AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



FERMETURE DU FORUM





 

 Unexpected







avatar
Âge : 17 ans
Vague : Classe originelle
Nombre de victimes : 19
Coupons : 456
Contenu du sac : .
• Une tenue de rechange
• Un vieil uniforme + sous-vêtements
• Une casquette
• Une écharpe + bonnet
• Un briquet
• Une paire de chaussures de marche
• Une paire de gants de travail
• Un petit plaid
• Une montre à remontage automatique
• Dix analgésiques
• Un bandage et ses agrafes
• Flacon antiseptique format voyage
• Un thermos d'eau fraîche
• Deux à trois bouteilles d'eau (1L5)
• Deux bâtons de viande séchée
• Une carte de l'île avec ses zones
• Une boussole
• Une lampe torche (avec piles)
• Bracelet en paracorde
• 3 grenades lacrymogènes
• Un poing américain couvert de pointes
• Chapelet
• Lentilles bleues et produit à lentilles

Avatar : Luhan (Ex EXO)
Statut RP : Disponible
Pseudo : MyPandaa
Multicomptes : Park Hyun Hee & Kim Yeong Jae

Messages : 1501
Activité RP : 2









   Ven 2 Juin - 14:54



Le 21 juin 2017,
Abri antiatomique, 17h.



Yuan avait été jusqu’à l’abri antiatomique dans le but évident d’y trouver un petit lapin à faire sortir de son terrier. Le fait était néanmoins que pour le moment l’endroit était désert. Le jeune homme avait effectivement trouvé la porte ouverte et les lieux complètement vides si ce n’était une boîte de biscuits éventrée d’une marque et d’une date de péremption bien trop récente pour dater d’avant l’arriver de tout le monde sur l’île. Il était presque déçu, lui qui avait éventuellement prévu de faire une victime aujourd’hui. Le fait était pourtant qu’il ne lui restait plus beaucoup de temps avant de devoir faire demi-tour pour aller retrouver Hua Feng. Il n’était pas « pressé » mais trop pour organiser une chasse maintenant. Il devrait se rabattre sur cette option le lendemain, voilà tout.

Sauf que la chance semble soudainement tourner en sa faveur. Alors qu’il est encore dans l’abri il entend les gonds de la porte tourner leeeeentement. Mais le hic de ces vieux bunkers abandonnés c’est que la rouille s’invitait sur l’acier sensément à l’abri de tout… Le bruit lui casse même un peu les oreilles tandis que l’adrénaline revient doucement mais sûrement dans ses veines à mesure que son cœur pompe de plus en plus vite. Finalement il y aurait une victime aujourd’hui !

Alors Yuan n’attend pas et lorsqu’une longue et fine silhouette aux épaules carrées met un pied à l’intérieur il bondit ! Sans crier ni rien du genre. Juste il bondit ! Sauf que le lapin était visiblement un loup qui était en chasse lui aussi parce qu’il avait bondit presque dans le même temps ! Au final après s’être mutuellement frappé ils ont chacun un mouvement de recule pour prendre la mesure de la situation… Et Yuan a un hoquet de surprise, chose bien rare chez lui !

En face de lui ce n’était pas n’importe quel étudiant, non… Mais ça lui semblait tellement improbable, pour ne pas dire impossible, que Yuan avait du mal à percuter convenablement. La dernière fois qu’il avait vu Kyu Bok c’était à Baishan, à la caserne. Les adieux avaient été sommaires… Mais qui connaissaient Yuan pouvait presque les comparer à des adieux déchirants parce que s’il n’avait d’affection que pour une seule personne, c’était bien pour celle-là.

« Kyu Bok… »

Ca lui prend encore quelques secondes pour se remettre de la situation et imprimé ces traits familiers, ce regard malicieux ponctué d’une légère arrogance !

« Mais qu’est-ce que tu fais là ?! »

En vérité maintenant que le contrecoup était passé il se sentait un brin paniqué et frustré ! Est-ce qu’on avait envoyé un second volontaire sur l’île ? Pensait-on qu’il ne pouvait pas le faire tout seul ? C’était vexant à un degré qu’on ne pouvait pas imaginer pour Yuan qui prenait pourtant très à cœur la tâche qu’il avait à faire sur cette île !

« C’est l’organisation qui t’envoie ? »

Il éprouvait également une sorte de peine plus profonde… Parce que c’était accepter aussi de savoir que la seule personne pour laquelle il ait jusque là éprouvé une certaine forme de tendresse était voué à mourir. Bien sûr que c’était le lot de tout être humain sur cette terre hein… Mais disons que la vie de son meilleur ami, presque frère, venait de pas mal s’écourter. Et ça faisait un petit pincement inattendu à un endroit qui l’était tout autant : au cœur.

Yuan hésite à s’approcher pour une brève étreinte… Finissant par admettre :

« Je suis content de te voir quand même… »

Il se fend même d’un de ses trop rares sourires.

« Tu sais déjà quelle est ta couleur ? »

Il espérait qu’elle ne soit pas mauve, même si ça lui fait brièvement penser à Hua Feng, fatalement.

« Moi je suis mauve. »

Et le fait qu’il le dise tout de go sans même connaître celle de son ami était la preuve inconditionnelle de la confiance qu’il lui témoignait…


-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-

>> Mes RPs <<




SWEETDREAMS
Sweet dreams are made of this. Who am I to disagree ? I travel the world and the seven seas. Everybody' s looking for something. Some of them want to use you. Some of them want to get used by you. Some of them want to abuse you. Some of them want to be abused.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur





Invité

avatar








   Lun 5 Juin - 18:28


En cette fin d’après-midi, Kyu Bok semble presque commencer sa journée ; après un bref moment de repos à l’abri des regards indiscrets, il se décide à sortir de sa cachette pour chasser. Espérant profiter de l’attention déclinante, en cette fin d’après-midi, de sa future proie, il plie bagage et se dirige vers un abri sans doute alléchant pour un étudiant en quête de sécurité : l’abri antiatomique.

Voilà six jours qu’il est sûr l’île ; six jours qu’il en parcoure les côtes situées au sud. Très rapidement, il a repéré ce lieu sur sa carte, cet abri isolé de ce qui fut un jour une ville habitée, et qui pourrait offrir un semblant de sûreté. L’abri antiatomique est un endroit attrayant, tant pour sa position géographique que pour la protection qu’il apporte. L’ancien soldat espère bien y trouver quelqu’un, peut-être une autre personne arrivée sur l’île en même temps que lui ; une cible encore sous le choc, qui n’a pas eu le temps de terminer ses vivres et qui pourrait être en possession d’une arme plus intéressante que la bouillote dont il a hérité.

Arrivé en vue de l’abri, Kyu Bok se cache aux abords derrière un bosquet, guettant le moindre bruit venant de l’intérieur ; si une personne s’y trouve, il pourra profiter de l’esprit de surprise. Les sens en alerte, l’adrénaline commence doucement à monter à mesure que le vent lui rapporte des bruits venant de l’habitacle. Quittant sa cachette, il avance avec discrétion vers la porte et plaque son corps contre le métal froid, exerçant une pression lente contre la portière… ses espoirs de jouer sur la surprise tombent à l’eau plus vite qu’il n’en faut pour le dire. L’acier de la porte inutilisée depuis des années se met à émir un gémissement de plus en plus fort ; il n’en faut pas plus pour avertir l’autre de son arrivée. À moins bien sûr de tomber sur un sourd.

