AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




La MAJ du 1er novembre est là ! Cliquez ici pour la découvrir !
Un event est en cours ! Venez lancer le dé ici pour découvrir l'état de votre personnage !
Tentez votre chance au Lucky Spin pour remporter des lots inédits !




 

 Blasted animals (+) Matsuda Hiro







avatar
Âge : 22 ans.
Vague : #1.
Amour : Célibataire.

Nombre de victimes : 12
Coupons : 171
Contenu du sac :
- Une demi-bouteille d'eau (1L5)
- Une carte de l'île avec ses zones
- Une boussole
- Une lampe torche (avec piles)

- Une sarbacane et 3 fléchettes empoisonnées
- Un sabre volé à Izumi

- Un petit carnet
- Une veste
- Un demi-paquet de cigarettes
- Un briquet
- Une chaîne en argent
- Un Ipod

- Une briquette de lait de croissance
- Un kit aspivenin
- Un pot plein (220grs) de gel d'aloe vera
- Une boîte de 8 tampons

Avatar : Ryoga (RAZOR).
Statut RP : Indisponible
Pseudo : Shina.
Multicomptes : Ahn Konstantin

Messages : 551
Activité RP : 0









   Mer 31 Mai - 20:46

Blasted animals
Le 20 Juin, aux environs de 21 heures...

Le temps était clément, mais les choses ne tournaient pas ronds. Depuis qu'il avait débarqué sur cette île, il y a environ cinq jours de cela (il arrivait encore à les compter à ce stade-là du jeu), il sentait que tout n'était qu'une véritable simulation. Ce n'était qu'un mauvais moment à passer, avec de fausses personnes qui n'étaient probablement rien d'autres que des robots.

Oui, mais était-il le seul homme vivant dans ce cas ?

Nôei se posait cette question, sans pour autant y réfléchir plus que cela. A la vérité, il comptait bien survivre, peu importe que cela soit une simulation ou non, il en ressortirait plus vivant même qu’en cet instant, accroupi en train de racler la terre. Il était là à s’user les ongles plus que de raison, cherchant en vain à ne pas crever de faim. Parce que c’était ce qui finirait par arriver si lui ne dénichait pas de quoi se nourrir. Bien sûr, il avait quelques vivres dans son sac mais s’il les épuisait toutes, il ne parviendrait jamais jusqu’au bout. Il soupira donc, passant une main dans sa chevelure avant de lever le visage pour observer le ciel quelques secondes.

Que faisait-il de sa vie, auparavant ? Tout cela n’était qu’une foutue mascarade.

Nôei attrapa son sac, le jeta sur son épaule. Il saisit aussi sa carte qu’il avait enfouie tant bien que mal dans la poche arrière de son jean et abandonna ses yeux sur les zones qui ne tarderaient pas à devenir interdites. Il n’avait pas la moindre envie de finir explosé alors il ne tarda pas à décamper pour déambuler à travers les arbres, ne souhaitant pas se risquer à longer de trop près la côte. Il n’avait pas encore eu l’occasion de tuer quelqu’un, alors il préférait d’abord connaître son terrain pour savoir où il pouvait attirer ses proies quand cela se présenterait. Le Japonais ne se priverait pas d’assassiner pour demeurer le seul debout.
Ce jeu, il en avait déjà entendu parler bien sûr, sans pour autant s’en préoccuper plus que cela. Et puis il était venu en Corée afin de poursuivre ses études, et son chiffre était tombé. Il pensait que c’était une sorte de nouvelle chance dans sa vie et il la remporterait haut la main afin de prouver à ses parents adoptifs qu’il était, encore une fois, le meilleur. Qu’ils avaient bien fait de le choisir, des années plus tôt. Oui, Nôei était plus que motivé et ne laisserait rien ni personne le détourner de cela.
Un pied après l’autre, il enjambait les obstacles qui se dressaient devant lui, ne perdant pas des yeux tout le monde qui l’entourait. La nuit était tombée il n’y avait pas si longtemps que cela, alors il devait sans doute y avoir encore des rescapés dans les alentours. Le jeune homme faisait de son mieux pour ne faire craquer aucune branche et passer inaperçu. Soudain, un mouvement l’interpela. Là-bas, derrière l’arbre, il en était certain quelque chose venait de se cacher. Aussitôt, il se courba, se stoppa net pour analyser la situation. Un humain ? Un animal ? Ça bougea encore et il vit une longue queue touffue qui lui rappela un écureuil.

Est-ce que ça se mange, un écureuil ? Pourquoi pas.

Il ne mit pas plus longtemps pour se mettre à la poursuite de ce petit animal qu’il comptait bien faire rôtir autour d’un bon feu. C’était de la viande et Nôei avait l’impression de ne pas en avoir mangé depuis des années. Il sentait déjà la salive remonter dans sa bouche, l’odeur de la viande grillée dans laquelle il mordrait avec véracité et grand appétit.
Le poursuivant, il ne fit pas spécialement attention où il allait et n’aperçut la ferraillerie qu’une fois qu’il y fut. Alors c’était donc là que l’animal avait décidé de se planquer ? En même temps, il y avait des tas de voitures en ruines, rouillées, qui permettaient de nombreuses cachettes. Nôei vint s’accroupir derrière une tôle, guettant tout bruit ou mouvement de l’animal.

« Saleté de bête », grogna-t-il derrière ses dents.
Codage par Libella sur Graphiorum

-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-


ω We can't breathe, we can't bleed surrounded by the enemy. We can't eat, we can't sleep until we make them scream defeat. The war is on.


Dernière édition par Ooda Nôei le Jeu 1 Juin - 18:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur






avatar
Âge : 21 ans
Vague : Première vague
Amour : No way

Nombre de victimes : 15
Coupons : 137
Contenu du sac : ▲ Zippo
▲ Paquet de cigarettes (28)
▲ Lunettes de soleil
▲ Brosse à dent
▲ Agenda
▲ Stylos
▲ Téléphone portable
▲ MP3
▲ Pansements infirmiers
____________________

▲ Une miche de pain
▲ Une barre de céréales
▲ Deux à trois bouteilles d'eau (1L5)
▲ Une carte de l'île avec ses zones
▲ Une boussole
▲ Une lampe torche (avec piles)

▲ Un lot de 3 stabilos
▲ Tablette de morphine (10 comprimés)
▲ Pompe de bronchodilatateur (presque plein)
▲ Petite palette de fard à paupière (6 fards)
▲ Une montre
▲ Un éventail en papier et bois souple



Avatar : Yo-ka (Diaura)
Statut RP : Indisponible
Pseudo : Dixy
Messages : 593
Activité RP : 0









   Jeu 1 Juin - 16:21



La nuit avait commencée à tomber depuis un moment et Hiro était encore dans l'une de ses planques improvisés. Il en avait apprit un peu plus sur l'île durant cette semaine depuis son arrivée, mais il lui restait encore beaucoup à découvrir pour être implacable sur les lieux et cachettes qui pouvait y avoir. Il n'avait observé qu'une petite partie de l'île et plus il avançait, plus il se rendait compte que celle-ci était immense. Il n'avait pas plu depuis qu'il était arrivé et c'est tant mieux, déjà que son maquillage en avait prit un coup, inutile d’aggraver les choses … Il n'avait même pas penser à prendre de quoi s'arranger un peu mais il ferait le nécessaire pour trouver de quoi se refaire une beauté, il en avait besoin. Et ce dont il avait surtout besoin actuellement était de nourriture. En effet, le blond-brun était presque à la fin de sa barre de céréale et il ne lui resterait qu'une pauvre miche de pain pour survivre dans les prochains mois. Pas terrible comme constat … Le jeune homme avait donc décidé de partir en quête de nourriture cette nuit, c'était le meilleur moment pour chasser. Les petites bêtes et autres animaux étaient de sortie tandis que la plupart des humains dormaient ou rôdaient en centre-ville. Il fallait juste que sa tactique soit la bonne pour ne pas tomber sur qui que ce soit.

Hiro parcourus les distances qui le séparait du lac par lequel il était passé quelques heures auparavant. Il était sûr qu'il y avait de quoi manger aux alentours et ce ne serait d'ailleurs pas étonnant qu'il y ait des poissons dans ce lac. Mais avant de tenter la pêche, Hiro préférait regarder aux alentours s'il n'y avait pas plus appétissant à se mettre sous la dent. En même temps ce n'est pas comme s'il avait le choix, il n'était pas au restaurant avec la carte entre les mains. Le garçon s'approcha du point d'eau en regardant autour de lui si personne n'y rôdait déjà. Que quelqu'un ait pas eus la même idée que lui au même moment, ce serait dommage. Il fit le tour des lieux du regard avant que ses yeux ne se pose sur un arbuste non loin de lui qui se mit à s'agiter. Allait-il manger ce soir ou non ? Il s'approcha lentement de l'arbuste en question mais avant qu'il n'ait put s'en approcher un écureuil en sortit en détalant rapidement. Hiro le suivit du regard et resta un instant immobile en regardant l'animal courir à toute allure. Il allait quand même pas manger un écureuil... De toute manière il n'avait pas trop l'embarras du choix, il ne pouvait pas se permettre de laisser filer de la viande, tant que ça se mange.

