un dentifrice le tout format voyage)
1 téléphone et ses écouteurs
1 batterie de recharge
1 chargeur de téléphone
1 tubes de ventoline
1 peluche fétiche
1 carnet vierge avec 2 stylos
Vêtements de rechange.

12 pinces à linge en bois

Avatar : Kim Yong Sun (Mamamoo's little sun)
Statut RP : Disponible
Pseudo : Hestia / Manami
Messages : 62
Activité RP : 2









   Mar 15 Aoû - 1:33

Sentant le danger tout près d'elle, se rapprocher toujours de plus en plus, Lexie avait finit par céder et finalement monter à cet arbre, pas si grand mais juste assez pour se sentir en sécurité. Elle s'en rendra compte une fois qu'elle sera assise tout près du jeune garçon avec qui elle avait tapé la causette quelques minutes avant. En fait, était-ce vraiment le fait qu'elle soit en hauteur qui l'avait rassurée, ou simplement le fait de sentir la présence de Dewei à ses côtés ? Elle ne voudra surement pas - pour le moment - se faire une raison sur la question. Oser penser que la présence d'un inconnu - ou presque - est rassurante dans ce genre de situation dans ce genre de jeu insensé, c'est être naïf ou fou à lier. Evidement que Lexie est plus du genre à être naïve. Elle n'a pas changé, même après son arrivée sur l'ile.

À peine était-elle arrivée à ses côtés, qu'un bruit juste en bas se faisait entendre. Puis un homme sous leurs pieds semblait être à la recherche de quelque chose. De quelqu'un. De Lexie ? Et de son... "sauveur" de cette nuit ? Ils s'étaient fait silencieux. Elle cachait sa bouche pour ne laisser aucun bruit en sortir, et retenait sa respiration. Déjà que la grimpée dans l'arbre la rendait compliquer ; ce genre de réaction n'aide pas. Fort heureusement, il s'en est allé plutôt rapidement, continuant son chemin vers l'inconnu, encore et toujours plus loin dans cette forêt où les arbres et terreurs sont maîtres.

La main de l'américaine se décollait du bas de son visage pour venir se poser délicatement sur sa poitrine qui se bombait par moments : enfin elle pouvait respirer. Plus ou moins fort, mais elle pouvait respirer. « C'était lui...  oui, celui qui m'a suivi jusqu'ici... » lui dire comment il l'avait trouvait était un peu compliqué disons, ses idées n'étaient pas encore trop organisée dans sa tête, il faut simplement qu'elle se remette de ses émotions.

Ses yeux fermés, elle profitait un tant soit peu le doux silence qui rendait la scène magique à son sens. Finalement, elle ouvrait ses prunelles pour venir les déposer sur le visage du garçon, avant de finalement lui répondre, à l'une des questions qu'il avait posées plus tôt. « Hong Kong, ça a l'air tellement loin et tellement près à la fois. » sa voix était douce et posée, bien qu'un peu aigüe, elle n'était pas forte. « Ils sont venu te chercher aussi loin pour participer à ce... jeu ? » Ça lui arrachait la figure de dire un tel mot pour décrire "cette chose" dans laquelle ils ont été emporté sans qu'ils n'aient rien demandé. « Non en effet. » toujours avec cette douceur, un petit rire venait s'échapper d'entre ses pulpeuses. « Je suis née en Amérique. Mon papa est américain, ma maman est coréenne. Mais j'habite... » elle avait un sérieux doute. Habitait-elle toujours quelque part ? Ou bien son corps était simplement déjà enfermé dans un cercueil . « À Séoul. » Elle se persuadait comme elle le pouvait.

Parler d'elle n'était pas forcément une chose qui l'importait vraiment. En fait, elle était curieuse, toujours à la recherche de nouvelles choses à savoir. Donc rencontrer quelqu'un était quelque chose de vraiment bien. « C'est romantique oui... » si on oublie le fait qu'ils peuvent être tués à tout moment. Ses pieds pendaient dans le vide et sa tête était dirigée vers lui, alors qu'elle tenait son sac à main tout contre elle. « Tout à l'heure, tu m'as demandé comment il a fait pour me trouver... » elle resserait le sac contre elle, se souvenant alors de comment tout cela avait commencé. « Je cherchais un endroit où dormir... je n'ai plus dormi depuis trois nuit. Et alors, je l'ai vu là, juste devant moi... » Sa tête affichant une mine affreuse remplie de terreur se tournait doucement vers Dewei. « Il était en tain de tuer quelqu'un... » prononçait-elle à peine, surement qu'il ne l'avait pas entendu. Pour éviter cela, elle s'était approché de son visage, et puis même que son épaule avait caressé la sienne sans qu'elle ne le fasse exprès. « J'ai eu très peur. Et donc je me suis enfuit. La suite, tu la connais. » elle se reculait, se souvenant alors qu'elle était hors de danger. « J'ai été sauvé par un jeune homme. » C'était suffisant, disons. La suite de l'histoire, elle ne pouvait pas l'imaginer. En prononçant ses derniers mots, toute la frayeur sur son visage laissait place à une sublime mine joyeuse, et surtout appaisée. « Tu ne regrette pas que je sois monté ? Je me ferais toute petite, ne t'en fais pas. » et puis même qu'elle pourrait être silencieuse. Comment ça... Lexie est une pipelette ? Un peu mais, elle sait y aller molo des fois. Ou pas.

