AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




La MAJ du 1er septembre est là ! Cliquez ici pour la découvrir !
Un event est en cours ! Venez lancer le dé ici pour découvrir l'état de votre personnage !
Tentez votre chance au Lucky Spin pour remporter des lots inédits !




 

 Deep buried







avatar
Âge : 18 ans
Vague : Première vague (15 juin)
Nombre de victimes : 8
Coupons : 277
Contenu du sac : • Une tenue de rechange
• Une petite trousse de secours
• Une paire de gants en cuir
• Une trousse de toilette
• Une paire de chaussure de randonnée
• Un paquet de wild seven
• Un briquet
• Une gourde
• Deux barres vitaminées
• Une miche de pain
• Une barre de céréales
• Deux à trois bouteilles d'eau (1L5)
• Une carte de l'île avec ses zones
• Une boussole
• Une lampe torche (avec piles)
• Une bouillotte
• Quelques pièces de monnaie étrangère
• Une paire de talkie-walkie (avec piles en fin de vie)
• Un couteau papillon


Avatar : Oh Se Hun (EXO)
Statut RP : Peut toujours craquer !
Pseudo : Formoso (anciennement Wooh)
Messages : 955
Activité RP : 2









   Mer 7 Juin - 14:41

17 juin 2017,
04h50



Le lac est paisible ; seul le vent vient de temps à autre troubler le calme de l’eau et soulever les branches d’un saule pleureur dont les feuilles caressent par instant la surface aqueuse. Autrefois, ce lieu devait être un petit havre de paix, mais à présent il est à l’abandon. L’ancien soldat a décidé d’y faire son nid l’espace de quelques heures ; de quoi se débarbouiller, se restaurer et peut-être même se reposer. Un luxe qu’il n’a pas souvent l’occasion de s’offrir depuis son arrivée sur l’île.

Alors que le soleil n’a pas encore commencé son ascension dans le ciel, Kyu Bok scrute les environs du lac, toujours armé de son couteau qui est presque devenu une extension de sa main. Il n’y a personne ; pas un signe de vie autour de la surface aqueuse. À l’abri d’un saule pleureur, il décide de se poser. Caché par l’imposante végétation, il se laisse aller à un moment de détente, allongé sur une herbe qui n’a pas connu d’entretien depuis longtemps. Au bout de quelques instants, il se relève et bien que la tentation de piquer une tête dans le lac soit tentante, il n’en fait rien. Il retire simplement le haut de son uniforme et s’agenouille au bord de l’eau, son couteau papillon soigneusement fermé mais toujours à portée de main dans la poche arrière de son pantalon ; on est jamais trop prudent. Trempant ses mains dans l’eau, il commence une toilette sommaire mais salvatrice. Il frissonne au contact de l’eau froide, une goute glacée coulant le long de son échine.

De longues minutes durant, il put enlever la terre qui formait comme une seconde peau sur lui ; à force de crapahuter dans la forêt en quête de gloire à apporter au NEC, il n’avait pas fait attention à quel point il était sale. Ses cheveux, qui commençaient doucement à pousser, avaient par endroit fusionné avec la boue et la poussière. Ce ne fut donc pas un luxe de pouvoir se laver.

Mais alors que Kyu Bok s’apprêtait à enfiler son t-shirt, un craquement le sort de sa torpeur ; le bruit vient de la forêt. Sans même penser à remettre un haut, il se saisit de son arme et pivote vers l’endroit incriminé. L’ancien soldat a beau plisser les yeux, il ne parvient pas à voir quoique ce soit, la pénombre n’aidant pas.

« Qui est là ? »

Il s’avance doucement et prudemment vers la provenance du bruit, les muscles tendus, prêt à réagir.

« Je ne compte pas t’attaquer, alors tu peux sortir de ta cachette. »

Son allure ne prête sans doute pas à la confiance, mais il ne ment pourtant pas ; il n’a pas envie de tuer quelqu’un maintenant. Il a déjà donné de quoi satisfaire le NEC il y a peu et tuer sans le moindre discernement ne servirait pas son but.

« Un conseil, joue pas au con avec moi. »

Un autre bruit sur sa droite lui informe d’une position plus précise de la personne : il n’a donc pas rêvé. Ou alors, il s’agit d’un animal. Mais sans plus attendre, Kyu Bok s’élance vers la cachette présumé et fini par apercevoir un pan d’uniforme qu’il essaie de saisir, sans succès. Ses doigts caressent le tissu qui file avant qu’il ne puisse les refermer dessus.

« Tu ne me traquerais pas quand même ? »

Un sourire narquois sur le visage, toujours torse nu, il ne peut empêcher un gloussement ; voilà qu’un étudiant traque un ancien militaire armé d’un petit couteau papillon, à moitié à poil au bord d’un lac. On croirait le début d’une mauvaise blague.

« Si tu veux jouer au chat et à la souris, permet moi de te prévenir que dans l’histoire, je préfère le rôle du loup. »

Kyu Bok fait à nouveau volte-face et cette fois-ci son poing touche quelque chose. Ou quelqu’un. Une douleur sourde parcourt sa propre poitrine, sans qu’il ne puisse savoir s’il s’agit d’une riposte de l’inconnu ou le fait de la végétation.