Le blond-brun suivit les traces de l'animal et avec la nuit qui tombe difficile de discerner quoi que ce soit. La petite bête aurait put s'enfuir n'importe où. Hiro attrapa sa lampe dans son sac et l'alluma pour baigner les lieux de son faisceau lumineux. Il en fit le tour et avança sur les traces de l’écureuil espérant retrouver où l'animal avait élu domicile désormais. Ses pas l'amenèrent rapidement vers ce qui semblait être un ancienne ferraillerie, un genre de cimetière automobile. L'endroit était peu accueillant et avait de quoi vous glacer le sang, mais l'appel de la nourriture étant plus fort, Hiro ne fit pas attention à ce qui pouvait se trouver autour de lui. Il passa le grillage de fer entrouvert où des traces de luttes étaient encore visible à en voir comment les mailles en fer ont étaient arrachées. Il pointa sa lampe sur les diverses carcasses de voiture, ou du moins ce qu'il en restait espérant trouver  son bonheur. Et comme si la chance lui souriait, il aperçut les yeux de l'animal sur le toit d'une des voitures, briller au reflets de sa lampe torche. Il l'éteignit immédiatement pour ne pas faire fuir la bête et s'en approcha doucement. Il attendit le dernier moment pour se ruer sur l'écureuil mais avant qu'il n'ait put le faire, une autre personne de l'autre côté fut plus rapide et tenta d'attraper la petite bête qui s'enfuit à nouveau. Hiro ralluma immédiatement sa lampe torche pour la pointer sur l'individu. Le jeune étudiant le détailla longuement avant de finir par remarquer que sa proie venait de filer.

« A quoi tu joues ? C'est mon repas de ce soir qui viens de se tirer par ta faute. » Lui reprocha le blond-brun en faisant le tour de la carcasse pour faire face à l'autre étudiant. A bien le regarder il n'avait pas l'air d'être d'ici, il avait même l'air d'être Japonais et d'arborer le même style que lui. Ça en faisait des coïncidences. Il n'empêche que c'est de sa faute s'il n'allait pas manger aujourd'hui. « Je peux au moins avoir le nom du gars qui comptait piquer ma bouffe ? » C'était la moindre des choses pour démarrer sur de bonnes bases après cette mésaventure.

-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-

   
Hey loser, please take advantage of me. “I'm ruler.”Who is your master now ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur






avatar
Âge : 22 ans.
Vague : #1.
Amour : Célibataire.

Nombre de victimes : 12
Coupons : 171
Contenu du sac :
- Une demi-bouteille d'eau (1L5)
- Une carte de l'île avec ses zones
- Une boussole
- Une lampe torche (avec piles)

- Une sarbacane et 3 fléchettes empoisonnées
- Un sabre volé à Izumi

- Un petit carnet
- Une veste
- Un demi-paquet de cigarettes
- Un briquet
- Une chaîne en argent
- Un Ipod

- Une briquette de lait de croissance
- Un kit aspivenin
- Un pot plein (220grs) de gel d'aloe vera
- Une boîte de 8 tampons

Avatar : Ryoga (RAZOR).
Statut RP : Indisponible
Pseudo : Shina.
Multicomptes : Ahn Konstantin

Messages : 551
Activité RP : 0









   Mar 6 Juin - 21:15

Blasted animals
Le 20 Juin, aux environs de 21 heures...

Il avait été très imprudent. Cela le décevait de sa part mais, en même temps, l'appel de son ventre commençait sérieusement à lui monter à la tête. D'ailleurs, possédait-il encore toute cette dernière ? Ce n'était peut-être pas la réalité. Nôei était devenu comme une bête, à l'affût du moindre petit animal qu'il pourrait attraper pour le faire rôtir à la broche. Il regardait partout, dans tous les coins et recoins, soulevait les branches, les feuilles et tout ce qui se trouvait dans les environs. Ses oreilles avaient développé une ouïe plus fine, même si cela ne faisait que cinq jours qu'il était débarqué. Les débuts avait été difficiles, il avait tâtonné dans l'ombre pour essayer de comprendre ce qui se passait vraiment. Mais la réalité l'avait vite rappelé à l'ordre, lui prouvant qu'ici, ce n'était pas une mauvaise blague. Son nom avait été tiré au sort, à l'instar des nombreux autres étudiants qui peuplaient l'île, et il devait être le survivant. Hors de question que Nôei ne rentre pas chez lui. Il était motivé, plus que jamais et n'autoriserait personne à se dresser en face de lui.
Aussi se maudit-il intérieurement quand il se fit surprendre par un autre joueur. Il n'avait pas été assez prudent, s'était jeté corps et âme dans la poursuite de son repas qui ne cessait de galoper. Toutes les voitures, les ferrailles qui jonchaient le sol prodiguaient une ambiance assez glauque, le tout couronné par la nuit qui ne cessait d'avancer et de se montrer de plus en plus sombre. Par instinct, quand le faisceau de la lampe torche de son interlocuteur s'était dirigé dans sa direction, le japonais s'était retranché derrière une vieille carcasse à moitié décomposée. Néanmoins agenouillé, l'autre avait eu le temps d'apercevoir son ombre et il ne fut pas long avant de faire le tour pour lui adresser la parole. A ce rythme-là, Nôei ne risquait pas de vivre bien longtemps... mais il savait se défendre et n'hésiterait pas à se servir de tout ce qui est en sa possession pour le faire.
Surpris donc comme un lapin dans son terrier, il soupira, se redressa et fit face à l'autre jeune homme qui semblait de son âge et tout aussi japonais que lui - sauf s'il se trompait. Il le détailla vaguement, voyant son maquillage sombre orner ses yeux ainsi que ses cheveux décolorés. Il ne put s'empêcher de penser qu'il était peut-être fan, lui aussi, de tous ces groupes de Visual Kei qui ne cessaient de se former au pays du soleil levant. Cependant, là n'était pas la question et Nôei sut vite reprendre le fil de la conversation.

« Excuse-moi, mais je suis cette bestiole depuis dix bonnes minutes. Et c'est pas étonnant que l'écureuil soit parti, tu vas rameuter tout le monde avec ta lampe torche là. »

Il soupira en passant une main dans sa chevelure. Si lui n'avait pas été discret en se faufilant dans cet endroit, son vis-à-vis risquait de les mettre tous les deux en danger, pour le coup. Et la stupidité des autres, Nôei ne la supportait pas à chaque fois, voire même pas du tout. Cependant, il n'allait pas s'exciter tout de suite et l'autre voulait qu'il décline son identité. Méfiant d'habitude, cette fois-ci Nôei ne réfléchit pas longtemps avant de lui donner. De toute façon, il n'était même pas certain de revoir ce garçon, peut-être qu'il allait le tuer ou se faire tuer, ou que l'un ou l'autre se ferait tuer par quelqu'un d'autre.

« Nôei, et toi ? Et éteins-moi cette foutue lampe avant que je ne m'énerve. »

En disant cela, il jeta un regard circulaire dans tout l'espace puis il se jugea sur un vieux bidon rouillé pour s'y asseoir en tailleur. Et maintenant ? Il n'avait pas l'intention de s'en prendre à son interlocuteur le ventre vide. De toute façon, Nôei préférait l'effet de surprise. Il laissa donc glisser son sac par terre, ses pupilles se fixant sur celui qui lui faisait encore face. Ils avaient couru après la même bête et les voilà maintenant complètement bredouille. Ce n'était pas très intelligent.

