AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




Bienvenue sur LetIn !




 

 Une ombre dans la nuit | Ft. Hasegawa Elian







avatar
Âge : 21 ans
Vague : Première vague
Amour : No way

Nombre de victimes : 6
Coupons : 207
Contenu du sac : ▲ Zippo
▲ Paquet de cigarettes (28)
▲ Lunettes de soleil
▲ Brosse à dent
▲ Agenda
▲ Stylos
▲ Téléphone portable
▲ MP3
▲ Pansements infirmiers
____________________

▲ Une miche de pain
▲ Une barre de céréales
▲ Deux à trois bouteilles d'eau (1L5)
▲ Une carte de l'île avec ses zones
▲ Une boussole
▲ Une lampe torche (avec piles)

▲ Un lot de 3 stabilos
▲ Tablette de morphine (10 comprimés)
▲ Pompe de bronchodilatateur (presque plein)
▲ Petite palette de fard à paupière (6 fards)



Avatar : Yo-ka (Diaura)
Statut RP : Peut toujours craquer !
Pseudo : Dixy
Multicomptes : Nishimura Shiro

Messages : 340
Activité RP : 35









   Mar 6 Juin - 16:58

Mercredi 26 juin 2017
00h54, Complexe hôtelier.
Une des chambres.



Une nuit qui aurait put être tout à fait banale mais pour Hiro elle était décisive, il devait se mettre en quête d'une arme le plus rapidement possible. Il en avait vu assez depuis une semaine pour savoir que s'il ne s'armait pas très vite il n'allait pas rester bien longtemps en vie. Il avait fait une bonne partie de l'île de long en large sans tomber sur le moindre cadavre abandonné et tuer était hors de question pour lui. S'il avait besoin d'une arme ce serait uniquement pour se défendre et rien d'autre. Il a vu tellement de fois sa vie ne tenir qu'à un fil qu'il était déterminé à trouver de quoi se défendre. Ses pas l'amenèrent rapidement devant un ancien complexe hôtelier qui accueillaient autrefois des visiteurs. Sans doute un endroit côté vu le décor qui l'entourait. Avec vue sur la mer pas étonnant qu'il devait y avoir du monde. Peut être qu'avec un peu de chance il pourrait trouver quelque chose ici. Des personnes qui s'y reposaient forcés de partir en précipitation ou bien des personnes y ayant laissés la vie. Des tonnes de possibilité mais tant qu'Hiro mettait la main sur une arme c'est tout ce qui comptait.

Il pénétra dans l'immense bâtisse en ayant au préalable vérifié qu'aucun être vivant n'y était passé avant lui ou que personne ne le suivait. Pour les bêtes c'est pas le pire. La seule vrai menace reste l'être humain, la race la pire qui ait put exister sur terre. Le blond-brun tenta d'avancer sans faire le moindre bruit au cas où certains se cacheraient par ici attendant une proie facile. Pas de chance pour ce genre de personne, Hiro était loin d'être du genre proie facile … Il ne put faire autrement qu'allumer sa lampe torche pour percer la pénombre qui l'entourait. Impossible de voir à deux pieds devant soit dans cet obscurité quasi totale. A en voir ces fenêtres barricadés par de vieilles planches, on pourrait croire que les anciens propriétaires avaient cherchés à condamné les lieux. Ou bien s'agissait-il des autres joueurs peu de temps après ? En tout cas la lumière de la lune ne pouvait pas traverser l’habitacle ne facilitant pas l'avancer d'un voyageur sans source de lumière. Si jamais sa lampe le lâche un jour il lui restait son zippo. Bien que l'essence devait être rare par ici il pourrait trouver de quoi le remplir à nouveau.

