AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



FERMETURE DU FORUM





 

 Le jeu du chat et de la souris







avatar
Âge : 17 ans
Vague : Classe originelle
Nombre de victimes : 19
Coupons : 456
Contenu du sac : .
• Une tenue de rechange
• Un vieil uniforme + sous-vêtements
• Une casquette
• Une écharpe + bonnet
• Un briquet
• Une paire de chaussures de marche
• Une paire de gants de travail
• Un petit plaid
• Une montre à remontage automatique
• Dix analgésiques
• Un bandage et ses agrafes
• Flacon antiseptique format voyage
• Un thermos d'eau fraîche
• Deux à trois bouteilles d'eau (1L5)
• Deux bâtons de viande séchée
• Une carte de l'île avec ses zones
• Une boussole
• Une lampe torche (avec piles)
• Bracelet en paracorde
• 3 grenades lacrymogènes
• Un poing américain couvert de pointes
• Chapelet
• Lentilles bleues et produit à lentilles

Avatar : Luhan (Ex EXO)
Statut RP : Disponible
Pseudo : MyPandaa
Multicomptes : Park Hyun Hee & Kim Yeong Jae

Messages : 1501
Activité RP : 2









   Ven 26 Mai - 16:01



Le 18 juin 2017,
Le centre commercial, 19h30.


Lui-même adepte et pratiquant du parkour, Yuan avait tiqué lorsque Hua Feng lui avait vaguement parlé d’une rencontre qu’il avait pu faire d’un type qui pratiquait également. Ca avait piqué sa curiosité juste une minute… Et puis pour être tout à fait honnête il avait finit par oublier un peu. Sauf que ce soir, alors qu’il était sur le point de rejoindre Hua Feng au point de rendez-vous, un peu de bruit en hauteur lui fait lever les yeux au plafond du centre commercial. Les pas rapides se voulaient discret mais avec le manque de bruit et les plafonds un peu pourrit Yuan ne pouvait pas manquer la cavalcade. De sa position il voit une lucarne s’ouvrir sur le plafond et une silhouette moyenne se glisser souplement à l’intérieur.

La lampe torche que Yuan avait sortit finit à nouveau dans son sac. Pour l’heure il y voyait encore assez bien, ses yeux s’étend habitué à la semi-obscurité des lieux. A pas de loup il s’était tranquillement rapproché de la souris qui, sans avoir sentit le chat, cherchait son bout de fromage ou quelque chose du genre. Yuan s’était accroupit pour mieux l’observer. Il avait un profil typique si on pouvait dire et il fouillait avec un air un peu pressé. Probablement qu’il ne voulait pas s’éterniser…

Yuan se redresse… Mais manque de chance, il bouscule légèrement une étagère. Le bruit est discret mais là encore dans le silence il fait relever la tête de la souris un peu plus loin ! Leurs deux regards se croisent… Et voilà que la souris détale ! En moins de deux Yuan est à sa poursuite et compte tenu du même type d’aptitude qu’ils avaient la simple habitude du parkour ne sauverait pas le petit animal ce soir !

Il faut quelques minutes de course poursuite dans les rayonnages pour que Yuan comprenne néanmoins qu’il ne cède pas de terrain mais n’en gagne pas non plus. Changement de tactique donc. Ca allait faire du bruit… Mais ça ne manquait pas de piquant ! Yuan cesse donc de courir net.

« Hé… Tu ne pourras pas sortir sans passer devant moi de toute façon… »

Yuan rebrousse chemin, marchant à nouveau souplement pour éviter de créer le moindre bruit de frottement.

« Tu m’oblige à lever le ton. On va peut être se faire des petits copains à cause de toi. »

Bon techniquement c’était à cause de lui mais hé ! Il tourne à un angle, puis un autre… Et c’est là qu’il le voit furtivement, de l’autre côté de son allée. Yuan réfléchit encore juste une seconde… Puis haussant les épaules il vient faire pression de ses deux mains sur la grande étagère. Ho ça fait un bruit de l’enfer lorsqu’elle se renverse… Mais le bon point c’est que la souris se trouvait encore en dessous pour l’heure ! Et quelle n’irait pas bien loin, prise sous l’acier de l’étagère !

Yuan monte sur cette dernière, balance des paquets de trucs inutiles plus loin jusqu’à retrouver la petite sourire bloquée sous l’étagère. Il vient à sa hauteur, se moquant un peu, c’est vrai, d’être un poids supplémentaire par-dessus le garçon !

Accroupit par-dessus lui il l’observe brièvement, finissant par allumer pour de bon sa lampe torche, la lui collant même dans les yeux sans remord, observant son joli minois éblouit ! C’était bien lui que Hua Feng avait rencontré la veille ? Ca aurait été difficile de l’affirmer.

« Tu es de quelle couleur ? »

Dans leur monde c’était la question la plus importe qui soit avant même le nom de l’autre, non ? Mais bon, réaliste, Yuan demande dans la foulée :

« Tu la connais au moins ? »

Si l’autre essai de se dégager de l’étagère qui lui comprime les poumons Yuan balance son poids là où il faut pour qu’il n’y parvienne pas. Pas tout de suite en tout cas !

« Inutile d’essayer de filer. On va discuter deux minutes. »

Et parce qu’il ne voyait pas le sac de l’autre dans ce capharnaüm :

« Tu as trouvé des trucs utiles ? Il y a quoi dans ton sac ? »

Ha tiens, une autre question plus intéressante que le nom probablement !

« Si tu as de bonnes réponses pour moi je te laisserais essayer de te dégager avant que quelqu’un n’arrive après mon départ… »

Après la survie de ce type lui importait peu en soit !


-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-

>> Mes RPs <<




SWEETDREAMS
Sweet dreams are made of this. Who am I to disagree ? I travel the world and the seven seas. Everybody' s looking for something. Some of them want to use you. Some of them want to get used by you. Some of them want to abuse you. Some of them want to be abused.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur






avatar
Âge : 19 ans
Vague : #1
Amour : Nop'

Nombre de victimes : 0
Coupons : 418
Contenu du sac : .
◂ une épée courte
◂ deux petites bouteilles d’eau
◂ une carte de l’île
◂ une boussole
◂ une lampe torche (piles fournies)
◂ liseuse Kindle
◂ imperméable noir
◂ 1 tenue de rechange
◂ des lunettes de soleil
◂ une bande médicale
◂ dentifrice + brosse
◂ paq. de cigarettes (25)
◂ 3 stylos 4 couleurs
◂ briquet
◂ brosse à cheveux

Avatar : Wang Jackson (GOT7)
Statut RP : Indisponible
Pseudo : Venom
Multicomptes : Al Baghdadi Judas

Messages : 1239
Activité RP : 2









   Ven 23 Juin - 18:27

Le soleil commençait doucement à se coucher lorsque Dewei se trouvait dans le centre commercial. Il commençait aussi à faire de plus en plus sombre ; heureusement, pas assez pour qu’il soit obligé de partir ; il n’aurait pas pu allumer sa lampe torche de toute façon, car lorsqu’il partait en exploration, il planquait son sac quelque part, dans un arbre, ou dans un tronc caché lui-même dans un trou ou derrière un buisson. Son unique objectif en faisait ça, c’est bien entendu de ne pas être handicapé ou ralenti. Alors il s’était fait à l’idée d’arriver en touriste dans les bâtiments. Il ne pouvait jamais prendre grand-chose et devait faire des choix, mais ça lui avait toujours bien réussit.