-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-


I hope you're proud of me
I may have let their poison under my skin,
but i let it drip out of my fingers as poetry.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur






avatar
Âge : 19 ans
Vague : #1
Amour : Nop'

Nombre de victimes : 0
Coupons : 418
Contenu du sac : .
◂ une épée courte
◂ deux petites bouteilles d’eau
◂ une carte de l’île
◂ une boussole
◂ une lampe torche (piles fournies)
◂ liseuse Kindle
◂ imperméable noir
◂ 1 tenue de rechange
◂ des lunettes de soleil
◂ une bande médicale
◂ dentifrice + brosse
◂ paq. de cigarettes (25)
◂ 3 stylos 4 couleurs
◂ briquet
◂ brosse à cheveux

Avatar : Wang Jackson (GOT7)
Statut RP : Indisponible
Pseudo : Venom
Multicomptes : Al Baghdadi Judas

Messages : 1220
Activité RP : 2









   Ven 8 Sep - 0:57

Le jeune homme qui se trouvait en bas de l’arbre semblait vraiment acharné ; la belle Lexie l’avait donc tant fait suer ? Au fond des entrailles de Dewei, c’était l’hilarité générale. Savoir qu’un petit bout de femme comme elle avait pu perdre un gars comme lui… Il semblait si dangereux, et tellement intelligent. Si intelligent que lorsqu’il leva les yeux en l’air, Dewei cru bon de tomber dans les pommes. Heureusement, il n’en fut rien. Cachés dans l’obscurité des branchages et celle de la nuit, nos deux compères étaient totalement invisibles. Et c’est d’ailleurs grâce à la cachette que le garçon avait fini par s’en aller.

Ils en étaient déjà arrivés à parler de leur passés respectifs. Ça semblait si récent, et pourtant Dewei savait bien qu’il avait été chanceux, et qu’il avait fait l’idiot. « Non, ils ne sont pas venus si loin pour me forcer à participer. J’ai fais le rebelle, et je me suis inscris dans une école coréenne. Sauf qu’au final… Je ne savais pas que ce jeu existait. J’ai voulu fuir mes responsabilités, et me voilà. » Il espérait sérieusement parfois qu’il s’agissait d’un mauvais rêve, et que ses parents viendraient un jour. En tout cas, Lexie n’avait pas eu plus de chance que lui, même si elle semblait vivre en Corée du sud. C’était déjà un peu plus risqué… « J’espère sérieusement que tu pourras y retourner, à Séoul. Mais il n’y a qu’une couleur qui pourra partir d’ici. » Dewei savait que s’il rentrait chez lui, beaucoup n’auraient pas cette chance. Lexie peut-être ne l’aurait pas, pour le peu que le destin avait choisi de leur donner une couleur différente. Il se sentait mal à l’idée que tout soit basé sur un détail si infime.

Il se sentait un peu plus détendu maintenant que lui et la belle Lexie discutaient. Ça faisait un moment qu’il n’avait pas eu une discussion aussi simple, comme s’ils se rencontraient dans n’importe quel endroit en ville. Ça aurait pu être grâce à des amis, ou à une soirée en boite de nuit. Ça aurait pu être n’importe tout, et ça aurait été parfait. Mais il avait fallut que ce soit là, ici, et maintenant. Le blond écoutait aussi sa nouvelle compagne écureuil lui raconter comment elle était tombée sur ce fou, et… Ce n’était pas joli. Elle avait eu beaucoup de chance pour le coup. « T’as vraiment eu du pot de pas te faire massacrer, t’en est consciente j’espère ? » Il en avait déjà vu un paquet se faire démolir du haut de son arbre. « Puis non, je suis même content que tu sois monté. Tu es sympa, et ça faisait un moment que je me sentais tout seul. Tu es la bienvenue. » Un beau brin de fille comme ça, pourquoi faire le difficile ? Il ne devait pas y avoir que des canons ici !

