AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




Bienvenue sur LetIn !




 

 On God's altar feat. No Rae Won







avatar
Âge : 17 ans
Vague : Classe originelle
Amour : Coeur tendre

Nombre de victimes : 0
Contenu du sac : .
Une petite trousse de maquillage (deux vernis à ongle -noir et doré-, un gloss, un rouge à lèvres rosé, un mascara, un eyeliner brun)
Un briquet
Une chandelle parfumée
Une tenue de rechange
Un smartphone et son câble
Un livre (Le Trône de Fer #3)
Un savon en pain au parfum fleurit
Une couverture
Une boîte de 16 sachets de thé pomme et cannelle
Un thermos
Une miche de pain
Une barre de céréales
Trois bouteilles d'eau
Une carte de l'île avec ses zones
Une boussole
Une lampe torche (avec piles)
Un dictionnaire français-coréen

Avatar : Choi Min Ki (Ren - NU'EST)
Statut RP : Disponible
Pseudo : LaMarquise
Multicomptes : Xiao Hua Feng

Messages : 86
Activité RP : 21









   Jeu 8 Juin - 2:44


Le 22 juin 2017 || 21h15
L'église
Sur l'autel

Ce soir, le camp de base avait été établi dans le petit hameau de pêcheur. Hyun Hee et lui avaient été attirés là par la carte, se demandant un peu à quoi ça pouvait bien ressembler et supposant qu’il y avait peut-être donc du poisson à pêcher. Ils ne savaient pas trop s’ils étaient capables de faire ça même s’il y en avait, mais ça valait le coup d’essayer, n’est-ce pas ? Quand ils y étaient arrivés, il était déjà fort tard et il avait donc fallut monter le camp provisoire. Ça ne comportait pas grand-chose… mais franchement, Haneul avait retrouvé Hyun Hee et c’était tout ce dont il avait besoin pour être heureux, à présent. Il ne s’était jamais contenté de si peu de toute sa vie, matérialiste jusqu’au bout de ses ongles joliment manucurés. Mais maintenant, ses ongles n’étaient plus manucurés et il comprenait vraiment à quel point il tenait à son meilleur ami. Pourtant, il l’avait toujours su, hein ! C’était juste encore plus clair pour lui maintenant.

Hyun Hee devait essayer de pêcher, ce qui n’allait pas être une mince tâche. Et de son côté, Haneul avait fait remarquer que non loin d’eux, sur la carte, se trouvait l’église. Il n’avait pas encore eu la chance d’y mettre les pieds… et après maintes promesses de prudence, il avait finalement mis les voiles pour ladite église dans le but avoué d’en explorer un peu plus que simplement l’extérieur. Ils n’avaient pas le choix d’essayer de trouver des items importants et utiles… Ou encore de la nourriture. Alors il fallait fouiller le plus de lieux possibles. Et puisque le réapprovisionnement était assez aléatoire, retourner sur ses pas par moments n’était pas une mauvaise idée. Enfin, dans le cas présent, c’était une grande première pour lui. Et ce qu’il savait déjà, c’est qu’il n’allait pas pousser aux catacombes même si ce n’était pas très loin ! S’ils tenaient à explorer ce lieu-là, ce serait à deux. Il n’avait pas autant de courage non plus…

Ce que Haneul ne savait pas, c’est que depuis un petit moment, il était suivi… De son point de vue, la route était simplement plus calme et facile à faire que prévu. Il entre prudemment dans l’église, curieux de ce qu’il pourrait bien y découvrir… Mais étonnamment, dans l’obscurité du moins, ce n’était pas vraiment si différent que ça d’une autre église normale ! Haneul hésite un moment… Avant de finalement se pencher pour attraper un caillou d’une taille raisonnable qu’il lance le plus fortement possible. Il y a de l’écho… mais personne ne semble être présent. Ou alors ils étaient drôlement apathiques parce que ça ne bouge pas ! Le jeune homme prend une profonde inspiration, son courage à deux mains, puis finalement sa lampe de poche dans ces dernières pour l’allumer. Il la braque autour de lui… et sous sa lumière, l’église semble déjà plus abandonnée, abîmée, brisée…