Si une proie aurait fui en entendant le chasseur arriver, ce n’est pas le cas de celle-ci. La chasse vient de devenir un duel de prédateur. Les deux opposants se jettent l’un sur l’autre, rendant coup sur coup sans qu’aucun ne semble avoir un net avantage ; s’en est vexant pour Kyu Bok qui s’attendait à prendre facilement le dessus face à un lycéen encore sous le choc de son arrivée. Comme mû par une même force, ils se séparent, cherchant tous deux un moyen de prendre le dessus. Mais bien vite, l’adrénaline retombe, laissant place à une excitation bien différente : face à lui se trouve non pas une proie, mais un ami. Kyu Bok est le premier à reprendre ses esprits. Il faut dire qu’il a un avantage : lui sait que celui qu’il considère comme un frère est présent sur l’île, tandis que Yuan n’a aucun moyen de le savoir.

« Ben alors, t’a vu un fantôme ou quoi ? »

Il ne peut s’empêcher de s’amuser de la situation, se délectant du regard éberlué du Chinois. Dans ses yeux, Kyu Bok pourrait presque y voir une lueur offusquée ; à l’évocation de l’organisation, ce regard prend tout son sens et l’inquiétude de ne pas satisfaire les ordres et les attentes des supérieurs devient évidente.

« Euh… non, ce n’est pas vraiment l’organisation qui m’envoie. »

Des explications semblent s’imposer.

« J’ai été tiré au sort… comme tout bon étudiant qui se respecte. »

On a connu plus clair comme explications, mais qu’importe. À l’évocation de la couleur, une pointe d’inquiétude vient percer son cœur :

« Je n’en suis pas certain. »

Il n’y a qu’une seule personne sur cette île en qui il puisse avoir confiance pour une question aussi importante et c’est Yuan. S’il a de prime abord éludé la question affective, il ne peut toutefois pas s’empêcher de s’inquiéter pour son ami et finalement de lui répondre sur un même ton :

« Moi aussi, je suis content de te voir en un seul morceau. Je savais que tu serais le meilleur pour ce boulot… »

Et parce qu’il ne peut s’en empêcher :

« Après moi bien sûr. »
Revenir en haut Aller en bas






avatar
Âge : 17 ans
Vague : Classe originelle
Nombre de victimes : 19
Coupons : 456
Contenu du sac : .
• Une tenue de rechange
• Un vieil uniforme + sous-vêtements
• Une casquette
• Une écharpe + bonnet
• Un briquet
• Une paire de chaussures de marche
• Une paire de gants de travail
• Un petit plaid
• Une montre à remontage automatique
• Dix analgésiques
• Un bandage et ses agrafes
• Flacon antiseptique format voyage
• Un thermos d'eau fraîche
• Deux à trois bouteilles d'eau (1L5)
• Deux bâtons de viande séchée
• Une carte de l'île avec ses zones
• Une boussole
• Une lampe torche (avec piles)
• Bracelet en paracorde
• 3 grenades lacrymogènes
• Un poing américain couvert de pointes
• Chapelet
• Lentilles bleues et produit à lentilles

Avatar : Luhan (Ex EXO)
Statut RP : Disponible
Pseudo : MyPandaa
Multicomptes : Park Hyun Hee & Kim Yeong Jae

Messages : 1501
Activité RP : 2









   Ven 9 Juin - 19:49



Vu un fantôme ? C’était presque ça, si ce n’est que dans la logique des choses, le fantôme ça aurait dû être lui. Mais pas de doute à propos de Kyu Bok. Il n’avait pas changé d’un iota depuis la dernière fois qu’il l’avait vu. Ca restait déconcertant et même si Yuan était du genre à se remettre assez vite de ses émotions, celle-là était intense il voulait bien le reconnaître. Par contre ses émotions changent de place alors que son vieil –tout est relatif il savait bien- ami lui explique son cheminement pour se retrouver ici.

« J’ai du mal à le croire. »

S’il n’avait pas plus foi en l’organisation il irait même jusqu’à penser que le gouvernement avait envoyé Kyu Bok sous le couvert d’avoir tiré sa carte étudiante au sort. Avouez que la coïncidence était tellement énorme… ! Mais d’ailleurs, fronçant les sourcils :

« Tu vas à l’école toi maintenant ? »

Et de railler un peu, parce qu’ils étaient doués pour se tirer la bourre :

« Ca fait quoi de commencer le CP ? »

Mais le sujet suivant est beaucoup moins joyeux et Yuan reprend son air grave. Kyu Bok ne connaissait pas encore sa couleur ou, tout du moins, il n’était pas convaincu de cette dernière. Yuan fait donc un mouvement pour encourager son meilleur ami à lui dégager un peu sa nuque, qu’il aille regarder.

« Montre, je vais te le dire. »

Kyu Bok ne se méfiait pas de lui, si ? Ce serait quand même le début de la fin qu’ils en arrivent là. En tout cas un compliment suit… Mais se fait rapidement suivre par un petit tacle et profitant de leur proximité, Yuan shoot légèrement dans les tibias de ce grand con !

Incitant le jeune homme à se baisser un peu pour qu’il puisse mieux voir, Yuan vient passer un doigt entre l’épiderme fin et le collier en acier pour venir jeter un coup d’œil à la pastille colorée. Un sourire calme et rassuré passe sur ses lèvres au départ.

« Tu es rouge. »

Ca voulait dire qu’ils allaient pouvoir garder le jeu actif longtemps, à eux deux ! Et aussi qu’il y avait une chance pour que l’un d’entre eux réchappe un jour de cette horreur même si évidemment ce n’était pas l’objectif.

« Tu as déjà commencé à jouer ? »

En tout cas, histoire de répondre lui-même à cette question Yuan explique :

« Je joue moi. Et j’ai trouvé quelqu’un pour faire équipe. »

Quelqu’un qui avait le bon goût de n’être ni mauve ni rouge pour le coup.

« C’est un type… Il est bleu. »

Ben sa pastille quoi. Il faisait pas équipe avec la Schtroumpfette. Mais parce que ce que Hua Feng avait de plus intéressant concernait tout à fait autre chose, Yuan ajoute :

« Il a déjà joué. »

Ce qui signifiait aussi qu’il avait gagné. Bon, ça signifiait aussi que c’était un énorme poissard pour qu’il se retrouve à nouveau tiré au hasard. Pour le moment ils n’en avaient pas encore vraiment parlé. Faut dire qu’ils n’étaient loquace ni l’un ni l’autre disons alors les conversations se faisaient en peu de mots… !

« D’ailleurs si je traîne on devrait finir par le voir rappliquer. »

Hua Feng était un peu comme lui niveau patience, tout ça…

« Tu as dû le voir sur le bateau. Un grand chinois avec des lentilles bleues. »

Pas sûr qu’il l’ait vraiment vu mais après tout. Il demanderait à Hua Feng s’il se souvenait de Kyu Bok tien, pour la curiosité… !

« Tu as eu quoi dans ton sac ? »

Grande question !


-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-

>> Mes RPs <<




SWEETDREAMS
Sweet dreams are made of this. Who am I to disagree ? I travel the world and the seven seas. Everybody' s looking for something. Some of them want to use you. Some of them want to get used by you. Some of them want to abuse you. Some of them want to be abused.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur





Invité

avatar








   Mar 27 Juin - 16:15


Face à un Yuan hébété, Kyu Bok explique brièvement comment il s’est retrouvé sur l’île. Si peu de temps après le début de Battle Royale, il semble légitime de penser qu’il s’agit d’une nouvelle machination de l’organisation, qu’il soit à son tour envoyé comme volontaire pour pérenniser cette édition de BR. Et pourtant, non. Il a été sélectionné au hasard parmi les étudiants ; c’est difficile à croire, même pour lui à qui il a fallu bien du temps pour encaisser la nouvelle.