C’était la première fois qu’il visitait ce qui semblait être le centre commercial de l’île abandonnée, et à moins de trouver des choses intéressantes cette fois-ci, il ne risquait pas d’y remettre un pied.  Non, c’est trop grand, et n’importe qui peut l’observer à ce moment précis. Il se sentait vraiment en danger, et ne voulait pas trainer. Il entrait dans un magasin au hasard, fouillant les placards en quête d’un objet qui pourrait lui servir à l’avenir. Comme un tournevis, ou de la bouffe. Il prendrait tout ce qui n’est pas inutile, à condition que ça puisse être transportable. Mais plus le temps passait, et plus Dewei se rendait compte que les magasins de l’étage étaient vides. D’autres jeunes sont passés et ont –sans aucuns doutes– eu beaucoup plus de chance que lui.

Il venait à peine d’ouvrir un tiroir, dans lequel il avait glissé la main à la recherche d’une babiole quelconque, lorsqu’un bruit attira son attention. Oh, c’était un petit bruit de rien du tout en fait. Mais le silence qui régnait dans cette salle venait d’être brisé, et avant même de tourner la tête pour regarder sur le côté, il savait qu’il n’était plus tout seul ; et ses battements de cœur commencèrent à accélérer, et l’adrénaline aussi. Il aurait très certainement dû partir plus tôt, quand il avait comprit qu’il ne trouverait rien ici ce soir. Mais c’était plus fort que lui ; il fallait qu’il continu. En même temps, il n’avait rien d’autre à faire…

Il venait à peine de croiser le regard du jeune homme dans la pénombre qu’il détalait déjà à pleine vitesse. Il savait très bien que son aptitude physique ne le sauverait pas toujours sur cette île ; mais il ne s’attendait pas à tomber sur quelqu’un qui pouvait suivre son rythme. De façon générale, il était toujours plus rapide et plus agile que les autres, ce qui lui permettait de distancer rapidement et de manière efficace les dangers, comme le fou furieux du bateau. Mais face à un autre traceur, c’était une autre histoire ; ça allait se jouer avec la chance pour Dewei, parce qu’il ne pouvait pas fuir dans une autre pièce, ni même à travers une fenêtre.

Et la chance n’était pas avec lui aujourd’hui. Après avoir joué à cache-cache à travers les rayons avec l’ennemi probable qui le suivait, il finissait par se retrouver coincé. Il avait vu et comprit trop tard que l’étagère en acier était en train de lui tomber dessus. Elle fini par-dessus son corps, ayant bien entendu fait un bruit si fort que la moitié de l’île aurait pu l’entendre. Le seul point positif, c’est qu’elle ne semblait pas lui avoir cassé quoique ce soit ; il pouvait remuer un peu les jambes sans que ça ne lui fasse mal.

Le jeune homme commençait à lui poser plusieurs questions, la lumière de sa lampe de poche dans les yeux noirs du jeune hongkongais. La respiration courte, et rendue difficile à cause de l’étagère et du rat qui s’était posé dessus, il fermait les yeux en tournant légèrement le visage sur le côté pour ne pas être aveuglé plus longtemps. « Non, j’en sais rien, je viens d’arriver. Et j’ai rien de plus pour l’instant que ce qu’on m’a donné à l’arrivé ; il n’y a plus rien ici qui vaille le coup d’être utilisé. » Il ne pouvait pas prouver ses dires, vraies ou fausses, car son sac est à l’extérieur, beaucoup plus loin, en presque sûreté.

Malgré tout, Dewei est du genre bon joueur, pour tout ; il avait comprit qu’il n’avait pas gagné la partie du jour, et il se résignait presque à écouté l’autre andouille le menacer. Bon, c’était aussi dans son naturel de mec cool. « En fait, le seul truc intéressant que j’ai, c’est une épée. Une toute petite épée. Mais elle est dans mon sac. Et mon sac n’est pas ici. » Il lui en parlait, parce que dans le fond... Il ne s’en servait pas. Il possède une arme capable de tuer, et il préfère faire l’abruti dans les rayons d’un magasin vide. Et au final, à force de faire l’imbécile, il se retrouve coincé sous une étagère, sans savoir s’il verra le soleil se lever demain.

-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-


Il y a un temps pour combattre et un temps pour accepter que nous avons perdu, que seul un idiot continuerait la lutte. La vérité... C'est que j'ai toujours été un idiot.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur






avatar
Âge : 17 ans
Vague : Classe originelle
Nombre de victimes : 19
Coupons : 456
Contenu du sac : .
• Une tenue de rechange
• Un vieil uniforme + sous-vêtements
• Une casquette
• Une écharpe + bonnet
• Un briquet
• Une paire de chaussures de marche
• Une paire de gants de travail
• Un petit plaid
• Une montre à remontage automatique
• Dix analgésiques
• Un bandage et ses agrafes
• Flacon antiseptique format voyage
• Un thermos d'eau fraîche
• Deux à trois bouteilles d'eau (1L5)
• Deux bâtons de viande séchée
• Une carte de l'île avec ses zones
• Une boussole
• Une lampe torche (avec piles)
• Bracelet en paracorde
• 3 grenades lacrymogènes
• Un poing américain couvert de pointes
• Chapelet
• Lentilles bleues et produit à lentilles

Avatar : Luhan (Ex EXO)
Statut RP : Disponible
Pseudo : MyPandaa
Multicomptes : Park Hyun Hee & Kim Yeong Jae

