AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




La MAJ du 1er novembre est là ! Cliquez ici pour la découvrir !
Un event est en cours ! Venez lancer le dé ici pour découvrir l'état de votre personnage !
Tentez votre chance au Lucky Spin pour remporter des lots inédits !




 

 A game between two cats feat. Matsuda Hiro







avatar
Âge : 19 ans
Vague : Première vague
Amour : Le seul autre loup de cette île...

Nombre de victimes : 16
Coupons : 597
Contenu du sac : .
Son smartphone + écouteurs
Trois paquets de Mild Seven
Une paire de lunettes
Un hoodie
Un pantalon d'uniforme de rechange
La moitié d'un paquet de chewing-gums (pamplemousse)
Un foulard de femme
Une trousse de voyage rose (1 gel anti-bactérien, 1 brosse à dent, 1 petit kit d'entretien à lentilles cornéennes, 1 mini pot vide, une pince à épiler)
Une bible


Un zippo
Un petit kit de couture (trois mini bobines de fil + deux aiguilles)
Une petite boîte de pansements adhésifs (18)
Une carte de l’île
Une lampe torche avec piles
25 allumettes
Contenant de 25ml d'essence à briquet
Un plaid


Deux petites bouteilles d’eau
Vitamines (25 comprimés)
Pot de café instantané (à moitié vide)


Couteau en céramique
Un revolver avec 4 balles dans son chargeur

Avatar : Wu Kris
Statut RP : Indisponible
Pseudo : LaMarquise
Messages : 2886
Activité RP : 3









   Mer 31 Mai - 9:14

Le 19 juin 2017 || 16h35
L'observatoire
La cage d'escaliers

Aujourd’hui, Hua Feng et son étonnant binôme avaient décidé qu’il serait de bon goût de quitter la ville et d’explorer un peu plus en profondeur les alentours. Yuan l’avait déjà beaucoup plus fait de lui puisqu’il était ici depuis deux semaines de plus… mais pour Hua Feng, ça restait une première. Dès son arrivée, il avait couru jusqu’à la ville, histoire d’essayer de faire le plein de nourriture, d’eau potable, peut-être même de trouver une arme… Mais s’armer n’avait pas encore été possible, malheureusement et il fallait composer avec ce qu’on trouvait au moment fatidique. Ainsi donc, plutôt que de se donner un délai de deux heures maximum pour se retrouver, ils avaient décidé d’y passer presque toute la journée, quitte à ne pas se retrouver immédiatement si l’autre était pourchassé. Il fallait savoir faire des concessions parfois et celle-là leur semblait à présent nécessaire pour couvrir le plus de territoire possible. Nul doute que bientôt, ils allaient quitter la ville pour de bon et pour être franc, Hua Feng n’en était pas désolé. La vue de ce qui fut jadis le cœur de cette île lui donnait la nausée. Il avait l’impression d’être en plein Silent Hill.

Son choix s’était posé volontairement sur l’observatoire. C’était un lieu isolé, assez loin de la ville mais qui avait aussi de nombreux avantages, dont celui d’avoir une vue imprenable sur toute l’île si utilisé correctement. Yuan lui en avait un peu parlé… et il avait donc décidé que c’était une bonne idée d’y aller. Toutefois, Hua Feng n’était pas stupide et alors qu’il y arrive, il reste un moment caché derrière quelques arbres, contemplant les lieux. Si quelqu’un s’y trouvait, seul ou en groupe, ça risquait d’être dangereux. Peu importe la façon dont il choisissait d’approcher pour y entrer, ils le verraient s’ils étaient un minimum attentif. Finalement, l’avantage de ce lieu devenait son désavantage tant qu’on n’en avait pas pris possession…. C’était ballot. Mais il n’allait pas passer la nuit ici non plus, c’eut été contreproductif… Alors finalement, prenant une profonde inspiration, Hua Feng trace en zigzagant un peu jusqu’à la porte qu’il avait repérée de son abri de fortune. À la course, ce à quoi il excellait, merci à ses longues jambes et au sport qu’il n’avait jamais cessé de pratiquer. Et la trajectoire tout sauf linéaire, c’était au cas où on l’aurait attendu avec une arme à feu… Il supposait que personne ici n’était assez doué avec une arme à feu pour viser une cible mouvante qui n’allait dans aucune direction précise.

Il reste un instant collé au mur juste à côté de la porte, tendant l’oreille, reprenant aussi son souffle. Il a un regard circulaire pour l’endroit où il se trouvait maintenant…. Et saisit sans se faire prier une brique qui traînait sur le sol. C’était rustique, mais ça ferait l’affaire si jamais on le prenait par surprise. Une fois son arme de fortune en mains, Hua Feng pousse tout doucement la porte, jurant mentalement alors que cette dernière grince longuement. C’était mort pour l’effet de surprise, alors qu’il termine son mouvement rapidement, entre et referme… puis tend l’oreille. Et c’est là qu’il les entend : les pas à l’étage. Ça grattait. Ça ne grattait pas comme un rat ou comme une souris par contre, hein. Quelqu’un était clairement en train de faire dieu sait quoi à l’étage. Sûrement ce que lui-même aurait aimé pouvoir faire dans ce joli petit observatoire : regarder tout autour… Hua Feng avait la chance d’avoir certes la capacité de réfléchir, voire même il trouvait que c’était nécessaire, mais aussi la capacité de le faire rapidement. Alors il n’attend pas trop pour ouvrir les lèvres, son fort accent chinois le précédent presque.

« Si tu es une petite souris, je ne te ferai pas de mal. Si tu es un chat… je ne suis pour ma part pas la souris que tu attends en te léchant les moustaches, alors ne fais rien de stupide… », annonce le Chinois tout en faisant quelques pas pour s’approcher des escaliers, quoique pas directement. S’il mettait la tête dans la cage d’escalier et que l’autre avait une arme à distance, ça ne donnerait pas un résultat très esthétique, disons… Il pose une main baguée contre le mur frais. Il avait gardé les bijoux qu’il portait quotidiennement au cas où il devrait se défendre à mains nues, même si c’était encore une fois assez rustique comme technique… Mais pour le moment, il n’en avait pas encore eu besoin. Est-ce que ça changerait aujourd’hui ? « Je m’appelle Hua Feng. Et j’aimerais bien voir ton visage… Pourquoi ne descends-tu pas ? Je ne suis là que pour jeter un coup d’œil à l’île, après tout… »

Il ne savait pas si ça allait vraiment faire sortir l’autre de sa cachette. Mais si oui, ça risquait d’être au moins un minimum intéressant… et il saurait à quel genre de joueur il avait affaire, grosso modo. Parce que quelqu’un de terrifié attendrait clairement qu’il aille le chercher là-haut plutôt que de se montrer assez effronté pour effectivement venir le rejoindre !

-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-

THE SURVIVOR


« La vérité, c’est que quelques uns étaient déjà des monstres avant de venir ici [...] Puis, il y a des gens comme moi. Des gens qui ont déjà tués avant d’être envoyé sur cette île damnée… » © FRIMELDA


No one knows what it's like to LOVE the WOLF:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur






avatar
Âge : 21 ans
Vague : Première vague
Amour : No way

Nombre de victimes : 15
Coupons : 137
Contenu du sac : ▲ Zippo
▲ Paquet de cigarettes (28)
▲ Lunettes de soleil
▲ Brosse à dent
▲ Agenda
▲ Stylos
▲ Téléphone portable
▲ MP3
▲ Pansements infirmiers
____________________

▲ Une miche de pain
▲ Une barre de céréales
▲ Deux à trois bouteilles d'eau (1L5)
▲ Une carte de l'île avec ses zones
▲ Une boussole
▲ Une lampe torche (avec piles)

▲ Un lot de 3 stabilos
▲ Tablette de morphine (10 comprimés)
▲ Pompe de bronchodilatateur (presque plein)
▲ Petite palette de fard à paupière (6 fards)
▲ Une montre
▲ Un éventail en papier et bois souple



Avatar : Yo-ka (Diaura)
Statut RP : Indisponible
Pseudo : Dixy
Messages : 593
Activité RP : 0









   Mer 31 Mai - 20:25



Déjà quatre jours écoulés et Hiro voyait ses réserves de nourritures s'épuiser petit à petit … Il fallait qu'il trouve de quoi se ravitailler avant la semaine suivante sous peine de mourir de faim rapidement. Quatre jours cela paraît tellement peu quand on vit au quotidien dans un certain confort de vie. Mais quand on est dans un jeu comme celui-ci où le but est de survivre dans tous les sens du termes, on se rend compte que la vie ne tiens qu'à un fil qu'un rien peut briser. Ses pas l'avait conduit à un observatoire qui semblait à l'abandon à première vue. Mais puisqu'il y a du monde ici dans la même situation que lui il paraît évident qu'il ne soit pas si vide que cela. C'est pour cette raison qu'il avait fait attention de rester hors de vue d'un potentiel ennemi à l’intérieur. Il regardait sans cesse autour de lui s'il n'était pas suivit et écoutait le moindre son qui pourrait être semblable à un danger. Par moment en il avait cru entendre des cris provenant des alentours, beaucoup de choses qui pourraient s'apparenter à des luttes acharnées car il y en avait déjà c'était bien sûr évident. Mais combien d'entre eux son déjà mort ? Combien ont survécus ? La première chose qu'Hiro avait faites était de s'éloigner à tout prix de cette source mortelle et de regagner le calme des campagnes. Pourtant il doit bien avoir des trucs pas nets là-bas aussi, mais par chance le jeune homme n'était pas encore tomber sur une de ces atrocités.