Il soulevait un sourcil en regardant autour d’eux, au sol et l’endroit où ils étaient tous les deux assis. A part la base de la branche, rien n’était assez épais. « Tu es fatiguée si tu as tenu autant de temps sans dormir. C’est même étonnant que tu ne dormes pas encore. » Lui aurait très certainement piqué du nez depuis… Depuis le premier jour, en fait. « Tu veux venir dormir contre moi ? Me prends pas pour ce que je ne suis pas, mais je pense que je suis de loin la chose la plus confortable que tu trouveras sur l’île, et qui ne tentera pas de te tuer. » C’était vrai et véridique ; elle ne risquait rien avec Dewei. C’était peut-être même lui, le plus en danger des deux. « J’ai pas de couverture, mais j’ai un imperméable qui pourrait te protéger du vent si jamais il se met à souffler. Je monterai la garde le temps que tu dormes. Ça te dit ? » Il lui montrer de la main l’endroit où elle pourrait se glisser si elle acceptait. Contre lui, coincée entre l’imperméable et lui. Il ne voulait pas lui faire peur, juste aider. Comme d’habitude. Et c’est sans doute ça qui lui poserait problème un jour.

-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-


Il y a un temps pour combattre et un temps pour accepter que nous avons perdu, que seul un idiot continuerait la lutte. La vérité... C'est que j'ai toujours été un idiot.


Dernière édition par Khan Dewei le Jeu 21 Sep - 7:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur






avatar
Âge : 17 ans
Vague : Classe originelle
Amour : C'est pas trop trop prévu que j'en ai un...

Nombre de victimes : 0
Contenu du sac : 1 miche de pain
1 barre de céréales
2 petites bouteilles d’eau
1 carte de l’île
1 boussole et
1 lampe torche (piles fournies).

3 vernis à ongles (bleu, noir et blanc)
1 stylo pour surveiller le taux de sucre dans le sang
1 trousse de toilette (une bouteille de shampoing, un petit savon, dix lingettes démaquillantes, une brosse à dent et un dentifrice le tout format voyage)
1 téléphone et ses écouteurs
1 batterie de recharge
1 chargeur de téléphone
1 tubes de ventoline
1 peluche fétiche
1 carnet vierge avec 2 stylos
Vêtements de rechange.

12 pinces à linge en bois

Avatar : Kim Yong Sun (Mamamoo's little sun)
Statut RP : Disponible
Pseudo : Hestia / Manami
Messages : 62
Activité RP : 2









   Dim 10 Sep - 2:02

Il était parti, c'est bon maintenant, Lexie peut souffler. Lexie, et Dewei aussi. Il a l'air fort, il n'a pas l'air d'être effrayé à la moindre menace mais qui n'a pas peur, en fait ? A part les personnes qui sont devenue totalement folles à cause de ce jeu ? Elle peut souffler maintenant, et concentrer toute son attention sur ce jeune garçon près d'elle, qu'elle aurait tant aimer connaître plus tôt, dans une meilleure ambiance, une meilleure situation. Ailleurs, en fait.

« Monsieur est donc un rebel ? » Est-ce que ça effraie Lexie ? Pas vraiment. « Qu'est ce que tu as fait de si horrible pour finir ici ? » Surement pas grand chose, pour preuve : Lexie n'a rien demandé, on l'a emporté de force. Alors Dewei aurait pu ne pas faire grand chose non plus. « J'ai pas l'impression que tu sois une menace... » Ses joues tournent au rouge, heureusement que ce n'est qu'un léger détail, pourvu qu'il ne le remarque pas. « Donc je n'ai pas peur, ça va. » Et encore heureux, sinon elle ne serait pas perchée comme elle l'est à ses cotés. « J'espère aussi... qu'on pourra rentrer chez nous tous les deux. » La couleur, la couleur des colliers. C'était devenue une réelle obsession, mais elle ne voulait pas connaître celle du blondinet. « Si on s'en sort, on pourra rester en contact, tu penses ? » C'est qu'elle l'apprécie déjà un peu.

Elle le savait. Enfin, elle en était quelque peu consciente, qu'elle s'en était sortie. « Oui, je sais... » la voilà qu'elle soupire. Ses yeux tout brillants se dirigent vers le vide, là où elle aurait pu perdre la vie un peu plus tôt dans la nuit. « Mais c'est grâce à toi que ce n'est pas le cas. » Puis maintenant elle le regarde, lui, dans les yeux. D'un air sérieux, bien que son visage soit détendu. Elle lui devait tellement. « Je te dois tellement. » Et c'est vrai. Ses joues la brûlent d'avantage lorsqu'il lui dit qu'il est content. Elle aussi l'est, de l'avoir connu, d'être monté, de faire sa connaissance, de passer du temps avec lui. « C'est gentil... je suis contente aussi. » Toujours, son regars est insistant. Elle a comme... cette envie de le regarder, sans vraiment qu'elle sache pourquoi. Il est beau garçon, ça aide pas mal. Ca aide beaucoup en fait !