-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-

Chaque homme, par sa nature même, possède innée en lui la lumière de la raison qui dirige ses actes vers sa fin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur






avatar
Vague : Classe originelle
Nombre de victimes : 1
Coupons : 231
Contenu du sac :
►Deux à trois bouteilles d'eau (1L5)
►2 rations de survie millitaire


► Une carte de l'île avec ses zones
► Une boussole
► Une lampe torche



► Le téléphone de jae geon
► 1 gomme et 1 taille crayon
► 1 carnet de croquis et 1 crayon
► 1 palette de crayons aquarelle
► 1 livre (Roméo & Juliette)
► 1 photo de lui et de son meilleur ami
►1 boite de médicaments afin de contrôler ses crises (12)
► préservatifs (6)
► coloration capillaire


►1 tenue de rechange (+bandana !)
►1 couverture
►1 écharpe + 1 bonnet




Avatar : Kim Taehyung ( V - BTS)
Statut RP : Disponible
Pseudo : Papark
Messages : 457
Activité RP : 5

En ligne








   Mer 7 Juin - 23:32

4h50 du matin, l’heure où la lune est toujours maitresse du paysage et ne laisse pas au soleil l’opportunité de commencer sa lente ascension dans le ciel…4h50, l’heure d'Edge, son heure de jeu et de gloire. Il avait attendu tellement de temps avant de réapparaitre, éjectant du poste de commande son cher et tendre ami, son humble hôte et son pire ennemi. Oh oui, tant de temps, beaucoup trop pour son âme torturée qui ne désire qu’une chose à cet instant précis… Trouver sa première proie et lui arracher la vie, faire couler le sang et torturer Min Hyuk.

C’est donc dans cette optique qu’il avait commencé à arpenter l’île vers deux heures du matin, quittant le lieu de repos de Min Hyuk pour s’avancer vers l’inconnu. Il avait longuement marché l’oreille et les yeux aux aguets avant d’arriver aux abords de la forêt pénétrant dans celle-ci sans la moindre trace de peur, décidément il était plus courageux que le jeune Min Hyuk. Avec prudence il traverse celle-ci, se retournant de temps à autre à l’entente d’un bruit étrange à ses tympans avant de reprendre sa marche comme si de rien n’était. Finalement il s’arrête subitement, tendant l’oreille… Il avait entendu quelque chose, prudemment il s’avance son sac sur ses épaules vers la provenance de ce bruit à peine perceptible, et finalement il l’aperçoit. Caché derrière la dense végétation, Edge scrute du regard un jeune homme allongé sur l’herbe, se reposant sans aucun doute. Il plisse légèrement les yeux tentant d’apercevoir son visage en vain, il faisait beaucoup trop sombre. Soudain l’inconnu se redresse et se dirige vers le lac, il s’agenouille devant le bord de celui-ci retirant simplement le haut de son uniforme, au plus grand plaisir d'Edge qui ne peut s’empêcher de laisser son regard divaguer sur le dos musclé du garçon, il ne peut toujours pas apercevoir son visage mais une chose est sûre ce mec doit avoir un corps d’Apollon se dit-il en avançant encore un peu, l’homme venant de tremper ses mains dans l’eau sans doute gelée et commençant ainsi une petite toilette. Malheureusement Edge n’a pas pensé à regarder là où il mettait les pieds, l’un d'eux venant se poser sur une brindille qui craque sous son poids, il n’en faut pas plus pour le garçon qui abandonne son haut et se saisit de son arme… Merde, il a une arme ! Pense-t-il en mordillant nerveusement sa lèvre, ça ce n’était pas prévu ! Il n’en faut donc pas plus à Edge pour faire demi-tour tandis que la voix rauque du jeune homme s’élève autour de lui.

« Qui est là ? »

Il ne répond pas, s’éloignant légèrement de son lieu de repos pour l’attirer dans les broussailles et ainsi le surprendre… S'il pouvait le tuer et récupérer son arme se serait déjà une grande chance !

« Je ne compte pas t’attaquer, alors tu peux sortir de ta cachette. »

Pour qui le prenait-il ? Pour Min Hyuk ? Eh bien il se trompait lourdement, lui il n’était pas du genre à se rendre pour éviter la bagarre, non… Lui il était tout le contraire.

« Un conseil, joue pas au con avec moi. »

Edge lève les yeux au ciel, un sourire amusé se dessinant sur ses lèvres à ses mots tandis qu’il se dit, et qui dit que tu n’es pas le con dans l’histoire mon tout beau ? Il tourne alors, faisant demi-tour s’amusant à le voir tourner dans tous les sens afin de le repérer. Soudain, celui-ci le repère et Edge a tout juste le temps de courir sentant les doigts de l’inconnu frôler de justesse le pan de son uniforme.