Il s’avance néanmoins lentement le long de l’allée, son regard se posant ça et là, curieux. Est-ce qu’il pouvait vraiment trouver quelque chose d’intéressant ici ? Peut-être dans la sacristie… C’était d’ailleurs la raison pour laquelle il s’approche de l’autel. Le but principal, après avoir gravit ces petites marches qui y menaient, c’était de le contourner pour aller jusqu’au chœur, puis à la sacristie. Mais Haneul ne s’y rendra jamais… parce qu’on lui bondit soudainement dessus avec un petit rire qui lui glace le sang dans les veines. Il se débat dans un premier temps, malgré la voix lugubre qui lui demande d’être « une gentille petite poupée ». Qu’on le confonde encore avec une fille ne lui traverse même pas l’esprit. Il s’en fichait de ce qu’on pouvait bien croire qu’il était : il voulait juste se sortir de cette galère !

Mais son assaillant est plus fort que lui… et parce que ça ne pourrait être pire, Haneul voyant de toute façon déjà sa vie défiler devant ses yeux alors que les mains de l’autre se resserrent lentement autour de son cou, il pousse un hurlement aigu, le plus fort possible, jusqu’à ce que l’air ai complètement quitté ses poumons. Juste avant de sombrer dans l’inconscience, alors que sa lampe torche tombe au sol, Haneul voit un autre visage apparaître ; brièvement éclairé par le faisceau de sa lampe. Un homme, jeune, à l’air de chien de garde, aux traits caractéristiques… et Haneul murmure de sa voix douce mais brisée par ces mains meurtrières :

« Aide… moi… »

Mais il manquait d’air. Et ses yeux se ferment en même temps que sa tête retombe contre l’autel sur lequel il était pour moitié étendu à présent.

_________________


Porcelain Doll

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur






avatar
Âge : 20 ans
Vague : Première vague
Amour : Loin

Nombre de victimes : 2
Coupons : 95
Contenu du sac :
- Une miche de pain
- Une barre de céréales
- Deux petites bouteilles d'eau
- Un paquet de crackers
- Une moitié d'un paquet de chewing-gums (pamplemousse)
- Une petite bouteille de yaourt à boire (odeur douteuse)

- Une carte de l'île
- Une boussole
- Une lampe torche
- Une paire de mitaines en cuir
- Une tenue de rechange
- Un carnet
- Une trousse à crayons
- Une trousse de toilettes (brosse à dents, dentifrices, bloc de savon)
- Un kit de soin pour les pieds (4 pansements pour ampoules, gel rafraîchissant, 4 lingettes, une petite pince à épiler et une crème)

- Deux paquets de cigarettes
- Un briquet
- Son porte-feuilles

- Un kit mains libres

Avatar : Wu Ji Ho (Zico, Block B)
Statut RP : Peut toujours craquer !
Pseudo : Redjack
Messages : 363
Activité RP : 16









   Mer 14 Juin - 0:28

Depuis son arrivée, Rae Won était frileux à l’idée de mettre les pieds à l’église. Pourtant, quand trop harassé par la fatigue, il se retrouva face à l’imposante bâtisse, il se résolut à en passer le seuil dans l’espoir d’y trouver un peu de tranquillité. La porte avait grincé, pour mieux dévoiler l’intérieur du bâtiment, étrangement familier… De tous les lieux que le jeune homme avait visités durant cette semaine, cet endroit semblait encore être celui qui avait le moins souffert des outrages du temps. Les colonnes de pierre autour de la nef encore fièrement dressées, des voûtes hautes et solides, un autel intact… Seules les rangées de banc en désordre, les vitraux encrassés et les bacs d’eau bénite à sec laissaient deviner que cette maison de Dieu était abandonnée depuis de longues années. Rae Won n’était pas à l’aise, à voir tout ceci… D’éducation chrétienne, il avait toujours été respectueux des lieux de culte. Et l’idée que cet endroit ait pu être théâtre de tueries le rendait profondément mal à l’aise. Pourtant, il y avait un côté réconfortant quelque part, comme si le fait d’en avoir franchi le seuil lui permettait de demander asile, de se couper quelques instants de l’extérieur de la violence qui en découlait…