Et puis elle est habituée à pas dormir, Lexie. « Je ne dors pas beaucoup tu sais ? » Même chez elle. « J'ai juste peur... et pas qu'ici. » elle accompagne ses dires d'un léget sourire, soupirant encore un peu. Il lui propose de se reposer contre lui, en temps normal elle aurait surement refusé, c'était "trop". Il l'aide, la fait venir près de lui, et lui propose de dormir à ses cotés. « C'est trop... » et pourtant. « Mais oui, je veux bien du coup... » Après tout, un peu de châleure humaine ne fait pas de mal. « Je pense que oui, tu es la "chose" la plus confortable, j'imagine. » doucement, elle se met à rire, la main devant la bouche pour n'attirer personne. Elle se rapproche alors doucement, et se câle contre Dewei, un sourire scotché à ses lèvres ; c'était comme si rien ne pouvait le faire partir. « J'ai pas très chaud, c'est vrai. » elle ne porte que des vêtements léger, donc c'est en quelque sorte normal. « Je suis désolée de te causer du soucis comme ça. » Elle relève le visage vers ce jeune garçon. « Tu es confortable toi ? Il ne faut pas que je sois la seule à être bien ici. » Alala, elle avait tant rêvé d'une soirée couchée à la belle étoile avec un garçon qu'elle pourrait aimer. Qu'ils parleraient de tout et de rien observant les étoiles alors qu'ils sont couverts du même vêtement. « Je suis tellement bien, là. » Même si la situation dans laquelle ils sont n'a rien de romantique en soit, Lexie est à l'aise, confortable, elle se sent bien. Bien pour la première fois depuis autant de temps. Elle voulait en apprendre cependant un peu plus sur cette nymphe des arbres de l'ile. « Je ne t'ai pas demandé, quel âge as-tu ? » Et puis « Est-ce que tu as une copine, ou bien un copain qui t'attend chez toi ? »[/color][/color][/color][/color]

-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-


I hope you're proud of me
I may have let their poison under my skin,
but i let it drip out of my fingers as poetry.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur






avatar
Âge : 19 ans
Vague : #1
Amour : Nop'

Nombre de victimes : 0
Coupons : 418
Contenu du sac : .
◂ une épée courte
◂ deux petites bouteilles d’eau
◂ une carte de l’île
◂ une boussole
◂ une lampe torche (piles fournies)
◂ liseuse Kindle
◂ imperméable noir
◂ 1 tenue de rechange
◂ des lunettes de soleil
◂ une bande médicale
◂ dentifrice + brosse
◂ paq. de cigarettes (25)
◂ 3 stylos 4 couleurs
◂ briquet
◂ brosse à cheveux

Avatar : Wang Jackson (GOT7)
Statut RP : Indisponible
Pseudo : Venom
Multicomptes : Al Baghdadi Judas

Messages : 1220
Activité RP : 2









   Jeu 28 Sep - 16:30

« Un rebelle ? Oh non, loin de là même ! Je suis plutôt du genre à écouter ce que les gens me disent. » Les parents ou les supérieurs en général. La majorité de la population mondiale se comporte comme ça, et encore plus à Hong-Kong. Il ne faisait le rebelle que pour son sport, et encore… Il avait toujours été encadré. Sauf ici où il devait se débrouiller seul pour ne pas perdre ses capacités, et même les améliorer. « J’ai juste désobéit à mes parents. En soit, ce n’est pas un drame. Mais je ne pensais pas que ça finirait comme ça. » Personne ici ne voulait finir comme ça… Ou alors certains étaient satisfaits de leurs sorts ? Mon dieu, cette seule idée retournait l’estomac du blond.

Elle s’installait contre lui, sur la branche alors qu’il s’installait bien. Etre le matelas le plus confortable de l’île, c’était un rôle à prendre très au sérieux ! Il était content d’avoir trouvé quelqu’un avec qui discuter ; il avait un peu perdu l’espoir de trouver de bonnes personnes, qui n’avaient pas dans l’idée de massacrer tout le monde. Lexie était arrivée au bon moment. Ou alors c’était Dewei, qui était arrivé au bon moment ? Peut-être que les deux étaient destinés à se rencontrer en fin de compte. « Si on s’en sort tous les deux, oui, on pourra rester en contact. » disait-il en souriant un peu, regardant devant lui les feuilles. S’ils n’étaient pas de la même couleur, c’était déjà foutu. Mais le vert ne voulait pas savoir la couleur du collier de la demoiselle appuyée contre lui. Pas maintenant en tout cas.