« Aaah, se plaignit Nôei, je crois que l'idée de ne pas manger est pire que celle de devoir tuer. T'as rien vu dans le coin ? »

Il pouvait toujours tenter d'avoir quelques informations via son compagnon d'infortune bien qu'il n'était pas certain d'en recevoir. Finalement, ils n'avaient débarqué qu'il y avait à peine moins d'une semaine alors il n'avait sans doute pas eu le temps de faire le tour complet de l'île, tout comme lui.
Codage par Libella sur Graphiorum

-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-


ω We can't breathe, we can't bleed surrounded by the enemy. We can't eat, we can't sleep until we make them scream defeat. The war is on.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur






avatar
Âge : 21 ans
Vague : Première vague
Amour : No way

Nombre de victimes : 15
Coupons : 137
Contenu du sac : ▲ Zippo
▲ Paquet de cigarettes (28)
▲ Lunettes de soleil
▲ Brosse à dent
▲ Agenda
▲ Stylos
▲ Téléphone portable
▲ MP3
▲ Pansements infirmiers
____________________

▲ Une miche de pain
▲ Une barre de céréales
▲ Deux à trois bouteilles d'eau (1L5)
▲ Une carte de l'île avec ses zones
▲ Une boussole
▲ Une lampe torche (avec piles)

▲ Un lot de 3 stabilos
▲ Tablette de morphine (10 comprimés)
▲ Pompe de bronchodilatateur (presque plein)
▲ Petite palette de fard à paupière (6 fards)
▲ Une montre
▲ Un éventail en papier et bois souple



Avatar : Yo-ka (Diaura)
Statut RP : Indisponible
Pseudo : Dixy
Messages : 593
Activité RP : 0









   Ven 9 Juin - 10:24



Comme quoi l'appel de l'estomac touchait bien plus de personnes que le pensait Hiro. C'est pas comme si chacun avait le luxe de manger Mcdo tous les jours … Chacun devait se contenter de ce qui se trouvait dans le sac sans parler des animaux qu'ils pouvaient trouver aux alentours comme cet écureuil par exemple. Mais sa chasse lui avait permis de repérer un autre joueur dans le même cas que lui. Plus les jours passaient plus le blond-brun oubliait le but de ce jeu macabre. L'étudiant bleu détailla l'autre du regard et son style le frappa dès le premier regard. On dirait bine qu'il avait trouver un autre fan de visual kei tout comme lui, pas besoin de le regarder des heures pour voir qu'il était Japonais. Il s'agissait du deuxième qu'il croisait en quelques jours. Il ne savait pas s'il devait se réjouir ou non d'en croiser. Certes il se sentait moins seul mais si le but est de rester en vie peu de chance que tous les Japonais qu'il a croisé le reste aussi … Il espérait juste se tromper. Il avait l'air tout aussi âgé que lui, du même âge d'ailleurs, ce ne serait pas étonnant. "Excuse-moi, mais je suis cette bestiole depuis dix bonnes minutes. Et c'est pas étonnant que l'écureuil soit parti, tu vas rameuter tout le monde avec ta lampe torche là." Ah une grande gueule ! Enfin ! Il aimait bien les gars qui ont du répondant jusqu'à un certains point. En effet parce que dépasser les limites avec lui ne sont pas permis. La réflexion de l'autre lui arracha un sourire avant qu'il pointe sa lampe en direction de cette nouvelle rencontre.

« Aurais-tu peur de te faire bouffer ? » Demanda Hiro en lien avec le fait qu'ils venaient tous deux de rater leur repas. Le tout en lien avec le fait que si d'autres joueurs étaient dans les parages ils repéreraient sans mal leur emplacement avec la lueur de la lampe d'Hiro.

Le plus sage pour l'instant était de demander le nom de ce joueur et en savoir plus par la suite. Hiro pouvait enfin s'arrêter de parler Coréen en espérant ne pas se tromper sur la nationalité de celui-là. Mais à le regarder peu de chance qu'il soit Coréen, ce qui est déjà une bonne nouvelle. Il n'arrivait pas avec cette langue, alors la parler était une vrai torture. "Nôei, et toi ? Et éteins-moi cette foutue lampe avant que je ne m'énerve." Le blond-brun se mit à rire un peu avant de faire tourner sa lampe torche entre ses doigts.

« Et sinon quoi ? Tu vas sortir les crocs ? » Demanda l'homme toujours debout en face de lui en souriant de manière provocante. « Il va falloir que tu apprennes une chose avec moi ... Nôei, c'est bien ça ? » S'assura l'étudiant bleu. « On ne me donne pas d'ordre. On exécute les miens. » Termina le jeune homme en éteignant sa lampe et en la rangeant dans son sac. « Ça va pour cette fois parce qu'on se ressemble et surtout que j'ai pas envie de tuer les piles aussi inutilement. » Mais la prochaine fois il ne passerait pas. Sa fierté et son âme de dictateur refaisait surface. « Hiro. » Finit-il par dire en remettant la hanse de son sac sur son épaule.

L'autre homme décida de s'asseoir sur ce qui ressemblait à un bidon mais avec la rouille qui le recouvrait ça aurait put être n'importe quoi. Le joueur bleu soupira et s'appuya contre la carcasse de voiture derrière lui, croisant les bras contre son torse en observant les lieux rapidement pour voir tout ce qui se trouvait ici. Il n'oubliait pas pour autant son expédition et tout ce qu'il voyait il le retenait. Il ferait des plans plus tard pour le moment il gardait tout cela dans un coin de sa tête. Il finit par tourner le regard en direction de l'autre en l'entendant soupirer. "Aaah, je crois que l'idée de ne pas manger est pire que celle de devoir tuer. T'as rien vu dans le coin ?" Hiro partageait tout à fait ses pensées et c'était d'ailleurs la première personne à laquelle il se sentait similaire ici. Le blond-brun soupira tout en regardant l'horizon.

« Tu l'as dis ... » Confirma-t-il en épiant toujours les alentours. Il finit par tourner le visage en direction de son camarade de galère. « Il y a un lac pas loin, avec un peu de chance il y a des poissons. Si tu te sens de les attraper à mains nues. » A moins qu'il ne cache une canne à pêche dans son sac, ce qui paraît peu logique vu la taille des sacs. Mais on ne sait jamais il avait peut être une âme d'aventurier, comme Hiro. « Ou deuxième solution, si tu as assez de courage il reste les insectes … » Pas que manger un ver de terre vivant l'enchante mais si c'était la dernière option qu'il le restait alors ils se la joueraient Koh Lanta. « Si t'es partant on pourrait se mettre en chasse à deux, ce sera toujours plus sympas que se tirer dans les pattes et se piquer la bouffe l'un l'autre, qu'est-ce que tu en pense ? » Il voulait tâter le terrain voir si cet homme était définitivement comme lui aussi aventureux et joueur ou s'il c'était trompé. Mais s'il entrait dans son jeu nul doute qu'ils pourraient se mesurer l'un à l'autre et prouver leur valeur. En somme enfin une personne avec qui le joueur bleu pourrait très bien s'entendre.  

-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-

   
Hey loser, please take advantage of me. “I'm ruler.”Who is your master now ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur






avatar
Âge : 22 ans.
Vague : #1.
Amour : Célibataire.

Nombre de victimes : 12
Coupons : 171
Contenu du sac :
- Une demi-bouteille d'eau (1L5)
- Une carte de l'île avec ses zones
- Une boussole
- Une lampe torche (avec piles)

- Une sarbacane et 3 fléchettes empoisonnées
- Un sabre volé à Izumi

- Un petit carnet
- Une veste
- Un demi-paquet de cigarettes
- Un briquet
- Une chaîne en argent
- Un Ipod

- Une briquette de lait de croissance
- Un kit aspivenin
- Un pot plein (220grs) de gel d'aloe vera
- Une boîte de 8 tampons

Avatar : Ryoga (RAZOR).
Statut RP : Indisponible
Pseudo : Shina.
Multicomptes : Ahn Konstantin

Messages : 551
Activité RP : 0









   Lun 19 Juin - 22:01

Blasted animals
Le 20 Juin, aux environs de 21 heures...

Perché sur son bidon rouillé, Nôei jetait un coup d’œil aux alentours avant de reporter son attention sur son interlocuteur qui semblait avoir un caractère bien trempé lui aussi. À sa question, quand il lui demanda s’il avait peur de se manger par quelqu’un d’autre, un sourire ironique vint orner ses lèvres. Sérieusement ?

« Quoi, tu comptes me découper en petites rondelles pour t’en faire un quatre heures ? Me fais pas rire. »

Passant une main dans sa chevelure il détailla un peu plus celui qui se trouvait en face de lui. Bon, à première vue, soit ils faisaient la même taille, soit il était plus grand que lui. Néanmoins, cela ne pouvait rien empêcher à Nôei. Son camarade était d’un style vestimentaire tout particulier, mais il en fallait aussi bien plus au brun pour le décontenancer ou le dissuader. Il était venu jusqu’ici pour récupérer de la nourriture, poursuivant un foutu écureuil qui avait disparu et maintenant... maintenant il se trouvait aux prises avec un parfait inconnu, n’ayant pas la moindre envie de le tuer parce qu’il avait le ventre vide. Si ce n’était pas une plaie, ça...
Quoiqu’il en soit, l’autre... Hiro, reprit la parole pour lui annoncer qu’il n’était pas celui qui exécutait les ordres, mais qui les donnaient. Nôei fronça les sourcils à ses propos, ne se retenant pas de rigoler sans s’en priver.