Messages : 1501
Activité RP : 2









   Dim 25 Juin - 18:11



Au moins le mec sous l’étagère obtempère un minimum. C’était une première hein ! En général il ne tombait que sur des grandes gueules qui la ramenaient sans comprendre que ça filait mal pour leur matricule. Pas celui-là. C’est limite si rare que Yuan reste silencieux un moment, comme s’il s’était préparé à argumenter alors qu’en fin de compte ça n’allait servir à rien. Plus que ça : pas la peine de demander ce que le type avait justement eu dans son sac de départ qu’il lui déballe tout. Nouveau silence du côté d’un Yuan prit de court, il voulait bien l’admettre ! Et puis finalement, quant même :

« Tu te moques de moi ? »

Et histoire de préciser :

« Tu as vraiment eu une épée ? Une vraie ? »

Ou un truc en plastique pour les gamins. Voir une épée qui faisait 3 centimètres de long. Le truc qui était plus une grosse blague qu’autre chose quoi. Ca lui semblait improbable que l’autre lui balance aussi facilement qu’il avait effectivement un truc qui en valait la peine. D’ailleurs Yuan fait remarquer :

« Pourquoi tu la laisse dans ton sac si tu en as une ? »

C’était pas une hérésie ça ? Être armé sur une île où ça apportait un réel bonus de survie et ne pas s’en servir. Fallait être un peu fou probablement. Ou menteur. De fait :

« Elle est sensée être où, cette épée ? »

Oui il remettait toujours en cause son existence, on ne pouvait pas le lui reprocher. Et déviant légèrement le faisceau de sa lampe pour ne plus aveugler complètement l’autre étudiant, il questionne encore :

« Comment est-ce que tu t’appelles ? »

Et question pas mal plus importante encore sur cette île :

« Tu veux la connaître ? Ta couleur je veux dire. »

Il avait trois chances sur quatre d’avoir une couleur qui ne justifiait pas que Yuan le tue. Bon, en plus il avait promit de lui laisser une chance s’il était sage et de manière général Yuan était un homme de parole. Il vient même se décaler un peu histoire que l’autre n’ai plus à supporter tout son poids sur lui.

« Tu fais du parkour depuis longtemps ? Tu te débrouilles bien. »

Ca allait lui servir sur l’île probablement. Mais là où lui-même s’en servait pour chasser, l’autre semblait plutôt s’en servir pour fuir.

« Quelqu’un m’a parlé de toi déjà. Pour quelqu’un qui semble vouloir éviter la confrontation tu fais beaucoup parler de toi non ? »

Hua Feng. Il n’avait pas dit grand-chose mais juste assez pour qu’il le reconnaisse. A moins qu’il n’y ait encore une autre personne sur cette île à pratiquer cet art mais il en doutait : c’était pas SI populaire que ça.

Yuan a un regard autours d’eux… juste pour s’assurer que personne n’était déjà en train de rappliquer. S’ils avaient de la chance les seules personnes à avoir entendu préfèreraient éviter la zone de peur de tomber sur plus gros qu’eux. Malheureusement il y avait aussi quelques prédateurs dans le coin et Yuan ne pouvait pas compter que sur la chance. Il savait qu’il était compétent dans son domaine… Mais il n’était pas du genre téméraire. Il laissait ça aux fous.

« Je vais m’écarter lentement pour te laisser sortir de là-dessus. Mais si tu as un geste brusque ou que tu essais de t’enfuir avant qu’on ai terminé cette conversation… »

Il n’en rajoute pas mais tout était dans le ton… Celui de la menace qu’il n’avait pas formulée mais qui était probablement limpide quand même. Yuan avait assez couru là. S’il l’obligeait à recommencer… Il lui tordait le cou pour de bon !



-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-

>> Mes RPs <<




SWEETDREAMS
Sweet dreams are made of this. Who am I to disagree ? I travel the world and the seven seas. Everybody' s looking for something. Some of them want to use you. Some of them want to get used by you. Some of them want to abuse you. Some of them want to be abused.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur






avatar
Âge : 19 ans
Vague : #1
Amour : Nop'

Nombre de victimes : 0
Coupons : 418
Contenu du sac : .
◂ une épée courte
◂ deux petites bouteilles d’eau
◂ une carte de l’île
◂ une boussole
◂ une lampe torche (piles fournies)
◂ liseuse Kindle
◂ imperméable noir
◂ 1 tenue de rechange
◂ des lunettes de soleil
◂ une bande médicale
◂ dentifrice + brosse
◂ paq. de cigarettes (25)
◂ 3 stylos 4 couleurs
◂ briquet
◂ brosse à cheveux

Avatar : Wang Jackson (GOT7)
Statut RP : Indisponible
Pseudo : Venom
Multicomptes : Al Baghdadi Judas

Messages : 1239
Activité RP : 2









   Sam 1 Juil - 2:03

Au fond de lui, Dewei avait une crise de fou rire intense ; le jeune homme face à lui semblait prit au dépourvu. Ça c’est sûr, il ne doit pas en croiser tous les jours, des abrutis qui finissent par déballer si rapidement des choses que même la vitesse de la lumière ne suit pas le rythme. Il semblait si peu habitué à ce genre de situation qu’un silence s’installa, comme s’il avait préparé tout un discours pour rien. Il lui pose plusieurs questions, dans un seul but ; se voir confirmer qu’il est vraiment en possession d’une épée. Sagement installé au sol, sous son étagère, il respire fortement, gêné au niveau du torse par le poids exercé dessus. « Oui oui, j’ai une épée. Et crois pas que je te raconte des conneries. » Il observait un long moment ce qui se passait du côté de l’entrée, de peur que quelqu’un n’arrive, avant de reprendre. « Je ne la prends pas pour ne pas être trop gêné quand je pars en exploration, comme mon sac. » Dewei Croft est de sorti. Il avait cependant ignoré volontairement la question concernant son emplacement ; elle est très loin du lieu actuel, et même s’il n’avait pas encore prévu de s’en servir, il ne comptait pas la donner à qui que ce soit. Il en aurait forcément besoin un jour.

Le faisceau s’éloignant de ses yeux, il posait ses yeux sur le visage du garçon ; un visage fin, des traits agréable à regarder. Quel gâchis d’avoir envoyé un morceau comme ça sur cette île ; mais à ne pas s’y méprendre, il se débrouillait très bien ici. En tout cas, il avait réussit à attraper un lapin comme Dewei, alors le reste ne devait sans doute pas être trop difficile. « Dewei. Et, ce n’est pas contre toi, mais je n’ai pas spécialement envie de te tourner le dos. C’est rien de personnel. » Bien entendu, il jouait sur l’ironie. En disant ça, il mit sa bouche de côté en indiquant d’un coup de tête l’étagère qui l’écrasait actuellement. Alors non, rien de personnel !