« Vas-y fou toi de ma gueule ! En attendant, pendant que tu crapahutais dans la boue, je prenais du bon temps avec de charmantes étudiantes… t’aurais vu ces avions de chasse ! »

La classe militaire à son paroxysme ; un peu de poésie dans ce monde de brute ne fait pas de mal.

« Et maintenant, au lieu de passer sous-off avec tous les avantages que ça incombe, je vais crever sur cette île avec toi. Et sans vouloir te vexer, je les préfère avec plus de poitrine. »

Fini les railleries et les propos grivois, le Chinois ramène la discussion sur un sujet plus important. Kyu Bok se rapproche de lui et plie les genoux excessivement bas, un sourire narquois sur les lèvres, tandis que son ami cherche la pastille colorée de son collier. Durant les interminables secondes qui le séparent de l’annonce de sa faction, la tension est presque palpable ; l’information fatidique tombe enfin, emportant avec elle le stress et l’adrénaline. Rouge. Comme libéré d’un poids écrasant, le Coréen lâche un soupir de satisfaction : ils ne sont pas de la même faction, la situation ne pouvait pas leur être plus favorable.

« Oui, j’ai commencé à jouer. En arrivant sur l’île, je suis tombé sur une nana. Une mauve. Grâce à elle, je suis enfin armé. » dit-il en tapotant la poche de son pantalon, une légère bosse témoignant de la présence du couteau papillon.

À l’annonce d’une troisième personne, d’un Chinois servant d’allié à Yuan, Kyu Bok eut un pincement au cœur. Un soupçon de jalousie naquit envers cet étudiant qu’il ne connaissait même pas mais qui semblait déjà lui piquer son meilleur ami, son frère d’arme. Brûlant d’impatience de rencontrer cet importun qui a déjà participé à un Battle Royale, le Coréen cherche au plus profond de sa mémoire, en quête d’une image, d’un vestige de cet inconnu. Il y avait tellement de personnes sur ce bateau qu’il lui est difficile de trouver ne serait-ce qu’une bribe de souvenir. Un grand homme qui a déjà gagné Battle Royale, ça ne doit pas passer inaperçu ; quelqu’un qui n’en est pas à son coup d’essai doit avoir une attitude différente… qu’importe, s’il ne parvient pas à s’en souvenir, c’est qu’il devait être plus insignifiant qu’autre chose.

« Ça me dit rien… on était assez nombreux sur le bateau à vrai dire. En tout cas, si je l’ai vu, il a pas dû me marquer. »

Haussant des épaules, l’attitude désinvolte, il semble balayer l’information d’un revers de la main, reléguant le malvenu au rang de détail insignifiant.

« Rien de bien utile. » répond-il à la nouvelle question de son ami. « Une bouillote… en juin, ça va pas me servir à grand-chose. Le hasard ne m’a que rarement été bénéfique. »

Des deux, celui à qui le tirage au sort a le mieux réussi est sans doute Yuan. Au fond, il n’a toujours pas digéré le fait de ne pas être envoyé sur l’île comme volontaire. Certes, il y est aussi à présent, mais il n’a pas connu ce sentiment de fierté qu’aurait dû lui procurer la fonction de volontaire.

« Et toi, la chance t’a été plus favorable ? »

Et il enchaîne, la voix quelque peu teintée d’une aigreur à peine dissimulée :

« Et ton nouveau toutou, le bleu ? Il est utile ou c’est juste un boulet que t’a dû supporter pour jouer le jeu ? »

Revenir en haut Aller en bas






avatar
Âge : 17 ans
Vague : Classe originelle
Nombre de victimes : 19
Coupons : 456
Contenu du sac : .
• Une tenue de rechange
• Un vieil uniforme + sous-vêtements
• Une casquette
• Une écharpe + bonnet
• Un briquet
• Une paire de chaussures de marche
• Une paire de gants de travail
• Un petit plaid
• Une montre à remontage automatique
• Dix analgésiques
• Un bandage et ses agrafes
• Flacon antiseptique format voyage
• Un thermos d'eau fraîche
• Deux à trois bouteilles d'eau (1L5)
• Deux bâtons de viande séchée
• Une carte de l'île avec ses zones
• Une boussole
• Une lampe torche (avec piles)
• Bracelet en paracorde
• 3 grenades lacrymogènes
• Un poing américain couvert de pointes
• Chapelet
• Lentilles bleues et produit à lentilles

Avatar : Luhan (Ex EXO)
Statut RP : Disponible
Pseudo : MyPandaa
Multicomptes : Park Hyun Hee & Kim Yeong Jae

Messages : 1501
Activité RP : 2









   Sam 1 Juil - 17:08



« Grand parleur… »

Petit faiseur… ! Mais Yuan ne finit pas sa phrase, se contentant d’un vague petit sourire. C’était bien le genre de Kyu Bok de plaisanter là-dessus, voir de se faire mousser un peu. En vrai c’était pas le gros con qu’il avait parfois l’air d’être ! Même qu’il était plutôt populaire parce qu’il avait une sociabilité naturelle. D’habitude les gens comme Kyu Bok n’aiment pas trop les gens comme lui. Le rouge faisait exception. Yuan ne pouvait pas l’expliquer mais il aimait ça, inutile de se le cacher. Il se considérait comme chanceux.

Quant à la plaisanterie qui suit, surtout au niveau de ses attributs, Yuan à beau ne pas entrer dans ce genre de blague d’habitude il fait pour cette fois un léger écart ! Peut être juste parce qu’il se sentait heureux de retrouver son ami et frère quoi !

« Attend d’être sur cette île depuis assez longtemps. Tu me trouveras peut être plus appétissant rendu là ! »

En tout cas Kyu Bok s’était quand même mérité un petit coup de pied dans les rotules lorsqu’il s’était exagérément baissé, lui rappelant leur petite différence de gabarit ! C’était un des trucs que Yuan n’aimait pas chez lui, il en convenait. Pourtant il n’était pas petit non plus hein !

Son regard descend à la poche de son ami… Et bien qu’il ne soit pas certain à 200% de ce qui s’y trouve, il devine quand même. Ainsi donc Kyu Bok était là depuis pas mal moins de temps que lui mais il avait été plus vernis malgré tout ! Surtout en une seule victime.

« Tu as de la chance. J’en ai moins eu. »

Que Kyu Bok n’ait pas remarqué Hua Feng sur le bateau ensuite ne l’étonnait pas tant. Hua Feng avait le chic pour se faire discret malgré sa taille impressionnante et ses airs pas commodes. Et puis il y avait eu des phénomènes sur le bateau d’après lui… Alors il avait fallut avoir les yeux un peu partout déjà.

Pour ce qui était de la bouillotte, c’est vrai que c’était pas fameux. Pas encore en tout cas. Qui sait comment ils verraient les choses au milieu de l’hiver… Si les étudiants se rendaient jusque là évidemment. Et pensif, Yuan fait remarquer :

« Au moins on a été jeté à l’eau eu juin. Tu imagines ceux qui arriveront en janvier ? »

Autant être optimiste et se dire que le jeu ira jusque là au minimum. Yuan espérait quand même plus. Il voulait même le record de durée de jeu, pourquoi pas ? Lui vivant évidemment. Quant à son propre sac :

« J’ai eu des grenades lacrymogène. »

Et d’ailleurs, parce qu’il y avait vraiment songé et qu’il avait été prêt à le faire :

« J’en ai eu trois. Je t’en aurais donné une si t’avais eu que ta bouillotte… Mais là j’en ai plus besoin que toi. »

A cause de son couteau ! Et puis bon en vrai les lacrymogènes à moins de vouloir faire sortir quelqu’un d’un bâtiment ça servait pas à grand-chose.