Hiro s'arrêta net lorsque son pied se posa sur des morceaux de carrelage qui craquèrent sous ses pieds laissant échapper un léger son dans le couloir de l'ancien hôtel. Les lieux étaient dans un sale état et les chambres devait faire froid dans le dos. Enfin, il le saurait bientôt puisqu'il comptait bien entrer pour fouiller au maximum. Il ouvrit une première porte qui grinça légèrement le faisant grimacer légèrement au son. Il espérait que personne ne soit poster dans les alentours car il l'aurait certainement entendu … Le blond-brun laissa son faisceau lumineux courir dans la pièce qui se révéla être une ancienne chambre. Tout avait été laisser tel quel et même le lit qui devait s'avérer parfaitement confortable pour une nuit de sommeil. Mais ce n'est encore pas cette nuit qu'il dormirait correctement, il devait trouver de quoi se défendre et priait le ciel pour que ce soit une arme à feu. S'il y a bien une catégorie d'arme qu'il maîtrisait le mieux c'était bien les armes à feu. Il avait passé des années à s'entraîner et il saurait parfaitement retrouver ses repaires pour reprendre la main. Mais après avoir fait le tour de la pièce et l'avoir retourner trois ou quatre fois, il en ressortit bredouille. Il y avait tellement de pièce ici qu'il en aurait pour la nuit, il allait bien finir par trouver quelque chose …

Son regard se posa sur une porte entrouverte au fond du couloir. Il resta un moment immobile se disant que quelqu'un devait s'y trouver. Pour plus de sécurité il éteignit sa lampe torche et s'en approcha silencieusement. Il ne toucha pas au battant en y arrivant de peur de le faire grincer et pénétra dans la pièce. Il était difficile de discerner quoi que ce soit tellement les lieux étaient obscures. Il put à peine discerner la masse sombre des meuble et ce qui semblait être une silhouette allongé … Il y avait quelqu'un ici c'était certain maintenant à savoir s'il était mort ou vivant … Il faisait peut être la pire erreur de sa vie mais il devait s'assurer de ce qu'il venait de trouver. Il alluma son téléphone portable pour qu'un peu de lumière éclaire les lieux sans que ce soit une forte source lumineuse. Hiro resta surpris de voir une personne allongé sur un lit mais cette dernière n'avait pas bouger même quand il avait déverrouiller son téléphone. Deux hypothèses s'offrait à lui, soit il était mort, soit il dormait. Pour s'en assurer le blond-brun s'en approcha lentement et en silence et vint doucement mettre le dos de sa main près de sa bouche. Il ne tarda pas à sentir un souffle contre sa peau lui confirmant qu'il était bien vivant … Hiro se raidit quelque peu à cette nouvelle et décida d'éteindre son téléphone pour ne pas se faire repérer. Mais son regard se posa avant sur le sac de l'individu poser au sol près de lui. Une idée lui passa par la tête l'espace d'un instant mais il ne savait pas s'il devait écouter sa conscience ou sa raison de survivre.

Voler n'était jamais entrer dans son esprit surtout dans ces condition ou cette personne aurait sans doute besoin de cela pour se défendre aussi … Sans vraiment voler quoi que ce soit, juste jeter un œil, ça ne faisait pas de mal … Au moins il serait fixé sur les objets que possédait les autres. Savoir s'il était le seul à n'avoir eus aucune chance … Hiro tenta de ralentir sa respiration pour faire le moins de bruit possible et s'accroupit lentement au sol. Il attrapa les pans du sac et l'ouvrit avec délicatesse pour ne pas réveillé l'homme qui dormait à côté. Il serra les dents et parvint enfin à voir ce qui se trouvait à l’intérieur. Il orienta l'écran de son téléphone en direction du sac et regarda ce qui s'y trouvait. Il avait du mal à discerner les choses mais put apercevoir le nécessaire de survie qu'on leur avait donné au début du jeu ainsi que des effets personnels. Beaucoup de choses mais pas la moindre arme en vue …

_________________
   
Hey loser, please take advantage of me. “I'm ruler.”Who is your master now ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur






avatar
Âge : Vingt-et-un ans.
Vague : Première vague
Amour : Célibataire

Nombre de victimes : 2
Coupons : 28
Contenu du sac : Carnet de notes - Crayon à papier - Un haut en résille de rechange - Une ceinture - Une paire de lentilles de couleur - Un rouge à lèvres - Un paquet de gâteaux - Un lecteur de musique - Une fausse rose - Une veste kimono