Lorsqu’il se décale, le jeune asiatique soupira grandement, appréciant ce premier poids en moins sur son corps. Il ne bougeait cependant pas encore, car l’autre aurait pu mal le prendre et décider de finalement le tuer. Il écoutait le jeune garçon le féliciter pour ses aptitudes physiques, avant de lui dire que quelqu’un lui avait parlé de lui. Ça l’inquiétait un peu, et il ne savait pas s’il avait maintenant face à lui un ennemi ou un allié d’un probable prédateur. Il se grattait la tête en regardant ailleurs. « Oh, si je te disais que je le fais pas exprès, tu ne me croirais sans doute pas. » Ce n’était pas de sa faute si Park Ihn Kyang avait décidé de le prendre en chasse. C’est d’ailleurs une fois qu’il l’avait semé qu’il avait fait la rencontre de Hua Feng ; un type assez sympa qui lui avait dit sa couleur. Bien qu’il ne puisse pas le croire à cent pour cent, et c’est pour ça qu’il disait ne pas la connaître. « Je fais du parcours depuis environ six ans maintenant. Et toi ? » il était de loin l’un des meilleurs de son club, et certainement des alentours en Corée. Mais là, on lui avait mit un gros poisson dans les pattes, alors ça ne devait pas être récent non plus.

Suspicieux, le garçon s’éloigna et lui dit de se relever lentement, sans chercher à fuir. Il poussa alors l’étagère du mieux possible, sans faire trop de bruit. Il se releva et se frotta les genoux, en cherchant à rester malgré tout assez loin de l’autre. « Tu m'as fais sortir de là pour l'épée hein ? Je pensais pas que ça fonctionnerait avec toi. » Il se doutait bien qu'il lui prendrait l'arme, et qu'il ferait en sorte d'y être conduit. Dewei devait tenter le tout pour le tout ; il ne pouvait pas se permettre de perdre son épée aujourd'hui. « Bon, ça veut dire que ça passera crème avec les autres. Désolé, il n'y a pas d'épée. Sinon, crois bien que je ne m'en irait pas en vadrouille sans. » Il ne voulait pas rester avec lui, parce qu’il n’était pas en sécurité. Et s’il décidé de le tuer cette fois ? Surtout dans un lieu comme celui-ci. Surtout après ce coup là ; mais Dewei avait fait en sorte d'obtempérer lorsqu'il s'était fait coincé. Il espère qu'il le laissera filer,
au moins pour cette fois.

-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-


Il y a un temps pour combattre et un temps pour accepter que nous avons perdu, que seul un idiot continuerait la lutte. La vérité... C'est que j'ai toujours été un idiot.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur






avatar
Âge : 17 ans
Vague : Classe originelle
Nombre de victimes : 19
Coupons : 456
Contenu du sac : .
• Une tenue de rechange
• Un vieil uniforme + sous-vêtements
• Une casquette
• Une écharpe + bonnet
• Un briquet
• Une paire de chaussures de marche
• Une paire de gants de travail
• Un petit plaid
• Une montre à remontage automatique
• Dix analgésiques
• Un bandage et ses agrafes
• Flacon antiseptique format voyage
• Un thermos d'eau fraîche
• Deux à trois bouteilles d'eau (1L5)
• Deux bâtons de viande séchée
• Une carte de l'île avec ses zones
• Une boussole
• Une lampe torche (avec piles)
• Bracelet en paracorde
• 3 grenades lacrymogènes
• Un poing américain couvert de pointes
• Chapelet
• Lentilles bleues et produit à lentilles

Avatar : Luhan (Ex EXO)
Statut RP : Disponible
Pseudo : MyPandaa
Multicomptes : Park Hyun Hee & Kim Yeong Jae

Messages : 1501
Activité RP : 2









   Dim 9 Juil - 6:34



Ca ne faisait… Aucun sens pour Yuan. Ca allait à l’encontre de tout bon sens et son incompréhension est totale. Après la possibilité que ce type ait soit pété un câble soit décidé de se payer sa tête était grande et Yuan se renfrogne donc. Il allait jouer les saint Thomas et demander à vérifier par lui-même. Si c’était vrai il aurait gagné une épée et si c’était un mensonge, il le tuerait histoire de ne pas complètement perdre sa journée. C’est qu’il n’avait toujours pas d’arme à ce stade du jeu… Et aussi entraîné soit-il, surtout vis-à-vis de ces étudiants là, il allait fatiguer à un moment lui aussi.

« Dewei » se présente en tout cas… Et Yuan acquiesce, signe qu’il avait bien comprit. En revanche il hausse les épaules pour la couleur. A ce stade il lui semblait que s’il avait voulu le tuer il aurait pu le faire dix fois déjà… Mais il voulait bien comprendre le besoin du jeune homme de garder un minimum de mystère… Surtout s’il s’imaginait qu’il jouait le jeu.

Mais, puisqu’il est assez difficile d’obtenir des réponses cohérentes ou complètes à ses questions, Yuan ne fait pas d’effort non plus ! Il hausse donc à nouveau les épaules à propos du parkour. Il en faisait depuis moins longtemps que ce garçon. Mais pas moins bien, de son avis personnel. Peut être qu’il avait compensé par une pratique plus intense après tout. Yuan avait suivit un cursus beaucoup moins scolaire et beaucoup plus militarisé… Ca faisait du sens. Mais de toute façon ça les avait mit sur un relatif pied d’égalité un peu plus tôt et il avait finalement fallut ruser pour piéger la souris.

Bref. Yuan finit par laisser un peu de latitude à l’autre pour sortir. Et ils allaient aller jusqu’au sac du garçon histoire de tirer au clair toute cette histoire. Enfin ça c’est le plan initial… Mais à peine tirer de son piège, voilà que cet idiot fanfaronne sur son mensonge, écrasant au passage sa fierté à satiété. Et la patience de yuan commence pas mal à tirer sur la corde, pour être honnête !

Visiblement il n’impressionnait pas grand monde ni physiquement ni avec quelques paroles bien placées. On le prenait toujours à la légère, on se permettait de se moquer, de le duper, de l’agacer… Et perdant un instant son sang froid Yuan s’approche de Dewei pour le frapper avec violence au visage, le poing fermé pour ne pas dire crispé !

