AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




Bienvenue sur LetIn !




 

 Let’s use our beautiful brain | Ft. Mikami Izumi







avatar
Âge : 20 ans
Vague : Première vague
Amour : R.A.S

Coupons : 43
Contenu du sac : • Gel super-fixant (plein)
• Trousse de maquillage : (palette de fard à paupière, poudre de riz blanche, petite bouteille de fond de teint, rouge à lèvres et eyeliner noir.)
• Parapluie pliable cassé
• Lentilles de couleur
• Vêtements de rechange
• Petit cristal de roche
• Petite boîte à musique
• Paire de faux-cils + colle
• Photo polaroid d'un bâtiment
• Boîte de médicaments antipsychotiques (24 cachets)

--------------------------------------------

• Une miche de pain
• Une barre de céréales
• Deux à trois bouteilles d'eau (1L5)
• Une carte de l'île avec ses zones
• Une boussole
• Une lampe torche (avec piles)

----------------------------------------

• Revolver

Avatar : Aki (Arlequin)
Statut RP : Disponible
Pseudo : Dixy
Multicomptes : Matsuda Hiro

Messages : 65
Activité RP : 17









   Lun 12 Juin - 15:11

16 juin 2017
18h32, parc de la ville.



C'est un magnifique couché de soleil qui baignait le parc de sa lumière rouge-orangé rendant le lieu beaucoup moins austère qu'à l'accoutumé. Les balançoires rongés par la rouilles exerçaient de petits mouvement d'avant- en arrière porté par la brise faisant grincer les chaînes qui les maintenaient. Le tourniquet était transporté par ce petit air frais également tournant légèrement sur lui même. Les quelques feuilles au sol voletait au travers du parc ravagé par les ronces et les plantes sauvages. Sur un des bancs recouverts de poussière, Shiro avait trouvé un lieu où s'installer le temps que la nuit tombe. Il ne savait pas ce qu'il faisait là, il ne savait pas ce qu'il devait faire alors pourquoi ne pas attendre ? Le blond était assis en tailleur, son cristal de roche posé à plat dans la paume de ses mains. L'étudiant le regardait avec attrait et concentration connaissant par cœur ses détails tellement il les avait observé. Shiro pencha légèrement la tête en voyant qu'un détail n’était pas comme d'habitude … En observant de plus près il cru y voir une fissure qui ne devait en aucun cas se retrouver là. L'étudiant mauve écarquilla les yeux en voyant que son cristal c'était abîmé pendant le voyage.

« Oh non, oh non, oh non ! » Il se mit à paniquer en regardant partout autour de lui pour trouver de quoi réparer cette micro fissure. Il mit la main sur une racine dont il arracha un petit bout pour l'entourer autour du cristal fissuré. Une fois sa tâche finie il se calma et regarda à nouveau son précieux objet. « Je suis désolé je n'ai pas de pansements, mais je suis sûr que tu vas vite guérir. » Le jeune homme aux allures de clown soupira longuement avant de recouvrir son cristal d'un morceau de tissu et le remettre délicatement dans son sac comme on mettrait un bébé dans son berceau.

Après cela le blond soupira et regarda les alentours. Il n'y avait pas âme qui vivent dans le coin … Ou alors ils étaient bien cachés … L’atmosphère du parc était pesante de par l'état des lieu et tous ces jeux pour enfants délabré au point d'être rendu inutilisable. Une vision oppressante pour n'importe quel personne normalement constitué mais Shiro lui s'y sentait bien. Il a tendance à se sentir chez lui dans tous les lieux qui se rattachent à l'enfance, seule et unique période de sa vie qu'il a apprécié. Il leva ensuite le visage vers le ciel admirant le couchée du soleil le baignant de cet aura presque reposant après toutes ces émotions fortes. En parlant de ça, il allait devoir apprendre à se référer au temps pour savoir l'heure qu'il est. Il devait prendre normalement un comprimé de médicaments tous les soirs vers 18h. Étant donné qu'il n'avait pas la moindre montre ou horloge il se disait que l'heure n'allait pas tarder à venir. Le règlement de l'asile lui demander de prendre une pilule toutes les 4 heures, mais depuis son départ il a réduit à une seule par jour et il ne se porte que mieux. Il parvient plus facilement à avoir un sommeil sans cauchemar, moins de paranoïa et surtout ne pas perdre les pédales trop facilement. Il aurait put même réduire à une par semaine mais cela restait sa carapace contre le démon qui le hante depuis qu'il est tout jeune. Son seul rempart pour se protéger de lui … Alors rester à une par jour est une bonne idée. Il se doutait qu'à partir d'un moment il viendrait à manqué de médicaments et c'est pour cette raison qu'il espacerait peut être ses prises.

Il n'avait pas eus le temps de prendre celle de la veille à cause de tous les événements qui sont survenus, mais il ne raterait pas celle d'aujourd'hui. Le blond posa son sac entre ses jambes, toujours assis en tailleur, il fouilla dans son bagage à la recherche de sa petite boîte de médicaments. Shiro trifouilla son sac pendant ce qui parut bien dix minutes sans parvenir à mettre la main dessus … Son cœur manqua un battement lorsqu'il ne parvint pas à les retrouver augmentant un peu son stresse. Il retourna son sac et le vida dans son intégralité sur ses jambes avant de pencher la tête pour regarder à l’intérieur s'il ne restait rien. Mais où était cette boîte à la fin ?! Il était pourtant sûr qu'on ne lui avait pas retiré ! Son visage changea tout à coup pour laisser place à la crainte. Il tâtonna les objets sur ses jambes de manière de plus en plus désespérer ne parvenant pas à remettre la main sur sa boîte. Il rangea son sac rapidement et se redressa commençant à se faire envahir par l'angoisse qui laissa peu à peu place à la panique … Il était sûr, il l'avait dans son sac près de sa petite boîte à musique, il en était sûr … Le blond fit un tour sur lui-même tout en regardant au sol pour voir si elle n'était pas tombé. Il refit le chemin inverse qu'il avait fait pour arriver ici, peut être qu'elle était tout simplement tombée … Il frotta derrière sa tête faisant bouger ses piques que formait ses cheveux. Elle avait pas put s'envoler … Par acquit de conscience l'étudiant leva les yeux au ciel comme pour être sûr, on ne sait jamais …

Après un temps de recherche le blond commença sérieusement à avoir peur … Il se précipita au sol près d'un arbre et commença à arracher toute les mauvaises herbes dans l'espoir de retrouver sa boîte de médicament. Elle ne devait pas être bien loin ...

_________________

I want to stay here ... A pathetic Paranoia ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur






avatar
Âge : 19 ans
Vague : Première vague
Nombre de victimes : 0
Coupons : 447
Contenu du sac :

- Une miche de pain
- Deux bouteilles d'eau (1L5)
- Une carte de l'île avec ses zones
- Une boussole
- Une lampe torche (avec piles)


- Un sachet de bonbons
- Rero, son ancien serpent, à présent plastiné
- Une palette de fards à paupière
- Un boxer de rechange
- Un élastique
- Un foulard
- Une vieille clé

- Un falchion


Avatar : Luvia (Canival)
Statut RP : Disponible
Pseudo : INCUBUS / 夢魔
Multicomptes : Kanno Samran

Messages : 176
Activité RP : 38









   Lun 12 Juin - 23:45


Cela faisait à peine plus d’un jour qu’il avait débarqué sur l’île mais, visiblement, il n’en était pas plus déconcerté que cela. Son temps « d’adaptation » était totalement inexistant : Izumi le faisait automatiquement. Peu importait la situation, il restait toujours égal à lui-même. Toujours constant. Et cela voulait, cela exigeait, qu’il évolue toujours en décalé de la réalité et de la norme, au delà même des limites. Ainsi donc, plus que d’être instantanément adaptable, il était peut-être simplement inadaptable. Il participait au jeu selon ses propres règles, selon son propre fonctionnement, illogiquement. Avec démesure. Délice. Il se moquait de vivre tout comme il se moquait de mourir. Il voulait jouer. Jouer, tout bêtement. S’amuser.
Clairement, Izumi n’avait pas adopté de stratégie, et certainement ne comptait-il pas la faire. Se cacher, épier, craindre pour sa vie...tout cela lui semblait d’un ennui mortel. Il n’avait pas le temps d’avoir peur, pas le temps de réfléchir. A ses yeux, cela n’avait pas le moindre intérêt. Ce pourquoi, après un jour de jeu seulement, il déambulait déjà avec flegme, visitant l’île par curiosité plus que par nécessité. Il comptait à présent profiter du temps qui lui était imparti et s’affairer donc de parcourir les zones sans but précis. Peut-être finirait-il par trouver une distraction digne de ce nom ? Sans réfléchir réellement, il s’était dirigé vers la ville, quand bien même l’endroit n’était certainement pas le plus sûr. Cela ne lui posait pourtant pas de problèmes : rencontrer d’autres étudiants ne lui faisait absolument pas peur. Au contraire.
Les couleurs orangées du soleil couchant sur la ville désertée était d’un spectacle rare. Il appréciait particulièrement cet instant de la journée et ce d’autant plus lors des périodes estivales où les rayons solaires se faisaient magnifiques. Depuis qu’il était arrivé à Séoul, il n’avait vraiment eu l’occasion d’en profiter. Mais maintenant, il pouvait admirer tout autant qu’il le voulait. Ici, la nature semblait avoir totalement repris ses droits sur la civilisation comme en témoignaient toutes les friches recouvertes de végétation. L’image ne déplaisait pas à Izumi. Depuis sa plus tendre enfance, il avait toujours adoré la faune et la flore –surtout la faune- mais les cyber cités dans lesquelles il avait grandi ne lui en avait toujours fourni que de bien maigres échantillons. Pour le coup, on pouvait dire qu’il se retrouvait comblé. En plus de ce jeu qui lui plaisait fortement, le cadre n’était pas désagréable. En observant d’un oeil distrait le ciel flamboyant qui le surplombait, il venait presque à penser que cet endroit faisait une magnifique tombe ; de toute évidence, il savait déjà qu’il mourrait ici. Il n’avait pas l’âme d’un gagnant. Néanmoins, ce n’était pas pour autant qu’il comptait se laisser dépérir lamentablement. Il comptait jouer du mieux qu’il le pouvait ; de la plus belle, la plus excitant des façons.
Alors qu’il marchait tranquillement dans les rues désertes, il déboucha sur l’entrée d’un parc. L’endroit lui semblait assez agréable ; il s’y aventura sans même réfléchir. Izumi aimait suivre son instincts, ses envies. Dans ce genre de contexte, cette ligne de conduite pouvait mener tout aussi bien à la perte qu’au salut : il s’en moquait. Tout ce qu’il souhaitait été de pouvoir s’amuser sans se soucier d’autre chose. Se vider la tête ; rire. Sourire à la vie, peut-être même à la mort. Et, surtout, ne rien regretter ; ne rien laisser. Et alors que ses pensées divaguaient allègrement, son pied buta dans une petite boite blanche qu’il n’avait pas même remarqué. En roulant, la boîte émis un bruit étrange, comme si elle était remplie de gravier. Curieux, il la ramassa, se mit à lire les étranges inscriptions qui y étaient noté. Cela ne ressemblait en rien à des bonbons, pensa-t-il avec un certain dépit. Mais peut-être était-ce...des médicaments ? Réfléchissant à cette étrange possibilité sans vraiment le faire, il fourra la boîte dans sa poche, se demanda bien de quelle façon il pourrait s’en servir. Bah ~ certainement viendrait-il à y trouver une quelconque utilité.
En s’enfonçant un peu plus dans le parc, son regard fut automatiquement attiré par une silhouette à genoux près d’un arbre. Silhouette qui était en train...d’arracher l’herbe ? Il haussa un sourcil, perplexe. Y avait-il encore des employés communaux pour s’occuper de l’entretien de la ville ? On pouvait dire que leur travail laissait clairement à désirer ... Curieux, Izumi vint se poster près de la personne en question qui, visiblement, se révélait être un homme –s’il ne se trompait pas. Arrivant à ses côtés, il le regarda un instant avec attention. Il trouvait son style tout simplement génial ; quelle harmonie y avait-il dans cette coupe de cheveux ! « Tu es jardinier ? » lui demanda-t-il subitement avec intérêt, regardant le petit monticule d’herbes qui se formait à côté de lui. Drôle de jardinier, pensa-t-il distraitement. Cependant, après l’avoir regardé un court instant, il crut percevoir une certaine angoisse dans son attitude. Peut-être n’aimait-il simplement pas la végétation ? ...il avait choisi le mauvais endroit, si c’était le cas. Penchant la tête sur le côté, il eut une moue intriguée. « ...Un problème, peut-être ? » Oui, vu son expression, il y avait forcément un problème.