Le tour minutieusement fait, assuré d’être seul, le jeune homme profita du fait que les bancs ne soient guère en bon état pour en récupérer une planche. Il comptait bien se reposer quelques temps… Mais il savait que toute bâtisse sacrée soit cette église, les autres participants n’auraient sûrement pas autant de scrupules que lui à tuer ici. Bout de bois en main, il élu finalement domicile dans un confessionnal, dont il tira le rideau. Il ne tarda pas à somnoler, exténué.

Quand un écho parvint à ses oreilles, l’intérieur de la cabine de bois était déjà bien plus sombre… Poigne resserrée sur son arme de fortune, Rae Won glissa doucement la tête en dehors du confessionnal, avant d’en sortir entièrement, le plus silencieux possible, rester dans l’exigüe cabine ne lui semblant pas être une bonne idée si le besoin de fuir se présentait. Il vit un faisceau lumineux, à quelques mètres de là, s’approchant du chœur. Une personne aux cheveux blonds – une fille, pour ce qu’il pouvait en juger, gravit les quelques marches menant à l’hôtel, visiblement assez paisible… Et alors que Rae Won s’apprêtait à partir en silence, peu désireux d’entrer en interaction, il fit volteface en voyant une seconde silhouette se dessiner, se ruant en direction de l’autre étudiant, qui ne se doutait de rien. Les mains de l’assaillante s’agrippèrent au cou de l’autre personne, qui bascula en arrière, prise de court. Un petit cri monta aux oreilles de Rae Won, qui restait tétanisé, à quelques mètres de là.

Pourtant, quand la victime tomba sur l’autel, son regard se fixa sur lui, une voix étranglée sortant péniblement de la gorge pour demander de l’aide. L’étudiant maudit un instant ce regard fixe, qui allait aussitôt le dévoiler à l’agresseur… Pourtant, resserrant sa poigne l’épais bout de bois qu’il avait gardé, il s’approcha d’un pas rapide, brandissant l’arme de fortune en arrière. Le cœur battant à tout rompre, il inspira une bonne fois pour toute, et abattit sa batte improvisée, lâchant comme un râle de colère, les dents serrées.

Fut-ce le bois ou sa nuque qu’il entendit craquer sous le coup… ? Les deux. La fille tomba à son tour sur l’autel, sous le regard d’un Rae Won à la respiration toujours précipitée. Est-ce qu’il venait de la tuer… ? Le jeune homme laissa tomber son bout de bois, pour venir tâter la peau du cou encore chaude, où il ne détecta aucune palpitation. Il ferma les yeux, prit appui sur l’autel… C’était la deuxième fois. Et accidentelle, cette fois-ci. Car si son intention était bel et bien d’intervenir pour permettre à l’autre de s’en sortir, il avait davantage l’envie de neutraliser l’autre, plutôt que de simplement tuer.

Il finit par dégager le corps inerte, histoire de dégager l’autre. Même vu de près, il lui était difficile de juger si c’était un homme ou une femme… Il y avait quelque chose d’assurément féminin dans les traits, mais quelque chose lui faisait émettre quelques doutes. Rae Won s’approcha un peu pour mettre une petite tape pour réveiller l’autre… Qui se révéla davantage être une claque bien sonore, le jeune homme ayant pour le moment un peu de peine à être complétement zen ! « Ho, tout va bien ? » s’enquit-il d’une voix pas trop forte, mais un peu sèche malgré lui. Il s’en voulait pas d’avoir pu aider hein… Mais la finalité des choses le laissaient un peu sous le choc !