Yuan est surprit de la petite hargne dont use son ami ensuite, demandant simplement :

« Il y a un problème ? »

Avec Hua Feng quoi. Notez qu’il ne lui faisait peut être juste pas confiance. Yuan pouvait comprendre ça. C’était une précaution qu’il approuvait même d’une certaine façon. En tout cas :

« Il est utile. Je n’ai pas besoin de veiller sur lui, il sait se débrouiller. »

Et même :

« Il a déjà des victimes à son actif. Je crois qu’il pourrait nous surprendre. »

Il ne cessait de le surprendre lui en tout cas !

« Mais je pense qu’il a renoncé à l’idée de quitter l’île. Au moins en partie. Alors jouer le jeu selon les règles traditionnelles ne l’attire pas vraiment. Pas encore en tout cas. »

Il n’était évidemment pas à l’abri d’un changement, il savait…

« Il va falloir qu’on s’organise pour se voir de temps en temps… »

Histoire de faire le point et même simplement parce que c’était agréable de voir quelqu’un qui ne nous jugeais pas sur nos opinions politiques !


-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-

>> Mes RPs <<




SWEETDREAMS
Sweet dreams are made of this. Who am I to disagree ? I travel the world and the seven seas. Everybody' s looking for something. Some of them want to use you. Some of them want to get used by you. Some of them want to abuse you. Some of them want to be abused.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur





Invité

avatar








   Mer 5 Juil - 19:01


Plongés dans ses pensées, ressassant sans cesse d’enivrants souvenirs, il ne pouvait s’empêcher de se remémorer ces derniers mois. L’annonce d’une nouvelle édition de Battle Royale avait rythmé chacune de ses journées pendant de longues semaines. Dans son école militaire, tous s’étaient mis en tête d’être le volontaire, cherchant à prouver leur valeur et leurs aptitudes tant aux supérieurs qu’aux autres soldats. Puis la sélection avait eu lieu et le hasard s’était posé si proche de lui, à quelques centimètres… Yuan. Dès lors, déception et inquiétude ne le quittèrent plus ; Kyu Bok avait tant espéré prouver sa valeur sur cette île qu’il n’avait pu retenir un sentiment de jalousie. Mais plus encore que la jalousie, il avait dû entamer un long processus de deuil : plus jamais il ne reverrait Yuan, ou du moins c’est ce qu’il pensait alors. Et pourtant le voilà à présent à taquiner son frère d’arme sur sa taille ou à évoquer quelques grivoiseries bien masculines. Si on lui avait dit que le hasard le mènerait à nouveau face à lui, il ne l’aurait pas cru.

Un frisson parcourut le plus grand des deux à l’évocation d’un largage en plein hiver ; si Kyu Bok n’est pas mauvais nageur, il n’en reste tout de même pas très friand de cette discipline. Et si dans une piscine il pouvait y trouver un peu de plaisir, dans la mer salée et froide d’un mois de janvier, il en serait bien autrement.

« Ah m’en parle pas ! Ce fut déjà bien assez désagréable comme ça… j’ai eu les vêtements pleins de sels et de sables pendant plusieurs jours. Je déteste ça ! »

Il râle beaucoup en cette fin d’après-midi ; sans doute est-ce dû au fait de retrouver un visage connu et apprécié. Face à ce sentiment familier il se sent revigoré : la confiance et la tranquillité d’esprit l’envahissent à nouveau. Des ailes auraient pu lui pousser dans le dos qu’il ne se sentirait pas plus puissant.

« Non, il n’y a pas de problème. »

Dans une moue un peu réprobatrice, il ne peut toutefois pas s’empêcher une petite remarque ; il a toujours été franc avec Yuan et ce n’est pas cet inconnu ou cette île qui vont parvenir à changer la relation qu’il a avec le chinois.

« M’enfin… s’il a déjà joué, à ta place je me méfierai. On ne sait jamais ce qui pourrait lui passer par la tête. »

Kyu Bok reste impassible face au plaidoyer de son ami en faveur du bleu ; rien ne parviendra à lui sortir de la tête cette méfiance qu’il nourrit dès le premier instant où il a eu connaissance de son existence. Peut-être a-t-il réellement abandonné l’idée de quitter cette île, ou peut-être est-ce ce qu’il veut faire croire à Yuan.

« Mouais. Tu ne me sortiras pas de la tête qu’il a déjà joué et que quitter cette île en vie n’a pas dû faire de lui un agneau digne de confiance. »

La tournure de la discussion commençait à agacer Kyu Bok, comme une ombre à un tableau pourtant si beau ; celui de retrouvailles avec un frère que l’on croyait ne plus jamais revoir. Il finit donc par balayer le sujet d’un revers de main, soulignant de ce même mouvement l’absence de sollicitude qu’il compte avoir avec l’énergumène.

« De toute façon, tant que je ne l’ai pas vu, je parle dans le vide. »

La remarque est lourde de sous-entendu ; néanmoins, tant que Yuan aura ne serait-ce qu’une once de confiance pour le bleu, Kyu Bok ne fera rien. Du moins physiquement. Pour rien au monde il ne trahirait la confiance de son ami, même pour se débarrasser d’une personne qu’il ne supporte pas.

« Tu as raison ; avoir un plan d’attaque commun ne pourra qu’être utile à la pérennisation de ce Battle Royale. »

Et mine de rien, ça lui permettra de garder un œil sur Yuan et son nouveau toutou.

« Je compte bien battre tous les scores des précédentes éditions ! Bon en tant que volontaire officiel, c’est toi qui récupèreras tous les lauriers... Mais depuis le temps, je suis habitué à me sacrifier pour que ce soit toi qui obtiennes les félicitations. »

Sourire taquin, petite pique amicale et évocation du bon vieux temps… il en aurait presque oublié l’ombre bleuté qui surplombe le tableau.
Revenir en haut Aller en bas






avatar
Âge : 19 ans
Vague : Première vague
Amour : Le seul autre loup de cette île...

Nombre de victimes : 16
Coupons : 597
Contenu du sac : .
Son smartphone + écouteurs
Trois paquets de Mild Seven
Une paire de lunettes
Un hoodie
Un pantalon d'uniforme de rechange
La moitié d'un paquet de chewing-gums (pamplemousse)
Un foulard de femme
Une trousse de voyage rose (1 gel anti-bactérien, 1 brosse à dent, 1 petit kit d'entretien à lentilles cornéennes, 1 mini pot vide, une pince à épiler)
Une bible


Un zippo
Un petit kit de couture (trois mini bobines de fil + deux aiguilles)
Une petite boîte de pansements adhésifs (18)
Une carte de l’île
Une lampe torche avec piles
25 allumettes
Contenant de 25ml d'essence à briquet
Un plaid


Deux petites bouteilles d’eau
Vitamines (25 comprimés)
Pot de café instantané (à moitié vide)


Couteau en céramique
Un revolver avec 4 balles dans son chargeur

Avatar : Wu Kris
Statut RP : Indisponible
Pseudo : LaMarquise
Messages : 2894
Activité RP : 5









   Sam 8 Juil - 22:38

La journée d’exploration de Hua Feng s’était terminée tôt. Non seulement parce qu’il avait vite trouvé quelque chose à se mettre sous la dent, merci les ravitaillements, mais aussi parce que la zone qu’il devait explorer était très rapidement passée interdite. Ça l’avait fait jurer sur un temps, vous pouvez le croire… D’ailleurs, il était en plein milieu de celle-ci lorsqu’il l’avait bêtement réalisé, ce qui l’avait encore plus fait grogner. Il ne devait probablement qu’à ses bonnes jambes et son habitude du sprint de s’en être sorti indemne. Le moral n’était donc pas au rendez-vous… Et même si Hua Feng était un homme d’un naturel très calme, il rageait un peu sous sa barbe, présentement. Lorsqu’il était arrivé au point de rencontre qu’ils s’étaient fixés avant de se quitter ce matin, Yuan et lui, il avait donc réalisé qu’il lui restait un temps infini à attendre l’homme. Ce qui n’était pas conseillé… Rester statique de cette façon augmentait les risques d’attaque sur sa petite personne et il n’avait pas du tout envie de se faire blesser ou de devoir encore une fois tordre des cous… Alors il était parti.