« Tu ne me traquerais pas quand même ? » Qui sait…

«Si tu veux jouer au chat et à la souris, permet moi de te prévenir que dans l’histoire, je préfère le rôle du loup.
Le rôle du loup ? Plutôt le chat non ? ... Non...Celui de la souris » murmure Edge, sa voix n’atteignant pas le garçon

Soudain tandis qu’il pense pouvoir le prendre par surprise le garçon fait volte-face, son poing heurtant avec violence le visage d'Edge qui gémit de douleur. Il porte rapidement sa main à sa lèvre déjà écorchée et un soupire d’exaspération s’échappe de ses lèvres tandis qu’il riposte, son pied frappant la poitrine du garçon manquant de lui faire perdre son équilibre. Les secondes filent à une vitesse impressionnante et Edge a tout juste le temps de retirer la lampe torche que Min Hyuk avait attaché à la lanière de son sac et l’allumer, illuminant le visage du jeune homme. Il ne s’était pas trompé, son visage était plutôt agréable à regarder, mais son corps, lui, l’était encore plus…

« Imbécile, pourquoi tu m’as frappé ? » demande-t-il avec froideur avant d’éteindre la lampe ne souhaitant pas se faire remarquer.
Hors jeu:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur






avatar
Âge : 18 ans
Vague : Première vague (15 juin)
Nombre de victimes : 8
Coupons : 277
Contenu du sac : • Une tenue de rechange
• Une petite trousse de secours
• Une paire de gants en cuir
• Une trousse de toilette
• Une paire de chaussure de randonnée
• Un paquet de wild seven
• Un briquet
• Une gourde
• Deux barres vitaminées
• Une miche de pain
• Une barre de céréales
• Deux à trois bouteilles d'eau (1L5)
• Une carte de l'île avec ses zones
• Une boussole
• Une lampe torche (avec piles)
• Une bouillotte
• Quelques pièces de monnaie étrangère
• Une paire de talkie-walkie (avec piles en fin de vie)
• Un couteau papillon


Avatar : Oh Se Hun (EXO)
Statut RP : Peut toujours craquer !
Pseudo : Formoso (anciennement Wooh)
Messages : 955
Activité RP : 2









   Jeu 8 Juin - 14:58



Soufflant dans les feuilles, le vent apporte aux narines de Kyu Bok le parfum de l’herbe humide ; les poils hérissés par la fraîcheur de la rosée du matin, il frissonne. Cet endroit aurait été si agréable s’il n’avait pas été dérangé. Il pousse un râle empli d’exaspération. Lui qui en ce tout début de matinée ne demandait qu’une chose, être tranquille l’espace d’une heure ou deux, se retrouvait à présent à chercher un chenapan caché dans la brousse et la pénombre. Gardant le silence, filant entre ses doigts… c’était à se demander s’il ne jouait pas avec lui. L’ancien soldat était de plus en plus irrité et commençait à perdre patience. D’un point de vu extérieur, la situation prêterait sans doute à rire ; un homme d’à peine la vingtaine, torse nu, cheveux coupés court façon militaire, cherchant en vain un inconnu à la lisière de la forêt.

Mais finalement, son poing trouve la douce peau de l’imbécile de la forêt. C’est du moins comme ça que la petite voix dans sa tête l’a surnommé ; jurant mentalement contre un étudiant aux formes indistinctes qui a réussi le miracle de lui ôter tout espoir de se reposer dans un lieu qui aurait dû être abandonné. Cet idiot riposte en le frappant en plein dans les poumons. En quelques secondes, ceux-ci se vident de tout air et Kyu Bok manque de trébucher. Le souffle court, il est obligé de se stabiliser en prenant appui contre un arbre, plissant les yeux quand la lumière d’une lampe torche vient caresser ses rétines. Et voilà que l’autre étudiant ose lui demander pourquoi il l’a frappé… mais de qui se moque-t-on ?

« Tu es bien placé pour dire ça, crétin ! »

Les doux mots commencent déjà à fuser.

« Et éteins moi ça ! À moins bien sûr que tu ne veuille annoncer à tous les guignols de cette île où on se trouve. »

Tout en se massant le thorax, il continue à rouspéter, marmonnant dans sa barbe quelques mots sympathiques à l’égard du jeune homme.

« Et un guignol à la fois, ça me suffit amplement… »

Les hostilités sont donc officiellement ouvertes. Un point partout. À présent que l’autre connait sa position, Kyu Bok a perdu l’avantage de la surprise : c’est donc une toute autre technique qu’il décide d’utiliser. Les discussions peuvent beaucoup apporter ; que ce soit pour détourner l’attention, forcer l’adversaire à se dévoiler ou même mettre fin à ce combat de coq inutile.

« Si ton but, c’est de quitter cette île en vie, tu cours un gros risque : en essayant de me tuer, tu vas y laisser la peau. Et tu ne connais même pas ma couleur, alors à quoi bon ? »

Tout en parlant, l’ancien soldat se déplace précautionneusement sur le côté, portant une attention toute particulière à ce que le seul bruit qu’il fasse soit celui de sa voix.