« Tu te crois où, là, sérieux mec ? T’es autant dans la merde que moi, on fait partie du même jeu et il n’y aura qu’un seul survivant. T’es déjà en train d’exécuter des putains d’ordres. »

Oui, parce qu’il était inutile de mâcher ses mots face à son interlocuteur, Nôei l’avait rapidement compris. Lui non plus n’avait jamais trop apprécié l’autorité quand elle ne venait pas de lui, mais dans le cas présent, il était obligé de faire avec. Il ne pouvait pas enfreindre les règles, il ne pouvait pas se jeter dans la gueule du loup sinon son collier exploserait et son parcours serait d’ores et déjà terminé. Cela lui paraissait totalement inconcevable. S’il se trouvait sur cette île, c’était pour en ressortir vivant et hors de question de se laisser mourir aussi pitoyablement. Il avait des comptes à rendre, des choses à prouver à tous ceux qui, dehors, n’avaient jamais cru en lui. Il serait le seul et unique survivant. Il devait retrouver sa famille qui l’attendait à la sortie de ce jeu.
Son ventre se remit à grogner, ce qui ne manqua pas de le tirer de ses songes. Il soupira, déclara que tuer lui faisait bien moins de mal que cette faim insatiable. Il n’avait mangé que la moitié de son pain, quelques Pocky sucrés et parfois quelques petits animaux qu’il avait trouvé dans la forêt. Par chance, il n’était pas tombé malade, mais il devait sans le moindre doute faire plus attention dorénavant. Nôei finit par quitter son perchoir pour acquiescer aux mots de Hiro. Après tout, avait-il vraiment le choix ? Peut-être qu’à deux, ils auraient davantage de chance pour obtenir de quoi se ravitailler et prendre des forces avant de partir au combat.

« J’ai déjà mangé quelques bestioles, haussa-t-il les épaules, ça ne me dérange pas, mais c’est pas hyper-bon. Je suis partant pour les poissons, allons-y ! »

Il lui adressa un large sourire en tapant dans ses mains pour prouver qu’il était déjà parti, ou presque. Il remit son sac sur son dos.

« Tu sais où est le lac ? Je doute qu’à la plage on soit en sécurité. »

Codage par Libella sur Graphiorum

-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-


ω We can't breathe, we can't bleed surrounded by the enemy. We can't eat, we can't sleep until we make them scream defeat. The war is on.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur






avatar
Âge : 21 ans
Vague : Première vague
Amour : No way

Nombre de victimes : 15
Coupons : 137
Contenu du sac : ▲ Zippo
▲ Paquet de cigarettes (28)
▲ Lunettes de soleil
▲ Brosse à dent
▲ Agenda
▲ Stylos
▲ Téléphone portable
▲ MP3
▲ Pansements infirmiers
____________________

▲ Une miche de pain
▲ Une barre de céréales
▲ Deux à trois bouteilles d'eau (1L5)
▲ Une carte de l'île avec ses zones
▲ Une boussole
▲ Une lampe torche (avec piles)

▲ Un lot de 3 stabilos
▲ Tablette de morphine (10 comprimés)
▲ Pompe de bronchodilatateur (presque plein)
▲ Petite palette de fard à paupière (6 fards)
▲ Une montre
▲ Un éventail en papier et bois souple



Avatar : Yo-ka (Diaura)
Statut RP : Indisponible
Pseudo : Dixy
Messages : 593
Activité RP : 0









   Mer 21 Juin - 16:12



Hiro jaugea l'autre garçon pendant un instant, il avait l'air du style à pas se laisser faire lui non plus. Soit ça allait être la guerre entre eux soit ils allaient très bien s'entendre. Hiro était bien du style à apprécier les types qui ont ce genre de caractère tant que cela n'atteignait pas son ego ou sa fierté. "Quoi, tu comptes me découper en petites rondelles pour t’en faire un quatre heures ? Me fais pas rire." Un sourire ironique passa sur les lèvres du joueur bleu avant qu'il ne soupire de manière amusé. Il avait un sacré caractère en effet. Après pour sa réflexion, pas qu'il était cannibale,  loin de lui l'idée de manger une personne mais la faim grondait tellement fort que l'idée lui était passé par la tête disons. Hiro lui avait fait bien comprendre son caractère et de quel côté il se plaçait entre le master et le subordonné ce qui eut l'air de faire rire l'autre. "Tu te crois où, là, sérieux mec ? T’es autant dans la merde que moi, on fait partie du même jeu et il n’y aura qu’un seul survivant. T’es déjà en train d’exécuter des putains d’ordres." Il avait l'air aussi contrarié que lui là dessus on dirait bien, cependant le joueur bleu n'avait pas l'intention de se laisser faire. Il ne comptait pas révéler ses intentions vis-à-vis de la supériorité de ce jeu à un parfait inconnu.

« Tu me connais pas mon gars, ça se voit. » Dit-il en croisant les bras tout en regardant l'horizon. Même si le blond-brun savait qu'il avait ses limites, il était capable de beaucoup et l'autre ne savait pas vraiment qui il avait en face. Mais justement ne le connaissant pas il pouvait lui laisser une marge d'erreur.

Cela dis la manière dont s'exprimait son interlocuteur lui prouvait bien qu'il avait une aussi grande gueule que lui et qu'il parlait sans passer par quatre chemins. Une chose qu'Hiro approuve, il a tendance à vite être saouler quand la personne se tiens tranquille ou tourne autour du pot pendant cent cinquante ans. Au moins là c'était clair et net pas besoin de tergiverser des heures. Puis ils basculèrent sur la nourriture et c'est quand un grognement du côté de Nôei se fit entendre que l'autre Japonais tourna la tête vers lui. Il avait l'air tout aussi affamé voir même plus d'après ce qu'il entendait. Il fallait qu'ils se trouvent leur repas de ce soir le plus rapidement possible avant que la faim n'ait raison d'eux. "J’ai déjà mangé quelques bestioles, ça ne me dérange pas, mais c’est pas hyper-bon. Je suis partant pour les poissons, allons-y !" Ça Hiro se doutait que ce n'était pas le repas du siècle mais quand ils n'avaient pas le choix … Ils allaient bien devoir se mettre au ver de terre si les poissons ne venaient pas à eux, le joueur bleu en était persuadé et il s'attendait à cette éventualité d'ailleurs … "Tu sais où est le lac ? Je doute qu’à la plage on soit en sécurité." En effet la plage c'était pas le meilleur plan, le mieux était le lac qu'il avait vu mais il semblait un peu étroit pour pouvoir y contenir des poissons … Ou du moins des gros, et Hiro avait trop fin pour manger un simple poisson rouge …

« C'est à cinq minutes en courant, j'en viens. » Lui indiqua-t-il en regardant dans la direction où se trouvait le lac. C'est là qu'il était avant de poursuivre cet écueil qui c'était fait la belle en beauté. « Mais je ne pense pas que la pêche soit bonne … En revanche j'ai vu des chenilles et des vers si ça te tente ... » Lui annonça-t-il avec dégoût. Si un jour on lui avait dis qu'il en mangerais il aurait tout simplement rit en n'y croyant pas une seule seconde. Il était tout de même amusé de l'issue que prendrait les choses, à voir Nôei s'en frotter les mains à l'avance pour qu'ils se mettent au final à manger des insectes avait un côté comique. « Tentons les poissons mais je doute qu'on mange à notre faim ... » Sans parler du fait qu'ils tomberaient peut être malade par la suite …

Mais comme dirait l'autre, qui ne tente rien n'a rien et ça le Japonais le savait. Il s'éloigna de la carcasse de voiture à laquelle il était appuyé quelques minutes avant pour se diriger vers la sortie de la ferraillerie. Avec prudence il regarda aux alentours avant de se tourner vers son nouveau coéquipier et de lui faire un signe de tête pour lui faire comprendre que la voie était libre. Après un petit moment de marches les deux Japonais parvinrent rapidement au lac. Hiro s'accroupit à côté pour sonder les profondeur de l'eau de son regard. Il n'y avait pas l'air d'avoir de mouvement à première vu ce qui était plutôt mauvais signe pour leurs estomacs. Le blond-brun resta accroupit en posant ses coudes sur ses cuisses légèrement écartées pour garder un appuie stable. Il tourna la tête vers le joueur vert qui l'avait suivit.

« Sans vouloir casser tes rêves je ne crois pas qu'il y ait grand choses là-dedans … Si peut être des têtards et encore ... » Il disait ça de manière tellement détacher que ça en était étonnant, mais s'attendant à cette constatation depuis l'instant où ils avaient quitté la ferraillerie, il n'était pas surpris de ce constat. « On a qu'à essayer ça ne coûte rien à part du temps, j'espère que tu as toute la nuit parce qu'on en a pour un moment ... » Sans vouloir le décourager il préférait être franc. Sinon il restait toujours l'option des vers de terre ...  

-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-

   
Hey loser, please take advantage of me. “I'm ruler.”Who is your master now ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur






avatar
Âge : 22 ans.
Vague : #1.
Amour : Célibataire.

Nombre de victimes : 12
Coupons : 171
Contenu du sac :
- Une demi-bouteille d'eau (1L5)
- Une carte de l'île avec ses zones
- Une boussole
- Une lampe torche (avec piles)

- Une sarbacane et 3 fléchettes empoisonnées
- Un sabre volé à Izumi

- Un petit carnet
- Une veste
- Un demi-paquet de cigarettes
- Un briquet
- Une chaîne en argent
- Un Ipod

- Une briquette de lait de croissance
- Un kit aspivenin
- Un pot plein (220grs) de gel d'aloe vera
- Une boîte de 8 tampons

Avatar : Ryoga (RAZOR).
Statut RP : Indisponible
Pseudo : Shina.
Multicomptes : Ahn Konstantin

Messages : 551
Activité RP : 0









   Sam 24 Juin - 21:45

Blasted animals
Le 20 Juin, aux environs de 21 heures...