De son sac à dos, il sortait le fameux imperméable noir et le glissait sur le corps de la brune, couvrant ses jambes en même temps. « Ce n’est pas aussi confortable qu’une couverture, mais ça aura au moins le mérité de nous protéger un peu s’il pleut. » Même si les feuillages les protègent déjà en majorité. Il calait correctement son dos contre le large tronc de l’arbre, l’arrière de sa tête venant rencontrer le bois. « Oui je suis à l’aise aussi. Puis j’ai l’habitude de dormir dans les arbres. Mais tu vas me tenir un peu plus chaud. » Ça le faisait rire ça aussi. Il ne parlait pas trop fort, de peur que l’autre fou furieux ne repasse par là et ne décide de leur faire du mal.

Ses bras se glissaient autour du corps de Lexie, la rapprochant de lui. L’idée première était d’éviter la gamelle du haut de l’arbre. Mais il se rendait bien compte que son geste pouvait être mal interprété, alors il réfléchi à une allure rapide. Puis il se décida à ne rien dire ; l’endroit était trop étrange pour qu’elle puisse penser à quelque chose comme ça. Puis, Dewei n’était pas un prédateur sexuel. Il n’était pas même un prédateur sur l’île, alors on repassera… « J’ai dix-neuf ans, et… Non, personne ne m’attend si je rentre. » à part ses parents… Mais vu qu’il avait quitté le pays comme un fugitif, en mauvais termes avec eux, donc peut-être qu’ils ne l’attendaient même pas. « Et toi ? » Il relançait les deux questions avant de soupirer. « Je me demande sérieusement si des personnes vont s’amuser à nous chercher. Que ce soit nous, ou les autres survivants de l’île… On ne disparaît pas comme ça sans raison… » Enfin, dans la plupart des cas. Peut-être que l’organisation a déjà tout mit en place pour qu’on ne les cherche jamais. Et pour les morts ? Il n’osait même pas y penser… Il soupirait en fermant les yeux. « Aller, essayes de dormir un peu. Je vais montrer la garde. » Il ne dormirait pas, il n’était pas assez fatigué pour ça. Mais avoir les yeux fermés, c’était très agréable aussi.

-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-


Il y a un temps pour combattre et un temps pour accepter que nous avons perdu, que seul un idiot continuerait la lutte. La vérité... C'est que j'ai toujours été un idiot.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur






avatar
Âge : 17 ans
Vague : Classe originelle
Amour : C'est pas trop trop prévu que j'en ai un...

Nombre de victimes : 0
Contenu du sac : 1 miche de pain
1 barre de céréales
2 petites bouteilles d’eau
1 carte de l’île
1 boussole et
1 lampe torche (piles fournies).

3 vernis à ongles (bleu, noir et blanc)
1 stylo pour surveiller le taux de sucre dans le sang
1 trousse de toilette (une bouteille de shampoing, un petit savon, dix lingettes démaquillantes, une brosse à dent et un dentifrice le tout format voyage)
1 téléphone et ses écouteurs
1 batterie de recharge
1 chargeur de téléphone
1 tubes de ventoline
1 peluche fétiche
1 carnet vierge avec 2 stylos
Vêtements de rechange.

12 pinces à linge en bois

Avatar : Kim Yong Sun (Mamamoo's little sun)
Statut RP : Disponible
Pseudo : Hestia / Manami
Messages : 62
Activité RP : 2