Le jeune homme de la faction bleu parvint à l'entrée de l'observatoire et commença par en faire le tour en silence pour être sûr que personne ne l'y attende. Par chance il était le premier ici ou du moins le seul en ces lieux aujourd'hui. Depuis le début du jeu il avait cette chance de découvrir les lieux tous aussi vides les uns que les autres. Après tout il aurait put tomber sur n'importe qui. Même si l'île avait beau être immense ils étaient tout de même nombreux éparpillés sur ces kilomètres carrés, il avait juste la chance de son côté ce qui n'était pas si mal, pourvus que cela dur. Le blond-brun monta les abondantes marche de l'observatoire pour arriver à son sommet et s'y asseoir à bout de souffle. Il n'avait fait que courir toute la journée sans vraiment prendre le temps de se poser. Ce jeu était des plus épuisant autant pour son corps que pour ses nerfs. Il donnerait n'importe quoi pour dormir une nuit complète sans être réveillé en sursaut par le moindre bruit aux alentours. Il n'avait jamais vraiment apprit à dormir en étant concentré sur ce qui l'entourait, mais depuis qu'il était dans le jeu il avait vite apprit à le faire. Le blond-brun souffla un peu avant de prendre sa barre de céréale dans son sac déjà bien entamé et en croqua un petit bout. A regret il la rangea dans son sac et profita de cette petite bouchée.

Du mouvement lui fit tourner la tête vers l’extérieur de l'observatoire où il avait une vue d'ensemble de là où il se trouvait. Tout de suite le jeune homme s'accroupit et se dissimula du mieux possible pour ne pas être vu par l'individu en bas. Il l'observa arriver en zigzagant par ici. Il n'allait pas être seul bien longtemps mais au moins il l'avait vu arriver. Comme il s'y attendait, l'étudiant pénétra dans l'enceinte de l'observatoire et des bruits de pas en bas confirma qu'il allait avoir de la visite d'ici peu … Le blond-brun farfouilla du regard au sol à la recherche d'un objet qui pourrait un peu le défendre mais à part quelques cailloux il ne trouva rien de bien intéressant … Il ramassa un débris de tuile non loin, pas bien gros mais ça devrait suffire pour assommer quelqu'un si on le lance de haut. Étant au plus haut il avait ses chances. Hiro ne tarda pas à entendre la voix de l'autre homme d'en bas. "Si tu es une petite souris, je ne te ferai pas de mal. Si tu es un chat… je ne suis pour ma part pas la souris que tu attends en te léchant les moustaches, alors ne fais rien de stupide…" Un sourire narquois se dessina sur les lèvres de Hiro avant que ce dernier ne se redresse en avançant calmement vers l'escalier. Il resta en haut écoutant les moindres mouvements du nouveau venus. "Je m’appelle Hua Feng. Et j’aimerais bien voir ton visage… Pourquoi ne descends-tu pas ? Je ne suis là que pour jeter un coup d’œil à l’île, après tout…" Il venait de se présenter ce qui laissait penser qu'il n'était pas là pour tuer. Il aurait put de cette façon donner la perche à n'importe qui pour se faire tuer ce qui prouve que comme lui il essayait de survivre.

Le plus grand posa un pied sur la première marche de l'escalier en faisant en sorte que l'autre personne l'entende pour lui donner le signal qu'il descendait. Et que par conséquent il oublie l'idée de lui envoyé quelque chose à la figure dès qu'il arrive. Dans la même idée Hiro lança le débris de tuile plus loin. N'importe qui aurait put le trouver stupide d'avoir jeter son seul moyen de défense mais il était assez stratégique pour s'en réchapper sans. Il était le premier arrivé à l'observatoire, il avait l'avantage, il était au plus haut. Le jeune homme descendit peu à peu les marches et dévia au dernier tournant pour être enfin face à l'autre homme. Il resta un moment à l'observer avant de sourire en coin.

« Qui a parlé de petite souris ? Dans cette histoire, je serais plutôt le lion. » Annonça le blond-brun en faisant référence au roi de la savane. Il  descendit les marches une à une pour rejoindre l'autre étudiant et jeta un œil à sa main. Ce dernier tenait ce qui semblerait être une pierre ou un morceau de brique. Un indice de plus pour lui indiquer que l'autre homme était tout aussi armé que lui. Ça faisait plaisir pour une fois de rencontrer une personne qui n'a aucune arme ou aucun moyen de défense à proprement parler. « Et toi tu es le chaton n'est-ce pas ? » Demanda Hiro qui pouvait se permettre de faire de l'humour vu la situation. « Enchanté Hua Feng, je m'appelle Hiro. » Lui apprit le plus âgé en tenant un peu sa casquette militaire hérité de son grand-père. Ils avaient plusieurs points commun qui le poussait à penser qu'ils ne s'affronteraient pas aujourd'hui ou peut être même jamais, ils étaient là pour survivre avec toutes les ressources et informations nécessaires tous les deux. « Qu'est-ce qui t’amène par ici ? Attendre patiemment qu'une proie se pointe pour la caillasser du haut de l'observatoire ? » Demanda le blond-brun en donnant un léger coup de tête pour désigner la brique qu'il tenait tout en la regardant. Ses yeux se posèrent de nouveau sur le visage de l'autre étudiant avant de pencher la tête. « Ce serait inutile de te demander ta couleur, ça ne détermine en rien le côté duquel on se bat. Pour ma part je suis du camp des pacifistes. Pour l'instant ... » Sous-entendu que tant que personne ne lui cherchait des noises ou n'essayait de le tuer, ce n'est pas lui qui commencerait le premier ...

-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-

   
Hey loser, please take advantage of me. “I'm ruler.”Who is your master now ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur






avatar
Âge : 19 ans
Vague : Première vague
Amour : Le seul autre loup de cette île...

Nombre de victimes : 16
Coupons : 597
Contenu du sac : .
Son smartphone + écouteurs
Trois paquets de Mild Seven
Une paire de lunettes
Un hoodie
Un pantalon d'uniforme de rechange
La moitié d'un paquet de chewing-gums (pamplemousse)
Un foulard de femme
Une trousse de voyage rose (1 gel anti-bactérien, 1 brosse à dent, 1 petit kit d'entretien à lentilles cornéennes, 1 mini pot vide, une pince à épiler)
Une bible


Un zippo
Un petit kit de couture (trois mini bobines de fil + deux aiguilles)
Une petite boîte de pansements adhésifs (18)
Une carte de l’île
Une lampe torche avec piles
25 allumettes
Contenant de 25ml d'essence à briquet
Un plaid


Deux petites bouteilles d’eau
Vitamines (25 comprimés)
Pot de café instantané (à moitié vide)


Couteau en céramique
Un revolver avec 4 balles dans son chargeur

Avatar : Wu Kris
Statut RP : Indisponible
Pseudo : LaMarquise
Messages : 2886
Activité RP : 3









   Jeu 1 Juin - 3:22

Hua Feng garde le regard rivé sur l’escalier. Il entend un pas… Il avait l’impression que l’autre allait bientôt descendre, sans savoir si c’était réellement le cas ou si ce n’était pas plutôt une stratégie. Par contre, il croit entendre aussi le bruit d’un objet qu’on jette au sol… Mais que diable faisait-il là-haut alors même que quelqu’un l’attendait, voire le menaçait en bas ? Sauf que soudainement, des pas font bel et bien craquer les escaliers de manière plus régulière. Au moins grâce au mauvais état des lieux, Hua Feng pouvait suivre la progression de l’individu dans les marches. Il ne recule pas pour la simple et bonne raison qu’il risquait plus sa peau si l’autre avait une arme à distance que s’il était armé pour le combat rapproché… Alors il préférait être assez près pour brandir sa brique si les choses dérapaient rapidement. Sauf que le petit homme singulier qui lui apparaît soudainement est désarmé en apparence…

Hua Feng l’observe un moment avec stupeur, carrément dubitatif alors que le nabot lui explique avec grand sérieux être un lion. Il fronce lentement les sourcils. Heu… Okay ?