« Je te l’ai dit, je n’ai pas envie de tuer qui que ce soit aujourd’hui ; j’ai déjà explosé le crâne de quelqu’un il y a un peu plus de vingt-quatre heures et ce n’est pas dans mon intérêt de décimer toute l’île. »

La délicatesse n’a jamais vraiment été le fort de Kyu Bok... Sa propre voix est teintée d’une lassitude qu’il doit tant à la fatigue qu’à l’inquiétude qu’il a pour son ami d’enfance dont il n’a pas encore de nouvelles. Il a beau ce dire qu’il est lui aussi un militaire entrainé et qu’il faudrait bien plus que quelques lycéens apeurés pour l’avoir aussi facilement, ça ne change rien au fait qu’à présent qu’il se trouve sur la même île que lui, il réalise peu à peu à quel point il s’était fait du souci à son sujet.


-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-

Chaque homme, par sa nature même, possède innée en lui la lumière de la raison qui dirige ses actes vers sa fin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur






avatar
Vague : Classe originelle
Nombre de victimes : 1
Coupons : 231
Contenu du sac :
►Deux à trois bouteilles d'eau (1L5)
►2 rations de survie millitaire


► Une carte de l'île avec ses zones
► Une boussole
► Une lampe torche



► Le téléphone de jae geon
► 1 gomme et 1 taille crayon
► 1 carnet de croquis et 1 crayon
► 1 palette de crayons aquarelle
► 1 livre (Roméo & Juliette)
► 1 photo de lui et de son meilleur ami
►1 boite de médicaments afin de contrôler ses crises (12)
► préservatifs (6)
► coloration capillaire


►1 tenue de rechange (+bandana !)
►1 couverture
►1 écharpe + 1 bonnet




Avatar : Kim Taehyung ( V - BTS)
Statut RP : Disponible
Pseudo : Papark
Messages : 457
Activité RP : 5

En ligne








   Jeu 8 Juin - 22:44

Devant lui l’inconnu manque de trébucher son souffle se faisant court sous le manque d’air dans ses poumons, à tel point que pour s’éviter de chuter il vient prendre appui contre un arbre non loin reprenant peu à peu sa respiration, du moins jusqu’à ce que la lumière de la lampe torche d'Edge ne vienne lui agresser les rétines, Edge reste quelques longues secondes à dévisager le garçon la lumière faisant doucement sa route sur son torse avant de l’éteindre un soupir d’exaspération s’extirpant de ses lèvres abimés par le froid de la nuit.

« Prends-moi pour un idiot, je voulais juste voir ta tête quelques secondes, histoire de voir à qui j’avais affaire. » répond-il avec agacement avant de reprendre « Et pour ma défense je ne faisais que te rendre ton coup, légitime défense tu connais ? » ironise-t-il, un petit rire se faisant entendre avant qu’il ne capte les mots du garçon.

« Yaah ! Je ne suis pas un guignol ! » se plaint-t-il, son regard ne quittant pas la silhouette à peine perceptible dans l’obscurité.

Finalement sa voix se fait de nouveau entendre lorsqu’il cesse de masser son thorax et Edge ne peut réprimer le sourire mesquin se dessinant sur ses lèvres.

« Qui te dit que j’avais envie de te tuer ? » demande-t-il.

Il ne lui laisse même pas le temps de répondre qu’il reprend de plus belle, souhaitant éclaircir un peu plus les choses

« Puis même si c’était le cas ta couleur m’importe peu imbécile, tout ce qui m’apporte c’est de m’amuser un peu avant qu’il ne revienne pourrir ma vie ! »

Sous la discrétion du soldat il ne le remarque même pas se déporter légèrement sur la droite écoutant simplement sa voix, aussi agaçante soit-elle. Ce mec se prends un peu trop pour un dur pense Edge en soupirant à nouveau reprenant la parole aussitôt que le jeune homme cesse de parler.

« T’as fini mon gars ?  C’est pas que ta voix n’est pas agréable à écouter mais honnêtement tu te la pètes un peu trop à mon goût. De plus les menaces ne marchent pas sur moi, je te conseille de t’en souvenir, pour plus tard, au cas où.»

Edge marque une longue pause plissant fortement les yeux afin d’apercevoir le garçon en vain, il faisait bien trop sombre en cette douce fin de nuit.

« On peut dire que l’obscurité semble jouer à notre faveur mon cher, ce n’est pas une bonne idée de s’entretuer ainsi, alors si ça ne te dérange pas rapproches-toi que je puisse te voir. Tu ne m’inspires aucunement confiance, mon ami. » lui demande-t-il en venant retirer son sac de son épaule, il l’ouvre, fouille dedans et soupire de désespoir en apercevant que depuis son départ cet idiot de Min Hyuk n’avait pas été fichu de trouver une arme, ou même quelque chose pour se défendre correctement.

« Décidément il ne me sert à rien lui. » Marmonne-t-il dans sa barbe inexistante pour lui-même avant de demander à l’inconnu. « Le sort a été beaucoup plus clément avec toi je me trompe ? » demande-t-il en faisant référence à l’arme qu’il avait vue précédemment au creux de sa main, un couton papillon lui semblait-il.