Une balayette et sa petite pelle en plastique

Une miche de pain - Une barre de céréales - Deux ou trois bouteilles d'eau - Une carte de l'île avec ses zones - Une boussole - Une lampe torche

Une petite cuillère - Une thermos filtrante avec 2 filtres de rechange

Avatar : Tsuzuku (Mejibray)
Statut RP : Indisponible
Pseudo : Kaede
Multicomptes : Okamoto Keith

Messages : 133
Activité RP : 7









   Lun 19 Juin - 22:48

Une ombre dans la nuit

Le vingt-six juin vers minuit cinquante-quatre...

Cette île était-elle une île paradisiaque avant d'être une île à la mort ? Les jours s'étaient écoulés et il était tombé sur plusieurs endroits pour le moins étrange. Comme un Macdonald's ou encore une église. Bien évidemment, tous les deux en ruines mais cela n'empêchait rien. Il n'y avait pas tenté une escapade car il y avait tant à découvrir. Il avait couru autant qu'il avait pu... Non, en fait, il avait continué à courir car il avait l'impression qu'il n'y avait que ça à faire. Pourtant, personne ne l'avait poursuivi et la seule personne à qui il avait dû échapper était ce poursuivant que lui avait collé aux basques ce satané blanc-bec de blondinet.

Il avait donc couru comme s'il fuyait quelque chose. Le destin ? La vie en elle-même ? Ou peut-être la personne qu'il avait tué récemment. Cela avait été rapide. Il avait ralenti sa course le temps d'un court instant et il l'avait aperçu au loin. Un homme plus jeune que lui. Il s'était approché discrètement et l'avait observé de loin avant de se décider à savoir s'il le tuerait ou non. Dans ce jeu, il fallait pour survivre et pour survivre il fallait tuer. Mais, était-il prêt pour ça ? Il n'avait même pas d'armes. Ce n'était pas avec sa force actuelle qu'il réussirait à le tuer.
De toute façon, à bien y réfléchir comme il le faisait, il ne devait pas être prêt pour tuer quelqu'un. Il s'attardait et bientôt, ce serait ce jeune homme qui le tuerait. Il tremblait et il commençait à avoir chaud. De la sueur perla le long de sa gorge. Il n'avait pas la mentalité pour  tuer quelqu'un ; qui l'avait ? Ceux qui partaient à la guerre ? Ceux dont le cerveau partait en vrille ? Attendez, n'avait-on pas dit de lui qu'il était malade alors il suffisait qu'il perde le contrôle et qui savait ce qui pourrait arriver. Comme maintenant.
Lorsqu'il se réveilla, ce jeune homme était mort de par sa main. Il lui avait suffi d'attraper sa ceinture et de se ruer sur lui. Cela avait été rapide et il n'eut plus qu'à contempler ses yeux exorbités et sa bouche entrouverte. Essoufflé, il le regarda sans vraiment comprendre ce qui était arrivé. L'instant d'avant, il était en train de l'épier et là, il venait de le tuer. Encore cette fichu maladie qui avait des siennes, n'est-ce pas ? Parce qu'allez savoir, mais, d'un seul coup, il se souvint de tout. De la haine qu'il avait envers le monde et qui l'avait poussé à détruire autre chose que lui pour une fois.