«Première fois que je rencontre un lion-nain... », marmonne Hua Feng tout en levant les yeux au ciel. Quelle idée d’afficher autant de suffisance dans un tel moment… Il hausse donc simplement les épaules à propos de cette histoire du chaton. Il ne pouvait franchement pas être sérieux, ce bizarroïde… Oui, la confiance en soi pouvait aider. Sauf quand ça devenait carrément de la poudre aux yeux. Un nom lui est donné. Japonais, mais ce n’était pas une grande surprise à ce stade. Le look trahissait un peu les origines du garçon parce que le visual kei, c’était quand même né là-bas et il avait tout d’un fanatique du genre. « Bien. Hiro. »

À la question du jeune homme, Hua Feng se contente de secouer négativement la tête dans un premier temps parce que non, il n’était pas venu ici pour se faire quelques cibles façon sniper. Il n’avait rien pour ça… et pas l’envie de le faire non plus, pour être franc. Finalement, le taciturne Chinois consent à rouvrir ses lèvres charnues pour ajouter quelques précisions.

« Je voulais voir l’île de plus haut. », explique-t-il simplement, montrant donc les escaliers d’un signe de la tête. C’était la seule raison pour laquelle il était venu ici. « Mais je me doutais que je ne serais pas le seul à avoir eu cette idée aujourd’hui. Le temps est dégagé. »

Et donc parfait pour ce genre d’observation. Hua Feng ignore toutefois l’allusion directe à la brique qu’il garde toujours dans sa main droite. Il ne la lâcherait d’ailleurs pas tout de suite, n’en déplaise au petit Japonais. Quant à cette histoire de couleur, le Chinois arque à nouveau un sourcil, celui qui était barré de deux fines cicatrices, hautement dubitatif.

« Tu n’écoutais pas quand ils ont donné les règles ? », demande-t-il, stupéfait. Soit le type n’écoutait pas. C’était possible. L’état de choc empêchait parfois les jeunes de bien se concentrer sur les règles… normal. Soit il était juste stupide… « Le jeu des couleurs, c’est ce qui te permet de t’en sortir vivant. Donc à moins que tu sois stupide, ignorant ou pessimiste, si… Ça détermine de quel côté tu es. »

Bref… Si l’autre n’y accordait aucune importance alors ça ne servait vraiment à rien de lui demander sa couleur. Parce qu’il risquait de se retourner contre lui un jour ou l’autre. Mais au cas…

« Si tu veux avoir un premier avis sur ta couleur, je peux te la donner. Je ne vais pas te mentir, mais ça tu y crois ou pas. Au moins ça te fera une personne qui te l’aura dit… Te suffira d’en récolter quelques autres pour te faire une idée. », convient Hua Feng tout en haussant les épaules. Toutefois… « Je ne te donnerai pas la mienne puisque ta tactique de jeu semble un peu dangereuse pour moi. »

Pacifiste ou pas…

Hors Jeu:
 

-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-

THE SURVIVOR


« La vérité, c’est que quelques uns étaient déjà des monstres avant de venir ici [...] Puis, il y a des gens comme moi. Des gens qui ont déjà tués avant d’être envoyé sur cette île damnée… » © FRIMELDA


No one knows what it's like to LOVE the WOLF:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur






avatar
Âge : 21 ans
Vague : Première vague
Amour : No way

Nombre de victimes : 15
Coupons : 137
Contenu du sac : ▲ Zippo
▲ Paquet de cigarettes (28)
▲ Lunettes de soleil
▲ Brosse à dent
▲ Agenda
▲ Stylos
▲ Téléphone portable
▲ MP3
▲ Pansements infirmiers
____________________

▲ Une miche de pain
▲ Une barre de céréales
▲ Deux à trois bouteilles d'eau (1L5)
▲ Une carte de l'île avec ses zones
▲ Une boussole
▲ Une lampe torche (avec piles)

▲ Un lot de 3 stabilos
▲ Tablette de morphine (10 comprimés)
▲ Pompe de bronchodilatateur (presque plein)
▲ Petite palette de fard à paupière (6 fards)
▲ Une montre
▲ Un éventail en papier et bois souple



Avatar : Yo-ka (Diaura)
Statut RP : Indisponible
Pseudo : Dixy
Messages : 593
Activité RP : 0









   Sam 3 Juin - 10:43



Même dans l'ombre et la plus terrible des situation Hiro arrivait tout de même à placer quelques phrases sortant du sérieux ou de l'ironie là où il n'y en avait pas. Autant dire qu'il fallait pas non plus être inquiet et angoissé au point de se dire qu'on va crever à la seconde. Après avoir répondu à son appel et avoir fait la lumière sur l'animal qui lui correspondrait le mieux, l'autre individu fit une réflexion, bien que marmonner atteint tout de même les oreilles d'Hiro qui ne lui plu pas du tout. "Première fois que je rencontre un lion-nain..." Il perdit son sourire pour le remplacer par un froncement de sourcils, paraissant ainsi beaucoup plus hostile.

« Le lion nain il va t'en coller une si tu continue de parler comme ça. » Rétorqua le blond-brun sans lâcher son interlocuteur du regard. Le plus âgé croisa les bras, beaucoup moins enclin à communiquer avec celui-là. A peine rencontrer il avait une très mauvaise impression sur lui et ça c'était mauvais signe.

"Bien. Hiro." L'autre acquiesça à son nom, au moins tout était dis, l'un et l'autre savait à qui il avait à faire point à la ligne. Hiro s'était rapprocher en demandant l'intérêt de la brique et maintenant Hiro se disait qu'il aurait mieux fait de garder sa tuile. Après sa question il s'éloigna du Chinois lui faisant toujours face et gardant un air peu amical à son égard. "Je voulais voir l’île de plus haut." En somme rien de bien original, comme tout le monde. Il ne lui apprenait pas grand chose sur ce coup-là, quel imbécile n'aurait pas cette première idée en tête en voyant un observatoire ? Cependant Hiro resta muet et immobile, jaugeant l'autre individu du regard. "Mais je me doutais que je ne serais pas le seul à avoir eu cette idée aujourd’hui. Le temps est dégagé." Évidement que ce n'était pas le seul à avoir eut cette idée, d'ailleurs ça étonnait le blond-brun qu'il n'y ait personne d'autre ici. Mais il ne comptait pas rester plus longtemps de toute manière, il n'avait pas envie d'attendre qu'une partie de l'île radine ici. Au moins les autres auraient un encas à se mettre sous la dent si leur lame les démangeaient. Hiro donna son avis sur les couleurs des factions, pour le peut qu'il avait envie d'entendre. "Tu n’écoutais pas quand ils ont donné les règles ?" Ce gamin commençait sérieusement à lui courir. Avec son air suffisant et pensant tout savoir il allait se manger une tarte phénoménale à répondre de cette manière. "Le jeu des couleurs, c’est ce qui te permet de t’en sortir vivant. Donc à moins que tu sois stupide, ignorant ou pessimiste, si… Ça détermine de quel côté tu es."

« J'en ais rien à carrer de ces règles à la con. » Répondit franchement le plus âgé en gardant ses iris plonger dans les siennes. « A parler comme ça tu risque de pas passer la nuit, connaître les règles ne te servira à rien si tu te fais saigner dans la journée. » Lui répondit Hiro en serrant la mâchoire. « Si toi ça t'amuse de voir crever des gens ou pire de les butter c'est ton problème. Je suis pas de ce genre, ne juge jamais une personne sans la connaître. » Termina le blond-brun en remettant mieux son sac sur ses épaules.