   Ven 13 Oct - 18:19

Oh, elle l’aurait donc mal jugé ? Bien que son but ne fût pas de le penser directement comme quelqu’un de mauvais évidement, mais cela aurait été marrant qu’un rebelle la sauve d’un éventuel grand méchant loup. « Oups, je me suis trompée alors. » elle soupire, et tire sur son t-shirt. « C’est bien d’être à l’écoute des gens… » elle l’est aussi. Seulement ici, ça ne lui apporte pas grand-chose en vérité. Ça ne lui apporte pas la reconnaissance qu’elle avait les pieds sur la terre ferme, dans le pays natal de sa mère. Même si cette reconnaissance, elle a mis bien quelques mois et presque même une année, à la recevoir. « Ça alors… » pour si peu, il se retrouvait ici ? Elle n’espérait qu’une chose dans ce cas, c’est qu’il puisse retrouver un jour ses parents et leur montrer que tout va bien. Et que la situation s’améliore puisque ça doit pas être la joie totale, depuis qu’il est partie. « Si on s’en sort tous les deux, oui, on pourra rester en contact. » à ces mots, la jeune fille s’était mise à sourire de toutes ses dents, tête posée contre l’épaule du gentil monsieur, les joues légèrement rosées. L’idée de bouger la tête légèrement pour soulever les yeux, et affronter la couleur du collier n’avait même pas traversé son esprit ; elle se sentait bien là, trop bien pour vouloir couper ce moment de joie. « Je suis contente… » elle soupire alors, tout doucement.
Elle souleva tout de même la tête lorsque Dewei bougea un peu, cherchant quelque chose dans son sac, de manière à ne pas le gêner trop. La question qui lui permettrait de savoir ce qu’il fabrique lui brulait les lèvres, mais rapidement il y répondit sans même que rien ne soit posé. En même temps, elle sentait ses jambes et le haut de son corps se faire recouvrir d’un imperméable. Il n’a pas du beaucoup servir puisque les pluies d’été se faisaient rares à cette période, et en plus de ça, elle pouvait y sentir le parfum du jeune garçon encore la recouvrir. « C’est vrai que le temps commence à virer… » doucement, elle tire un peu la veste sur lui, le recouvrant un peu avec elle ; la veste est, par chance, assez grande et en plus, Lexie est toute menue. « C’est vraiment gentil, merci. » De prendre autant soins d’elle, comme il le fait. « Oui je suis à l’aise aussi. Puis j’ai l’habitude de dormir dans les arbres. Mais tu vas me tenir un peu plus chaud. » tant mieux dans ce cas, pour une fois qu’elle sert à quelque chose ici. « Je me sens un peu moins inutile. Et- » c’est ce qu’elle chuchote, pour pas faire revenir le méchant monsieur. Elle est cependant coupée lorsque le bras de Dewei passe sous son dos, pour les rapprocher. Elle relève la tête vers lui, l’observant dans les yeux. Elle n’imaginait pas avoir un tel geste, elle qui n’est en général pas si tactile que ça. Elle ne le prend pas mal, du tout même. En fait, elle aime bien ça. L’une des mains chaudes de Dewei s’était faite sentir contre la peau de la blonde, qui a plus été surprise qu’effrayée. « Tu es mon aîné alors. » c’est ce qu’elle prononce, en frottant la veste entre ses doigts. « J’en ai dix-sept. Et ma maman, ainsi que mon papa m’attendent. Mais je sais pas s’ils me pensent déjà morte… » après tout, c’est vrai, Lexie n’a pas énormément de médicaments sur elle, à peine de quoi tenir trois ou quatre mois à tout casser. Elle baisse la tête, et écoute le vert parler à nouveau. Elle hoche la tête, « Oui, je me demande aussi. » sinon, ce serait vraiment horrible, c’est comme s’ils n’étaient rien. Il propose ensuite à Lexie d’essayer de se reposer. Un peu au moins. La jeune fille accepte, et se relève le temps de déposer un petit bisou sur la joue de Dewei. Il peut prendre ce geste d’une mauvaise façon, mais tant pis. Elle a pris confiance, et peut-être un peu trop. Elle se recale sur lui, et ferme doucement les yeux.
Ses sourcils se froncent, sa respiration se fait saccadée. Elle a chaud et froid en même temps, et avec beaucoup de difficulté elle arrive à se réveiller. Des goutes transparentes perlent sur son front, à la racine de ses cheveux, et la jeune fille cherche le visage de Dewei. « Tu dors, dis… tu dors ? » Elle est angoissée, c’est la toute première fois que sur l’ile, Lexie fait un mauvais rêve, ça a surement un rapport avec ce qu’il s’est passé plus tôt dans la nuit. Le soleil n’est pas encore levé, elle a surement dû se reposer le temps d’une petite heure, peut-être.

-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-


I hope you're proud of me
I may have let their poison under my skin,
but i let it drip out of my fingers as poetry.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur






avatar
Âge : 19 ans
Vague : #1
Amour : Nop'

Nombre de victimes : 0
Coupons : 418
Contenu du sac : .
◂ une épée courte
◂ deux petites bouteilles d’eau
◂ une carte de l’île
◂ une boussole
◂ une lampe torche (piles fournies)
◂ liseuse Kindle
◂ imperméable noir
◂ 1 tenue de rechange
◂ des lunettes de soleil
◂ une bande médicale
◂ dentifrice + brosse
◂ paq. de cigarettes (25)
◂ 3 stylos 4 couleurs
◂ briquet
◂ brosse à cheveux

Avatar : Wang Jackson (GOT7)
Statut RP : Indisponible
Pseudo : Venom
Multicomptes : Al Baghdadi Judas

Messages : 1220
Activité RP : 2









   Mar 17 Oct - 20:13

« Ici, cette qualité ne nous aidera pas malgré tout. » et c’était très triste. Peut-être qu’il y avait encore sur l’île des étudiants prêt à écouter les plus faibles d’esprit, au lui de vouloir les massacrer ? Dewei n’en était plus très sûr à présent… Chaque jour qui passait lui faisait comprendre qu’il avait encore de la chance de respirer. Lexie aussi, avait cette chance. Mais combien de jeunes avaient trouvés la mort ici, juste à cause de ce jeu à la con ? Il lâchait un soupire pour se retirer de la tête cette idée, n’ayant même pas envie de commencer à se faire peur. Enfin, peur… Est-ce que ça pouvait être pire ?