Nôei avait bien repéré les paroles de son interlocuteur et il se doutait qu’il ne serait pas le seul à vouloir rester en vie. Hiro avait une grande gueule et savait l’ouvrir au bon moment ; c’était ce genre de personne qu’avait toujours apprécié de côtoyer Nôei. Les personnes timides, ou réservées, ce n’était clairement pas sa tasse de thé car il n’était pas là pour tirer les vers du nez à son camarade d’infortune. Heureusement, l’autre japonais savait ce qu’il désirait et leurs actions pouvaient ainsi vite se faire. En peu de temps, ils se mirent d’accords pour se rendre au lac, évitant la plage car ce choix-là n’était pas judicieux. La plage était bien trop à découvert et ils seraient des cibles trop aisées à abattre s’ils se mettaient en route dans cette direction. Néanmoins, même si le lac était la meilleure solution, le vert ne put se demander s’il y aurait vraiment des poissons... vivants. Parce que bon, ils n’étaient sans doute pas les premiers à tenter une partie de pêche à cet endroit. Cependant, l’appel de la nourriture le mettait dans des états qu’il ne parvenait pas toujours à contrôler et il fallait absolument qu’il aille voir de son propre chef pour en être certain.
Jetant un regard à son interlocuteur, les deux jeunes hommes purent finalement prendre la route qu’avait apparemment empruntée Hiro un instant plus tôt. Nôei se laissa conduire, n’en demeurant pas moins prudent et attentif à ce qui se passait autour et devant lui. Après tout, il ne connaissait pas plus que cela Hiro et il pouvait très bien l’entraîner dans une embuscade. Les alliances étaient permises dans ce jeu, même si Nôei était sceptique quant au principe, certains devaient sans doute avoir choisi de jouer de cette manière. Peut-être que c’était aussi le cas de Hiro. Ou pas. En effet, ils arrivèrent au point d’eau qui n’était pas très plaisant à regarder. Le blond s’accroupit pour essayer de voir au travers de la saleté qui peignait le fond et la surface de l’entendue, déclarant que cela n’était pas très convaincant.
Nôei abandonna un soupir avant de rejoindre Hiro et de s’accroupir près de lui, les yeux perdus dans le lac. Son ventre ne put retenir un grognement et son visage une grimace. C’était de plus en plus dur pour lui et il espérait un signe du bon Dieu, ou une connerie de ce goût-là.

« T’as vraiment rien à manger dans ton sac ? demanda-t-il à son interlocuteur. Même si par chance on chope un poisson, il va être avarié à coup sûr. Qu’est-ce qu’il a bouffé, à ton avis, là-dedans ? »

Il laissa son sac descendre de son épaule pour fouiller à l’intérieur. Hiro avait raison et Nôei souhaitait malgré tout essayer de pêcher un poisson – ou quoi que ce soit d’autre qui vivait là et qui était comestible. Il lança un regard intéressant vers son Ipod sur lequel pendaient toujours ses écouteurs. Il les débrancha et les tendit en direction de son vis-à-vis. Cela pourrait toujours servir pour une éventuelle canne à pêche, non ? Il ne manquait plus qu’à les entourer autour d’un bâton de bois, d’enfourner un ver en guise d’hameçon et de patienter.

« De toute façon, il faut que je reprenne des forces, sinon je suis pas prêt de gagner ce foutu jeu. Tiens-moi ça, je vais récupérer un bâton. »

Tout en faisant, le brun se releva, fit quelques pas et parvint à dénicher ce qu’il désirait. Il revint près de son camarade, gratta la terre à différents endroits avant qu’un ver ne se décide à sortir de là-dessous. Bon, clairement, ce n’était pas le truc le plus élégant qu’il n’eut jamais fait, mais si cela pouvait se montrer efficace, Nôei ne se priverait pas de recommencer.

« T’as déjà tué du monde ? » interrogea-t-il Hiro tout en préparant sa canne à pêche.

Son « instrument » enfin terminé, le vert s’assit au sol et le lança dans l’eau. Bon, désormais il n’y avait plus qu’à patienter. Bientôt, il aurait de la bonne nourriture et avec un peu de chance, il pourrait le faire rôtir sur un petit feu. D’accord, il ne fallait pas trop en espérer, mais c’est l’espoir qui nous tient debout chaque jour, n’est-ce pas ?

Codage par Libella sur Graphiorum

-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-


ω We can't breathe, we can't bleed surrounded by the enemy. We can't eat, we can't sleep until we make them scream defeat. The war is on.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur






avatar
Âge : 21 ans
Vague : Première vague
Amour : No way

Nombre de victimes : 15
Coupons : 137
Contenu du sac : ▲ Zippo
▲ Paquet de cigarettes (28)
▲ Lunettes de soleil
▲ Brosse à dent
▲ Agenda
▲ Stylos
▲ Téléphone portable
▲ MP3
▲ Pansements infirmiers
____________________

▲ Une miche de pain
▲ Une barre de céréales
▲ Deux à trois bouteilles d'eau (1L5)
▲ Une carte de l'île avec ses zones
▲ Une boussole
▲ Une lampe torche (avec piles)

▲ Un lot de 3 stabilos
▲ Tablette de morphine (10 comprimés)
▲ Pompe de bronchodilatateur (presque plein)
▲ Petite palette de fard à paupière (6 fards)
▲ Une montre
▲ Un éventail en papier et bois souple



Avatar : Yo-ka (Diaura)
Statut RP : Indisponible
Pseudo : Dixy
Messages : 593
Activité RP : 0









   Lun 26 Juin - 16:32



Ils se dirigèrent ensemble en direction du lac le plus proche mais Hiro faisait tout de même preuve de prudence. Après tout il venait à peine de rencontrer l'autre garçon, il pourrait très bien le tuer sans qu'il s'y attende. C'est pour cette raison qu'il faisait le nécessaire pour ne pas trop l'avoir dans son dos mais plus à côté de lui. Ils parvinrent sans mal jusqu'au point d'eau mais la surface du lac laissait pensé que tous les poissons à l’intérieur était soit morts, soit pas comestible. Et il fallait également prendre en compte le fait qu'il y en avait peut être pas aussi … C'est pour ça que le bleu jeta un œil en premier en s'accroupissant près de la surface de l'eau. Il partagea d'ailleurs son avis avec son camarde d'infortune pour lui expliquer que quoi qu'ils trouvent dans ce lac, ce ne serait certainement pas comestible … "T’as vraiment rien à manger dans ton sac ? Même si par chance on chope un poisson, il va être avarié à coup sûr. Qu’est-ce qu’il a bouffé, à ton avis, là-dedans ?" Le blond-brun avait écouter son interlocuteur sans détourner les yeux de l'eau. Ce qu'il y avait de mangeable là dedans ? Rien, à son avis il ne pourrait pas trouver grand chose à se mettre sous la dent dans une eau aussi trouble.

« Il ne me reste plus grand chose. Du pain peut être et encore … » Le jeune homme fouilla dans son sac et en sortit le morceau de pain qui lui restait. A peine assez pour une personne, ce n'est pas avec ça qu'ils allaient se nourrir. « Tu n'as déjà plus rien toi ? » S'ils pouvaient partager les vivres pour se faire un semblant de repas ce serait peut être jouable. « A mon avis on ne trouveras pas notre bonheur là … Et si on en viens à pêcher quelque chose j'espère que t'as les tripes bien accrochées parce qu'on est partie pour dégueuler toute la soirée ... » Pas très glamour comme façon de parler mais c'était sa manière de s'exprimer, et autant aller droit au but non ?

Le regard d'Hiro fut attirer par les bruits que faisait son vis-à-vis à côté de lui. Il le vit débrancher ses écouteur et le joueur bleu les récupéra quand Nôei les lui tendit. Il ne savait pas si ça allait faire l'affaire mais il espérait pour lui qu'il ne comptait pas écouter la musique plus tard car après ça ils serait inutilisables. Autant que le jeu en vaille la chandelle parce que si en plus ils n’attrapaient rien ou se choppaient une maladie, ils auraient tout gagné … "De toute façon, il faut que je reprenne des forces, sinon je suis pas prêt de gagner ce foutu jeu. Tiens-moi ça, je vais récupérer un bâton." Cela ressemblait un peu à du Macgyver mais pourquoi pas, après tout ça pourrait fonctionner … Hiro le regarda faire en se demandant s'ils allaient finir par manger, parce que déjà pour qu'un poisson morde il fallait bien attendre un moment mais en plus avec du matériel aussi juste c'était peu probable qu'ils réussissent à avoir une prise. Si tenté qu'il y ait des poissons là dedans bien entendu … Les chances se réduisaient de plus en plus et Hiro se faisait déjà à l'idée qu'il n'avalerait encore rien ce soir … L'autre revint avec le reste du matériel et le joueur bleu le regarda confectionner la canne à pêche avec intérêt. "T’as déjà tué du monde ?" C'était malheureux mais c'était l'une des questions que chacun se posait en se rencontrant … Combien de fois Hiro avait entendu ou posé cette question ?