_________________


« ONLY GOD CAN JUDGE ME »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur






avatar
Âge : 20 ans
Vague : Première vague
Amour : R.A.S

Coupons : 43
Contenu du sac : • Gel super-fixant (plein)
• Trousse de maquillage : (palette de fard à paupière, poudre de riz blanche, petite bouteille de fond de teint, rouge à lèvres et eyeliner noir.)
• Parapluie pliable cassé
• Lentilles de couleur
• Vêtements de rechange
• Petit cristal de roche
• Petite boîte à musique
• Paire de faux-cils + colle
• Photo polaroid d'un bâtiment
• Boîte de médicaments antipsychotiques (24 cachets)

--------------------------------------------

• Une miche de pain
• Une barre de céréales
• Deux à trois bouteilles d'eau (1L5)
• Une carte de l'île avec ses zones
• Une boussole
• Une lampe torche (avec piles)

----------------------------------------

• Revolver

Avatar : Aki (Arlequin)
Statut RP : Disponible
Pseudo : Dixy
Multicomptes : Matsuda Hiro

Messages : 65
Activité RP : 17









   Mar 13 Juin - 10:36



Le stresse était incontrôlable pour Shiro qui voyait déjà le pire arriver … Le blond n'aurait quand même pas put la perdre durant sa nage la veille ? Si elle était au fond de l'océan actuellement c'était un peu fichu pour allé la récupérer … Sa respiration se fit plus saccadé par l'angoisse et ses iris s'agitaient espérant tomber sur cette boîte blanche. Il avait pourtant regarder de partout aux alentours. Désespéré l'étudiant se mit à chercher à même le sol près d'un arbuste, arrachant mauvaises herbes et ronces qui avait élu domicile dans ce parc. Pourquoi serait-elle ici ? Une question que ne prenait même pas le temps de se poser le jeune homme qui n'avait qu'une seule idée en tête ; retrouver cette fichue boîte ! Il n'avait même pas pensé qu'elle aurait put tout simplement tomber sur le chemin vers le parc ou bien qu'il avait put mal fouiller dans son sac. Mais avec les mesures qu'il avait pris peu de chance … Shiro continuait de tout retourner devant lui, ses gestes se faisant de plus en plus affliger à mesure qu'il arrachait les plantes …

« Il faut que je les retrouve ... » Se répéta en boucle le blond comme pour se convaincre de ne jamais s'arrêter de chercher avant d'avoir mis la main dessus.

Mais c'est alors qu'il n'était plus seul dans cet immense parc semblant abandonné des hommes. Un individu fit son apparition derrière lui et trop absorber par son idée de chercher ses médicament le blond ne l'avait pas vu arriver … Ce n'est que lorsqu'il entendit le son de sa voix qu'il s'immobilisa net. "Tu es jardinier ?" Il se retourna lentement en direction de son hôte prenant le temps de le regarder de haut en bas. Un style des plus atypiques, exactement comme il les aimait ! Il n'en avait pas vu beaucoup en Corée depuis deux ans, il n'y avait qu'au Japon qu'on pouvait croisé ce type de personne ! Shiro finit par tout de même répondre par un mouvement de tête négatif pour bien spécifier que non, il n'était pas jardinier … Il ferait un sacré carnage si c'était le cas … Vu comment il avait ratissé sa zone de recherche … Son air anxieux revint sur son visage se rappelant de son objectif premier. Il n'avait toujours pas mis la main dessus et ça devenait réellement inquiétant … "...Un problème, peut-être ?" Tout de suite après sa question le plus âgé se remit à creuser parmi les branchages et flore qui se trouvait là.

« Je l'ai perdu, c’est une catastrophe ... » Répondit Shiro rapidement en continuant sa prospection. Il s'arrêta après avoir retourner le moindre lopin de terre qui se trouvait devant lui. Il reposa les yeux sur son vis-à-vis, un air attristé sur le visage. « Ma boîte de médicaments … Elle a disparu … » Répondit le blond d'une voix attristée avant de regarder dans une autre direction. Il regarda à nouveau dans le fond de son sac le vidant une fois de plus pour voir s'il ne l'avait pas raté tout à l'heure. « Il faut vraiment que je la retrouve … » Continua de se répété Shiro se perdant dans sa folie une fois de plus.

L’intérieur de son sac ne cachant rien il remit une fois de plus tous ses objets dedans avant de se mettre à chercher dans les pans de ses vêtements si elle n'était pas tombé. Il s'arrêta à nouveau et posa le regard sur une petite pierre devant lui qu'il resta bien deux minutes à regarder. Il se pencha et la pris dans sa main en la soulevant doucement puis pencha son visage près du sol pour regarder dessous au cas où elle y serait … Bien entendu rien ne se trouvait sous ce pauvre caillou, alors il finis par le jeter un peu plus loin commençant à perdre patience. Il finit par se tourner en direction de son hôte. Shiro se tenait toujours à genoux et observait une nouvel fois ce garçon au look presque similaire au sien.

« Je ne sais pas où elle est c'est un drame, il faut vraiment que je la retrouve, c'est vitale ... » Répéta une fois de plus Shiro. Bon vitale, il exagérait peut être un peu ... Mais cela était d'une importance capitale. « Est-ce que tu pourrais m'aider s'il te plaît ? » Lui demanda-t-il avec un regard presque suppliant se disant que cet homme était peut être son dernier espoir.

A deux ils pourraient ainsi couvrir plus de terrain et remettre plus facilement la main dessus. D'autant plus que Shiro se disait qu'il venait sans doute de se faire un nouvel ami dans toute cette histoire. Et le danger ? Pour le blond il n'y avait aucun danger pour l'instant, n'ayant pas encore été confronté à ce genre de chose il se disait que tout le monde était beau et tout le monde était gentil … Grave erreur mais c'est ainsi que fonctionnait l'étudiant, il n'y avait pas vraiment de méchants et ne pensait pas une seule seconde à l'idée que quelqu'un se mette à l'agresser ou n'essaye de le tuer ...

_________________

I want to stay here ... A pathetic Paranoia ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur






avatar
Âge : 19 ans
Vague : Première vague
Nombre de victimes : 0
Coupons : 447
Contenu du sac :

- Une miche de pain
- Deux bouteilles d'eau (1L5)
- Une carte de l'île avec ses zones
- Une boussole
- Une lampe torche (avec piles)


- Un sachet de bonbons
- Rero, son ancien serpent, à présent plastiné
- Une palette de fards à paupière
- Un boxer de rechange
- Un élastique
- Un foulard
- Une vieille clé

- Un falchion


Avatar : Luvia (Canival)
Statut RP : Disponible
Pseudo : INCUBUS / 夢魔
Multicomptes : Kanno Samran