L'autre homme pensait tout connaître et tout savoir tant mieux, c'est pas ce qui lui sauveras la vie ou ce qui détermineras son expérience à survivre. De toute manière c'est toujours mes Monsieur je sais tout qui crève en premier. "Si tu veux avoir un premier avis sur ta couleur, je peux te la donner. Je ne vais pas te mentir, mais ça tu y crois ou pas. Au moins ça te fera une personne qui te l’aura dit… Te suffira d’en récolter quelques autres pour te faire une idée." Alors là même pas en rêve, Hiro préférait se passer de son aide, plutôt mourir que de laisser cet individu voir sa couleur, il préférait encore ne pas savoir. "Je ne te donnerai pas la mienne puisque ta tactique de jeu semble un peu dangereuse pour moi." Hiro laissa un soupire moqueur s'échapper d'entre ses lèvres à la réflexion de l'autre étudiant. Pourtant il a tellement l'air sur son petit nuage que le danger il ne connaît pas vraiment, il ne sait pas ce que c'est. Tactique ou non au moins ce n'est pas lui qui lui posera problème dans ses plans de défense à l'avenir. Hiro n'était pas du genre à attaquer sans bonne raison, ce qui prouvait une fois de plus que l'autre en face n'y connaissait rien. Le blond-brun n'était pas un meurtrier, en cas d'ultime défense il n'aurait pas le choix mais sans bonne raison il n'ôte pas la vie des gens sans raison. Tous ces étudiants aussi cons les uns que les autres seraient près à tuer pour gagner ou simplement pour survivre, mais c'est immorale de penser qu'on a le droit de vie ou de mort sur tel ou tel individu. Même en tant que passionné de guerre le blond-brun savait ça.

« Je m'en balance un peu de ce qu'une personne peut me dire ou non sur la couleur que j'ai. Je ne cherche pas à la connaître, elle ne signifie rien pour moi. » Expliqua Hiro de sa voix grave et roque. « Ah mais l'idée elle est toute faites, je te laisserais rien voir du tout. » Termina le plus âgé sur un ton catégorique. Et puis quoi encore il voulait pas une liste détaillé de ce qui a dans son sac non plus. « Méfie-toi du ton que tu prends avec les gens, des malades ici il y en a partout et tu as l'air en bonne voie pour le devenir. Ce serait une autre personne que moi tu serais déjà mort. » Pacifiste pour le moment mais s'il devait défendre sa vie en passant par la tuerie, il n'hésiterait pas. A en voir les réactions des autres joueurs c'est du chacun pour soi alors autant les laisser s'entre-tuer entre eux. Rien de bien étonnant la Corée étant un pays de tarés, inutile de chercher plus loin pour savoir que c'est eux qui ont inventer ce jeu ...

Spoiler:
 

-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-

   
Hey loser, please take advantage of me. “I'm ruler.”Who is your master now ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur






avatar
Âge : 19 ans
Vague : Première vague
Amour : Le seul autre loup de cette île...

Nombre de victimes : 16
Coupons : 597
Contenu du sac : .
Son smartphone + écouteurs
Trois paquets de Mild Seven
Une paire de lunettes
Un hoodie
Un pantalon d'uniforme de rechange
La moitié d'un paquet de chewing-gums (pamplemousse)
Un foulard de femme
Une trousse de voyage rose (1 gel anti-bactérien, 1 brosse à dent, 1 petit kit d'entretien à lentilles cornéennes, 1 mini pot vide, une pince à épiler)
Une bible


Un zippo
Un petit kit de couture (trois mini bobines de fil + deux aiguilles)
Une petite boîte de pansements adhésifs (18)
Une carte de l’île
Une lampe torche avec piles
25 allumettes
Contenant de 25ml d'essence à briquet
Un plaid


Deux petites bouteilles d’eau
Vitamines (25 comprimés)
Pot de café instantané (à moitié vide)


Couteau en céramique
Un revolver avec 4 balles dans son chargeur

Avatar : Wu Kris
Statut RP : Indisponible
Pseudo : LaMarquise
Messages : 2886
Activité RP : 3









   Mar 6 Juin - 21:34

« Très drôle. »

Le tout dit sur un ton très, très plat. Il ne lui faisait pas peur du tout. Hua Feng en avait vu d’autres pendant ses premiers jeux… Il avait été trahi par le volontaire lui-même, qui était un soldat entraîné depuis l’enfance. Oui. Il en avait vu d’autres. Ça ne voulait pas dire qu’il sous-estimait systématiquement le Japonais, petite taille ou pas. Par contre, il allait finir par ravaler ses airs supérieurs assez vite s’il continuait à prendre tout le monde de haut de cette façon… Hua Feng n’avait toutefois pas l’intention d’y mettre les poings, sauf si l’autre l’attaquait en premier. Il n’était clairement pas le genre d’homme à sortir de ses gonds par simple fierté mal placée. Pourtant, dieu sait qu’il en avait, des défauts pas commodes… Juste pas celui-là. Son calme et son impassibilité étaient presque légendaires pour ceux qui le connaissaient ! Ça non plus, ce n’était pas nécessairement une qualité, par contre…!

En tout cas, il l’avait frustré, visiblement… et un sourire étire brièvement les lèvres de Hua Feng, quoique très modeste dans son genre. Amusant…

« Regardez qui parle… », murmure le Chinois, sans quitter son vis-à-vis du regard. Le voilà qui lui parlait de son attitude et de ce qu’elle avait de dangereuse pour son bien-être. Ce garçon s’écoutait-il seulement parler lui-même ? Probablement pas. Il était de ces grandes gueules qui aiment bien le son de leur voix, peu importe ce qu’ils débitaient. Bon. Peu importe. Hua Feng le trouvait déjà fort antipathique et n’allait peut-être pas nécessairement être avare de commentaires en exposant cette rencontre au volontaire. Qui vivra verra, hein ? « Je connais les règles de ce jeu. Crois-moi… »

Il les avait déjà vécues une fois. Il avait gagné. Il ne savait sincèrement pas s’il pouvait vraiment recommencer. Survivre à un destin aussi cruel une fois, c’était une chose. Deux fois ? Ça aurait été beaucoup trop optimiste de ne se concentrer que là-dessus, sûrement… Il hausse les épaules ensuite, alors que le Japonais lui assure qu’il ne verra pas la couleur de son collier. Pour être franc, ça ne lui posait aucun problème. Il l’avait proposé pour être sympa. C’était là quelque chose qui ne résonnait pas trop en Hiro, hein ! Mais sincèrement, si l’autre voulait continuer à ne pas jouer et crever ici, c’était son problème. Hua Feng n’allait certainement pas faire d’extra. Par contre, il arque lentement un sourcil, dubitatif alors que Hiro lui parle d’à quel point il risquait de crever. Heu... d’accord.

« Merci de t’inquiéter de mon bien-être, monsieur je ne juge pas avant de connaître… », raille doucement Hua Feng tout en ricanant légèrement. Si seulement il savait, hein… il se mordrait la langue. Quelle sale petite teigne. Mais finalement, ça avait quand même quelque chose de divertissant de voir ce roquet trépigner et grogner, l’insulter, lui prédire sa mort prochaine… Ça aurait sûrement fait tout un effet sur quelqu’un de manipulable ou même juste quelqu’un qui n’était pas expérimenté dans ce genre de situation. Hua Feng n’allait pas prétendre que ce type n’avait pas « un truc » qui accrochait le regard, sans trop savoir quoi. Mais alors quand on s’arrêtait à ce qu’il disait… « Finalement, on parle du ton que je prends parce que je t’ai dit de faire attention au tient. Ironique, n’est-ce pas ? Est-ce que parfois tu mets en application ce que tu prêches ou c’est seulement bon pour les autres ? Je demande comme ça… »

Juste très innocemment, hein…! Hua Feng garde toujours sa brique dans sa main. La conversation avait toutes les chances de dégénérer, lui semblait-il. Mais, il ne fait aucun mouvement menaçant.