C’est sans doute aussi à cause d’une pensée noire comme ça qu’il avait serrée Lexie contre lui. Dans un geste un peu désespéré de vouloir la protégée, elle et sa gentillesse. La réconforter aussi, parce qu’elle était passée à côté de la mort cette nuit. Que demain elle ne serait peut-être plus là ? ça pouvait aussi être lui qui se ferait démolir… Il avait fermé les yeux pour se détendre, alors que la belle remontait l’imperméable sur lui aussi, pour qu’il n’ait pas froid. Ça l’avait fait sourire, mais il ne dirait rien là-dessus, préférant se concentrer sur l’âge qu’elle avait. « Dix-sept ans, t’es presque une gamine en fait. » Il levait les yeux au ciel, faisant mine de ne pas voir la taquinerie (ou plutôt la vacherie) qu’il venait de lui lancer. Mais ce n’était pas méchant. Il gardait ses bras bien autour d’elle en ajoutant, sur un ton lassé. « Je ne sais pas trop s’ils te cherchent… Tu penses sérieusement qu’ils pourraient faire quelque chose, pour venir te chercher ? » Il en doutait, mais il n’était pas non plus sûr de ce qu’il disait… ça lui semblait un peu surréaliste que quelqu’un arrive à se dresser contre le gouvernement de l’empire…  Mais après tout, pourquoi pas ?

[…] ça faisait une petite heure que la jeune fille s’était assoupie. Elle n’avait pas bougée pendant son sommeil, et ça n’avait pas été plus mal ; le garçon était repassé il y a quelque chose comme… vingt minutes environ. Il avait fait en sorte de ne pas bouger, et avait prié si fort pour que Lexie ne bouge pas non plus… S’il devinait où ils étaient cachés, c’était mort pour les deux. Il ne voulait pas tuer quelqu’un aujourd’hui, mais il ne se serait pas laissé massacrer sans rien faire, ni le laisser toucher la rouge. L’inconnu s’était arrêté en dessous de l’arbre, encore une fois… Il avait regardé dans leur direction, mais une fine pluie ayant commencée à tomber, il était parti assez vite. Et heureusement, parce que Lexie s’était réveillée et commençait à parler. « Non, non je ne dors pas. Mais ne pas pas si fort… Il est revenu. » Il se redresse en faisant attention à ne pas faire tomber son sac, ni faire tomber la brune. Il soupirait en regardant au sol, autour de lui. « Je suis sûr qu’il te cherche encore… » Il espérait qu’il ne reviendrait pas le matin, quand il cesserait de pleuvoir. Il poussait un long soupire en regardant le visage de Lexie, enfin, ce qu’il pouvait en voir en étant derrière elle. « Je crois qu’il va te coller un moment… Tu dois faire attention. »

Il n’avait pas envie de dormir, il avait peur que ce type ne revienne. Est-ce qu’ils devraient aller ailleurs ? Il connaissait pas mal d’endroit, plus confortable et aussi plus éloignés… Ils pourraient sans doute lui échapper. Ou au contraire s’approcher de lui. « Tu veux qu’on ailles ailleurs ? Il y a une église pas très loin, on pourrait essayer d’y aller. » Il y avait forcément la maison du prêtre à côté, comme à côté de chaque église. Peut-être qu’il n’y aurait personne, et qu’ils pourraient s’y poser un peu.

-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-


Il y a un temps pour combattre et un temps pour accepter que nous avons perdu, que seul un idiot continuerait la lutte. La vérité... C'est que j'ai toujours été un idiot.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur






avatar
Âge : 17 ans
Vague : Classe originelle
Amour : C'est pas trop trop prévu que j'en ai un...

Nombre de victimes : 0
Contenu du sac : 1 miche de pain
1 barre de céréales
2 petites bouteilles d’eau
1 carte de l’île
1 boussole et
1 lampe torche (piles fournies).

3 vernis à ongles (bleu, noir et blanc)
1 stylo pour surveiller le taux de sucre dans le sang
1 trousse de toilette (une bouteille de shampoing, un petit savon, dix lingettes démaquillantes, une brosse à dent et un dentifrice le tout format voyage)
1 téléphone et ses écouteurs
1 batterie de recharge
1 chargeur de téléphone
1 tubes de ventoline
1 peluche fétiche
1 carnet vierge avec 2 stylos
Vêtements de rechange.