Il savait où Yuan avait l’intention de pousser ses recherches et c’est donc dans cette direction que le Chinois part après avoir consulté sa carte. Il allait tendre l’oreille, au cas où Yuan aussi serait revenu plus tôt… et si jamais il ne le trouvait pas, il allait rebrousser chemin avant d’être en retard de trop au point de rencontre, de toute façon. Ainsi donc, très discret pour ne pas tomber sur une mauvaise surprise, Hua Feng se dirige jusque vers l’abri antiatomique. Pour être franc, il était curieux, se demandant un peu à quoi il pouvait bien ressembler. Il n’y avait pas ça sur son ancien terrain de « jeu ». Mais à son humble avis, cet abri était plus un piège qu’un refuge. Enfin, chacun faisait ce qu’il voulait, hein… Par contre lorsqu’il y arrive, il se terre rapidement derrière un arbre assez imposant pour camoufler sa présence. Yuan était là. En grande conversation avec un type grand, fin… Qu’il reconnaissait pour l’avoir vu sur le bateau. À quoi est-ce qu’il le reconnaissait aussi rapidement ? Eh bien… Ce type était masculin à souhait. Sauf lorsqu’il s’était penché pour prendre son sac… Une croupe fort féminine qui avait attiré le regard de Hua Feng un instant malgré la gravité de la situation. Il n’allait de toute façon pas s’en vanter, hein…

Et étrangement, les bribes de leur conversation qui lui parviennent sont personnelles. Ça lui fait froncer les sourcils… et quand il entend l’autre type parler de méfiance rattachée à sa participation précédente à un Battle Royale, semble-t-il, le très calme Hua Feng doit prendre plusieurs longues inspirations pour se calmer, ses mains se crispant si bien sur l’écorce de l’arbre qu’elle lui lacère un peu les paumes. C’est à ce moment-là qu’il décide que ça a assez duré. De toute façon, Yuan allait savoir qu’il était épié très rapidement… Hua Feng sort donc de sa cachette, les traits durs, en colère. Pourtant, sa voix est étrangement calme lorsqu’il prend la parole. Mais il ne fallait pas trop se fier à l’eau qui dort. Elle pouvait vite se déchaîner…

« Déjà joué ? », demande-t-il en observant le type qui avait donc débarqué en même temps que lui, sévère. Et se tournant vers Yuan, il grogne : « Parce que maintenant tu inventes des rumeurs à mon sujet en plus ? »

Ils allaient avoir une petite conversation éventuellement. Simplement pas aujourd’hui. Peut-être même pas demain. Il avait besoin de digérer un peu le fait que Zhao vende ainsi des informations sur lui sans regret aucun, sans même y penser à deux fois visiblement. Et il ne lui ferait pas croire qu’il ne l’avait pas fait de bon cœur. Ils avaient l’air comme deux larrons en foire ces deux-là… Ils se connaissaient ? Ce serait vraiment absurde… En tout cas, ils avaient le même but, d’après ce qu’il avait compris, hein… Ça faisait froid dans le dos… En revenant à l’autre, il le jauge rapidement du regard, de haut en bas, avant d’accrocher son regard.

« Volontaire honorable, alors ? On est décidément l’édition du Battle Royale la plus vernie… », déclare-t-il sans néanmoins avoir l’intention d’en rajouter. Il lui semblait que les contours d’abord flous de cet étrange personnage se dessinaient peu à peu avec ce qu’il avait pu entendre et ce qu’il pouvait à présent deviner… Et ça ne lui plaisait pas. « Xiao Hua Feng. Alors ? Maintenant que tu l’as vu, qu’est-ce que tu as à dire ? »

Puis, en revenant à Yuan, il fait un topo aussi bref que tranchant :

« La zone que je devais explorer est devenue interdite un peu rapidement à mon goût. Je suis venu te chercher plutôt que de t’attendre pour ne pas rester au même endroit trop longtemps. J’ai récupéré quelques trucs. »

Qu’il ne sortirait pas maintenant…!

-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-

THE SURVIVOR


« La vérité, c’est que quelques uns étaient déjà des monstres avant de venir ici [...] Puis, il y a des gens comme moi. Des gens qui ont déjà tués avant d’être envoyé sur cette île damnée… » © FRIMELDA


No one knows what it's like to LOVE the WOLF:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur






avatar
Âge : 17 ans
Vague : Classe originelle
Nombre de victimes : 19
Coupons : 456
Contenu du sac : .
• Une tenue de rechange
• Un vieil uniforme + sous-vêtements
• Une casquette
• Une écharpe + bonnet
• Un briquet
• Une paire de chaussures de marche
• Une paire de gants de travail
• Un petit plaid
• Une montre à remontage automatique
• Dix analgésiques
• Un bandage et ses agrafes
• Flacon antiseptique format voyage
• Un thermos d'eau fraîche
• Deux à trois bouteilles d'eau (1L5)
• Deux bâtons de viande séchée
• Une carte de l'île avec ses zones
• Une boussole
• Une lampe torche (avec piles)
• Bracelet en paracorde
• 3 grenades lacrymogènes
• Un poing américain couvert de pointes
• Chapelet
• Lentilles bleues et produit à lentilles

Avatar : Luhan (Ex EXO)
Statut RP : Disponible
Pseudo : MyPandaa
Multicomptes : Park Hyun Hee & Kim Yeong Jae

Messages : 1501
Activité RP : 2









   Ven 14 Juil - 12:05



C’était marrant, dans une certaine mesure, de voir Kyu Bok se mettre à râler pour rien. Et quand il lui fait quelques recommandations à propos de Hua Feng, Yuan claque légèrement sa langue contre son palais.

« Je suis toujours prudent. »

Qu’est-ce qu’il croyait ? En plus Yuan ne sous-estimait d’autant pas Hua Feng qu’il l’avait vu à l’œuvre. Il savait qu’il n’avait pas volé sa place de gagnant d’un précédent BR. Heureusement après en avoir rajouté encore quelques couches Kyu Bok le laisse un peu tranquille à ce sujet. Chacun ses méthodes… Et les siennes avaient déjà fait un peu leurs preuves lors de précédent jeux, pour ce qu’il en savait. Sauf que si Kyu Bok râlait encore une minute plus tôt à propos du fait qu’il ne pouvait pas juger de Hua Feng sans l’avoir vu le problème venait de se régler de lui-même.

Yuan France les sourcils en le voyant arriver. Il savait que c’était une possibilité, il l’avait déjà évoqué un peu plus tôt… Mais il ne s’attendait à tant de précocité. Et Hua Feng semblait dans une belle colère noire ! Yuan lui rend son œillade mécontente, ne bougeant pas… Et il en envoie une à Kyu Bok aussi, histoire qu’il n’en profite pas pour l’ouvrir trop trop grand. Il connaissait son ami hein ! Et ces deux là risquaient de faire des étincelles s’ils se chauffaient un peu trop… Et quelque chose disait à Yuan qu’ils étaient déjà bien assez bouillant comme ça.