« Je suppose que tu faisais partie de la première vague ? »

Il lui semblait un peu vieux pour être dans la classe originelle, même si… eh bien, sous tout ce maquillage, on ne sait jamais, quoi ! Et puis, Hua Feng était conscient d’avoir lui-même l’air plus vieux que son âge. On ne pouvait pas vraiment juger de ça…

Hors Jeu:
 

-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-

THE SURVIVOR


« La vérité, c’est que quelques uns étaient déjà des monstres avant de venir ici [...] Puis, il y a des gens comme moi. Des gens qui ont déjà tués avant d’être envoyé sur cette île damnée… » © FRIMELDA


No one knows what it's like to LOVE the WOLF:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur






avatar
Âge : 21 ans
Vague : Première vague
Amour : No way

Nombre de victimes : 15
Coupons : 137
Contenu du sac : ▲ Zippo
▲ Paquet de cigarettes (28)
▲ Lunettes de soleil
▲ Brosse à dent
▲ Agenda
▲ Stylos
▲ Téléphone portable
▲ MP3
▲ Pansements infirmiers
____________________

▲ Une miche de pain
▲ Une barre de céréales
▲ Deux à trois bouteilles d'eau (1L5)
▲ Une carte de l'île avec ses zones
▲ Une boussole
▲ Une lampe torche (avec piles)

▲ Un lot de 3 stabilos
▲ Tablette de morphine (10 comprimés)
▲ Pompe de bronchodilatateur (presque plein)
▲ Petite palette de fard à paupière (6 fards)
▲ Une montre
▲ Un éventail en papier et bois souple



Avatar : Yo-ka (Diaura)
Statut RP : Indisponible
Pseudo : Dixy
Messages : 593
Activité RP : 0









   Jeu 8 Juin - 13:33



"Très drôle." Hiro sentait que ça allait partir comme avec l'autre Coréen qu'il avait rencontrer la veille … Décidément les étrangers c'était pas sa veine … Enfin si celui-ci n'avait rien contre les étrangers ça irait mieux que l'autre hier. Mais le blond-brun ne comptait pas perdre plus de temps si c'était la même chose. Il en avait déjà assez perdu comme ça inutile de continuer sur cette lancée. Il était là pour survivre pas pour se mettre sur la gueule de cette manière avec le premier venus. Même si c'est les autres qui commencent les hostilités la plupart du temps, il n'avait pas des heures à perdre comme ça. "Regardez qui parle…" A cette phrase le plus âgé leva les yeux dans la direction de l'autre étudiant le fixant sans relâche. "Je connais les règles de ce jeu. Crois-moi…" Tant mieux pour lui mais à quoi ça servait de les connaître si c'était pour se faire buter tout de suite ? On ne lui érigeras pas une tombe digne de ce nom plus que ça. Hiro ne savait même pas comment finissait les cadavres ici mais une chose est sûr ça ne devait pas être très glorieux … Vu la manière dont parler l'autre étudiant il était évident qu'il ne fasse pas long feu ici. Des tarés il y en avait tellement … "Merci de t’inquiéter de mon bien-être, monsieur je ne juge pas avant de connaître…" Cela arracha un sourire moqueur à Hiro qui laissa échapper un soupir amusé par ses paroles en tournant le regard ailleurs.

« C'est pas sans connaître, je t'ai bien écouté parler ne t'en fais pas. » Annonça le plus âgé. Il ne disait rien en l'air et il voyait bien comment réagissait le Chinois en face. Ça lui donnait assez d'information pour voir qu'à jouer les rigolo comme ça il y en a plus d'un qui lui tomberait dessus.

Hiro n'est pas de ceux-là, pourquoi tuer quelqu'un de sang froid sans aucune raison juste parce que l'un d'eux à un peu trop haussé le ton ou balancer de telles atrocités. Ce n'est pas une raison pour faire un meurtre. Même si l'envie de lui faire fermer sa gueule était forte il n'en fit rien. "Finalement, on parle du ton que je prends parce que je t’ai dit de faire attention au tient. Ironique, n’est-ce pas ? Est-ce que parfois tu mets en application ce que tu prêches ou c’est seulement bon pour les autres ? Je demande comme ça…" Cette fois-ci c'est un rire moqueur qui échappa des lèvres d'Hiro avant qu'il ne croise les bras et épie son vis-à-vis du regard.

« Je suis pas là pour suivre ce que je dis, généralement c'est les autres qui appliquent, pas moi. » Beaucoup d'hypocrisie c'est vrai mais c'est un trait de caractère fort qui marquait la personnalité d'Hiro que rien ne pourra effacer. « J'ai une âme de leader, une grande gueule et j'assume. » Au moins ça avait le mérite d'être clair. Et peut être que l'autre serait fixé. « Ais-je répondu à ta question ou tu as besoin de détails ? » Demanda le blond-brun sur un ton ironique en penchant légèrement le haut de son corps en avant.

De toute manière que les gens le connaissent n'était pas forcément un problème. L'autre étudiant n'avait pas l'air de foncer dans le tas mais plutôt calme et réfléchi. A moins qui ne fasse la connerie de perdre son sang froid. Hiro resterait de glace et ne s'énerverait pas pour si peu. Il enverrait des propos fort peu plaisants certes, mais il ne sortirait pas de ses gonds pour une raison aussi stupide. "Je suppose que tu faisais partie de la première vague ?" Hiro lança un regard en coin à son interlocuteur laissant un instant le silence planer autour d'eux. Ca ne se voyait pas ? S'il avait put éviter cette endroit il l'aurait fait alors revenir ? Ce serait du suicide. Quand une telle chose arrive une fois et qu'on survie la meilleure chose à faire est de tout mettre en œuvre pour ne jamais se retrouver dans la même situation. Arrêter ses études par exemple. Après tout Hiro ne savait pas tellement comment tout ça a put se mettre en place ni l'organisation tordu des dégénérés qui ont mit ça sur pied. Mais il en savait assez pour dire qu'une personne ayant survécus une fois ne serait pas suicidaire au point de recommencer un tel jeu.

« Je le suis. » Répondit très simplement le blond-brun en posant une main sur sa hanche. Il regarda en direction de la brique que tenait l'autre avant de soupirer. « Tu peux pas lâcher ça pendant qu'on parle, on dirait que tu vas m'agresser là. » Lui demanda le plus âgé qui lui avait eus la décence de venir désarmé. « Je suppose que toi aussi tu es de la première vague. » A moins qu'il ne s'agisse là d'un originel, avec toutes les saloperies qu'il avait put entendre ou connaître sur cet endroit tout était possible. « Pour connaître ta couleur tu dois déjà connaître du monde par ici, je me trompe ? A moins que tu es un allié en qui tu croirais en toutes circonstance ? » Si ce n'est pas la première fois qu'il jouait, il y a des chances pour qu'il connaisse d'autres étudiants qui ait déjà jouer avec lui dans une autre partie. A dire vrai il était un peu curieux sur le fait de savoir comment sont les relations dans le BR. Vu que lui n'avait fait que se mettre sur la gueule avec tout le monde il se disait que des gens respectueux il devait y en avoir peu ici. « Il y a encore de l'espoir pour un peu d'humanité ou tu vas me tailler encore une fois à ta prochaine réplique ? » Qu'il soit fixé tout de suite parce qu'il ne comptait pas continuer cette conversation si elle partait dans la même direction que la dernière qu'il a eus …

Spoiler:
 

-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-

   
Hey loser, please take advantage of me. “I'm ruler.”Who is your master now ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur






avatar
Âge : 19 ans
Vague : Première vague
Amour : Le seul autre loup de cette île...

Nombre de victimes : 16
Coupons : 597
Contenu du sac : .
Son smartphone + écouteurs
Trois paquets de Mild Seven
Une paire de lunettes
Un hoodie
Un pantalon d'uniforme de rechange
La moitié d'un paquet de chewing-gums (pamplemousse)
Un foulard de femme
Une trousse de voyage rose (1 gel anti-bactérien, 1 brosse à dent, 1 petit kit d'entretien à lentilles cornéennes, 1 mini pot vide, une pince à épiler)
Une bible


Un zippo
Un petit kit de couture (trois mini bobines de fil + deux aiguilles)
Une petite boîte de pansements adhésifs (18)
Une carte de l’île
Une lampe torche avec piles
25 allumettes
Contenant de 25ml d'essence à briquet
Un plaid


Deux petites bouteilles d’eau
Vitamines (25 comprimés)
Pot de café instantané (à moitié vide)


Couteau en céramique
Un revolver avec 4 balles dans son chargeur

Avatar : Wu Kris
Statut RP : Indisponible
Pseudo : LaMarquise
Messages : 2886
Activité RP : 3









   Lun 12 Juin - 8:40

Si ce garçon pensait connaître son vis-à-vis en cinq minutes de conversation montre en main, il risquait de vite déchanter, surtout sur cette île où la connaissance de l’ennemi était primordiale pour rester en vie. Mais, Hua Feng n’ajoute rien à ce sujet. Pour être franc, il se fichait un peu de ce que le garçon pouvait faire pour rester en vie... ou pour mourir ! Cet apparent détachement était nécessaire pour qu’il puisse lui-même survivre, même s’il ne croyait pas autant en ses chances de survies qu’il l’aurait dû. C’était d’ailleurs peut-être pour cette raison qu’il avait accepté de faire un bout de chemin avec le volontaire : ça lui permettait de rester en vie plus facilement malgré son pessimisme certain, un attitude qu’il aurait mieux valu laisser à la maison pour prolonger son espérance de vie. Lorsqu’il se serait sorti de cette torpeur, si seulement ça arrivait un jour, Hua Feng se faisait confiance pour ne plus avoir besoin de l’autre Chinois qui, de toute façon, n’était même pas de sa couleur... Gros désavantage dès le départ.