Messages : 176
Activité RP : 38









   Mer 14 Juin - 1:47


Bon. Visiblement, l’autre jeune homme ne semblait pas d’humeur à lui répondre, trop catastrophé pour le faire. Izumi pinça les lèvres, perplexe. Avait-il au moins entendu sa question ? Il avait l’air complètement perdu, peut-être trop pour comprendre le sens de ce qu’il venait de lui dire. Il regarda songeusement la terre autour de lui qui était presque totalement ratissée. Mais que pouvait-il bien faire ?Et pourquoi donc l’ignorait-il ? Cela ne lui plaisait vraiment pas. Mais alors pas du tout. Il voulut dire quelque chose, mais l’autre étudiant se tourna finalement vers lui pour lui parler. Ainsi donc, il avait perdu quelque chose ? C’était pour cela qu’il se mettait à ratisser le parc ? Pas de chance, pensa-t-il distraitement. L’endroit avait beau ne pas être bien grand, cela faisait malgré tout une sacrée étendue...enfin cela dépendait de la taille de l’objet. Et l’objet en question se révélait être...une boîte de médicaments ? Pour de vrai ? Par automatisme, il mit une main dans sa poche, touchant la matière polie de sa récente découverte. Alors c’était à lui ? Très certainement. Cela ne faisait  même aucun doute. Un sourire furtif passa sur ses lèvres. Quelle situation intéressante ! Malgré lui, il ne pouvait s’empêcher de trouver le jeune homme incroyablement amusant, alors qu’il cherchait si désespérément sa boîte. Il devait bien avoir le même âge que lui, mais on aurait cru voir un enfant, à soulever cette petite pierre de la sorte. Pensait-il réellement trouver quelque chose là dessous ?... C’était tellement innocent que cela finissait presque par devenir mignon. « Oh, je vois...ce doit être une boîte vraiment très importante, alors ! » commenta-t-il d’une façon enjouée alors qu’il prenait place à côté de lui, appréciant de se poser quelques instants dans l’herbe –ou du moins ce qu’il en restait. Passant une main dans ses cheveux, il se demandait bien ce à quoi pouvaient servir ces fameux médicaments. Il devenait curieux. Peut-être y avait-il quelque chose d’intéressant là dessous ?
Le jeune homme n’était clairement pas parti pour l’aider –loin de là- mais devant le regard suppliant qu’afficha l’inconnu, il se surprit presque à en être attendri. Il ne devait certainement pas plaisanter lorsqu’il lui avait dit que cela était vital. Izumi resta interdit un moment. Devait-il l’aider ? Ce n’était pourtant pas dans sa façon de faire... Mais pouvait-il réellement ignorer ce pauvre regard ? C’était difficile. Il soupira presque. Pour une fois, il allait bien se montrer conciliant. Du moins un peu.
Après l’avoir regardé longuement, pensif, il se décida à parler. « Je peux faire même mieux que ça » Il eut un sourire en coin, sortant de sa poche la boîte de médicaments qu’il agita sous les yeux de l’étudiant « Magiiiiie ~ » fanfaronna-t-il dans un petit air victorieux. Même si ce n’était pas réellement de la magie, cela en avait tout l’air, pas vrai ? Il aimait s’en persuader ; c’était malgré tout plus amusant de voir les choses sous cet angle. Il avait beau lui avoir révélé qu’il détenait ses fameux médicaments, il ne comptait pas les lui donner pour le moment. Il fallait bien qu’il en tire lui aussi une satisfaction ! Ainsi, avant même que le jeune homme ne puisse s’en emparer, il la lui retira de sous les yeux, la ramenant vers lui. Il inspecta un instant son contenu : cela n’avait rien de bien particulier, visiblement. Izumi reporta le regard sur son vis-à-vis, espiègle. « Je me demande bien ce qu’ils ont de spécial, ces médicaments. Pourquoi en as-tu tellement besoin ? » questionna-t-il. Son interlocuteur était peut-être gravement malade ? Cela ne se voyait pas sur son visage, en tous cas. Peut-être semblait-il un peu fragile, le définir comme « maladif » aurait été un peu trop fort. Il continua de secouer la boîte, écoutant avec intérêt le bruit qu’elle émettait. « Je veux bien te la rendre mais... » Un sourire carnassier naissait déjà au coin de ses lèvres « ...mais qu’est-ce que tu pourrais bien me donner, en échange ? » Il n’était qu’à moitié sérieux alors qu’il lui faisait ce petit chantage. Il était cependant curieux de voir ce que pouvait bien lui proposer l’autre étudiant, lui qui semblait tant tenir à ces comprimés. « J’espère que tu as un marché intéressant à me proposer. Car sinon... » Il se tût, souhaitant mettre un peu de suspense dans sa phrase. « J’ai vu une mare, à l’entrée du parc : je suis certain que tes médicaments s’y dissoudraient très bien... » La menace donnait un petit effet dramatique à la situation, ce qui n’était pas pour lui déplaire. Il ne se voyait absolument pas faire ce genre de chose, mais émettre la possibilité était terriblement amusant, surtout si cela pouvait avoir un impact sur le jeune homme.

_________________


« ONLY GOD CAN JUDGE ME »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur






avatar
Âge : 20 ans
Vague : Première vague
Amour : R.A.S

Coupons : 43
Contenu du sac : • Gel super-fixant (plein)
• Trousse de maquillage : (palette de fard à paupière, poudre de riz blanche, petite bouteille de fond de teint, rouge à lèvres et eyeliner noir.)
• Parapluie pliable cassé
• Lentilles de couleur
• Vêtements de rechange
• Petit cristal de roche
• Petite boîte à musique
• Paire de faux-cils + colle
• Photo polaroid d'un bâtiment
• Boîte de médicaments antipsychotiques (24 cachets)

--------------------------------------------

• Une miche de pain
• Une barre de céréales
• Deux à trois bouteilles d'eau (1L5)
• Une carte de l'île avec ses zones
• Une boussole
• Une lampe torche (avec piles)

----------------------------------------

• Revolver

Avatar : Aki (Arlequin)
Statut RP : Disponible
Pseudo : Dixy
Multicomptes : Matsuda Hiro

Messages : 65
Activité RP : 17









   Jeu 15 Juin - 17:00



Shiro c'était mis en tête de ne pas manger, ni boire, ni dormir tant qu'il n'aurait pas remit la main sur sa précieuse boîte … Il y avait de quoi devenir cinglé, si c'était possible pour lui de l'être plus que cela … De toute manière il allait finir par craquer, si on lui proposait à manger il n'allait pas refuser longtemps, tout comme le fait de dormir, tomber de fatigue lui était arrivé tellement souvent que ça pourrait très bien se reproduire encore une fois. Le nouvel arrivant avait un style qu'admirait Shiro, il se sentait moins seul d'un coup. D'ordinaire il aime être entouré et a du mal à se sentir bien lorsqu'il est seul, le fait que quelqu'un vienne le voir à ce moment l'aidait un peu et il pourrait sans doute compter sur lui pour l'aider à retrouver sa petite boîte, qui sais ? Il ne répondit pas tout de suite à la série de question de la part de l'autre blond mais finis par délier sa langue pour lui dire ce qu'il faisait à creuser la terre de cette manière. Il lui parla de sa boîte et lança comme un appel à l'aide, totalement désespéré de ne pas pouvoir remettre la main dessus … "Oh, je vois...ce doit être une boîte vraiment très importante, alors !" Shiro s'arrêta un instant de creuser pour regarder l'autre et hocher la tête positivement. Il tenta de chercher sous une pierre sans rien trouvé bien entendu … Il regarda à nouveau en l'air mais cette fois-ci vers les branches des arbres … On ne sait pas comment elle aurait put atterrir là mais peut être … C'était le seul endroit où il n'avait pas encore cherché …

Il espérait que ce garçon pourrait lui donner un coup de main, il lui donnerait ainsi sa reconnaissance éternel ! Il lui rendrait la pareille quand il serait dans l'embarras, il serait prêt à n'importe quoi pour ces médicaments. "Je peux faire même mieux que ça." Shiro se figea alors arrêtant de chercher partout pour reporter son attention sur l'autre homme. Il resta très attentif attendant sans doute un miracle. Il cligna des yeux de temps en temps mais à part ça il restait comme immobile se demandant si l'autre étudiant allait lui dire qu'il lui retrouverait en claquant des doigts. C'est alors que le plus jeune sortie la boîte tant convoité par Shiro de sa poche pour la lui mettre juste sous ses yeux grand ouvert. "Magiiiiie ~" D'un seul coup le plus grand retrouva le sourire et se mit à applaudir de ce tour de magie très réussit.

« Comment tu as fais ça ? Tu me donnes ton secret ? » Demanda le blond qui y croyait dur comme fer que ce garçon avait fait apparaître sa boîte comme par magie. « Merci beaucoup, je sais pas comment te remercier à part te dire merci ! » Se répéta le blond à pics avant de commencer à tendre les mains à plat pour que l'autre lui rende son bien.

Mais les choses ne se passèrent pas vraiment comme prévus puisque l'autre l'éloigna tout de suite avant que Shiro n'ait put l'atteindre. Son sourire disparu aussi vite qu'il était venus pour arborer un air surpris. Il regarda le visage de l'individu et sa boîte plusieurs fois avant que la tristesse ne se lise dans ses yeux. Il n'avait donc pas l'intention de lui rendre ? Shiro commença à paniquer sérieusement et gratta un peu son bras sous l'angoisse. "Je me demande bien ce qu’ils ont de spécial, ces médicaments. Pourquoi en as-tu tellement besoin ?"

« Je suis malade ... » Répondit sincèrement Shiro en baissant la tête espérant qu'il ait la gentillesse de lui rendre. Il fallait absolument qu'il la récupère. « Il faut vraiment que je la récupère, il n'y a que ça qui arrive à me guérir … » Lui dit-il avant d'incliner la tête plusieurs fois en signe de supplique comme le faisait les Japonais ayant garder ses habitudes. « S'il vous plaît ... » L'implora Shiro qui baissa bien plus bas la tête espérant que l'autre étudiant soit compréhensif envers lui.

Mais le plus âgé releva brusquement la tête quand son interlocuteur se mit à secouer la boîte faisant tinté les pilules contre le métal. La peur qu'il ne revoit jamais ses médicaments le faisait paniquer … S'il les faisait disparaître ? Son regard devint bien plus suppliant envers l'homme qui avait trouvé sa boîte pour l'implorer de ne pas faire n'importe quoi avec. "Je veux bien te la rendre mais..." Shiro retrouva une lueur d'espoir dans le regard, fixant avec intérêt le plus jeune. "...mais qu’est-ce que tu pourrais bien me donner, en échange ?" Une chose qu'il ne faut pas lui demander quand il est désespéré de cette manière … Il serait près à dire oui à la mort si elle détenait sa boîte à musique par exemple … De plus Shiro en plus de ne pas être une lumière avait tendance à être presque naïf. "J’espère que tu as un marché intéressant à me proposer. Car sinon.." Shiro resta immobile presque sans respirer en attendant la suite. Ça le torturait de ne pas savoir ce qui pourrait arrivé à ses comprimés et honnêtement ça lui faisait peur. "J’ai vu une mare, à l’entrée du parc : je suis certain que tes médicaments s’y dissoudraient très bien..."