L’autre se mut doucement sous le regard de Rae Won, qui ajouta bientôt : « C’est bon, t’as rien à craindre. L’autre est… » Et il s’étrangla un peu à ce mot : « Morte. » Le regard de l’étudiant dériva aussitôt à la morte, justement. Elle avait encore les yeux ouverts. D’un petit geste de main, il vint fermer ses paupières, tout en lâchant un petit soupir. Finalement, en contemplant le visage de la fille, il eut un geste qui là, tout de suite, lui vint le plus naturellement du monde : un signe de croix. Il n’avait pourtant jamais été des plus fervents pratiquants, mais voilà : ne rien faire, ça lui aurait semblé être de mauvaise augure. Après quelques courtes secondes de silence, il en revint à son voisin – sa voisine ?, lui demandant simplement ; « C’est quoi ton nom ? » C’était peut-être un peu con, mais faire la conversation simplement lui permettrait peut-être d’oublier ce qui venait tout juste de se passer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur






avatar
Âge : 17 ans
Vague : Classe originelle
Amour : Coeur tendre

Nombre de victimes : 0
Contenu du sac : .
Une petite trousse de maquillage (deux vernis à ongle -noir et doré-, un gloss, un rouge à lèvres rosé, un mascara, un eyeliner brun)
Un briquet
Une chandelle parfumée
Une tenue de rechange
Un smartphone et son câble
Un livre (Le Trône de Fer #3)
Un savon en pain au parfum fleurit
Une couverture
Une boîte de 16 sachets de thé pomme et cannelle
Un thermos
Une miche de pain
Une barre de céréales
Trois bouteilles d'eau
Une carte de l'île avec ses zones
Une boussole
Une lampe torche (avec piles)
Un dictionnaire français-coréen

Avatar : Choi Min Ki (Ren - NU'EST)
Statut RP : Disponible
Pseudo : LaMarquise
Multicomptes : Xiao Hua Feng

Messages : 86
Activité RP : 21









   Jeu 15 Juin - 10:55

Lorsqu’une main s’abat sur sa joue avec une violence qui était peut-être risible pour plusieurs mais qui foudroie un Haneul sur lequel on n’avait jamais levé la main de toute sa petite vie, l’effet est foudroyant ! Il ouvre les yeux et se redresse, assez pour arriver presque nez à nez avec son sauveur… lequel n’avait rien d’un chevalier servant, semblait-il ! Un cri aigu mais heureusement étouffé avait aussi franchi le seuil de ses lèvres rondes et rosées. Une main est rapidement posée sur le torse de l’homme, comme pour l’inviter à prendre ses distances un peu, avant même que le cerveau d’Haneul ne puisse comprendre qu’il pouvait lui-même effectuer un mouvement sur le côté ou quoi. Pour l’heure, il reprenait simplement son souffle et dieu seul savait à quel point il en avait grandement besoin. D’ailleurs, sa respiration est sifflante et douloureuse un long moment, sa gorge le faisant souffrir et ses poumons ayant trop manqué d’air pour ne pas protester après cette agression. Son regard est fuyant, mais seulement parce qu’il cherche… la fille. Celle qui l’avait sauvagement attaqué. Et elle est là, sur le sol, sans vie…

Le regard en amande du jeune Coréen en revient à son sauveur, qu’il observe un petit moment sans rien dire. Il avait un joli visage, mais pas de ceux des acteurs à la mode. Il lui donnait une impression de mauvais garçon, en fait. Il avait dû avoir du succès en dehors de cette île, quand il était encore chez lui, sûrement pour cette raison. Il avait de jolies lèvres pleines, des yeux accentués par l’absence de seconde paupière et un petit air de chien sauvage peint sur le visage, peut-être en quasi-permanence. Mais surtout, il semblait vraiment flippé, présentement… Et presque automatiquement, Haneul vient poser une main fine sur sa joue en signe d’apaisement. Il aurait mérité une claque à cet endroit lui aussi, mais il ne voulait certainement pas se mettre à dos un type qui venait de tuer une folle !