Puis, plein de cette suffisante arrogance qui semblait tant le caractériser, « Hiro » recommence à jouer les m’as-tu-vu. Il ne suivait pas ses propres conseils ? Un petit sourire étire les lèvres de Hua Feng. Un sourire un brin méprisant. Mais pas trop. Il avait mieux à faire que d’essayer de raisonner un idiot.

« Ah. Vrai... Les leader ne suivent pas leurs conseils plein de bon sens... C’est bien connu. », murmure lentement le Chinois, ne tentant pas de dissimuler l’ironie qui transperçait sa voix grave et rauque. Il a un regard autour d’eux, pas tellement pour voir ce qu’il y avait autour que pour se moquer un peu plus ensuite. « Et comme tout bon grand leader, tu es très entouré. Tes sbires sont... terrifiants. »

Qui accepterait de suivre un écervelé ? Pas lui, en tout cas ! Si Yuan était fait du même matériau que celui-là, nul doute qu’il l’aurait déjà laissé crever la gueule ouverte sur le bord de la route... Mais peu importe. La brique est finalement jetée plus loin. Non pas à cause de la demande du jeune homme en face de lui. Hua Feng n’en avait vraiment rien à faire de ce dont il avait besoin pour se sentir plus confortable pendant cette mascarade qu’il appelait conversation.

« Je la jette parce que je n’en ai pas besoin pour te défaire la gueule. », fait calmement remarquer Hua Feng. Il en était convaincu à présent. Et ce n’était pas à cause du physique du Japonais. Oui, il était petit. C’était clairement un désavantage face à ce grand Chinois qui semblait ne plus s’être arrêté de pousser pendant l’enfance. Mais, il y avait des petites choses très impressionnantes et on le découvrait bien vite ici. Toutefois, Hiro avait réellement une grande gueule. Là-dessus, il ne s’était pas trompé. Et il était bien trop imbu de lui-même pour réfléchir assez pendant un combat. C’est lui qui le sous-estimerait et ça se retournerait contre lui. Inutile de s’encombrer d’une brique qui s’égrainait de toute façon... « J’ai en effet un compagnon de route. Mes raisons de le croire quant à la couleur de mon collier ne réside pas en une quelconque confiance que j’aurais déjà en lui, ce qui me sert plutôt pas mal, je l’admet. Et oui. Première vague aussi. La vague des petits nouveaux... »

C’était la façon de jouer de Yuan et son but qui lui assurait que son collier était bel et bien de ce bleu annoncé par le jeune homme. Quant à cette histoire de « petit nouveau », il pouvait encore compter qu’ils en faisaient partie, non ? Oh, ça n’incluait pas sa propre expérience, mais il n’avait rien dit qui puisse aiguiller Hiro sur le fait qu’il avait déjà gagné le Battle Royale par le passé et surtout, il ne comptait pas le faire. C’était là une information que le Chinois gardait jalousement pour lui. Finalement, Hua Feng a un signe de la tête pour les escaliers. Plutôt crever que de passer devant Hiro pour se rendre tout en haut de la tour, mais il comptait toujours y mettre les pieds malgré tout.

« Pourquoi ne retourne-tu pas là-haut ? Je te suis. », déclare finalement Hua Feng. Disons que la réponse de l’autre allait sceller une seule chose : si Hua Feng le foutait à la porte ou pas ! Parce qu’il n’allait pas monter avec cette petite chipie dans son dos et n’allait certainement pas abandonner son envie de voir l’île d’un si bon point d’observation. « On dit que ce n’est pas le meilleur poste d’observation, malgré sa hauteur. Tu es déjà allé au phare ? »

Pas lui. Mais il brûlait d’y aller, peut-être accompagné de Yuan cette fois-là.

-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-

THE SURVIVOR


« La vérité, c’est que quelques uns étaient déjà des monstres avant de venir ici [...] Puis, il y a des gens comme moi. Des gens qui ont déjà tués avant d’être envoyé sur cette île damnée… » © FRIMELDA


No one knows what it's like to LOVE the WOLF:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur






avatar
Âge : 21 ans
Vague : Première vague
Amour : No way

Nombre de victimes : 15
Coupons : 137
Contenu du sac : ▲ Zippo
▲ Paquet de cigarettes (28)
▲ Lunettes de soleil
▲ Brosse à dent
▲ Agenda
▲ Stylos
▲ Téléphone portable
▲ MP3
▲ Pansements infirmiers
____________________

▲ Une miche de pain
▲ Une barre de céréales
▲ Deux à trois bouteilles d'eau (1L5)
▲ Une carte de l'île avec ses zones
▲ Une boussole
▲ Une lampe torche (avec piles)

▲ Un lot de 3 stabilos
▲ Tablette de morphine (10 comprimés)
▲ Pompe de bronchodilatateur (presque plein)
▲ Petite palette de fard à paupière (6 fards)
▲ Une montre
▲ Un éventail en papier et bois souple



Avatar : Yo-ka (Diaura)
Statut RP : Indisponible
Pseudo : Dixy
Messages : 593
Activité RP : 0









   Lun 12 Juin - 10:40



Hiro ne cachait pas ses traits de caractères forts, il était comme ça depuis toujours et ce n'est pas un jeu qui allait le changer, aussi mortel soit-il le Japonais gardait ses racines et les raisons pour lesquels il était devenus comme ça. Il ne perdrais pas les armes qui lui servent à se battre pour ce qui compte pour lui à savoir la mort de tant de personnes auquel il tenait. Sans parler de sa fierté mal placé … Mais ça c'est de naissance semblerait-il … "Ah. Vrai... Les leader ne suivent pas leurs conseils plein de bon sens... C’est bien connu." Hiro soupira à sa phrase avant de mettre une main sur sa hanche. Ce garçon n'avait pas l'air de comprendre l'ironie, le Japonais aimait jouait les dictateur, c'est bien connus qu'un dictateur donne les ordres sans les appliquer. De toute façon pour un problème de confiance limité il ne serait pas près encore à s'allier à qui que ce soit. "Et comme tout bon grand leader, tu es très entouré. Tes sbires sont... terrifiants." Après tout le Japonais ne forcerait personne à le suivre si l'autre n'en avait pas envie. Il est d'âme plutôt solitaire la plupart du temps, ça ne lui poserait pas problème de rester seul. Cela décrocha tout de même un sourire en coin au blond-brun.

« Disons que c'est temporaire. » Répondit le plus âgé des deux en regardant les escaliers qu'il venait de descendre. « Je viens à peine d'arriver, je vais pas commencer à donner ma confiance au premier venus, c'est loin d'être mon genre. » Lui apprit l'étudiant qui finit par reposer ses pupilles sur le Chinois toujours en face de lui.

De ce fait il se méfier de la moindre personne et depuis le début il avait eus bien raison de le faire. Les personnes qui obtenait maintenant sa confiance … En fait depuis le drame avec son ex il n'a plus eus l'occasion de refaire confiance à personne et il ne cherchait pas à le faire. On n'a pas besoin d'être entouré pour vivre quand on sait se débrouiller seul. Hiro posa son regard sur la brique que le Chinois venait de lancer à terre et qui fit un bruit sourd lorsqu'elle atteint le sol. Peut être était-il plus enclin à communiquer normalement plutôt qu'attendre le premier faux pas de l'autre pour lui bondir à la gorge et le tuer. D'autant plus que ce n'était pas l'intention du plus âgé ce qui explique le fait qu'il est à présent sans armes. "Je la jette parce que je n’en ai pas besoin pour te défaire la gueule." Combien de fois on lui avait dis ça ? Il ne les compte même plus il avait tellement l'habitude d'entendre de tels propos que ça devenait une phrase normale dans une conversation normale.