« Non !!! S'il te plaît ne fais pas ça ! » Paniqua immédiatement Shiro. Il savait qu'après ça il était bon pour rester ici sans médicament et rien que ça c'était impensable. « Je ferais tout ce que tu voudras ! » Proposa le jeune homme. « Je peux te donner ça si tu veux ! » Proposa Shiro en sortant son petit cristal de son sac. « Je suis désolé, je n'ai rien de mieux à offrir mais ça a une grande valeur sentimental pour moi. » Expliqua sincèrement le plus grand qui regarda son cristal tristement puis les médicaments. Il reposa son regard sur Izumi avant de tendre les mains avec le cristal poser sur ses paumes. « Est-ce que ça te conviens ? » Shiro eut un regard brillant comme si les larmes commençait à se former dans ses yeux. « Je t'en supplie ... » Supplia le blond une fois de plus espérant que ce tout cela suffirait à reprendre l'un de ses biens les plus importants ...

_________________

I want to stay here ... A pathetic Paranoia ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur






avatar
Âge : 19 ans
Vague : Première vague
Nombre de victimes : 0
Coupons : 447
Contenu du sac :

- Une miche de pain
- Deux bouteilles d'eau (1L5)
- Une carte de l'île avec ses zones
- Une boussole
- Une lampe torche (avec piles)


- Un sachet de bonbons
- Rero, son ancien serpent, à présent plastiné
- Une palette de fards à paupière
- Un boxer de rechange
- Un élastique
- Un foulard
- Une vieille clé

- Un falchion


Avatar : Luvia (Canival)
Statut RP : Disponible
Pseudo : INCUBUS / 夢魔
Multicomptes : Kanno Samran

Messages : 176
Activité RP : 38









   Ven 16 Juin - 19:29


Un sourire vint lui étirer le coin des lèvres alors qu’il voyait l’expression du jeune homme changer devant son « tour de magie ». Il avait l’air de croire dur comme fer ce qu’il venait de lui dire, ce qu’il ne pouvait s’empêcher de trouver incroyablement adorable. Pour une fois que quelqu’un réagissait à ses paroles d’une façon originale ! Il en était presque –presque- attendri. Mais il en fallait plus pour le faire revenir sur sa décision de s’amuser. Cela aurait été bien trop facile de lui donner ce qu’il attendait tout de suite, n’est-ce pas ? Izumi voulait voir ses réactions ; il voulait en voir bien plus. Les réactions en question ne se firent pas attendre. Déjà, le visage de son interlocuteur se métamorphosait une nouvelle fois, prenant les traits de la tristesse. Le Japonais resta songeur. Pourquoi devenait-il si triste pour une simple boîte de médicaments ? Il ne parvenait à comprendre. Le simple fait d’être triste lui était incompréhensible. Abstrait.
Le jeune homme fit la moue, peu satisfait de la réponse. Evidemment qu’il était malade ; pourquoi aurait-il pris des médicaments si ce n’était pas le cas ? Mais bon. Certainement devait-il être très malade pour se comporter de la sorte. Il allait presque le gêner, à le supplier de la sorte ! Il aurait presque préféré le voir lui sauter à la gorge pour les récupérer sauvagement. Comment comptait-il survivre ici, s’il adoptait ce genre d’attitude ? Il aurait presque eu de la peine pour lui, si cette émotion lui était familière. La suite devint cependant plus intéressante alors que l’étudiant se mettait à paniquer furieusement. Oulah ~ c’était pour le moins intensif, comme réaction. Plutôt intéressant. Mais...troublant. En voyant les larmes commencer à se former dans ses grands yeux suppliants, Izumi pensa vaguement qu’il poussait le bouchon un peu trop loin. Ce n’était pas dans ses préférences de faire pleurer les petites créatures comme lui. Il préférait de loin attiser le mépris que la peine. A la limite, il se moquait bien de faire pleurer les femmes –il avait beau tenter de s’adoucir là dessus, c’était plus fort que lui- mais les jeunes hommes si intéressants...non, cela lui plaisait plus que moyennement. Il regarda le petit cristal translucide que lui tendait faiblement son interlocuteur. C’était ça, l’objet qu’il avait de plus précieux ? Un caillou ? « Humm... » Il prit la pierre entre ses doigts, l’inspectant avec intérêt. Pourquoi une racine était enroulée autour d’elle de la sorte ? L’autre étudiant avait des pratiques étranges –était-il réellement bien placé pour penser cela ? « Une pierre ? C’est vraiment tout ce que tu as ? » lui demanda-t-il presque dépité. Il aurait pu lui proposer quelque chose de plus intéressant, non ? ...non, c’était peut-être trop demander. Izumi lui jeta un regard, sceptique. Les larmes n’allaient définitivement pas à cette petite bouille. Il avait beau être parfois immoral, le Japonais n’avait pas forcément un mauvais fond. Pierre toujours dans sa main, il partit à la recherche de quelque chose dans son propre sac. Il était certain de l’avoir emmené avec lui... « Ah, voilà ~ » Il sortit l’objet qu’il cherchait, le brandissant sous les yeux larmoyants de l’inconnu : c’était une petite boîte noire, vide. L’étudiant l’ouvrit, fourrant la petite pierre dedans avant de la remettre dans ses mains. « Tiens. Si c’est une chose qui t’es précieuse, essayant de la protéger un peu mieux. Elle va s’abîmer si tu ne fais pas attention » dit-il dans un sourire qu’il voulait chaleureux. Définitivement, il se voyait mal martyriser ce jeune homme à l’air craquant ; il le voyait comme un petit animal. Quelque peu adouci, il lui redonna sa boîte de médicaments. « Désolé, je voulais plaisanter, mais ma blague n’était pas drôle, visiblement... » s’excusa-t-il légèrement. Plaisantait-il réellement ? ...il était tenté de dire qu’il l’avait fait à moitié. Peut-être que si les réactions de son interlocuteur et l’objet présenté avaient été différents... Bah. Il était de toute façon trop tard pour y penser. Il tira doucement sur sa joue, amusé. « Et il faut que tu arrête de supplier de la sorte, ça ne marchera pas longtemps ici. Quand tu veux récupérer quelque chose, tu dois juste le prendre, d’accord ? » A vrai dire, Izumi utilisait cette technique en tout temps et pas seulement ici. Les règles et la morale lui passaient bien par dessus la tête : il fallait savoir se montrer un peu égoïste et oublier son savoir vivre –qu’il n’avait d’ailleurs jamais eu. Finalement il se releva pour s’étirer avec flegme, admirant le ciel qui rougissait de plus en plus sous les derniers rayons du soleil. Pour ce genre de scènes aussi, il venait à se dire qu’il y avait parfois des bons côtés à cette vie que les gens chérissaient tant.
Il reposa les yeux sur lui. Il avait envie de jouer avec ses cheveux ~ ...mais il se retint –mais il en avait envie quand même. « Dans ma grande bonté, je me contenterais de ta reconnaissance éternelle » Il eut un petit rire. Franchement, quel chic type il faisait ! Certainement en aurait-il surpris plus d’un. Enfin. Là n’était pas la question. « C’est quoi ton prénom, petit chou ? » Oui, carrément, il se mettait déjà à lui donner des surnoms. Cette personne faisait ressortir la part affective de sa personnalité, ce qui était plutôt rare. Mais il n’y pouvait rien, c’était presque...chimique. Contre son gré. Peut-être était-ce dû à son apparence qu’il appréciait particulièrement ? Ou son comportement encore plus enfantin –ingénu- que le sien ? Il n’en savait rien. Et il se demandait bien quel âge il pouvait avoir. Il paraissait si jeune, avec son côté fébrile ! « Et ton âge ? » enchaîna-t-il par curiosité.

_________________


« ONLY GOD CAN JUDGE ME »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur






avatar
Âge : 20 ans
Vague : Première vague
Amour : R.A.S

Coupons : 43
Contenu du sac : • Gel super-fixant (plein)
• Trousse de maquillage : (palette de fard à paupière, poudre de riz blanche, petite bouteille de fond de teint, rouge à lèvres et eyeliner noir.)
• Parapluie pliable cassé
• Lentilles de couleur
• Vêtements de rechange
• Petit cristal de roche
• Petite boîte à musique
• Paire de faux-cils + colle
• Photo polaroid d'un bâtiment
• Boîte de médicaments antipsychotiques (24 cachets)

--------------------------------------------

• Une miche de pain
• Une barre de céréales
• Deux à trois bouteilles d'eau (1L5)
• Une carte de l'île avec ses zones
• Une boussole
• Une lampe torche (avec piles)

----------------------------------------

• Revolver

Avatar : Aki (Arlequin)
Statut RP : Disponible
Pseudo : Dixy
Multicomptes : Matsuda Hiro

Messages : 65
Activité RP : 17









   Sam 17 Juin - 17:19





Le seul espoir pour Shiro de revoir ses médicaments étaient sans doute de le supplier ou de lui donner une rançon pour récupérer cette précieuse petite boîte. Oui une rançon … Après il n'avait pas grand chose à échanger si ce n'est son cristal. Ou sinon il pouvait bien lui donner son revolver aussi … Il ne savait pas s'il en aurait l'utilité un jour … Pour ce qui est de sa boîte à musique elle était au moins aussi précieuse que ses médicaments voir même dix fois plus. Même pas ça lui avait traverser l'esprit. Plutôt mourir que perdre sa boîte à musique … C'est sans doute l'objet avec lequel il aimerait être enterrer s'il lui arrivait malheur … Mais plus l'autre homme menaçait de balancer ses médicaments plus la panique s'emparait de Shiro. A tel point qu'il ne put empêcher ses yeux de s'emplir peu à peu de larmes. Celles-ci ne coulèrent pas pour autant, ce n'était que les prémices de son chagrin mais sans doute serait-il plus grand s'il voyait les cachets se dissoudre au fond du lac … Peut être que la pierre précieuse serait à son goût … "Humm.." Izumi semblait observer l'objet en pesant le pour et le contre avant de le récupérer des mains de Shiro qui était comme en pause en attendant le verdict de son cadet. "Une pierre ? C’est vraiment tout ce que tu as ?" Le plus grand déglutit avant de secouer la tête négativement. Il attrapa son sac et l'ouvrit en face de l'autre joueur pour lui montrer son contenue.

« J'ai un tas d'autre chose … Et ce n'est pas qu'une pierre, c'est de l'eau de roche cristallisé … Et pas n'importe quelle roche, celle de l'endroit où j'ai passé la plupart de ma vie. » Et il pouvait continuer comme ça pendant longtemps si on ne l'arrêtait pas … Il ne connaissait pas les limites d'une conversation trouvant toujours quelque chose à dire.