« Sinon, mon nom à moi c’est Edge ne l’oublie pas…» achève t-il tandis que l’esquisse d’un petit sourire se forme sur le coin de ses lèvres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur






avatar
Âge : 18 ans
Vague : Première vague (15 juin)
Nombre de victimes : 8
Coupons : 277
Contenu du sac : • Une tenue de rechange
• Une petite trousse de secours
• Une paire de gants en cuir
• Une trousse de toilette
• Une paire de chaussure de randonnée
• Un paquet de wild seven
• Un briquet
• Une gourde
• Deux barres vitaminées
• Une miche de pain
• Une barre de céréales
• Deux à trois bouteilles d'eau (1L5)
• Une carte de l'île avec ses zones
• Une boussole
• Une lampe torche (avec piles)
• Une bouillotte
• Quelques pièces de monnaie étrangère
• Une paire de talkie-walkie (avec piles en fin de vie)
• Un couteau papillon


Avatar : Oh Se Hun (EXO)
Statut RP : Peut toujours craquer !
Pseudo : Formoso (anciennement Wooh)
Messages : 955
Activité RP : 2









   Sam 24 Juin - 19:50

À mesure que le temps passe, Kyu Bok détends un peu ses muscles : l’autre étudiant semble être d’avis que le combat n’est pas leur priorité. Néanmoins, sa main reste fermée autour du manche de son couteau et ses sens sont toujours aux aguets ; il ne fait pas confiance à cette personne et ne compte pas se laisser surprendre par une ruse aussi peu subtile.

« Imbécile heureux… » ne peut-il s’empêcher de lâcher, tout juste audible, alors qu'il déclare vouloir voir son visage. Il aurait pu ameuter d’autres personnes avec ces idioties et sa seule excuse est de savoir si son interlocuteur a bien un nez sur la figure… peut-être mérite-t-il de mourir en fin de compte. À moins qu’attirer des gens dans leur direction soit son but. À cette idée, Kyu Bok fronce les sourcils et demande, circonspect :

« T’es seul ou je dois m’attendre à trouver dans la broussaille environnante un autre clown dans ton genre ? »

Si le déroulement des évènements auraient pu amener à ce qu’ils finissent par se séparer sans en arriver aux mains, l’espérance de vie de l’autre étudiant baissa soudainement. Serrant son arme avec une vigueur renouvelée, les doigts de l’ancien militaire durent sans doute blanchir ; mais dans la pénombre, impossible de voir son corps se crisper. Pour une fois, le manque de lumière lui est favorable : Kyu Bok ne cherche même pas à cacher le désappointement qui l’habite soudainement, alors qu’il entend l’inconnu parler d’amusement. Cette remarque, si lourde de sous-entendu, éveil chez lui un sentiment d’écœurement. Voilà l’utilité de Battle Royale : agir contre ces personnes qui prennent du plaisir face à la souffrance d’autrui, débarrasser le Nouvel Empire de Corée de ces êtres immondes qui ne méritent pas de vivre.

La rage qui commence à naître chez l’ancien soldat le pousse presque à occulter une autre information que son nouvel ennemi vient de laisser s’échapper : l’évocation d’une tierce personne l’aurait en d’autre temps fait tiquer, mais pour l’heure son instinct militaire le pousse à agir contre la première des menaces :

« T’amuser un peu ? »

Alors qu’il répète ces mots, Kyu Bok se sent proche du moment où la colère prendra le dessus sur sa raison. Prenant quelques secondes pour respirer plus lentement et ralentir son rythme cardiaque qui s’emballe sous l’effet de cette intense colère, il finit par dire d’un ton sec et menaçant :

« Pauvre imbécile. Battle Royale n’est pas un jeu fait pour divertir ta petite personne. À ta place je veillerai à tenir ma langue, avant qu’une personne plus zélée que moi ne vienne régler définitivement ton cas. »

Kyu Bok ne sait même pas ce qui le retient de s’en occuper lui-même, là et maintenant. Il pourrait se jeter sur lui et en finir rapidement… mais alors qu’il savoure l’idée d’honorer l’organisation de la mort de cet imbécile imprudent, celui-ci se remet à parler, le menaçant tout en fouillant dans son sac. L’ancien soldat guette le moment où son adversaire en sortira une arme, mais il n’en fait rien ; il ne semble pas avoir eu plus de chance que Kyu Bok lors de la distribution des sacs.

« Disons plutôt que j’ai créé ma propre chance… » répond-il à la demande de l’étudiant au sujet de son couteau. Une réponse pleine de sous-entendu, toujours empreinte d’une mise en garde à l’encontre de l’inconnu. Edge, c’est ainsi qu’il se prénomme. Un nom particulier qui fait tiquer le Coréen : encore un étranger comme Niamh ? Pourtant lui n’a pas l’accent atypique d’un natif de pays occidentaux et son Coréen est par ailleurs excellent ; cette personne n’a décidément pas fini de l’étonner et Kyu Bok n’aime pas ça. Ignorant la présentation sommaire de ce Edge, il fronce de plus bel les sourcils en l’entendant fanfaronner.