« Non, et je ne compte pas m'y mettre ... » Avoua le joueur bleu en regardant à nouveau le lac. « Je préfère autant les laisser s’entre-tuer et survivre comme je peux. » Expliqua le Japonais qui n'avait pas l'envie d'ôter la vie d'une personne. « Tu as déjà tué toi ? » Retourna-t-il à son interlocuteur. De toute façon quelle que soit la réponse, il ne comptait pas changer de regard sur lui. Il fallait bien se défendre et il s'attendait même à ce que la réponse soit positive. « Mais puisqu'on ne sait pas ce qui peut nous arriver comme merde ici je ne préfère pas le promettre ... »

Il était franc et c'était l'un de ses traits de caractère les plus fort. Mieux ne valait pas s'engager en disant qu'il ne fera jamais couler le sang, il en aurait peut être la nécessité vitale de le faire dans l'avenir alors autant ne pas faire de plan sur la comète. La canne à pêche improvisée était enfin montée et il ne restait plus qu'à patienter pour voir si quelque chose venait à mordre. Hiro fixa les écouteur en guise de fil plongés dans l'eau. Il resta silencieux pendant un moment se disant que faire du bruit pourrait effrayer les poissons, mais si ça se trouve ils étaient là comme deux cons à attendre le messie pour rien … Une dizaine de minutes puis une vingtaine s'écoulèrent sans que rien ne se produise et le joueur bleu soupira.

« On perds notre temps ... » Annonça Hiro qui commença à se redresser pour trouver autre chose. Mais à ce moment là des ondes firent trembler l'eau et le bâton que tenait Nôei se tendit tout comme les écouteurs. Hiro regarda le combat acharné du poisson pour partir et aida son camarade à tirer sur la ligne pour ramener leur proie. Après un temps indéfinis les deux hommes parvinrent à faire sortir un poisson de taille moyenne de l'eau. Ce dernier frétillait sur le sol, luttant pour sa vie. Des morceaux de vases étaient encore collés à ses écailles, ce qui n'était en soit pas très appétissant à voir … « J'espère qu'il est mangeable parce que s'il est aussi mauvais qu'il est laid on est bien partie pour tomber malade ... » Annonça le blond-brun avec une grimace de dégoût. Mais il fallait bien manger alors ils n'avaient pas le choix que de tenter l’expérience … S'il survivait à ça il promettait de ne jamais se plaindre de tout le reste de son existence …  

-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-

   
Hey loser, please take advantage of me. “I'm ruler.”Who is your master now ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur






avatar
Âge : 22 ans.
Vague : #1.
Amour : Célibataire.

Nombre de victimes : 12
Coupons : 171
Contenu du sac :
- Une demi-bouteille d'eau (1L5)
- Une carte de l'île avec ses zones
- Une boussole
- Une lampe torche (avec piles)

- Une sarbacane et 3 fléchettes empoisonnées
- Un sabre volé à Izumi

- Un petit carnet
- Une veste
- Un demi-paquet de cigarettes
- Un briquet
- Une chaîne en argent
- Un Ipod

- Une briquette de lait de croissance
- Un kit aspivenin
- Un pot plein (220grs) de gel d'aloe vera
- Une boîte de 8 tampons

Avatar : Ryoga (RAZOR).
Statut RP : Indisponible
Pseudo : Shina.
Multicomptes : Ahn Konstantin

Messages : 551
Activité RP : 0









   Sam 8 Juil - 22:31

Blasted animals
Le 20 Juin, aux environs de 21 heures...

La question de son interlocuteur lui résonna dans les tympans un long moment. Ce n’était pas qu’il n’avait plus rien à manger, c’était juste que… bah, il avait eu besoin de se restaurer et qu’il avait fait de son mieux afin de ne pas tout consommer le premier jour. Nôei avait eu l’habitude manger en assez grandes quantités car il faisait pas mal de sport, alors quand il faisait du sport (courir sur cette île de long en large et en travers) mais qu’il ne se nourrissait que très peu, ce n’était pas une partie de plaisir. Il avait déjà eu recours à diverses plantes dans la forêt et avait eu de la chance de ne pas tomber malade. Il avait fait attention, il fallait le reconnaître, mais là, c’était plus fort que lui ; il fallait qu’il mange des protéines, de la viande. Il prenait le parti de sacrifier ses écouteurs pour tenter de pêcher alors il espérait que cela serait un bon sacrifice utile. De toute façon, son Ipod ne lui servait pas à grand-chose puisqu’il était déchargé.
Installé près de la petite mare, le vert jeta sa canne à pêche de fortune dans l’eau et pria intérieurement pour que cela ne mette pas trop de temps avant que ça ne morde. Son ventre continuait de grogner et afin de faire taire ce bruit agaçant et déplaisant, Nôei décida de poser quelques questions à Hiro. Cela lui permit d’apprendre qu’il n’avait pas encore fait de victime depuis son arrivée dans le jeu et qu’il ne comptait peut-être pas en faire. Est-ce que cela était la vérité ? Il l’ignorait mais il y avait plus important que de savoir si son interlocuteur lui mentait ou pas. Après tout, ils s’entraidaient alors il n’avait pas trop lieu de s’inquiéter de savoir s’il avait dans l’intention de le tuer ou non.

« Oui, j’ai tué une personne, lui apprit-il, une fille plus jeune que nous. »

Il dit cela d’un ton détaché bien que, quand il l’avait fait, cela l’avait plutôt secoué. Mettre un terme à la vie de quelqu’un pour sa propre survie… Ce concept lui paraissait toujours absurde et insensé, pourtant il avait déjà commencé à se prêter au jeu. Hors de question pour lui qu’il ne soit pas le dernier survivant à rejoindre les côtes et retrouver sa famille. Il devait prouver sa valeur et même s’il devait tuer pour cela, il n’était plus effrayé.
Nôei regarda un instant la surface sale de l’eau dans laquelle baignait sa canne à pêche, se demandant si, finalement, c’était une si bonne idée que ça. Un poisson… c’était un trop grand espoir quand on se retournait sur le passé depuis les cinq jours qu’il était là. Néanmoins, il ne souhaitait pas perdre cette mince lueur et bougea un peu son bâton, les secondes et les minutes s’égrenant sans que rien ne se passe.

« Oh putain ! » s’exclama le brun en se levant d’un bond afin de tirer de son côté de la canne à pêche de la survie.

Quelque chose qu’il espérait être un poisson tirait à l’autre bout. La pression n’était pas très forte, mais les écouteurs n’étaient pas non plus d’une excellente qualité depuis le temps qu’il les possédait. Finalement, grâce à l’aide de Hiro, il parvint à sortir sa proie hors de l’eau vaseuse, esquissant quand même une grimace en apercevant l’état dans lequel était le poisson. Nôei ne put retenir un rire à la juste remarque de son interlocuteur avant de saisir une pierre qui traînait dans le coin pour asséner un coup mortel au poisson frétillant.

« Une fois lavé et écaillé, je pense qu’on peut en tirer un bon parti, assura fièrement le brun. Aide-moi à préparer un petit feu. J’ai un briquet dans mon sac. »

Coup de chance qu’il soit fumeur et que l’objet ne lui ait pas été confisqué au moment du débarquement.
Nôei sentait déjà son ventre le rappeler à l’ordre tandis qu’ils s’activaient tous les deux pour s’installer dans un coin un peu plus reclus où ils purent attiser un feu. Avec un peu de sa bouteille, Nôei put laver le poisson et il le piqua sur un bâton, comme on peut le faire avec un poulet. L’eau lui montait déjà à la bouche tant et si bien qu’il ne pensait même plus à une quelconque maladie qui pourrait émaner de l’animal mort. Il s’assit en tailleur de l’autre côté du feu, frottant ses mains l’une contre l’autre avant de saisir la bête cuite et de l’ouvrir en deux entre eux.

« Bon app’ ! »

Il en prit un morceau, souffla un peu dessus avant de l’engloutir et de sentir son estomac se satisfaire. Bon sang, il avait l’impression que cela faisait des années qu’il n’avait rien mangé d’aussi bon ! Quelle ironie.

« Alors, la survie, tout ça, t’as l’air plus doué que moi pour garder des vivres », reprit-il la parole une fois le repas terminé.