12 pinces à linge en bois

Avatar : Kim Yong Sun (Mamamoo's little sun)
Statut RP : Disponible
Pseudo : Hestia / Manami
Messages : 62
Activité RP : 2









   Dim 12 Nov - 1:48

Elle avait gonflé les joues, un peu, Lexie. Deux ans, ce n’est franchement pas grand-chose pour elle. Habituée à rester avec des personnes plus âgées qu’elle, puisqu’ils sont en général, plus intéressants et intelligents que ceux de son âge qui, de retour dans son pays natal, n’arrêtaient pas de la juger par rapport à son éducation un peu trop américanisée à leur gout, selon eux. Et pourtant. Elle était douce, très gentille et bien élevée. Elle a cherché à se fondre dans la société coréenne et a surement parfois frôlé la perte de son identité.

Elle le savait qu’il riait d’elle, sans se foutre de sa figure. C’était doux. C’était plaisir, de s’amuser comme ça, dans ce cadre-là. Elle n’avait pas ri depuis des jours, depuis presque un mois. Et puis même, elle préférait qu’on la voie comme telle, comme une enfant ou peut-être une gamine à protéger. Ce n’est pas son insuline qui va la maintenir en vie, surtout avec les petites doses qu’elle garde sur elle, qu’on lui a autorisé à emporter avec elle. Alors, c’est plaisant des fois, d’être cette petite chose fragile qu’on a envie de protéger, qu’on prend sur ses épaules et qui portera chance à quiconque sera bienveillant envers elle, envers cette jeune fille. Il avait surement, il ne la cherchait peut-être pas elle, et c’était tant mieux, puisqu’autrement elle aurait eu l’impression que le ciel en avait contre elle, qu’elle avait fait quelque chose d’affreux pour que quelqu’un lui en veuille autant. Pourtant elle savait, que dans ce jeu, la soif de vaincre, de sortir gagnant, suffisait simplement pour faire faire des choses affreuses à ces joueurs.

Rassurée et surtout, se sentant en sécurité, la jeune fille s’était endormie sur l’épaule de ce charmant jeune homme à qui, normalement, personne n’accorderait sa confiance puisqu’ils viennent à peine de se rencontrer. Mais elle a un bon présentiment, elle le pense bon. Au bout de si peu de temps, elle se réveille en sursaut. Etait-ce cette course-poursuite plus tôt qui lui avait laissé des séquelles ? Elle avait eu très peur, il faut l’avouer. Elle cherche du regard Dewei, en chuchotant. Elle se tait très rapidement lorsqu’il lui dit que ce monstre est revenu. Ses yeux s’ouvrent en grand, et son regard de baisse vers le sol. Pourquoi, pourquoi rôdait-il ? « I-il ne peut pas… » elle prend enfin conscience des choses. « me chercher… » après tout, si elle l’a vu agir comme ça, il aurait de quoi se faire soupçonner par tout le monde ici, et être l’une des cibles des plus ténébreux avec lui. « Ah, peut-être que si… » sa voix, trop basse, manque de se craquer à plusieurs reprises, elle avait très peur. « Je ferai attention, je te le promets. » elle relève le visage vers lui, affichant un air sérieux, elle lui fait carrément une promesse, c’est courageux de sa part, elle qui déteste les briser. « Toi aussi, s’il te plait. » personne ici n’est en sécurité.

« Oui, je pense qu’on ferait mieux d’y aller… il ne doit pas être bien loin, on doit faire attention. » Lexie enlève la veste qui était encore sur ses jambes, et la pose sur les épaules de Dewei. Elle lui sourit pour lui remercier, et se déplace sur les fesses le long de la branche pour atteindre le tronc. Bon, tout va bien, personne ne semble faire trop de bruit pour le moment. En espérant qu’il ne revienne pas… Lexie s’accroche au bois, et descend doucement, comme plus tôt mais inversement ; elle place ces pieds entre les écorces, jusqu’au milieu de l’arbre. Son pied en arrache une, elle manque de tomber. Les lèvres pincées, elle se retient de pousser un petit cri de désespoir. Elle lève les yeux vers Dewei, et d’un ton bas, elle ose lui parler toujours en descendant. « Tu dois être habitué, mais c’est dangereux, fais attention. » une fois les pieds sur la terre ferme, elle attend que son ami la rejoigne, un peu flippée à l’idée de se retrouver à la portée de cette chose, qu’elle ne qualifierait pas d’humain mais qui pourtant, l’est. Une fois qu’il la rejoint, elle tend timidement la main vers lui, comme pour chercher un peu de réconfort dans toute cette terreur qu’elle traverse à ce moment même. Silencieuse, sans dire le moindre mot, elle le supplie du regard, remontant son sac sur ses épaules de l’autre main. Elle ne savait pas du tout où aller pour s’y rendre, elle laissait Dewei l’amenait. C’est carrément si on pourrait dire qu’elle avait une confiance aveugle en lui, déjà.


-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-


I hope you're proud of me
I may have let their poison under my skin,
but i let it drip out of my fingers as poetry.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

A red sun rises.

Page 1 sur 1