« C'est trop d'amabilité ... » Lança Hiro d'un air amusé. Cependant il n'allait pas non plus sortir le champagne pour autant.

Il leva les yeux vers le haut se disant que le soleil n'allait pas tarder à se coucher … Lui qui avait dis qu'il trouverait une planque avant la tomber de la nuit c'était raté. Cette rencontre inattendus l'avait chamboulé dans ses plans, il allait devoir trouver une autre option. "J’ai en effet un compagnon de route. Mes raisons de le croire quant à la couleur de mon collier ne réside pas en une quelconque confiance que j’aurais déjà en lui, ce qui me sert plutôt pas mal, je l’admet. Et oui. Première vague aussi. La vague des petits nouveaux..." Hiro l'écoutait attentivement en se disant qu'il n'avait pas tort sur le fait qu'il ait déjà donner sa confiance en quelqu'un ici. Il était plutôt rapide pour cela … Après tout il faisait ce qu'il voulait le blond-brun ne fonctionnait pas pareil et il avait sa manière de faire après tout. Donc lui aussi était aussi neuf que lui … Le Japonais se disais qu'il le prenait plutôt bien alors soit personne encore n'avait essayer de le tuer ou la mort ne lui faisait pas peur. Hiro orienta ensuite son regard vers l'escalier quand l'autre étudiant les lui désigna d'un signe de tête. Le Japonais n'était pas con au point de gentiment se laisser lapider dans le dos. Et puis quoi encore ? Il ne faisait pas confiance en ce gars, il n'allait certainement pas monter alors qu'il est derrière lui. "Pourquoi ne retourne-tu pas là-haut ? Je te suis."

« C'est bien ça le problème … Tu crois que je suis bête ? » Demanda le Japonais en croisant les bras. « Tu aurais tout le loisir de me tuer et loin de moi l'idée de mourir tout de suite. » Lui apprit le plus âgé. Les rapports n'étaient pas les meilleurs, même s'il avait voulus le tuer et qu'il aurait put le faire depuis longtemps, le Japonais avait peut être un stratège en face, après tout il ne le connaissait pas. C'est tellement facile de poignarder quelqu'un dans le dos sur cette île … « De toute façon j'ai terminé, je ne compte pas retourner là-haut, mais rien ne t'empêche d'y aller. » Lui apprit Hiro.

Pourquoi il attendrait qu'il monte pour le tuer ? C'est stupide, d'autant plus que le blond-brun n'avait pas encore assez d’expérience et aucun moyen de le faire, ce serait une grosse erreur de stratégie de l'attaquer maintenant. De plus les coups dans le dos Hiro n'aimait pas ça. S'il devait faire quelque chose c'était en face et quand le gars est bien prévenus de ce qui allait se passé. "On dit que ce n’est pas le meilleur poste d’observation, malgré sa hauteur. Tu es déjà allé au phare ?" Hiro jeta un regard vers l'escalier et se remémora les paysages qu'on y voyait. Mais quand l'autre lui parla du fard ses yeux se posèrent directement sur lui. Il y avait tant à voir que quelques semaines de survies ne suffiraient pas à connaître l'île par cœur. Rien qu'à en voir la carte le Japonais savait qu'il marcherait plus qu'il ne dormirait. La fatigue se faisait ressentir et ainsi cela altérait ses réflexes ce qui pouvait s'avérer dangereux …

« Non je n'en ais pas eus l'occasion pour le moment. » lui apprit le Japonais. Mais il comptait bien s'y rendre, il trouverait peut être des choses intéressantes … « De toute manière la nuit ne va pas tarder à tomber, c'est vrai que le phare est une meilleure option s'il est toujours en état de marche. Tu as put y aller toi ? » Demanda curieusement le Japonais. « Peut-être que je vais essayer de m'y rendre cette nuit. » Annonça le Japonais en dépliant sa carte. Il laissa ses yeux courir le long du papier regardant la distance qui le séparait actuellement de ce fameux phare. « Ça fait une sacré trotte ... » Déclara Hiro. Il savait qu'il ne l'atteindrait jamais avant deux jours si ce n'est plus. Il devait laisser tomber cette idée. Il y avait certaines choses qui n'était pas très clair pour lui encore ni même les secrets que pouvait cacher l'île, le partage d'informations n'était pas à négliger. « L'observatoire est le seul point de vue que j'ai eus jusqu'à maintenant, peut être qu'il y a mieux en effet, ça me semble même évident. » Mais il faut bien tenter toutes les options possibles avant de pouvoir trouver les meilleurs endroits où se rendre. « Mais puisque le lion-nain te fais trop peur pour que tu puisses t'y rendre, je vais partir. » Annonça Hiro. Il n'était pas là pour le retenir et encore moins lui donner tort de ne pas lui faire confiance. A sa place il aurait réagit pareil, et c'est d'ailleurs ce qu'il fait. « Dommage que je ne puisse pas avoir ton avis. » Plaisanta le Japonais avant de sourire en coin et remettre son sac sur ses épaules. « Bonne observation, tu seras pas déçus du voyage. » Avoua sincèrement Hiro qui n'avait pas put rester plus de cinq minutes, mais c'était bien assez suffisant pour l'instant, il n'aurait cas y retourner une autre fois quand la place sera libre.

-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-

   
Hey loser, please take advantage of me. “I'm ruler.”Who is your master now ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur






avatar
Âge : 19 ans
Vague : Première vague
Amour : Le seul autre loup de cette île...

Nombre de victimes : 16
Coupons : 597
Contenu du sac : .
Son smartphone + écouteurs
Trois paquets de Mild Seven
Une paire de lunettes
Un hoodie
Un pantalon d'uniforme de rechange
La moitié d'un paquet de chewing-gums (pamplemousse)
Un foulard de femme
Une trousse de voyage rose (1 gel anti-bactérien, 1 brosse à dent, 1 petit kit d'entretien à lentilles cornéennes, 1 mini pot vide, une pince à épiler)
Une bible


Un zippo
Un petit kit de couture (trois mini bobines de fil + deux aiguilles)
Une petite boîte de pansements adhésifs (18)
Une carte de l’île
Une lampe torche avec piles
25 allumettes
Contenant de 25ml d'essence à briquet
Un plaid


Deux petites bouteilles d’eau
Vitamines (25 comprimés)
Pot de café instantané (à moitié vide)


Couteau en céramique
Un revolver avec 4 balles dans son chargeur

Avatar : Wu Kris
Statut RP : Indisponible
Pseudo : LaMarquise
Messages : 2886
Activité RP : 3









   Sam 17 Juin - 6:26

Donner sa confiance plein et entière était un jeu extrêmement dangereux dans ces conditions. Hua Feng acquiesce donc sans hésiter, un signe bref et discret, comme l’homme l’était à peu près toujours, mais qui montrait bien que pour la première fois, il était d’accord avec son interlocuteur. Ce n’était pas du luxe, vu la façon dont la conversation avait commencée. Par contre tant qu’à ne pas faire confiance, il aurait tout aussi bien pu modérer un peu ses paroles pour ne pas se jeter dans la gueule du loup lui-même, n’est-ce pas ? Hua Feng ne se considérait pas comme le loup. Pas encore, du moins. Peut-être aurait-il dû, vu son passé, mais il n’était pas le genre d’homme à tuer pour le plaisir, alors... Et pour le moment, il n’avait même pas encore décidé s’il jouait le jeu, même si le destin allait un peu contre lui et qu’il devait malheureusement déjà commencer à se défendre. Bon, malheureusement pour Hiro, ses prétendus talents de leader étaient inutiles si personne n’était à ses côtés. Donc ça annulait un peu le truc à son avis !

Puis, le regard de Hua Feng se perd un peu du côté des escaliers. Il ne doute pas qu’Hiro a déjà compris ce qu’il demandait de sa petite personne, mais il semble plutôt décidé à ne pas le précéder dans les marches et sincèrement, il n’allait pas le lui reprocher. Ses raisons étaient évidentes et elles étaient partagées de son côté aussi. Alors pourquoi lui lancer la pierre pour ça ? Par contre, ils n’allaient pas rester ici à se regarder dans le blanc des yeux pendant cinq heures non plus, alors cette décision allait irrémédiablement foutre Hiro... à la porte ! De toute façon, le Japonais lui apprend en avoir terminé, ce qui arrange fort bien Hua Feng. Ce dernier fait d’ailleurs plusieurs pas sur le côté ,entrant définitivement dans l’observatoire et faisant un signe de la main au jeune homme et ce, en direction de la sortie. En vrai, il ne le foutait pas « immédiatement » à la porte. Mais disons que ça n’allait plus tarder et que s’il restait un peu trop longtemps, il n’aurait aucune honte à l’y pousser.