Codage par Libella sur Graphiorum

-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-


ω We can't breathe, we can't bleed surrounded by the enemy. We can't eat, we can't sleep until we make them scream defeat. The war is on.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur






avatar
Âge : 21 ans
Vague : Première vague
Amour : No way

Nombre de victimes : 15
Coupons : 137
Contenu du sac : ▲ Zippo
▲ Paquet de cigarettes (28)
▲ Lunettes de soleil
▲ Brosse à dent
▲ Agenda
▲ Stylos
▲ Téléphone portable
▲ MP3
▲ Pansements infirmiers
____________________

▲ Une miche de pain
▲ Une barre de céréales
▲ Deux à trois bouteilles d'eau (1L5)
▲ Une carte de l'île avec ses zones
▲ Une boussole
▲ Une lampe torche (avec piles)

▲ Un lot de 3 stabilos
▲ Tablette de morphine (10 comprimés)
▲ Pompe de bronchodilatateur (presque plein)
▲ Petite palette de fard à paupière (6 fards)
▲ Une montre
▲ Un éventail en papier et bois souple



Avatar : Yo-ka (Diaura)
Statut RP : Indisponible
Pseudo : Dixy
Messages : 593
Activité RP : 0









   Lun 10 Juil - 10:36




Hiro se demandait s'ils allaient finir par attraper quelque chose au final … Les chances de réussir étaient tellement minces et avec la poisse qu'il avait depuis le début il n'allait pas les aider à choper quoi que ce soit … En attendant le joueur bleu demanda à son interlocuteur où il en était au niveau des victimes. Peut être que comme lui il n'avait tué personne et que ce n'était pas dans ses intentions. "Oui, j’ai tué une personne, lui apprit-il, une fille plus jeune que nous." Hiro tourna la tête dans sa direction le jaugeant du regard en silence. Cet homme avait déjà fait des victimes alors … Qui plus est une fille plus jeune … Après le Japonais ne jugeait pas ça aurait put très bien lui arriver. Puis parfois les filles pouvaient être plus redoutable que les hommes … On ne sait pas sur quoi on va tomber sans l'avoir vécus, c'est pour cette raison que le blond-brun ne préférait pas s'avancer trop là-dessus. Néanmoins le fait que l'homme assis juste à côté de lui ait déjà tuer lui faisait un drôle d'effet …

« Tu l'as fait sans regret ou c'était un accident ? » Il fallait différencier la réalité des apparences, si ça se trouve ce n'était pas fait exprès, c'était possible … Vu la culpabilité de Nôei lisible dans son regard le Japonais parvint à deviner que ce n'était pas son intention …

Cela l'étonnerait que ce soit le genre à tuer de sang-froid, il n'avait pas cette mentalité sinon Hiro l'aurait remarqué tout de suite, on pouvait ressentir ces choses-là et son vis-à-vis n'avait pas l'air de faire partie de cette catégorie. Avant que la conversation n'ait put se poursuivre le fil se tendit et le bâton plia, signe que quelque chose avait mordu. "Oh putain !" C'était presque inespérée surtout que le blond-brun commençait à perdre patience. Hiro l'aida à maintenir leur semblant de canne à pêche en priant intérieurement qu'elle ne cède pas sous la force de l'animal. Vu le matériel ce serait tout à fait probable que cela arrive. Pour la force il en avait largement assez à deux pour le remonter mais maintenant il fallait faire attention à ne pas casser leur seul chance de manger. Le soulagement était lisible dans le regard du joueur bleu lorsqu'ils remontèrent l'animal mais honnêtement l'esthétique du poisson laissait à désirer, ce qui ne donnait pas confiance à Hiro sur sa comestibilité … Cependant la réflexion qu'il en fit eut l'air de bien faire rire Nôei qui asséna un coup de pierre à l'animal pour le tuer. "Une fois lavé et écaillé, je pense qu’on peut en tirer un bon parti. Aide-moi à préparer un petit feu. J’ai un briquet dans mon sac."

« Et bien si on se met à gerber on sera vite fixé … » Hiro se redressa pour rassembler un peu de bois afin de préparer un feu pour cuir leur nouvelle prise. Lui aussi avait un briquet dans son sac, cela irait plus vite pour l'allumer et ils pourraient déguster leur repas plus rapidement.

L'étudiant bleu récupéra quelques herbes sèches et des feuilles mortes qui traînait pour y mettre le feu et le lança sur les morceaux de bois qu'ils avaient récupérer ici et là. Tandis que le blond-brun attisait la flamme, il jeta un œil à côté pour voir que son vis-à-vis s'affairer à laver le poisson. Une fois tout en place Nôei se chargea de le faire cuire et Hiro s'assit non loin de là regardant les flammes venir lécher la chair de l'animal. Il ne fallait pas trop traîner et éteindre rapidement le feu un fois cuit afin de ne pas attirer l'attention par ici. Il ne manquerait plus que ça … Lorsque le repas fut près Hiro se chargea d’étouffer la flamme ne voulant pas risquer une invasion tout de suite … Il avait faim et ne voulait pas louper sa chance de manger … "Bon app’ !" Annonça l'autre tandis que le bleu récupérer une part de la nourriture en souriant en coin.

« Itadakimasu ... » Murmura-t-il avant de croquer dans la chair de l'animal aquatique. Même s'il avait vu quelques minutes avant qu'il n'avait rien de bien rassurant à le manger, il oublia vite l'idée, la faim reprenant le dessus. On aurait presque dis qu'ils étaient revenus à l'état sauvage sur cette île. Presque primitif …

Cependant avoir enfin quelque chose dans l'estomac le soulageait grandement, lui qui avait peur de devoir entamer une nouvelle nuit à jeun … La lune était haute dans le ciel et Hiro arrivait presque à oublié où il était. "Alors, la survie, tout ça, t’as l’air plus doué que moi pour garder des vivres" L'autre le déconcentra dans ses pensées avant qu'il ne croque à nouveau dans son aliment qui n'avait pas l'air si mauvais au final, avec un peu de chance il n'aurait même pas mal au ventre. C'est vrai qu'il lui restait des vivres pour sa part mais il devait se faire violence pour les garder, ce ne serait que lui il n'y aurait plus rien. Parfois les nuits étaient difficiles à passer avec le ventre si peu remplis …

« J'suis pas plus doué qu'un autre, juste plus têtu et accroché à la vie. » Annonça-t-il avec ironie. La survie n'a jamais vraiment était son rayon mais avec son sens de la stratégie il ne lui était pas difficile de parvenir à s'en sortir. « Pour le peu qui me reste honnêtement c'est pas un exploit … » Lui apprit le Japonais en regardant au loin la pénombre de la forêt. « En combien de temps t'as engloutit l'intégralité de tes vivres ? Que je me marre un peu. » Questionna-t-il avec un sourire amusé. Hiro avait beau prendre son temps pour manger son mets, il venait déjà de le finir … « C'était trop court ... » Avoua le blond-brun en soupirant. Il s'allongea sur ses coudes afin de profiter encore un peu du goût du poisson dans sa bouche. « Si dans cinq minutes on a mal au ventre c'est que j'avais raison. » Il espérait ne pas leur porter la poisse, il aimerait bien passé une nuit complète pour une fois …  

-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-

   
Hey loser, please take advantage of me. “I'm ruler.”Who is your master now ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur






avatar
Âge : 22 ans.
Vague : #1.
Amour : Célibataire.

Nombre de victimes : 12
Coupons : 171
Contenu du sac :
- Une demi-bouteille d'eau (1L5)
- Une carte de l'île avec ses zones
- Une boussole
- Une lampe torche (avec piles)

- Une sarbacane et 3 fléchettes empoisonnées
- Un sabre volé à Izumi

- Un petit carnet
- Une veste
- Un demi-paquet de cigarettes
- Un briquet
- Une chaîne en argent
- Un Ipod

- Une briquette de lait de croissance
- Un kit aspivenin
- Un pot plein (220grs) de gel d'aloe vera
- Une boîte de 8 tampons

Avatar : Ryoga (RAZOR).
Statut RP : Indisponible
Pseudo : Shina.
Multicomptes : Ahn Konstantin

Messages : 551
Activité RP : 0









   Dim 16 Juil - 17:25

Blasted animals
Le 20 Juin, aux environs de 21 heures...

Nôei se souviendra probablement toute sa vie de sa première victime. C'était une étudiante plus jeune que lui sur laquelle il s'était presque jeté. Disons que c'était elle qui l'avait pris en chasse durant un moment puis elle s'était fait avoir et Nôei était passé à l'acte, par instinct, sans réfléchir plus que cela au moment où il lui avait asséné le coup fatal. Là, juste derrière la tête ; coup du lapin. Rapide et efficace. Sauf qu'à la suite de cela, il s'était agenouillé dans son sang et s'était posé mille et unes questions au sujet du geste qu'il venait de commettre. Faisait-il désormais officiellement partie des assassins ? Est-ce que cela signifiait qu'il avait choisi de participer à ce jeu morbide ? Oui et oui. Parce qu'il était hors de question pour Nôei de ne pas sortir vivant de cette foutue île débile.