« Ne joues pas avec le feu, ma patience a des limites. »

-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-

Chaque homme, par sa nature même, possède innée en lui la lumière de la raison qui dirige ses actes vers sa fin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur






avatar
Vague : Classe originelle
Nombre de victimes : 1
Coupons : 231
Contenu du sac :
►Deux à trois bouteilles d'eau (1L5)
►2 rations de survie millitaire


► Une carte de l'île avec ses zones
► Une boussole
► Une lampe torche



► Le téléphone de jae geon
► 1 gomme et 1 taille crayon
► 1 carnet de croquis et 1 crayon
► 1 palette de crayons aquarelle
► 1 livre (Roméo & Juliette)
► 1 photo de lui et de son meilleur ami
►1 boite de médicaments afin de contrôler ses crises (12)
► préservatifs (6)
► coloration capillaire


►1 tenue de rechange (+bandana !)
►1 couverture
►1 écharpe + 1 bonnet




Avatar : Kim Taehyung ( V - BTS)
Statut RP : Disponible
Pseudo : Papark
Messages : 457
Activité RP : 5

En ligne








   Mer 5 Juil - 18:07

« Tu es seul ou je dois m’attendre à trouver dans la broussaille environnante un autre clown dans ton genre ? »

Le regard de l'adolescent se fait alors plus noir encore tandis qu'il lève les yeux au ciel. Visiblement très agacé par ces mots, et afin de renforcer son agacement il prends à nouveau la parole agressant littéralement l'inconnu.

« Le respect tu connais ? » marmonne t-il en soupirant d'exaspération « Mais pour répondre à ta question, non je suis seul...Je suis un loup solitaire, je ne traîne pas en meute, surtout lorsque je n'en suis pas l'alpha. » Achève t-il avant de porter à nouveau son regard sur la forme à peine visible du garçon qui le questionne alors sur sa précédente intervention.

« Oui...M'amuser un peu, tu ne peux pas savoir à quel point c'est frustrant de vivre...Enfermé, baillonné....Contraint de se la fermer tout simplement, de vivre dans l'ombre. Alors je n'ai aucune honte à dire que je désire m'amuser un peu ...» dit-il inconscient qu'il était entrain d'énerver un peu plus son interlocuteur, mais qu'en avait-il à faire après tout ? Edge était un imbécile...Un homme aimant jouer avec le feu

D'ailleurs son vis-à-vis ne tarde pas à venir lui faire part de sa façon de penser, faisant doucement rire Edge. Que faisait-il donc ici ? Si ce n'était que pour déverser ses belles paroles, alors qu'il avait certainement les mains rouge de sang frais .

Cet homme était un véritable rabat-joie pense alors le grand brun tandis qu'il vient s'adosser contre un arbre, attendant qu'il termine sa petite scène pour lui répondre sans aucun remord ni peine.

« Qu'est ce que tu peux être rabat-joie monsieur le moralisateur. Tu sais, je ne suis pas le seul à vouloir m'amuser et me divertir sur cette île, après tout nous sommes voués à mourir alors autant profiter de notre vie pour le peu de temps qu'il nous reste et quoi de mieux que de se prendre au jeu ? » questionne t-il avant de se redresser pour fouiller dans son sac à la recherche d'une quelconque arme.

Il ne savait pas pourquoi mais il avait éprouvé le besoin de se sentir protégé par une arme, arme qu'il n'avait pas pour son plus grand malheurs. Il soupire à nouveau fermant son sac et le passant à nouveau sur son épaule, avant de pointer du doigts la main de l'homme lui faisant face et plus particulièrement son arme. Étant d'humeur bavarde Edge ne peut s'empêcher de faire une remarque sur la chance du millitaire dépassant largement la sienne, mais son corps se crispe légèrement face à sa réponse...Il avait créé sa propre chance.

« Tu as tué c'est ça ? C'était une fille...Un garçon peut-être ? De quelle couleur était son collier ? C'était il-y-a longtemps ? » questionne t-il soudainement curieux, avant de se remémorer les bonnes manière se présentant au garçon qui ne semble pas prêt à lui donner son nom à son tour.

Légèrement vexé et agacé le jeune homme passe sa main dans ses cheveux venant réajuster le bandana les retenant avant de continuer sur sa lancée.

« Rhaaa... Si agaçant. » marmonne t-il avant de reprendre de plus belle

« Aurais-tu l'amabilité de te présenter à moi au lieu de me menacer ? » questionne t-il un fin sourire aux bords de ses lèvres légèrement rosées, mais aussi abîmées par le froid de la nuit.

« [color:507c=0099cc]Mais tant qu'on y est, sache que j'aime énormément jouer avec le feu...Surtout quand ce fameux feu me semble fort bien intéressant... » vient-il achever sa voix étant alors soudainement descendu de quelques octaves.