Le choc est rude, il envoi son adversaire au tapis et Yuan signale, d’une voix légèrement sifflante comme celle d’un serpent en colère :

« Tu n’es pas vraiment en position de faire ce genre de réflexion. »

Et s’il en fallait plus pour le convaincre, le chinois ajoute encore :

« J’en ai tué pour moins que ça et toi tu fais ton malin… »

Histoire de faire passer la frustration, Yuan n’hésite pas à venir donner un bon coup de pied dans les côtes du jeune homme. Il a une exclamation étouffée, un peu rageuse… Puis il s’éloigne de quelques pas, serrant et desserrant les poings plusieurs fois pour essayer de faire disparaître la raideur qui s’était emparée de lui. Il était plutôt du genre maître de ses émotions en général. Limite trop même, ce qui le faisait carrément passer pour frigide bien souvent… Mais il avait des limites, comme tout être humain… Et cette île commençait sérieusement à les lui faire atteindre.

« Qu’est-ce que tu as eu alors ? Pour de vrai ! »

Il était clair pour Dewei que Yuan n’était pas vraiment du genre à plaisanter, non ? S’il fallait qu’il lui casse une côte ou deux ou bien qu’il lui écrase quelques doigts d’un pied ou encore qu’il les lui retourne pour lui mettre du plomb dans la tête, Yuan était d’humeur là ! La torture c’était pas son truc mais fallait admettre un truc : ça faisait redescende la pression qu’il éprouvait…



-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-

>> Mes RPs <<




SWEETDREAMS
Sweet dreams are made of this. Who am I to disagree ? I travel the world and the seven seas. Everybody' s looking for something. Some of them want to use you. Some of them want to get used by you. Some of them want to abuse you. Some of them want to be abused.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur






avatar
Âge : 19 ans
Vague : #1
Amour : Nop'

Nombre de victimes : 0
Coupons : 418
Contenu du sac : .
◂ une épée courte
◂ deux petites bouteilles d’eau
◂ une carte de l’île
◂ une boussole
◂ une lampe torche (piles fournies)
◂ liseuse Kindle
◂ imperméable noir
◂ 1 tenue de rechange
◂ des lunettes de soleil
◂ une bande médicale
◂ dentifrice + brosse
◂ paq. de cigarettes (25)
◂ 3 stylos 4 couleurs
◂ briquet
◂ brosse à cheveux

Avatar : Wang Jackson (GOT7)
Statut RP : Indisponible
Pseudo : Venom
Multicomptes : Al Baghdadi Judas

Messages : 1239
Activité RP : 2









   Ven 14 Juil - 2:17

Quel imbécile ; il savait pertinemment qu’on ne lâche pas la pression en déballant tout ce qu’on veut à qui on veut ; et surtout pas à quelqu’un qui s’est amusé à te poursuivre quelques minutes auparavant. Dewei avait vraiment tout à apprendre sur la survie, et encore plus sur les survivants. Pur le peu qu’ils ne deviennent de véritable prédateurs… En tout cas, il s’était peut-être soulagé de son mensonge, mais il n’avait pas mit longtemps à mettre en colère le jeune homme face à lui ; il venait de se manger –littéralement– un coup de poing en plein visage, d’une violence si soudaine qu’il lui avait fait perdre la notion du temps et de l’espace durant de longues secondes.

Il parlait, mais Dewei n’était pas vraiment capable de l’entendre ; il se contentait de respirer, et c’était déjà ça. Pourtant, il faisait parti en général des gaillards assez costauds physiquement, qui ne tombaient pas dans les pommes au moindre petit choc. Mais l’environnement, le manque de sommeil, sa course poursuite dans le magasin  abandonné… Et le revers du poing du garçon pour compléter ce beau tableau. Il ne l’avait pas volé pour dire vrai, mais il ne pensait pas du tout à se moquer de lui, faire comme s’il n’était pas impressionnant ; parce que, dans le contexte actuel des choses, il était effrayant. C’est d’ailleurs à cet instant précis que la réalité le frappa en plein visage ; il ne pouvait plus avoir confiance sous prétexte que la personne face à lui « avait l’air sympa ».

La lèvre déjà douloureuse, c’est avec un gémissement coincé dans le milieu de la gorge que Dewei « accueille » le pied contre son ventre. Sa main venait se poser sur son ventre à l’endroit où le choc avait été ressenti, et il repliait un peu les genoux, par reflexe, avant de se relever sur un coude. « Je ne me moquais pas de toi… » Il faut comprendre aussi ; il était coincé sous une étagère lourde à crever, et l’autre ne lui avait pas promis de l’aider à sortir. Il soupirait de douleur, et le coin de sa lèvre lui semblait plus sensible qu’accoutumé ; il l’avait blessé ? Il avait bien comprit en le rencontrant que celui-là finirait par lui poser problème ; mais maintenant, c’était une certitude. Et il ne s’en sortirait pas qu’avec des côtes cassées ou la lèvre enflée. Son ego en avait prit un coup, et il en avait déjà marre d’être sympathique.

Mais en position de faiblesse, et sans grande envie de se relancer dans une course poursuite, il décidait de lui répondre, en soupirant une nouvelle fois. « J’ai toutes les affaires des participants, avec en plus des crayons, un imperméable, des lunettes et une brosse à dent… J’ai eu aussi un paquet de cigarette et un briquet que j’ai bazardé vu que je ne fume pas. » Ce qui est faux, mais il ne fume pas beaucoup. Mais ça risquait de venir sur l’île, ce mauvais défaut. Il se frottait le visage en fermant les yeux. « Ecoute, je ne voulais vraiment pas me foutre de ta gueule… Mais j’étais vraiment soulagé, t’as l’air bien plus malin que la moitié des gens que j’ai vu, du coup… Enfin pardon, ça m’a échappé, j’étais soulagé. » Et malgré sa menace, Dewei parlait. Parce que mort, il aurait bien plus de difficulté à ouvrir la bouche. Mais ce qu’il disait était vrai ; il avait l’air plus déterminé que la moitié des gens qui étaient sur l’île. Du coup, si ça avait pu marcher avec lui, pourquoi ça ne pourrait pas marcher avec un autre ?

-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-


Il y a un temps pour combattre et un temps pour accepter que nous avons perdu, que seul un idiot continuerait la lutte. La vérité... C'est que j'ai toujours été un idiot.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur






avatar
Âge : 17 ans
Vague : Classe originelle
Nombre de victimes : 19
Coupons : 456
Contenu du sac : .
• Une tenue de rechange
• Un vieil uniforme + sous-vêtements
• Une casquette
• Une écharpe + bonnet
• Un briquet
• Une paire de chaussures de marche
• Une paire de gants de travail
• Un petit plaid
• Une montre à remontage automatique
• Dix analgésiques
• Un bandage et ses agrafes
• Flacon antiseptique format voyage
• Un thermos d'eau fraîche
• Deux à trois bouteilles d'eau (1L5)
• Deux bâtons de viande séchée
• Une carte de l'île avec ses zones
• Une boussole
• Une lampe torche (avec piles)
• Bracelet en paracorde
• 3 grenades lacrymogènes
• Un poing américain couvert de pointes
• Chapelet
• Lentilles bleues et produit à lentilles

Avatar : Luhan (Ex EXO)
Statut RP : Disponible
Pseudo : MyPandaa
Multicomptes : Park Hyun Hee & Kim Yeong Jae

Messages : 1501
Activité RP : 2









   Mer 19 Juil - 19:38



Il ne se moquait pas de lui ? Ha bon ? Quoi d’autre alors ? Yuan a un petit regard dédaigneux pour le décoloré.