C'est alors qu'Izumi se mit à fouiller son sac sous l’œil attentif de Shiro qui se pencha un peu sur le côté pour le regarder faire. "Ah, voilà ~" Il en sortit une petite boîte noir qui attisa la curiosité de l'étudiant se demandant ce qu'elle pouvait bien contenir. Il ne pouvait pas s'empêcher d'essayer de deviner ce qu'elle contenait s'éloignant de son objectif premier. Shiro vit rapidement qu'il n'y avait rien … C'était bien la peine de s'encombrer l'esprit pour rien … Il regarda l'autre faire et mettre sa pierre dedans avant de la refermer et de lui reposer dans les mains. "Tiens. Si c’est une chose qui t’es précieuse, essayant de la protéger un peu mieux. Elle va s’abîmer si tu ne fais pas attention" L’étudiant mauve fut surpris par ce geste mais finis par lui sourire un peu.

« Merci ... » Dit-il en inclinant la tête. « Tu ne la prend pas en échange ? » Demanda Shiro qui ne savait pas s'il allait tout de même lui redonner sa boîte ou pas. En tout cas le plus grand regardait intensément les médicaments que tenait toujours Izumi en les suivant des yeux comme un chaton ne lâcherait pas un jouet qui se balance devant lui.

"Désolé, je voulais plaisanter, mais ma blague n’était pas drôle, visiblement..." S'expliqua le plus jeune. Mais cela ne disait toujours pas au mauve s'il allait revoir son bien ou non … Shiro en profita pour sécher ses larmes et ranger sa pierre précieuse maintenant soigneusement emballer par Izumi, dans son sac. Mais à peine se fut-il tourner vers Izumi que ce dernier lui tira un peu la joue. Le mauve ne retint pas un léger rire amusé avant de poser sa main sur sa joue après son geste. "Et il faut que tu arrête de supplier de la sorte, ça ne marchera pas longtemps ici. Quand tu veux récupérer quelque chose, tu dois juste le prendre, d’accord ?" Il valait mieux que quelqu'un soit là pour lui expliquer la vie sur l'île parce qu'il ne risquait pas de faire long feu en effet. Cependant être malhonnête envers une personne n'était pas réellement dans son tempérament et même si cette boîte lui appartenait techniquement, Izumi l'avait retrouver c'était un peu comme la sienne maintenant.

« Je dois le prendre ? De force ? » Demanda Shiro un peu confus dans l'idée de dérober quelque chose à quelqu'un. « Mais j'ai pas envie de te faire du mal ... » Avoua le plus grand qui fixa son interlocuteur sincèrement. « Ça t'appartiens vu que tu l'as trouvé ... » Se rendit-il à l'évidence … Ça lui faisait mal mais c'est comme ça que marchait la société non ? Pour le peux de temps qu'il y avait passé il ne savait pas trop à dire vrai, mais à l'asile c'est comme ça que ça marchait …

Shiro se concentra de nouveau sur la boîte dans la main de son vis-à-vis qui se redressa pour s'étirer. Le plus âgé resta à genoux par terre en refermant son sac. Au moins il savait où elle était, et il avait l'air très gentil comme garçon, il savait qu'elle était entre de bonnes mains, comme quoi il y avait pire comme situation. "Dans ma grande bonté, je me contenterais de ta reconnaissance éternelle"

« Tu as toute ma reconnaissance éternelle ! » S'empressa de dire Shiro qui ne savait pas très bien en quoi ça consistait. « Et tout ce que tu veux d'autres ! » Proposa le plus grand.  

Puis le regard de Shiro se posa sur son visage puis sur ses innombrables tatouage. Il trouvait l'étudiant fascinant et il n'avait jamais eus l'occasion de rencontrer des gens comme lui. "C’est quoi ton prénom, petit chou ?" A ce surnom le blond retrouva le sourire. On ne lui avait plus donner de prénom affectif depuis très longtemps. Seuls les personnes auxquels il était très attaché l'avait déjà fait. "Et ton âge ?" Surenchérit l'étudiant bleu.

« Nishimura Shiro, mais je préfère petit chou. » Dit-il avec un sourire sincère et attendrissant sur les lèvres. « Et toi ? Comment tu t'appelle ? A moins que je puisse te donner un surnom ? » Demanda Shiro en souriant un peu plus. Il avait presque oublier pour sa boîte. « J'ai vingt ans, six mois et sept jours. » Il termina sa phrase par un grand sourire avant de pencher la tête sur le côté. « Toi aussi ? » Demanda le blond.

Shiro se remit à fixer le look très intéressant de son interlocuteur. A dire vrai il avait un peu le même mais il était différent. Ce qui l'intriguait le plus était ses tatouages, il n'en avait jamais vu autant sur le même corps et quelque part ça le fascinait. Tout comme les piercings qu'il portait, il en avait beaucoup mais cela donnait un rendu magnifique. Mais il avait entendu dire qu'une telle transformation du corps était douloureuse faisant repasser un voile de tristesse dans son regard. Il se releva pour se mettre debout et s'approcha d'Izumi. Il lui prit la main sans méfiance et releva un peu son bras pour regarder ces dessins de plus près. Il se permit de retracer certaines formes avant de replonger des yeux compatissant dans les siens.

« Tu as dût avoir très mal ... » Une question caché même s'il se doutait que ce n'était pas des plus agréables. Lui qui n'avait jamais eus de tatouage il ne savait pas très bien à quel point ça pouvait être douloureux ou pas. « C'est toujours douloureux ? » De ce fait une série de question s'enchaîna dans sa tête, la curiosité le piquant, il voulait tout connaître de ce nouvel étudiant au style original et en apprendre plus sur lui.

_________________

I want to stay here ... A pathetic Paranoia ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur






avatar
Âge : 19 ans
Vague : Première vague
Nombre de victimes : 0
Coupons : 447
Contenu du sac :

- Une miche de pain
- Deux bouteilles d'eau (1L5)
- Une carte de l'île avec ses zones
- Une boussole
- Une lampe torche (avec piles)


- Un sachet de bonbons
- Rero, son ancien serpent, à présent plastiné
- Une palette de fards à paupière
- Un boxer de rechange
- Un élastique
- Un foulard
- Une vieille clé

- Un falchion


Avatar : Luvia (Canival)
Statut RP : Disponible
Pseudo : INCUBUS / 夢魔
Multicomptes : Kanno Samran

Messages : 176
Activité RP : 38









   Dim 18 Juin - 16:09


Les réactions de cet adorable personnage l’amusaient. On aurait dit un enfant –encore plus que lui-même ne pouvait l’être. Son attitude innocente et candide avaient le don de lui tirer quelques sourires. Il pensa, distraitement, que ce monde manquait de personnes telles que lui. Néanmoins, ici, ce n’était pas la meilleure des attitudes à adopter. Il croisa les bras contre son torse, l’air entendu. « Oui, de force ! C’est comme ça que ça marche. Tu ne dois pas avoir peur de faire mal à quelqu’un, c’est presque une des règles du jeu » Presque, oui. Car le but principal était certainement de dépasser les limites de la simple « blessure » ; il fallait tuer. Ni plus ni moins. Mais l’étudiant ne devait pas encore l’avoir réalisé. Et il avait peur qu’à ce rythme, il ne le fasse à ses dépends. Il fut cependant surpris de l’entendre lui dire que cela lui appartenait, s’il l’avait trouvé. Ainsi donc, le jeune homme voyait les choses sous cet angle ? C’était surprenant, d’une certaine façon. Il eut un sourire joueur. « Pas si tu décides le contraire ~ » Oui, c’était à lui de choisir ce qu’il devait faire. Ce qu’il voulait, simplement.
Un rire presque ravi s’échappa de ses lèvres alors que son interlocuteur devenait un peu plus enthousiaste. Comprenait-il le sens de ses paroles ? Il n’en était pas certain. Mais cela l’amusait. Comme quoi, il était malgré tout bien plus plaisant de le voir d’une humeur aussi joyeuse. Encore une fois, il voyait en lui un adorable petit animal. « Ta reconnaissance suffira, t’en fais pas » souffla-t-il finalement, posant son regard espiègle dans le sien. Il fut d’autant plus intrigué de le voir réagir aussi rapidement au surnom qu’il venait de lui lancer. La réponse lui vint rapidement, et Izumi ne put s’empêcher de la répéter. « Shiro, hein ?... » Il aimait la douceur qu’il semblait se dégager de ce nom, celle-ci certainement motivée par la signification qu’il lui donnait. Mais il concédait bien que les surnoms affectifs lui convenaient aussi à merveille. « Je m’appelle Izumi ; Mikami Izumi » répondit-il. Son expression se fit encore amusée. « Mais tu peux toujours me donner un surnom si ça te chante, ça m’est égal » En effet, cela l’importait peu. On aurait tout aussi bien pu lui donner un numéro dès son arrivée sur l’île en guise de nom, il l’aurait accepté de bonne grâce. Il aimait à penser qu’il n’avait pas besoin de cela pour être défini. Il fut cependant surpris en entendant son âge. « Vraiment ?! » s’exclama-t-il, le regardant une nouvelle fois de haut en bas. En dépit de l’élégant maquillage qui recouvrait son visage, il paraissait si jeune ! Izumi avait presque du mal à accepter le fait qu’il était plus âgé que lui. Dans sa tête, cela ne collait que bien difficilement.  « J’ai...dix neuf ans. Dix neuf ans et... » Il s’arrêta, fermant un œil pour compter les mois qu’il avait en plus ; il n’était pas contre l’idée de se vieillir un peu plus, surtout devant le jeune homme. A pause dura un certain temps ; les maths n’était définitivement pas quelque chose pour lui. « Et...à peu près trois mois ? » Il ne savait plus bien. Compter avait toujours était pour lui un supplice, et il ne s’imaginait pas avoir à le faire ici. Réfléchir parvenait même à le fatiguer.
Remarquant que son interlocuteur le regardait avec intérêt, il arqua un sourcil, curieux. Il avait quelque chose sur le visage, peut-être ? Mais avant qu’il n’eut le temps de lui poser la question, Shiro lui prenait déjà le bras, détaillant pendant un instant ses tatouages. Lorsqu’il releva les yeux vers lui, il sembla étrangement triste. Il voulait savoir s’il avait eu mal ? Curieuse question. D’ordinaire, les gens ne se préoccupaient pas de cela. Néanmoins, il ne put retenir la mou peine qui passa sur ses lèvres. Malheureusement, cela ne lui avait pas procuré la moindre once de douleur. Il baissa les yeux un court instant, presque rêveur. « Je n’ai pas eu mal, non. Disons...que ma peau est magique : elle n’a jamais mal ~ » Enfin presque jamais. Les médecins avaient bien dit qu’il n’était pas totalement immunisé. Sa sensibilité était juste altérée, repoussant ses limites bien plus loin que celle du commun des mortels. Elle était défectueuse, d’une certaine façon. Il secoua faiblement la tête, chassant cette idée. Pourquoi cela devait-il tant le complexer ? Il tenta de se ressaisir, affichant un sourire. « Tiens, regarde, j’ai aussi fait ça » lui indiqua-t-il avant d’ouvrir faiblement la bouche pour laisser voir ses longues canines et sa langue fourchue. Comme c’était le cas pour toute son apparence, il était très fier de ces mutilations. « Amusant, non ? » finit-il par demander sur un ton enjoué. Oui, parfois, il trouvait que cela l’était. Et précisément parce que les autres en étaient révulsés. Redevenant sérieux, il se décida enfin à lui rendra sa boîte, la plaçant entre ses mains. « Range moi ça, avant que tu la perdes une nouvelle fois » lui conseilla-t-il vivement. Il aurait été dommage qu’il ne les perde une nouvelle fois, en effet. D’autant plus qu’il ne serait pas forcément là pour tomber dessus à nouveau.