« Ne la regarde pas… », murmure lentement Haneul, sa voix ressortant d’une façon étranglée, un peu plus aigüe même si pas énervante non plus. C’était le manque d’air et sa gorge douloureuse… Ça se replacerait rapidement. Il n’avait même pas eu le temps d’avoir les lèvres bleuies… Non ? Il espérait un peu, quand même ! Sinon quelle image est-ce qu’il renvoyait ?? Oui, bon… Chassez le naturel et il revient au galop, comme ils disent. « Merci. »

Ça ponctuait bien cette scène. C’était bien en dessous de ce qu’il aurait dû rendre à l’autre pour lui avoir sauvé la vie, mais il ne pouvait rien faire de plus pour le moment. Enfin, si… D’ailleurs, Haneul se redresse finalement pour s’éloigner un peu, récupérant son sac. Il déglutit avec difficulté alors qu’il doit enjamber le cadavre, sentant ses jambes le trahir un peu et c’est à l’autel qu’il se retient.

« Haneul. Kang Haneul. Et je te propose de passer dans la sacristie… », murmure-t-il lentement, montrant d’un doigt la pièce dont il parlait, de l’autre côté de l’autel. Ils allaient être un peu mieux là. Enfin… Lui allait y être mieux, à ne plus voir ce cadavre. « Je vais te donner un peu de thé. Ça te fera du bien. À moi aussi… »

C’était bien la moindre des choses, en vrai ! Alors n’attendant pas trop que le jeune homme accepte ou refuse, Haneul saisit sa main pour l’entraîner jusqu’à ladite sacristie. Il referme soigneusement et sans bruit derrière eux, espérant toujours ne pas s’être enfermé bêtement avec un prédateur, mais franchement… pourquoi aurait-il cherché à le réveiller plutôt que d’essayer de le tuer pendant qu’il n’opposait aucune résistance ? Ça n’aurait eu aucun sens… Haneul va jusqu’à un banc, s’y assoyant lentement, encore tremblant des pieds à la tête.

« Cette fille… Elle a surgi de nulle part, c’était effrayant. », murmure lentement Haneul, encore troublé. Son regard en revient à son vis-à-vis… mais soudainement, il semble reprendre du poil de la bête parce qu’il s’exclame : « Tu m’as giflé ! J’ai encore mal à la joue ! Ce n’était pas nécessaire…! »

Franchement ! Est-ce que c’est ainsi que le garçon traitait aussi ses conquêtes ? Il espérait bien que non sinon il devait être bien solitaire, hein !!

_________________


Porcelain Doll

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur






avatar
Âge : 20 ans
Vague : Première vague
Amour : Loin

Nombre de victimes : 2
Coupons : 95
Contenu du sac :
- Une miche de pain
- Une barre de céréales
- Deux petites bouteilles d'eau
- Un paquet de crackers
- Une moitié d'un paquet de chewing-gums (pamplemousse)
- Une petite bouteille de yaourt à boire (odeur douteuse)

- Une carte de l'île
- Une boussole
- Une lampe torche
- Une paire de mitaines en cuir
- Une tenue de rechange
- Un carnet
- Une trousse à crayons
- Une trousse de toilettes (brosse à dents, dentifrices, bloc de savon)
- Un kit de soin pour les pieds (4 pansements pour ampoules, gel rafraîchissant, 4 lingettes, une petite pince à épiler et une crème)