Son aventure – si on pouvait appeler ça une aventure – avait commencé il y avait plus d'une semaine et demie et il avait déjà tant à penser. Il avait rencontré Nôei qui occupait ses pensées chaque jour. Il avait hâte de le revoir ; ils auraient dû se revoir quatre jours plus tôt mais la plage avait été mise en zone interdite alors la partie avait été repoussée. Il avait été déçu car il avait tant besoin de réponses à ses questions mais il fallait savoir être patient. Spécialement ici.
Puis, il avait rencontré Izumi avec qui il s'était bien amusé. Plus ou moins. Izumi était insupportable mais ils avaient su trouver une entente entre eux sans à avoir à se tuer. Enfin, aujourd'hui, à cause de lui, il avait une bosse sur le front qui lui faisait encore un mal de chien s'il n'y faisait pas attention. Mais, les bleus, ça le connaissait et ça lui passerait. Et, il avait tué cette personne qui l'avait épuisé autant mentalement qu'il ne puisse le faire croire. Ce fut pour cela qu'il rechercha activement une sorte d'hôtel sur cette île qui devrait habiter auparavant.
À force de chercher, il tomba sur un complexe hôtelier. Il était tard, la nuit était tombée depuis longtemps. Cette nuit, il devait absolument dormir un peu ou il ne pourrait pas tenir le coup face aux demi-nuits et nuits blanches qui s'étaient succédaient devant ses yeux ces derniers jours. Il fit le tour du complexe pour s'assurer qu'il n'y avait personne d'autre que lui et essaya de trouver la chambre la moins en piteux état pour se reposer un peu. Ce n'était pas confortable mais les bras de Morphée eurent tôt fait de l'emmener avec lui. Juste se reposer, n'est-ce pas ?

Puis, il entendit du bruit. Il décida de garder les yeux fermés pour voir si on viendrait le déranger dans cette chambre, voire le tuer. La porte s'ouvrit, une personne s'approcha et son cœur tambourina fort contre sa poitrine. Que devait-il faire ? Aux aguets, il fut surpris de voir qu'on ne se jeta pas sur lui mais plutôt sur son sac. Est-ce que cette personne avait-elle l'attention de lui voler sa nourriture ? Il décida de la jouer le plus finement possible et ouvrit les yeux en prenant la parole :

« Est-ce que je te dérange ? »

Cela eut l'effet escompté. La personne qui s'avérait être un jeune homme sursauta et s'éloigna et grande vitesse. Il se redressa et récupéra son sac en se reculant à son tour. Il le jucha et fronça les sourcils.

« Dégage si tu ne veux pas que je te tue. »

Dit-il avec sa mine affreuse.

Codage par Libella sur Graphiorum

_________________
But love doesn’t make sense.
Moi je suis comme un cerf-volant , si quelqu'un ne tient pas la bobine, pfft , je m'envole .. et toi , c'est drôle , je me dis souvent que tu es assez fort pour me retenir et assez intelligent pour me laisser filer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur






avatar
Âge : 21 ans
Vague : Première vague
Amour : No way

Nombre de victimes : 6
Coupons : 207
Contenu du sac : ▲ Zippo
▲ Paquet de cigarettes (28)
▲ Lunettes de soleil
▲ Brosse à dent
▲ Agenda
▲ Stylos
▲ Téléphone portable
▲ MP3
▲ Pansements infirmiers
____________________

▲ Une miche de pain
▲ Une barre de céréales
▲ Deux à trois bouteilles d'eau (1L5)
▲ Une carte de l'île avec ses zones
▲ Une boussole
▲ Une lampe torche (avec piles)

▲ Un lot de 3 stabilos
▲ Tablette de morphine (10 comprimés)
▲ Pompe de bronchodilatateur (presque plein)
▲ Petite palette de fard à paupière (6 fards)



Avatar : Yo-ka (Diaura)
Statut RP : Peut toujours craquer !
Pseudo : Dixy
Multicomptes : Nishimura Shiro