Hua Feng nie sa participation à d’autres jeux… Et Yuan hausse les épaules. De toute façon Kyu Bok n’irait pas imaginer qu’il lui avait fait un canular pour le moment mais Hua Feng ne pouvait pas en être certain à 100% lui, évidemment. D’ailleurs, brièvement, il assure rapidement :

« C’est une personne de confiance. »

En tout cas hua Feng marquait un peu son territoire, façon de parler. Il faisant son paon pour montrer qu’il n’avait rien à prouver… Et dans une certaine mesure ce n’était pas du tout que de l’esbroufe. Pour autant Yuan n’était pas prêt à laisser ces deux là se battre. Il n’avait aucune idée de qui en sortirait vainqueur. En fait, des trois réunis dans ce bunker, il était probablement très difficile de prévoir lequel tirerait le mieux son épingle du jeu. Hua Feng avait un net avantage en terme d’expérience… Mais Kyu Bok et lui l’emportait sur la technique. Quant à la différence entre Kyu Bok et lui… Lui avait 2 semaines de pratique d’avance, disons. Mais il était probablement moins frais aussi. Bref. Compliqué comme il l’avait dit.

En tout cas, après quelques éclaircissements sur sa présence ici, Hua Feng semble disposé à les écouter un peu… Et Yuan en profite pour se mettre légèrement entre eux, juste pour être sûr qu’ils ne se jettent finalement pas à la gorge l’un de l’autre.

« Kyu Bok… Voici donc Xiao Hua Feng, avec qui je fais équipe. »

S’il n’avait pas encore comprit ! Et dans l’autre sens :

« Hua Feng… Jegal Kyu Bok. Il s’était porté volontaire lui aussi. »

Comme ça ils étaient à égalité niveau informations même si yuan supposait que Kyu Bok s’en fichait que le chinois sache ou pas.

« Inutile d’être aussi tendus. On est dans le même camp pour le moment. »

Il précisait «pour le moment » parce qu’il se doutait qu’avoir le dos tourné ces deux là pourraient tenter d’en profiter…

« On ne voyagera pas tous ensemble, ça se me semble clair. »

Et de toute façon ce serait contre-productif. Mais ils allaient se recroiser sans aucun doute possible. Des points de rendez-vous seraient choisit et des dates sélectionnées.


-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-

>> Mes RPs <<




SWEETDREAMS
Sweet dreams are made of this. Who am I to disagree ? I travel the world and the seven seas. Everybody' s looking for something. Some of them want to use you. Some of them want to get used by you. Some of them want to abuse you. Some of them want to be abused.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur





Invité

avatar








   Mer 6 Sep - 17:31

Il n’avait fallu qu’une fraction de seconde pour que la tension monte au cœur de l’abri anti-atomique ; cet homme que Kyu Bok avait décidé de détester avant même de le rencontrer venait de sortir de l’ombre. Arborant un visage froid et fermé, il est très imposant. Assez rare sont les asiatiques pouvant se vanter d’être plus grand que le Coréen et pourtant celui-ci le dépasse de quelques bons centimètres. L’espace d’un instant, sa fierté masculine fut mise à l’épreuve tant et si bien qu’il en aurait presque bombé le torse pour compenser. Mais bien vite son attention se porta sur d’autres choses bien moins futiles. Son regard croisa celui du volontaire. Celui-ci semblait presque le supplier de ne pas sauter à la gorge du nouveau venu ; il n’y avait guère besoin d’être un fin observateur pour se rendre compte qu’il fallait à Kyu Bok un effort surhumain pour laisser son arme loin de la jugulaire de l’inconnu. L’idée d’en finir avec cet arrogant chinois était alléchante, mais pour l’heure elle ne restera qu’un vague rêve.

Arquant un sourcil en l’entendant réfuter sa participation à une édition précédente de Battle Royale, l’ancien militaire ne fit néanmoins aucun commentaire. Le nouvel équipier de Yuan est sur la défensive ; rien de bien étonnant sur cette île. Et pour quelqu’un qui a déjà survécu à une édition, la méfiance est sans doute plus grande encore : l’insouciance d’un étudiant découvrant le monde impitoyable de ce jeu n’est plus de mise depuis fort longtemps. Ici tout le monde est un ennemi, a fortiori quand on a décidé de faire équipe avec le volontaire et que cette alliance est mise à mal par l'arrivée impromptue d’un ancien frère d’arme du dit volontaire.

Les présentations faites, le combat de coqs peut reprendre. Kyu Bok s’en amuse un peu ; bien que les évènements ne se prêtent guère aux affronts et aux gausseries, il ne peut s’empêcher d’en assener une dernière.

« C’est trop tôt pour le dire… Yuan m’a vendu un type capable de se débrouiller tout seul. J’attends encore de voir si ce n’est pas que du l’esbroufe. »

Positionné entre eux, le volontaire jouait le rôle du médiateur ; pour combien de temps pourra-t-il mener à bien cette fonction ? Si seul le temps apportera une réponse à cette question, tous trois savent déjà que la tâche sera ardue. Kyu Bok sait ne pas pouvoir supporter Hua Feng longtemps ; il a choisi de ne pas l’apprécier et dès lors rien ne pourra lui faire changer d’avis. Tête de mule oblige. Ils finiront sans doute par s’étriper dans le dos de Yuan.

« De toute façon, je préfère voyager en solitaire. Je n’ai pas envie de m’accrocher un boulet au pied. » dit-il en réponse aux affirmations de Yuan. Et bien que l’on puisse y voir dans sa dernière remarque une autre pique visant Hua Feng, il n’en est rien. Pour une fois, il ne nourrit aucune arrière pensée. Même Kyu Bok est capable de passer outre son ressenti acerbe ; comme quoi, tout est possible.

« Tu me connais, je n’ai jamais été très doué pour le travail en équipe. Je n’ai pas assez de patience pour ça. »

Et puisque Yuan collabore déjà avec Hua Feng et qu’ils sont tous les trois d’une faction différente il n’y a aucune nécessité pour Kyu Bok de faire de même. En soit, il n’y a d’ailleurs pas besoin de tant de sécurité… deux factions suffiraient à pérenniser ce Battle Royale. Mais l’idée de se débarrasser de Hua Feng ne semble pas avoir traversé l’esprit du volontaire, ce qui au fond n’étonne pas le Coréen. Après tout, ils ont eu la même éducation militaire qui implique un certain honneur qui exclut toute traîtrise ; à sa place, Kyu Bok non plus n’aurait sans doute pas envisagé une telle trahison.  

Hors RP:
 
Revenir en haut Aller en bas






avatar
Âge : 19 ans
Vague : Première vague
Amour : Le seul autre loup de cette île...

Nombre de victimes : 16
Coupons : 597
Contenu du sac : .
Son smartphone + écouteurs
Trois paquets de Mild Seven
Une paire de lunettes
Un hoodie
Un pantalon d'uniforme de rechange
La moitié d'un paquet de chewing-gums (pamplemousse)
Un foulard de femme
Une trousse de voyage rose (1 gel anti-bactérien, 1 brosse à dent, 1 petit kit d'entretien à lentilles cornéennes, 1 mini pot vide, une pince à épiler)
Une bible


Un zippo
Un petit kit de couture (trois mini bobines de fil + deux aiguilles)
Une petite boîte de pansements adhésifs (18)
Une carte de l’île
Une lampe torche avec piles
25 allumettes
Contenant de 25ml d'essence à briquet
Un plaid


Deux petites bouteilles d’eau
Vitamines (25 comprimés)
Pot de café instantané (à moitié vide)


Couteau en céramique
Un revolver avec 4 balles dans son chargeur

Avatar : Wu Kris
Statut RP : Indisponible
Pseudo : LaMarquise
Messages : 2894
Activité RP : 5