« Tu crois que j’accorde un plein crédit à ce que tu racontes maintenant ? »

Yuan n’allait pas jouer les saint Thomas. Il allait juste partir du principe que ce que ce garçon disait était faux. Ou pas complètement vrai. En fait il pouvait être mécontent de lui-même… Parce qu’il aurait dû commencer par là. Faire confiance sur cette île c’était débile. Et puis le mensonge avait été si gros que tomber dans le panneau tenait du ridicule, ni plus ni moins.

A moitié couché au sol, recroquevillé de sorte à ce que les coups soit un peu moins violent, Dewei semblait lui aussi réfléchir rapidement à la situation. Finalement Yuan voulait bien le croire vu son air grave et douloureux : il ne se moquait plus de lui. Il le prenait très au sérieux. Ça le détend légèrement. Pas beaucoup… Mais un peu.

« Si tu veux survivre il faut vraiment changer d’attitude. »

Yuan l’écoute lui faire la liste des choses en sa possession… Mais il n’y avait rien là qui lui fasse éprouver la moindre sensation de besoin. Bon. Il mentait peut être encore mais Yuan n’allait pas jouer les tortionnaires pour le savoir. Il pouvait avoir quelques excès de violence tel qu’il y avait quelques minutes… Mais il n’y prenait aucun plaisir. Ce n’était d’ailleurs que l’expression de sa frustration en réalité.

La suite lui fait avoir un petit mouvement d’épaule, comme si les raisons et les excuses lui importaient peu, ce qui était sans doute en partie le cas. Et parce que ce les types comme ça méritaient quand même soit la mort soit une bonne frayeur, Yuan s’accroupit à mi-distance du jeune homme le temps d’accrocher un peu son regard.

« Je vais te proposer quelque chose. Une sorte de roulette russe... »

Ce jeu bien connu où une arme en général à six coups ne contenait qu’une balle… Et chaque joueur devait tourner le barillet avant de pointer le flingue contre sa tempe avant de tirer. Un jeu à vous donner des sueurs froides et à vous faire faire pipi dessus, si ce n’est pire. Yuan n’avait évidemment pas de flingue à gaspiller dans ce jeu débile mais il y avait une variante « made in BR ».

« On pourrait même parler d’un pari. Un pari sur la couleur de ton collier. »

Ça finirait en plus de le détendre de effronterie du type !

« Tu as de la chance… Je ne compte pas te demander de me donner ta couleur avant de vérifier. »

C’était surtout qu’il ne lui faisait plus confiance et peut être que Dewei l’a connaissait en réalité !

« Je vais simplement m’approcher et la regarder. Je ne ferais rien de plus. Je la regarde et je reviendrais là où je suis là tout de suite. »

Bien sûr le jeu ne pouvait pas s’arrêter là. Pas sans conclusion ni sans enjeu.

« Tu vas voir, tu es gagnant au jeu des probabilités... »

Et d’expliquer de fait :

« Si tu es d’une autre couleur que la mienne, je te donnerais ma couleur et je partirais sans même me retourner, tu seras tranquille. »

Mais il ne donnerait pas à Dewei sa couleur à lui… Il n’avait qu’à chercher encore pour la connaître, c’était plus son problème ! Et puis finalement, la partie la plus « amusante » :

« Si tu es de la même couleur que moi : je te tue. »

Un jeu avec les règles du volontaire, pas celle de n’importe quel quidam de l’île. Mais dans le cas présent, les probabilités étaient effectivement du côté de Dewei. Toutefois, histoire que les choses soient bien claires entre eux :

« Tu n’as pas le droit de refuser de jouer. Si tu refuses je considérerais que nous sommes peut être de la même couleur et je te tuerais. »

Pas le choix… Dewei allait devoir prendre le risque.

« Deal ? »


-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-

>> Mes RPs <<




SWEETDREAMS
Sweet dreams are made of this. Who am I to disagree ? I travel the world and the seven seas. Everybody' s looking for something. Some of them want to use you. Some of them want to get used by you. Some of them want to abuse you. Some of them want to be abused.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur






avatar
Âge : 19 ans
Vague : #1
Amour : Nop'

Nombre de victimes : 0
Coupons : 418
Contenu du sac : .
◂ une épée courte
◂ deux petites bouteilles d’eau
◂ une carte de l’île
◂ une boussole
◂ une lampe torche (piles fournies)
◂ liseuse Kindle
◂ imperméable noir
◂ 1 tenue de rechange
◂ des lunettes de soleil
◂ une bande médicale
◂ dentifrice + brosse
◂ paq. de cigarettes (25)
◂ 3 stylos 4 couleurs
◂ briquet
◂ brosse à cheveux

Avatar : Wang Jackson (GOT7)
Statut RP : Indisponible
Pseudo : Venom
Multicomptes : Al Baghdadi Judas

Messages : 1239
Activité RP : 2









   Sam 19 Aoû - 1:40

Bien sûr que non, il n’accordait pas d’importance et encore moins du crédit à ce que Dewei disait. C’était largement compréhensif ; il venait clairement de lui mentir et même, dans un sens, de le prendre pour un con. Bien que l’idée du vert ne fût pas là, il l’avait fait tourner en bourrique. Lui aussi, ça l’aurait énervé, peut-être pas au même degré, mais bon, c’était fait. Il y avait cette idée de survie qui pouvait très souvent leur faire faire n’importe quoi, et clairement, ça avait été ça. Alors même s’il allait très certainement finir avec de jolis bleus sur le corps, Dewei s’estimerait heureux s’il s’en sortait vivant. Les conseils qu’on lui donnait étaient toujours sagement écoutés, et ceux de son vis-à-vis aussi ; il devrait changer d’attitude. Surtout s’il tombe sur quelqu’un de totalement frappé. Il devrait faire ça vite... Comme tout de suite.