_________________


« ONLY GOD CAN JUDGE ME »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur






avatar
Âge : 20 ans
Vague : Première vague
Amour : R.A.S

Coupons : 43
Contenu du sac : • Gel super-fixant (plein)
• Trousse de maquillage : (palette de fard à paupière, poudre de riz blanche, petite bouteille de fond de teint, rouge à lèvres et eyeliner noir.)
• Parapluie pliable cassé
• Lentilles de couleur
• Vêtements de rechange
• Petit cristal de roche
• Petite boîte à musique
• Paire de faux-cils + colle
• Photo polaroid d'un bâtiment
• Boîte de médicaments antipsychotiques (24 cachets)

--------------------------------------------

• Une miche de pain
• Une barre de céréales
• Deux à trois bouteilles d'eau (1L5)
• Une carte de l'île avec ses zones
• Une boussole
• Une lampe torche (avec piles)

----------------------------------------

• Revolver

Avatar : Aki (Arlequin)
Statut RP : Disponible
Pseudo : Dixy
Multicomptes : Matsuda Hiro

Messages : 65
Activité RP : 17









   Lun 19 Juin - 16:54





Shiro ne se voyait pas aller à l'encontre d'une personne et encore moins lui faire mal. Alors voler quelque chose par la force encore moins. C'est ce que tenta de lui expliquer le plus grand mais l'autre ne semblait pas d'accord avec lui. "Oui, de force ! C’est comme ça que ça marche. Tu ne dois pas avoir peur de faire mal à quelqu’un, c’est presque une des règles du jeu" Le joueur mauve baissa un peu la tête, il devait vraiment le faire ? C'est Izumi qui avait trouvé sa boîte en premier c'était donc à lui à présent. Shiro avait déjà pensé à la racheter avec le peu qu'il avait mais rien ne semblait intéressé son interlocuteur. "Pas si tu décides le contraire ~" A-t-il répliquer après que l'autre lui ais dis que les médicaments étaient maintenant à lui. Cela fit réfléchir un moment Shiro qui essaya de trouver une nouvelle logique à ça. Il voulait bien que sa boîte lui revienne en la demandant simplement mais s'il y avait mésentente c'était à lui de trouver une solution équitable pour que tout le monde y trouve son compte. Shiro était bien trop gentil pour la lui arracher des mains de cette manière. Il tenta la reconnaissance éternelle et plus si cela ne suffisait pas. "Ta reconnaissance suffira, t’en fais pas" Le plus âgé regarda alors avec intérêt son bien s'attendant à ce qui le lui rende tout de suite mais il n'en fit rien.

Leur discussion parvint à faire oublier à Shiro son objectif principale et ce dernier se présenta face à son vis-à-vis. Il avait envie de le connaître un peu plus comme chaque personne qu'il rencontrait. Mais là il portait un intérêt particulier à Izumi pour son originalité. Une personne qui sortait du commun on n'en rencontrait pas tous les jours ! "Shiro, hein ?..." Ce dernier fit un mouvement positif de la tête pour confirmer son prénom après que le joueur bleu l'ait répété. "Je m’appelle Izumi ; Mikami Izumi" Shiro lui adressa un sourire et se répéta son prénom plusieurs fois dans sa tête. C'était mignon Izumi et ça lui allait vraiment bien. "Mais tu peux toujours me donner un surnom si ça te chante, ça m’est égal" Content de ce petit jeu la plus grand parut ravis et son sourire s'élargit. Shiro adorait jouer et son interlocuteur également ce qui semblait le ravir.

« C'est tellement beau Izumi que je m'en voudrait de t'appeler autrement ... » Répondit-il en cherchant tout de même un petit surnom à donner à son partenaire. « Hebi-chan ? » Surnom qui voulait dire serpent en Japonais, cela lui allait vraiment bien mais il n'avait pas encore vu à quel point il tapait dans le mille.

Shiro révéla son âge dans la plus grande des précisions. Il préférait que les choses soient plus clairs, il comptait depuis un certain moment trouvant cela plus correct de donner son âge exact. "Vraiment ?!" Un nouveau hochement de tête positif avant qu'il ne lui demande à son tour. "J’ai...dix neuf ans. Dix neuf ans et.." Son partenaire réfléchit pendant un long moment et Shiro attendit en silence la réponse en le dévisageant. Il cligna plusieurs fois des yeux avant d'être distrait par ses tatouages. "Et...à peu près trois mois ?" Cela sonnait presque comme une question. Finalement le plus âgé se concentra de nouveau sur l'autre étudiant et la conversation qu'ils étaient en train d'avoir. Alors comme ça il était plus jeune ? Cela convenait parfaitement au arlequin qui lui adressa un sourire sincère. Ces tatouages l'intriguait vraiment et comme d'habitude il n'avait pas pus s'empêcher de les toucher. C'était ça son gros problème … Lorsqu'il découvrait une chose nouvelle le mauve devait absolument examiner ça. Il lui posa plusieurs question et notamment sur la douleur qu'avait dût ressentir son allié. "Je n’ai pas eu mal, non. Disons...que ma peau est magique : elle n’a jamais mal ~" Shiro ouvrit de grand yeux surpris. Encore une chose impressionnante pour lui, décidément ce personnage était des plus dissemblables mais également très captivant à ses yeux.

« C'est vrai ? C'est génial, au moins personne ne pourras jamais te faire de mal. » Dit-il comme rassuré en souriant.

Savoir que son nouvel ami était presque invincible signifiait qu'il ne pouvait rien lui arrivé. Du moins il espérait. Il se sentirait tellement mal si jamais il lui arrivait malheur. Même si Shiro semblait plus frêle que lui il avait cette envie de le couvrir, de l'enfermer dans une bulle de protection de laquelle personne ne pourras l'en tirer. "Tiens, regarde, j’ai aussi fait ça" Le plus âgé se fit plus curieux et attendit avec impatience que son interlocuteur lui montre ce qu'il avait de si fascinant à lui faire découvrir. Izumi entrouvrit la bouche faisant résulter ses canines pointus et il sortit sa langue laissant voir que cette dernière était fendue en deux. On pouvait lire l'admiration dans le regard de Shiro. Il était en total émerveillement face à ce qu'il voyait approchant un peu le visage pour regarder de plus près. Il eut un sourire en voyant que l'autre faisait bouger les deux partie de sa langue. Quand il referma la bouche, le joueur mauve plongea son regard dans le siens. "Amusant, non ?"

« Comment tu as fais ça ? » Demanda Shiro qui ne savait pas s'il l'avait fait seul ou dans un centre spécialisé. « Je peux toucher ? » Questionna le plus grand enthousiaste de ce qu'il venait de voir. « J'ai de bonne raison pour t'appeler Hebi-chan maintenant ! »

Izumi rendit la boîte métallique à Shiro qui resta  un moment surpris avant de la serrer dans sa main. Le plus âgé se relâcha, il était soulager d'avoir put la reprendre. "Range moi ça, avant que tu la perdes une nouvelle fois" Il acquiesça et s'excusa auprès d'Izumi. C'est vrai qu'il devrait être plus prudent avec ses affaires … L'étudiant mauve prit un cachet dans la paume de sa main et l'amena à sa bouche en penchant la tête en arrière pour pouvoir l'avaler d'un coup. Au moins il serait tranquille pour un moment. Cela le détendait, il n'aurait plus à paniquer comme il venait de le faire. Shiro rangea sa boîte dans son sac qu'il ferma solidement. Il paraissait maintenant beaucoup plus détendu et vint entourer son camarade dans une étreinte pour le remercier d'avoir accepter de lui rendre son bien.

« Je te remercie infiniment Izumi. » Dit-il avant de se détacher de lui pour le regarder en face. « Je te jure d'y faire attention. » Lui promit-il. Il ne laisserait plus personne mettre la main dessus. Au final il était plutôt chanceux que ce soit le plus jeune qui soit tombé dessus. En jetant un œil vers le ciel il put remarquer que le soleil disparaissait peu à peu à l'horizon. « Tu connais un endroit pas trop sombre où passer la nuit ? » Dormir dans le noir lui faisait peur rien que d'y penser, il ne savait pas comment il allait remédier à ça ici … Il savait que leur séparation était imminente ce qui le désolait un peu. Une idée lui vint faisant réapparaître son sourire. « On pourras se revoir bientôt ? » Malgré tout Shiro s'était attaché à Izumi et il voyait mal comment continuer l'aventure sans le revoir par la suite. Il était un peu comme son sauveur pour avoir retrouvé ses médicaments et il lui devait beaucoup plus que sa reconnaissance éternelle ...