Messages : 340
Activité RP : 35









   Jeu 22 Juin - 16:37



Dans le noir il était difficile d'y voir quoi que ce soit mais le blond-brun pouvait se débrouiller avec les rayons de la lune qui traversaient la pièce. Il pencha un peu le sac en direction de la fenêtre pour pouvoir jeter un œil rapide à ce qu'il y avait à l’intérieur. Il soupira légèrement en voyant que rien ne convenait à ses recherches … Pas la moindre arme, rien … Il reposa le sac par terre faisant un peu de bruit ce qui lui fait stopper tous mouvements. Il pinça ses lèvres fortement en coupant presque sa respiration espérant qu'il n'avait pas réveiller l'autre. Il aurait dût prendre plus de précaution il le savait … Mais maintenant il était trop tard, si par miracle il arrivait à ne pas le réveiller cela tenait du miracle … Hiro avait bien l'intention de s'en aller tout de suite après mais malheureusement pour lui tout ne se passa pas comme prévus … "Est-ce que je te dérange ?" Et merde … Rapidement le blond-brun s'écarta du lit où se trouvait l'autre joueur qui récupéra son sac en dévisageant Hiro dans la pénombre. En réalité oui il le dérangeait, il ne pouvait pas dormir plus profondément ? Ou alors le joueur bleu aurait-il put peut être l’assommer avant de commencer à fouiller … Ben maintenant c'était trop tard et il venait de se faire pincer en beauté.

« Une simple erreur. Vu que t'as pas grand chose qui puisse m’intéresser là dedans je vais m'en aller. » L'en informa Hiro en se redressant pour regarder l'autre homme.

Pourquoi perdre son temps plus longtemps ? Il avait fait une mauvaise pioche et en plus il avait réveiller le type, maintenant que les choses étaient clairs il pouvait s'en aller. Hiro allait ajouté quelques paroles d'excuses pour la gêne occasionné mais l'autre homme le prit de vitesse en parlant en premier. "Dégage si tu ne veux pas que je te tue." Hiro haussa les sourcils avant de laisser un léger rire moqueur s'échapper de ses lèvres. Il avait l'air bien sûr de lui, dommage mais le joueur bleu l'était encore plus.

« Ah oui ? Et avec quoi ? » Demanda le Japonais en souriant en coin de manière amusé. « T'as rien de létale à ce que j'ai vu, alors me fais pas rire ! » Lui dit-il en croisant les bras. « En revanche toi tu ne sais pas ce que j'ai dans le miens, méfie-toi du ton que tu prends. » L'avertit le Japonais.

Après lui non plus n'avait rien de dangereux dans son sac mais le bluff était son meilleur allié surtout dans ce genre de moment. Mais vu que le blond-brun n'attaquerait jamais le premier physiquement, s'il devait y avoir un combat ce ne serait que de la défense de son côté. Il détailla un moment l'autre homme qui était vêtus de la même manière que lui et put remarquer les traits qui marquait son visage. Même avec le maquillage Hiro voyait qu'il était de la même nationalité que lui. Le joueur bleu se déplaça dans la pièce tout en gardant tout de même ses distances avec l'autre homme. On ne sait jamais, surtout avec la manière qu'il avait de parler il pourrait l'attaquer pour un rien, alors il resta sur ses gardes.

« Tu es Japonais toi aussi ? » Demanda Hiro dans sa langue natale. Il en avait plus qu'assez de parler Coréen. « C'est quoi ton nom ? » Autant en savoir plus sur ce drôle d'individu qui avait apparemment les mêmes goûts que lui en matière de mode. Ou en plus sombre peut être …

Il n'allait pas rester cent-sept ans à tergiversé si l'autre se montrait hostile avec lui. Il comprend bien avoir surgit de nul part pour fouiller son sac mais c'était le jeu, de plus il ne lui avait rien prit. Une chance pour l'autre qu'il n'ait rien d’intéressant pour Hiro. Ce dernier resta près de la porte au cas où il doivent tenter une fuite rapide. Toujours les stratégies dans la tête au cas où cela se passe mal … C'est d'ailleurs pour cette raison qu'il était encore vivant à l'heure qu'il est.

_________________
   
Hey loser, please take advantage of me. “I'm ruler.”Who is your master now ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Une ombre dans la nuit | Ft. Hasegawa Elian

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Une ombre dans la nuit [ Ne pas répondre, merci. ]
» Comme une ombre dans la foule... [libre] [TERMINE]
» Une mélodie dans la nuit [LIBRE]
» « L'hiver s'installe doucement dans la nuit, la neige est reine, à son tour. » - Panthère des Neiges.
» Il y a une ombre dans le vent, je crois qu'une tragédie m'attend. (Ruby)