   Mer 20 Sep - 1:30

Hua Feng ne répond pas. Mais il n’en pense pas moins et pour qui le connaissait, son regard artificiellement bleu en disait long. Que ce type soit quelqu’un en qui Yuan puisse avoir confiance, il ne le remettrait pas en doute. Mais ce qu’il savait, c’est que lui ne lui faisait pas confiance et personne n’allait le forcer à la donner à qui que ce soit. Surtout pas sur cette île, dans ce contexte. Mais malgré les apparences, Hua Feng n’avait jamais aimé les combats de testostérone. En fait, il n’aimait pas la baston tout court. Et même sur cette île, il l’évitait autant qu’il le pouvait, même s’il n’allait pas faire d’extra pour quelque qui l’attaquait. D’ailleurs, si un jour Jegal avait envie de s’y mesurer, il apprendrait à ses dépends que Hua Feng ne combattait pas juste pour se sauver ou même blesser. Ce serait probablement un combat à mort. Parce que de toute façon, il n’allait pas se cacher dans l’angoisse que l’autre lui tombe dessus un jour ou l’autre. Il ne lui laissera pas avoir le plaisir de se sentir prédateur envers lui…

Quant à sa débrouillardise qui tenait quand même d’un peu plus à son humble avis, vu qu’il pouvait non seulement se défendre mais aussi prendre des vies, Hua Feng ne dit rien, se contentant d’arquer un sourcil. Est-ce que l’autre le cherchait ? Est-ce qu’il essayait de lui faire vomir son honneur à ses pieds ? Parce que ce n’était pas exactement comme ça qu’on se jouait du grand Chinois. D’ailleurs, il commence déjà à retrouver son calme. La colère, ça avait été cette information personnelle que Yuan avait partagé. Une information qui lui donnait un avantage tant qu’on ne la connaissait pas. Mais surtout, un exploi pour lequel il n’avait pas envie de retirer une gloire quelconque… Pas même aux yeux de celui qui, c’était évident, était maintenant un ennemi.

« Je vais probablement te décevoir, mais je n’ai rien à te prouver. », fait finalement remarquer Hua Feng sur un ton plat, presque froid. Mais c’était assez naturel chez lui. Il n’avait jamais vraiment inspiré la sympathie ou la tendresse, d’aussi loin qu’il se souvienne et surtout après son retour du premier BR ! « Mais il me semble que si Yuan complimente quelqu’un, tu devrais le connaître assez pour savoir que c’est rare et donc sûrement vrai… Il n’estime pas n’impote qui, il me semble… »

Petit joueur… Mais ça, Hua Feng se retient bien de l’ajouter ! Il semblerait que Yuan puisse devenir leur meilleur sujet de dispute. C’était sur la bonne voie, disons…! Et Hua Feng lui-même ne savait pas trop comment c’était possible. Pourtant, rien que de penser que le jeune homme puisse apprécier ce sale type, ça lui mettait les nerfs à rude épreuve ! Les présentations de Yuan ont au moins un point positif : il n’aura pas à être trop familier avec Jegal et à l’appeler par son prénom. Quant au fait de voyager ensemble, ce qui n’arrivera donc pas, un petit sourire presque moqueur étire brièvement les lèvres de Hua Feng avant de disparaître tout aussi vite. On pouvait dire ça comme ça…

À la réponse de Jegal, Hua Feng ne relève même pas. Il pense pourtant que ça lui est destiné… mais ça lui donne simplement le loisir de croire encore plus fort que c’était un gros con qui jugeait mal les gens autour de lui et qui risquait donc de crever assez vite. Tant mieux. Ce serait une épine de moins dans son pied… Il y a un moment de silence…. Et finalement, Hua Feng ajoute un énigmatique :

« Tu me rappelles un ancien… coéquipier… »

Le volontaire de sa première édition du Battle Royale. Qui l’avait poignardé dans le dos et qu’il avait réussi à tuer, au prix de plusieurs blessures et d’un grand sentiment de trahison. Rien de positif en soi… Ce Jegal ne lui inspirait vraiment pas confiance…

« On devrait filer, Yuan. », fait finalement remarquer Hua Feng, sans quitter le Coréen du regard pour autant. « Il y a eu beaucoup de mouvement ici avec votre arrivée, puis la mienne. On pourrait être attendu et si on tarde trop, on aura le désavantage de l’obscurité qui aura tombée. »

Et surtout, c’était une bonne raison pour partir vite et loin de ce sale emmerdeur de Jegal…

-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-

THE SURVIVOR


« La vérité, c’est que quelques uns étaient déjà des monstres avant de venir ici [...] Puis, il y a des gens comme moi. Des gens qui ont déjà tués avant d’être envoyé sur cette île damnée… » © FRIMELDA


No one knows what it's like to LOVE the WOLF:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur






avatar
Âge : 17 ans
Vague : Classe originelle
Nombre de victimes : 19
Coupons : 456
Contenu du sac : .
• Une tenue de rechange
• Un vieil uniforme + sous-vêtements
• Une casquette
• Une écharpe + bonnet
• Un briquet
• Une paire de chaussures de marche
• Une paire de gants de travail
• Un petit plaid
• Une montre à remontage automatique
• Dix analgésiques
• Un bandage et ses agrafes
• Flacon antiseptique format voyage
• Un thermos d'eau fraîche
• Deux à trois bouteilles d'eau (1L5)
• Deux bâtons de viande séchée
• Une carte de l'île avec ses zones
• Une boussole
• Une lampe torche (avec piles)
• Bracelet en paracorde
• 3 grenades lacrymogènes
• Un poing américain couvert de pointes
• Chapelet
• Lentilles bleues et produit à lentilles

Avatar : Luhan (Ex EXO)
Statut RP : Disponible
Pseudo : MyPandaa
Multicomptes : Park Hyun Hee & Kim Yeong Jae

Messages : 1501
Activité RP : 2









   Mer 20 Sep - 18:07



Y avait quand même un truc que cette île ne leur enlèverait pas… Ils avaient beau être plus matures que la normale tous les trois il n’en restait pas moins vrai qu’ils étaient encore des adolescents ou de très jeunes adultes. De fait les disputes pouvaient prendre des dimensions insoupçonnées avec pas grand-chose. Ho ça pouvait arriver « aux adultes » mais disons que ça avait plus de chance d’arriver de leur côté. Et là ils avaient les pieds en plein dedans. C’était un petit combat de coq, juste verbal pour le moment et si Yuan ne trouvait pas ça contre-productif là tout de suite il trouverait ça drôle. Mais en rire serait le meilleur moyen d’allumer encore plus la mèche alors autant garder ça pour lui.

Au final Yuan garde le silence. Son arbitrage n’était pas vraiment demandé et il aurait des conversations pas mal plus constructives avec chacun des deux jeunes hommes une fois qu’ils se verraient en tête à tête. De son point de vue l’un et l’autre avaient quelque chose à se prouver… Et il ne perdrait pas son temps à compter les points.

Yuan donne un coup dans l’épaule de Kyu Bok qui, égale à lui-même, cherche la confrontation. Il était doué pour ça. Il avait pile la tête du mec qui peut énerver facilement ! Mais bon, jusque là il avait toujours trouvé ça drôle. Là un peu moins. Et puis il avait trouvé du répondant de l’autre côté et quand Hua Feng parle de son ancien « coéquipier » lui comprend très bien l’allusion… Alors le chinois se mérite à son tour un coup dans l’épaule. Ici les tensions finissaient dans le sang… Il ne voulait pas que Hua Feng meurt… Ils développaient une relation qui lui plaisait. Mais il ne voulait pas non plus que Kyu Bok meurt. Il avait pour lui une affection sincère.

« Bon ça suffit les filles. »

Autant les mettre sur un pied d’égalité pour le moment !