- Deux paquets de cigarettes
- Un briquet
- Son porte-feuilles

- Un kit mains libres

Avatar : Wu Ji Ho (Zico, Block B)
Statut RP : Peut toujours craquer !
Pseudo : Redjack
Messages : 363
Activité RP : 16









   Lun 19 Juin - 23:57

Rae Won se recula d’un petit pas quand une main vint se poser contre son torse, visiblement pour l’encourager dans ce même geste. Le garçon – c’était vérifiable, maintenant, était en vie ; c’était la seule certitude que le participant voulait avoir. Et maintenant… Il ne savait pas trop. La tête trop engourdie par ce qu’il venait de se passer, son regard ne pouvant pourtant s’empêcher de se tourner vers le cadavre. La même main qui était venue se poser contre lui quelques secondes auparavant vint cette fois frôler sa joue, se voulant réconfortante… Et si en temps normal le jeune homme aurait certainement chassé ce geste sans sommation, il fut bien incapable de faire quoi que ce soit, sur le coup.

Il ne devait pas regarder… L’inconnu avait sûrement raison. Mais avant même que ce dernier ne propose quoi que ce soit, Rae Won se plongea sur la dépouille pour récupérer son sac, sans en inspecter l’intérieur pour l’instant. L’autre garçon se présenta sans plus tarder, avant de suggérer qu’ils aillent à la sacristie. Là-bas, ils pourraient prendre du thé. Sans que Rae Won ait le temps de réaliser que c’était un drôle de petit bonhomme que ce Haneul, sa main fut saisi pour être mieux entraîné à l’intérieur de la pièce, où le plus jeune les enferma. Tout ça, sans que l’autre jeune homme ne proteste, encore trop sonné.

Alors que son vis-à-vis prit place sur un banc, tout tremblant, Rae Won s’installa au sol, reposant son dos au mur, avant de récupérer sa lampe torche histoire d’y voir mieux. L’autre étudiant commença en disant qu’il avait été vraiment surpris d’avoir vu cette fille débouler de nulle part… « Ca faisait longtemps que t’étais dans les parages ? » répondit automatiquement Rae Won, d’une voix blanche, le regard vide porté vers son interlocuteur, l’esprit un peu ailleurs.

Le ton de l’autre garçon, qui jusqu’à là avait été tout à fait posé – quoi qu’un peu sifflant à cause de la strangulation, monta d’un cran quand celui-ci se rappela de la gifle administrée quelques minutes plus tôt… Geste qui n’était pas voulu aussi fort à la base, mais pour lequel Rae Won n’avait pas vraiment de remords. Il eut un petit sourire, un peu par automatisme : « Ça va… Désolé, princesse. » C’était pas pour en mettre un coup dans la virilité du garçon, hein… Mais ce dernier renvoyait une image assez délicate !

« Tu t’appelles co… » commença Rae Won, avant que sa question ne se meurt, la mémoire lui revenant. « Haneul. Pardon. » Le jeune homme secoua la tête… Toute cette agitation avait visiblement un peu perturbé sa mémoire à court terme, constata-t-il passablement alarmé. Il soupira, avant de relever le regard. « J’m’appelle Rae Won. » finit-il avec un semblant de sourire. « Ta gorge, ça va ? » s’enquit-il par la suite en ayant un petit mouvement de tête.

Récupérant son sac qu’il avait mis de côté, il en tira un de ses paquets de cigarettes. Il en tira la dernière, se rassurant en disant qu’il lui restait son deuxième pas encore entamé. La clope glissée entre les lèvres, il s’apprêta à actionner le briquet, quand il demanda : « Ça te dérange ? » Il ne s’en serait guère soucié en temps normal… Mais là, en étant dans une pièce close et peu vaste, il préférait demander, comme ça. Puis bon, se soucier un peu de Haneul lui permettait de se changer un peu les idées, aussi…