« Je ne sais pas, haussa-t-il les épaules à la question de son interlocuteur. Je n'ai fait que lui rendre la monnaie de sa pièce, si on peut dire. »

Mais ils n'eurent pas le temps de s'y attarder davantage car un poisson mordit à la canne à pêche de fortune du vert. En l'espace de quelques minutes, les deux jeunes hommes luttèrent pour que les écouteurs ne se cassent pas et ils parvinrent à remonter de quoi se nourrir pour ce soir. Un petit camp installé plus tard, ils dégustèrent leur met dont le goût fit revivre les papilles affamées de Nôei. Cinq jours, cinq trop longs jours à se demander de quelle manière il allait réussir à survivre avec le peu de nourriture qu'on leur avait "offert" avant le début du jeu. Deux miches de pain, une barre de céréales... C'était bien trop peu et les organisateurs le savaient. Pour ne pas succomber alors il fallait tuer les autres et voler les vivres qu'ils n'avaient pas eu le temps de manger. La voilà la solution...
Nôei finit par allonger ses jambes devant lui, jetant un regard vers le ciel qui s'assombrissait de minute en minute. Le soleil était tombé, la lune ne tarderait pas à arriver à son tour. Le joueur vert abandonna un soupir, ayant terminé son maigre repas. Mais il savait que cet apport de protéines lui permettrait de se remettre sur pieds le temps de quelques jours.

« Il me reste une demi-miche de pain, apprit-il à Hiro, j'ai mangé tout le reste depuis que je suis là, ça fait cinq jours. J'avais l'habitude de beaucoup manger avant tout ce merdier, alors autant te dire que la nourriture est devenue une priorité pour moi. »

Il passa une main dans sa chevelure en acquiesçant sur le fait que ce poisson n'était pas assez pour une personne et encore moins pour deux. Mais c'était ainsi, ils l'avaient attrapé ensemble et même si leur entente n'avait pas été gagnée au début, ils ne s'en étaient pas trop mal sortis. D'ailleurs, il se mit à rire à la réflexion de Hiro, ne se sentant pas encore nauséeux ou quoi que ce soit de ce genre. Non, ça allait plutôt bien et il comptait surtout conserver ce peu de viande dans son estomac.
Satisfait, il se releva pour étirer ses bras au-dessus de sa tête avant de s'atteler à éteindre le feu qu'ils avaient créé précédemment. Ils avaient passé beaucoup trop de temps avec cela allumé mais, heureusement, ils ne semblaient pas être repérés. Néanmoins, avant que cela n'arrive, Nôei préférait être plus prudent.

« Bon, Hiro, j'ai été ravi de faire ta connaissance, mais je pense qu'il vaut mieux qu'on se sépare. Je n'ai pas encore trouvé d'endroit où passer la nuit et rester par ici ne me dit vraiment rien. »

Il lui adressa un large sourire puis attrapa son sac pour le remettre sur son épaule après avoir rangé sa canne à pêche de fortune à l'intérieur. Ils y voyaient de moins en moins dans cette forêt alors le mieux qui restait à faire était de prendre la poudre d'escampette pour trouver un lieu plus sûr où tenter de fermer l'oeil.

Codage par Libella sur Graphiorum

-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-


ω We can't breathe, we can't bleed surrounded by the enemy. We can't eat, we can't sleep until we make them scream defeat. The war is on.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur






avatar
Âge : 21 ans
Vague : Première vague
Amour : No way

Nombre de victimes : 15
Coupons : 137
Contenu du sac : ▲ Zippo
▲ Paquet de cigarettes (28)
▲ Lunettes de soleil
▲ Brosse à dent
▲ Agenda
▲ Stylos
▲ Téléphone portable
▲ MP3
▲ Pansements infirmiers
____________________

▲ Une miche de pain
▲ Une barre de céréales
▲ Deux à trois bouteilles d'eau (1L5)
▲ Une carte de l'île avec ses zones
▲ Une boussole
▲ Une lampe torche (avec piles)

▲ Un lot de 3 stabilos
▲ Tablette de morphine (10 comprimés)
▲ Pompe de bronchodilatateur (presque plein)
▲ Petite palette de fard à paupière (6 fards)
▲ Une montre
▲ Un éventail en papier et bois souple



Avatar : Yo-ka (Diaura)
Statut RP : Indisponible
Pseudo : Dixy
Messages : 593
Activité RP : 0









   Mar 18 Juil - 10:00




Est-ce qu'on pouvait forcément dire que faire un meurtre sur cette île les faisait entrer dans la classe des assassins ? Pas vraiment, c'était plus un moyen de survie qu'autre chose … "Je ne sais pas. Je n'ai fait que lui rendre la monnaie de sa pièce, si on peut dire." Et Hiro fera peut-être la même chose plus tard … Irait-il jusqu'à tuer ? Pour défendre sa vie, si c'est nécessaire sans doute … Il espérait tout de même ne pas y prendre goût … Ce n'est pas le genre de chose agréable sauf pour les psychopathe et dieu merci le Japonais n'en était pas un. Finalement leur proie ne tarda pas à mordre à l'hameçon et ils purent profiter d'un vrai repas pour un fois. En comparaison avec ce qu'Hiro mangeait avant d'être sur cette île ce n'était rien, mais ici c'était le luxe … Il voulait tout de même savoir comment s'en sortait l'autre participant avec ses réserves de nourriture, arrivait-il à tenir la route avec le peu qu'on leur avait donné ? "Il me reste une demi-miche de pain, j'ai mangé tout le reste depuis que je suis là, ça fait cinq jours. J'avais l'habitude de beaucoup manger avant tout ce merdier, alors autant te dire que la nourriture est devenue une priorité pour moi." Il y en avait beaucoup des personnes comme ça pour qui la nourriture était primordial, plus que vitale. Ce n'était pas le cas du blond-brun mais il en connaissait beaucoup …

Le joueur bleu leva les yeux vers le ciel devenus noir et parsemé d'étoile. Ça aurait put être une vue magnifique si elle n'était pas entacher par les cadavres de l'île … Une bonne nouvelle après ce repas, Hiro ne se sentait pas malade, ça aurait put être le cas. Heureusement qu'il n'avait pas l'estomac fragile, il ne fallait pas sur cette île sinon c'était finis … Bien plus rapide que tuer par un autre, c'est la faim qui l'emporte pour ceux qui n'arrivent pas à trouver de quoi manger par leur propre moyen, parce que soyons honnête, les organisateur avait bien prévus que la nourriture viendrait à manquer tôt ou tard … Hiro fut sortit de sa rêverie par l'autre garçon qui s'affaira à éteindre le feu qu'ils avait fait. Il le regarda faire dans un premier temps avant de lui filer un coup de main. Mieux valait ne pas le laisser allumer trop longtemps, cela pourrait attirer des gens … C'est peut-être même déjà le cas, il fallait partir. "Bon, Hiro, j'ai été ravi de faire ta connaissance, mais je pense qu'il vaut mieux qu'on se sépare. Je n'ai pas encore trouvé d'endroit où passer la nuit et rester par ici ne me dit vraiment rien." Il était d'accord avec ses propos, mieux valait maintenant se séparer. Pour la part du Japonais, il ne savait pas s'il allait dormir encore cette nuit. Ce jeu c'était malgré tout beaucoup de stresse même s'il ne le montrait pas et fermer l’œil était difficile. Cela devait être pire si on a déjà fait des victimes …

« On devrait se séparer en effet, le danger rôde certainement et quitter la zone serait plus prudent. » Annonça-t-il en se redressant. Il tapa sur ses vêtements pour y retirer la terre et la poussière qui s'y trouvait. Il remit son sac sur son épaule et se tourna en direction de Nôei. « Tâche de pas mourir trop vite hein. » Lui lança-t-il avec un sourire en coin. Le Japonais lui fit un signe d'au revoir en mettant deux doigts près de son front et en les éloignant à la façon qui rappelait celle des militaires à leur compagnon. « Peut-être que nous nous recroiseront, d'ici là fais pas trop de massacre. »

Le Japonais le pensait sincèrement mais peut être que Nôei allait changer, peut-être qu'il n'allait pas survivre … Les possibilités étaient multiples et généralement quand on rencontre quelqu'un sur cette île on n'est pas sûr de le revoir un jour … C'est la dure loi de BR et Hiro commençait à la connaître peu à peu … Il entendit les pas de l'autre s'éloigner derrière lui tandis qu'il pris la direction opposée. Où allait-il passé la nuit maintenant ? C'était une bonne question … Il ne savait pas l'heure qu'il était mais il devait être tard, c'est à ce moment que les prédateurs décident de chasser. Il serait bien en mesure de se défendre mais il devait surtout dormir, il en avait vraiment besoin. Alors le Japonais poursuivit sa route à travers la verdure avant de quitter la zone pour se rendre dans un endroit plus calme et moins exposé que celui où il se trouvait quelques temps auparavant …

-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-

   
Hey loser, please take advantage of me. “I'm ruler.”Who is your master now ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Blasted animals (+) Matsuda Hiro

Page 1 sur 1