« On garde le cat fight pour plus tard si vous voulez bien. »

En tout cas Kyu Bok semblait opé pour ce qui était de se revoir plus tard et de fait Yuan suggère :

« Ici, tous les deux lundis ? »

Au pire dans deux lundis ils auraient l’occasion de voir pour s’arranger autrement pour leurs rendez-vous. Pour le moment c’était une suggestion très temporaire histoire de séparer les deux lions qui menaçaient de s’entre-tuer !

Il tourne ensuite la tête vers Hua Feng, approuvant d’un signe de la tête pour ce que leur présence ici passait de moins en moins inaperçu. Il doutait qu’ils aient été assez bruyant pour ça mais sait-on jamais… Et puis l’abri anti-atomique devait vendre du rêve à quelques joueurs soit moins réfléchis soit en état d’urgence déjà.

« On va y aller. »

Il pose une main sur l’épaule du chinois, y exerçant une légère pression amicale puis en revient à Kyu Bok, lui adressant un sourire rapide avant d’avoir une très brève étreinte virile. Il n’était pas tactile. Kyu Bok oui mais l’un et l’autre n’étaient pas trop versés dans le sentimentalisme après ça donc autant que ce soit bref plutôt qu’embarrassant… !

« On se revoit bientôt. Prend soin de toi. On aura des choses à se dire, des comptes à se rendre. »

Et quand même :

« Je suis content que tu sois là… Et un peu triste aussi. »

Il pouvait bien l’admettre. Encore un regard à Hua Feng puis à Kyu Bok, demande muette de ne rien ajouter, de désapprouver en silence s’ils voulaient… Parce qu’il n’avait pas envie que la dispute survive à leur séparation à tous les trois là !

« Allons-y. »

Ils se connaissaient bien avec Kyu Bok. Assez pour savoir que son duo avec Hua Feng était sans doute plus adapté. Et puis Yuan n’avait juste pas encore envie de s’en séparer. Caprice.


-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-

>> Mes RPs <<




SWEETDREAMS
Sweet dreams are made of this. Who am I to disagree ? I travel the world and the seven seas. Everybody' s looking for something. Some of them want to use you. Some of them want to get used by you. Some of them want to abuse you. Some of them want to be abused.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur






avatar
Âge : 19 ans
Vague : Première vague
Amour : Le seul autre loup de cette île...

Nombre de victimes : 16
Coupons : 597
Contenu du sac : .
Son smartphone + écouteurs
Trois paquets de Mild Seven
Une paire de lunettes
Un hoodie
Un pantalon d'uniforme de rechange
La moitié d'un paquet de chewing-gums (pamplemousse)
Un foulard de femme
Une trousse de voyage rose (1 gel anti-bactérien, 1 brosse à dent, 1 petit kit d'entretien à lentilles cornéennes, 1 mini pot vide, une pince à épiler)
Une bible


Un zippo
Un petit kit de couture (trois mini bobines de fil + deux aiguilles)
Une petite boîte de pansements adhésifs (18)
Une carte de l’île
Une lampe torche avec piles
25 allumettes
Contenant de 25ml d'essence à briquet
Un plaid


Deux petites bouteilles d’eau
Vitamines (25 comprimés)
Pot de café instantané (à moitié vide)


Couteau en céramique
Un revolver avec 4 balles dans son chargeur

Avatar : Wu Kris
Statut RP : Indisponible
Pseudo : LaMarquise
Messages : 2894
Activité RP : 5









   Jeu 2 Nov - 1:10

Hua Feng arque lentement les sourcils alors que Yuan, plutôt que de vraiment désamorcé la situation, met un peu d’huile sur le feu ! Ça ne lui donnait qu’une envie : mettre son poing dans la gueule de Jegal pour montrer au militaire qui était la fille, ici ! Mais ça ne lui ressemblait pas, lui le type si stoïque, si froid. Il prend donc une petite inspiration… et se calme un minimum. Ça ne l’empêche toutefois pas d’avoir un regard sombre pour Jegal. Qu’il en rajoute une couche, juste pour voir. Il n’allait pas exploser. Mais la prochaine fois qu’ils se croiseraient, peut-être qu’il ne lui laisserait aucune chance. Par contre, ça ne lui plaît guère que Yuan propose à son « vieux frère » de le retrouver ici à tous les lundis. Il y a un moment de silence de son côté. Il allait avoir quelques précisions à faire, mais aller éviter de reprendre Yuan devant Jegal. Il trouvait simplement que c’était imprudent de se donner des horaires aussi fixes. C’était facile pour un bon chasseur de réaliser qu’il y avait une petite réunion ici à intervalles réguliers… Bref.

Il a un regard pour Jegal en passant près de lui, le regardant de bas en haut sans cacher une petite dose de mépris sous son attitude pourtant détachée. Il n’avait pas repoussé la main de Yuan. Au contraire, ça lui semblait être une petite victoire face à ce frère d’armes auquel il avait fort à prouver sans réellement désirer le faire. C’était lui accorder tellement trop d’importance… Alors pourquoi sentait-il le besoin de le faire ? Pour Yuan ? C’était ridicule. Il venait de rencontrer l’autre Chinois. Et il était volontaire sur cette île. Rien que ça, ça aurait dû le pousser à s’assagir un peu…

« Ouais. Fais attention à toi… », ajoute-t-il pour faire écho à Yuan… mais si Jegal était un minimum intelligent, il n’allait pas croire que ça partait de bons sentiments et comprendrait exactement ce qu’il voulait dire par là… « Je passe en premier. »

Ce disant, il dépasse Yuan. Il tourne lentement la poignée, puis pousse la porte, qu’il n’ouvre dans un premier temps que sur un petit centimètre. Rien ne bouge, pourtant le réflexe aurait sûrement déjà poussé un prédateur à attaquer. Alors finalement, il ouvre la porte tout grand, histoire de se glisser à l’extérieur, prenant une profonde inspiration. L’obscurité tombait, recouvrait petit à petit l’île, la forêt autour d’eux. Ce n’était pas prudent de ne pas avoir un endroit pour la nuit à cette heure-ci, mais ils allaient faire avec. Ils faisaient toujours avec les petits contre-temps. Il a quelques signes pour Yuan, histoire qu’il passe à présent devant… et lui tourne la tête pour voir Jegal qui sortait à son tour.

« Tu nous suis, tu es mort… », murmure Hua Feng, histoire que le seul qui puisse l’entendre, ce soit l’autre Coréen. Il n’allait pas le laisser les talonner non plus. Et sans lui laisser le temps de répondre, Hua Feng court pour rejoindre Yuan. Il passe brièvement une main sur l’épaule du jeune homme pour attirer son attention. Lorsque c’est fait, sans cesser d’avancer pour quitter rapidement la zone, il lui dit enfin ce qui l’avait fait tiquer plus tôt. « Tous les lundis, c’est imprudent. Si vraiment tu dois le revoir, donnez-vous une date aléatoire la prochaine fois… »

Et sur ce, il dépasse Yuan. Hua Feng n’avait clairement pas envie de parler de cette rencontre. Il ne voulait pas se prendre la tête ce soir. Mieux valait en discuter lorsqu’il serait moins frustré. Ou jamais. Jamais, c’était clairement une bonne option…

-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-

THE SURVIVOR


« La vérité, c’est que quelques uns étaient déjà des monstres avant de venir ici [...] Puis, il y a des gens comme moi. Des gens qui ont déjà tués avant d’être envoyé sur cette île damnée… » © FRIMELDA


No one knows what it's like to LOVE the WOLF:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur





Contenu sponsorisé









   

Revenir en haut Aller en bas
 

Unexpected

Page 1 sur 1