À propos du phare, il secoue négativement la tête, pinçant un peu les lèvres, de regret !

« Je ne l’ai pas vu allumé depuis mon arrivée ici. Je ne crois pas qu’il fonctionne. Et de toute façon, ça attirerait les cinglés comme des mouches... », fait lentement remarquer Hua Feng. Parce que oui, il y avait des élèves qui recherchaient la confrontation, même au-delà de la simple survie ou de l’envie de gagner le Battle Royale. Il y en avait eu précédemment, sûrement dans chacune des éditions même et il y en aurait encore. Hua Feng ne bouge pas lorsque l’autre sort sa carte. Il croise simplement les bras, attendant qu’il ait pu y jeter un coup d’oeil. Et à sa petite exclamation, il acquiesce en soupirant. « Oui. C’est un peu le problème de cet endroit. C’est une petite île à la base mais vu les conditions dans lesquelles nous sommes, c’est difficile de se déplacer et ça prend plus de temps que prévu, sans compter l’énergie... »

Puis, le petit Japonais est carrément sur le départ et ce, sans que Hua Feng ne le jette dehors. Sincèrement, il préférait ! Il a néanmoins un de ses sourires très bref pour lui, lui faisant même un petit clin d’oeil, plus amical maintenant que la pression entre eux était retombée. Même que le Chinois n’en reste pas là alors qu’il aurait pu.

« Je vais monter et t’observer partir autant que possible. Si je vois un truc, je te crie. », promet le Chinois. Il ne le faisait pas en se croyant grand chevalier. C’est juste qu’il n’aurait pas détesté lui non plus avoir un ange gardien posté de haut, quitte à ce que ça ne soit que pour quelques secondes ! « Bonne marche, où que tu ailles. »

Et sur ce, il s’approche des escaliers, prenant la décision de s’y élancer, les montant deux par deux et ne s’arrêtant qu’à quelques mètres de l’autre étage, au cas où finalement quelqu’un d’autre s’y serait caché. On ne sait jamais... Il ne donnait quand même toujours pas sa confiance.


Hors Jeu:
 

-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-

THE SURVIVOR


« La vérité, c’est que quelques uns étaient déjà des monstres avant de venir ici [...] Puis, il y a des gens comme moi. Des gens qui ont déjà tués avant d’être envoyé sur cette île damnée… » © FRIMELDA


No one knows what it's like to LOVE the WOLF:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur






avatar
Âge : 21 ans
Vague : Première vague
Amour : No way

Nombre de victimes : 15
Coupons : 137
Contenu du sac : ▲ Zippo
▲ Paquet de cigarettes (28)
▲ Lunettes de soleil
▲ Brosse à dent
▲ Agenda
▲ Stylos
▲ Téléphone portable
▲ MP3
▲ Pansements infirmiers
____________________

▲ Une miche de pain
▲ Une barre de céréales
▲ Deux à trois bouteilles d'eau (1L5)
▲ Une carte de l'île avec ses zones
▲ Une boussole
▲ Une lampe torche (avec piles)

▲ Un lot de 3 stabilos
▲ Tablette de morphine (10 comprimés)
▲ Pompe de bronchodilatateur (presque plein)
▲ Petite palette de fard à paupière (6 fards)
▲ Une montre
▲ Un éventail en papier et bois souple



Avatar : Yo-ka (Diaura)
Statut RP : Indisponible
Pseudo : Dixy
Messages : 593
Activité RP : 0









   Dim 18 Juin - 17:25



Hiro connaissait parfaitement ce genre de ruse de frapper quelqu'un dans le dos … Il se doutait que ça devait beaucoup se faire, surtout ici. Ce n'était pas son genre, s'il devait frapper il préférait que la personne soit bien réveiller et entre les deux yeux pour bien qu'il voit le coup arrivé. Pour toutes les fois où il s'est battu dans sa vie ça n'a toujours été que de l'ultime défense. La plus récente restait son altercation avec ce Coréen, le frère de son ex. Ce dernier avait d'ailleurs prit cher pour l'avoir frapper en premier. Hiro avait beau être petit si on l'énerve à un certains point il était capable de faire très mal. Alors cela va s'en dire que ce n'est pas lui qui ferait un coup pareil au Chinois. Mais c'était tout à fait normal qu'il se méfie, pour le Japonais c'était exactement la même chose. Le fait de se méfier était d'ailleurs bon signe, ça prouvait qu'on pourrait survivre un peu plus longtemps avec un comportement pareil. Il ne savait pas où il allait errer maintenant mais une chose est sûre après l'information du Chinois, il n'irait pas au phare. "Je ne l’ai pas vu allumé depuis mon arrivée ici. Je ne crois pas qu’il fonctionne. Et de toute façon, ça attirerait les cinglés comme des mouches..." Ce dont ne doutait pas le Japonais, des cinglés il devaient y en avoir beaucoup qui rameutait lorsqu'il y avait un signe de vie quelque part. En regardant sa carte réalisa la distance à parcourir pour s'y rendre et elle lui paraissait impossible à faire en moins d'une nuit … "Oui. C’est un peu le problème de cet endroit. C’est une petite île à la base mais vu les conditions dans lesquelles nous sommes, c’est difficile de se déplacer et ça prend plus de temps que prévu, sans compter l’énergie..." Qu'est-ce que Hiro ne donnerait pas pour dormir enfin une nuit complète … Ce jeu l'épuisait énormément et le fait de se taper des nuits blanches ne l'aidait pas. Il essayerait de dormir encore quelques heure cette nuit mais pas plus … Il n'aimait pas rester trop longtemps au même endroit et pour cause, les joueurs se promenaient de partout, il suffisait qu'il tombe sur un taré comme la veille pour être cuit …

Le plus âgé ne prit donc pas une minute de plus pour dire qu'il s'en aller pour laisser la place à l'autre joueur. Il avait bien comprit que Hua Feng ne bougerait pas tant qu'il serait là et autant l'un que l'autre n'avait pas que ça à foutre à rester là à se regarder dans le blanc des yeux. Hiro se saisit de son sac étant sur le départ avant que le Chinois ne le fasse tourner les yeux dans sa direction. "Je vais monter et t’observer partir autant que possible. Si je vois un truc, je te crie." Le Japonais acquiesça d'un mouvement de tête pour le remercier de ce geste que certains ne se saurait pas donner la peine de faire. "Bonne marche, où que tu ailles." Un léger sourire vint orner le coin de ses lèvres avant qu'il ne fasse un léger mouvement de tête.

« Je te remercie Hua Feng. » Annonça sincèrement le Japonais en commençant à aller vers la sortie de l’observatoire. « Peut être à une prochaine fois, en espérant ne pas avoir de mauvaise surprise. » Lui annonça-t-il avant de quitter rapidement et en silence le bâtiment tel une ombre le soir. Et quelle mauvaise surprise s'il tombait un jour sur son cadavre où qu'il venait à apprendre sa mort … Il ne souhaitait cela à personne pas même aux inconnus comme c'est le cas ici. Pas non plus à ses pires ennemis, pas qu'il n'ait pas la forte envie de leur casser la gueule mais pas jusqu'à souhaiter leur mort, loin de là.

Hiro parvint à l'extérieur de l'observatoire assez facilement et son premier réflexe fut de se cacher derrière un élément imposant du décors. Une fois sûr que personne ne se trouvait aux alentours le Japonais lança un regard en direction du bâtiment sachant que l'autre homme l'observait certainement. Il lia son indexe et son majeur pour les mettre contre sa tempe et lui faire un signe d'au revoir avec son sourire en coin fixé sur les lèvres. Il se concentra à nouveau sur le décors et se mit à courir rapidement vers l'horizon sans se retourner. Il disparut peu à peu du paysage se demandant où est-ce que ses pas allaient le mener à présent ...

-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-

   
Hey loser, please take advantage of me. “I'm ruler.”Who is your master now ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

A game between two cats feat. Matsuda Hiro

Page 1 sur 1