Dewei se redressait alors que l’autre semblait réfléchir. L’idée de se sauver avait rapidement traversé son esprit. Cependant, il y avait bien une ombre au tableau ; il avait les mêmes aptitudes physiques que l’autre, alors il y avait cinquante pourcent de chance de pouvoir fuir. Mais il avait aussi autant de chance de se faire rattraper, et il n’était pas trop chaud à l’idée de se faire avoir une seconde fois par lui. Il serait bien moins sympathique cette fois-là. Du coup, Dewei restait là, à attendre qu’il ne s’adresse une nouvelle fois à lui. S’il ne décidait pas au final de revenir sur sa décision pour le matraquer avec x ou y chose qu’il trouverait sous la main…

Puis il revint vers lui, et s’accroupit. « Je vais te proposer quelque chose. Une sorte de roulette russe... » Alors là, vraiment, il n’était pas chaud. L’idée n’aurait jamais pu lui travailler l’esprit en fait ; mais celui-là, il se demandait bien ce qu’il avait derrière la tête. Alors sans jamais l’interrompre, il l’écoutait. En silence et sans détacher son regard de lui ; il y avait de la beauté en trop sur cet homme. Ça n’aurait pas été de trop d’en voir aussi dans sa personne, mais faut croire que Dieu avait décidé de tout miser sur le physique du personnage.  « Tu rigoles là ? » Il le sentait bien, que ça pouvait être qu’un truc imaginé par un malade. « Tu vas me tuer si je suis de la même couleur que toi ? Les gens ne font pas l’inverse d’habitude ? » C’est là qu’il se rendait bien compte qu’un truc n’allait pas avec lui. Il était mort de trouille à l’inverse, et son cerveau avait des pensées vraiment chelou ; il s’imaginait ses différentes morts.

De toute façon, il n’avait pas le choix. Même si selon l’autre maboule, il était « gagnant », lui ne voyait pas où. Il pouvait mourir à cause d’une couleur de collier, ce n’était pas un truc de fou ça ? Il soupira, et se redressait lentement. Il n’allait pas s’en aller, de toute façon, au point où il en était… « Bon, de toute façon, j’ai pas spécialement le choix… » le seul point positif dans cette histoire, c’est qu’il pourrait enfin connaître la couleur de l’autre, même avant de mourir… Mais il ne connaissait pas son prénom, alors il pouvait bien connaître sa couleur, ça ne lui servait à rien. Il se tournait à lui doucement, résigné. « Tu retournes à ta place avant de faire quoi que ce soit hein ! » Et il allait courir s’il lui annonçait être de la même couleur ; il n’allait pas rester là en attendant la mort arriver. Il prendrait la poudre d’escampette aussi vite que possible.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur






avatar
Âge : 17 ans
Vague : Classe originelle
Nombre de victimes : 19
Coupons : 456
Contenu du sac : .
• Une tenue de rechange
• Un vieil uniforme + sous-vêtements
• Une casquette
• Une écharpe + bonnet
• Un briquet
• Une paire de chaussures de marche
• Une paire de gants de travail
• Un petit plaid
• Une montre à remontage automatique
• Dix analgésiques
• Un bandage et ses agrafes
• Flacon antiseptique format voyage
• Un thermos d'eau fraîche
• Deux à trois bouteilles d'eau (1L5)
• Deux bâtons de viande séchée
• Une carte de l'île avec ses zones
• Une boussole
• Une lampe torche (avec piles)
• Bracelet en paracorde
• 3 grenades lacrymogènes
• Un poing américain couvert de pointes
• Chapelet
• Lentilles bleues et produit à lentilles

Avatar : Luhan (Ex EXO)
Statut RP : Disponible
Pseudo : MyPandaa
Multicomptes : Park Hyun Hee & Kim Yeong Jae

Messages : 1501
Activité RP : 2









   Sam 26 Aoû - 10:03



Yuan n’était pas reconnu pour son sens de l’humour et ce à juste titre. Alors non : il ne rigolait pas. Dewei lui avait fait perdre son temps et avait égratigné son orgueil. Il fallait donc qu’il lui offre une sorte de compensation et Yuan avait décidé de cette dernière. Qu’il se compte chanceux : il aurait pu être moins clément. Dewei avait trois chances sur quatre de s’en sortir. Parce que Yuan n’était pas du genre à promettre et à faire des deals sur du vent. C’était le meilleur moyen de n’être plus prit au sérieux ensuite… Dewei en savait quelque chose n’est-ce pas à présent ?

En tout cas il y a de la jugeote dans cette jolie tête de moineau et Yuan acquiesce à sa conscient probablement en partie rhétorique. C’est vrai : les autres faisaient l’inverse. C’était le but de leur jeu en même temps… Mais ses règles à lui étaient différentes. Il passait un peu son temps à les expliquer, lui qui était peu bavard. Aussi cette fois-ci écourte-t-il un peu la séance :

« J’ai des règles différentes. Elles me sont personnelles. Et bien qu’à te les expliquer tu me verrais sûrement comme un monstre, c’est important que je signale que je tue avec parcimonie. Et avec un but. Pas pour le frisson de la chasse ou une extase quelconque de la mort. »

Bon… A côté de ça il se devait d’admettre :

« Et en de très rares circonstances, pour faire passer la frustration quand on me prend pour un con. »

Histoire que Dewei ne s’imagine pas que cette façon de penser l’exemptait d’une réelle chance de mourir.

Yuan acquiesce encore, cette fois quand Dewei lui fait remarquer qu’il n’avait pas le choix. Il le pensait lui aussi même si évidemment la fuite aurait été une possibilité. Mais c’était risqué… Parce qu’il passait d’une chance sur trois de mourir à une sur deux… Alors à moins d’être convaincu de pouvoir le distancer -ce qui semblait délicat à penser puisqu’il l’avait déjà rattrapé une fois- il valait mieux s’en remettre au jeu des probabilités.

Dewei se retourne, lentement, lui offrant sa nuque à découvert, la trouille au ventre à ce qu’il semble… Et plus que la perspective de le tuer, c’est de voir qu’il ne le prend plus du tout pour un con qui satisfait Yuan. Ho il le prenait peut être pour un fou furieux ou quelque chose du genre… Mais il y en avait d’autres des comme ça sur cette île. Des « vrais » s’il pouvait le dire comme ça. Lui tuait de manière intelligente pour servir son but… D’autres parce qu’ils avaient le goût du sang…

« Ne t’inquiète pas. Si je dois te tuer, je te laisserais voir la mort en face. »

Yuan s’approche, prudent malgré tout parce que les hommes désespérés sont parfois capables de très grandes choses, surtout en circonstance de mort imminente et loin de lui l’envie de sous-estimer Dewei, même si ça aurait été facile dans les circonstances présentes.