Son regard se posa ensuite sur le second sac qu’il avait récupéré. Il étendit le bras pour le saisir, fit glisser la fermeture éclair et plongea le bras à l’intérieur… Des miettes, des bouteilles d’eau vide, quelques effets personnels qui n’avaient rien d’intéressant. Rae Won ne sortit la main que quand celle-ci se resserra sur ce qui semblait être une petite trousse. Il en inspecta l’intérieur, trouvant tout un attirail prévu pour les soins des pieds. « Génial… » soupira-t-il en remettant le tout dans le sac à dos d’un geste brusque, un peu dépité de ne pas faire de trouvaille plus intéressante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur






avatar
Âge : 17 ans
Vague : Classe originelle
Amour : Coeur tendre

Nombre de victimes : 0
Contenu du sac : .
Une petite trousse de maquillage (deux vernis à ongle -noir et doré-, un gloss, un rouge à lèvres rosé, un mascara, un eyeliner brun)
Un briquet
Une chandelle parfumée
Une tenue de rechange
Un smartphone et son câble
Un livre (Le Trône de Fer #3)
Un savon en pain au parfum fleurit
Une couverture
Une boîte de 16 sachets de thé pomme et cannelle
Un thermos
Une miche de pain
Une barre de céréales
Trois bouteilles d'eau
Une carte de l'île avec ses zones
Une boussole
Une lampe torche (avec piles)
Un dictionnaire français-coréen

Avatar : Choi Min Ki (Ren - NU'EST)
Statut RP : Disponible
Pseudo : LaMarquise
Multicomptes : Xiao Hua Feng

Messages : 86
Activité RP : 21









   Mer 21 Juin - 3:48

Haneul n’allait pas cracher sur son étrange sauveur parce qu’il avait décidé de parer au plus urgent : fouiller le sac de sa victime. C’était une réaction normale sur cette île. Le contraire aurait probablement été de la pure idiotie, de toute façon... Et pour être franc, si l’autre avait oublié, c’est lui-même qui s’y serait mis une fois le meurtrier reparti... De toute façon, le moment ne dure pas très longtemps. Il ne semblait pas y avoir grand chose d’intéressant sur cette fille et son sac lui est volé. Haneul a une dernière pensée pour la fille -haineuse, s’il fallait être absolument franc- avant d’entraîner son sauveur vers la sacristie. Il avait encore mal à la gorge, mais doucement sa voix se replaçait. Il y appliquerait quelque chose de frais lorsqu’il serait de retour auprès de Hyun Hee, ayant déjà hâte de retrouver son meilleur ami pour le coup, mais ayant malgré tout besoin de récupérer un peu de poil de la bête avant de sortir d’ici.

Haneul pose son sac au sol, entre ses pieds. Et ses mains contre sa gorge. Il venait de réaliser qu’elles étaient froides comme la pierre, sûrement à cause du choc. Ça le servait bien pour le moment. Son regard, pour sa part, ne quitte plus son interlocuteur, lequel semblait au moins autant en état de choc que lui-même. Ça avait quelque chose de rassurant. Il n’avait pas affaire à un meurtrier impitoyable malgré ses airs de badboy.

« Non. J’ai eu le temps de m’approcher de l’autel avant qu’elle... », répond Haneul à la question du jeune homme, ne se donnant pas la peine de continuer pour la simple et bonne raison que l’autre savait déjà ce qui s’était produit. Il réalise toutefois que la question était un peu étonnante... et demande de fait : « Toi, ça faisait un moment ? »

Il ne l’avait pas vu, pas entendu... Il n’avait même pas senti sa présence. C’était effrayant comme il était facile de se cacher... Quant à la gifle... Haneul renvoie un petit regard outré à son vis-à-vis alors que ce dernier l’appelle « princesse ». Ce n’était pas rare. Ça en aurait même choqué plus d’un de savoir que son père le faisait parfois, non ? Jamais avec moquerie comme ce que ce type venait de faire, hein. Juste avec toute son affection paternelle. Il avait compris qu’Haneul n’était pas un garçon comme les autres et l’acceptait. C’était mignon, dans le fond et si finalement, un sourire étire les lèvres en coeur du blond, c’est parce qu’il repense à son petit papa qui lui manquait tant.