HS:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur






avatar
Âge : 18 ans
Vague : Première vague (15 juin)
Nombre de victimes : 8
Coupons : 277
Contenu du sac : • Une tenue de rechange
• Une petite trousse de secours
• Une paire de gants en cuir
• Une trousse de toilette
• Une paire de chaussure de randonnée
• Un paquet de wild seven
• Un briquet
• Une gourde
• Deux barres vitaminées
• Une miche de pain
• Une barre de céréales
• Deux à trois bouteilles d'eau (1L5)
• Une carte de l'île avec ses zones
• Une boussole
• Une lampe torche (avec piles)
• Une bouillotte
• Quelques pièces de monnaie étrangère
• Une paire de talkie-walkie (avec piles en fin de vie)
• Un couteau papillon


Avatar : Oh Se Hun (EXO)
Statut RP : Peut toujours craquer !
Pseudo : Formoso (anciennement Wooh)
Messages : 955
Activité RP : 2









   Mer 23 Aoû - 21:00

« Le respect se mérite mon cher. » se contente-t-il de lui répondre d’un ton légèrement condescendent. Cette personne assez irritante ne lui donne guère l’envie de lui accorder ne serait-ce qu’une once de considération. Sans doute est-ce réciproque, mais qu’importe.

Bien qu’agressif, ce qui n’est jamais une bonne chose face à Kyu Bok dont il faut peu pour en éprouver la patience, le jeune homme daigne lui répondre. Il avoue être seul et l’ancien militaire le croit pour la même raison qu’il ne l’apprécie pas : cette arrogance qui émane de lui, ou du moins ce qu’il perçoit comme de l’arrogance, aurait tôt fait de repousser quiconque voudrait l’avoir comme allié. Sans compter qu’il se targue d’un côté « loup solitaire » qui ne pourrait supporter être dominé par autrui. Au fond, Kyu Bok comprend parfaitement ce choix, mais dans la bouche de ce Edge le plus beau des compliments passerai pour une odieuse insulte à ses oreilles.

Peu à peu, le ton de la discussion commence à monter ; fronçant les sourcils, tant irrité par la réaction de l’énergumène qu’intrigué par ses dires, il en oubli presque son fameux désir de s’amuser. Ce qui quelques minutes auparavant l’avait énervé n’était à présent qu’au second plan.

« Baisse d’un ton bon sang ! » dit-il sèchement, avant d’enchaîner sur ce qui l’intéressait alors : « Enfermé ? De quoi tu parles ? » Puis finalement de se raviser : « Oubli ce que je viens de dire, ça ne m’intéresse pas. »

Kyu Bok a abandonné l’idée d’être avenant avec ce type ; s’il n’est pas décidé à le tuer aujourd’hui, sans doute qu’il n’en sera pas de même la prochaine fois. Ce Edge est de ceux qui méritent amplement de mourir sur cette île et l’ancien militaire espère que ça sera de sa main. Mais pas pour l’heure ; il a dit qu’il ne le tuerait pas et il est un homme de parole.

« Ferme la, bon sang ! Tu aggraves ton cas. J’en ai rien à faire qu’il y ait d’autres tarés dans ton genre sur cette île. La mort n’est jamais une question d’amusement, et Battle Royale n’a pas été créé pour que monsieur puisse prendre son pied. »

Malgré l’obscurité, Kyu Bok devine bien rapidement qu’alors qu’il parle, son interlocuteur semble fouiller dans son sac en quête de quelque chose ; le bruit caractéristique d’une fermeture éclair et d’objets s’entrechoquant ne laisse que peu de doute à ce sujet.

« Oh tu te crois où là ? Tu veux pas que je t’aide à sortir une arme de ton sac tant qu’on y est ! A ta place j’éviterai de continuer à faire ce que tu fais. Je pourrais perdre patience et estimer que, tout compte fait, tu es un danger immédiat pour ma survie. »

Que ce soit pour trouver une arme ou pour sortir un paquet de tarot, l’ancien militaire n’en a cure : il ne compte pas laisser Edge scruter l’intérieur de son sac. Simple précaution d’usage.

« C’était une fille. Une mauve. Il y a peu moins de quarante-huit heures. » finit-il par lui répondre, plus concentré sur les mouvements du garçon que sur le fil de la discussion et l’attrait morbide que l’inconnu a pour la mort.

Les menaces reprennent de plus bel ; décidément, ils ne sont pas près de pouvoir tenir une discussion sans en venir par se promettre mutuellement la mort. Resserrant sa prise sur son arme, il faut un effort presque surhumain pour empêcher de Kyu Bok de mettre fin à la discussion d’un coup tranchant dans la jugulaire. Mais il se contient, non sans une pointe de déception : il ne perd rien pour attendre.

« Tu parles trop… ça finira par te causer du tort. Si ce n’est la mort. » dit-il à mi mot. Pour une fois, il ne s’agit pas d’une menace, seulement d’une mise en garde contre une attitude qui causera sa perte.