Entre deux doigts Yuan vient saisir l’arceau de métal, le tirant un peu en arrière pour voir enfin la pastille. Une partie de lui est peut être un peu déçu, c’est vrai, en voyant la coloration vert feuille scintiller sous une lumière artificielle.

« Bon. »

Peut être qu’il prenait un malin plaisir quand même à ménager ses effets, c’est vrai.

« Tu peux faire quelques pas en avant et te retourner, si ça te met plus en confiance. »

Yuan attend donc que Dewei bouge… Et une fois qu’il croise à nouveau le regard noisette, il met finalement fin au supplice, annonçant :

« Tu n’es pas de la même couleur que moi. »

Mais il se tait quant aux dites couleurs. Il n’avait rien promit à ce sujet ! De fait, indiquant une direction de manière négligée, il déclare :

« Tu peux t’en aller, pour cette fois. On trouvera sûrement un nouveau jeu pour nous amuser la prochaine fois. »

C’était sarcastique, évidemment !


-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-

>> Mes RPs <<




SWEETDREAMS
Sweet dreams are made of this. Who am I to disagree ? I travel the world and the seven seas. Everybody' s looking for something. Some of them want to use you. Some of them want to get used by you. Some of them want to abuse you. Some of them want to be abused.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur






avatar
Âge : 19 ans
Vague : #1
Amour : Nop'

Nombre de victimes : 0
Coupons : 418
Contenu du sac : .
◂ une épée courte
◂ deux petites bouteilles d’eau
◂ une carte de l’île
◂ une boussole
◂ une lampe torche (piles fournies)
◂ liseuse Kindle
◂ imperméable noir
◂ 1 tenue de rechange
◂ des lunettes de soleil
◂ une bande médicale
◂ dentifrice + brosse
◂ paq. de cigarettes (25)
◂ 3 stylos 4 couleurs
◂ briquet
◂ brosse à cheveux

Avatar : Wang Jackson (GOT7)
Statut RP : Indisponible
Pseudo : Venom
Multicomptes : Al Baghdadi Judas

Messages : 1239
Activité RP : 2









   Jeu 14 Sep - 19:41

Si Dewei n’était pas tombé sur lui, il n’aurait pas pu croire ce qu’il entendait. Ça tire presque du génie tant s’est stupide à ses yeux. Enfin « à ses yeux » parce qu’il est évident qu’en principe, l’arrangement cherche à être arrangeant… Pour les deux personnes. Pas pour une en particulier, l’autre ayant la chose à perdre la plus importante du monde ; sa vie. Quel genre de tordu est ce type ? Il ne connaissait même pas son nom – oh, pas qu’il en avait vraiment quelque chose à faire, mais s’il était amené à croiser quelqu’un lui parlerait de lui, il pourrait au moins faire en sorte de ne pas lui retomber dessus. Non non, une fois était largement suffisant.

Il s’était contenté de l’écouter lui expliquer ce qu’il voulait vraiment, et comment il s’y prendrait s’ils étaient de la même couleur, ou s’ils étaient dans des camps séparés. Dans le fond, avec un peu de recule, c’était arrangeant sur le moment, car même s’il était d’une couleur différente que lui, il pouvait très bien décider d’éliminer un autre potentiel ennemi. Ça le rapprocherait, lui et son groupe d’un probable retour sur le territoire. Même si Dewei se doutait bien que c’est le genre de type qui se fiche bien des autres, même de sa couleur.

Il lui avait tourné le dos, à contre cœur, malgré le fait qu’il pourrait aller contre ses mots. Mais même s’il n’avait pas de morale, dans le fond, c’était peut-être le genre de garçon à tenir ses actions vis-à-vis de ses paroles ? C’était la seule chose qui avait pu rassurer Dewei alors qu’il tirait sur son collier pour découvrir sa couleur. Bon Dieu, ça lui rappelait la veille, quand Hua Feng avait tiré comme ça aussi pour voir sa couleur ; il avait eu tellement peur que les gestes de l’autre ne fassent exploser son collier… Et c’était la même chose aujourd’hui. Mais bon, s’il explosait, ça ne serait pas tout seul ; seule et maigre consolation à tirer de sa mort peut-être proche. Il emporterait peut-être l’autre avec lui.

« C’est hyper rassurant, j’te remercie. » Même dans ce genre de situation, Dewei ne pouvait pas s’en empêcher. Le fait d’ouvrir la bouche ne lui faisait aucun bien, mais savoir que Yuan le tuerait « de face » le rassurait dans le sens où il ne ressemblerait pas à un parfait idiot qui se serait juste fait avoir par les presque belles paroles du premier venu. Puis il s’éloignait lorsqu’il semblait avoir fini, mettant facilement trois mètres entre eux ; t’es mignon mais de loin hein. Il attendait de savoir s’ils étaient de la même couleur, pensant déjà à son sac et à sa pauvre petite épée qui seraient coincés jusqu’à ce que quelqu’un s’assez agile puisse aller les chercher. Enfin, à part Yuan. S’il se faisait tuer, il espérait sérieusement que quelqu’un d’autre trouve son arme !

« Sérieux ? Aah mon dieu. » Il se roulerait presque par terre en entendant ça. Du coup, si ce que Hua Feng lui avait dit la veille était vrai, l’autre ne pouvait être que bleu, rouge, ou violet. Il ne voulait pas spécialement savoir, parce que ça impliquerait de le revoir. Et l‘autre qui lui disait sur un ton ironique qu’il trouverait un autre jeu pour leur prochaine rencontre… Non mais franchement ?

Dewei parti dans la direction montrée au hasard par le cinglé, parce que c’était par là qu’il devait aller pour retourner chercher ses affaires. Il s’éloignait rapidement, pas par crainte de son presque ancien bourreau, mais bien parce que l’idée de tomber sur quelqu’un d’autre aujourd’hui ne l’enchantait pas plus que ça. « Tu m’excuses, mais je préfère décliner l’invitation. » Puis, se souvenant de ce qu’il lui était arrivé alors qu’il ne savait pas tenir sa langue, il préférait filer rapidement. Non, il ne voulait jamais le recroiser, pas même dans une autre vie !

-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-✩-


Il y a un temps pour combattre et un temps pour accepter que nous avons perdu, que seul un idiot continuerait la lutte. La vérité... C'est que j'ai toujours été un idiot.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur





Contenu sponsorisé









   

Revenir en haut Aller en bas
 

Le jeu du chat et de la souris

Page 1 sur 1