_________________

I want to stay here ... A pathetic Paranoia ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur






avatar
Âge : 19 ans
Vague : Première vague
Nombre de victimes : 0
Coupons : 447
Contenu du sac :

- Une miche de pain
- Deux bouteilles d'eau (1L5)
- Une carte de l'île avec ses zones
- Une boussole
- Une lampe torche (avec piles)


- Un sachet de bonbons
- Rero, son ancien serpent, à présent plastiné
- Une palette de fards à paupière
- Un boxer de rechange
- Un élastique
- Un foulard
- Une vieille clé

- Un falchion


Avatar : Luvia (Canival)
Statut RP : Disponible
Pseudo : INCUBUS / 夢魔
Multicomptes : Kanno Samran

Messages : 176
Activité RP : 38









   Mar 20 Juin - 15:49


Il venait à se demander si son comportement n’était pas stupide. Mais c’était plus fort que lui. Devant l’adorable bouille qui lui faisait face, il ne pouvait se retenir de sourire à son tour. Shiro était d’un naturel bien différent de toutes les personnes qu’il avait pu rencontrer jusqu’à lors. Son comportement ressemblait trait pour trait à celui d’un enfant, à l’instar de son apparence qui lui paraissait bien juvénile –et à tort. Il arqua cependant un sourcil au commentaire qu’il fit sur son prénom. Beau ? Le trouvait-il vraiment beau ? A vrai dire, il ne l’avait jamais vraiment apprécié, pour le simple et unique but qu’il ne l’avait pas choisi. C’était bien eux qui l’avaient fait pour lui : ses géniteurs. Il eut une petite pensée ironique à leur égard. Certainement devaient-ils se réjouir de s’être débarrassés de lui de la plus radicale des manières. Izumi savait qu’il ne ressortirait pas d’ici vivant. Et il s’en moquait royalement. Il revint à leur conversation lorsqu’il entendit le jeune homme lancer ce qui semblait être un surnom. « Hebi-chan » ? Sa bouche se fendit en un large sourire. Il adorait déjà ce surnom qui, fatalement, lui convenait à merveille. Comment Shiro avait-il pu viser aussi juste ? Le surnommer comme son animal préféré –fétiche- était un véritable plaisir.  « Va pour Hebi-chan, petit chou » concéda-t-il avant de partir d’un léger rire. Plus il y pensait et plus il trouvait que cela sonnait mélodieusement.
L’expression surprise qu’il afficha lorsqu’il affirma que sa peau était magique lui décrocha un sourire. Oui, son air ébahi était bien celui d’un enfant. Quant à savoir si son épiderme était magique...n’était-ce pas une formulation que Shiro était plus apte à comprendre ? Il se voyait très mal partir dans le même type de discours que lui avaient tenu d’innombrables médecins. A sa réponse, il eut un sourire en coin. « On va dire ça comme ça... » C’était relatif, après tout. Izumi avait beau ne pas avoir mal, ce n’était pas pour autant que les autres étaient dispensés de le frapper selon leur bon plaisir. Au contraire. On pouvait aisément lui faire du mal : il ne le ressentait simplement pas. Il ne se sentait pas de dire la vérité à Shiro qui semblait visiblement rassuré d’apprendre qu’il était plus ou moins immunisé contre la douleur. Cela n’était pas réellement important, si ? A nouveau, il fut amusé de l’expression qu’afficha son vis-à-vis en découvrant sa langue. D’ordinaire, les gens étaient plus dégoûtés qu’émerveillés. Comme quoi, cette personne était bien plis intéressante que les autres. « Comment ai-je fait ? » Comment avait-il fait, déjà ? S’il se souvenait bien...un « ami » de l’époque l’avait aidé à réaliser cette mutilation sans qu’il ne prenne trop de risque : il aurait pu perdre sa langue, après tout. Ceci dit...les circonstances n’avaient pas été des plus sécurisantes. Et il en avait été de même pour les conditions d’hygiène. Se souvenant de la scène, il eut une grimace. Cela avait été tout aussi inconscient que dangereux, maintenant qu’il y réfléchissait. « J’ai fait ça chez une connaissance de l’époque ; il avait le matériel pour » expliqua-t-il dans un demi-sourire. Ce n’était même pas la peine de lui raconter à quel point il avait pu saigner... Il fut cependant surpris de voir que Shiro voulait toucher. Si ça pouvait lui faire plaisir... « Vas y » Il se rapprocha de à lui, tirant malicieusement la langue. Il agita les deux bouts pointus qui était, pour chacun, orné d’un énième piercing. C’était bien la première fois que quelqu’un lui demandait à toucher.
Il le regarda prendre ses médicaments d’un air intrigué. De quoi pouvait-il bien souffrir, pour avoir besoin d’une telle chose ? A le regarder de plus près, il ne semblait pas plus malade qu’un autre, si ce n’était que son comportement était plus proche des enfants que des personnes de son âge. Mais Izumi ne voyait pas cela comme un problème : au contraire. Il aimait particulièrement cette singularité. Le monde semblait un peu plus beau de son point de vue, ce qui manquait cruellement aux gens. Mais Izumi avait peur que cela ne finisse par lui porter préjudice. Il fallait dire qu’il était si adorable...n’importe qui pouvait être pris d’envie de lui jouer un mauvais tour. Il fronça les sourcils. Peut-être devait-il arrêter de se soucier de cette personne à ce point...ce n’était pas forcément recommandé, ici.
Il fut presque gêné lorsque Shiro l’étreignit, gardant les bras en l’air comme s’il ne savait pas vraiment où les poser. Il lui était si reconnaissant que cela ? C’était bien la première fois qu’on se permettait ce genre de chose avec lui. Les relations physiques qu’il se permettait d’avoir avec les autres ne se résumaient qu’à un strict minimum et dans un cadre particulier. Izumi ne savait pas vraiment comment ce comporter face à ce geste, mais il resta tranquille, baissant ses yeux vers lui. « Je t’en prie » murmura-t-il dans un sourire. Il espérait sincèrement qu’il n’allait pas perdre ses médicaments une nouvelle fois.
A sa question, il réfléchit un court instant. Un endroit pas trop sombre ? Bonne question. Il ne s’était jamais vraiment posé la question depuis son arrivée : et que pouvait bien vouloir dire « sombre » ? La nuit, tout était noir, donc sombre, non ? Il y avait bien l’intérieur de certaines maisons qui devait être encore équipé d’un système électrique...mais était-ce une bonne idée ? Il en doutait fortement. Regardant autour d’eux, il finit par lever le nez en l’air. « Dans les arbres, peut-être ? » C’était ce qu’il faisait, en tout cas. Son regard se reporta vers le sien alors qu’il lui demandait s’ils pourraient se revoir bientôt. Le Japonais eu un sourire franc. « Bien sûr ! Quand tu veux, petit chou » Il vint une nouvelle fois lui tirer doucement la joue. C’était bien amusant de le faire. « Donne moi un jour, un endroit et...et une heure approximative ? » termina-t-il dans un petit rire. Oh, lui aussi n’était pas contre le fait de revoir ce petit bébé, loin de là !

_________________


« ONLY GOD CAN JUDGE ME »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur






avatar
Âge : 20 ans
Vague : Première vague
Amour : R.A.S

Coupons : 43
Contenu du sac : • Gel super-fixant (plein)
• Trousse de maquillage : (palette de fard à paupière, poudre de riz blanche, petite bouteille de fond de teint, rouge à lèvres et eyeliner noir.)
• Parapluie pliable cassé
• Lentilles de couleur
• Vêtements de rechange
• Petit cristal de roche
• Petite boîte à musique
• Paire de faux-cils + colle
• Photo polaroid d'un bâtiment
• Boîte de médicaments antipsychotiques (24 cachets)

--------------------------------------------

• Une miche de pain
• Une barre de céréales
• Deux à trois bouteilles d'eau (1L5)
• Une carte de l'île avec ses zones
• Une boussole
• Une lampe torche (avec piles)

----------------------------------------

• Revolver

Avatar : Aki (Arlequin)
Statut RP : Disponible
Pseudo : Dixy
Multicomptes : Matsuda Hiro

Messages : 65
Activité RP : 17









   Ven 23 Juin - 11:54





Shiro trouvait que c'était une bonne idée de donner un surnom à son nouvel allié. Puisqu'il lui en avait donné un, le plus âgé devait également en trouver un convenable pour Izumi. Même si c'était un animal effrayant à première vue, il pouvait être très attachant comme c’était le cas pour l'autre Japonais, c'est peut être pour cette raison que le serpent à beaucoup inspiré le plus âgé pour son partenaire. "Va pour Hebi-chan, petit chou" Voir que cela avait l'air de lui faire plaisir fit sourire le joueur mauve. Il venait de le rencontrer mais c'était un peu comme s'il le connaissait depuis longtemps. N'ayant pas eus beaucoup d'occasion pour parler à grand monde dans son asile, il en profitait depuis qu'il en était sortie … Il a très vite découvert qu'il adorait le contact avec les autres mais que malheureusement il leur faisait plus peur qu'autre chose. Ou certains le trouvait juste stupide … Il ne s'en plaignait pas , puis il ne faisait pas énormément d'effort de compréhension non plus. Une peau magique ? Cela semblait étrange pour Shiro qui n'avait jamais rencontrer ce genre de cas. Pourtant dieu sait qu'à l'asile il y en avait beaucoup des cas … Mais en ce qui concerne ce genre de maladie il n'en avait jamais entendu parler. Il préférait croire les paroles de son interlocuteur en se disant qu'il s'agissait d'un don ou un pouvoir magique plus que d'une véritable maladie. "On va dire ça comme ça..." Si ça pouvait être ça pour lui aussi … Sauf qu'il n'y avait que des mauvais côté à sa maladie, son double maléfique était tout son inverse c'est pour cette raison qu'il ne voulait pas qu'il prenne le dessus sur son esprit.

Puis Shiro avait semblé bien intrigué par les divers tatouages et piercing de son vis-à-vis. En effet ce dernier en avait tellement que le plus âgé voulait tous les voir. Et la surprise fut encore plus grande lorsqu'Izumi lui montra sa langue fendu en deux. La question qui vint en premier à l'esprit de Shiro était comment ça c'était passé ? Une idée pareil avait forcément dût être réfléchis et donc vérifié que toutes les précautions soit prises avant ce genre d’opération. "Comment ai-je fait ?" Le plus grand attendait les explications d'une oreille attentive. "J’ai fait ça chez une connaissance de l’époque ; il avait le matériel pour" Le Japonais hochait la tête en écoutant ses explications tout de même impressionné par le courage qu'il avait eus de faire ça. Ça aurait put échoué et engendrer de graves conséquences ... Mais il faut croire que la chance accompagne Izumi depuis un moment, Shiro souhaitait que ce soit le cas tout le temps. Puis ce dernier demanda l'autorisation de toucher, par curiosité. "Vas y" L'invita le plus jeune. Il était surpris qu'il accepte aussi facilement, les autres l'aurait envoyer sur les roses depuis longtemps. Mais apparemment le joueur bleu n'était pas du genre à se prendre la tête ce qui aidait beaucoup le plus grand pour se sociabilisé avec lui. Izumi sortit sa langue jouant avec les deux parties de sa langue. L'autre Japonais approcha sa main tut de même un peu méfiant, l'inconnu faisait peur et même pour lui, mais la curiosité fut l'élan qui lui manquait pour mettre son doigt entre les deux sections de sa langue. Il sourit légèrement quand elle fut en contact avec sa peau et lança un regard amusé à Izumi.