« Idiot... », murmure-t-il sans pour autant que ce soit une insulte ou même dit avec colère ou ressentiment. Il ne soulève pas le petit problème de mémoire du badboy, toutefois. C’était normal... et puis ça lui revient rapidement. Alors le blondinet acquiesce brièvement. Haneul, c’était bien ça. Et il avait donc affaire à Rae Won. Toujours bon à savoir. Un nouveau sourire en retenue s’affiche sur les lèvres rosées du cadet alors que Rae Won lui demande des nouvelles de sa gorge. Il se penche, ouvrant son sac tout en assurant : « Ça ira. Quelques jours et il n’y paraîtra plus. Je vais mettre du froid dessus dès que j’en aurai l’occasion. »

Il sort son thermos, lequel était plein de thé bien chaud. Il en avait fait juste avant de partir pour sa petite excursion. Comme quoi il avait eu là une brillante idée, n’est-ce pas ? Il en prend une gorgée, frissonnant agréablement alors que le liquide chaud et goûteux glisse le long de sa gorge blessée. Puis, il fait signe à Rae Won d’approcher, lui tendant le thermos.

« Viens. Ça va te faire du bien. », promet-il sur un ton presque encourageant. Et il secoue négativement la tête pour la cigarette. À chacun son péché mignon. Et pour sa part, même s’il n’avait jamais été attiré par la nicotine, il n’en détestait pas vraiment l’odeur, surtout celle qu’elle laissait sur les vêtements d’un fumeur, froide et omniprésente. « Non, vas-y. Tu as vraiment tout du badboy, ma foi. Tu as quel âge ? »

Il devait être plus âgé que lui, non ? Sinon c’était très étonnant ! Mais on lui disait souvent qu’il avait lui-même ce genre de minois qui lui donnerait sûrement seize ans pendant longtemps encore. Il a une petite mine désolée pour Rae Won alors que ce dernier ne semble rien trouver d’intéressant. Se levant, Haneul se dirige jusqu’au sac en question pour en sortir le kit de soin pour les pieds qu’il venait de dénicher... et le pose doucement sur celui du jeune homme, toutefois.

« Ne l’oublie pas. Tu vas peut-être être heureux de l’avoir à un moment. », assure-t-il tout en se relevant lentement, sans quitter son vis-à-vis du regard. Un bref frisson le prend. Le froid, à cause de ce foutu choc toujours... Il reprend le thé des mains de Rae Won pour en boire une nouvelle gorgée, avec précautions pour ne pas s’étouffer avec non plus. « Les gels rafraîchissants pour les pieds contiennent du menthol, qui est très inflammable. Tu peux l’utiliser pour allumer un feu facilement en situation désespérée. La pince à épiler, si tu as des éclats de verre ou de bois dans la peau. Et je crois avoir vu des pansements pour ampoule... On marche beaucoup et nos chaussures vont être défoncées à un moment. »

Donc au final, ce n’était pas une arme... mais c’était un petit kit de survie quand on savait l’utiliser convenablement. À la blague, Haneul ajoute :

« Tu vois ? La princesse sait se débrouiller quand il le faut. »

Et il a un petit clin d’oeil pour Rae Won. Disons qu’elle avait appris à le faire en plus de deux semaines...


_________________


Porcelain Doll

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

On God's altar feat. No Rae Won

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» PV de Roxane || Chloé R. Evans ( feat Kristen Bell ) pris
» Just the same //feat Matt'//
» Ne t'inquiète pas, je serai toujours la pour toi. - Feat Femme Sianouille
» Kang Chang Min feat. Yong Jun Hyung
» Words drifting in the wind ... (feat. Rafael Alvarez)