« Puisque tu tiens à le savoir, je m’appelle Kyu Bok. » finit-il par répondre, avant d’ajouter une petite pique soulignant tout le mépris qu’il a pour les manières d’Edge. « Et tu peux l’oublier, ça ne me fait ni chaud ni froid. »  

HRP:
 

-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-

Chaque homme, par sa nature même, possède innée en lui la lumière de la raison qui dirige ses actes vers sa fin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur






avatar
Vague : Classe originelle
Nombre de victimes : 1
Coupons : 231
Contenu du sac :
►Deux à trois bouteilles d'eau (1L5)
►2 rations de survie millitaire


► Une carte de l'île avec ses zones
► Une boussole
► Une lampe torche



► Le téléphone de jae geon
► 1 gomme et 1 taille crayon
► 1 carnet de croquis et 1 crayon
► 1 palette de crayons aquarelle
► 1 livre (Roméo & Juliette)
► 1 photo de lui et de son meilleur ami
►1 boite de médicaments afin de contrôler ses crises (12)
► préservatifs (6)
► coloration capillaire


►1 tenue de rechange (+bandana !)
►1 couverture
►1 écharpe + 1 bonnet




Avatar : Kim Taehyung ( V - BTS)
Statut RP : Disponible
Pseudo : Papark
Messages : 457
Activité RP : 5

En ligne








   Mar 29 Aoû - 19:59

« Le respect se mérite mon cher. » annonce tout simplement le jeune homme faisant doucement lever les yeux au ciel à Edge qui ne tente même pas de lui répondre, puisque après tout à quoi bon continuer à blablater sur le respect qui lui-même ne connaît pas.

Finalement le jeune homme lui confirme que oui il est bel et bien seul et peu à peu la discussion s’oriente sur un autre sujet, faisant monter le son de la discussion. Devant lui le garçon fronce les sourcils visiblement intrigué mais aussi surement irrité par les dires du brun, venant lui ordonner au passage de baisser d’un ton, un ordre qui ne semble pas plaire à Edge qui fronce à son tour les sourcils avant de reprendre, dans un chuchotement exagérément bas :

« Je ne parle même pas fort imbécile. »
finalement un sourire se dessine sur ses lèvres et il vient mordiller celle-ci s’empêchant de rire face à la curiosité du beau jeune homme qui ne tarde pas à se raviser. « Je ne comptais pas te le dire de toute manière … Ce ne serait pas drôle sinon. » annonce Edge, son sourire amusé ne quittant point ses jolies lèvres.

Peu à peu, le ton de la discussion commence à monter ; fronçant les sourcils, tant irrité par la réaction de l’énergumène qu’intrigué par ses dires, il en oublie presque son fameux désir de s’amuser.

« C’est qu’on ne peut même pas parler librement avec toi, c’est dingue … »
murmure-t-il s’arrêtant quelques secondes avant de reprendre « Moi ? Un taré ? » demande-t-il en riant légèrement avant de hocher la tête « peut-être bien … »

Toujours aussi arrogant, toujours aussi détestable et le voilà qui continue a tourner en dérision le moindre mot censé être blessant que lui assène le garçon. D’ailleurs pendant que celui-ci parle, Edge se permet d’ouvrir son sac, y cherchant une quelconque arme, pas qu’il veuille le tuer, non … Juste que ce mec ne lui inspire pas confiance et que pour le moment le système d’égalité n’est pas vraiment respecté, loin de là.

« Oh tu te crois où là ? Tu veux pas que je t’aide à sortir une arme de ton sac tant qu’on y est ! À ta place j’éviterai de continuer à faire ce que tu fais. Je pourrais perdre patience et estimer que, tout compte fait, tu es un danger immédiat pour ma survie.
— Tu devrais surement m’aider oui, ce sac est aussi bordélique que celui d’une meuf. Arrête de flipper un peu, il n’y a rien dans ce sac. » lui dit-il en le passant à nouveau sur son dos, sa lampe torche toujours en main. Soudain le garçon se souvient des dires précédents de son vis-à-vis et sa curiosité prend le dessus le jeune homme commençant alors à lui poser des questions sur sa potentielle victime.

« Une fille ? Ce n'est pas très équitable ça dit donc … Elle t’a attaqué c’est ça ? Ou tu l’as juste tué pour récupérer son arme ? » le questionne-t-il avec une voix plutôt moqueuse, et après c’était lui le taré ?

Mais finalement les menaces reprennent de plus belles, visiblement ils ne sont en aucun cas capable de garder leur calme dans une discussion. Se sauter à la gueule est peut-être plus intéressant, n’est-ce pas ?

c]]« J’ai toujours été bavard, à ton plus grand malheur. [/b]» lui dit-il avant de reprendre d’un air visiblement confus « Je n’arrive pas à déceler si tu me menaces une fois de plus ou si au contraire tu me mets en garde … »

« Kyu Bok … En voilà un nom que je ne risque pas d’oublier. » lui dit-il avant de jeter un coup d’œil aux alentours, le soleil ne devrait pas tarder, d’ici quelques heures il serait levé, peut-être serait-il judicieux de partir. « Devrions-nous en rester là pour cette fois ? »

HS:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Deep buried

Page 1 sur 1