« J'aime beaucoup. » Dit-il avant de reculer sa main. « C'est ce qui fait de toi que tu es exceptionnel, Hebi-chan. » Il lui adressa un sourire généreux.

Il était heureux d'avoir prit sa boîte et ingérer son médicament journalier. Au moins il était sûr d'être tranquille pour un moment. Il ne voulait pas que son autre personnalité reprenne le dessus … Shiro était si reconnaissant envers son allié de lui avoir rendu sa boîte sans faire d'histoire qui le prit dans ses bras pour le remercier. Un geste que pas tout le monde n'acceptait et Izumi avait l'air plutôt surpris pour ne pas dire choqué de ce geste naturel pour le plus grand. "Je t’en prie" Le plus âgé des Japonais lui rendit son sourire avant de lever les yeux vers le ciel. Le couchée de soleil annonçait le début de l'angoisse pour le blond qui ne savait pas encore où trouver un endroit qui ne soit pas plonger dans le noir … Trouver un endroit éclairé par la lune ou un endroit où il est possible de faire un feu … Il était tout à fait hors de question pour lui de dormir dans le noir complet et certainement pas tout seul … Les seuls nuits où il dormait bien était quand sa mère était près de lui ou quand son assistante sociale veillait sur son sommeil à l'asile. Le reste du temps il faisait des cauchemars, se réveillait en sursaut au moindre bruit. Et il ne comptait plus le nombre d'année où il avait dormis correctement, une nuit entière. "Dans les arbres, peut-être ?" Shiro pensa à cette option, même si cela ne lui paraissait pas bien stable ça lui semblait une bonne idée, pourquoi ne pas essayer.

Puis le plus âgé parla de son désir de revoir Izumi. Maintenant qu'il l'avait rencontré et que le courant était bien passé entre eux, ce qui était des plus rare pour le blond, il voulait passer à nouveau du temps avec lui. "Bien sûr ! Quand tu veux, petit chou" Un sourire immense passa sur ses lèvres, il était tellement heureux que son nouvel ami accepte un nouveau moment où se voir. "Donne moi un jour, un endroit et...et une heure approximative ?" Shiro sembla réfléchir un instant. Il voulait que cela soit dans un endroit un peu reculer pour ne pas avoir de problème avec les autres joueurs, la nuit de préférence, ça pourrait lui éviter d'être seul et de bavarder un peu avec son ami, ça le rassurerait. Lorsqu'il eut la date, l'endroit et l'heure le plus âgé parut satisfait.

« Disons rendez-vous à l'église dans deux jours après vingt et une heure, qu'est ce que tu en dis ? » Demanda Shiro qui avait placé toute sa confiance ne lui malgré le fait qu'il vienne à peine de le rencontrer. Étant un peu naïf il serait près à donner le bon dieu à un brigand … Alors Izumi qui c'était montré particulièrement adorable avec lui était une personne de confiance à 100%. « Au moins on passerait la nuit ensemble qu'est-ce que tu en dis ? » Shiro était déjà des plus heureux de passer de nouveau du temps avec l'autre Japonais, cela se voyait sur son visage. « Tu pourras de nouveau m'en apprendre plus sur toi et me montrer quelques tours de magie qu'es-ce que tu en dis ? » Le blond prévoyait aussi de quoi les occuper puisqu'il le faisait toujours quand il était encore à l'asile. « Si c'est bon pour toi on bloque ce rendez-vous. Oh si tu savais comme j'ai hâte d'y être ! » Shiro paraissait tout surexcité ne pouvant cacher ses émotions et son hyperactivité y étant pour beaucoup il allait falloir un moment pour le calmer …

_________________

I want to stay here ... A pathetic Paranoia ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur






avatar
Âge : 19 ans
Vague : Première vague
Nombre de victimes : 0
Coupons : 447
Contenu du sac :

- Une miche de pain
- Deux bouteilles d'eau (1L5)
- Une carte de l'île avec ses zones
- Une boussole
- Une lampe torche (avec piles)


- Un sachet de bonbons
- Rero, son ancien serpent, à présent plastiné
- Une palette de fards à paupière
- Un boxer de rechange
- Un élastique
- Un foulard
- Une vieille clé

- Un falchion


Avatar : Luvia (Canival)
Statut RP : Disponible
Pseudo : INCUBUS / 夢魔
Multicomptes : Kanno Samran

Messages : 176
Activité RP : 38









   Ven 23 Juin - 19:01


Il le regardait avec attention, voire émerveillement. Son comportement avait le don de le charmer, le calmer. S’il avait rencontré des gens comme lui à la place de tous ces crétins de camarades de classe... Son regard se voila un instant d’une ombre furtive. Bah. Cela ne servait à rien de ressasser ses souvenirs pour des choses aussi futiles. Il était fier de ce qu’il était devenu : de ce qu’il était. Et c’était un plaisir de voir quelqu’un s’accorder à son sens de l’esthétisme et reconnaître sa particularité sans avoir à la considérer comme une monstruosité. Ce fut à peine s’il sentit le contact de sa peau contre sa langue, ne parvenant à en saisir la chaleur. Cela l’attristait. Il délaissa ce semblant de peine lorsque la voix de Shiro s’éleva autour d’eux. Il était quelqu’un d’exceptionnel ? C’était ce qu’il aimait penser, oui. Ce qu’il voulait croire : ce dont il tentait de se convaincre. Et peut-être l’était-il. Chose que cette femme n’avait certainement jamais compris.  Ce qu’elle ne comprendrait jamais. Izumi n’avait pu se résoudre à être comme les autres. Comment aurait-il pu ? De base, la vie lui semblait être une condamnation : l’origine même de son existence lui avait toujours échappée.
Son sourire lui donna cependant un peu de baume au cœur. Du moment que certains acceptaient cet aspect de sa personne, il n’avait pas franchement à se soucier du reste. Mais ce petit bout de chou qui parvenait à l’accepter aussi facilement était certainement plus exceptionnel que lui, à bien y réfléchir. Personne, personne, ne l’avait jamais approché de la sorte avec autant d’aise. D’autant plus qu’il ne s’était pas montré des plus tendres avec lui dès le début de leur conversation. Il s’en voulait presque, à bien y réfléchir. L’autre étudiant était une adorable petite créature qui ne méritait certainement pas que l’on s’acharne sur elle. De la même façon qu’elle ne devait pas mériter de se retrouver ici. C’était bien triste. Malheureusement, il ne pouvait pas y faire grand chose, si ce n’était qu’espérer qu’il s’en sortirait en bon état. Mais rien n’était sûr, ici. Izumi avait parfaitement conscience du fait que, dès demain, il aurait très bien pu ne plus jamais voir ce ciel qu’il contemplait si souvent. Le concernant, cela ne le touchait pas tant que cela. Il n’avait jamais eu peur de mourir : quoi de plus normal lorsque l’on vivait sans attaches et sans buts ? Il vivait. C’était déjà bien assez.
C’était presque étrange de le voir si heureux à l’idée de pouvoir le revoir : clairement, Izumi n’avait pas l’habitude de cela. D’ordinaire, les gens semblaient prier pour ne pas le recroiser une seconde fois, tant il venait à les excéder. Et il en était ravi, effronté au possible. Pourquoi devait-il se montrer compatissant lorsqu’il n’en avait pas envie ? Il était au clair avec lui-même, en harmonie avec sa nature. Et il aurait été tout spécialement contre nature de se retenir lorsqu’il ne le souhaitait pas, n’est-ce pas ? S’il y avait bien une chose qui lui était impossible, il s’agissait bel et bien d’avoir à se forcer. Il passa presque affectivement une main dans l’étrange coiffure de son interlocuteur –depuis le temps qu’il louchait dessus... Un vague sourire passa sur ses lèvres. « Très bien, ça me va » concéda-t-il tout en faisant un hochement approbateur de la tête. Il ne put s’empêcher de rire à sa demande enfantine. Il voulait dormir avec lui ? C’était pour le moins amusant. La suite le fit rire très franchement. Au vue du contexte dans lequel ils se trouvaient, ce genre de conversations se révélaient être totalement étranges. Comment parvenaient-ils à parler si facilement –affectueusement- sur cette île où l’unique but était de s’entretuer ? C’était un véritable mystère ~. Mystère qui, en soi, ne lui déplaisait pas. Loin de là. A entendre l’autre joueur, c’était tout juste s’il ne l’invitait pas à venir prendre le thé avec lui. Comme quoi c’était ici qu’il trouvait des gens avec qui le courant passait. La bonne blague ! De ses cheveux, sa main descendit sur son visage pour lui pincer le bout du nez. Il aimait le taquiner de la sorte. « Tout ce que tu veux, petit chou » ajouta-t-il d’une voix espiègle. Il s’étira un instant, remit correctement son sac son ses épaules. L’heure de se séparer était proche, inévitablement. Ici, il ne faisait pas forcément bon de s’attarder trop longtemps. « C’est une promesse, alors ~ ! » Il afficha un sourire, s’éloigna déjà de quelques pas avant de finir par se retourner. « Essaye de aire attention à toi et à tes médicaments, Shiro » lui lança-t-il gentiment.
En se remettant en route, il vint à se demander ce qui les attendait pour cette soirée à venir.

_________________


« ONLY GOD CAN JUDGE ME »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Let’s use our beautiful brain | Ft. Mikami Izumi

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» 04. Happy Birthday, Cat.
» Brain Drain to Brain Gain (Emeagwali)
» 01. life is beautiful ? …Maybe ! Pv. Finn
» Live Fast, Die Young and Make a Beautiful Corpse - Anastasia Vanderbilt ❀
» beautiful dream